Partagez
 
 
 

 mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Jared et ses hommes éliminaient les rebelles les uns après les autres, mais à huit contre une centaine, ils ne pouvaient que tenter vainement de limiter la propagation de l'hémorragie, certainement pas l'endiguer. Les Rangers au sol étaient toujours retranchés dans le bâtiment et gardaient le fort comme ils pouvaient. La situation devenait critique pour toutes les unités.

— Commandant Ballard. Si les renforts n'arrivent pas et vite, on va tous y rester !
— Centre des opérations. Un convoi de blindés est en marche. D'ici une heure, il devrait être là.


Une heure ? Ils n'avaient pas une heure.

— Commandant Ballard. Et les humvees, combien de temps ?
— Centre des opérations. Ils sont coincés dans une embuscade à quelques rues de la zone.


Quoi ? Putain, ils attendaient quoi pour l'en informer ?

— Commandant Ballard. Demande l'ordre de quitter la position pour aider les humvees.
— Centre des opérations. Demande refusée. Trop risqué.


Le haut commandement ne voyait la guerre que derrière des écrans. Sa demande était suicidaire. Mais si les choses ne bougeaient pas, d'une manière ou d'une autre, c'était sûr, la mort les cueillerait tous ce soir.

Ce n'était pas la première fois qu'il allait aller contre les ordres. Il ne restait plus qu'à prier fort pour que ça ne soit pas là sa dernière insubordination.

— Commandant Ballard. Sergents Gibson et Waddell, les humvees sont dans une embuscade. Nous allons quitter nos positions. Je vous retrouve au pied de votre bâtiment.
— Sergent Gibson. Affirmatif commandant.


La réponse du centre des opérations, qui avaient évidemment entendu la conversion, ne se fit pas attendre.

— Ici le Général Garrison ...

Pour qu'il prenne directement la communication, l'heure était encore plus grave que Jared ne l'avait envisagé. Il l'écoutait tout en rassemblant son équipement pour rejoindre ses hommes.

— Commandant Ballard, vous outrepassez les ordres. Restez à votre position.
— Sauf votre respect général, nous n'avons pas une heure, sauf à retrouver 150 cadavres de soldats américains à l'arrivée des blindés ...


Silence. Jared entendit le général pousser un long souffle. Il savait qu'il avait raison. Jared reprit :

— Général, je vous le redemande : permettez-moi de quitter ma position pour aider les humvees ?

Il l'avait déjà quitté. Le général le savait.

— Commandant, êtes-vous bien sûr de vous et des conséquences possibles d'une telle requête ?
— Affirmatif général.


Le grand patron des opérations ne pouvait plus faire marche arrière.

— Permission accordée commandant. Allez-y.
— Merci général.


Jared avait rejoint ses hommes et tous trois prirent la direction des humvees. Ils passèrent par les rues adjacentes, celles que les miliciens afghans n'avaient pas encore envahies. En quelques minutes, ils arrivèrent au niveau des humvees.

— Commandant Ballard des Forces Spéciales.
— Capitaine Gordon. J'suis heureux de vous voir commandant.


Sous les échanges de balles, les deux officiers poursuivaient leur conversation, protégés par leurs hommes.

— Quelle est la situation ?
— Critique commandant. 1 mort, 6 blessés, dont 1 en urgence absolue. Le toubib est avec lui. On est encerclé.
— Et le convoi blindé n'arrivera pas avant une heure ...
— Affirmatif commandant.


Ouais, en effet, la situation était critique. Pour ne pas dire intenable. Jared réfléchissait à la meilleure option qui s'offrait à eux. Il appela les Rangers retranchés dans le bâtiment cible.

— Commandant Ballard. Je suis avec les humvees, pris dans une embuscade. Quelle est votre situation ?
— Lieutenant Harrell. Nous avons dû tuer 6 prisonniers rebelles et notre stock de munitions ne tiendra pas une heure.
— Pouvez-vous envisager de détacher une unité pour nous rejoindre ? Nous sommes à 400m à l'Est de votre position ?
— Affirmatif commandant. Mes gars arrivent.


Non sans essuyer plusieurs tires, douze Rangers arrivèrent après de longues minutes auprès des humvees. L'objectif ? Sortir de l'embuscade pour rejoindre le fort et attendre les blindés qui ne devraient plus tarder.

— Commandant Ballard. Où en sont les blindés ?
— Centre des opérations. Moins de vingt minutes.


C'était long vingt minutes sous le feu ennemi, largement supérieur en nombre. Mais ils avaient tous signés pour être là. Et ils allaient s'en sortir. Officiers comme soldats, tous mettaient du cœur à l'ouvrage pour tuer les miliciens et avancer. Sous les ordres du commandant, il y avait ceux qui tiraient et ceux qui déblayaient la route. Ils avançaient lentement, mais au moins ils avançaient.

A 50 mètres du fort, alors que tous sentaient l'adrénaline montait d'un cran à l'approche du but, un tire de roquette vint toucher de plein fouet le second humvee. Personne n'avait anticipé ce tire. Pas même Jared qui marchait aux côtés du convoi avec ses hommes.

Jared était touché. Inconscient.

Deux unités de Rangers vinrent rapidement à leur secours. Les morts et les blessés furent transportés à l'abri. Quand le convoi de blindés arriva enfin. C'était la délivrance.

Les combats cessèrent de raisonner dans la ville sur les coups de 3h du matin, quand tous les soldats sur place furent évacués par les renforts.

Jared se réveilla au petit matin, sur un lit d'hôpital, perfusé. Son état ? Il était visiblement en vie. Pour le reste, il allait devoir attendre la visite du toubib. Il émergeait doucement, mais à première vue, il était à l'hôpital de la base militaire, située à 45 minutes au Nord de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Le bruit se calma autour de trois heures du matin. Jazzy ne dormait pas, voyait rouge, et souffrait réellement. Mais il ne disait rien, car il ne pouvait rien faire. Il n’avait pas écouté Jared, il n’avait pas voulu rester sage et discipliné. Il regrettait déjà d’avoir accepté ce rôle de passerelle que son patron lui offrait. Il y avait trop en jeu pour y laisser sa peau. Jazzy, c’était pas un gars qui se battait, qui connaissait le vrai danger. Il avait toujours fait en sorte de se protéger un minimum et de s’entourer des bonnes personnes. Aujourd’hui, il était seul au monde.

Il se leva tant bien que mal pour rejoindre l’hôtel du soldat, et se mit contre le mur sur lequel il avait si peu dormi. Et en fermant les yeux pour tenter de dormir un peu, il se tenait les côtes qui le faisait terriblement mal. Puis il sombra.

Quelques heures plus tard, il sentit une personne le sortir de son sommeil. Il écrasait une mauvaise nuit qu’il passait. « Hein ? » Il entendit un homme lui dire dans un américain approximatif qu'il avait appelé les secours, et qu'une voiture allait arriver d'ici peu. Cet homme répétait les mots hospital, hospital, doctor, doctor. « A l’hôpital ? » Il avait soif, faim, il voulait dormir, se faire soigner. Il attendit difficilement l'arrivée du pick-up, une voiture mal foutue mais qui l’amènerait là où il rêvait d'aller.

▬ ▬ ▬ ▬
Il monta dans un véhicule bien trop imposant pour lui, et fut prit de secousse tant la route était dévasté pour rejoindre l’hôpital. Un homme lui posa une compresse sur une plaie à l’arrière du crâne, on lui donna une couverture de survie. Il ne le savait pas, mais il avait froid. Il était plein de tremblements incontrôlés et sentait sa peau qui brûlait. Il avait potentiellement de la fièvre.

Le trajet était bien trop long, et on lui demanda de ne pas faire de vague s’ils se faisaient arrêter. Il fit un signe de tête pour montrer qu’il avait comprit, il n’avait plus la force de parler. Son corps le faisait bien trop souffrir, il avait cette étrange impression qu'un camion lui avait roulé dessus. Il ne dit rien, mais espérait juste rentrer chez lui. Auprès de ses amis, et, même s’il ne le souhaitait pas car c’était se raccrocher aux bribes de racine qu’il avait chez lui, auprès de Connor.
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Sur son lit d'hôpital, Jared se remettait doucement des événements. Il regardait les va-et-vient du personnel médical. Il arrêta un infirmier.

— Excusez-moi ... Il avait du mal à s'exprimer. Il poursuivit d'une voix faiblarde : Sergents Gibson et Waddell ... Ils vont bien ?

L'infirmier réfléchissait. Avec le combat de la nuit, les soldats blessés ne manquaient pas. Retenir tous les noms n'était pas le plus facile. Face à son hésitation, Jared ajouta :

— Des Forces Spéciales ...
— Oui ! Il avait eu une illumination. Les agents secrets faisaient toujours cet effet. Ils ont été blessés, mais ils sont en meilleur état que vous. Reposez-vous. Le médecin ne devrait plus tarder.

Jared acquiesça et l'infirmier retourna à ses occupations.

Quelques minutes ? Quelques heures ? Plus tard, le toubib le tira de son sommeil léger en s'approchant de lui pour vérifier ses constantes.

— Bonjour commandant. Vous récupérez bien pour quelqu'un qui revient d'entre les morts ...

Il souriait. Jared essaya, sans trop de réussite. Le toubib poursuivit :

— Reposez-vous. Vous allez rester en observation quelques jours.

Au même moment, un infirmier arriva dans le dos du médecin avec un téléphone à la main.

— Excusez-moi messieurs ... C'est pour vous ... Votre épouse ...

Olivia ? Personne ne l'avait prévenue. C'était la règle pour les agents du renseignement en mission. Mais Olivia était une femme politique influente à Washington. Elle avait accès à des informations confidentielles. Et elle était une des rares personnes à connaître son vrai boulot. L'infirmier l'aida à caler le combiné entre son oreille et l'oreiller. Et s'éloigna. Le toubib ne s'était pas éternisé.

— Salut ...
— Dieu soit loué. Tu es vivant. Si tu savais comme j'ai eu peur de te perdre dès que j'ai su pour cette opération ...
Elle réprima un sanglot.
— Tout va bien ... Je rentre bientôt ...
— Je serais là.
— Liv ?
— Oui ?
— Je t'aime ...


Il ne lui disait pas souvent. Mais dans ces moments-là, elle était tout ce qu'il avait.

Le lendemain, après une courte mais reposante nuit de sommeil, un de ses hommes passa lui rendre visite.

— Bonjour commandant. Je suis passé à votre hôtel ... J'ai rassemblé vos affaires et réglé la note.

Putain l'hôtel ... Jazzy ... Avec les derniers événements, il l'avait complètement sorti de sa mémoire.

— Merci. Il marqua un silence. Sergent ?
— Commandant ?
— J'ai quelque chose à te demander ...
— Tout ce que vous voudrez commandant.
— Personne ne doit savoir ...
— Affirmatif commandant.
— Avant la mission ... j'ai porté secours à un jeune américain ... S'il n'est pas à hôtel ... Regarde à l'hôpital ... Il s'appelle Jazzy ... Certainement un pseudo ... Faut le renvoyer au pays ...
— Je vous tiens au courant commandant.


Le sergent se rendit à l'hôtel. Le réceptionniste lui confirma que la veille, un jeune homme blanc avait été emporté blessé à l'hôpital. Il s'y rendit. Le personnel ne tarda pas à comprendre de qui il était question.

En uniforme banalisé de l'US Army, sans nom, ni insigne, il se présenta au chevet du jeune homme et l'interrogea :

— Jazzy ?
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Quelques heures de sommeil plus tard, il ouvrit les yeux difficilement. L’un fermé, et pas l’autre. Il chercha à se relever mais une infirmière l’obligea à rester allongé sur son lit. Elle lui parla dans une langue qu’il ne comprenait pas, et il acquiesça d’un signe de tête sans pour autant saisir. Il avait un tuyau dans le bras, et en relevant son bras pour toucher sa tête, il sentit un tissu rugueux sous ses doigts.

« Bonjour, monsieur. Je suis le docteur Baqer. Comment vous sentez-vous ? » Un homme d’une cinquantaine d’année, un accent occidental prononcé, s’approcha de Jazzy qui tenta tant bien que mal de parler. D’une voix rauque, il parvint à articuler quelques mots.

« Ca va… J’ai soif. » Et le médecin lui tendit un verre avec une paille pour qu’il puisse s’hydrater. Il l’avala d’un coup. « Merci docteur. » Il reposa sa tête sur l’oreiller.

« Vous avez trois côtes cassées, une plaie ouverte derrière le crâne, une ecchymose à l’œil droit, nous avons soigné une hémorragie interne… » Jazzy n’avait pas de connaissance médicale, mais regardait beaucoup de série et une hémorragie interne, ce n'était pas rien.

« Vous m’avez opéré ?! » Il regardait son ventre, et comprit que la douleur qu’il éprouvait pour se relever venait de la cicatrice qui lui barrait le ventre, sous ce pansement. La lumière était trop vive et il sentait qu’il se rendormait. Mais il tenait à rester éveillé.

« Oui, nous n’avons pas eu le choix. Vous avez convulsé à cause de votre fièvre, et en vous déshabillant, nous nous sommes rendu compte de l’hémorragie. Vous allez survivre, ne vous inquiétez pas. » Le médecin employa un ton sarcastique, comme s’il avait l’habitude de voir des états bien pire que le sien. Mais pour Jazzy, c’était déjà un sale état. Il n’avait pas connu pire, sauf la fois où il avait eu la mâchoire et le nez cassé en tentant de se battre avec un amant de Connor. « Je vais vous laisser dormir, vous en avez besoin. Juste avant, quelqu’un souhaiterait vous voir. » Sa  sœur ? Un homme en uniforme prononça son nom en s’approchant de lui. Bien trop impressionnant pour lui.

« Oui ? Vous êtes qui ? » Il avait presque peur. Pourquoi un homme de l’armée venait le voir ? Dans quel but ? C’était effrayant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Le jeune soldat, guère plus vieux que Jazzy, annonça, en gardant une voix calme :

— Sergent Grimes. Je suis ici à la demande du Commandant Jared Ballard ...

Il marqua un silence avant de poursuivre :

— Il m'a demandé de vous retrouver pour vous renvoyer en Amérique ...

L'échange avec son supérieur avait été bref. Il n'avait pas tous les détails de cette histoire. Il ignorait tout de la rencontre entre ce gamin et le commandant. Il ignorait aussi qu'il n'avait plus ses papiers. Et il ignora complètement de faire preuve d'empathie. Il en avait vu d'autres, ce n'était pas quelques égratignures qui allaient l'émouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Jazzy était épuisé, il aurait aimé dormir un peu plus. Ses paupières tombaient toute seule et son corps le brûlait, il avait mal partout, des courbatures partout. Chaque mouvement était un combat et il essaya de se redresser pour parler à l’agent de l’armée qui se trouvait en face de lui. Mais en vain, il ne put contracter ses abdos à cause de la plaie béante sur son ventre.

Il reconnut seulement le mot Jared dans sa phrase. Le soldat était en vie. C’était une bonne nouvelle, ça. Jazzy était toujours dans la culpabilité, mais pour l’instant, il s’en fichait complètement. Le médecin revint rapidement, un regard perplexe envers le Sergent Grimes. « Je peux sortir quand docteur ? » Il examina sa plaie et fit une grimace. Le gamin comprit que quelque chose n’allait pas. « Votre plaie n’est pas belle. Elle suinte. Mais de toute façon, vu votre état, vous ne pourrez pas bouger d’ici avant une bonne semaine. »

Mais la perspective de rentrer enfin chez lui l’enchantait tellement, qu’il voyait enfin le vers à moitié plein. « Merci Sergent Grimes... » Ouais, Jazzy était impressionné, bien trop pour dire quoique ce soit. « Jared va bien ? » Il ne s’attendait pas à une réponse, ce genre d’information ne le regardait pas, mais il tenta quand même.


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Tumblr_p05vxjj7ed1soet89o1_500
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Le sergent fut surpris par la déconcertante familiarité avec laquelle ce gamin parlait du commandant. Mais il resta impassible et répondit, après une courte hésitation :

Le commandant Ballard va bien.

Il ne voulait pas lui donner trop d'informations par peur d'en dire trop. Alors il enchaîna sans s'attarder sur des paramètres dont il ne maîtrisait pas l'issue :

Comme je vous l'ai dit, le commandant m'a demandé de vous renvoyer en Amérique. Je dois donc vous réserver un vol ... Pour cela, j'aurais besoin de votre identité et de votre destination ...

C'était une question, sans trop en être une. Il n'avait tellement pas d'informations sur sa mission, qu'il y allait un peu à tâtons. Il essayait d'avoir l'assurance du soldat qu'il était, mais sa relative inexpérience le trahissait un peu.

Il essayait aussi de ne pas trop le brusquer. Après tout, il avait l'air mal en point, même si de son point de vue, ce n'était pas la mer à boire.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Le jeune journaliste oubliait même pourquoi il était venu, mais une pensée de compassion pour Jared lui traversa l’esprit. Une part de lui voulait le revoir, pour le remercier et s’excuser. C’était la moindre des choses à faire. Il prit un verre d’eau qui se trouvait à ses côtés et bu de grandes gorgées qui lui brûla l’œsophage. Il se sentait un peu violé dans sa vie privée par les questions du sergent Grimes. Si les questionnements étaient venus du commandant Ballard -d’apprendre une information (son nom de famille) que Jared ne lui avait pas donné fit rire Jazzy bêtement, ou était-ce les médicaments- ils les auraient donné un peu plus facilement. « Je pourrais le voir ? Je voudrais le remercier, et m’excuser. »

Jazzy évita bien soigneusement les questions du soldat. Ca ne l’intéressait pas. Il voulait être clean auprès de Jared, la situation ayant déjà bien empiré pour lui. De toute façon, il ne pouvait pas bouger de son lit d’hôpital pendant au moins une semaine. « C’était vous tout ce vacarme l’autre fois ? » Il ne savait pas comment dire les choses, il ne connaissait pas ce milieu, il avait juste un vocabulaire de bon civil qui faisait du tourisme dans une zone à risque et dépourvu d’agence de voyage. « Jared va bien ? Vous êtes sûr ? » Avec ce boucan qu’il s’était passé quelques nuits auparavant, il ne savait pas s’il devait s’inquiéter ou pas. On ne sait jamais. Jared lui avait sauvé la vie, il se devait de le remercier.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Le sergent Grimes s'impatienta. Ce civil qui ignorait ses questions pourtant simples commençait sérieusement à l'agacer. Il n'était pas là pour s'amuser. Il aurait préféré être à la base pour s'entraîner ou même en opération extérieure. Partout sauf ici. Mais c'était les ordres. Et il appliquait les ordres.

Je ne sais pas si vous pourrez voir le commandant ... finit-il par lâcher lasse.

Il n'était pas un ami du commandant, juste un jeune soldat sous ses ordres. Alors ses questions un peu trop intimes sur son supérieur, ce civil imbu de lui-même, il pouvait bien se les mettre là où il pensait. Lui aussi n'avait pas spécialement envie de lui répondre. D'autant qu'il n'avait pas l'autorisation de lui donner ce genre d'informations.

Le commandant va bien monsieur ... répéta-t-il. Il aimerait que je vous renvoie en Amérique ... Si vous pouviez me communiquer les informations nécessaires ... Je ne vais pas pouvoir rester trop longtemps ...

C'était une façon polie de lui faire comprendre qu'il n'avait pas que ça à faire.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Infernal Jazzy, lourd et ennuyant. Mais il ne céderait pas. Il voulait voir Jared. C’était indispensable. Il avait besoin de lui dire ce qu’il pensait. Mais le médecin vint le voir pour lui donner des médicaments dans sa perfusion. Il soupirait en regardant le sergent Grimes. « Je ne vous donnerais aucune information tant que je ne verrais pas Jared. » Il appuya ses derniers mots comme un ordre, ou plutôt comme un enfant qui insiste sur le fait qu'il ne finira pas son assiette. C’était un gamin, naïf et frêle, mais il était têtu. Et ça lui avait beaucoup servi dans la vie, heureusement. Il s’en sortait toujours grâce à ses convictions qu’il tenait de pieds fermes, et il n’allait pas lâcher l’affaire, sergent Grimes ou non.

Le médecin se tourna vers le soldat. « Monsieur, il va falloir que le patient dorme un peu. Je vous prierais de partir. Vous pourrez revenir plus tard. » Tant mieux, se dit Jazzy. Débarrassé. Et si en plus, il pouvait récupérer une feuille et un stylo, il écrirait un début d’article. Jazzy fit un sourire hypocrite au sergent, tandis que le médecin lui indiquait la sortie. Satisfait, le journalise sentit un peu de morphine couler dans ses veines, et ferma les yeux, s’endormant en plein milieu de l’après-midi, le corps qui s’apaisait enfin, grâce à cette merveilleuse drogue. Merci l’opium et le pavot.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» La guerre est finie
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Asie-
Sauter vers: