Partagez
 
 
 

 that's my girl • izzur & alister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
mrs.chaplin
mrs.chaplin
MESSAGES : 13
INSCRIPTION : 22/07/2018
RÉGION : Québec ou Ontario, dépends de chez qui je suis.
CRÉDITS : Dandelion

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Izzy et Azur, bourrées, se font mettre dehors pour avoir tenté de faire du karaoké à une soirée de « vieux ». Sans moyen de retour, Alister doit se charger de les ramener...

Contexte provenant d'un ancien forum
Revenir en haut Aller en bas
 
mrs.chaplin
mrs.chaplin
MESSAGES : 13
INSCRIPTION : 22/07/2018
RÉGION : Québec ou Ontario, dépends de chez qui je suis.
CRÉDITS : Dandelion

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Izzy
Cartwright

J'ai 30 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance (on reste positif), je suis single and so ready to mingle et je le vis plutôt mal, mais bon... Life goes on..

Elle a un corgi nommé Stitch. That's all you need to know.


anna kendrick ©️ JANUARY COSY
Sa tête devenait lourde, penchant quelques fois vers le bas ou sur les côtés, elle devait la redresser de temps à autre. Elle n'avait pas envie que ses copines s'aperçoivent qu'elle était saoule. Après tout, il n'était que vingt heures et demi. Mais bon, ce n'est pas un secret pour tout le monde. Dès son arrivée avec Azur, les filles s'étaient retrouvés deux fois le cul par terre à cause de la marche imaginaire qu'elle croyait devoir montée. Dans les souvenirs d'Izzy, il y avait en effet un step de plus pour se rendre au salon. Puis, bon, avec son bon esprit d'équipe, elle avait attrapé la main d'Azur - qui se trouvait dans le même état qu'elle - pour la ramener à ses côtés sur le plancher. Faut dire que la tête de Cindy n'était pas celle de femme impressionnée. Encore une fois, ses amies devaient la trouver pathétique, mais en fait, elle s'en foutait. En même temps, après deux verres de vin et quatre shooters de tequila, pas grand chose ne la dérangeait. Disons qu'elle s'attendait à une plus grosse fête avant d'arriver ici. Elle avait oublié comment Cindy pouvait être snob et qu'elle était l'anglaise typique avec ses party fancy. On attendait à peine la musique et les gens semblaient chuchoter pour parler. En tout cas, ils allaient devoir mettre un peu de vie dans la soirée, car à ce niveau là, elle allait tomber endormi sur le fauteuil. D'un coup, elle se redresse - avec une légère difficulté. « Il est où le DJ ? » Elle leva le bras en l'air avant de claquer des doigts. C'est comme ça qu'ils font les snobs, non ? « Je veux du Taylor Swift ! T-Swift pleaaase ! I got a blank space baby and I write your... AZUR ! MAH GIRL ! » s'exclama-t-elle en voyant son ami apparaître dans le salon, comme si c'était la première fois qu'elle la voyait ce soir. En fait, elle était parti depuis un moment, Izzy avait limite oublié qu'elle était venue accompagné. Un large sourire laissant voir le trois quart de ses dents collé au visage, elle s'approcha de son amie en titubant, accrochant deux personnes sur quatre mètres. « Je croyais t'avoir perdu ! » dit-elle en la prenant dans ses bras, inquiète. Vu le volume dans la salle, on aurait dit qu'elle criait. Bon, peut-être que c'était le cas, mais reste que les gens parlaient trop bas, ça devenait inquiétant. Dès que l'une prenait la parole, on pouvait voir les regards se posés sur elles. Bande de jaloux. Voilà pourquoi elle avait invité Azur. Elle savait qu'avec cette dernière, elle n'allait pas s'emmerder et le pre-drink était pour s'en assurer. Bien entendu, Izzy n'avait pas prévenu qu'elle venait accompagnée et cela ne semblait pas avoir plu à l'hôtesse de la soirée. Tant pis ! Si elle pouvait enlever le balai de son cul, la Cartwright n'aurait pas besoin d'emmener du renfort. « Cette soirée est nulle... ils ont mit des morceaux de bâton dans le fromage... » Son visage arbore une moue triste et dégoutée. La bouffe, faut pas rigoler. « MAIS ! J'ai demandé du Taylor Swift !!! On va pouvoir daaanseeeer ! » Avant de s'exciter pour rien, son regard se posa sur le verre que la blondinette tenait en main. Ayant du mal à voir s'il était vide ou plein, elle dû s'incliner légèrement vers l'avant en plissant les yeux pour y voir du plus près. « Oh nooon ! Il est vide. » La bouche ouverte, elle leva les yeux vers son amie. Oui, c'était la fin du monde. « AU BAR ! » annonça-t-elle en attrapant sa main. Elle aussi en avait besoin d'un.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lenaira
Lenaira
MESSAGES : 9
INSCRIPTION : 06/08/2018
RÉGION : Québec
CRÉDITS : lidhm

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Azur
Ellsworth

J'ai 27 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis infirmière et je m'en sors grace au crédit. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire (mon meilleur ami me boude après avoir failli me tuer et brisé mon coeur) et je le vis plutôt pas bien.

She's crazy.


Emma Roberts ©️ Freesia
C'est pas que je m'ennuie à mourir et que j'aimerais mieux avoir chaque poil du corps retiré à la pince à épiler cent fois que de rester, mais cette soirée est vraiment la pire à laquelle il m'a été donné d'assister. Quand Izzy m'a dit que ses amies étaient coincées, j'ai ri, proposant un pré-drink de la mort pour pouvoir passer au travers. Les shots ont défilés un peu trop rapidement, je ne pensais pas qu'une bouteille de vodka contenait si peu de liquide, mais quand notre taxi est arrivé et que je suis arrivée pour la ranger, elle était presque vide. Et mes souliers avaient disparus. Sauf qu'ils étaient dans mes pieds. Et j'ai tant ri, qu'Izzy a dû me tirer de force jusqu'à la soirée parce que je voulais rester là, à rire, comme une tarée. Sauf que je suis une tarée, alors est-ce grave? Je ne crois pas. Une fois sur place, je me suis présentée à Cindy et compagnie, et à voir l'air qu'elle le lançait, elle avait pas l'air ravie de me voir. Au pire, je me suis dis en lui jetant un regard froid et me détournant d'elle, faisant sauter mes cheveux comme Beyonce l'aurait fait. Sauf qu'ils ont passé trop près d'un homme avec des bouchées pleine de sauce tomates et j'en ai eu plein dans les cheveux. Bravo la sortie dramatique à la Queen Beyonce... Sinon, ça devait pas être un party ce soir ? Où sont les hommes ? Les stroboscopes ? Les jell-o shot ? L'animation ? Juste en me laissant tomber sur le sofa, j'ai fait tellement de bruit que j'ai interrompu toutes les conversations dans un rayon de deux mètres. « Pardon » je laisse tomber en roulant les yeux. J'ai besoin d'un verre, j'ai besoin d'un homme, et Izzy semble se faire abrutir par une conversation un peu plus loin. Je profite de cette fenêtre pour aller repérer les réserves d'alcool et voir s'il y aurait pas un homme potable dans cette foutue soirée. Évidemment, je reviens penaude, sans alcool et sans homme, après de longues minutes où je me suis perdue, mais où j'ai trouvé une salle de bain et j'ai pu enlever la sauce de mes cheveux. Je pense que je reviens au bon moment, quand je vois ma folle favorite s'approcher de moi. « Je veux du Taylor Swift ! T-Swift pleaaase ! I got a blank space baby and I write your... AZUR ! MAH GIRL ! » Je m'approche d'elle et l'attrape dans mes bras quand elle s'approche, consciente que c'est une mauvaise idée de reste trop longtemps près d'elle vu comment nous tanguons bien plus à deux. « Je croyais t'avoir perdu ! » « Je suis là ! » je lance, passant une main sur ses cheveux, comme si nous nous étions perdues de vues pendant des années. « Cette soirée est nulle... ils ont mit des morceaux de bâton dans le fromage... » J'aborde un air dégoûté. En plus, y'a même pas de chips, la loose... « Sérieux ? » « MAIS ! J'ai demandé du Taylor Swift !!! On va pouvoir daaanseeeer ! » Rapidement, je tape dans mes mains, contente de cette nouvelle. Mes yeux balayent la salle à la recherche du dj, mais je ne vois rien. Je ne vois même pas où on peut brancher notre musique, bordel de merde, mais je jure que je vais le trouver. « Oh nooon ! Il est vide. » « Ça veut dire qu'il t'en faut un autre ! » je réponds, posant une main devant ma bouche pour cacher un rire que je souhaite doux et mignon, mais qui sonne plus comme un cochon qu'autre chose. Ouais, j'ai la classe quand même. Je crois. « AU BAR ! » Je ne peux qu'approuver alors que je me saisis de sa main pour la tirer au fond de la salle, accrochant chaque personne sur mon passage, dont une vieille ridée qui me jette un regard mauvais. Je lui fais un mouvement de bras du genre 'tu me cherches la vieille ?' alors qu'elle doit probablement avoir une dizaine d'années de plus. Tant pis. Une fois devant le bar, je m'adresse à un homme s'y trouvant d'un ton doucereux, même pas certaine qu'il soit responsable des boissons. J'essaie aussi de mettre mon corps en valeur, mais j'avoue que je n'ai pas grand chose à offrir. « Salut beau gosse. » Il est tellement laid. « Tu pourrais pas nous faire deux pornstars ? » je demande, avec un clin d'oeil foireux, consciente qu'ils n'ont sûrement pas la liqueur nécessaire à la concoction de ce cocktail.
Revenir en haut Aller en bas
 
mrs.chaplin
mrs.chaplin
MESSAGES : 13
INSCRIPTION : 22/07/2018
RÉGION : Québec ou Ontario, dépends de chez qui je suis.
CRÉDITS : Dandelion

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Izzy
Cartwright

J'ai 30 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance (on reste positif), je suis single and so ready to mingle et je le vis plutôt mal, mais bon... Life goes on..

Elle a un corgi nommé Stitch. That's all you need to know.


anna kendrick ©️ JANUARY COSY
Dans la vie, il y a ces gens que l'on rencontrent et avec qui le courant passe très bien. Azur faisait parti de ceux-là. Izzy ne la connaissait pas depuis longtemps et pourtant, à les voir ensemble, c'était comme si leur amitié remontait à des années. Nope. Tout simplement deux tarées qui s'étaient enfin trouvées, pour le meilleur et pour le pire. C'est mignon, non ? À dire, oui. À voir, c'est une toute autre histoire. Dans leur tête, elles étaient drôles et cools alors qu'en réalité, elles nuisaient plus qu'autre chose. Du moins, ce soir, c'était le cas. Les gens les regardaient comme on regarde les pauvres sur King Edward - avec pitié. Heureusement qu'Azur avait eu l'idée de se caler des shooters avant d'arriver, sinon, elles n'auraient pas survécu. Déjà qu'elles s'emmerdaient à mort, elles cherchaient désespérément de quoi se divertir, mais rien n'était suffisant. Les invités. Boring ! Musique. Boring ! Même le buffet était trop fancy pour être bon. Voilà ce qui différenciait le monde d'Izzy à celui de ses copines. À son âge, elle devrait envier ce mode de vie stable où la famille et l'argent étaient source de bonheur, mais c'était loin d'être le cas. Les Cartwright ont toujours été une famille à revenu moyen - sauf pour quand son père a perdu son boulot, mais détail - et elle ne s'en est jamais plaint. Elle en est même reconnaissante. Qui sait ? Elle aurait pu être une Cindy bis. Un léger haut-de-cœur à cette pensée. « Tu pourrais pas nous faire deux pornstars ? » À ce "gros mot" - qui aurait fait capoter Cindy si elle avait entendu - Izzy plaqua sa main contre sa bouche en riant. Tel un enfant qui ricane aux mots « pipi », « caca ». Le mec ne semblait pas du tout impressionné, comme quoi leur présence l'énervait plus qu'autre chose. D'où Quasimodo fait de l'attitude ? Il devrait se compter chanceux que deux belles filles viennent lui causer. Loser ! Tandis que son ami s'arrangeait à leur trouver des verres, Izzy balaya la pièce pour la vingtième fois, puis son regard s'arrêta sur un kit de Rock Band rangé dans le coin du salon. Plus précisément, le micro. Ce qui signifiait.... KARAOKÉ ! « Zazur ! » Elle se retourna vers son amie qui était toujours en négociation ou peu importe de quoi elle parlait avec le gars, Izzy claqua sa main sur la clavicule de cette dernière pour qu'elle se retourne. « Regarde ! » dit-elle, sans spécifier où elle devait regarder. Elle prit quelques secondes pour y remédier. Passant son bras autour du coup de son amie, elle rapprocha cette dernière à ses côté, épaule sous l'aisselle. Elle pointa finalement le jeu en question. « Y'a un micro. » Elle n'avait pas besoin de lui faire un dessin pour qu'elle comprenne où elle voulait en venir. Izzy, la queen du karaoké ! Doucement, elle lance un regard espiègle à son amie, on voit ses lèvres s'étirer alors qu'elle réprime un sourire excité. « Tu pense qu'on... qu'on devrait y aller ? » Pour divertir les autres invités voyons ! Mettre un peu de vie, pour le bien de la soirée ! Cindy apprécierait, non ?
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
 
Lenaira
Lenaira
MESSAGES : 9
INSCRIPTION : 06/08/2018
RÉGION : Québec
CRÉDITS : lidhm

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Azur
Ellsworth

J'ai 27 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis infirmière et je m'en sors grace au crédit. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire (mon meilleur ami me boude après avoir failli me tuer et brisé mon coeur) et je le vis plutôt pas bien.

She's crazy.


Emma Roberts ©️ Freesia
Je répète à Pablo –je ne sais pas si c’est son prénom, mais avec un front aussi shiny qu’une boule de disco et des sourcils qui se touchent, ça lui convient parfaitement- la commande pour Izzy et moi, mais ledit Pablo a juste l’air de nous dévisager comme si je venais de lui montrer mes seins. Ce que je ne ferais pas. Oui j’aime l’attention au point de faire exprès de mettre le serveur mal à l’aise en lui demandant volontairement des boissons qu’il ne peut pas nous faire, mais je ne suis pas aussi saoule que ça. Pas au point de me mettre nue dans une réception. Ou dans quelconque lieu public. Ok, un verre, ça presse. Enfin, je ne pense pas. « Bon, deux cosmos alors » je demande, par réflexe. Je regrette. Tant pis. Ça prendra plus de cosmo pour tuer le cosmo ! Sauf que je ne pense pas que nous allons pouvoir réellement nous attarder au bar, parce que ma copilote vient de nous montrer notre Graal pour nous sauver de cet événement plus que pénible. Déjà il n’y a pas d’alcool fun ici, et je suis prête à parier qu’avant que la soirée débute, il y avait des housses de plastique sur les sièges et tous les sofas du salon. Le genre de housse rigide et qui fait un horrible bruit de presque flatulence lorsque tu poses ton cul dessus. Je pars à rire juste en m’imaginant Cindy assise dessus, ses petits gars jouant à un jeu complètement pas le fun et pas salissant juste à ses pieds. Sauf que je n’ai pas le temps de me perdre dans ma fantaisie de l‘horreur, qu’elle prend fin avant de réellement débuter. « Zazur ! » Son exclamation me tire de ma presque discussion avec Pablo et je l’en remercie. Je pense qu’il allait me demander mon numéro et j’avais pas envie d’en inventer un. Sinon, j’aurais dû lui en donner un faux, mais j’en ai plus réellement sous la main. T’façon, les hommes, c’est trop de truc à gérer, c’est pour ça que je passe ma soirée avec la parfaite Izzy. Ce n’est pas parce que je suis complètement seule et sans homme, que personne ne veut vraiment de moi. Ça non ! Je refuse ! Seule par choix, je l’assume haut et fort ! J’ai à peine le temps de lui tendre son verre, que je réalise qu’il faudra le descendre au plus vite pour avoir la voie libre pour ce qui nous attend. Oh mon dieu. C’est la salvation à ces minutes qui ne deviennent pas des heures assez rapidement. C’est une brise froide par une chaude journée d’été. C’est comme un doux baiser que tu as attendu des milliers d’années et qui arrive finalement. Je viens à peine de recevoir mon drink, que je repose mon verre vide sur le comptoir, l’ayant déjà entièrement consommé. Oups ? « Y'a un micro. » Je relève les yeux pleins d’espoirs vers mon amie, comme si je venais de voir la meilleure chose de la terre. C’est un peu le cas. « Tu penses qu'on... qu'on devrait y aller ? » Elle ose me le demander ?  « Heu… Dahhhhh ! » je réponds, pleine d’éloquence, la tirant déjà vers le coin du salon. J’accroche une vieille au passage, la même que tout à l’heure qui ne se gêne pas pour me faire une remarque. J’ai envie de lui dire de parler moins fort, que son dentier va tomber si elle s’énerve.  « Bon, tu sais comment ça marche ce truc ? » je demande à Izzy, alors que je m’empare du micro. J’avoue que je suis la pire pour les jeux vidéo, tous ces trucs du genre. Je n’oublierai jamais le moment où elle a dû venir avec sa télévision et sa PS4 pour que nous puissions regarder un simple Blu-ray. Heureusement que nous sommes presque voisines et que le voyagement se fait assez bien, sinon je me serais passée de toutes ces découvertes cinématographiques qui me manquaient tant.  « Mets drunk in love ! » j’hurle presque alors que je la vois allumer le truc, me déhanchant sur les paroles de Beyoncé qui passent en boucle dans mon esprit. Je vois au loin Cindy nous faire les gros yeux et je me retiens pour lui montrer les dents. Personne ne se mettra entre ma queen et moi !
Revenir en haut Aller en bas
 
mrs.chaplin
mrs.chaplin
MESSAGES : 13
INSCRIPTION : 22/07/2018
RÉGION : Québec ou Ontario, dépends de chez qui je suis.
CRÉDITS : Dandelion

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Izzy
Cartwright

J'ai 30 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance (on reste positif), je suis single and so ready to mingle et je le vis plutôt mal, mais bon... Life goes on..

Elle a un corgi nommé Stitch. That's all you need to know.


anna kendrick ©️ JANUARY COSY
Honnêtement, Izzy ne comprend rien de la discussion entre Azur et le responsable de bar. Trop bourrée pour faire un effort de suivre la conversation, elle préfère laisser cette tâche à son amie. Team work baby ! Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle avait soif et qu’elle avait envie de divertir un peu. Elle fut donc bien ravie de voir que Cindy appartenait un système de jeu. Mais pourquoi le laisser trainer dans le coin pendant une fête ? Enfin, « fête » était un gros mot, on aurait plutôt dit un service funéraire. L’hôtesse de la soirée se trouvait dans le fond de la salle avec son verre de vin en main; on aurait dit une annonce de Ikea. Pendant quelques secondes, Izzy s’imaginait à la place de cette dernière. Cette posture, cet air, ses conversations parfaites, cette maison. Ouais non… Le seul truc bien ici était le jeu Rock Band et parlant de cela, elle n’allait pas manquer l’occasion d’y jouer. Oh que non ! Signalant sa partner in crime, elle lui demanda son avis. Comme quoi elle avait besoin d’une permission. Qu’Azur veule ou pas, Izzy était down avec l’idée jusqu’au bout. Mettre un peu de joie dans le salon, ça ne tuerait personne. Quoique personne n’était à l’abris de leur voix. La jeune Cartwright se débrouillait bien en chant, mais pas dans son état actuel. La dernière fois qu’elle a fait du karaoké bourré, c’était sur Céline Dion et sa dernière note fut son repas sur le plancher. YOLO. « Heu… Dahhhhh ! » THAT’S MY GIRL ! Izzy n’eut même pas le temps de lui dire qu’elle se faisait traîner jusqu’à la console. « Bon, tu sais comment ça marche ce truc ? » Euh… Chez Izzy, c’était simple. Il y avait une télé, rien d’autre. Ici, elle se croyait limite chez Brault et Martineau -RPZ-. Elle se tourna devant l’unité murale. Il y avait trop de truc électronique, elle ne savait pas où commencer. Allumer la télé serait déjà un bon début. Elle s’approcha de l’écran et appuya sur « Power ». Une chose de faite. « Mets drunk in love ! » « Oui, oui ! Me met pas la pression ! » Il n’y avait pas de quoi se stresser, mais en ce moment, elle avait l’impression que tout le monde n’attendait qu’elle alors qu’en fait, personne n’avait la moindre idée de ce qu’elle foutait. Étape 2 : Allumer la console. Et hop ! Rien… « Ça marche paaaas ! » La patience n’a jamais était une qualité chez la Cartwright. Encore moins sous l’effet de l’alcool. À plusieurs reprises, elle appuyait sur le bouton sans arrête devenant de plus en plus agressif à chaque coup. « Qu’est-ce t’as fait Zu ? » Parce que si la console ne fonctionnait pas, c’était de la faute à sa copine. Une main sur ses hanches, elle prit le temps de respirer un peu. Bah quoi ? Elle a dû s’accroupir c’était difficile, okay ! Elle analysait le système électronique. Du moins, elle essayait, mais vu le niveau d’alcool qu’elle avait englouti, c’était plutôt un épisode de CSI : Dewsbury. Et comme tout expert d’une enquête ferait, elle trouva la solution. La prise n’était pas branchée. « J’ai trouvé ! » Elle court en suivant le fil jusqu’à la prise murale, débrancha une des prises pour y mettre celle de la console. La musique dans la pièce s’arrêta, laissant place au son de la télévision. « YAS ! » Izzy attrapa la manette de PS4 et regardait la liste de chanson proposé. « Y’a pas de Bey ! What the fuck ! [/color] » Ce n’est pas Queen B pour rien, on doit l’afficher partout wesh !

Alors qu’elle défilait la liste, la voix de son amie retentit derrière elle et la fit sursauter. Une main sur la poitrine, elle se retourna et tomba nez à nez avec Cindy pour finalement éclater de rire. « C’est qu’toi… tu m’as fait peur. » lâcha-t-elle avant de se reconcentrer vers son objectif. « Tu ferais peut-être mieux de partir Izzy, t’as pas l’air bien.  » Touchée par les paroles de son amie, elle la regardait, un air confus. Elle voulait dire quoi par « t’as pas l’air bien » ? Elle pétait le feu Izzy… Oui, la fête était nulle et partir serait sûrement plus cool, mais se faire dire par sa copine de quitter les lieux… ça fait mal. « Mais pourquoi ?  » Le silence régnait, il n’y avait que la télévision en arrière son. Cindy ne répondit pas, elle ne faisait que la regarder en haussant les épaules. Shelley et Megan étaient un peu plus loin derrière, les yeux posés sur elle. On aurait dit qu’elles les prenaient en pitié. En fait, le regard de tout le monde était posé sur yeux. « On était sur le point de faire du karaoké. T’aimes le karaoké, tu te rappelles. On se faisait des soirées chez moi et tout, c’était le bon vieux temps. » « On avait onze ans Izzy. Faut grandir un peu… » Le reste, elle ne l’entendit pas. Elle préférait ne pas entendre. Elle sentait ses joues bruler et ses battements de cœur s’accélérer alors que son regard croisaient celui des autres. Habituellement, elle se serait défendu, mais pas cette fois-ci. Comme si l’alcool l’empêchait de faire quoi que ce soit, tellement elle se concentrait sur ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lenaira
Lenaira
MESSAGES : 9
INSCRIPTION : 06/08/2018
RÉGION : Québec
CRÉDITS : lidhm

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Azur
Ellsworth

J'ai 27 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis infirmière et je m'en sors grace au crédit. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire (mon meilleur ami me boude après avoir failli me tuer et brisé mon coeur) et je le vis plutôt pas bien.

She's crazy.


Emma Roberts ©️ Freesia
Je me vois déjà, en symbiose avec la musique, mon micro en main, mes cheveux dans le vent, une foule qui m'acclame, les projecteurs qui font scintiller ma robe ornée de paillettes dénichée dans un rack de rabais/abimés au fond du magasin que j'ai recousu moi-même au cours de l'après-midi. Je m'en fous, je suis une star, mes pieds commencent à sautiller alors que la musique s'empare de mon être, même si la télévision n'est même pas allumée pour le moment. Je suis peut-être folle, mais en ce moment, j'ai envie de danser, jusqu'au bout de la nuit, collée sur quelqu'un, serrée. Ouais, l'alcool me rend tactile, mais je pense que le seul célibataire à cette soirée est Jean-Roger, 98 ans, veuf. Huit fois grand-père, arrière grand-père même. C'est pas la joie. Merde ! Il me faut quelqu'un ! On dirait que j'ai ma libido qui s'est rallumée depuis cette stupide soirée, pour s'enflammer une fois ce refus accusé. J'ai besoin de ma dose de Beyoncé. Tout. De. Suite. « Oui, oui ! Me met pas la pression ! » Je passe une main dans mes cheveux, impatiente, alors que mon amie s'active toujours à faire fonctionner la machine. Je passe une main devant mon visage et tente des réchauffements de voix à la Sharpay Evans, brrrrr, brrrrr, mah, mah ! J'avoue qu'à force de fréquenter Izzy, on développe forcément un crush sur Zac Efron, et moi qui est un tantinet excessive une fois que j'ai un oeil sur un acteur... Alors oui, je me suis retapé les fameux High School Musical un, deux, et trois alors que je repassais sa filmographie en boucle. Bref. Beyonce, maintenant ! « Ça marche paaaas ! » « Mais comment ? Quoi ? » Je lève les mains telle une diva, incapable de comprendre la supposée incompétence de mon amie. « Qu’est-ce t’as fait Zu ? » Et les accusations me reviennent en plus ? « Mais rien ! J'ai rien fait ! Outre échapper le linge à main dans la toilette, je suis innocente, ok ? » Je lève les mains en signe d'impuissance, ne réalisant pas que je viens d'avouer mon crime devant une vingtaine de personnes toutes pognées du cul. Oh well, rien à battre. Il était moche le linge de toute façon ! Genre, brodé avec des motifs de fleurs couleur vomi... J'ai rendu service moi je dis. « J’ai trouvé ! » « ENFIN ! » j'énonce, comme si j'attendais depuis des millénaires, et non pas depuis 3 minutes 45 secondes. « YAS ! » Je laisse Izzy manipuler la manette, alors que je me colle à elle pour mettre ma tête contre son épaule, guettant la liste des chansons. Ça défile si vite, que bientôt tout tourne. « Y’a pas de Bey ! What the fuck ! » QUOI ? Trop outrée pour répondre, je me recule, saisissant un verre au hasard sur une table pour en boire le contenu, pensant me rafraichir, alors que je m'alcoolise encore plus, ce qui n'est pas bon pour mon état. Je finis par m'asseoir sur un banc, en retrait, quand Cindy décide de rentrer en jeu. Je serre mon verre, décidée à ne pas lui laisser le premier tour. « C’est qu’toi… tu m’as fait peur. » « Tu ferais peut-être mieux de partir Izzy, t’as pas l’air bien. » Quoi ? Ma bouche s'ouvre de manière complètement absurde, comme si je jouais une scène des feux de l'amour. « Mais pourquoi ? » Ouais, pourquoi ? J'ai envie de renchérir, ou de prendre du popcorn. Quoique je ferais mieux de rester alerte, on ne sait jamais quand Izzy aura besoin d'un supporting rôle pour l'aider via l'anti héro ici joué par Cindy. « On était sur le point de faire du karaoké. T’aimes le karaoké, tu te rappelles. On se faisait des soirées chez moi et tout, c’était le bon vieux temps. » « Ouais ! » J'enchéris, rompant le silence malaisant qui commence à remplir la pièce. La vieille au dentier me dévisage, et je lui réponds par une grimace bitch. Même pas peur, il me reste plus de point de vie que toi, sale plaie ! « On avait onze ans Izzy. Faut grandir un peu… » ALORS LÀ, je suis pas contente. Je vois le visage de mon amie se décomposer, alors il est hors de question que je reste sur mon cul à rien faire. « Woh ! Minute moth » Impossible que je qualifie Cindy de papillon. C'est une moth, un point c'est tout. « Tu peux pas arriver comme ça, et dire à Izzy de partir ok ? » Elle est en droit, c'est chez elle, mais ce n'est qu'un détail. « Tu réalises pas que c'est peut-être ta soirée, ton barman qui fait des avances à mémé ou ton ambiance de salon mortuaire qui nous font autant détonner ? Tu peux pas handle le ship Izzur. » Je fais même un petit mouvement débile devant elle, pour tenter de montrer un peu de swag, mais j'ai surtout l'air ridicule. « Peu importe, t'façon tu pourras faire tout ce que tu veux pour maintenir ton image de femme parfaite Cindy, tu seras jamais vraie ok ? Tout est faux ici, même que tu tournes le dos aux seules personnes authentiques qui restent dans ta vie. » Mon bras désigne Izzy, accompagnant mes seules paroles sensées. Je viens passer un bras autour de sa hanche, pour une sortie digne de ce nom. « Pas besoin de nous demander de partir, on se casse, ok ??!!??? » Et je lui fait un mouvement de main avant de partir, entrainant mon amie avec moi. Sauf que je me dirige vers le bar, dans le but de saisir quelques bouteilles d'alcool avant que nous quittions, mais on nous barre le chemin. OK, J'AI COMPRIS. On change de sens, direction: la sortie. Les gens se poussent devant notre passage, comme si nous étions des reines. DAMN RIGHT WE ARE ! Où ils ont peur que je leur vomisse dessus. Je sais pas. J'en sais rien, mais se serai pas malade. « Partez, il vaut mieux. » Remarque qui nous vient de Quasimodo. Je me retourne pour lui sauter à la gorge, mais Izzy me retient, dieu merci. J'ai surtout eu l'air d'avoir la rage pour quelques secondes, mais passons. Une fois dans l'entrée, on nous tend nos manteaux et je me saisis du mien avec une moue dédaigneuse. « Je ne vous souhaite pas une belle soirée. » Cindy roule les yeux suite à mon commentaire et nous nous retrouvons rapidement dehors. J'entends même le loquet de la porte alors que je commence à descendre les marches, mais OMG, j'ai pas mon iPhone ! « Ouvreeeeeez ! » Je toque comme une furie sur la porte, pour qu'on m'ouvre, quand je sens que mon poing ne toque pas réellement bien. Parce que j'ai mon téléphone dans ma main. Ok, je dois partir. « Oups. » Je descends les marches ensuite, comme si de rien n'était, sortant une bouteille de vodka de mon sac à main. « Je l'ai piquée au début de la soirée, je sentais que ça allait être chiant. » J'explique à Izzy en l'ouvrant pour en prendre une grosse rasade. « Bon, on rentre comment ? » Je lui demande, prenant place sur le trottoir, comme une pauvre sdf bourrée.
Revenir en haut Aller en bas
 
mrs.chaplin
mrs.chaplin
MESSAGES : 13
INSCRIPTION : 22/07/2018
RÉGION : Québec ou Ontario, dépends de chez qui je suis.
CRÉDITS : Dandelion

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Izzy
Cartwright

J'ai 30 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance (on reste positif), je suis single and so ready to mingle et je le vis plutôt mal, mais bon... Life goes on..

Elle a un corgi nommé Stitch. That's all you need to know.


anna kendrick ©️ JANUARY COSY
Cette scène sortait tout droit d’un film ou d’un de ses cauchemars. Sauf que dans ceux-ci, elle est nue et les gens se moquent de ses petits seins. En ce moment, elle était bien vêtue (son string bien enfoncé ne faisait que le lui rappeler) et elle aurait bien voulu que ses seins soient le sujet principal. Honnêtement, entre ses conneries et sa poitrine, bodyshame all the way. Elle assume son corps, mais pas totalement ses problèmes mentaux (sauf si c’est à son avantage). Mais là, personne ne riait, ils se contentaient de la dévisager. Izzy ne connaissait pas vraiment les gens présents, la preuve que Cindy et elle n’étaient plus les amies qu’elles avaient été. Dire qu’avant, elle était aussi folle que la Cartwright. La vie de famille, ça change quelqu’un. Ce qui expliquerait peut-être pourquoi Izzy n’est pas encore prête de prendre ce genre de responsabilité. Bref, Izzy ne disait plus rien. En fait, elle ne savait pas vraiment quoi ajouter. Elle était sous le choc. Même si ce n’était pas la joie entre Cindy et elle, ce n’était pas une raison de l’embarrasser en soulignant son état (même si ce n’était un secret pour personne dans la pièce qu’elle était bourrée). Avant même qu’elle réussisse à trouver un truc à dire pour se défendre, Azur s’en chargea. « Woh ! Minute moth. » Moth ? Pendant quelques secondes, elle bugua sur ce mot (nope, elle ne connait pas le monde des insectes et une visite à l’insectarium ne l’intéresse pas du tout). Ça devait être une expression chelou dont elle ne connaissait pas, mais c’était moche et ça devait être une insulte. Derrière elle, Izzy se contente de l’écouter en la regardant comme si elle assistait au speech de Martin Luther King « I have a dream » en mode admiration. Le pire dans tout ça, c’était qu’en fait, elle n’entendit rien. Elle tentait trop de se concentrer sur les mots que l’effet fut contraire. Elle aurait bien voulu blâmer l’alcool, mais sobre, elle aurait sûrement fait la même chose. Puis, Azur la tira pour l’emmené avec elle. Apparemment, elles partaient. Elle se laissa entraîné par son amie, elle semblait avoir la situation en main, vaut mieux lui obéir. Tandis qu’elles frayaient leur chemin vers la sortir, quelqu’un osa faire un commentaire. Azur n’apprécia pas du tout. Izzy l’arrêta dans son élan en la tirant dans l’autre direction et perdit légèrement son équilibre. « Laisses-les faire Zu’, ça vaut pas la peine. » lâcha-t-elle. Tout ce qu’elle voulait, c’était sortir de là.

Une fois dehors, elles descendirent les marches, mais d’un coup, Azur remonte pour frapper sur la porte. Izzy resta au milieu des escaliers. Bah voyons ? « Viens-t-en… J’en ai marre d’être ici. » Honnêtement, elle avait le moral à terre à ce moment. Sa copine d’enfance venait de la kicker out de chez elle après l’avoir humilié devant ses invités. Sauf qu’encore une fois, les mots d’Azur lui redonnèrent le sourire. « Je l'ai piquée au début de la soirée, je sentais que ça allait être chiant. » Elle échappa un rire, la tension retombait finalement. « Toi là… T’es goals. » Elle arracha la bouteille pour prendre une gorgée à son tour. On rentre comment ? Oh... Ça, elle n'y avait pas pensé. Fuck. Pourtant, il n'y a pas de quoi en faire un gros cas, elle faisait face à ce problème à chaque soir. Puis, elle finissait toujours par appeler Alister pour qu'il vienne. « Oh ! Oh ! Alister ! » Parce que même si c'était ce qu'elle faisait à chaque fois, elle devait quand même y songer. Que voulez-vous, l'alcool n'est pas le remède miracle pour l'intelligence. Elle composa le numéro de son ami d'enfance et dès que ce dernier répond, sa voix devient douce et innocente. Mode lèche-cul on. « Alibaba... J'ai b'soin de ton aide. » Elle expliqua brièvement, n'ayant pas la force d'aller dans les détails et comme toujours, ce dernier lui dit d'attendre. « Y s'en vient ! » dit-elle en sautant de joie. Ce qui s'était passé avec Cindy, c'était déjà du passé. Du moins, jusqu'à demain.
Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

that's my girl • izzur & alister Empty


Alister
McKinnon

J'ai 30 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis Chef de projet dans une boîte qui fait des jeux de casino et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.




scott micheal foster ©️ angel dust


Installé dans ton canapé, ton Mac sur les genoux. T’as la télé allumé même si tu la regardes pas, c’est juste un principe, pour avoir un bruit de fond. T’es rentré du boulot y’a tout juste une heure, t’es resté tard ce soir alors tu comptes rien faire ce soir à part te masturber devant un porno et commander une pizza. T’as pas envie de faire à manger et de toute façon, t’as rien qui te fait envie dans ton frigo.

Tu ouvres youporn et tu commences à parcourir les vidéos. Tu te mords un peu la lèvre, tu tombes sur un bon clip, tu ouvres ton jeans, sopalin non loin, tu t’es préparé. Ta main se glisse dans ton boxer et ton téléphone se met à sonner. Putain de timing ! Tu regardes de qui il s’agit. Izzy. Ok pour elle, tu veux bien t’interrompre. Tu pauses ta vidéo et tu décroches, enlevant ta main de ton boxer. Tu trouverais ça trop irrespectueux sinon, même si au fond, elle ne serait pas au courant. Ca se fait pas. Elle est ton amie.

Elle veut que t’ailles la chercher. Tu fermes les yeux, bascule la tête en arrière et soupire. Ca te fait chier de t’interrompre dans ton programme mais… T’arrives pas à lui dire non. Cette fille… T’es dingue d’elle depuis toujours et tu n’as jamais eu les couilles de lui dire. Tu te sens pas assez bien pour elle et en plus de tout, elle te considère comme un frère. C’est complètement mort. Tu as tenté de tourner la page et tu te considères avoir été de l’avant, mais… tu restes faible pour elle. T’arrives pas à la laisser dans la merde quand elle a besoin de toi et ça arrive assez souvent. T’es trop gentil.

« Je termine un truc et j’arrive. »

Parce qu’elle peut bien attendre un petit quart d’heure de plus, t’as un truc à faire.

Elle t’a envoyé ses coordonnées GPS et tu la retrouves dans un quartier résidentiel trois quart d’heures plus tard. Tu la vois sur le trottoir. Elle est accompagnée. Tu sens que tu vas devoir faire le taxi pour cette autre personne aussi. Tu te demandes si c’est sa girlfriend ou juste une amie. Tu t’arrêtes à leur niveau et tu attends qu’elles entrent dans la voiture pour prendre la parole.

« Qu’est ce que vous avez fait pour vous retrouver ici ? »

Tu te tournes pour voir la blonde.

« Salut moi c’est Alister. »

Parce que ouais, au moins que tu saches qui vient squatter ta voiture.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Lenaira
Lenaira
MESSAGES : 9
INSCRIPTION : 06/08/2018
RÉGION : Québec
CRÉDITS : lidhm

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

that's my girl • izzur & alister Empty


Azur
Ellsworth

J'ai 27 ans et je vis à Dewsbury, Angleterre. Dans la vie, je suis infirmière et je m'en sors grace au crédit. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire (mon meilleur ami me boude après avoir failli me tuer et brisé mon coeur) et je le vis plutôt pas bien.

She's crazy.


Emma Roberts ©️ Freesia
Bon. Maintenant quoi? Je regarde Izzy à mes côtés alors qu’elle prend une longue rasade de la vodka que j’ai piqué à Cindy. Une bouteille avec une année genre de collection je crois, mais en tout cas elle était dans un cabinet avec de la vaisselle chinoise près du salon. Comment personne n’a pu me choper pendant mon vol? Que des connards. Je la vois composer un numéro pour téléphoner à un alibaba. Omg. Aladdin était mon crush de jeunesse ultime quand j’étais jeune, pour son grand coeur et sa richesse ultime. Et j’avoue, j’ai un faible pour les bruns ok. Et surtout s’ils ont un tapis volant.« Alibaba hein????? » Je donne un coup de coude à Izzy avec un clin d’oeil et un petit son de clicquement de langue contre le palais désagréable. Tout pour l’agacer, j’espère que je réussis. « Heureuse de voir que t’as pas juste Miss Balais dans le cul comme amie.. » Sans grâce je m’évache encore plus dans les marches, les cuisses ouvertes malgré le fait que je porte une robe. M’en caliss. Sérieux, il fait noir et personne ne passe, fait que. Un silence s’installe. J’aime pas. « BOIS! » J’ordonne à mon amie en lui foutant la bouteille sous le nez. Le pire serait de dégriser avant que le bellâtre (I wishhhh) se pointe et d’être malade sur lui. Alors qu’Izzy boit timidement, je retire mes chaussures pour glisser mes pieds dans l’herbe, comme si j’étais une déesse de la nature. C’est mon trip du moment, Beyonce est loin derrière (mais jamais trop loin, on parle de ma déesse quand même). Mes bras bougent doucement, et je m’amuse comme si j’étais dans un clip. Izzy se joint à moi et se mets à twerk, sans rapport, défaisant toute ma choré. « HEY HO. ATTEND. » Mon iPhone en main, je lui somme de continuer. Là c’est mieux. J’en profite pour mettre de la musique en même temps pour ajouter à l’ambiance. « Mais qu’est-ce que vous faites?? » Il me faut un moment pour trouver d’où vient la voix, mais ohhh c’est mamie-qui-a-déjà-plus-de-dents-alors-ça-sert-à-rien-de-lui-envoyer-un-crochet-de-droite qui s’apprête à rentrer chez elle. « On cultive des tomates, c’est évident non??? » Wow, mon cerveau est abruti. « Partez d’ici immédiatement! C’est une propriété privée! » « Hey. Chie pas dans ta couche mémé, on attend un taxi et on a donné cette adresse. Maintenant, continue ton chemin, à la vitesse à laquelle tu vas avec ta canne on sera encore là quand tu seras rendue au coin de ma rue...!» POW. ELLE M’A FRAPPÉ AVEC SA CANNE LA CONNASSE. QUOI???? Le cul sur le sol, je me masse le crâne pendant qu’Izzy est j’imagine, choquée. « MAIS ELLE FRAPPE FORT LA VIEILLE! » « AUCUN RESPECT CES PETITES PUTES! » Qu’elle nous crie depuis.... l’autre côté de la rue. Clairement une mamie ninja pour aller si vite. « Promets moi que t’as pas filmé ça.... » je menace ma meilleure amie, consciente que si elle a cette altercation sur vidéo, ma vie est finie. Le karma tourne à cet instant, car une voiture ralentit devant nous et un beau blond baisse sa vitre pour nous parler. J’écoute même pas ce qu’il dit, je m’approche et lui tends la main. « Mon nom est Azur, mais tu peux m’appeler ce soir. » des criquets se font entendre. Littéralement. Ok... « Je veux la corde auxiliaire!! » J’oublie littéralement ce que je viens de dire de super honteux et me glisse sur la banquette arrière de la voiture d’Alistair. Je cache ma déception de voir qu’il ne ressemble pas réellement à Aladdin... « On peut passer au McDo? J’ai faiiimmmmm. » Je demande quand nous prenons la route. Ma première impression est ratée, m’en fous. J’ai faim.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


that's my girl • izzur & alister Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
that's my girl • izzur & alister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Gossip Girl RPG
» A disturbing girl | PV.Juliet
» 08. [Bennson's] Sleepover, Girls !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: