Partagez | 
 
 
 

 Love, Eggsy17. feat. NIGHTEYES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Zedd
J'ai 17 ans et je vis à Seattle, Etats Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je bosse comme serveur dans un café et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il vit dans une famille recomposé depuis le décès de son père pendant la guerre. Il adore son beau père et a une très bonne relation avec lui et son petit demi frère. C'est un élève lambda. Il a une petite bande d'amis qu'il adore, s'entend plutôt bien avec la plupart des élèves.


Ansel Elgort © The riddler

Je stressais, m'agitant nerveusement sur ma chaise. J'avais pris ma décision mais ça restait quand même stressant. Je l'aimais. Je l'aimais vraiment, comme je n'avais jamais aimé personne. Je me rendais compte que j'étais capable de lui pardonner, que je l'avais même déjà fait. Je voulais juste être avec lui et tant pis si tout le lycée nous regardait de travers parce qu'on était gay. Je m'en foutais. Je me foutais de ce que le monde entier pouvait penser. Je l'aimais et c'était tout ce qui comptait.

J'attendais midi avec impatience. C'était le seul moment où je pensais pouvoir le croiser facilement. On avait pas de cours en commun avant l'après midi et je savais que je ne pourrais pas tenir jusque là. Il fallait que je le vois avant, que je lui dise.

11h sonna et on sortit de cours avec Charlotte. On évitait Josh et les coups d'oeil qui nous lançait, qu'il lançait surtout à Charlotte me faisait du mal pour elle. Elle l'avait réellement aimé. Elle avait cru qu'ils pourraient avoir une belle vie ensemble, avant de se rendre compte que ce n'était qu'un enfoiré et que jamais une belle histoire ne serait possible avec lui.

Je la serrais dans mes bras quand on arriva dans les couloirs. Je venais à peine de faire un pas que je me figeais. J'entendais les élèves murmurer entre eux, se retourner sur moi mais je ne captais rien de ce qu'ils disaient. J'étais trop sur le cul pour réagir. Je restais comme un con à fixer les murs du lycée où partout s'étendaient les portraits d'Alan, la photo que j'avais pris de lui et que j'adorais, et sur les photos la plus belle des déclarations d'amour. J'avais l'impression d'être dans un de ces films à l'eau de rose qu'adorait Charlotte, quand l'héroïne avait le coeur brisé à cause du héros et qu'il venait pour la séduire dans un grand élan de romantisme. En général ils finissaient par s'embrasser dans une pose absolument cucul à souhait, en général à s'embrasser sous la pluie. Ca les gênait jamais dans les films qu'il pleuve, moi je serais plutôt du genre à courir me mettre à l'abri avant d'embrasser l'autre mais moi je vivais dans la réalité et pas eux.

Pourtant j'avais le sentiment d'avoir basculé dans un de ces films tellement j'étais ému devant tout ça. Je me retournais alors que Jessy et Marlon arrivaient près de moi. Je me tendais en le voyant. Je gardais un sourire douloureux de la dernière fois où on s'était vu et où on en était venu aux mains.

- Alors comme ça tu es gay?

Magnifique comme entrée en matière, digne du Marlon que je connaissais et que je n'appréciais pas. Je haussais vaguement les épaules. Qu'est ce qu'il voulait que je lui réponde? Oui j'étais gay et je l'assumais désormais.

- Donc quand tu parlais à Brittany? Il n'y avait rien?

Je me retenais de rire à sa remarque. Je me contentais de sourire devant son air gêné.

- Non il n'y avait absolument rien. Elle n'a pas vraiment ce qu'il faut pour me plaire tu vois.

Et une scène toute aussi irréelle que le reste se produisit, je me mis à rire avec Marlon, oubliant les différents qu'on avait pu avoir dans le passé. Jessy me regarda en souriant avant de lâcher.

"Il se planque dans la salle de journalisme si tu le cherches..."

Je lui souris avant de la remercier et de partir rapidement. Je voulais déjà le voir depuis le matin, le cherchant partout. Mais maintenant j'en avais encore plus envie. Je voulais vivre à fond mon histoire romantique et me jeter sur lui pour l'embrasser passionnément.

J'entrais enfin dans la salle de journalisme et me figeais en le voyant dans un coin de la pièce. Je le regardais vraiment pour ce qui me semblait être la première fois de ma vie. Il était beau, pas un de ces canons de beauté ordinaire, sa beauté à lui tenait à autre chose, un mélange d'innocence et de je ne savais trop quoi. Mais je le trouvais magnifique. Ca avait toujours été le cas et ça l'était encore plus maintenant que je savais qui il était.

Je voulais me jeter sur lui et l'embrasser comme c'était prévu, comme on s'y attend dans tous les films du genre. Mais on était pas dans un film et je restais figé comme un con à le fixer sans savoir quoi faire avant que finalement je ne mette à parler sans pouvoir retenir mes mots.

- Ton coming out est... vraiment magnifique... bien plus réussi que le mien.

Ridicule...



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella



Eggsy
17

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

▬ famille très pieuse, mais très tolérante
▬ plutôt bon élève
▬ réservé, pudique


tom holland ©️ merenwen


J’étais assis comme un con sur un tabouret bancal qui me donnait mal au dos. Je ne savais pas ce qu’il se passait, ni ce qui se disait. J’étais un garçon timide, réservé, mais qu’est ce qu’il m’avait prit de faire ça ? Ensuite, je me levais. Je tournais autour de la table en marchant à vive allure. Mon dieu mais c’était pas possible. Surtout quand la sonnerie retentit, je me crispais, angoissé. Qu’allaient penser les autres ? Qu’allaient penser ceux qui me connaissaient ? Et Zach, qu’allait-il penser ? C’était impossible pour lui de me pardonner malgré tout, après ce que j’avais fais… Même ça, ça devait être ridicule. Un film niais, avec une fin dégoulinante de vanille et chamallow. Il allait détester ça, il allait me haïr pour avoir utiliser la photo qu’il avait prise de moi à mon insu. C’était pathétique, pitoyable. Je finissais par m’arrêter pour me rasseoir sur le tabouret. Je bougeais ma jambe vivement et je me mangeais nerveusement les ongles. J’entendais des voix s’élever de l’extérieur. J’espérais secrètement qu’il y ait un incendie et que tout brûle pour revenir à la case départ. M’effacer surtout. J’avais besoin de m’effacer. Je resterais dans cette salle jusqu’à la dernière minute du dernier cours. Tant pis, je sécherais les prochaines heures, on s’en fichait des mauvaises notes.

Mais soudain, la porte s’ouvrit, et je relevais la tête brusquement, terrorisé de la personne qui pouvait venir me trouver. Je clignais plusieurs fois des yeux en voyant Zach s’approcher de moi, un sourire aux lèvres. « Je... » J’haussais les épaules. « J’ai eu de l’inspiration... » Je pinçais mes lèvres. Comment il faisait dans les films pour que tout se passe bien et que tout le monde applaudisse ? Aucune idée, parce que le héros était généralement quelqu’un de confiant. Alors je me levais, sans trop m’approcher de Zach, par peur surtout. « Je suis tellement désolé Zach... » Je baissais la tête, honteux, coupable. « Je suis tellement désolé, tu dois croire que je me suis joué de toi, mais c’est pas le cas... » Je mordis légèrement ma lèvre, terrorisé à l’idée de dire de la merde. « Je veux que tu saches que tout ce que je t’ai toujours dit, c’était la réalité. Je suis vraiment fou amoureux de toi, je... » Mais les actes valaient mieux que des mots.

Alors je m’approchais rapidement vers Zach, en sachant parfaitement quoi faire. Tant pis s’il m’envoyait balader, tant pis s’il se moquait de moi, tant pis s’il me giflait. J’aurais au moins essayé.  Je m’approchais maintenant de lui, plus près que jamais. Nos visages étaient proches et je posais ma main droite sur la taille de Zach. Il était bien plus grand que moi. Je relevais légèrement la tête et sans attendre plus, sans faire durer un suspense inutile, je l’embrassais. Mon premier baiser.
 


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Zach Miller alias Zedd
J'ai 17 ans et je vis à Seattle, Etats Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je bosse comme serveur dans un café et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il vit dans une famille recomposé depuis le décès de son père pendant la guerre. Il adore son beau père et a une très bonne relation avec lui et son petit demi frère. C'est un élève lambda. Il a une petite bande d'amis qu'il adore, s'entend plutôt bien avec la plupart des élèves.


Ansel Elgort © The riddler

Je restais à le fixer, attendant une réponse de sa part. J'avais l'impression de redécouvrir ses traits. Ce n'était plus seulement Alan mon ami, le mec que j'avais pris plus d'une fois en photo parce que je le trouvais mignon. C'était Eggsy, mon Eggsy, l'homme dont j'étais tellement amoureux. Et je ne pouvais m'empêcher de le trouver magnifique en cet instant.

« Je... J’ai eu de l’inspiration... »

Je souris davantage à sa remarque. J'étais encore sous le choc de ce qu'il avait fait. J'étais ému, tellement touché par tout ça. Jamais on avait fait ça pour moi et jamais je n'aurais cru possible de recevoir une telle déclaration d'amour. Je savais que Jessy, Charlotte et Marlon étaient occupés à tout ramasser avant qu'on ne se fasse engueuler et coller pour ça. Mais je leur ai aussi fait promettre de m'en garder quelques une en souvenir.

« Je suis tellement désolé Zach... Je suis tellement désolé, tu dois croire que je me suis joué de toi, mais c’est pas le cas... Je veux que tu saches que tout ce que je t’ai toujours dit, c’était la réalité. Je suis vraiment fou amoureux de toi, je... »

Je voulais lui dire que ce n'était rien, que je comprenais et que tout était oublié. Je voulais lui dire que moi aussi je l'aimais, plus que je n'avais jamais aimé personne. Mais il ne m'en laissa pas le temps. Je sentis sa main se glisser sur ma taille alors qu'un frisson me parcourait. Puis très vite ses lèvres se posèrent sur les miennes et j'oubliais tout le reste. Je ne pensais pas à tout ce qui avait pu se passer avant entre nous. Je ne faisais même pas attention au fait que j'étais entrain de me tordre le cou pour être à sa hauteur. Putain il était vraiment tout petit. Je profitais juste du moment, savourant ce baiser, mon premier baiser. C'était tellement bon que je n'avais plus envie de m'arrêter. C'était... comme les clichés qu'on pouvait lire, les papillons dans le ventre, le coeur qui s'emballait. C'était tout ça et même plus encore.

Je finis par lacher ses lèvres à contre coeur. Je passais mes mains sur ses joues, le regardant en souriant plus que jamais.

- C'est trop tard pour les excuses... je t'ai déjà pardonné. Je te cherchais depuis ce matin pour te le dire et... pour te dire que je t'aimais. Je t'aime Alan.

Je ne parvenais pas à résister très longtemps. Je me jetais à nouveau sur ses lèvres, l'embrassant avec plus de passion que la première fois. J'étais déjà devenu complètement accro à lui, à ses lèvres. J'aurais voulu que le temps s'arrête et que je puisse rester là pour toujours à l'embrasser sans cesse. Mais la sonnerie du cours suivant nous ramena à la réalité.

Je me reculais une fois de plus, soupirant de devoir partir si tôt.

- Je dois retourner en cours mais... promets moi qu'on se retrouve tout à l'heure, qu'on pourra aller déjeuner ensemble toi et moi.

Je voulais plus le quitter un seul instant. J'avais beaucoup trop besoin de lui dans ma vie. Et maintenant c'était bon. Je pouvais enfin vivre au grand jour avec lui. Notre coming out était déjà fait et j'avais survécu. Je me foutais complètement de ce que le lycée entier pouvait penser. Je voulais juste être avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella



Eggsy
17

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

▬ famille très pieuse, mais très tolérante
▬ plutôt bon élève
▬ réservé, pudique


tom holland ©️ merenwen

Le baiser qu’il me rendait. C’était réel, concret. Il m’embrassait en retour, et il y aurait pu avoir un feu d’artifice derrière pour rajouter de la romance que ça aurait été pareil. Je sentais sa chaleur contre moi, ses lèvres contre les miennes, un baiser, un  vrai baiser. Finalement, il finit par me lâcher, et c’était presque douloureux. Mais au moins, je découvrais ce que des papillons dans le ventre signifiaient et mon corps était tout agité de ce qu’il venait de se passer. Je prenais sur moi pour ne pas le faire revenir à moi, pour l’embrasser à nouveau, pour le prendre dans mes bras et passer mes journées à sécher les cours et à rester avec lui. Mais c’est là que Zach me fait une déclaration aussi belle qu’inattendue, et il m’a déjà pardonné. Il m’avait déjà pardonné depuis un moment, parce qu’il m’aimait. Je sentais ma gorge se serrer mais je ne dis rien et il me dit les trois mots les plus beaux de la planète. Je n’eus pas le temps de lui répondre qu’il revenait sur moi pour m’embrasser à nouveau. Je fermais les yeux, détendu dans notre bulle intime, notre bulle de l’amour, celle impénétrable. J’avais ma main sur sa joue, non loin de ses cheveux et je ne voulais pas briser cet instant mais c’était la sonnerie qui vint gâcher la magie du moment. Je quittais les lèvres de mon petit-ami et je reculais légèrement. « Je t’aime aussi Zach. » Et je lui serrais la main.

Nous avions cours autant l’un que l’autre, mais nous savions aussi qu’en sortant, nous allions devoir affronter les regards des gens, d’autant plus avec ce que j’avais fait. Mais avec Zach à mes côtés, je n’en avais rien à faire. « Avant d’aller en cours, va falloir aller dans la fosse aux lions… » Il hocha la tête plusieurs fois et poussa la porte de la salle de journalisme. Mais en la poussant, j’atterrissais dans la tête de Marlon qui tentait d’écouter à travers la porte lourde de la pièce. « Aïe ! » Je me mis à rire en levant les yeux au ciel et en le repoussant pour pouvoir fermer à clef. « C’est pas beau d’écouter aux portes Marlon ! » « C’est bon, vous allez arrêter de nous pomper l’air avec vos histoires de série rose ? » Jessy secouait la tête, mais je voyais son sourire jovial et heureux pour nous. Mais il était vrai qu’elle s’était tiré les cheveux pendant des semaines pour me venir en aide donc il fallait bien qu’elle ait un minimum de victoire. Je me pressais contre Zach et j’entendais des petits murmures s’échapper des voix alentours. Marlon se tenait comme un garde du corps près de nous et ça me faisait rire, parce que je savais que je n’aurais aucun souci, il était le capitaine de l’équipe de football, et généralement, c’était eux, les plus durs dans le domaine du harcèlement. « Il faut qu’on aille en cours. Marlon, on a littérature en plus. » Je me retournais ensuite vers Zach. Puis, dans un coin, je voyais Josh. Je ne savais pas comment réagir, ni comment Zach allait réagir donc je laissais couler. Je n’arrivais même pas à jauger sa réaction. Je me tournais vers mon amoureux. « On se retrouve à 15h, devant le lycée ? » Et je ne savais pas si je devais l’embrasser ou pas, je n’en avais aucune idée. Est-ce que Zach craignait que Josh les voie ? Est-ce qu’il avait envie qu’on s’embrasse malgré la présence du monde ? Puis, force est de constater que je n’en avais plus rien à faire. Je voulais juste l’embrasser, contre le reste du monde. Je montais sur la pointe des pieds pour déposer un baiser chaste sur les lèvres de Zach et je sentais déjà les gens parler sur nous tout autour. Je m’en foutais complètement puis je me dirigeais avec Marlon vers ma salle.
 


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Zach Miller alias Zedd
J'ai 17 ans et je vis à Seattle, Etats Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je bosse comme serveur dans un café et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il vit dans une famille recomposé depuis le décès de son père pendant la guerre. Il adore son beau père et a une très bonne relation avec lui et son petit demi frère. C'est un élève lambda. Il a une petite bande d'amis qu'il adore, s'entend plutôt bien avec la plupart des élèves.


Ansel Elgort © The riddler

« Je t’aime aussi Zach. »

Je souris en l'entendant. C'était les plus beaux mots que j'ai entendu de ma vie. Les lire c'était une chose mais de l'entendre les dire... Je ne pouvais m'empêcher de sourire bêtement en les entendant. Je rêvais de rester enfermé avec lui quelque part, à l'embrasser et à l'écouter me dire encore et encore ces petits mots si tendres. Pourtant on devait y aller. Je serrais sa main dans la mienne, ne voulant pas le lacher alors qu'on sortait de la salle. On allait dans la fosse aux lions comme il le disait si bien, mais je me sentais prêt à tout affronter. Je trouvais désormais ridicules les hésitations que j'avais eu pendant tout ce temps. J'avais peur d'affronter le regard des autres en étant avec lui, maintenant je m'en foutais. J'étais comme ça. J'étais gay et je me foutais que ça plaise ou pas aux autres. Mes parents et ma meilleure amie m'acceptaient comme ça, j'avais à mes côtés l'homme que j'aimais plus rien d'autre ne comptait.

Alors on sortit de la salle, pour tomber en souriant sur nos amis entrain de nous espionner. Je laissais Alan taquiner gentiment Marlon. Il me faudrait un peu de temps pour oublier tout ce qui s'était passé entre nous, mais la hache de guerre était enterré et on ne pouvait que aller de l'avant. Et puis avoir un des membres les plus importants de l'équipe de foot de notre côté ne pouvait qu'être à notre avantage.

Je remarquais Josh un peu plus loin, nous regardant d'un air mauvais. Je détournais rapidement le regard, ne voulant plus lui accorder d'importance. Je préférais serrer Alan dans mes bras et répondre doucement à son baiser. Je m'en foutais complètement qu'on ne voit. Je ne voulais plus m'arrêter à ça, je voulais juste profiter de lui.

« On se retrouve à 15h, devant le lycée ? »

- On se retrouve à 15h maiiiis... tu m'as aussi promis de venir déjeuner avec moi dans une heure. Alors je t'attends à table.

Je l'embrassais une dernière fois avant de partir en cours avec Charlotte. Je n'avais jamais vécu une heure de cours aussi longue de toute ma vie. Je trépignais d'impatience à l'idée de le retrouver et Charlotte n'arrêtait pas de se marrer en me voyant m'agiter comme ça.

Je profitais ensuite du déjeuner, discutant avec nos amis. Moi je m'étais installé à côté d'Alan, mangeant mais en profitant surtout pour l'effleurer à plusieurs reprises et lui voler quelques baisers. Je me sentais si léger, si heureux. J'avais l'impression que plus rien ne pouvait venir gacher le bonheur que je ressentais à être avec lui.

Puis les cours reprirent. On se sépara à nouveau et se fut à nouveau une déchirure. J'étais encore plus accro à sa présence que je n'avais pu l'être autrefois de ses mails. Je me retrouvais à 15h devant le lycée à l'attendre. Je souris en le voyant sortir. Je n'hésitais pas, le prenant dans mes bras avant de l'embrasser.

- Dis moi... est ce que tu veux venir chez moi? J'aimerais te montrer mon mur, on la refait hier soir avec Charlotte. Et je crois que mes parents meurent d'envie à l'idée de te rencontrer.



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella



Eggsy
17

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

▬ famille très pieuse, mais très tolérante
▬ plutôt bon élève
▬ réservé, pudique


tom holland ©️ merenwen

Zach n'avait pas l'air perturbé par Josh, alors pourquoi moi le serais-je ? Je me foutais de ce qu'il pouvait penser, aujourd'hui, il ne ferait plus peur à mon petit-ami et je ne me gênerais pas pour le frapper à nouveau comme j'avais fait par le passé. Je me dirigeais donc ensuite vers ma classe, où Marlon se tenait assis à côté de moi pour empêcher les murmures de venir à mes oreilles, et je sentais que Marlon allait aboyer plus qu'autre chose si quelqu'un venait s'attaquer à moi. Je m'étais fait un ami inattendu en ce joueur de foot de prime abord écervelé mais qui en fait caché un cœur immense. L'heure du déjeuner arriva et je m'assis à côté de Zach, et on s'embrassait, on se touchait les mains, les jambes, c'était comme si tout était naturel et parfait, comme s'ils n'avaient pas de différent auparavant. Tout était clair et limpide.

Devant le lycée, j'attendais patiemment que Zach arrive et je discutais tranquillement avec Jessy. Elle m'avouait qu'elle était en fait bien trop heureuse pour moi et qu'elle attendait ce moment avec impatience. Je la prenais dans mes bras pendant qu'elle se faisait ramené par Marlon. Au final, il n'y avait eu que de l'attirance physique entre eux, mais ils avaient décidé de garder leur relation relativement platonique et amicale, pour ne pas que ça finisse en Josh/Charlotte. Puis, je vis enfin un rayon de soleil descendre les marches du lycée et me rejoindre. Il se jeta presque sur moi de toute sa hauteur pour m'embrasser et je me tordais le cou en arrière pour l'embrasser un peu plus. C'était un film, ou une série. Mais j'étais heureux d'y être le protagoniste. Zach me proposa de voir sa chambre et surtout… ses parents. Est-ce que j'étais prêt à les rencontrer ? Est-ce que j'étais prêt à vivre cet instant si tôt ? « Mais… mais je suis mal habillé, et mal coiffé et… » J'étais terrorisé mais j'avais vraiment envie de les rencontrer et de les remercier, parce qu'ils sont vrais. « Ok, d'accord. » Je prenais la main de Zach pour aller à sa voiture et m'ouvrait la porte pour monter sur le siège passager. « Tu me ramènerais chez moi ? J'ai pas de voiture, j'prends le bus. » Et par réflexe, je posais ma main sur la main sur la cuisse de Zach, en mettant la radio.   


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Zach Miller alias Zedd
J'ai 17 ans et je vis à Seattle, Etats Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je bosse comme serveur dans un café et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il vit dans une famille recomposé depuis le décès de son père pendant la guerre. Il adore son beau père et a une très bonne relation avec lui et son petit demi frère. C'est un élève lambda. Il a une petite bande d'amis qu'il adore, s'entend plutôt bien avec la plupart des élèves.


Ansel Elgort © The riddler

« Mais… mais je suis mal habillé, et mal coiffé et… »

Je fronçais les sourcils en l'entendant parler. C'était peut être trop tôt pour aller se présenter les parents. Officiellement on était en couple que depuis ce matin, mais je l'aimais depuis tellement longtemps, que je n'avais pas l'impression que c'était si récent.

- Arrête Alan, tu es magnifique comme ça. Et puis mes parents s'en foutent de toute façon.

En tant qu'agent immobilier ma mère était souvent bien habillé, portant de jolis tailleurs et autre trucs du genre. Mais mon beau père... en général c'était plus souvent tenue de sport débraillé. Et s'il y en avait bien un qui se foutait de la façon dont on était habillé c'était lui.

« Ok, d'accord. »

Je souris largement avant de l'entrainer vers ma voiture. Je n'avais pas envie de le quitter déjà. Je l'avais à peine vu depuis le matin et je voulais profiter de lui. Ca faisait trop longtemps qu'on ne se parlait plus. Et puis on était enfin ensemble. Je ne voulais plus le lacher et pouvoir le garder dans mes bras et l'embrasser encore et encore toute la soirée.

« Tu me ramènerais chez moi ? J'ai pas de voiture, j'prends le bus. »

- Oui bien sur ne t'en fais pas.

Je posais ma main sur la sienne et lui souris doucement. J'étais tellement heureux de l'avoir là avec moi. Je sentais une douce chaleur se répandre en moi, qui partais de sa main posée sur ma cuisse. Je me garais finalement devant chez moi et descendis pour le rejoindre. Je serrais sa main et lui volais un baiser au passage avant d'y aller. Je ne le lachais pas. Je me doutais qu'il devait être stressé. Je crois que je le serais également quand j'irais rencontré sa famille, surtout que eux c'était une famille monstrueusement grande qu'il avait. Au moins là on commençait en douceur, il n'y avait que ma mère, mon beau père et mon petit frère. Je sentais que mon beau père allais surtout passer son temps à le taquiner mais ça ne serait pas méchant.

On entrait dans la maison et je me mis à la recherche de ma mère, l'appelant. Je la trouvais finalement dans la cuisine entrain de préparer le diner. Elle se retourna vers nous et sourit davantage en voyant Alan. Son regard dériva sur nos mains entrelacées. Je rougis un peu quand son sourire s'agrandit.

"Tu nous présentes Zach?"

- Euh.. oui... Alan, je te présente ma mère Amelia et euh... maman voici Alan mon...

Elle me coupa en s'approchant de lui pour lui tendre la main.

"Ton petit ami, n'est ce pas? Je suis enchanté de te rencontrer Alan. Zach nous parle de toi depuis tellement longtemps."

Elle se mit à rire alors que je protestais en rougissant.

"Tu vas rester manger avec nous j'espère. Ce soir c'est soirée fajitas. Mon mari ne devait pas tarder à rentrer. Il est parti chercher ton frère au foot."

Je hochais la tête avant d'entrainer Alan avec moi dans ma chambre. Je montais à l'étage et me maudis en ouvrant la porte. J'avais foutu un bordel pas possible ce matin avec Charlotte. On avait passé un moment à choisir la tenue que j'allais mettre pour aller voir Alan. Résultat il y avait encore pleins de vêtements par terre.

- Euh... je suis désolé pour tout ça...

Je me précipitais pour ramasser les vêtements qui trainaient et mettre un semblant d'ordre dans ma chambre.

- Charlotte est venue passer la nuit ici. Alors... y'a un peu de bordel. On a aussi refait mon mur de photos...

Je lui montrais d'un léger coup de tête les photos qui tapissaient le mur et le plafond au dessus de mon lit. Il se trouvait dans une renfoncement du coin de la chambre, me faisant comme un cocoon autour du lit.

- On a viré les photos de Josh. On a... j'ai mis les photos que j'avais de toi et on a fait un peu les cons avec le polaroïd que tu m'as offert.

Je terminais de tout ranger avant de me tourner vers lui en souriant. C'était presque irréel. Il était là, dans ma chambre, après des mois passés à s'échanger des mails. Il était désormais là.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella



Alan
Walker
eggsy17

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

▬ famille très pieuse, mais très tolérante
▬ plutôt bon élève
▬ réservé, pudique


tom holland ©️ merenwen

Le trajet était chaleureux. Quelque chose dans l’habitacle de la voiture donnait l’impression que c’était léger, et doux, calme. Enfin, j’étais apaisé. Je sentais que la douleur de ces dernières semaines s’envolaient de plus en plus loin pour laisser place à de l’amour et de la paix. Je chantonnais des musiques, racontait ma journée à Zach, lui parlait de Marlon qui avait vraiment changé et lui expliqué pour son frère homosexuel. Il avait changé ce garçon, et c’était bien. D’un connard, il était devenu un ami sur lequel je pouvais compter indéfiniment. Je descendais de la voiture pour rejoindre Zach rapidement, et me presser contre lui. J’étais gêné, et je ne savais pas comment ce repas allait se passer.

Quand Zach me présenta à sa mère, il y eut ce petit moment de malaise sans qu’il puisse me définir. Pas que je ne savais pas ce que j’étais pour Zach, mais que c’était la première fois de ma vie, de notre vie, qu’on se définissait autrement que comme des amis. Je souriais à pleines dents quand ce fut la mère de mon petit-ami qui utilisa le terme tabou. « Enchanté madame Miller. » Je lui serrais la main doucement et pénétra dans la maison où vivait Zach en même temps que lui. J’observais les alentours. Je pénétrais dans l’intimité de Zach, enfin. Je voyais qui il était même si maintenant, je le connais trop bien. La mère de mon amoureux insista pour que je mange avec eux, et j’hochais la tête timidement. « Oui, oui… bien sûr… » C’était le Alan réservé et timide qui ne parlait pas. C’était la première fois que je vivais ce genre de situation et je ne connais pas la norme. Je montais les marches avec Zach pour rejoindre sa chambre et je souriais comme un idiot en voyant les photos sur son mur. « Ne t’excuse pas, ma chambre est dans un pire état… » J’haussais les épaules et je m’approchais du lit. Je regardais partout autour de moi, j’observais chaque détail pour entrer dans l’univers. « C’est beau, ce que t’as fait tu sais ? Charlotte a de la chance d'avoir pu passer la nuit ici... » J'écarquillais les yeux sans me rendre compte de ce que je venais de dire, puis j'espérais que la phrase passe à la trappe. Je soupirais légèrement en souriant m’asseyant sur le lit. C’est là qu’il dormait, c’est de là que je recevais ses mails, c’est ici qu’il avait du me haïr aussi… Je secouais la tête pour effacer ces images bien trop sombres comparé à la situation. « Josh ne te mérite pas. Je suis bien content de l’avoir envoyé dans l’armoire aux trophées. » Armoire qui avait une signification particulière pour tous les deux.

« Tu l’as utilisé finalement ? » Je le cherchais du regard et l’attrapa à la volée quand je pus. Je me jetais en arrière pour atterrir sur le coussin et faire une photo surprise de Zach. Je récupérais le papier et je la secouais légèrement pour qu’elle sèche. « Celle-là, elle est pour moi ! » Je la regardais et la rangeais dans mon sac. Je m’asseyais en tailleur, puis je regardais mes mains. « C’est promis que tu me pardonnes… ? » C’était plus fort que moi, j’étais bien trop triste de ce que j’avais bien lui faire subir, lui mentir droit dans les yeux, cacher la vérité qu’il attendait tant…


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Zach Miller alias Zedd
J'ai 17 ans et je vis à Seattle, Etats Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je bosse comme serveur dans un café et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il vit dans une famille recomposé depuis le décès de son père pendant la guerre. Il adore son beau père et a une très bonne relation avec lui et son petit demi frère. C'est un élève lambda. Il a une petite bande d'amis qu'il adore, s'entend plutôt bien avec la plupart des élèves.


Ansel Elgort © The riddler

J'étais rassuré qu'il ait accepté de rester diner. J'avais eu peur que ma mère ne soit allé trop loin. Par contre je me promettais de lui parler plus tard de la gaffe qu'il avait fait sans faire exprès. Miller c'était le nom de famille de mon père, ma mère maintenant portait celui de son mari, mon beau père. Mais ça il ne pouvait pas le deviner ce n'était pas de sa faute.

« Ne t’excuse pas, ma chambre est dans un pire état… »

C'était mignon de sa part que de tenter de me rassurer mais je savais bien que ma chambre ne ressemblait à rien. Il y avait des bouquins et des cds qui trainaient un peu partout en plus des vêtements. C'était souvent ce qui se passait quand Charlotte débarquait pour passer la nuit. On se laissait aller. On faisait les cons. On foutait le bordel et je passais ensuite ma soirée du lendemain à tout ranger. Et là avec notre crise de panique vestimentaire du matin, c'était même encore pire. Alors je courrais partout pour qu'on essaie de voir où on mettait les pieds.

« C’est beau, ce que t’as fait tu sais ? Charlotte a de la chance d'avoir pu passer la nuit ici... »

Je le remerciais rapidement, me retenant de rire à sa dernière remarque et à sa soudaine façon de rougir. Il était vraiment trop mignon comme ça. Je craquais encore plus. Et j'espérais bien qu'il passerait un jour la nuit ici. Mais pas tout de suite. Je n'étais pas prêt pour ça et je ne pensais pas que mes parents accepteraient que j'invite mon petit ami à passer la nuit avec moi.

« Josh ne te mérite pas. Je suis bien content de l’avoir envoyé dans l’armoire aux trophées. »

Je ris à sa remarque. Josh... je préférais ne plus y penser. Il était loin de moi maintenant. Il avait fallu cette histoire pour qu'on se rende compte que c'était un connard. Ca faisait mal encore alors je préférais laisser tout ça de côté. Ca avait été mon meilleur ami. Je le considérais comme un frère. Et au final il m'avait rejeté et repoussé. Je ne pourrais pas oublier ça facilement. Mais j'avais Charlotte et surtout Alan alors je me sentais assez fort pour tout affronter.

« Tu l’as utilisé finalement ? »

Je hochais la tête, tout en terminant mon rangement.

- Ouais on s'est amusé avec hier soir avec Charlotte. C'est pour ça qu'il y en a pleins sur le mur maintenant.

Je fronçais les sourcils en sentant le flash venir illuminer la pièce. Je n'aimais pas spécialement me faire prendre en photo, pas seul du moins. Mais je ne pouvais pas résister au sourire qu'il avait en agitant la photo et en la rangeant dans son sac. De toute façon j'allais en faire d'autres des photos avec ce polaroïd mais je ne serais pas seul dessus.

« C’est promis que tu me pardonnes… ? »

Je me retournais vers lui et soupirais. Je laissais tomber mon rangement et venais m'asseoir à côté de lui dans le lit. Je pris ses mains dans les miennes et les serrait doucement.

- Je te le jure... je reconnais je l'ai pris super mal ton silence quand j'en ai su la raison. Il faut me comprendre... Tu découvres qui je suis et tu te mets à me fuir. Je le savais pas mais en plus je t'avais avouer que je craquais sur toi quand je t'avais envoyé sur la photo. T'avais pas de raison d'avoir peur que je ne t'aime pas en apprenant qui tu étais mais moi... moi je me disais que tu avais du te mettre à me détester en sachant qui j'étais. Ou que je te dégoutais, que tu ne me trouvais pas à ton gout ou je ne sais quoi. J'arrêtais pas de cogiter. Puis... quand j'ai compris qui tu étais l'autre jour.... Je me suis senti trahi. Tu savais qui j'étais. J'étais là tout près de toi. Tu aurais pu me le dire. Tu savais que j'étais fou de toi dans tous les sens possibles et pourtant tu te taisais et tu me mentais. Ca m'a fait mal...

J'avais les yeux baissés sur nos mains. C'était dur pour moi de repenser à tout ça. J'avais été tellement malheureux pendant tout ce temps.

- Mais j'ai réfléchi. A tout ce qu'on s'est dit aussi quand je croyais te réconcilier avec ta copine. J'ai discuté avec Charlotte aussi pas mal. Je sais que tu as eu peur. Tu as eu tord d'avoir peur mais je peux le comprendre. L'important maintenant c'est que je t'aime. Je t'aime plus que tout Alan. Et.... je supporterais pas de ne pas être avec toi.

Je relevais les yeux et lui souriais tendrement. Je l'aimais beaucoup trop pour vouloir encore perdre du temps. Je lui volais un baiser avant d'aller chercher mon polaroid.

- Mais... il me semble t'avoir promis qu'un jour, il y aurait des photos de nous deux sur mon mur. Alors il faut qu'on s'y mette.



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella



Eggsy
17

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

▬ famille très pieuse, mais très tolérante
▬ plutôt bon élève
▬ réservé, pudique


tom holland ©️ merenwen

Je n'avais pas l'impression d'être un garçon bien. Surtout quand Zach m'expliquait comment il avait souffert à cause de lui. Mais rien de ce qu'il disait était vrai, il ne m'avait jamais dégouté au contraire. Je l'aimais bien trop pour ça et au contraire, j'avais cru le protéger alors qu'en fait non, il était capable de se gérer. Mais au final, rien de tout ça n'avait d'importance puisque Zach l'aimait vraiment pour lui-même pour ce qu'il était et pas pour l'image qu'il voulait rendre. A la fin, ils étaient ensembles et c'était tout ce qu'il comptait. Il serrait les mains de Zach dans les siennes quand il les attrapa, et les mots d'amour que ce dernier lui offrit le rassurait et lui donnait des papillons dans le ventre. « Bon… ça va alors… » Il se mit à rire légèrement pour la brièveté de sa réponse, en récupérant le baiser volé de Zach. Il aurait aimé un peu plus, mais il n'était pas prêt à passer la barre au-dessus de sa relation. « Je t'aime Zach, comme un fou. Heureusement que tu m'as pardonné, je pense que j'aurais fait la plus grande dépression de ma vie… » J'haussais les épaules et je regardais Zach attraper son appareil photo. Une fois qu'il l'avait en main, Je tirais vers moi mon petit ami pour qu'il s'allonge sur le lit. Entre les flashs et les clicks, je faisais des grimaces, souriant, collait mes lèvres sur la joue de Zach, l'embrassant sur la bouche. A un moment donné, je lui avais même léché le visage pour l'embêter. Plus rien n'avait d'importance que cet instant que nous vivions tous les deux, comme deux adolescents normaux, sans regard de jugement, sans personne pour déranger notre amour, et juste entre nous, l'amour en plus, la passion au-dessus, et le manque, comme si nous avions trop perdu à se faire la guerre les derniers jours. Je regardais ensuite Zach, pour récupérer chaque parcelle du visage de mon petit-ami et m'en rappeler pour toute sa vie.

« Tu penses que tout vas bien se passer à partir de maintenant ? » J'étais sceptique quant à la situation que nous allions vivre au lycée. « Bon après, on a Marlon, c'est notre garde du corps, mais quand même. On est dans un lycée qui ne connait pas l'homosexualité, c'est effrayant. » Je soupirais, en prenant la main de Zach dans la mienne et je la levais pour qu'il me caresse le visage. Que je l'aimais mon dieu… « Tu… la semaine prochaine, tu viens avec nous à la pêche ? Avec mes parents ? Et on finit chez ma plus grande sœur pour un repas de famille… » C'était un peu effrayant pour une personne extérieur de débarquer dans une immense famille comme ça, alors c'était normal si Zach refusait. Mais j'espérais secrètement qu'il dise oui juste pour faire taire les rumeurs, les mauvaises phrases que j'avais pu entendre de certains de mes cousins. 



ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Love, Eggsy17. feat. NIGHTEYES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» What about playing chess?
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers communication :: E-mails-
Sauter vers: