Partagez
 
 
 

 I lost you for the last time - Nighteyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Nathaël Lewis
J'ai 35 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis tatoueur et propriétaire de ma boutique et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié avec un homme merveilleux et je le vis plutôt très très bien même si on a des hauts et des bas comme tous les couples.

La vie n'a pas toujours été tendre avec lui. Sa mère l'a abandonné quand il n'avait que quelques mois, dépassée par son rôle de mère. Son père alcoolique l'a foutu à la porte quand il lui a avoué son homosexualité. Il doit tout à son premier patron qui lui a appris le métier de tatoueur et lui a permis d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Il a toujours rêvé de pouvoir fonder sa propre famille, d'avoir un couple stable et des enfants, de leur donner tout ce qu'il n'avait pas eu. Et puis un jour il a rencontré Adam. Ca n'a pas toujours été facile, Adam n'était pas le genre d'homme fait pour la vie que recherchait Nathaël mais l'amour triomphe de tout il parait et ça a été le cas pour eux.
Aujourd'hui ils se retrouvent embarqué dans l'aventure la plus stressante qu'ils aient à vivre. Ils tentent d'avoir un enfant, depuis des années maintenant, suite à l'impulsion de Nathaël. Ils sont tout prêt d'atteindre leur but et c'est un soulagement car Nath' a peur de perdre son amour si quelque chose venait à mal se passer.


Adam Levine ©️ tearsflight

« Alors retourne te coucher. Je m’occupe du petit-dej et toi tu choisis le premier film okay ? Je te rejoins dans cinq minutes maximum. »

Je hochais doucement la tête et répondais au baiser avant d'aller dans la chambre. C'était le monde à l'envers. D'habitude c'était lui qui était le plus silencieux, le plus fermé de nous deux. Et là c'était moi, qui restais sans rien dire, me contentant de pleurer encore et encore. Mais je ne voulais pas me laisser abattre. Il avait raison, on allait passer la journée tous les deux à profiter et on ferait face. Ce n'était pas le premier coup dur qu'on encaissait. On allait pas se laisser détruire par ça.

Je montais dans la chambre et m'installais pour regarder les films qu'on avait. Je tombais sur notre dernière sélection. On s'était lancé dans les comédies sur la grossesse pour mieux comprendre la future maman. "Ce qui vous attends quand vous attendez un bébé", "Bridget Jones Baby"... et tout le reste. Elle était exaspéré par notre attitude ensuite pleine de clichés sur la grossesse. Mais on aimait ça. On riait et on se sentait encore plus proche d'elle et de notre bébé.

Je finissais par craquer encore et à pleurer sur le sol de notre chambre au milieu des dvd. Je sentis ses bras venir m'enlacer et je me blottis contre lui, en pleurant toujours.

. « On est tous les deux dans cette épreuve. On s’en sortira… On s’aime, n’est-ce pas ? Alors on s’en sortira. »

Je me redressais un peu et m'essuyais les yeux en reniflant. Il avait raison. Il fallait que je me reprenne.

- Oui... je t'aime plus que tout. C'est une épreuve mais c'est pas la première qu'on affronte. Ce n'est que partie remise de toute façon.

Je me forçais à lui sourire. On n'allait pas abandonner ou se laisser abattre comme ça. On l'aurait un jour notre bébé. Je ne comptais pas me résigner. Je choisis finalement un dvd, une comédie sans aucun bébé à l'intérieur.

Je lançais le dvd avant d'aller m'installer dans le lit. Je pris juste un café. Je n'étais pas capable d'avaler autre chose. Je me calais contre lui et me forçais à regarder le film.


Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2100
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Adam Lewis
J'ai 33 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis patron d'une maison d'édition et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie et on a des hauts et des bas.

Adam n'a pas toujours été un homme sérieux. Il a eu du mal à se poser avec Nathaël et s'est même comporté comme un con au début de leur histoire. Il avait ce besoin de plaire, de s'amuser. Maintenant il est devenu sérieux et surtout très amoureux de son mari.
Il est assez discret, jovial, taquin. Son point faible, c'est quand il s'agit de parler de ses émotions ou ses sentiments, il a du mal. Que ce soit pour parler d'amour, de tristesse, ce genre de trucs... Et il trouve souvent que les gestes valent mieux que les mots.
Cette histoire de bébé ne le tentait pas beaucoup au début. Il a dit oui parce que Nathaël en avait vraiment envie et accepter d'avoir une famille avec lui c'est ce qu'il considère être un acte d'amour. Il a commencé les démarches seul... Puis Adam a fini par s'y mettre lui aussi, demandant même à Nathaël de l'épouser. Ils sont unis. Cassés par les échecs, mais unis. Et amoureux. Est-ce que ce sera suffisant ? Pas sûr, si Adam affronte cette nouvelle crise comme toutes les autres : en s'enfermant dans son bureau et en rentrant le plus tard possible.


David Giuntoli ©️ Isleys


« Ce n’est que partie remise de toute façon. » Merde. A ces mots, Adam se tendit légèrement. Il s’en était douté. Il en était presque sûr. Nathaël voudrait tout recommencer, encore une fois. Mais lui il ne voulait plus. Il ne supporterait pas une autre perte, un autre échec. Ce n’était toutefois pas le moment d’en parler. Adam se contenta de hocher la tête et d’embrasser sa tempe, s’installant ensuite confortablement avec Nathaël dans le lit. Il voulait vraiment profiter de cette journée. L’embrasser, le toucher. Car au moment où ils parleraient enfin de l’avenir, Nathaël se rendrait compte qu’ils n’étaient plus sur la même longueur d’ondes. Oui, le tatoué s’était battu pour convaincre Adam d’avoir un enfant, mais il n’aurait plus cette même hargne, certainement plus la force de lutter contre la douleur d’Adam et il leur faudrait un compromis. Recommencer, ne jamais avoir d’enfant, ou… se séparer.

Il ne parvint pas à profiter du film. De temps en temps il déposait un baiser tout contre son épaule, sur sa joue. Nathaël non plus ne regardait pas vraiment. Ils essayaient de se changer les idées mais ça n’avait pas franchement l’air de fonctionner. Alors, comme il était plus doué avec les actes qu’avec les mots, il lui fit une proposition : « Au diable le film. Que dis-tu d’un bain en amoureux avec plein de mousse partout ? » Qui finirait ou non en partie de jambes en l’air, Adam s’en fichait. Il voulait juste que Nathaël se détende et qu’il sente tout l’amour qui émanait d’Adam. Surtout, il devait comprendre que l’éditeur ne lui en voulait pas le moins du monde. Certes, c’était lui qui l’avait poussé dans tout ça mais Adam ne lui en tenait absolument pas rigueur.
Nathaël accepta le bain en amoureux. Adam sourit et lui vola un dernier baiser avant de se relever. « Je vais le préparer, toi, déshabille-toi et rejoints-moi dans dix minutes ! » Un nouveau sourire rassurant.

Il se dirigea dans la salle de bains pour commencer à préparer le bain. Quand il vit la petite pile de couches qui était installée juste à côté. Il se mordit la lèvre et s’assit en tailleur devant la baignoire pour les regarder en silence. Il ne faisait même plus attention à l’eau, en fait.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Nathaël Lewis
J'ai 35 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis tatoueur et propriétaire de ma boutique et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié avec un homme merveilleux et je le vis plutôt très très bien même si on a des hauts et des bas comme tous les couples.

La vie n'a pas toujours été tendre avec lui. Sa mère l'a abandonné quand il n'avait que quelques mois, dépassée par son rôle de mère. Son père alcoolique l'a foutu à la porte quand il lui a avoué son homosexualité. Il doit tout à son premier patron qui lui a appris le métier de tatoueur et lui a permis d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Il a toujours rêvé de pouvoir fonder sa propre famille, d'avoir un couple stable et des enfants, de leur donner tout ce qu'il n'avait pas eu. Et puis un jour il a rencontré Adam. Ca n'a pas toujours été facile, Adam n'était pas le genre d'homme fait pour la vie que recherchait Nathaël mais l'amour triomphe de tout il parait et ça a été le cas pour eux.
Aujourd'hui ils se retrouvent embarqué dans l'aventure la plus stressante qu'ils aient à vivre. Ils tentent d'avoir un enfant, depuis des années maintenant, suite à l'impulsion de Nathaël. Ils sont tout prêt d'atteindre leur but et c'est un soulagement car Nath' a peur de perdre son amour si quelque chose venait à mal se passer.


Adam Levine ©️ tearsflight

Impossible de me concentrer sur ce maudit film. Mes pensées revenaient sans cesse à la perte qu'on avait subi. Adam était là contre moi, m'arrachant des petits sourires à chaque baiser qu'il déposait sur ma peau. J'adorais le sentir comme ça contre moi, aussi tactile et en demande de calins. Mais j'avais peur en même temps, que ces baisers soient les derniers qu'il me faisait, comme s'il voulait en profiter un maximum avant la fin de notre histoire... Et chaque baiser me faisais me sentir un peu plus mal...

« Au diable le film. Que dis-tu d’un bain en amoureux avec plein de mousse partout ? »

Je souris alors que ses paroles faisaient écho à ce que je ressentais. Ce maudit film, impossible de se concentrer dessus. Ce n'était pas grave. On pouvait bien trouver une autre façon de passer le temps ensemble et sa proposition tombait bien.

- Oui je veux bien. Tu es beaucoup plus intéressant que ce film en plus.

Je souris doucement, tentant de parler avec légèreté, d'oublier tout ça.

« Je vais le préparer, toi, déshabille-toi et rejoints-moi dans dix minutes ! »

Je le laissais partir reprenant mon café et tentant d'en avaler difficilement une gorgée. Je buvais doucement, tentant de le finir, pour avoir au moins ça dans l'estomac. Je le laissais finalement tomber et au bout de quelques minutes je me déshabillais et partais le rejoindre nu dans la salle de bain.

- Me voilà!

Je me figeais en voyant la scène. Je partais éteindre de suite la baignoire pour éviter qu'elle ne déborde. J'allais ensuite m'asseoir en face de lui pour le prendre dans mes bras. Je le serrais contre moi et caressais doucement son dos.

- Ca va aller ne t'en fais pas... On a pas fait tout ça pour rien... On l'aura notre petit bout d'une façon ou d'une autre. On a encore des embryons congelés. On aura pas besoin de tout refaire. Il suffit juste qu'on trouve une autre mère porteuse, quitte à la payer c'est pas grave. On va y arriver j'y crois. On l'aura notre petit bout. On a sa chambre déjà, c'est obligé qu'il vienne. Et quand on l'aura on oubliera tout le reste. On sera trop heureux de l'avoir avec nous ou alors trop fatigué j'en sais rien.

Je laissais échapper un petit rire. Je le gardais contre moi, l'enlaçant doucement. Il n'avait pas craqué encore. Il fallait bien que ça sorte à un moment.

- Tu peux pleurer mon amour.... pleure ça te fera du bien...


Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2100
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Adam Lewis
J'ai 33 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis patron d'une maison d'édition et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie et on a des hauts et des bas.

Adam n'a pas toujours été un homme sérieux. Il a eu du mal à se poser avec Nathaël et s'est même comporté comme un con au début de leur histoire. Il avait ce besoin de plaire, de s'amuser. Maintenant il est devenu sérieux et surtout très amoureux de son mari.
Il est assez discret, jovial, taquin. Son point faible, c'est quand il s'agit de parler de ses émotions ou ses sentiments, il a du mal. Que ce soit pour parler d'amour, de tristesse, ce genre de trucs... Et il trouve souvent que les gestes valent mieux que les mots.
Cette histoire de bébé ne le tentait pas beaucoup au début. Il a dit oui parce que Nathaël en avait vraiment envie et accepter d'avoir une famille avec lui c'est ce qu'il considère être un acte d'amour. Il a commencé les démarches seul... Puis Adam a fini par s'y mettre lui aussi, demandant même à Nathaël de l'épouser. Ils sont unis. Cassés par les échecs, mais unis. Et amoureux. Est-ce que ce sera suffisant ? Pas sûr, si Adam affronte cette nouvelle crise comme toutes les autres : en s'enfermant dans son bureau et en rentrant le plus tard possible.


David Giuntoli ©️ Isleys


Il aurait aimé ne jamais craquer. Il aurait voulu montrer à Nathaël qu’il était fort et qu’il pouvait porter ce fardeau pour tous les deux. Montrer qu’il n’était pas dévasté, qu’il s’en sortirait de son côté. Un dépressif dans le couple ça suffisait bien, ils n’avaient pas besoin d’être deux ou ils ne s’en sortiraient jamais. Mais ç’avait été plus fort que lui. Car la maison était prête à accueillir ce bébé et que tout ici était prévu pour lui. Les sécurités aux prises, les couches, la chaise haute. Tout pour leur rappeler ce petit être qui n’existera jamais.
Adam voulut se reprendre avant que son homme n’arrive. Mais c’était trop tard, il avait tout vu. Il releva ses yeux vers lui, le suivant du regard alors qu’il venait se mettre en face. Il ne broncha pas à son câlin… Et pleura. Non pas pour la perte de ce bébé – quoiqu’un peu – mais surtout pour les mots de Nathaël. Il ne voulait pas en parler si tôt mais… Il ne voulait pas mentir à son mari. A quoi bon se voiler la face toute la journée. Ils ne voulaient plus les mêmes choses et il fallait en parler.

Adam pleura quand même quelques minutes dans ses bras en le serrant aussi fort que possible. Comme s’il avait peur que Nathaël ne s’envole… Et il en avait peur, surtout en sachant ce qu’il se préparait à lui dire. Nathaël voudrait-il encore de lui quand il apprendra qu’Adam ne voulait pas reprendre les démarches ? Qu’est-ce qui était le plus fort entre son amour pour lui et son envie d’avoir un enfant ? Adam ne voulait pas l’obliger à choisir. Mais il devait penser un peu à lui aussi. A ce que lui ferait un énième échec. Celui de trop. Il préférait n’être jamais papa que de se tailler les veines dans un an ou deux. Choix stratégique.

Adam finit par se reculer légèrement. Il se frotta les yeux, pas à l’aise avec le fait d’avoir pleuré. « Tu comprends pas, Nath… Je… Je veux pas recommencer. J’y arriverais pas. J’ai déjà envie de crever, là, tout de suite, je sens qu’un autre échec ne fera qu’enfoncer le couteau plus loin, trop loin. » Ca, c’était dit. Il passa une main sur la joue de Nathaël et l’embrassa avec amour. « J’suis désolé mais c’est trop dur. J’ai plus la force… J’comprendrais que tu veuilles… Tenter ta chance avec quelqu’un d’autre. J’veux pas te priver d’enfant mon amour… Ni du bonheur… » Merde, il allait se remettre à pleurer. Il ne voulait pas rompre. Il ne voulait pas… Il détourna le regard, ayant peur de la réponse. « Qu’est-ce qu’on fait, Nath… ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Nathaël Lewis
J'ai 35 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis tatoueur et propriétaire de ma boutique et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié avec un homme merveilleux et je le vis plutôt très très bien même si on a des hauts et des bas comme tous les couples.

La vie n'a pas toujours été tendre avec lui. Sa mère l'a abandonné quand il n'avait que quelques mois, dépassée par son rôle de mère. Son père alcoolique l'a foutu à la porte quand il lui a avoué son homosexualité. Il doit tout à son premier patron qui lui a appris le métier de tatoueur et lui a permis d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Il a toujours rêvé de pouvoir fonder sa propre famille, d'avoir un couple stable et des enfants, de leur donner tout ce qu'il n'avait pas eu. Et puis un jour il a rencontré Adam. Ca n'a pas toujours été facile, Adam n'était pas le genre d'homme fait pour la vie que recherchait Nathaël mais l'amour triomphe de tout il parait et ça a été le cas pour eux.
Aujourd'hui ils se retrouvent embarqué dans l'aventure la plus stressante qu'ils aient à vivre. Ils tentent d'avoir un enfant, depuis des années maintenant, suite à l'impulsion de Nathaël. Ils sont tout prêt d'atteindre leur but et c'est un soulagement car Nath' a peur de perdre son amour si quelque chose venait à mal se passer.


Adam Levine ©️ tearsflight

« Tu comprends pas, Nath… Je… Je veux pas recommencer. J’y arriverais pas. J’ai déjà envie de crever, là, tout de suite, je sens qu’un autre échec ne fera qu’enfoncer le couteau plus loin, trop loin. »

C'était dur mais je m'y attendais. Ca faisait mal mais je me doutais qu'il aurait ce genre de réaction. Il n'avait jamais été autant motivé que moi par tout ça. J'avais peur d'un échec, j'avais peur qu'il ne désespère si on finissait par ne pas y arriver. Mais je ne le laisserais pas baisser les bras comme ça. C'était dur. On venait de prendre en pleine gueule le décès de notre enfant. Il nous faudrait du temps pour nous en remettre mais on y arriverait j'en étais certain. Et il finirait par accepter de reprendre. On était plus fort que ça. C'était juste un coup dur mais on le surmonterait comme les autres.

Je fermais les yeux et profitais doucement de son baiser. Je posais ma main sur la sienne et appréciais de le sentir comme ça contre moi.

« J’suis désolé mais c’est trop dur. J’ai plus la force… J’comprendrais que tu veuilles… Tenter ta chance avec quelqu’un d’autre. J’veux pas te priver d’enfant mon amour… Ni du bonheur… »

C'est probablement ce qui me fit le plus mal dans son discours. Qu'il ne veuille plus entendre parler d'enfant pour le moment je le comprenais tout à fait. Mais il n'avait pas le droit de faire ça. Il n'avait pas le droit de vouloir m'éjecter de sa vie, de douter de mon amour parce que je voulais un enfant et que lui il était trop blessé pour retenter rapidement. Ca faisait mal. J'avais l'impression de me faire rejeter par celui que j'aimais et c'était pire que tout.

« Qu’est-ce qu’on fait, Nath… ? »

Je fronçais les sourcils en l'entendant parler.

- Qu'est ce qu'on fait? Déjà tu vas arrêter de dire de la merde Adam.

Parce que c'était exactement ce qu'il était entrain de faire. Il racontait de la merde. Je ne le quitterais pas, pour rien au monde. Je pris doucement son visage dans ma main et le redressais pour qu'il me regarde. J'essuyais ses larmes sur ses joues d'un geste tendre en lui souriant.

- Je t'aime... c'est toi qui fait mon bonheur alors ne crois pas que je vais partir. Si je cherchais vraiment à être père à tout prix je ne t'aurais pas épousé à toi. Je serais parti me prendre une fille ça aurait été beaucoup plus simple que comme on fait. Mon bonheur c'est toi. Et cet enfant je le veux avec toi et personne d'autre.

Je caressais doucement sa joue en souriant.

- On a le temps de reparler de si on réessaye ou pas. Il faut déjà qu'on arrive à passer par dessus tout ça. Dans un mois ou deux, quand on aura l'esprit clair on verra. En attendant ce qu'on fait... on va rester ensemble et continuer de s'aimer. Tu veux bien?

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2100
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Adam Lewis
J'ai 33 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis patron d'une maison d'édition et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie et on a des hauts et des bas.

Adam n'a pas toujours été un homme sérieux. Il a eu du mal à se poser avec Nathaël et s'est même comporté comme un con au début de leur histoire. Il avait ce besoin de plaire, de s'amuser. Maintenant il est devenu sérieux et surtout très amoureux de son mari.
Il est assez discret, jovial, taquin. Son point faible, c'est quand il s'agit de parler de ses émotions ou ses sentiments, il a du mal. Que ce soit pour parler d'amour, de tristesse, ce genre de trucs... Et il trouve souvent que les gestes valent mieux que les mots.
Cette histoire de bébé ne le tentait pas beaucoup au début. Il a dit oui parce que Nathaël en avait vraiment envie et accepter d'avoir une famille avec lui c'est ce qu'il considère être un acte d'amour. Il a commencé les démarches seul... Puis Adam a fini par s'y mettre lui aussi, demandant même à Nathaël de l'épouser. Ils sont unis. Cassés par les échecs, mais unis. Et amoureux. Est-ce que ce sera suffisant ? Pas sûr, si Adam affronte cette nouvelle crise comme toutes les autres : en s'enfermant dans son bureau et en rentrant le plus tard possible.


David Giuntoli ©️ Isleys


Nathaël prenait les choses plutôt bien, ce qui étonna Adam. Et lui fit peur. Peut-être pensait-il qu’il parlait sous le coup de la tristesse, qu’il ne pensait pas vraiment ce qu’il disait. Mais pourtant si. Adam ne voulait plus de cet enfant. Enfin… Il ne voulait plus se battre pour prouver qu’il était une assez bonne personne pour en avoir un. Toutefois il préféra ne pas insister plus sur le sujet et il hocha la tête. Nath avait raison. Il voulait un enfant, c’était viscéral, c’était dans ses veines, mais il avait tout de même choisi d’épouser un homme. Dès le début il s’était attendu à ce que la route soit semée d’embuches mais il restait à chaque fois. Ces paroles parvinrent à le rassurer, au moins pour un court instant. Il était trop tôt pour prendre une décision même si pour Adam elle était déjà toute prise.
En tout cas ça faisait du bien de pleurer. Il n’aimait pas le faire devant Nathaël mais ça lui prouvait au moins une chose : malgré les apparences Adam n’était pas insensible à la situation. Seul un monstre pourrait l’être de toute façon… Il embrassa doucement la main de son homme puis finalement se releva. Il aida Nathaël à faire de même. Et, comme un bain les attendait, il se déshabilla doucement et grimpa dans la baignoire en premier, laissant son amoureux le rejoindre par la suite. Il l’entoura de ses bras et posa sa tête contre son épaule. « Je t’aime Nathaël. Ne l’oublie jamais… »

Et pourtant quelques jours plus tard il y aurait eu des raisons de l’oublier. Si Adam s’était montré très présent les deux premiers jours, il s’était vite à nouveau enfermé dans son travail. Il était actuellement 19h30 et il était encore au bureau… Il soupira en regardant l’heure, et en regardant la pile de travail. Il avait accepté énormément de livres ces derniers temps, plus qu’il n’aurait dû. Peut-être qu’inconsciemment il cherchait à se donner du travail en plus pour rentrer tard… Parce qu’honnêtement, rentrer tous les soirs et voir cette chambre de bébé, voir la mine détruite de Nathaël, toutes ces choses, c’était un peu trop pour lui. Ce dernier devait d’ailleurs l’attendre. Alors il prit son téléphone pour l’appeler et le prévenir. « Hey mon cœur. J’suis désolé, je suis encore au bureau j’ai oublié de t’envoyer un message. Ca va ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Nathaël Lewis
J'ai 35 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis tatoueur et propriétaire de ma boutique et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié avec un homme merveilleux et je le vis plutôt très très bien même si on a des hauts et des bas comme tous les couples.

La vie n'a pas toujours été tendre avec lui. Sa mère l'a abandonné quand il n'avait que quelques mois, dépassée par son rôle de mère. Son père alcoolique l'a foutu à la porte quand il lui a avoué son homosexualité. Il doit tout à son premier patron qui lui a appris le métier de tatoueur et lui a permis d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Il a toujours rêvé de pouvoir fonder sa propre famille, d'avoir un couple stable et des enfants, de leur donner tout ce qu'il n'avait pas eu. Et puis un jour il a rencontré Adam. Ca n'a pas toujours été facile, Adam n'était pas le genre d'homme fait pour la vie que recherchait Nathaël mais l'amour triomphe de tout il parait et ça a été le cas pour eux.
Aujourd'hui ils se retrouvent embarqué dans l'aventure la plus stressante qu'ils aient à vivre. Ils tentent d'avoir un enfant, depuis des années maintenant, suite à l'impulsion de Nathaël. Ils sont tout prêt d'atteindre leur but et c'est un soulagement car Nath' a peur de perdre son amour si quelque chose venait à mal se passer.


Adam Levine ©️ tearsflight

Je m'étais senti apaisé ce matin là et les jours suivants. On affrontait une période dur mais il était là à mes côtés. Il ne fuyait pas. J'étais certain qu'on pourrait surmonter tout ça et que dans quelques mois, quand on irait mieux, on retenterait l'expérience avec une autre mère. Après tout, on avait encore des embryons de côté, on avait pas tout à recommencer.

J'y avais cru à ce moment là. Je me sentais bien dans ses bras. Je me sentais invincible, prêt à soulever des montagnes. Mais je déchantais rapidement.

Il était retombé dans ses habitudes. Il me fuyait. Il fuyait les problèmes. Il se noyait dans le travail et c'était à peine si je le voyais. Et ce soir ne faisait pas exception à la règle. Moi j'étais rentré avant dix neuf heures et j'avais passé un moment en cuisine pour lui préparer son plat préféré. J'avais attendu.. espérant qu'il vienne me retrouver pour le diner.

Je soupirais quand je voyais mon téléphone sonner. Je n'avais pas besoin de décrocher pour savoir que c'était lui qui venait me présenter ses fausses excuses pour ne pas être encore rentré.

« Hey mon cœur. J’suis désolé, je suis encore au bureau j’ai oublié de t’envoyer un message. Ca va ? »

Bingo... le vrai message derrière tout ça c'était plutôt. "Je me suis encore noyé dans le boulot pour fuir nos problèmes et du coup je t'ai complètement oublié. Je t'appelle juste maintenant pour me donner bonne conscience et éviter que tu me fasses trop la gueule." Raté je lui en voulais. Oh je n'allais pas lui crier dessus, ce n'était pas mon genre. Je ne hurlais jamais. J'étais plutôt du genre colère froide qui au final est cent fois pire qu'une vraie explosion de colère. Et à ce moment là, j'en étais là. J'avais besoin de lui, de savoir que notre couple allait survivre à cette épreuve. Et il fuyait... Alors je mentais, préférant ne pas me disputer au téléphone.

- Ca va... Je sais que tu as beaucoup de boulot en ce moment. Essaie quand même de ne pas rentrer trop tard.

Je raccrochais sans rien dire de plus. Je ne m'en sentais pas capable. Son "mon coeur" m'avait écorché les oreilles plus qu'il ne m'avait fait plaisir. Je m'installais et me forçais à manger un peu. Je gardais les restes de son repas au chaud puis je partais m'installer devant la télé, attendant qu'il se décide à rentrer chez nous, auprès de moi.


Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2100
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Adam Lewis
J'ai 33 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis patron d'une maison d'édition et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie et on a des hauts et des bas.

Adam n'a pas toujours été un homme sérieux. Il a eu du mal à se poser avec Nathaël et s'est même comporté comme un con au début de leur histoire. Il avait ce besoin de plaire, de s'amuser. Maintenant il est devenu sérieux et surtout très amoureux de son mari.
Il est assez discret, jovial, taquin. Son point faible, c'est quand il s'agit de parler de ses émotions ou ses sentiments, il a du mal. Que ce soit pour parler d'amour, de tristesse, ce genre de trucs... Et il trouve souvent que les gestes valent mieux que les mots.
Cette histoire de bébé ne le tentait pas beaucoup au début. Il a dit oui parce que Nathaël en avait vraiment envie et accepter d'avoir une famille avec lui c'est ce qu'il considère être un acte d'amour. Il a commencé les démarches seul... Puis Adam a fini par s'y mettre lui aussi, demandant même à Nathaël de l'épouser. Ils sont unis. Cassés par les échecs, mais unis. Et amoureux. Est-ce que ce sera suffisant ? Pas sûr, si Adam affronte cette nouvelle crise comme toutes les autres : en s'enfermant dans son bureau et en rentrant le plus tard possible.


David Giuntoli ©️ Isleys


Adam savait qu’il n’avait pas la bonne méthode. Il savait qu’il allait trop loin en agissant comme ça. Nathaël avait besoin de lui et de son soutien mais il n’était pas là. Il avait toujours été comme ça. Quand les problèmes devenaient trop compliqués, il s’enfermait dans le travail et devenait presque muet. Par contre, quand le problème ne le concernait pas directement, il se montrait très prévenant et à l’écoute. Sur son bureau se trouvait un petit morceau de papier avec le numéro d’un psychologue. L’un de ses collègues le lui avait vivement recommandé en apprenant la nouvelle. Adam avait d’abord rigolé, comme si l’idée était totalement absurde, puis il y avait réfléchi pour de vrai. Il n’était pas très doué pour parler de ses émotions et de ce qu’il ressentait… Alors ça risquait d’être un peu lourd, un peu bizarre. Mais peut-être que ça pouvait lui faire du bien. Que ça pouvait leur faire du bien. S’il allait voir un psy, il emmènerait Nathaël avec lui. Car des deux, c’était son homme qui avait le plus besoin de parler.

Le coup de téléphone fut très expéditif. Adam soupira. Son amoureux lui en voulait et il était trop tard pour qu’il se ramène avec un bouquet de fleurs. Il se donna maximum une dernière demi-heure de travail pour rentrer avant 21 heures. Ce qui était déjà bien trop tard, on était d’accord.
Il s’y tint plutôt bien et partit du bureau un peu avant 20 heures. Au moins, il n’y avait plus de bouchon et le trajet jusqu’à la maison fut très rapide. Peut-être trop d’ailleurs… Car une fois devant la porte de sa propre maison, il hésita à rentrer. Ca craignait totalement d’arriver les mains vides mais il n’avait rien trouvé sur la route. Il allait devoir sortir son plus beau sourire et prier pour que ça se passe bien. Clairement il savait qu’il merdait et que c’était lui qui était en tort. Mais ça ne rendait pas les choses plus faciles, au contraire.

Il prit enfin son courage à deux mains pour pousser la porte. Adam se mordit la lèvre en repérant tout de suite son homme devant la télé et s’approcha, l’air tout désolé. « Coucou chéri… Est-ce que ça va ? » Il n’osa pas l’embrasser ni même le toucher. A la place il se posa sur la table basse face à lui. « Ecoute j’suis désolé… J’ai beaucoup de boulot en ce moment et j’arrive pas à déléguer… Mais je… J’aimerais te parler d’un truc. Pour nous. » Il soupira doucement. Il ne savait pas du tout comment Nathaël allait prendre cette idée. « On m’a parlé d’un… d’un psychologue. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Nathaël Lewis
J'ai 35 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis tatoueur et propriétaire de ma boutique et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié avec un homme merveilleux et je le vis plutôt très très bien même si on a des hauts et des bas comme tous les couples.

La vie n'a pas toujours été tendre avec lui. Sa mère l'a abandonné quand il n'avait que quelques mois, dépassée par son rôle de mère. Son père alcoolique l'a foutu à la porte quand il lui a avoué son homosexualité. Il doit tout à son premier patron qui lui a appris le métier de tatoueur et lui a permis d'être celui qu'il est aujourd'hui.
Il a toujours rêvé de pouvoir fonder sa propre famille, d'avoir un couple stable et des enfants, de leur donner tout ce qu'il n'avait pas eu. Et puis un jour il a rencontré Adam. Ca n'a pas toujours été facile, Adam n'était pas le genre d'homme fait pour la vie que recherchait Nathaël mais l'amour triomphe de tout il parait et ça a été le cas pour eux.
Aujourd'hui ils se retrouvent embarqué dans l'aventure la plus stressante qu'ils aient à vivre. Ils tentent d'avoir un enfant, depuis des années maintenant, suite à l'impulsion de Nathaël. Ils sont tout prêt d'atteindre leur but et c'est un soulagement car Nath' a peur de perdre son amour si quelque chose venait à mal se passer.


Adam Levine ©️ tearsflight

Il était tard quand il rentra enfin, presque 21h. Encore un soir de plus où il me fuyait pour se noyer dans le travail. Je restais devant la télé, l'ignorant alors qu'il rentrait dans la maison. Il s'installa devant moi, sans un baiser, sans un calin... rien pas même un bouquet de fleurs pour tenter de se faire pardonner.

« Coucou chéri… Est-ce que ça va ? »

Je restais à regarder la télé, ignorant sa question de merde. Comme si j'allais me calmer et lui pardonner facilement alors qu'il fuyait depuis que... depuis ce jour là. Il savait très bien que ça n'allait pas, sinon il ne prendrait pas des gants pour me parler comme ça.

Alors je ne répondais pas, me contentant de fixer la télé derrière lui.

« Ecoute j’suis désolé… J’ai beaucoup de boulot en ce moment et j’arrive pas à déléguer… Mais je… J’aimerais te parler d’un truc. Pour nous. »

Encore des conneries, il savait très bien déléguer quand il en avait envie. Il l'avait fait à de nombreuses occasions quand ils avaient eu besoin de temps pour eux. Là, si il se noyait dans le travail comme il le faisait, c'était uniquement pour fuir. C'était sa façon de faire face aux problèmes. Il fuyait, il se noyait dans le travail, il se renfermait en lui même. D'habitude je l'encaissais sans problème. Je savais que c'était sa façon de faire, qu'il s'isolait comme ça pour surmonter tout ça et qu'après il reviendrait. Sauf que là ce n'était pas pareil. Cette épreuve on l'avait pris en pleine gueule tous les deux. Comment il pouvait croire qu'en se réfugiant chacun dans son coin on allait réussir à traverser ça ensemble?

Et ce truc dont il aimerait parler... ça sentait mauvais. Ca sentait même clairement la rupture. Il allait me ressortir la même rengaine que lors de ce jour là. Que moi je voulais un enfant et que lui n'en voulait plus. Que ce serait mieux si je me trouvais quelqu'un qui partage mon envie. Des jolies paroles mais qui voudraient dire que ça sonnerait comme le fait qu'il me larguait. Alors je le foudroyais des yeux, attendant qu'il se décide à terminer sa phrase.

« On m’a parlé d’un… d’un psychologue. »

Je le regardais un instant surpris avant d'éclater de rire. Non mais il était sérieux là?

- Attends... t'es pas capable de me parler. Tu fuis et tu te renfermes dans ton boulot comme tu le fais toujours. Mais par contre tu veux bien aller parler à un psy?

C'était la meilleure ça. A moi il ne voulait pas parler, il préférait se renfermer en lui même mais le psy par contre pas de soucis il veut bien aller lui déballer tous leurs problèmes de couple. Mais c'était hors de question. Je n'avais pas besoin de raconter ma vie devant un inconnu. Je voulais mon mari à mes côtés.

Alors je me levais sans aucune remarque de plus sur son idée de merde.

- Ton repas est au four. J'ai déjà mangé et je vais aller me coucher.

Je faisais demi tour et allais monter dans notre chambre, ignorant la porte close qui se trouvait à côté et qui aurait du accueillir notre petit ange. J'avais pas envie d'un psy putain, il ne pouvait pas le comprendre? J'avais besoin de lui...

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2100
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty


Adam Lewis
J'ai 33 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis patron d'une maison d'édition et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie et on a des hauts et des bas.

Adam n'a pas toujours été un homme sérieux. Il a eu du mal à se poser avec Nathaël et s'est même comporté comme un con au début de leur histoire. Il avait ce besoin de plaire, de s'amuser. Maintenant il est devenu sérieux et surtout très amoureux de son mari.
Il est assez discret, jovial, taquin. Son point faible, c'est quand il s'agit de parler de ses émotions ou ses sentiments, il a du mal. Que ce soit pour parler d'amour, de tristesse, ce genre de trucs... Et il trouve souvent que les gestes valent mieux que les mots.
Cette histoire de bébé ne le tentait pas beaucoup au début. Il a dit oui parce que Nathaël en avait vraiment envie et accepter d'avoir une famille avec lui c'est ce qu'il considère être un acte d'amour. Il a commencé les démarches seul... Puis Adam a fini par s'y mettre lui aussi, demandant même à Nathaël de l'épouser. Ils sont unis. Cassés par les échecs, mais unis. Et amoureux. Est-ce que ce sera suffisant ? Pas sûr, si Adam affronte cette nouvelle crise comme toutes les autres : en s'enfermant dans son bureau et en rentrant le plus tard possible.


David Giuntoli ©️ Isleys


Adam avait vraiment pensé que cette idée de psychologue plairait à Nathaël. Pas seulement pour parler de ce qu’il venait de se passer, mais pour aider Adam à se débloquer. Pour l’apprendre à réagir autrement face à la douleur, pour l’aider à changer. Mais Nathaël n’avait pas compris ça. Et au final, c’était plutôt normal. Ce qu’il comprenait, c’était qu’Adam était prêt à parler à un inconnu alors qu’il ne disait pas un mot de sa douleur à son homme. Mais ce n’était pas ça. « Nath… Laisse-moi t’expliquer. » Mais pas le temps, il s’était déjà enfui dans la chambre. Comme quoi, il était aussi doué au jeu de la fuite. Adam se releva à son tour pour le rejoindre sans hésiter. De toute façon il n’avait pas faim et il ne pourrait rien avaler tant qu’ils n’auraient pas mis les choses au clair. Ce qui pouvait prendre un long moment…
Il le rejoignit donc dans la chambre, bien décidé à lui parler. A enfin parler. Il n’allait plus avoir le choix de toute façon. Il s’assit sur le bout du lit en tailleur, l’air très sérieux. « Je comprends pourquoi ça te vexe chéri. C’est vrai… J’arrive pas vraiment à te parler de tout ça. » Il n’allait pas mentir. Et si ça n’était que ça ! C’était toujours la même chose avec lui. Fuir plutôt que parler. Quelques fois, ça les avait menés au bord de la destruction. « Mais je me dis que ça pourrait me faire du bien… A moi aussi. Peut-être qu’il pourrait m’aider à communiquer et à résoudre ce problème que j’ai… Je sais que j’assure pas en tant que mari. Je sais que tu m’en veux. Mais je m’en veux aussi. J’y arrive juste pas. Ressasser, encore et encore, j’ai pas envie de faire ça. D’en parler tous les soirs. C’est pas pour moi… » Il tendit finalement la main à son homme avec des yeux tout tristes. « Tu voudrais bien m’aider à trouver une solution pour ça… ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I lost you for the last time - Nighteyes - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I lost you for the last time - Nighteyes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» In my Time. Dick Cheney.
» Our time is running out [ Silk ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: