Partagez
 
 
 

 Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Bienvenue à Myrtle Creek, un patelin perdu du Comté de Douglas. On y compte pas moins de 3439 âmes.

C'est dans cette petite ville paumée au fin fond de l'Oregon que se trouve une maison de retraite assez sélecte qui se nomme "Le Pinson Bleu". Et dans cet endroit charmant entouré de verdure, vit une vieille dame qui a trimé toute sa vie pour élever ses enfants alors que son mari est mort à la guerre.

C'est une dame pimpante et énergique qui n'a pas son pareil pour mener son monde à la baguette ! Sa petite fille, une jeune working girl en pleine montée de gloire, va bientôt s'en rendre compte...

Contexte provenant de cette recherche


Revenir en haut Aller en bas
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ 178429Sanstitre58
Lily C.
Clarke
J'ai 28 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis chargée de communication pour Apple et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Tumblr_inline_mile3z3L4G1qz4rgp


Kristin Kreuk ©️ LipsLikeAMorphine
- Bon sang, grand-mère ! Pourquoi tu m'as fait peur comme ça ? J'ai cru que tu étais à l'article de la mort ! Je me suis tapée 5h30 d'avion + 1h30 de route pour te voir toute pomponnée !

- Voyons ma chérie ! Ton langage ne s'est pas arrangé depuis que tu travailles à New York !

Lily bouillait littéralement de fureur ! Sa grand-mère, le membre de sa famille qu'elle chérissait par dessus tout, venait de lui faire un sale coup bas.

Car Georgia le savait parfaitement : il n'y avait qu'elle de plus important que son travail aujourd'hui. Si elle n'avait pas demandé à un aide-soignant de la faire passer pour mourante, la jeune femme n'aurait pas fait ce déplacement si impromptu.

- On dirait que tu n'as pas idée de l'impasse dans laquelle tu viens de me mettre ! Mon patron était furieux que je m'en aille ! Mon dieu... J'espère qu'il ne va pas me renvoyer !

Au moment où cette phrase sortit de sa bouche, Lily sortit son portable de sa poche et consulta toutes ses messageries, faisant l'impasse volontairement sur le ricanement de Georgia. Puis la sonnerie de l'appareil retentit. En inspirant profondément, Lily répondit et s'éloigna de son aïeule. Le ton sec et agacé de son patron lui vint rapidement aux oreilles.

- J'espère pour vous que votre grand-mère est sur le point de mourir, Clarke ! Sinon, ce n'est pas la peine de revenir à New York !

C'était un mufle de la pire espèce, Lily le savait. Mais elle tenait trop à son job pour le rembarrer, aussi vive en était l'envie. Inspirant de nouveau profondément, elle n'eut d'autre choix que le mensonge pour s'en tirer sans trop de casse.

- Elle a fait une embolie pulmonaire, son pronostic vital est engagé. J'en saurais plus dans quelques jours.

Avec force trémolo dans la voix, Lily leva les yeux au ciel en voyant les deux pouces levés de sa grand-mère.

- Alors vous avez intérêt à rester près d'elle ! Et ne revenez pas tant que la situation n'est pas sous contrôle !

- Mais j'ai pris tout mon matériel, je peux quand même travailler de là où je suis !

- Je ne vous laisserais que les dossiers que vous êtes sur le point de terminer, les autres attendront votre retour ! Clarke, je ne vous le dis pas souvent, mais vous êtes un élément indispensable pour Apple. Et chez Apple, plus qu'une entreprise, nous sommes une grande famille. Alors ménagez la vôtre et revenez quand vous serez sûre.

Lily ouvrit de grands yeux. C'était bien la première fois que cette peau de vache de chef lui disait une telle chose, elle qui le prenait pour un arriviste tortionnaire et imbu de sa personne. Mais elle n'eut pas le temps de dire quoique ce soit qu'il avait déjà raccroché.

La jeune femme éloigna le téléphone de son oreille et le fixa comme si c'était un objet inconnu. Sa grand-mère était en train de faire du jardinage et frémissait de bonheur de savoir que sa petite-fille allait rester quelques jours pour bien renforcer son mensonge.

Lily la menaça de l'index pointé sur elle.

- Ne crois pas t'en tirer comme ça, ma vieille ! Va falloir que tu craches le morceau maintenant ! Parce que je sais que tu ne m'as pas fait venir que parce que je te manquais !

Georgia lui offrit un sourire parfaitement innocent et haussa les épaules. Lily soupira...


Revenir en haut Aller en bas
 
bananabread
bananabread
Féminin MESSAGES : 65
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 27
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty


Matthew Sanders
J'ai 32 ans et je vis à Myrtle Creek, USA. Dans la vie, je suis agent des services hospitaliers dans une maison de retraite chic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pas bien, ça dépend des jours.




chris pratt ©️ tearsflight


Vêtu de sa magnifique tenue blanche, il se prendrait presque pour un super héros alors qu'il arpente les couloirs de son domaine. Là où la magie opère, comme il aime si bien le dire, gardant toujours dans la poche de sa blouse quelques cartes pour faire un tour de passe-passe aux personnes les plus grabataires à qui son humour légendaire n'arrache même plus un sourire. Ses amis le traitent de fou de continuer à bosser dans ce qu'ils appellent "le mouroir des vieux riches". Mais Matt aime son job, quoi qu'on en dise. Pas le plus gratifiant, pas le mieux payé, pas le plus sympa au niveau des tâches quotidiennes. Mais la présence des personnes âgées, pouvoir écouter leurs histoires de vie et contribuer à insuffler encore un peu de joie de vie en eux lui suffit amplement à oublier tous les désagréments.

Après avoir fini de nettoyer les chambres de l'aile qui lui a été affecté, Matt s'autorise une pause café, rejoignant quelques collègues autour de la machine, LE lieu de rendez-vous de la maison de retraite. "Salut Matt. Pas trop dur l'aile sud ? Paraît que M. Jackson s'est lâché et que c'était pas beau à voir ...." Il hausse les épaules, répondant par un sourire. Non c'était pas facile, c'est sûr. Mais le pauvre M. Jackson ne contrôle plus rien de ses sphincters depuis bien longtemps, alors Matt se passe de commentaire. Pas la peine d'en rajouter une couche quand il s'agit de nettoyer les dégâts. "Bon allez, c'est pas tout ça mais faudrait commencer à monter les plateaux. Y a qui en chambre aujourd'hui." "Les habituels. Ah et y a Mme Clarke aussi." Matt fronce les sourcils. Mme Clarke, un peu sa chouchou parmi toutes les mamies, ne manque jamais une occasion de venir passer du bon temps avec ses copines dans la salle de restaurant. "Ouais, elle a dit qu'elle aurait de la visite et qu'elle veut être tranquille." Depuis qu'il avait pris son poste, Matt avait rarement vu passer des visiteurs pour sa préférée et parmi ceux qui venaient régulièrement, il ne voyait pas du tout qui aurait pu venir passer sa pause de midi avec la vieille femme. Il hausse des épaules, après tout, ça ne le regarde pas plus que ça.

Poussant son chariot, il achève sa tournée par la chambre de Mme Clarke, toquant 3 fois avant de pousser la porte, le plateau en équilibre sur la paume de sa main droite. "Toc toc, y a quelqu'un là-dedans ? C'est Matt, je vous apporte le repas." Tout sourire, comme à son habitude, il entre, prêt à lui sortir une nouvelle blague ou à la complimenter sur la robe qu'elle a choisi de porter. Mais il s'interrompt en découvrant une toute nouvelle visiteuse qu'il n'a pas eu l'occasion de croiser depuis son arrivée. "Oh bonjour. C'est cool que vous ayez de la visite Georgia." Il lui adresse un sourire maladroit. En vérité, ça ne l'étonne pas tant que ça que la visiteuse, sûrement une petite fille, soit aussi mignonne. Elle ressemble à sa grand-mère plus jeune et tout le monde s'accorde à dire que Mme Clarke était et est toujours une femme charmante. Un peu gêné, pour une fois qu'il ne peut pas se permettre de sortir son lot de bêtises habituels, Matt pose le plateau sur la table de la chambre. "Bon ben je vous laisse profiter alors. Et Georgia, pas de faux bond cet après-midi ! Je vous attends pour la fête des anniversaires, il me faut une partenaire pour swinguer !" Il lui adresse un grand sourire, bien décidé à la motiver si elle ne l'est pas d'ors et déjà. "Allez à plus tard ! Et oubliez pas ce qu'on a appris la semaine dernière !" Il quitte la chambre en esquissant quelques pas de danse caricaturaux avant de fermer derrière lui. Seul dans le couloir désert, il réalise soudain qu'il s'est sûrement ridiculisé devant la petite fille de Mme Clarke. Voilà qui est fait. "Et après tu t'étonnes de pas trouver de copine Matt ... Ben voilà, plus besoin de s'étonner." Il attrape le chariot vide, descendant les étages en fredonnant un air de chacha avant d'aller rejoindre quelques collègues et gonfler les ballons pour la grande fête du jour.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ 178429Sanstitre58
Lily C.
Clarke
J'ai 28 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis chargée de communication pour Apple et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Tumblr_inline_mile3z3L4G1qz4rgp

Kristin Kreuk ©️ LipsLikeAMorphine
Fort heureusement, Lily n'était pas du genre rancunière, surtout pas avec sa grand-mère. Elle comprenait que cette dernière devait se sentir seule sans ses enfants, qui avaient décidé de vivre chacun leur vie à différents endroits du monde. Lily était peut-être la seule à être restée sur le continent. Son père venait voir Georgia de temps en temps quand ses affaires le ramenaient aux USA.

Mais cela lui était égal depuis bien longtemps. La jeune femme avait toujours appris à vivre seule. Ses rares moments où elle était vraiment heureuse, c'était lors de ses vacances avec sa mamie avant qu'elle ne soit plus en mesure de s'occuper d'elle.

- Lily, ma chérie, je crois que je t'ai offert quelques jours de répit contre ton gré. Tu me remercieras plus tard.

Là, elle avait plutôt envie de lui écraser le pied comme elle le faisait gamine, mais elle avait largement passé l'âge.

- Mouais... Bon, il est 10h. Juste le temps de ramener mes bagages à la maison, je reviens.

- Je serai dans ma chambre. C'est bon de te revoir, ma puce.

Avec un regard blasé qui dissimulait quand même une étincelle de plaisir, Lily lui fit un signe de la main et s'en retourna vers la voiture de location qu'elle avait pris pour le temps qu'elle resterait ici. Elle ne conduisit qu'une dizaine de minutes avant d'atteindre le manoir familial, une bâtisse que la famille avait tenu à conserver alors que personne n'y habitait.

En entrant dans la maison, la première chose que la jeune femme fit, c'était d'aérer toutes les pièces qui sentaient le renfermé. Son père ne souhaitait pas vraiment entretenir cette baraque et se contentait d'employer une femme de ménage une fois par mois. Mais à voir l'état de la maison, elle se permettait de prendre uniquement le chèque apparemment.

Mais elle s'occuperait de ça plus tard ! Pour le moment, elle s'installa dans son ancienne chambre. C'était étrange de se dire que cela faisait des années qu'elle n'avait pas mis les pieds ici, et elle se rendait compte que cela lui avait manqué plus que de raison. Après tout, Lily venait passer tous ses étés ici avec Georgia, jusqu'à ce qu'elle entre à l'université et qu'elle se consacre à sa carrière.

En attendant, elle prit une longue douche, elle mit un jean et un t-shirt moulant vert émeraude, une paire de baskets en jean, elle se sécha les cheveux et les laissa libre, elle mit des boucles d'oreilles discrètes et le pendentif en argent/émeraude que Georgia lui avait offert pour ses dix-huit ans.

Puis Lily ferma toutes les fenêtres et sortit de la maison pour repartir vers le Pinson Bleu. Sans s'arrêter, elle se rendit dans la chambre spacieuse de Georgia. Son père avait fait en sorte qu'elle soit très bien logée et prise en charge, un moyen de se déculpabiliser entre autres...

La jeune femme frappa à la porte et entra après avoir attendu l'accord de sa grand-mère.

- Bon, on la refait. Grand-mère, ça me fait vraiment plaisir de te voir !

Et comme dans ses souvenirs, elle se jeta dans les bras de la seule personne qu'elle aimait vraiment. Georgia lui rendit son étreinte avec un bonheur non feint. Une boule d'émotions diverses lui serra la gorge et les larmes lui vinrent spontanément aux yeux. Comment avait-elle pu passer autant de temps sans la voir ?

- Tu m'as tellement manquée, ma petite Lily.

- Tu m'as manquée aussi, grand-mère...

Il s'écoula bien quelques minutes avant que l'une d'elles ne veuille bouger. Puis elles finirent par se détacher et s'asseoir. Elles discutaient de tout et de rien, Georgia se mit à rire lorsqu'on toqua à la porte.

Un bel homme entra et déposa un plateau à l'attention de son aïeule. Lily tenta de se remémorer pourquoi elle ne voulait pas d'homme dans sa vie en ce moment, à cause de son boulot, parce que tous les hommes étaient des porcs, et tout un tas d'autres... Mais elle n'arrivait même pas à se convaincre. Il était grand, charmant et très drôle.

- Ne t'inquiètes pas, mon petit, je ne raterai ça pour rien au monde !

Et pendant leur échange, Lily resta muette, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Il fallait dire que l'entrée du-dit Matt venait de bouleverser quelque chose au fond d'elle, ce qu'elle s'efforça d'ignorer.

Puis il repartit. Lily regardait encore la porte, un petit sourire aux lèvres, un rire muet faisait trembler sa gorge.

- Il s'appelle Matthew Sanders, il a 32 ans et il a choisi ce métier parce qu'il n'envisageait pas autre chose. C'est quelqu'un de bien. Comment tu le trouves ?

Pendant quelques secondes, Lily regarda sa grand-mère sans comprendre... puis la lumière se fit instantanément dans son esprit. Elle pointa Georgia du doigt.

- Toi, tu ranges tout de suite tes fléchettes, Cupidon ! Je n'ai pas besoin d'homme dans ma vie !

- D'abord, on ne pointe pas les gens du doigt, c'est grossier ! Et ensuite, qui t'a dit que je voulais que tu le rencontres ? Tu ne veux pas connaître le personnel qui m'entoure ? Ça m'étonne de toi que tu ne l'aies pas fait quand je suis arrivée ici d'ailleurs.

Merde... La culpabilité l'envahit déjà. Et même si le soupçon restait dans un coin de sa tête, Lily fit amende honorable.

- Excuse-moi. Tu devrais manger ton repas avant que ça refroidisse. Je vais aller me présenter au personnel de l'établissement et après, j'irai manger un morceau avant de revenir. Apparemment, il y a une fête de prévue cet après-midi.

Elle fit semblant de ne pas voir l'étincelle de la ruse briller dans le regard de son aïeule.

- Fais donc, chérie. À plus tard.

Après un baiser déposé sur la joue de Georgia, Lily sortit de la chambre et se rendit dans la salle principale de l'établissement, où tout le personnel s'affairait à préparer la fête. Instinctivement, elle se rendit près de Matthew.

Elle toussota.

- Hum, excusez-moi. Je me suis aperçue que je ne vous ai pas salué quand vous êtes passé chez ma grand-mère. Bonjour, je suis Lily Clarke, la petite-fille de Georgia.

Et non, ce n'était pas parce qu'elle était physiquement attirée par lui qu'elle était allée le voir ! Elle était naturellement allée vers lui parce que c'était la première tête du personnel qu'elle avait vu ici et qu'elle avait été impolie. Elle lui tendit une main franche avec un sourire contrit.


Revenir en haut Aller en bas
 
bananabread
bananabread
Féminin MESSAGES : 65
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 27
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty


Matthew Sanders
J'ai 32 ans et je vis à Myrtle Creek, USA. Dans la vie, je suis agent des services hospitaliers dans une maison de retraite chic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pas bien, ça dépend des jours.




chris pratt ©️ tearsflight


"Bon ! Où sont les ballons ? C'est pas tout ça mais c'est triste là, ça manque de couleur !" Dans le quotidien de la maison de retraite, il faut apprendre à passer d'une chose à l'autre rapidement. D'oublier qu'on vient de se ridiculiser dans une chambre devant la petite fille super mignonne d'une résidente pour enchaîner sur son boulot sans se déconcentrer. Pas trop le choix si on veut survivre ici et ne pas rentrer à la maison avec la tête remplie des problèmes de la journée qu'on a pu surmonter. Pourtant, ça lui reste en tête, ce drôle d'événement. Et il se prend presque à espérer que la dite petite fille trouve l'envie de rester pour la fête de l'après-midi. Mais le tourbillon du train-train quotidien l'attrape déjà au vol alors qu'il se trouve les bras chargés des guirlandes à suspendre et des ballons à gonfler. Dans ce milieu presqu'exclusivement féminin, il n'est pas toujours simple de trouver sa place en tant qu'homme. Pour beaucoup, il est un pote, un petit frère ou un grand frère parfois, celui qui peut les aider lors des transferts complexes de patients ou le clown de service. Matt a appris à s’accommoder de ces rôles très variés qu'on a pu lui donner dans la résidence, ne cherchant pas spécialement à passer pour le Don Juan de service en emballant toutes les aides soignantes qui passeraient sous ses yeux. Bien trop respectueux des femmes et inquiet d'être déplacé, surtout sur son lieu de travail, il n'a même jamais envisagé la possibilité de draguer ici. Au grand damne de ses amis qui ont du mal à saisir comment il peut rester si désespérément seul alors qu'il est entouré de femmes toute la journée.

Dans la salle de restaurant, les blagues fusent entre les soignants, quelques anecdotes échangés sur les résidents, d'autres moins drôles quand il y a plus de problèmes autour d'un cas que de solutions, ce qui arrive malheureusement souvent. Mais les discussions tarissent un peu alors qu'il a les joues gonflées d'air, tentant d'augmenter le volume d'un ballon bleu. Quelqu'un toussote dans son dos et vu les regards de ses collègues dans cette direction, il n'a d'autres choix que de se tourner. La petite fille est là, à sa plus grande surprise. Il la regarde, son visage ne cachant pas son étonnement alors que le ballon se dégonfle dans un bruit aigu. Matt reste un moment silencieux, à croire qu'il a bugué et qu'il lui faudrait un reboot système. "Ah. Euuuh. Oui oui bonjour. Ben enchanté, j'm'appelle Matt. Ca fait plaisir de voir un peu de visite pour Georgia. Enfin pour Madame Clarke. Elle doit être contente de vous voir." Il cherche du regard ses collègues, peut-être qu'il a oublié de dire un truc essentiel. Mais elles sont toutes reparties dans leur radotage et semblent les avoir oublié. "Vous avez ... besoin d'un truc ? J'vais prendre ma pause dans 10 minutes mais j'peux prévenir une collègue si vous voulez." Il allait dire qu'il pouvait bien rester, oublier sa pause, faire des heures sup si elle le lui demandait mais ça aurait été clairement bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ 178429Sanstitre58
Lily C.
Clarke
J'ai 28 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis chargée de communication pour Apple et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Tumblr_inline_mile3z3L4G1qz4rgp

Kristin Kreuk ©️ LipsLikeAMorphine
Le bruit du ballon qui se dégonfle lui fit tordre la bouche dans un rire contenu.

Lily s'empêchait de rire car Matt avait l'air tellement abasourdi. Abasourdi au point qu'il n'avait pas vu sa main tendue vers lui. Alors dans un geste qu'elle espéra naturel, elle monta sa main à sa bouche pour lâcher ce petit rire qui ne demandait qu'à sortir. Cet homme la fascinait alors qu'elle ne le connaissait ni d'Eve, ni d'Adam !

Mais ensuite, l'allusion sur le fait que Georgia recevait rarement des visites assombrit son humeur. Le poids de la culpabilité pesa encore plus lourdement sur son cœur. Mais d'un air bravache, elle redressa la tête et sourit de manière plus retenue, essayant de chasser ses larmes naissantes.

- Vous pouvez l'appeler Georgia devant moi, après tout, vous la voyez tous les jours.

Ce n'était pas une accusation, un simple constat. Mais qui la brisait bien plus qu'elle ne l'aurait voulu... Comment avait-elle pu laisser son job la priver de la personne qui avait toujours été là pour elle ? Avec le recul, Lily se rendait compte qu'elle n'aurait jamais dû laisser les choses aller aussi loin.

Souriant de nouveau plus franchement, elle décida de faire front. Les erreurs arrivent pour être réparées quand elles le peuvent, et c'était le cas !

- Oh non ! Je ne veux pas vous déranger. Vous avez suffisamment à faire et la pause, c'est sacré !

Comment lui faire comprendre qu'elle aurait aimé bavarder un peu avec lui sans que ça soit trop bizarre ? Un éclair de génie lui vint subitement.

- Vu que vous avez l'air de bien connaître Georgia, j'aimerais juste discuter avec vous un petit moment quand vous serez disponible. Je souhaiterais avoir votre avis sur son adaptation ici, même si je soupçonne que cela se passe bien, je suis certaine qu'il y a des choses qu'elle ne me dit pas.

Voilà ! Ça c'était bien trouvé !

Merde, qu'est-ce qu'il est canon...

Holà ! STOP ! Terrain dangereux ! Georgia et ses fléchettes à la noix étaient en train de l'avoir ! Elles avaient semé une petite graine inopportune et cette dernière était en train de commencer à pousser la terre...

Ne pas rougir... Non, ne pas rougir...

- Je vais vous laisser partir en pause. Je serai là cet après-midi pour la fête, sur demande de Georgia... Enfin, si ce n'est pas interdit, bien sûr.

Lily venait de se demander un peu tard si elle avait le droit de participer à l'événement. Ce n'est pas comme si elle venait d'arriver dans la maison de retraite de sa grand-mère et qu'elle n'en connaissait absolument rien...

Ha si en fait...


Revenir en haut Aller en bas
 
bananabread
bananabread
Féminin MESSAGES : 65
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 27
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty


Matthew Sanders
J'ai 32 ans et je vis à Myrtle Creek, USA. Dans la vie, je suis agent des services hospitaliers dans une maison de retraite chic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pas bien, ça dépend des jours.




chris pratt ©️ tearsflight


L'art de mettre les pieds dans le plat. Un talent rare transmis de génération en générations chez les Sanders. Il s'en veut immédiatement d'avoir évoqué aussi maladroitement le peu de visites reçues par sa résidente chouchou. Loin de lui l'envie de culpabiliser la jeune femme, bien au contraire, il aurait voulu rendre ça positif et uniquement positif. Mais à en croire les larmes aux coins de ses jolis yeux, il sait qu'il a merdé en toute beauté. Matt sourit, un peu gêné, tentant de se rattraper comme il peut sans que ça devient encore plus pesant pour eux deux. "Georgia alors. Toutes les familles sont pas si cool. Même quand les résidents veulent se faire appeler par leur prénom, faut donner dans le monsieur madame pour faire bon genre." Il hausse des épaules. Ca lui passe un peu au-dessus de la tête ce genre de considération. Mais il n'a pas d'autres choix que de faire avec et d'apprendre au fur et à mesure les codes de chaque famille. Au fond il sait bien qu'ils font avec leurs histoires de vie, toujours complexes, mais peu se rendent compte de la proximité qui existe avec les soignants qui côtoient leurs proches tous les jours.

Il sourit une nouvelle fois, encore une fois les proches qui respectent les temps de pause et se montrent compréhensifs ne sont pas une majorité, malheureusement, toujours soucieux qu'on soit aux petits soins pour leurs êtres chers. Peut-être une façon d'extérioriser leur culpabilité de ne plus savoir les prendre en charge. Cette Lily a l'air de quelqu'un de bien, ce qui ne l'étonne pas vraiment connaissant la grand-mère. "Ca dépend ce qu'elle vous raconte d'habitude. Je suppose qu'elle vous a pas parlé des cours de salsa ni du club des clowns ? Je serais en galère si elle était pas là pour m'aider à motiver les résidents." Il rit doucement, en pensant à toutes ces fois où Georgia a réussi à tirer un sourire d'un résident apathique ou à motiver une voisine de chambre refusant de bouger à se rendre à une animation. La vie dans la maison de retraite serait bien drôle sans des soutiens pareils. Matt prend un temps de réflexion, se passant une main dans les cheveux. Est-ce que ce serait manqué d'éthique professionnel que d'offrir un soda du distributeur à la petite-fille d'une résidente et de lui proposer de passer une partie de sa pause avec lui ? Pour répondre à ses questions, bien évidemment. Il en est encore à démêler cette question épineuse quand elle enchaîne déjà. "Interdit ? Non bien sûr, au contraire. Beaucoup de familles viennent à chaque fête, on passe toujours un bon moment." Il sourit naïvement avant de grimacer. Les pieds dans le plat, à nouveau. "C'est pas ce que je voulais dire. Chacun vient comme il peut et c'est tout à fait correct. C'était pas du tout un reproche." Il a clairement l'impression de s'ensevelir dans les sables mouvants en cherchant à s'en extraire. Matt secoue doucement la tête, comme pour chasser ce mauvais départ de conversation. "J'ai rien de particulier à faire pendant ma pause alors si vous voulez qu'on parle de votre grand-mère ... Enfin, j'y vois pas d'objection en tout cas, ça fera passer le temps plus vite. Et j'peux même vous offrir un soda si vous voulez, j'ai un pass qui fait moitié prix sur le distributeur." Il agite le pass avec un sourire de gosse. Le voilà qui a finalement tranché sur sa question épineuse ou tout simplement choisi de la mettre de côté et d'ignorer les possibles conséquences. Qu'est-ce qu'il risque au pire ? Qu'on lui tape gentiment sur les doigts en lui demandant de ne pas être trop familier avec la famille d'une résidente ? Ca ne serait pas la première fois qu'on lui reprocherait de ne pas s'occuper uniquement de son boulot.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ 178429Sanstitre58
Lily C.
Clarke
J'ai 28 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis chargée de communication pour Apple et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Tumblr_inline_mile3z3L4G1qz4rgp

Kristin Kreuk ©️ LipsLikeAMorphine
Le voir s'enterrer dans ses excuses alors qu'il essayait de minimiser l'absence de la famille de Georgia, Lily se sentit à la fois amusée et un brin gênée. Mais le sentiment dominant restait l'attendrissement. Visiblement, Matt ne voulait pas l'accabler et tentait vainement de se racheter, ce qui n'avait pas l'air d'être une habitude.

Il lui plaisait. Voilà. C'était admis.

Mais pas sûr qu'elle se laisse entraîner là-dedans. Après tout, elle ne connaissait de lui que ce que sa grand-mère lui en avait dit, et vu la propension de cette dernière à vouloir ce qui était "bien" pour elle, Lily savait que son aïeule l'avait fait exprès.

Mais elle ne se laisserait pas faire.

- Si vous êtes sûr que ça ne vous dérange pas, je ne veux pas que vous ayez des ennuis...

Bon... Elle n'était pas certaine que son raisonnement précédent tienne la route...

Matt prit la direction des machines à l'entrée de l'établissement, Lily le suivit sous les regards des collègues de ce dernier, lesquels ne manqueront pas de jaser au possible. La jeune femme n'était pas stupide, elle savait que dans les endroits comme celui-ci, la plus petite flammèche se transformait instantanément en feu de forêt.

Mais cela lui était égal. Ils ne faisaient rien de mal, discutaient simplement sur le bien-être d'une résidente. Cette conviction resterait inébranlable, quoiqu'il arrive.

Après que Matt lui eut demandé ce qu'elle souhaitait boire et qu'il prit ce qu'il voulait pour lui, ils sortirent en plein soleil pour s'asseoir sur un banc. La proximité de cet homme lui retournait les sens mais Lily ne se laissa pas distraire. Il était vital pour elle de ne pas s'embarquer dans des fantasmes naissants dont l'objet était à quelques centimètres d'elle, ce serait la honte.

- Matt, est-ce que ma grand-mère est heureuse ici ? Je veux dire, elle n'a jamais exprimé de regrets ?

Avec cette question, Lily montrait à mots couverts qu'elle-même en avait plein.

- Depuis que je suis partie à l'université, je me suis laissée absorbée par ma carrière. Je n'ai jamais pris le temps de venir voir Georgia, je ne faisais que lui téléphoner une fois par semaine. Mais en la voyant aujourd'hui, je me suis rappelée qu'elle avait toujours été présente pour moi, et que j'ai été bien ingrate...

La jeune femme laissa son regard se noyer dans le paysage calme et superbe qui entourait la maison de retraite. Sa mélancolie était visible et les regrets pesaient d'autant plus lourds qu'elle réalisait que le temps perdu ne se rattraperait jamais.

Elle ouvrit sa cannette d'Ice Tea et en prit une gorgée.

- À voir son air heureux ici, je me demande pourquoi elle a autant tenu à ce que je vienne...

Merde... Pas ce ton triste à mourir, steuplaît ! Il va avoir pitié maintenant !

Avec une grande inspiration, Lily se reprit.

- Puis-je me permettre une question indiscrète ?

Autant détourner la conversation sur un sujet plus intéressant... Et intéressant, Matt l'était assurément !


Revenir en haut Aller en bas
 
bananabread
bananabread
Féminin MESSAGES : 65
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 27
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty


Matthew Sanders
J'ai 32 ans et je vis à Myrtle Creek, USA. Dans la vie, je suis agent des services hospitaliers dans une maison de retraite chic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pas bien, ça dépend des jours.




chris pratt ©️ tearsflight


Ce petit sourire qui apparaît sur son visage. Son air un peu plus détendu. Elle lui plaît, c'est indéniable. Mais la chance de Matt avec la gente féminine n'a jamais été phénoménale. Toutes ces histoires se sont finies mal, les filles lui disant toujours que "ce n'est pas de sa faute, tu es très gentil mais c'est moi. J'ai besoin d'autre chose". D'un homme plus dur, moins doux, moins gentil justement. Mais ça Matt, il sait pas faire. Il n'a pas envie de blesser ceux qui comptent pour lui et encore moins les femmes . Alors il a appris à faire avec et il sait que les histoires commencent pour s'arrêter quelques semaines plus tard, une fois que la stabilité qu'il a à offrir les ait fatigué et qu'elle passe à autre chose, de moins durable, de moins sûr. Il garde son sourire un peu bête sur le visage, tentant de chasser tout ça de son esprit. Clairement, offrir un soda à la petite-fille d'une résidente n'avait rien à voir avec un premier rencard, il fallait qu'il arrête de s'emballer et de se faire des films qui vont trop loin. Surtout que rien ne lui dit qu'elle soit célibataire et encore moins intéressée. Un coup de frais ne lui fera pas de mal, maintenant qu'il a l'esprit complètement retourné. Matt la guide jusqu'au distributeur, choisissant une boisson et lui offrant la sienne, comme promis. Il adresse une grimace à des collègues lui adressant un sourire un peu trop prononcé. Il sait très bien qu'il va avoir droit à quelques remarques au passage avant que le quotidien ne reprenne le dessus.

A l'extérieur, il fait meilleur. Tous les soucis semblent bien loin. Quelques résidents sont assis sur les bancs du parc. L'endroit est tellement paisible ici. Les paroles de Lily le tirent de ses pensées. Un léger sourire mélancolique naît sur ses lèvres. "Vous savez, je ne connais pas un résident qui ne regrette pas sa maison et son quotidien d'avant. Est-ce que ça veut dire qu'ils ne sont pas heureux ? Je ne pense pas. Pas pour la majorité en tout cas. Et je pense que si votre grand-mère ne trouvait pas son bonheur ici, elle ne se gênerait pour le faire savoir." Connaissant le personnage, ça ne l'étonnerait pas le moins du monde qu'elle envoie tout le monde sur les roses si sa vie ici ne lui convenait pas. Georgia a toujours eu le talent pour faire tout tourner comme elle l'entend, avec tellement de subtilité que la plupart ne se rende pas compte de ses magouilles. Il ne trouve rien à dire à ce qu'elle ajoute et se met à regarder le bout de ses chaussures. Matt a bien conscience que c'est loin d'être facile pour les proches. Qu'ils doivent gérer leur vie actuelle en plus de s'occuper de leurs parents en institution qui vivent à un rythme complètement différent du leur. Il voudrait avoir une phrase de réconfort parfaite à lui sortir mais rien ne lui vient, à part offrir son écoute. "Peut-être qu'elle a envie de vous montrer ses talents de danseuse ? Elle a fait énormément de progrès depuis qu'elle suit les cours donné à la résidence. C'est toujours un plaisir de les voir se mettre en mouvement et pas rester dans leur fauteuil à attendre on sait pas quoi." Il laisse échapper un léger rire, lui qui cherche toujours à faire rire les résidents ou les faire bouger un peu. Mais sa question le prend totalement de court. Une question indiscrète ? A propos de sa grand-mère ? Clairement il n'avait pas la moindre idée d'où elle voulait en venir. "Euh ouais. J'vous écoute." Ca le faisait carrément flipper maintenant. Est-ce qu'elle avait repéré quelque chose d'inquiétant dans le comportement des autres soignants ? Ou dans son comportement à lui ? Est-ce qu'elle l'avait trouvé peu professionnel ? Trop familier ? C'est clairement le bordel dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélicendre
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 36
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ 178429Sanstitre58
Lily C.
Clarke
J'ai 28 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis chargée de communication pour Apple et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Tumblr_inline_mile3z3L4G1qz4rgp

Kristin Kreuk ©️ LipsLikeAMorphine

Matt était vraiment charmant. Il essayait de la rassurer et de minimiser le poids invisible qu'elle portait depuis qu'elle était revenue à Myrtle Creek. Lily n'arrivait pas à s'immuniser contre son naturel maladroit et sans filtre, alors qu'elle était blindée contre le genre opposé depuis longtemps.

Les mecs de NY n'étaient pas ce qu'on pouvait appeler des modèles de vertu. Tous les mêmes, à croire qu'ils avaient tous été faits sur le même moule de l'arrogance hypocrite et trompeuse. La jeune femme avait bien eu une relation avec un homme là-bas, cela avait vite tourné court lorsqu'elle avait retrouvé l'homme en question au lit avec sa secrétaire.

Mais c'était plus une question d'égo égratigné qu'une véritable peine de cœur, elle s'en rendait compte aujourd'hui...

Euh... Pourquoi pensait-elle à cela maintenant ?

- Pourquoi avoir choisi ce métier ? Je veux dire : je respecte totalement, mais c'est si rare de voir un homme exercer un tel boulot. Je suis juste curieuse...

Demande-lui s'il est célibataire tant que t'y es !

- Et est-ce que vous êtes c... employé ici depuis longtemps ?

Pourquoi sa conscience était-elle aussi bruyante ? Lily n'arrivait plus à réfléchir correctement depuis que Matt était entré dans son champs de vision. Plus qu'à espérer qu'il n'ait pas retenu le lapsus qu'elle avait failli faire.

Dis plutôt que tu es super émoustillée de la vie et que tu as envie qu'il te saute dessus comme la tartine qui sort du grille-pain !

Qu'est-ce qu'il était en train de se passer dans sa tête ? À croire que toutes ses pensées qu'elle s'appliquait à dissimuler soigneusement ne voulaient plus rester cachées.  Comme si le fait de ne plus être à New York, dans cette grande ville qui vit toujours à cent à l'heure, la déconnection avait eu un effet anormale sur son psychisme...

Ou c'est juste que tu as enfin le droit de réfléchir hein... Enfin, j'dis ça...

Pour l'heure, Lily essayait de toutes ses forces de ne pas rougir afin de ne pas ébruiter son embarras. Mais malgré sa volonté, ses pommettes prirent une teinte légèrement plus rosée, ce qu'elle fit semblant d'ignorer en observant Matt derrière sa cannette.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Beauty & the Beast, but not like it seems... ♦ bananabread ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: