Partagez | 
 
 
 

 You deserve to smile. [Proxima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3824
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Steve Rogers a croisé le regard de son ami James Barnes. Alors que tous les deux reprennent leur souffle après s'être livrés une bataille presque chorégraphiée, Bucky disparaît dans la fumée, laissant le capitaine complètement désemparé. Il pensait combattre un ennemi mais voilà que son coeur se fend en deux. Il retourne chez lui en fuyant la police et croise son amie Carol dans l'ascenseur.  

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3824
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Steve
Rogers

J'ai 96 ans et je vis à Washington DC, USA. Dans la vie, je suis Captain America et je m'en sors un combat à la fois. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je ne sais pas danser.




Chris Evans ©️ VAW.
Tu as vu ses yeux égarés se perdre davantage dans les tiens. Tu l’avais reconnu. Tu n'étais pas sûr que c'était réciproque. Et, alors que le voile enfumé de la bataille s’apaisait encore, il avait levé son arme en ta direction. Tu n’avais pas bougé. Tes muscles s’étaient pétrifiés à l’instant où le masque noir de ton jusque-là ennemi était tombé sur le sol. Une prochaine explosion te déroba ton ami. Et, tandis que la poussière s’envolait, tu n’avais retrouvé que le vide, l’absence de cette silhouette qui venait de serrer ton cœur. Un seul regard vers ta complice Nathasha t’avait suffi pour comprendre que c’était fini, qu’il était parti. Au fond de toi, une sensation d’incompréhension faisait trembler tes muscles endoloris. Alors, tu te mets à courir en serrant la poignée de cuire de ton bouclier entre tes doigts. Tu entends les sirènes de la police crier ton nom. Mais tu ne réponds pas à leur appel. Tu sens les yeux de la veuve noire te poursuivre mais tu ne fais pas demi-tour. Elle est blessée, elle a besoin de secours médical. Tu ne peux pas lui en offrir.

En temps normal, tes pas t’auraient mené vers le quartier général des Avengers qui se dresse au haut de l’ancienne tour Stark. Mais tu ne peux pas. Tu ne veux pas affronter les interrogations de tes amis. Tu es sale et mentalement épuisé. Tes douleurs physiques se sont rapidement estompées. Mais tu n’oublies pas pour autant la force de son poing de métal, la rapidité de ses gestes et la précision de ses mouvements. Tu ne comprends pas. Tu venais d’affronter ton meilleur ami. Bucky. Et il t’avait dévisagé comme s’il n’avait jamais vu tes yeux. Tu déambules dans les ruelles, toujours accompagné de ce bouclier que tu sembles oublier. Les yeux des civils se tournent vers toi mais tu n’as pas le cœur à les supporter. Le son des sirènes ne devient qu’un écho. Un enfant crie ton nom en te pointant, sa mère empoigne sa main en voyant ton état. Tu la remercies du regard. Elle fronce les sourcils et tire le garçon vers elle, pour le protéger. Tu préfères ignorer cette réaction. Tu n’as pas le cœur à te faire aimer.

Tu te laisses guider par ton instinct qui semble désirer la tranquillité. Tu vois enfin l’immeuble que tu habites, au coin de la rue. Tu soupires, la gorge asséchée. Tu as besoin de boire pour hydrater ce désert qui pousse dans ta bouche. L’attente dans l’ascenseur est longue. Bien plus longue que d’habitude. Du moins, c’est ton impression. Tu fermes les yeux un instant, tu revois le visage de Bucky. Une sorte de gémissement fait vibrer tes cordes vocales. Tu ne peux pas accepter la réalité. Une part de toi se bat contre tes souvenirs. Tu veux les balayer, les faire disparaître. Tu veux découvrir un autre visage derrière le masque du soldat de l’hiver. Un visage que tu trainerais jusqu’aux portes de la justice sans la moindre douleur à la poitrine. La porte de l’ascenseur s’ouvre. Ton dos se dresse. Tu glisses discrètement ton bouclier derrière toi, comme si ça allait empêcher les yeux curieux de le découvrir. Ton regard se pose sur le nouvel occupant de l’ascenseur et tu te détends immédiatement. Tu la reconnais. C’est ta voisine. Et ton amie. Tes lèvres se soulèvent légèrement. Tu tentes de lui sourire. Tu sais bien que tu n’arriveras pas à lui cacher quelque chose. Elle est bien trop futée. Ce que tu ne sais pas, c’est que les nouvelles vont vite; les Avengers sont déjà au courant pour le spectacle que leur capitaine a offert en plein milieu de l’autoroute.

- Hey, Carol.  

Tu as l’air stupide. Tu es vêtu comme un civil. Tu n’avais pas été préparé pour ce combat.  

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Proxima
Féminin MESSAGES : 32
INSCRIPTION : 10/07/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : Qinni

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Carol S. J. Danvers
J'ai 35 ans et je vis à Washington DC, USA, Pays. Dans la vie, je suis Captain Marvel, membre des Avengers et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Yvonne Strahovski ©️ Kit

« Oui Tony je sais … Mais non bien sur que non ! » Sa chevelure blonde volait au grès du vent tout comme le ruban rouge de son costume, attaché à sa ceinture. L’étoile de Hala brillait sous les reflets du soleil. Captain Marvel, en tenue complète, volait au dessus des immeubles de New York, en pleine conversation avec Tony Stark grâce à une oreillette. Son regard balaya la ville alors qu’elle s’arrêtait de voler pour rester suspendue dans les airs quelques instants. « Hum ok. Fury est déjà sur le coup pour ça. Ouais. Non ça je m’en charge ! Ne t’en fais pas, je gère, tu le sais. Oui … Très bien on se tient au courant. D’accord ! » La conversation prit fin et un mince sourire s’afficha sur le visage de l’Avengers. Son regard se porta alors plus loin et elle reprit un air sérieux. D’un seul coup elle fonça à vive allure à travers le ciel pour rejoindre son objectif.

Arrivée au dessus de Washington, Captain Marvel aperçu la fumée s’élever d’une partie de la ville, lieu où s’étaient déroulé les évènements de la matinée en même temps que sa mission à New York. Elle serra les poings et jura intérieurement. Si seulement elle avait pu être là. Bien entendu, elle ne pouvait pas être partout à la fois. Elle avait du gérer une attaque de l’AIM sur New York et n’avait appris l’attaque terroriste sur Washington qu’un peu plus tard. Natasha et Steve s’étaient retrouvés mêlés à cette attaque et le Captain avait pris la fuite après avoir perdu son ennemi qui courrait donc toujours. Nick Fury était sur la trace des terroristes pour savoir de qui il s’agissait et avait pris soin de récupérer une Natasha blessée. La situation était plus ou moins sous contrôle malgré le bazar en ville et les dommages causés. On l’avait informé qu’il n’y avait plus de civils en danger et ainsi, l’Avengers resta immobile au dessus de la ville quelques instants pour constater les dégâts.

Elle finit par redescendre vers le sol et se posa dans une petite ruelle. Passant sa main dans ses cheveux, son costume disparu au profit de sa tenue de civil. Carol Danvers se dirigea vers un immeuble non loin de là. Après une matinée pareille, elle avait besoin de rentrer chez elle, se poser et ne plus rien faire de la journée. Bien sur, elle devait faire son rapport sur la mission accomplie quelques heures plus tôt mais avant cela, elle prendrait des forces avec un bon repas et s’occuperait du reste plus tard. La jeune femme finit par entrer dans son immeuble et prit l’ascenseur. Toutefois, elle ne s’arrêta pas à l’étage de son appartement mais trois étages plus bas. Elle allait sonner chez une voisine qui, dès qu’elle ouvrit la porte, fit sortir Chewie, le chat roux de Carol. Elles discutèrent quelques minutes d’un ton léger avant que la jeune femme ne prenne son chat dans ses bras pour se re-diriger vers l’ascenseur. Quand les portes s’ouvrirent, elle découvrit un visage familier. Immédiatement le visage de Carol s’illumina d’un large sourire. « Steve ! » Il avait toujours compté pour elle, elle le considérait presque comme un grand frère. Mais aujourd’hui, il ne parvint pas à lui rendre son sourire. Entrant dans l’ascenseur, Chewie toujours dans les bras, la jeune femme se rapprocha de son ami. « Ca va … ? Tu as une mine affreuse. C’est quoi cette tête Captain ? On dirait que tu as raté le feu d’artifice du 4 Juillet ! » Carol pouffa de rire à sa propre blague mais devant l’air sérieux de son ami, s’arrêta rapidement. Elle fronça légèrement les sourcils alors que l’ascenseur redémarrait pour monter deux étages plus haut. Penchant la tête sur le côté, elle interrogea du regard Steve. Il n’avait pas pour habitude d’être aussi morose. Etait-ce à cause de l’attaque du matin ? Pourtant Steve était du genre déterminé et si son ennemi s’était enfuit, il pouvait être certain de le rattraper dans les jours à venir. Toutefois aujourd’hui, cela semblait différent …
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3824
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Steve
Rogers

J'ai 96 ans et je vis à Washington DC, USA. Dans la vie, je suis Captain America et je m'en sors un combat à la fois. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je ne sais pas danser.




Chris Evans ©️ VAW.
Tu aurais préféré que cette journée ne tourne pas en catastrophe émotive. Tu aimes répendre le bien, faire régner la justice toi-même. La plupart des combats que tu mènes se terminent par une victoire qui calme ton désir d’équiter. Mais, aujourd’hui, le dernier coup de poing que tu avais lancé t’avait accablé d’une étrange culpabilité. Même si l’homme devant toi avait commis de nombreux crimes et emporté la vie de plusieurs victimes, découvrir son identité t’avait complètement cassé en deux. D’un côté, tu étais au courant pour la cruauté dont pouvait faire preuve Bucky. De l’autre, tu savais que quelque chose clochait. Qu’il était présent sans vraiment l’être. Ton meilleur ami n’aurait jamais agi ainsi de plein gré. Et, comment pouvais-tu expliquer le fait qu’il n’ait pas pris une ride, comme toi ? Les questions défilent dans ta tête. Les réponses restent impossibles à trouver. Tu as une équipe d’élite entière derrière toi mais tu n’as pas envie de leur en passer le moindre mot. Tu préfères retourner chez toi et méditer sur les options qui se présentent à toi. Tu veux le retrouver mais rien ne t’assure qu’il n’essayera pas de te tuer une deuxième fois. Tu es même certain que la guerre n’était pas terminée, à ses yeux. Il ne t’avait pas reconnu.

Tu ne t’attendais pas à voir Carol, ce soir. Ni son chat qui ronronnait abondamment dans ses bras. Tu étais au courant pour une certaine mission qu’on lui avait confiée, à elle et probablement d’autres membres des Avengers. De ton côté, tu avais d’autres choses à gérer avec la veuve noire. D’ailleurs, tu repenses à elle. Tu espères que sa blessure est mineure. Tu as bien l’intention de reprendre contact avec elle une fois que tu auras repris tes esprits. Le sourire de ton amie n’apaise pas ton cœur. Mais tu cherches tout de même à cacher ta tristesse, comme tu caches inutilement ce bouclier derrière tes jambes. Ton regard se pose sur Chewie qui te fixe de ses grands yeux dorés, comme si ça allait empêcher ton amie de détecter ce qui ne va pas chez toi. Ta tentative échoue complètement; Carol capte immédiatement tes airs moroses. Tu esquisses un léger sourire à son hypothèse. Le 4 juillet. Le jour de ton anniversaire. Tu ne savais toujours pas si c’était une coïncidence, les feux d’artifices. Tu sais que tu as marqué la vie de plusieurs américains et, quelques fois, tu sens que tu ne mérites pas toute cette gloire. Tu n’as même pas pu signer les cartes de collection de l’agent Phil Coulson avant qu’il ne meure au combat, l’année passée. Un soupire s’échappe de tes lèvres et tu relèves tes pupilles bleues vers ton amie.

- Ce n’est rien. Je pense avoir simplement besoin de me reposer un peu. Je n’ai pas été assez rapide, aujourd’hui. Le criminel m’a échappé.


Tes propres paroles te serrent le cœur. Tu viens de surnommer Bucky par un mot qui ne lui convient absolument pas. Tu serres la mâchoire en baissant les yeux pour admirer tes pieds pendant quelques secondes. Afin de cacher ton malaise, tu lèves le doigt vers le chat roux afin qu’il le renifle. Tu grattes le dessus de son museau. L’ascenseur s’arrête puis les portes s’ouvrent. D’un geste de la main, tu invites ton amie à sortir avant toi. Même dans le plus grand des chagrins, tu ne perds pas tes bonnes manières. Ce n’est pas une mauvaise journée qui t’empêchera de traiter tes amies comme des princesses. Surtout lorsque cette amie c’est Carol. Tu lui en dois beaucoup. Son humour t’a toujours remonté le moral.          
             
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Proxima
Féminin MESSAGES : 32
INSCRIPTION : 10/07/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : Qinni

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Carol S. J. Danvers
J'ai 35 ans et je vis à Washington DC, USA, Pays. Dans la vie, je suis Captain Marvel, membre des Avengers et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Yvonne Strahovski ©️ Kit

Les paroles du Captain vinrent confirmer les doutes de la blonde. Son ennemi s’était enfui et le héros s’en voulait. Oui le criminel avait fait des dégâts et il y avait pas mal de blessés. Toutefois, c’était certainement la première fois qu’elle le voyait aussi abattu par une défaite. Carol fronça légèrement les sourcils mais se ressaisit bien vite, ne laissant rien paraître. Ainsi, elle lui répondit sans se départir de son sourire. « Allons Steve, on ira faire la course ensemble pour te remettre en forme ! » Elle lui adressa un clin d’œil complice avec un large sourire. Même dans les pires moments, la jeune femme n’abandonnait jamais ses amis. Elle laissa Steve caresser Chewie qui se mit à ronronner doucement. Quelques secondes plus tard, les portes de l’ascenseur s’ouvrirent et le Captain de l’Amérique laissa le Captain de l’espace passer. Carol se dirigea alors vers la porte de son appartement en laissant son chat sauter au sol.

Se retournant tout en gardant ce sourire dont elle avait le secret, la jeune femme inclina légèrement la tête « Hey, je t’offre le café pour te remettre de tes émotions ! » Sans lui laisser le choix, Carol se rapprocha de Steve pour lui prendre le bras et l’entrainer vers la porte de son appartement. Au vu de la tête qu’il faisait, elle n’allait certainement pas le laisser retourner seul chez lui pour déprimer. C’est ainsi qu’elle ouvrit son appartement et poussa Steve à l’intérieur sans vergogne. Un petit sourire fin apparu au coin des lèvres de la blonde qui referma la porte de son appartement derrière elle. Elle récupéra le bouclier du Captain et le déposa près de l’entrée. « Fais comme chez toi Steve, je vais faire le café. »

L’appartement de Carol était propre et bien rangé. Ca et là on pouvait vite se rendre compte de ses passions pour l’astronomie notamment avec beaucoup de livres sur le sujet, ainsi qu’une belle collection de DVD de Star Wars dont elle était particulièrement fan. Des magasines et carnets étaient cependant entreposés de façon un peu anarchique sur la table basse du salon, entre le canapé et la télévision. Carol laissa Steve déambuler dans le salon pendant qu’elle passait de l’autre côté du bar, côté cuisine, pour préparer le café. La jeune femme repensa aux évènements de la journée. Il était étrange que New York et Washington aient été attaqué le même jour. L’AIM avait-il un rapport avec le terroriste de Washington. Un homme seul capable de dégâts pareils … Carol fronça les sourcils, intriguée. Elle soupira doucement et servit deux tasses de café. La jeune femme finit par rejoindre Steve, assit dans le canapé du salon et lui tendit l’une des deux tasses avec un sourire. « Rien de tel pour oublier une sale journée ! » Carol finit par s’asseoir près de Steve et l’observa du coin de l’œil pendant qu’elle buvait une gorgée de son café.


I wanna dream. Leave me to dream.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3824
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Steve
Rogers

J'ai 96 ans et je vis à Washington DC, USA. Dans la vie, je suis Captain America et je m'en sors un combat à la fois. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je ne sais pas danser.




Chris Evans ©️ VAW.
Tu n'es pas du genre à te morfondre après une défaite. Carol le sait très bien et c’est probablement la raison pour laquelle tu sens ses yeux intrigués sur toi. Elle a probablement compris que quelque chose cloche mais tu n’as pas le cœur à t’expliquer davantage. Une boule d’émotion s’est formée dans ta gorge, tu aurais besoin d’un grand verre d’eau pour ravaler ta frustration. Il ne t’a pas reconnu. Il n’a pas reconnu son propre nom. Bucky. Tu redresses la tête vers ton amie lorsqu’elle te propose d’aller te dégourdir les jambes. Son sourire est si contagieux que le coin de tes lèvres se soulève à son tour. Alors que le chat ronronne sous tes doigts, tu réponds, sur un ton un peu plus ensoleillé :

- Tu tricheras en t’envolant, je te connais.

Tu hausses un sourcil en posant tes yeux bleus sur elle lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvre. La jeune femme t’invite à se joindre à elle ou, plutôt, elle t’oblige à se joindre à elle. Lorsqu’elle s’empare de ton bras, tu te pinces les lèvres sans toutefois résister. Tu sais que tu as besoin d’un peu de compagnie même si ton cœur s’est asséché. Tu te laisses guider jusqu’à son appartement en levant les yeux au ciel, pas du tout embêté mais plutôt mal à l’aise d’imposer ta présence morose. Tu te forces à sourire; tu n’accepteras pas de perdre tes bonnes manières devant cette amie dont la seule mission en ce moment est de te remonter le moral. Tu as bien compris qu’elle ne te laissera pas sortir d’ici tant qu’un vrai rire ne fera pas vibrer ta gorge. Carol s’empare de ton bouclier, tu détournes les yeux vers le salon dans lequel tu découvres plusieurs dizaines de références à l’astronomie. L’univers de la jeune femme t’a toujours intéressé. Tu observes les magazines disposés aléatoirement sur la table de basse du salon, tu tournes quelques pages sans réellement réussir à te changer les idées. Tu termines ton voyage jusque dans le canapé dans lequel tu te laisses mollement tomber. Tu laisses ta tête se reposer contre le dossier moelleux et tu soupires fortement en fermant les yeux tandis que ton amie prépare le café dans la pièce à côté. Au fond de tes paupières closes, tu revois le visage de Bucky, ses airs perdus ainsi que son arme pointée en ta direction. Les pas de Carol te font sursauter et tu rouvres les yeux en te redressant avant de passer ta main dans ton cou pour t’assurer que tu n’es pas en train de rêver. Tout semble étrange autour de toi. Tu as l’impression de faire face à une seconde réalité. Tu tends la main vers la tasse de café brûlante que ton amie te tend et tu la remercies d’un sourire forcé. Tu préfères ne pas tremper tes lèvres dans la boisson tout de suite, tu cherches un moyen de détourner l’attention de toi. Tu te souviens cette fameuse mission dont on t’avait fait part mais à laquelle tu n’avais pas participé, trop occupé à te battre contre ton meilleur ami. Alors, tandis que Carol boit une gorgée, tu lui demandes :

- Alors, cette mission à New-York ? J’ai manqué quelque chose ? Tony ne t’a pas trop chanté la morale ?


Tu grattes ta tasse avec ton ongle comme si ça allait t’aider à te faire oublier l’imbécilité de ta question. Tu es bien l’un des seuls à ne pas bien t’entendre avec Ironman. Chewie choisi ce moment pour venir ronronner contre la jambe de sa maîtresse. Tu as bien envie de le remercier pour t'aider à sortir de ton malaise.
     
         
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Proxima
Féminin MESSAGES : 32
INSCRIPTION : 10/07/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : Qinni

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Carol S. J. Danvers
J'ai 35 ans et je vis à Washington DC, USA, Pays. Dans la vie, je suis Captain Marvel, membre des Avengers et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Yvonne Strahovski ©️ Kit

Carol avait fait la moue à la remarque de Steve concernant la course. Ceci l’avait beaucoup amusé. Steve était vraiment rapide à la course mais il était vrai que Carol était bien plus rapide en volant. Toutefois elle n’était pas du genre à tricher et son ami le savait. Ainsi, elle avait fait la moue avant de rire à la réponse du Captain. Il leur arrivait parfois de s’entrainer ensemble. Tout deux ayant un enseignement militaire, ils faisaient parfois des séances d’entrainements au combat ensemble. Carol était aussi sportive que Steve et il ne se passait pas un seul matin sans qu’elle s’entraine juste après le réveil. Il arrivait également à Carol de s’entrainer avec Thor, ce dernier était capable de lui apprendre de nouvelles techniques de combat. Toutefois, elle préférait les entrainements avec Steve, peut être était-ce dû à leur relation presque fraternelle.

Ainsi donc, aujourd’hui elle allait prendre soin de cet être, qu’elle considérait au fond de son cœur, comme un grand frère. Plus que jamais, elle souhaitait qu’il ressorte d’ici en ayant le cœur plus léger. Quelque chose le contrariait, bien plus que d’ordinaire et Carol souhaitait connaître la raison pour pouvoir lui remonter le moral. Toutefois, il faudrait qu’elle soit douce dans son approche et qu’elle apporte une atmosphère propice à ce que Steve puisse s’ouvrir. Sans connaître le cœur du problème, elle aurait du mal à aider son ami. Mais pour l’heure, elle allait le laisser boire son café et tenter de se détendre seul. Il fallait qu’il fasse le premier pas et chasse les mauvaises pensées de son esprit, qu’il puisse prendre un peu de recul. Carol baissa la tête en souriant quand il lui posa ses questions. Elle secoua la tête sans se défaire de son sourire « Soit moins dur envers Tony. Tu sais, si vous faisiez un effort tous les deux, je suis certaine que vous vous entendriez à merveille ! » Le sourire de Carol se fit un peu plus mystérieux. Connaissant très bien les deux hommes, elle savait à quel point ils étaient semblables. A leur manière, chacun d’eux avait un sens profond pour la justice et prenaient leurs rôles d’Avengers très au sérieux. Toutefois, ils avaient un caractère fort et aucun des deux n’aimaient montrer de faiblesse à l’autre, ce qui accentuait presque cette attitude de rivaux entre eux. Cependant, Carol le savait, un jour, chacun allait découvrir l’autre tel qu’il était et à partir de là, leur relation serait bien moins toxique. Carol était du genre à penser que les Avengers avaient besoin de eux deux, unis, afin de mieux progresser. Steve avait de très bonnes approches pour certains conflits, il avait l’expérience du terrain et des combats. Quand à Tony, il était un fin stratège et capable de prévoir les coups ennemis et ainsi éviter de tomber dans des pièges sournois. A eux deux, ils formaient un duo de leader parfait pour le groupe … si seulement ils pouvaient s’entendre. Mais, la jeune femme n’avait pas dit son dernier mot et elle serait bien capable de s’arranger pour que les deux hommes finissent enfin par arrêter de se bouder comme des enfants.

Carol but une gorgée de café en réfléchissant à sa réponse pour Steve. Elle finit par répondre, cette fois sans sourire, le regard perdu dans le vide, comme pour se remémorer les évènements. « L’AIM a attaqué du côté de Time Square. Ils ont fait quelques blessés mais Tony et moi avons vite été alerté et nous sommes rapidement arrivés sur les lieux. Le combat n’a pas vraiment été compliqué et on a même réussi à capturer certains membres. Le SHIELD doit les interroger mais je doute qu’ils nous révèlent grand chose. Cette attaque était toutefois … bizarre. Tony et moi n’avons toujours pas compris ce qu’ils cherchaient à faire là bas, quel était le but de leur attaque. C’était un peu … désordonné, comme si c’était prévu à la dernière minute. J’ai … j’ai comme l’impression que … » Elle s’arrêta là dans sa phrase, hésitant pour la suite. Son regard fini par retomber dans celui de Steve, elle ne souriait plus, au contraire, elle était sérieuse et semblait réfléchir à vive allure. « … C’est comme si c’était juste une distraction … comme si le vrai danger était ailleurs et que cette attaque n’était là que pour nous diviser. L’attaque de l’AIM a eu lieu quelques minutes avant ton intervention à Washington contre l’attaque terroriste. Je me demande si … Enfin, je divague peut être un peu. » Elle tenta de se reprendre en secouant la tête et sourit doucement. La jeune femme avait cependant mille questions en tête. Elle aurait tellement aimé en savoir plus sur l’attaque qu’avait subit Steve mais elle savait aussi que ce n’était pas le meilleur moment pour lui poser des questions quand à son agresseur.


I wanna dream. Leave me to dream.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3824
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Steve
Rogers

J'ai 96 ans et je vis à Washington DC, USA. Dans la vie, je suis Captain America et je m'en sors un combat à la fois. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je ne sais pas danser.




Chris Evans ©️ VAW.
Tu sais bien que Carol n’est pas une tricheuse mais sa moue te fait sourire. Elle sait que tu plaisantes, que tu ne penses pas une seconde qu’elle est du genre à user de sournoiserie. Tu as toujours apprécié sa compagnie lors de tes entrainements. Tu te sentais plutôt seul avant quand personne n’arrivait à suivre ton rythme. Ou plutôt, le rythme que le sérum de super soldat t’a permis d’atteindre. Tu n’es pas aussi assidu que Carol en ce qui concerne les entrainements matinaux. Tu la vois souvent sortir de chez elle, vêtue de ses habits de sport, prête à envoyer ses poings dans les sacs de boxe. Et, souvent, tu regrettes de ne pas la suivre. Tu ne ressens pas le besoin de frapper dans quelque chose quand tu es d’humeur agréable. Tu préfères user du sport pour te défouler, pour oublier une mauvaise journée.

Tu as abordé le sujet de Tony simplement pour changer tes idées. Tu ne t’attendais pas à ce que Carol tente de te convaincre que Stark est une bonne personne, que vous pourriez vous entendre si vous mettiez vos différents de côté. Tu lèves les yeux au ciel en faisant claquer ta langue contre ton palet avant d’enfin boire une première gorgée qui te réchauffe immédiatement. Tu arbores un air complètement sérieux même si, au fond de toi, tu n’accordes pas beaucoup d’importance à la relation que tu entretiens avec le génie des armes. Il y a bien d’autres Avengers à apprécier même si tu remercies mille fois son père de t’avoir offert ce bouclier qui t’a permis de vaincre les ennemis de la guerre en 1943. Tu n’as pas pu t’en séparer depuis.

- On n’a pas exactement la même vision des choses. Il aime un peu trop les explosions à mon gout.

Bien évidemment, ce n’est pas la véritable raison même si, tu ne peux pas le nier, tu n’as jamais été fanatique des armes à feu. Toutefois, Tony et toi êtes deux meneurs. Tu prends difficilement les ordres, tu as toujours agi selon tes valeurs et tes idéologies. Et, maintenant, voilà que la tour des Avengers est située là où se trouvait la tour Stark avant. Tu soupires en reprenant une gorgée chaude et ton regard se fait davantage attentif lorsque ton amie te résume la mission à laquelle tu n’as pas participé plus tôt dans la journée. Tu fronces les sourcils au fur et à mesure qu’elle commence à faire un lien entre les deux attaques qui se sont déroulées à peu près en même temps, dans deux villes différentes. Tu réfléchis un instant mais il ne te faut pas plus de quelques secondes pour infirmer son hypothèse. Tu n’as pas envie d’aborder le sujet de ton duel mais ton besoin d’informer de la situation prends le dessus. Tu reposes la tasse de café sur la table basse, comme pour concentrer ton attention vers tes prochaines paroles.

- Non, l’AIM n’a rien avoir avec l’attaque terroriste. Il y a quelques jours, j’ai découvert une… sorte de base HYDRA avec Natasha. L’homme qui a essayé de me tuer est un soldat qui travaille pour ces terroristes. On l’appelle le Soldat de l’hiver mais on ne connait… pas son identité.

Tu reprends rapidement ta tasse pour détourner l’attention du mot qui a fait trembler ta voix et tu continues, les lèvres posées sur la porcelaine brûlante :

- Il était très fort, et habile. J’ai combattu une seule autre fois un adversaire de cette taille. C’était contre Johann Schmidt. Je n’ai plus de réels doutes, maintenant. Ce fameux Soldat s’est abreuvé du même sérum que moi. Et, il a un bras en fer, ce qui n’est pas une information à négliger.


Tu glousses en baissant la tête. Tes yeux bleus fixent le plancher alors que tu repenses à la puissance de ce bras qui aurait pu te broyer le crâne. Tu te masses le cou et tu grimaces avant de croiser le regard de Carol et de demander :

- Tu n’aurais pas un bon film à me faire regarder ? Je suis certain qu’il manque encore de grosses parties à ma culture générale. Je pense qu’on a le droit de prendre congé pour le reste de la journée.  
   
     
         
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
You deserve to smile. [Proxima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» Smile(y) me back!
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Superheroes-
Sauter vers: