Partagez
 
 
 

 I loved, and I loved, and I lost you. - theodore&sept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1586
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I loved, and I loved, and I lost you. - theodore&sept - Page 2 Empty


Gabriel Pearson alias Sept
J'ai 28 ans et je vis à Brighton, Angleterre. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fils d'un riche homme d'affaires, il a appris très tôt à jouer du piano et à chanter. C'est rapidement devenu une passion pour lui mais son père jugeant le métier peu sérieux l'a forcé à aller faire des études et à devenir avocat. Il était doué dans son domaine, travaillant pour des clients importants dont un grand éditeur anglais. C'est là qu'il rencontra Theo, l'amour de sa vie.

Tout allait bien entre eux jusqu'à cette fameuse croisière qu'ils avaient fait ensemble. Ils avaient été pris au coeur d'une tempête. Il s'était réveillé échoué sur une plage. Depuis c'est le trou noir. Il n'a aucun souvenir de sa vie précédente. Il a été soigné dans la ville qui l'a recueilli puis il a trouvé un petit boulot comme serveur dans un bar avant qu'un jour par hasard, il ne se laisse aller à jouer du piano. Depuis ce jour son patron l'a engagé pour faire l'animation dans le bar et ça marche plutôt bien vu le monde qui vient le voir jouer chaque soir où il travaille.


Ricardo Baldin ©️ Tag

« T’as jamais voulu être avocat, déjà. Ce qui est marrant hein parce que t’étais un super bon avocat ! T’avais ça dans le sang… En même temps, tu l’as fait pour faire plaisir à ton père… Parce qu’il voulait pas que t’aies une carrière dans la musique. Il disait que c’était un caprice de gamin. Quel con… Oups. »

Il était plus bourré que ce que je croyais. Je n'aurais peut être pas du lui poser des questions. Il n'était peut être pas en état de me répondre. Le plus sage aurait été que je le raccompagne directement à son hôtel et que je le laisse se reposer. Demain, on aurait été plus en état tous les deux de reprendre cette discussion difficile mais là... je ne savais pas si c'était le moment idéal.

Mais ce qu'il me disait me rassurait un peu. Ce Gabriel me semblait un petit peu moins étrange. Je ne supportais pas l'idée d'être avocat mais apparemment lui non plus n'avait pas été enchanté par cette idée. Il ne l'avait pas fait de gaieté de coeur en tout cas. Ca me ressemblait un peu plus. Je me reconnaissais un peu plus dans cet étranger.

« Ouais ! Ton père est con. Parce qu’il te croit mort et qu’il était même pas d’accord pour que je fasse le tour du pays pour te retrouver. Il disait que c’était souiller ta mémoire et lui faire plus de mal qu’autre chose, de chercher un fantôme… »

Ce n'était vraiment pas une bonne idée. J'aurais du l'arrêter quand il avait commencé à traiter mon père de con. Il avait vraiment beaucoup trop bu pour dire des choses comme ça. Et je crois qu'il ne se rendait pas compte du mal qu'il me faisait en parlant ainsi. Mon propre père me croyait mort. Il s'en foutait de retrouver mon corps ou non. Il s'était fait une raison. J'étais mort et il passait à autre chose. Quel genre de père j'avais pu avoir dans cette autre vie? Un con d'après ce que disait Theo, un connard qui m'interdissait de vivre mes rêves, qui arrêtait de me chercher quand j'avais disparu. Il parlait et rien de ce qu'il disait ne me donnait envie de retourner dans cette vie. Je crois que j'étais beaucoup mieux sans aucun souvenir, sans personne qui vienne me chercher.

« Enfiiiiiin bref ! Ouais… J’ai un peu la rage. M’enfin, c’est parce que t’étais quand même un gars vachement cool. En fait t’étais juste parfait tu sais, Gabe. On s’est rencontrés à la maison d’édition. T’étais leur avocat, et du coup, le mien. Alors on a travaillé ensemble et ça a grave collé. On s’est aimés comme des fous et on était même partis en croisière tous les deux… »

J'avais de nouveau l'impression qu'il parlait d'un inconnu, que ce mec vachement cool c'était pas moi. Je n'avais aucun souvenir de cette rencontre entre nous. Je ne me voyais même pas le draguer ou être un minimum attiré par lui. Je n'étais pas gay. Je ne me voyais pas filer le parfait amour avec un mec et partir en croisière avec lui.

« Dis, pourquoi t’as perdu la mémoire ? T’as bien été à l’hôpital, non ? »

Intérieurement je soupirais de soulagement en le voyant balancer sa cigarette. Je n'aimais pas ça mais je n'avais rien osé dire. Je n'étais personne pour lui interdire de fumer s'il en avait envie ou même besoin.

Je raffermissais ma prise sur lui et continuais d'avancer. Je lui demandais d'abord où était son hôtel avant d'en prendre la direction. Je restais encore un petit moment silencieux avant de raconter.

- Je me suis réveillé sur une plage. J'avais mal à la tête et un peu partout en fait mais surtout à la tête. J'ai réussi à faire quelques pas et des gamins m'ont trouvé avant que je m'effondre à nouveau. Cette fois là je suis resté longtemps inconscient. Le coup sur la tête a provoqué une hémorragie cérébrale. Je suis resté plusieurs semaines dans le coma puis finalement à mon réveil j'étais comme ça... trou noir complet.

Je passais machinalement ma main sur ma tempe gauche, sous les cheveux je pouvais sentir la cicatrice du coup.

- L'hémorragie a eu lieu dans la région qui contrôle la mémoire. Du coup... voilà.

Ils ne savaient pas quand ça reviendrait ni même si ça reviendrait un jour. C'était plutôt probable que ça ne revienne jamais. Ils auraient voulu que j'ai des personnes pour stimuler ma mémoire, pour m'aider à la récupérer mais on avait eu personne sous la main. Peut être que maintenant ce serait différent...

Je m'arrêtais finalement devant son hôtel.

- Bon et bien tu es arrivé... je vais te laisser là. Je crois que tu as besoin de sommeil.

Et surtout de décuver. Là pour ce soir j'en avais largement assez pris dans la gueule pour avoir envie de continuer cette discussion. J'avais besoin de temps pour digérer tout ça. Je prenais son bras et sortais un stylo pour lui écrire dessus. J'inscrivais Sept et en dessous mon numéro de portable.

- Si jamais tu as envie de parler demain quand tu auras retrouvé tous tes esprits... hésites pas à m'appeler je suis en repos demain.

Est ce que moi j'aurais la force de le faire? Ca je n'en savais rien mais je me disais que je le lui devais bien. Et puis, c'était quand même mon passé. J'avais besoin de savoir même si c'était douloureux.

Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1625
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

I loved, and I loved, and I lost you. - theodore&sept - Page 2 Empty


Theodore McAlister
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis écrivainr et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple à la recherche désespérée de son amoureux et je le vis plutôt mal.

I loved, and I loved, and I lost you. - theodore&sept - Page 2 Original


francisco lachowski ©️ SOLSKEN
Bon. D'accord. Theo avait clairement abusé sur la boisson ce soir, en l'attendait. Et il n'aurait pas dû lui dire tout ça. Pas dans cet état et pas avec autant de virulence. Sauf qu'il ne s'en rendait pas compte, tout simplement. Il avait tellement l'habitude d'être simple avec lui, de dire tout ce qu'il pensait. Et puis, il était dans un état second. Ca n'excusait pas ses paroles, certes, mais Theo espérait qu'au fond, Gabe le comprendrait. Sept. C'était comme ça qu'il se faisait appeler, alors ? A cause de son tatouage ? D'un côté ça lui plaisait beaucoup, parce que c'était eux. D'un autre... Il n'aimait pas ça. Parce que ça voulait dire qu'il n'acceptait pas Gabriel. Et Theo aimait Gabriel. Il aimerait certainement Sept aussi, parce qu'il semblait être plus libre. Plus épanoui... Mais sans lui.

Il l'écouta difficilement parler de son hémorragie cérébrale et s'en voulut énormément. Il trouvait toutes les raisons pour dire que c'était de sa faute, sauf que ça n'était pas logique. « Des semaines... Merde... J'suis vraiment désolé. T'sais j'aurais vraiment dû être là. » Pour le coup, même si sa voix tremblait, il semblait déjà aligner deux mots cohérents. « C'est... C'est le deuxième tour de l'Angleterre que j'faisais avant d'te trouver ce soir bordel. Les flics auraient dû te r'trouver avant ces... Hmpf. Laisse tomber. » Il était déprimé. L'hôpital avait dû faire des recherches concernant l'identité de Gabriel, ou au moins transmettre son dossier à la police locale. Mais ils n'avaient rien foutu et ça mettait Theodore dans un état lamentable. Voilà pourquoi il était parti à sa recherche tout seul.

Finalement, le trajet fut bien trop court et Theo n'eut pas le loisir d'apprécier son étreinte, même si elle était un peu forcée. Ils étaient arrivés devant l'hôtel de Theo et celui-ci leva la tête pour le regarder en soupirant. « M-merde... Ouais. » Dans un éclair de lucidité, il se rendit compte qu'il n'était plus en état de faire quoi que ce soit. Il ne pensait pas avoir bu tant que ça, mais finalement, il avait beaucoup trop bu. Pour avoir une conversation censée. Alors, il laissa Gabriel faire avec son bras et regarda ensuite longuement son écriture. « Ok, je t'appelle demain. Sans faute. » Theo regarda longuement son amoureux. Il savait bien qu'il ne pourrait pas l'embrasser, et c'était bien normal. Mais son coeur le faisait souffrir.

Alors il lui dit au revoir d'une façon complétement banale, puis rentra dans sa chambre. Après avoir galéré bien dix minutes pour ouvrir la porte de sa chambre, il s'affala dans le lit. Il songea à tout ce qu'il avait pu lui dire pendant cette soirée, pendant qu'il était éméché et se traita bien un milliard de fois de connard sans nom. « Bordel de merde mais qu'est-ce que t'es con putain, y'a pas plus con que toi. Et ouais, et tu l'attends dix minutes et la seule chose que tu trouves à faire, c'est te bourrer la gueule ! Bien mon gars ! C'est bien ouais ! Connard, tu crois vraiment que c'est comme ça qu'tu l'auras ? Putain. J'y crois pas. Comme j'suis con. Putain d'merde. » Theodore soupira en s'allongeant dans son lit. La seule certitude qu'il avait c'était qu'il allait souffrir demain matin. Il observa le numéro de son Gabriel sur son bras et sourit en l'effleurant du doigt. « Au moins t'as son numéro... Et ça c'est cool. » Et c'est ainsi qu'il s'endormit, avec un sourire con sur le visage. Et tout habillé. Il n'avait même pas pris la peine de retirer ses chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
I loved, and I loved, and I lost you. - theodore&sept
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Borussia Dortmund 2 - 0 Arsenal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: