Partagez
 
 
 

 mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Le gamin semblait pétrifié, mais au moins, il avait la présence d'esprit de se taire et d'attendre que ça passe. Jared devait le reconnaître, il s'en sortait pas trop mal, au regard de la situation.

Après la caisse du patron, l'homme en noir s'était intéressé aux possessions de l'occidental. Il l'avait toisé du regard, non sans mépris. Et il avait fait main basse sur ses affaires.

L'officier américain s'était permis de tourner la tête vers le jeune au même moment. Il y avait vu toute la détresse dans ses beaux yeux clairs. Il tenta un furtif signe des yeux pour essayer de le rassurer. Il avait connu pire situation. La mort caressait leur peau moite, mais elle allait attendre. Ce n'était pas encore leur heure.

Le moudjahidin qui le tenait en joue recula prudemment d'un pas. Son acolyte donna un dernier coup d'oeil au café et aux clients. Il n'y avait plus rien à prendre. Sans relâcher la menace, les hommes amorçaient leur retrait.

Jared ne relâcha pas la tension qui tendait ses muscles. La situation pouvait encore basculer.

Il jeta à nouveau un regard en coin au gamin et l'interpela, plus aimable que les premières fois :

Reste calme. C'est bientôt terminé ...
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Il puait le désespoir. Il transpirait la peur, il avait chaud, il sentait qu’il allait mourir d’une seconde à l’autre. Il n’était pas vaillant, il ne le serait jamais. Il était évident que Jazzy ne devait son self-control et son sang-froid qu’à l’homme à ses côtés. Mais la perspective de mourir aujourd’hui ne le rendait pas forcément serein. Ankylosé de partout, Jazzy se sentait détendre quand l’homme (un soldat ?) tenta de le rassurer. Mais il vit les terroristes s’enfuir avec ses affaires, ses papiers, son ordinateur, son portable. Il n’avait plus de moyen de contacter sa boîte, ni même sa famille.

Les hommes franchirent la porte sans avoir saccagé l’endroit. Du pillage brut. Et soudain, la tension redescendait. Mais seul Jazzy prenait ce contrecoup dans la gueule, comme si les habitants avaient l’habitude de ce genre de situation.
« Mer…merci… » dit-il en se tournant vers l’homme qui l’avait aidé. Il ne savait pas qu’on pouvait donner de sa personne à ce point. « Je ne sais pas comment vous remercier… »

Il était en vie, c’était le principal. Pauvre, sans papier, mais en vie. Il n’avait même plus la clé de l’hôtel où il logeait, plus d’argent pour le payer, ni même se payer à manger. « Je ne voulais pas vous mettre en danger… » Il s’asseyait sur une chaise, s’affaissant complètement.

Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Les combattants étaient remontés dans leurs véhicules et s'étaient éloignés sans plus de cérémonie. La vie reprenait doucement son cours. Ce qui venait de se passer arrivait régulièrement. Alors les locaux s'étaient résiliés, pour survivre.

Jared ne lâchait pas le danger des yeux, mais il pouvait recommencer à respirer normalement. Quand une voix le tira soudainement de ses pensées.

Le gamin le remerciait. Il n'avait vraiment pas l'air bien. Il l'observait en silence, avec un peu d'inquiétude. Puis il releva ses yeux sur le café, le patron, les clients. Ils étaient tous un peu sonnés par les événements, mais ça irait pour eux.

Il demanda un verre d'eau à Nader, qu'il rapporta au jeune homme qui venait de s'assoir. L'adrénaline retombant, son corps semblait se liquéfier sur place. Il ignorait encore ses paroles, mais articula pour toute réponse :

Première fois ?

Question rhétorique.

Ses yeux verts plongeaient dans les siens. Il était si jeune, les traits si innocents. Il semblait réaliser qu'il venait de frôler la mort. Il tira la chaise à côté et s'installa à son tour.

Respire profondément. Ça va aller.

Sa voix avait été plus douce qu'il n'en avait l'habitude, lui le rustre soldat. Et il se garda bien de rajouter un trop sarcastique 'pour l'instant'. Laisse-lui le temps de se remettre de ses émotions, se dit-il silencieusement.

A cette pensée, il esquissa un léger sourire qui s'effaça bien vite, le regard vague, perdu sur l'horizon. Il se devait de ne laisser rien paraitre, mais pour lui aussi, le retour à la réalité était toujours un étrange moment de latence.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Jazzy prit le verre d’eau que lui tendait l’homme et but une longue gorgée pour s’hydrater. En fait, il ne se rendit compte qu’il avait très soif qu’après avoir tombé ce verre. Il était assoiffé. La peur, peut-être. Le stress aussi. La chaleur beaucoup. Il passait une main sur son front pour essuyer la sueur. Lui qui était un homme droit dans ses baskets, relativement courageux dans sa vie de tous les jours, c’était la première fois qu’il était confronté au réel danger. Là, c’était là, qu’il fallait avoir peur. Pas pour sortir une araignée de la taille de son poing du grenier. La peur était présente à cet endroit là.

Il tremblait encore un peu et regardait l’homme s’installer en face de lui.

« Oui. Première fois sur le terrain. Vous avez l'air plus serein que moi. »

Mais pourquoi lui dire ça ? S’il ne précisait pas, c’était sans intérêt, parce que ça pouvait tout et rien dire. Mais il se contentait de cette phrase, de peur d’en dire trop et de s’attirer des ennuis. Il prit une grande inspiration. Une fois. Il soufflait doucement. Deux fois, il regardait les yeux de l’inconnu. Trois fois, il sentait son coeur s’apaiser un peu.

« Désolé, je vous ai mis en danger. Et en plus de ça, vous restez avenant. » Il tapota son cargo pour enlever un peu de poussière que les voitures avaient fait voler de partout. Jazzy fouilla dans ses poches et trouva un peu de monnaie. Il tendit cent Afghani au serveur pour prendre deux cafés.

« Je peux bien vous offrir le café... » C'était tout ce qui lui restait.



ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Tumblr_p05vxjj7ed1soet89o1_500
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Il en avait seulement l'air. L'expérience n'enlevait rien à la terreur de la guerre, de la mort en face. Mais il n'avait pas besoin de le savoir. L'officier avait choisi de vivre une vie infiniment plus risquée que la moyenne, mais furieusement plus trépidante. C'était son choix et il refusait toujours de s'épancher sur son quotidien. Il y avait des choses en ce bas monde que le commun des mortels n'avait nul besoin de savoir pour continuer à dormir paisiblement.

Le gamin enchaînait les grandes respirations et retrouva rapidement un rythme apaisé, quand il le tira encore de ses rêveries par ses énièmes excuses. Décidément, ce gosse était trop bien élevé.

Cesse de t'excuser ... Tu n'y es pour rien ...

Enfin presque. Il n'aurait certainement pas vu le canon de fusil d'un terroriste d'aussi près aujourd'hui sans sa petite tentative désespérée de sauvegarder ses affaires, mais il n'avait pas envie de le faire culpabiliser. Et prendre des risques pour les civils, il l'ignorait, mais c'était son job. Sous le fier drapeau étoilé, il avait juré de donner sa vie si cela était nécessaire.

Lorsque le jeune tendit son billet au serveur, il l'intercepta. En arabe, il demanda à Nader, toujours derrière son comptoir, de mettre les consommations sur sa note. Le vieil homme accepta avec son habituel sourire doux.

Garde ton argent. C'est pour moi, fit Jared en lui rendant son billet. Et son ton autoritaire ne laissait pas de place à la protestation.

Il le regardait un court instant. Puis détourna son regard sur la rue. Il semblait réfléchir. Hésiter. Il calculait toujours le coût des risques qu'il prenait ou non. Il le regardait à nouveau. Silence. Et puis merde, qu'était la vie sans risque ? Sa vie ?

Moi, c'est Jared, annonça-t-il à voix basse, qu'il ne soit le seul à entendre.

Son prénom, même vrai, ne révélait rien de lui. Si ce n'est qu'il lui ouvrait la porte. Et que sa vie était dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Il se sentait impuissant, mais terriblement rassuré. Il ne remercierait jamais assez cet homme, cet inconnu qui aurait pu se prendre une balle pour les erreurs matérialistes de Jazzy. Il s’en voulait de lui avoir fait prendre des risques inutiles, mais quelque chose chez cet homme le subjuguait plus que de raison. Ses yeux verts qui se reflétaient partout comme des diamants, ses mains puissantes.. Jazzy secoua la tête et se ressaisit.

Il justifiait chacun de ses gestes mais l’homme l’empêcha de payer. Peut-être avait-il conscience de la merde dans laquelle il se trouvait actuellement. Où dormir ? Où manger ? Le pied. Un SDF dans un pays qui n’était pas le sien, un pays en guerre. Il prit son café entre ses mains et ajouta deux sucres. Il avait besoin d’adrénaline et de glucose pour supporter les événements précédents.

« Merci, Jared. » Il lui tendit la main. « Jazzy. » Son prénom était quelque chose dont les gens se moquaient. Ses parents lui avaient donné un autre prénom, mais il le détestait tant qu’il faisait en sorte que l’on se rappelle de lui sous son pseudo.

Il remarquait quelque chose d’étrange. Une discrétion trop surjouée de la part de Jared. Il ne comprenait pas pourquoi, mais il laissait faire. Bizarrement, il se sentait profondément en confiance et se justifia de sa situation. « Je suis journaliste. Mon patron ne pouvait pas être là, il a l’expérience lui. Mais il m’a envoyé, moi. » Il passait sa langue entre ses lèvres, et regardait Jared, le détaillant sans honte et sans se cacher.



ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Tumblr_p05vxjj7ed1soet89o1_500
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

Il savait qu'en lui donnant son prénom, autour de deux cafés à l'autre bout du monde, ils allaient discuter. Mais l'avalanche d'informations le laissa un moment sans voix. Ce gamin lui faisait visiblement confiance. Peut-être même trop. A un moment ou à un autre, il ne pourrait s'empêcher de jouer les soldats protecteurs et lui dire que se confier, même à un occidental qui semble sympa, c'était dangereux. Heureusement pour lui, il n'était pas tombé sur le plus taré d'entre eux.

Il est inconscient ton patron ... avait-il fini par lâcher, en secouant la tête, lasse.

Il pouvait se féliciter d'avoir l'instinct toujours aussi affûté, mais il aurait préféré se planter. Journaliste. Il devait tout juste sortir de l'école. Et le voilà parachuté en Afghanistan. C'était du n'importe quoi. Ses hommes étaient des soldats. Entraînés. Et pourtant il y réfléchissait toujours à deux fois avant d'en envoyer un sur le terrain.

Il l'observait faire son manège aguicheur. A quoi il jouait putain ? Il se re-concentra. Pas question de se laisser détourner par ce gamin, aussi irrésistible soit-il. Il était là en mission. D'ailleurs, quelle heure était-il ? Il observa sa montre, un vieux modèle, résistant et fiable. Rien de clinquant. Le verre était même fendu.

Il but d'une traite son café et se leva.

Tes affaires ... Il marqua une pause. Ils ont tout pris ?

La réponse, il n'allait pas apprécier. Pourquoi il avait fallu qu'il s'interpose, qu'il joue les preux chevaliers ? Son sens du devoir et son honneur allaient finir par le tuer ...
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Son patron était un homme bon, quelqu’un d’intègre. Un homme qui connaissait les vrais valeurs de ce métier, mais qui aimait trop les femmes pour ne rester fidèle qu’à la sienne. Il savait très bien qu’il avait été envoyé ici, c’était pour couvrir les parties de jambe en l’air de son boss, qui ne cessait de courir après sa secrétaire. Un bon cliché, digne d’une vieille telenovela, mais c’était la réalité. Il fallait maintenant garder contenance.

« Il est pas fidèle, c’est tout... » dit-il avec un petit sourire en coin, qui aurait fait craquer n’importe quelle fille de sa promo. Surtout celle qui était juste en dessous de lui. Mais quelque chose chez elle avait toujours rebuté Jazzy, qui ne comprenait pas pourquoi il n’était pas attiré par cette jeune femme.

Mais Jared se leva d’un bout en buvant son café à la hâte. Jazzy fit de même, par peur de froisser le patron du café, et suite à la question de l’homme, prit conscience de quelque chose. On lui avait tout prit. Il était à la rue. Son sac avec ses affaires, son argent, son passeport, sa carte d’identité, ses papiers. Et il devient d’un coup livide.

« Tout… Ils m’ont tout prit. » Il se sentait idiot d’un coup. Idiot parce qu’il n’avait pas été prudent, et idiot parce que Jared l’aidait, lui, pauvre américain en détresse.

« Je ne vais pas pouvoir rentrer chez moi. Je n’ai même pas de quoi faire mon reportage. Comment je vais faire… comment je... » Et en sortant du café, la chaleur l’écrasa d’un coup. Il avait chaud. Il aurait voulu se mettre torse nu, mais il ne voulait pas attirer l’attention. « Où est l’ambassade américaine ? Il y a bien une ambassade américaine ? » Il suivait machinalement Jared, peu importe où il le menait.


ALLES c'est tellement la meilleure  :yaay:  :yaay:  :yaay:  :ÔÔ:  :siffle:  mouton mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Tumblr_p05vxjj7ed1soet89o1_500
▬ ▬ ▬ ▬
mon répertoire de rp
pas trop de disponibilité de rp, sauf si coup de coeur bien trop énorme
Revenir en haut Aller en bas
 
Demetra
Demetra
MESSAGES : 133
INSCRIPTION : 12/07/2018
CRÉDITS : un artiste doué !

UNIVERS FÉTICHE : med-fan, sci-fi & mm réel (j'suis pas trop difficile :p)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2014-demetra http://www.letempsdunrp.com/t2023-m-f-rp-avec-sexy-jared http://www.letempsdunrp.com/t2084-mes-amours-leurs-emmerdes-demetra
Tortue

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jared Ethan
Ballard

J'ai la belle quarantaine et je vis dans une petite ville entre Baltimore et Washington, USA. Dans la vie, je suis officier émérite du renseignement et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma carrière militaire, je suis un mari volage et un père absent et je le vis aussi bien que possible.

en mission au Moyen-Orient depuis plusieurs semaines.


scott foley © no_idea

« Il est pas fidèle, c'est tout ... » Ces quelques mots résonnèrent silencieusement en lui, le ramenant brutalement à sa propre situation. Mais il chassa cette image parasite de sa conscience et se fit la réflexion : l'infidélité d'un homme ne pouvait justifier de mettre une vie en danger.

Jazzy se leva à sa suite, mais sa question semblait soudainement l'abattre. Il venait de réaliser. Et Jared ferma les yeux. Il avait le chic pour se mettre dans de beaux draps.

Face à la panique du gamin, il articula froidement :

Du calme !

Mais il enchaînait. L'ambassade américaine ? Il était sérieux ? Jared ne put réprimer son sourire sarcastique. Sa naïveté, en d'autres lieux, aurait pu être touchante. Là, elle était juste suicidaire. Il le savait. S'il ne prenait pas ce gosse sous son aile, il ne reverrait jamais l'Amérique.

On est pas à Kaboul ici ...

En effet, ils étaient dans la région de Panjab, à plus de 200 kilomètres de la capitale afghane. Des heures de route, des postes-contrôles tout le long. Et sans papiers, ils ne les laisseraient pas avancer. Il ne voulait pas lui faire peur mais ... La situation était plus grave qu'il ne l'imaginait certainement. Ce n'était pas seulement un vol de papiers dans un pays d'Occident ...

Jared prit une fois de plus les choses en main. Avant qu'il ne rétorque et s'agite plus encore, il reprit sur un ton calme mais autoritaire, qui ne laissait pas de place à la discussion :

Tu vas venir avec moi. Tu n'as rien à craindre de moi, mais tu n'as pas le choix si tu veux revoir le pays.

Il l'avait regardé droit dans les yeux. Pour le rassurer. Pour lui faire comprendre qu'il n'était pas un ennemi pour lui. Mais il avait bien peur que Jazzy soit capable de suivre n'importe qui qui se montrait un tant soit peu gentil avec lui.

L'officier salua Nader d'un geste, vissa ses aviator sur le nez et quitta le café. Il l'emmenait à l'hôtel où il résidait. Et ce n'était pas pour le plaisir ...


Après avoir récupéré sa clé à la réception, Jared monta rapidement les escaliers jusqu'au premier étage. Sa chambre était spacieuse, haut de plafond, avec le charme d'une époque révolue. Sur son immense lit, son ordinateur était ouvert, mais en veille et quelques dossiers étaient négligemment éparpillés. Il les rassembla à la hâte. Pas question que le gosse y mette le nez dedans. Et il l'invita à s’asseoir. Sur le lit ou sur l'un des fauteuils près de la cheminée hors d'usage.

Par réflexe militaire, Jared jeta un coup d'oeil à la rue à travers les voilages. Avant de se retourner vers Jazzy et de sortir enfin de son mutisme d'automate en action :

Tu peux rester ici cette nuit. Il marqua un silence. La salle de bain est à côté, enchaîna-t-il en lui désignant la porte. Le minibar près du lit. Sers-toi, ajouta-t-il en prenant place à son bureau. Je vais m'occuper de tes papiers. Il se retourna vers son ordinateur, mais il pensa encore à un détail : Si tu as faim, appelle le room-service.

Physiquement, il était resté placide, égal à lui-même. Mais le débit de ses paroles venait trahir une certaine tension. Et ce n'était pas seulement à cause des beaux yeux perdus de son jeune compatriote.
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLADORA TONKS
ELLADORA TONKS
MESSAGES : 1740
INSCRIPTION : 19/07/2018
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : pando

UNIVERS FÉTICHE : HP, city, drama
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2050-finders-keepers-losers-weepers http://www.letempsdunrp.com/t2068-repertoire-d-elladora-tonks http://www.letempsdunrp.com/t2053-supermarket-flowers-for-elladora-tonks
Ella

mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty


Jazzy
Jones

J'ai 24 ans et je vis à Brooklyn, USA. Dans la vie, je suis journaliste de guerre, première expérience et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt normalement.

▬ première fois qu'il va sur le terrain.


taron egerton ©️ gainsboro

Ses réponses étaient saccadées, rapides et pleine de tension. Il savait qu’il était en proie à un début de crise de panique mais le conseil de respirer calmement de Jared l’apaiser. Bien trop peu, mais ça l’apaisait.

Sincèrement, il ne pensait pas que son boss pouvait le mettre en danger à ce point-là. En effet, il pensait se retrouver dans une ville un peu plus touristique, mais l’itinéraire que son guide lui avait donné l’avait mené droit dans la gueule du loup. Jazzy n’était pas ravi de cette situation.

L’autorité de Jared le rendait nerveux. En bien, en mal ? C’était un questionnement logique face à cette dureté et cette froideur, mais il avait besoin de se raccrocher à quelque chose, quelqu’un, pour surmonter ça. Jazzy était l’archétype du citadin américain, cette situation lui paraissait insurmontable. A dire vrai, il était un peu plus rassuré. Jazzy fit un geste de la main en direction du patron du café, et lui sourit timidement. Il avait du courage…

▬ ▬ ▬ ▬

Il se fit entraîner dans une chambre d’hôtel toute somme classique mais chaleureuse. L’espace permettait à une petite famille de vivre dans cet endroit, mais c’était Jared qui y vivait. Et son hospitalité rendait mal à l’aise Jazzy. C’était trop pour lui et il ne savait pas comment réagir. Alors, il écouta attentivement chaque phrase que Jared prononçait, en prenant une grande respiration à chaque fois. Il avait plusieurs possibilités : se bourrer la gueule pour se calmer et oublier un peu ce qu’il s’était passé, ou aller se laver.

« Pourquoi vous m’aidez ? » demanda-t-il soudainement. Cette question lui brûlait les lèvres, comme tout un tas d’autre mais il se contenta de cette première. Il n'osait pas le remercier, parce que s'il commençait, il finirait par ne jamais s'arrêter.

Après réflexion (quelques secondes) la seconde option l’emporta. Jazzy puait la sueur et la poussière. Il se sentait crasseux et avait besoin de reprendre possession de lui-même.

« Je vais me laver. » Et il entra dans la salle de bain, en la tirant vers lui pour la fermer, mais elle restait légèrement ouverte. Il n’y avait pas de fenêtre, alors la porte servirait de sorti d’air. Il entreprit de se déshabiller complètement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
mais la guerre est quotidienne, jared&jazzy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre des xénos
» Monster truck en chariot de guerre
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)
» Les nains rentrent en guerre [Nain VS Mordor]
» "Blessure de guerre" (pv Calixte Telenna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Asie-
Sauter vers: