Partagez
 
 
 

 new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant
 
En ligne
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4730
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Micah
M. Summers

J'ai 32 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, USA. Dans la vie, je suis bon parleur et héritier du trône des Mantha et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai accès aux plus belles prostituées et je le vis plutôt bien.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 1531804249-chrisgif


Chris Evans ©️ VAW.
Dans le bureau, tu ne t’y plais pas. Tu signes des paperasses; signatures qui deviennent de plus en plus bâclée à défaut d’avoir un poignet valide. Tu gères des commandes, des factures. Putain. Qu’est-ce que c’est ennuyant. Tu n’as pas de volonté, aujourd’hui. Peut-être que la mort de ton père est encore trop récente. Peut-être que bientôt tu prendras goût à ces nouvelles tâches statiques. Tu soupires en posant ton coude sur le bureau. Tu te masses les tempes. Tu as une migraine écrasante et tu as l’impression qu’un feu ronge la blessure sous le bandage que tu viens de changer. Tu as davantage enroulé ton avant-bras; l’infection s’étendait maintenant plus haut. Et la peau de ta main se teintait lentement d’une couleur grisâtre remarquable par seulement les plus attentifs. Tu n’étais pas con. Tu savais que quelque chose clochait depuis le jour où Blake avait rouvert les points de sutures. Tu avais essayé des antibiotiques en cachet mais ça n’avait eu aucun effet. L’importance de la plaie commençait à te faire craindre le pire. Mais tu ne pouvais pas simplement sortir d’ici pour te rendre à l’hôpital. Ta tête est encore à vendre. Et tu dois gérer des dizaines d’hommes. Quatre coups dans la porte te rappellent que tu n’es pas seul. Tu reprends tes esprits un instant, tu passes ta main dans ton front pour récolter ta sueur et tu avales ta salive avant de souffler :

- Entrez.

Tu n’es pas encore habitué à dire ce mot que tu devras prononcer beaucoup trop de fois en une journée. Tu entrevois le visage de Blake lorsque sa porte ouvre, tu rabaisses les yeux vers la paperasse devant toi. Tu l’écoutes sans le regarder. Et il ne termine pas sa phrase pour commenter la laideur de ta gueule. Tu fais la moue. Tu le regardes enfin, deux yeux noirs qui semblent dire « est-ce que ton avis m’intéresse ? ». ET tu contournes le nouveau sujet pour revenir au principal.

- Les rixes sont de plus en plus quoi ?


Tu l’interroges du regard mais il semble déterminé à comprendre ce qui ne va pas chez toi. Tu grognes en sentant ses yeux te dévisager de bas en haut. Lorsqu’ils se posent finalement sur ton bandage, tu replies légèrement le bras vers toi, par réflexe. Tu ne veux absolument pas qu’il puisse voir la moindre chose qui cloche. Tu ne veux pas que la nouvelle s’éparpille. Celle selon laquelle le nouveau chef est malade. Tu fronces les sourcils lorsqu’il aborde le sujet de ton poignet. Tu serres les dents en détournant les yeux. Tu hésites un long moment puis tu craches :

- Si j’ai besoin d’un médecin, je te ferai signe, Smith.

Parce que, oui, tu connaissais son nom de famille, maintenant. Tu avais pu fouiner dans ses documents. Et tu en avais vues, des choses intéressantes sur son cas. Tu lui lances un regard noir en espérant qu’il se ferme la gueule. Chose qu’il n’était pas capable de faire, malheureusement; tu l’avais compris après l’avoir côtoyé.
             
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Blake Smith
J'ai 28 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, Etats-Unis. Dans la vie, je suis voleur professionnel et proxénète quand ça lui chante et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours fourré sous les jupes des prostituées et je le vis plutôt à mon aise.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Tumblr_ou2b2c7c0X1uwo1w4o1_500

Blake, c'est un emmerdeur. Il est vulgaire et direct, violent et impulsif. La violence, c'est tout sa vie. Il a appris dès son plus jeune âge à se battre pour survivre et il le fait très bien. Il vole pour le compte du gang mais aussi pour son plaisir personnel. Il s'est spécialisé dans le vol à l'arraché mais ce qu'il aime, c'est qu'on lui court après parce que personne ne le rattrape jamais. Il pratique le parkour depuis qu'il a douze ans et il est devenu un véritable acrobate. Il est dopé à l'adrénaline, il cherche le danger et les problèmes en permanence. Il aime gérer les prostituées quand il en a le temps mais il est surtout homme de main du patron. Il exécute froidement. Il tue, il vole, il baise, il fume, il boit, il frappe. Il a tous les vices en lui. Il est caractériel et orgueilleux. Il a une rage en lui que personne ne soupçonne et une colère qui gronde sous chaque parcelle de sa peau. Il est orphelin. Il a été recueilli par le boss, il lui doit tout et lui rend aujourd'hui. Il est d'une fidélité irréprochable. Il est tatoué sur la quasi totalité du corps.


stephen james ©️ NOM CRÉATEUR


« - Les rixes sont de plus en plus quoi ? » Blake resta silencieux un instant. Il y avait quelque chose qui clochait, il s’en était aperçu, il n’était pas complètement stupide. S’il avait vu Micah plus tôt dans la semaine, si ce dernier n’avait pas passé son temps dans son bureau, il se serait probablement rendu compte du problème avant. Le bandage de Micah remontait plus haut qu’il ne l’avait fait mais comme son premier réflexe fut de cacher sa main, Blake n’eut pas l’occasion d’en voir davantage. « - Si j’ai besoin d’un médecin, je te ferai signe, Smith. » Il tiqua immédiatement et se raidit. Il ferma ses poings. Voilà une nouvelle donne qu’il n’avait pas prévu. Micah en savait à présent plus sur lui mais ce n’était pas ce qui le ferait tourner les yeux. Smith n’était même pas son vrai nom puisqu’il n’en n’avait pas. C’était son père d’ailleurs qui le lui avait donné, c'était un nom de famille très répandu et il pouvait ainsi se fondre dans la masse. Ce rappel lui serra douloureusement la poitrine mais il se reprit rapidement. Il ne laisserait pas cette information venir le déconcentrer. Il se fichait de ce que Micah savait de lui, la seule chose qu’il ne voulait pas qu’il sache, il savait qu’il ne la trouverait nulle part. Il desserra doucement les poings, comme s’il apprenait le self-control. Mais Micah était le chef maintenant, plus question de céder à ses pulsions violentes, il savait qu’il risquait la peine de mort pour avoir attaqué le grand patron. « J’allais dire nombreuses, les rixes sont de plus en plus nombreuses. » Mais il s’en fichait maintenant de ça, il n’allait pas laisser Micah s’en sortir. Il s’approcha davantage. « Tu aurais dû te faire enlever les points depuis des jours et tu ne devrais plus avoir de bandage. Putain, t’es en train de jouer au con ! » Il se passa une main dans les cheveux. Il savait qu’il ne pourrait pas s’approcher suffisamment pour voir les dégâts de lui-même mais il s’approcha tout de même. Son bas ventre toucha le bureau qui le séparait de Micah et il se pencha légèrement, envahissant clairement l’espace vital réservé habituellement au patron. « Montre-moi ou laisse-moi t’emmener que quelqu’un regarde ! » Oui, c’était sacrément prétentieux de sa part de croire que Micah allait se lever et lui obéir. Mais il avait gardé de mauvais réflexes et il n’était pas question de regarder son nouveau boss tourner de l’œil devant lui. Parce qu’à la couleur de son teint et ses cernes sous les yeux, il était étonné qu’il tienne encore debout. Les Manthas n’étaient pas prêts à perdre Micah, ils iraient droit au massacre et à la perte de leurs prestiges. Leur nouveau leader ne pouvait pas déconner avec sa santé et c’était le travail de Blake maintenant de s’assurer qu’il n’en n’avait pas l’intention.  
 




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4730
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Micah
M. Summers

J'ai 32 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, USA. Dans la vie, je suis bon parleur et héritier du trône des Mantha et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai accès aux plus belles prostituées et je le vis plutôt bien.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 1531804249-chrisgif


Chris Evans ©️ VAW.
Tu t’étais caché dans ton bureau toute la semaine, comme si tu allais guérir par magie. Tu avais croisé le regard d’autres hommes mais seul Blake avait tiré un commentaire sur tes airs malades. Les autres pensaient probablement que tu vivais le deuil comme le ferait n’importe quel fils qui perd son père. Tu n’avais même pas assisté à son enterrement improvisé. En fait, tu ne savais même pas où le corps avait été disposé. Personne n’avait osé t’en parler. Ils t’avaient bien vu cogner Blake; ils savaient tous que tu pouvais user de tes poings, contrairement à l’ancien chef, trop vieux pour se permettre de telles réactions. Tu t’étais mis à repenser davantage à ta mère. Tu te demandais si tu devais lui dire. Lui dire que son mari est mort. Mais tu sais déjà qu’elle ne comprendra pas. Qu’elle te saluera, se présentera et te demandera ton prénom à toi. Tu n’as pas pleuré une seule fois depuis les événements. Ta carapace s’est durcie plus que jamais. Tu n’as pas envie de voir personne. Surtout pas Blake. Dont la présence te dérangeait énormément en ce moment. Tu te sentais comme un petit rongeur blessé devant un vautour. Il était le seul à avoir le courage de te confronter. Tu lèves les yeux au ciel lorsqu’il complète la phrase. Qu’est-ce que tu pouvais t’en foutre de ces rixes, en ce moment. Tu dresses ton dos lorsque le garçon se rapproche de toi. Tu maintiens tes yeux rivés dans les siens, l’air le plus menaçant possible. Mais tu ne lui fais aucun effet. Il sait que tu ne tiendrais pas une seconde dans un combat de corps à corps, c’est évident. À ses mots, tu te renfermes davantage sur toi-même. Tu te coinces dans ta propre carapace. Tu décides de ne rien répondre. Tu marmonnes simplement :

- J’ai du travail à faire. Laisse-moi.

Il touche finalement ton bureau. Tu te recules dans ta chaise, la main posée sur ton bandage pour le cacher. Il se penche vers toi, ton poil s’hérisse. T’as envie de lui sauter à la gueule pour lui faire regretter de se permettre autant d’approche. Et, lorsqu’il te donne l’ordre de lui montrer ta blessure, tu ne peux plus te contenir. Tu te lèves vivement et tu agrippes son col avec ta main gauche. Tu le serres fermement et tu approches son visage du tien. Tu le regardes de tes yeux rouges.

- Je n’ai pas besoin… de… mh…


Te lever si rapidement était une erreur. Ta tête tourne. Tes muscles tremblent. Tes jambes veulent t’abandonner. Tu relâches ta prise sur Blake en baissant la tête et tu tâtes derrière toi à la recherche de la chaise que tu avais poussée vers l’arrière en te relevant. Tu ne la trouves pas et c’est trop tard. Tes muscles te lâchent et tu tombes sur les fesses au sol. Tu es trop blême pour émettre le moindre son.

             
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Blake Smith
J'ai 28 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, Etats-Unis. Dans la vie, je suis voleur professionnel et proxénète quand ça lui chante et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours fourré sous les jupes des prostituées et je le vis plutôt à mon aise.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Tumblr_ou2b2c7c0X1uwo1w4o1_500

Blake, c'est un emmerdeur. Il est vulgaire et direct, violent et impulsif. La violence, c'est tout sa vie. Il a appris dès son plus jeune âge à se battre pour survivre et il le fait très bien. Il vole pour le compte du gang mais aussi pour son plaisir personnel. Il s'est spécialisé dans le vol à l'arraché mais ce qu'il aime, c'est qu'on lui court après parce que personne ne le rattrape jamais. Il pratique le parkour depuis qu'il a douze ans et il est devenu un véritable acrobate. Il est dopé à l'adrénaline, il cherche le danger et les problèmes en permanence. Il aime gérer les prostituées quand il en a le temps mais il est surtout homme de main du patron. Il exécute froidement. Il tue, il vole, il baise, il fume, il boit, il frappe. Il a tous les vices en lui. Il est caractériel et orgueilleux. Il a une rage en lui que personne ne soupçonne et une colère qui gronde sous chaque parcelle de sa peau. Il est orphelin. Il a été recueilli par le boss, il lui doit tout et lui rend aujourd'hui. Il est d'une fidélité irréprochable. Il est tatoué sur la quasi totalité du corps.


stephen james ©️ NOM CRÉATEUR
La fierté était une chose qui les caractérisait tous les deux. Ils ne lâchaient pas l’affaire, ils n’avouaient pas leur faiblesse. Micah  et Blake avaient ça en commun mais ils ne l’avoueraient jamais. Et Blake voyait bien que c’était seulement la fierté qui empêchait son nouveau patron de s’écrouler. Il devait avoir une volonté de fer vu son teint pâle. Il le vit se redresser, l’observer de ses yeux noirs, le menacer du regard mais Blake était inébranlable et il n’avait pas peur de Micah. S’il avait dû le tuer, il l’aurait déjà fait. Il avait manqué une occasion, Blake ne risquait plus de se laisser tuer sans se défendre. Et dans un corps à corps, il avait sacrément l’avantage à cet instant précis. Pourtant, il ne se sentait pas d’humeur à lui en coller une. Mais plutôt à le secouer pour lui faire prendre conscience de la réalité. « - J’ai du travail à faire. Laisse-moi. » Il voyait sa tension, son repli, sa voix était faible, il n’avait pas l’autorité nécessaire pour faire bouger Blake. Et même s’il avait hurlé, le jeune homme n’aurait pas remué d’un pouce. Il n’était pas question qu’il quitte le bureau. Il se remercia d’avoir fermé la porte. Personne ne devait être au courant de ce qui était en train de se passer. Il s’approcha davantage et sentit l’agacement de Micah comme s’il s’agissait du sien. Il le vit réagir et il le laissa faire, l’attraper par le col pour rapprocher leur visage. Il sentait qu’il pouvait se dégager d’un seul mouvement mais il ne le fit pas. Le simple fait que Micah ait réagi violemment aussi facilement n’était pas bon signe. Pour personne. Il croisa son regard et remarqua alors tout ce qu’il ne voyait pas de loin. Son teint n’était pas blanc, il était gris. Ses yeux étaient injectés de sang, la sueur perlait son front  et des cernes venaient compléter le tableau. N’importe qui aurait pensé que le chef dormait mal, c’était d’ailleurs le bruit qui courrait dans les couloirs mais Blake n’y avait pas prêté attention. « - Je n’ai pas besoin… de… mh… » Il fronça les sourcils en voyant Micah le lâcher, baisser la tête, chercher à se redresser, se rassoir puis finalement tomber. Ses forces venaient de définitivement l’abandonner. Il poussa un juron en contournant le bureau. Une chose qu’il n’avait jamais faite et il savait qu’il marchait sur des œufs. Il arriva bien vite au niveau de Micah et il s’accroupit immédiatement. Il croisa son regard et plongea ses yeux dans les siens. Il était complètement incrédule. Il attrapa son bras d’un mouvement rapide et ne manqua pas sa grimace de douleur. Il allégea sa prise sur son biceps pour lever son bras plus délicatement et étouffer deux nouveau jurons en voyant la main de son patron. Il relâcha doucement son emprise avant de plonger à nouveau son regard dans le sien. « On dirait que t’as vraiment envie que je t’apprenne à te branler de la main gauche ! » Il était énervé, il n’y avait pas la moindre trace de blague dans sa phrase, il voulait que Micah ait un électrochoc. Il était sec et cassant et si remonté qu'il ne se rendit pas compte qu'il venait carrément de lui proposer son aide l'air de rien pour une tâche un peu trop intime. « Je t’emmène à l’hôpital. Tout le monde est sorti, y a personne au QG. » Il savait que ce serait ce qui l’inquiéterait en premier et il préférait prendre les devants avant qu’il ne l’empêche de le conduire. Il se redressa et tendit sa main à son chef. Il était toujours libre de refuser son aide mais il n’était pas sûr qu’il soit en état de discuter. De toute manière, Blake était campé sur ses positions. « M’oblige pas à t’assommer et à te traîner jusqu’à la voiture ! » Il le ferait. Pour le bien du gang, il en était capable. Il ne pouvait pas assister à la mort d’un second chef sans broncher, il n’en n’était pas capable. Et si quelqu’un venait à le lui reprocher, il ne vivrait pas longtemps. C’était lui qui avait fait les points à Micah, il était responsable de tout ceci.
 




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4730
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Micah
M. Summers

J'ai 32 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, USA. Dans la vie, je suis bon parleur et héritier du trône des Mantha et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai accès aux plus belles prostituées et je le vis plutôt bien.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 1531804249-chrisgif


Chris Evans ©️ VAW.
Tes efforts sont inutiles; tu l’avais remarqué au moment même où Blake t’avait questionné sur ton état. Il n’abandonnerait pas si facilement. Tu ne connais pas une personne plus déterminée que lui. Et tu ne pouvais pas admettre que ce trait de sa personnalité pourrait te sauver la vie. Tu préfères entretenir ton honneur pendant que tu es encore vivant. En revanche, le coup de la faiblesse soudaine, tu ne l’avais pas vu venir. Tu t’étais rapidement retrouvé sur le sol. Jamais tu ne t’étais senti aussi bas. Tu aurais payé cher pour ne jamais voir le visage de Blake élevé au-dessus de toi, comme s’il t’avait vaincu. Il se rabaisse vers toi, tu gardes ton regard dans le sien dans l’ultime but de rester menaçant malgré ta position inférieure. Tu n’as pas la force de l’empêcher d’empoigner ton bras. Ton visage se crispe, tu souffles l’air par tes narines, incapable de contenir un gémissement. Devant la réaction de Blake vis-à-vis de l’état de ta blessure, tu comprends que ton honneur venait de signer la mort de ta main. Tu jettes un regard à ta peau grisâtre comme si tu te rendais compte pour la première fois de ta connerie. Tu grimaces, la gorge serrée. Les mots de Blake ne te font aucun effet. Tu n’as pas besoin d’entendre ses semblant de blague pour le moment. Tu ne sais pas quoi faire. Ta raison n’arrive à aucune conclusion. Lorsque le garçon établie son verdict, tu secoues instinctivement la tête de droite à gauche. Non, tu ne peux pas aller à l’hôpital. Tu vas te faire voir par le monde entier, toi qui t’en cachait depuis presque un mois. Tu n’avais pas bougé d’un centimètre lorsque Blake te menace de t’assommer pour en arriver à ses fins. Tu le regardes à nouveau. Tes yeux ne reflètent aucune expression. Tu es hésitant, tu observes sa main tendue vers toi un instant et tu avales ta salive. Tu n’as pas la force d’argumenter. Alors, après avoir observé les doigts du garçon un à un, tu soulève faiblement ton bras gauche et tu viens serrer sa main.

- Sors moi de là.

Sentir sa paume contre la tienne te fait un drôle d’effet. Tu te rappelles ces contacts intimes que vous aviez partagés. Des images te reviennent en tête comme si tu étais hanté par cet événement. Tu fermes les yeux, mais tu les rouvres bien rapidement lorsque Blake te tire vers lui. Tu te retrouves à nouveau sur tes deux jambes mais tu n’as pas moins de vertiges. Tu t’accroches plus solidement au garçon tandis qu’il te guide doucement vers la sortie. Le quartier général est effectivement vide. Tu es de nouveau seul avec ton garde du corps, toi qui pensais que ces temps étaient révolus. La marche jusqu’à la voiture te semble interminable. Quand, enfin, tes fesses rencontrent le siège du côté passager, tu te permets de fermer les yeux. Tu médites, tu penses à ton père. Tu as honte. Tu as l’impression qu’il est déçu même s’il ne sera plus jamais là pour te faire part de sa déception envers toi.                 

             
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Blake Smith
J'ai 28 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, Etats-Unis. Dans la vie, je suis voleur professionnel et proxénète quand ça lui chante et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours fourré sous les jupes des prostituées et je le vis plutôt à mon aise.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Tumblr_ou2b2c7c0X1uwo1w4o1_500

Blake, c'est un emmerdeur. Il est vulgaire et direct, violent et impulsif. La violence, c'est tout sa vie. Il a appris dès son plus jeune âge à se battre pour survivre et il le fait très bien. Il vole pour le compte du gang mais aussi pour son plaisir personnel. Il s'est spécialisé dans le vol à l'arraché mais ce qu'il aime, c'est qu'on lui court après parce que personne ne le rattrape jamais. Il pratique le parkour depuis qu'il a douze ans et il est devenu un véritable acrobate. Il est dopé à l'adrénaline, il cherche le danger et les problèmes en permanence. Il aime gérer les prostituées quand il en a le temps mais il est surtout homme de main du patron. Il exécute froidement. Il tue, il vole, il baise, il fume, il boit, il frappe. Il a tous les vices en lui. Il est caractériel et orgueilleux. Il a une rage en lui que personne ne soupçonne et une colère qui gronde sous chaque parcelle de sa peau. Il est orphelin. Il a été recueilli par le boss, il lui doit tout et lui rend aujourd'hui. Il est d'une fidélité irréprochable. Il est tatoué sur la quasi totalité du corps.


stephen james ©️ NOM CRÉATEUR
Blake  observait Micah comme si ce dernier était sur le point de disparaître, de se disloquer devant ses yeux. Il avait merdé, il avait vu son bras et il n’avait pas eu besoin de diplôme en médecine pour savoir que ça ne se présentait pas bien. Il n’avait pas vu l’infection venir, il n’avait pas assez insisté et à cet instant, il regrettait absolument tout. S’il n’avait pas été complètement KO au moment où il lui avait demandé comment était sa blessure, il aurait insisté pour la voir, il se connaissait assez pour ça. Il n’aurait pas lâché l’affaire, il ne se serait pas contenté d’un hochement de tête et de retourner à sa position allongé pour soulager ses côtes. Et tout ça ne serait jamais arrivé s’il avait été capable de garder ses nerfs plutôt que de se battre comme une brute contre Micah. Il était responsable de ce qui venait de se passer. Il était assez conscient des blessures pour savoir que la main de son patron était désormais foutue et qu’il fallait à tout prix éviter que l’infection ne se propage. Mais il ne pouvait pas l’obliger, il était prêt à l’assommer mais il voulait que la décision vienne de lui. Il lui tendit la main ignorant son mouvement de tête. Il ne voulait pas aller à l’hôpital et il le comprenait mais il n’y avait plus d’option possible, il avait utilisé sa dernière charge d’énergie et il allait mourir pour une connerie, pour une simple balle dans le poignet. Il l’observa, Micah le regardait mais toute trace de haine avait déserté son regard. Il comprenait Micah mieux qu’il ne l’imaginait lui-même. Il savait ce qui se passait dans sa tête, son regard vers lui, ses yeux sur sa main tendue. Il était lui-même crispé, dans l’attente. Il ne voulait pas en arriver à le forcer mais il le ferait et c’était peut-être cette détermination inébranlable qui fit bouger Micah. Il le vit se mettre en mouvement et attraper sa main. Il eut l’impression que leur regard exprimait la même chose, qu’ils se revoyaient tous les deux quelques semaines plus tôt, contre ce canapé du salon.  « Sors moi de là. » Son cerveau fit un flash-back et il se revit, un mois plus tôt, dans cette ruelle où il avait demandé à Micah de lui faire confiance. Il avait utilisé les mêmes mots. Il resserra son emprise sur sa main gauche et tira pour l’aider à se redresser. Il le sentit vaciller immédiatement et s’accrocher à lui. Il ne prit pas le temps d’analyser davantage la situation. Il passa son bras autour de son chef pour le guider à travers le QG complètement vide. Il resta silencieux, ne cherchant pas à faire la conversation, ce qui était rare pour lui. Ils mirent ce qui lui sembla une éternité pour arriver à la voiture et il guida Micah jusqu’au siège passager. Il attrapa les clés posées dans un coin du garage et prit place au volant. Il ne prononça pas un mot en démarrant rapidement et pas plus en conduisant à travers la ville jusqu’à l’hôpital le plus proche. Il ne perdit pas un instant devant le service des urgences pour guider Micah. Ils ne connaissaient personne ici, ils n’étaient pas en danger et pourtant, sentir son arme lui frôler la peau à chaque mouvement qu’il faisait était rassurant. Il réussit à capter l’attention d’un médecin avec toute la détermination qui le caractérisait et en soulevant les bandages et en observant l’étendue de la blessure, le regard du médecin glissa sur Blake et Micah dans une moue qui n’annonçait rien de bon. En laissant son chef partir sur un brancard, Blake eut l’impression qu’on lui tordait les tripes avec un broyeur.  

Il s'écoula des heures avant que le médecin ne vienne lui annoncer qu'il pouvait le voir. Blake n'avait pas bougé de la salle d'attente du bloc opératoire où on lui avait dit d'attendre. Il avait fixé le mur blanc toute la nuit. Il n'avait pas dormi, ne s'était pas levé, ne s'était pas plaint. Il avait senti le regard des infirmières qui se relayaient au bloc, il avait entendu les murmures face à son immobilité. Il avait perçu les médecins lui conseiller d'aller s'allonger, manger, boire, que l'intervention prendrait des heures. Mais il avait continué à fixer ce foutu mur comme s'il avait eu l'intention d'y pénétrer. Et quand on lui annonça que Micah était en salle de réveil et qu'il se leva, il sentit tout son corps hurler sa douleur. Il ne fit pourtant pas une grimace, son visage était fermé, dur et personne n'avait insisté. Il se rendit dans la chambre qu'on lui avait indiqué et y pénétra avec une boule au fond de son estomac. Il resta immobile sur le seuil.
 




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4730
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Micah
M. Summers

J'ai 32 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, USA. Dans la vie, je suis bon parleur et héritier du trône des Mantha et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai accès aux plus belles prostituées et je le vis plutôt bien.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 1531804249-chrisgif


Chris Evans ©️ VAW.
Tu n'as pas le cœur à mettre le blâme sur quelqu’un. Même, tu es au courant; tu sais que c’est ta faute si la plaie s’est infectée. Tu vois dans les yeux de Blake qu’il veut porter une part du blâme. Probablement pour ne pas avoir vérifié ta blessure quelques jours après l’avoir cousue. Tu n’as jamais eu le courage d’affronter la réalité, comme si ce genre de choses ne pouvait arriver qu’aux autres. Et voilà que la première balle que tu te prends dans le corps te rapproche d’un fossé mortel que tu ne tentes même pas de contourner. Cette balade en voiture avec Blake te rappelle la toute première journée où tu as appris qu’il te collerait au cul pour plusieurs semaines. Le vrombissement du moteur te berce. Tu as toujours aimé les voitures. En ce moment, tu te laisses emporter par la route, oubliant presque la destination qui vous attend au bout du chemin. Tu préfères garder les paupières closes. La moindre lumière te viole la pupille. Tu as très froid, tes bras pendent de chaque côté de ton corps. Tu n’as plus la force de les positionner autrement. Tu apprécies le silence que t’offre ton garde du corps. Tu es surpris qu’il arrive à tenir sa langue, toi qui pensait qu’il en était incapable. Lorsque la voiture se parque doucement, tu comprends que c’est le moment d’affronter la réalité. D’afficher ton visage pâle comme la neige en public. Le garçon t’aide à rejoindre l’hôpital à pied. Tu es rapidement aveuglé par la clarté des lieux. Tu ne comprends pas ce qu’il se passe, tu te laisses entrainer par le poids du garçon. Quelques instants plus tard, tu perçois un visage inconnu. Probablement un médecin. Tu avales ta salive de travers alors qu’il débande ton poignet. Tu n’oses même pas regarder la plaie. Tu la connais bien assez. Tu ne veux t’en familiariser davantage. Tu veux qu’elle disparaisse à jamais. Bientôt, tu te fais trainer sur un brancard dans une position bien plus agréable. On te pose un masque sur le nez, tu as le réflexe d’éviter de respirer. Tu ne veux pas t’endormir. Tu dois rester alerte. On veut ta mort. Mais tu n’arrives pas à luter davantage lorsqu’on te plante un sédatif dans l’avant-bras. Tu te crispes, un médecin pose ses mains sur tes épaules pour t’empêcher de bouger. Et tu sombres dans un sommeil qui te semble éternel.

Poof. Tes paupières molles s’ouvrent. Tu n’as pas vu le temps passer. Tu ne sais pas que le matin chante sa mélodie à l’extérieur. Tu te sens étrangement bien. La morphine joue beaucoup sur ton état. Tu es étendu dans un lit que tu ne connais pas, la tête légèrement surélevée par un oreiller épais et moelleux. Tu veux te redresser davantage pour comprendre où tu es mais tu remarques bien rapidement que tu ne sens plus une de tes mains. Ton cœur fait un bond dans ta poitrine. Tes yeux se glissent très lentement vers ton bras droit, comme si tu n’avais pas hâte de découvrir l’inévitable. Ton souffle se casse; un bandage enroule ce qu’il te reste de ton avant-bras. Quelques centimètres. Tu reposes immédiatement ta tête sur l’oreiller pour fixer le plafond. Tu es sous le choc. Tu ne peux pas y croire. Tu n’as plus envie de te lever. Puis, tu sens une présence dans la pièce. Tu te mords la langue avant de redresser ta tête pour rapidement reconnaître Blake au seuil de ta porte. Tu gardes le silence pendant un bon moment. Puis tu te décides à parler :

- Qui s’occupe du QG ?

Tu n’es pas réellement intéressé à le savoir. Tu veux simplement éviter d’aborder le sujet de ton membre fantôme.


             
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Blake Smith
J'ai 28 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, Etats-Unis. Dans la vie, je suis voleur professionnel et proxénète quand ça lui chante et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours fourré sous les jupes des prostituées et je le vis plutôt à mon aise.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Tumblr_ou2b2c7c0X1uwo1w4o1_500

Blake, c'est un emmerdeur. Il est vulgaire et direct, violent et impulsif. La violence, c'est tout sa vie. Il a appris dès son plus jeune âge à se battre pour survivre et il le fait très bien. Il vole pour le compte du gang mais aussi pour son plaisir personnel. Il s'est spécialisé dans le vol à l'arraché mais ce qu'il aime, c'est qu'on lui court après parce que personne ne le rattrape jamais. Il pratique le parkour depuis qu'il a douze ans et il est devenu un véritable acrobate. Il est dopé à l'adrénaline, il cherche le danger et les problèmes en permanence. Il aime gérer les prostituées quand il en a le temps mais il est surtout homme de main du patron. Il exécute froidement. Il tue, il vole, il baise, il fume, il boit, il frappe. Il a tous les vices en lui. Il est caractériel et orgueilleux. Il a une rage en lui que personne ne soupçonne et une colère qui gronde sous chaque parcelle de sa peau. Il est orphelin. Il a été recueilli par le boss, il lui doit tout et lui rend aujourd'hui. Il est d'une fidélité irréprochable. Il est tatoué sur la quasi totalité du corps.


stephen james ©️ NOM CRÉATEUR
Blake n’avait pas besoin de baisser les yeux vers le corps de Micah pour savoir ce qui s’était passé dans le bloc. Le médecin lui avait expliqué, il lui avait parlé avec des termes simples mais même sans cela, il avait su ce qui allait se passer avant même qu’ils atteignent l’hôpital. Que Micah lui, ne l’ait pas vu venir restait un mystère pour lui. Il resta immobile et silencieux en le voyant se réveiller et il capta sa réaction lorsqu’il baissa les yeux vers son bras droit. Blake resta immobile jusqu’à ce que Micah remarque sa présence. Leurs regards se croisèrent et ils restèrent un instant silencieux. – « Qui s’occupe du QG ? » La question ne le surprenait pas, mais il serait étonné que pour l’heure, le QG soit le principal intérêt de Micah. Pourtant, il s’avança dans la pièce, les deux mains croisées derrière son dos, comme un soldat prêt à faire son rapport. « Damian. Je l’ai appelé pour lui dire que tu avais une affaire urgente à régler. Il n’était pas ravi que tu quittes les lieux sans une protection convenable. » En voilà un qu’il détestait presque autant que Micah. Et qui le lui rendait à la perfection. Il s’agissait de ce qui se rapprochait le plus d’un bras droit pour le nouveau leader. Il était dans le trafic d’armes depuis des années sous la supervision de Micah et il se sentait très concerné par sa sécurité. Blake esquissa un sourire en coin, un sourire qui n’atteignait pas ses yeux. « J’crois qu’il était un peu jaloux. » Il avait le dos droit devant son chef, il ne cillait pas, il était presque impassible si on enlevait le sourire de son visage. Il ne s’expliquait pas pourquoi il parlait de choses aussi futiles. Il avait l’impression d’essayer de détourner l’attention de Micah de ce qu’il venait de vivre et de subir. Il ne s’excuserait pas, il ne le pouvait pas. Sa négligence était impardonnable, inconcevable pour lui, il n’avait pas arrêté de se repasser ces dernières semaines sans cesse durant les heures d’attente. Il en arrivait toujours à la même conclusion. Son sourire se fana sur ses lèvres en un instant. Il n’avait pas envie d’aborder le sujet et il était convaincu que Micah non plus. « Ils savent que c’est une balle qui t’a fait ça, les flics vont venir fouiller par ici. J’ai donné de faux noms à l’accueil mais il faut qu’on sorte de là rapidement. Il me faut juste un peu de temps pour piquer tout le matériel qu’il te faut. » Si les flics fouillaient dans une histoire de blessure par balles, ils n’étaient pas sortis de l’auberge. D’autant que Micah était toujours une cible pour leurs ennemis et que personne ne devait savoir qu’il était là. « Personne ne trouverait bizarre que tu te retranches chez toi si tu reçois une nouvelle lettre de menace ! » Il afficha un air parfaitement innocent à ses mots, comme si cette lettre ne serait pas directement envoyée par ses soins. Micah avait besoin de calme, de repos et d’un médecin à domicile pour être sûr que rien ne viendrait perturber sa guérison. Il avait tout planifié depuis des heures, depuis qu’il réfléchissait à la situation. Il voulait le reconduire chez lui, dans cette maison si sécurisée. L’idée d’y retourner avec Micah ne lui semblait pas fabuleuse mais il ne voyait qu’une seule chose : la sécurité de leur chef à tous. Il fallait laisser le temps à Micah de digérer ce qui venait de se passer. Il comprenait mieux que personne ce besoin de ne pas afficher la moindre faiblesse et quand il reviendrait au QG, avec ou sans main, il serait assez en forme pour imposer sa volonté d’acier et faire taire tous ceux qui pourraient vouloir protester. Il n’y avait plus qu’à attendre de voir ce que Micah pensait de son plan, même s’il jugeait qu’il était le meilleur, il savait que tout pouvait arriver et qu’il ne serait pas facile de le convaincre.
 




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4730
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Micah
M. Summers

J'ai 32 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, USA. Dans la vie, je suis bon parleur et héritier du trône des Mantha et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'ai accès aux plus belles prostituées et je le vis plutôt bien.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 1531804249-chrisgif


Chris Evans ©️ VAW.
La morphine ne te permet pas de te rendre compte de ta réelle situation. Tu sembles tellement posé, calme. Pourtant, si tu n’avais pas cette drogue dans les veines, tu serais probablement en train de cogner dans un mur avec ton seul poing jusqu’à te broyer les phalanges. Tu aurais perdu la raison, plongé dans une rage incontrôlable qui se conclurait par la perte de ta seconde main. À quoi bon garder la main gauche. Elle ne sert à rien. Tu ne sais pas l’utiliser. Tu ne peux même pas te branler avec, c’est peu dire. Ton attention se pose à nouveau sur le garçon qui semblait avoir passé la nuit à attendre ton réveil. Ses yeux sont gonflés et cernés. La réponse qu’il t’offre te laisse indifférent. Évidemment que le gang t’importe. Mais, pour le moment, tu devais laisser la responsabilité aux autres. Le temps que tu reprennes tes esprits et que tu apprennes à vivre avec un membre en moins. Tu hoches mollement la tête avant de murmurer, la voix fragile :

- D’accord.

 
Son prochain commentaire te fit froncer les sourcils. Tu relevas les yeux vers lui, décelant ce sourire sans âme qui décorait ses lèvres.

- Ah oui ? Jaloux ? Il aurait voulu être celui qui condamne ma main ?

Tu le fusilles du regard avant de vite te reprendre; non, tu ne peux pas lui en vouloir à lui. Tu avais été négligeant. Tu commençais à penser que tu méritais ton sort. À force de vouloir grimper les montagnes, on trébuche et on s’écroule. Tu te dresses davantage jusqu’à te retrouver en position assise. Tu n’es plus branché à aucun sédatif. Des hématomes verdâtres ont poussé là où l’aiguille avait pénétré ta chair, quelques heures auparavant. La prochaine réplique de ton garde du corps temporaire te fait frissonner. Tu n’avais pas oublié le code; ne jamais se rendre à l’hôpital pour une blessure par balle. Et, si l’hôpital est obligatoire à la survie, il faut la jouer discret. Inventer une histoire, des noms, et disparaître avec son identité. Le gang ne pouvait pas se permettre la visite de policiers. Tu n’as pas beaucoup d’excuses à donner quand ta maison renferme des centaines d’armes à feu et des sacs pleins à craquer de poudre blanche.

- Alors qu’est-ce que tu attends pour partir à la chasse au trésor si on a si peu de temps ?

Tu appuies tes paroles d’un regard autoritaire. Tu comprends parfaitement qu’il a envoyé lui-même une lettre de menace chez les vôtres. Tu soupires en te glissant sur le matelas pour poser tes pieds au sol. Tu restes un instant immobile. Tu préfères ne pas te relever rapidement. La dernière fois que tu l’avais fait, tu étais tombé le cul au sol. Tu inspires fortement. Tu ferais ton deuil plus tard.

- Je présume que je devrai te supporter à nouveau pendant quelques semaines ? Quelle chance.


Tu reprenais lentement tes airs sarcastiques comme pour retrouver ta réelle personnalité et oublier ce que tu deviendras par la suite; un mauvais chef incapable de se défendre lui-même. Au moins, tu pouvais toujours compter sur les airs menaçant que tu arrivais si bien à te donner. L’absence de ta main ne t’en empêcherait pas.          


             


new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Gyvw
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty


Blake Smith
J'ai 28 ans et je vis à New-York, dans le Bronx, Etats-Unis. Dans la vie, je suis voleur professionnel et proxénète quand ça lui chante et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours fourré sous les jupes des prostituées et je le vis plutôt à mon aise.

new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Tumblr_ou2b2c7c0X1uwo1w4o1_500

Blake, c'est un emmerdeur. Il est vulgaire et direct, violent et impulsif. La violence, c'est tout sa vie. Il a appris dès son plus jeune âge à se battre pour survivre et il le fait très bien. Il vole pour le compte du gang mais aussi pour son plaisir personnel. Il s'est spécialisé dans le vol à l'arraché mais ce qu'il aime, c'est qu'on lui court après parce que personne ne le rattrape jamais. Il pratique le parkour depuis qu'il a douze ans et il est devenu un véritable acrobate. Il est dopé à l'adrénaline, il cherche le danger et les problèmes en permanence. Il aime gérer les prostituées quand il en a le temps mais il est surtout homme de main du patron. Il exécute froidement. Il tue, il vole, il baise, il fume, il boit, il frappe. Il a tous les vices en lui. Il est caractériel et orgueilleux. Il a une rage en lui que personne ne soupçonne et une colère qui gronde sous chaque parcelle de sa peau. Il est orphelin. Il a été recueilli par le boss, il lui doit tout et lui rend aujourd'hui. Il est d'une fidélité irréprochable. Il est tatoué sur la quasi totalité du corps.


stephen james ©️ NOM CRÉATEUR
Il y avait des situations que Blake n’aurait jamais pensé vivre un jour. Se retrouver à veiller une nuit entière sur un bloc opératoire pendant que des médecins s’occupaient à amputer un mec qu’il détestait depuis des années avait un côté surréaliste. Et voir ce même mec complètement shooté aux médocs qui semblait accepter sa situation avec plus de philosophie qu’il ne l’aurait fait avait de quoi déstabiliser n’importe qui. Mais Blake n’avait pas le temps, il avait des décisions à prendre et il fallait qu’ils réagissent vite. Il lui donna des nouvelles du QG mais Micah semblait ailleurs, comme anesthésié et il ne pouvait pas le lui reprocher. Il le vit froncer les sourcils et il cessa de sourire immédiatement. Même si son humeur n’était pas à plaisanter, il sentit le danger arriver. « Ah oui ? Jaloux ? Il aurait voulu être celui qui condamne ma main ? » S’il lui restait des couleurs sur le visage, elles le quittèrent instantanément et il se raidit avec force. Il sentit le coup l’atteindre d’une manière qu’il n’aurait pas du. L’avis de Micah, il était toujours passé au-dessus, il se fichait de ses opinions sur sa personne et ce qu’il pouvait lui dire ne l’atteignait guère. Mais là, il venait de toucher le point le plus sensible. Il ne le quitta pourtant pas des yeux tandis qu’il le fusillait du regard. Une chose qu’il avait appris au sein du gang et toute sa vie durant, c’était de ne jamais détourner le regard d’un adversaire, ne jamais baisser les yeux, montrer sa faiblesse. Blake était expressif mais il avait une insolence qui le sauvait. S’il ressentait de la honte et des remords, il ne laisserait pas Micah prendre le dessus sur lui aussi facilement. Il n’en n’avait pas perdu toute sa personnalité. Mais ce coup-ci, il l’acceptait sans broncher. C’était douloureux et vif mais Micah devait souffrir cent fois plus que lui. « Non, personne n’aurait voulu ça. » Il parlait avec toute la sincérité qui le caractérisait. Parce qu’il disait toujours ce qu’il pensait, même si c’était parfois une vérité brute et désagréable. Mais cette fois, il assumait son erreur et acceptait le reproche. Il lui faisait aussi comprendre qu’il avait beau le détester de toutes ses forces, il n’aurait pas souhaité ça à son pire ennemi. Si la liste de ses dettes envers le père de Micah n’était pas déjà assez longue, il venait d’en contracter une autre. Il savait qu’il ferait tout pour aider Micah à conserver son trône et sa place. Il l’avait promis à son père, tant que Micah voudrait de lui dans son entourage, il veillerait au grain. C’était étrangement la dernière chose que son défunt patron lui avait demandé. Comme s’il savait avec précision ce qui allait arriver, comme s’il avait senti la fin. Blake n’avait pas été ravi d’être attaché à cette promesse mais même sans cela, il agirait de la même façon à cet instant. Mais l’heure n’était plus à savoir qui était coupable et responsable.  Il fit un pas en voyant Micah se redresser et lui accorder à nouveau de l’attention. « - Alors qu’est-ce que tu attends pour partir à la chasse au trésor si on a si peu de temps ? » Il n’avait rien perdu de son tempérament et il était même en train d’en récupérer l’intégralité à priori. Et Blake pencha légèrement la tête sur le côté. « J’attendais de voir si tu étais capable de faire un pas sans te vautrer, je n’avais pas envie de te porter ! » Il lui lança un regard irrité. Il savait qu’il pouvait mieux faire en terme de répartie mais son but n’était pas d’énerver réellement le chef des Manthas. Son but était de le pousser, de faire en sorte qu’il détourne son attention de son problème, qu’il soit en état de voyager. Il sortait d’une lourde chirurgie après tout, l’idée de le déplacer n’enchantait pas Blake. Il allait tourner les talons quand il capta un nouveau regard agacé. « - Je présume que je devrai te supporter à nouveau pendant quelques semaines ? Quelle chance. » Il eut à nouveau un sourire en coin, bien plus sincère que le premier. Il était moqueur. « Vois le bon côté des choses, tu ne vas pas te reposer sur tes lauriers, il y a vraiment un ou deux trucs que je pourrais t’apprendre ! » Et il était probablement le mieux placé pour ça. S’il était gaucher, il avait appris à se servir de sa main droite toute sa vie. Rien que pour une bonne poignée de main, c’était important. Il se retourna pour attraper le sac qu’il avait laissé au sol quelques minutes auparavant. Il s’approcha pour le lancer dans le lit. « J’ai fauché ça à un mec mal en point au bout du couloir. Ya des fringues qui devraient t’aller si tu veux te changer, on attirera moins l’attention. » Sa tendance à piquer tout ce qui lui passait sous le nez allait leur être utile. Il finit par s’éclipser en précisant. « Je reviens dans vingt minutes, tiens-toi prêt à partir ! »  Et il tint sa promesse puisqu’il mit moins de temps pour revenir et repasser la porte sans un bruit. Il portait un nouveau sac dans lequel il avait réuni absolument tout ce qu’il avait trouvé d’utile. Le plus dur avait été de s’emparer des médicaments mais grâce à son charme fou et une infirmière un peu trop naïve, il avait réussi à obtenir de quoi soigner Micah pour quelques jours, le temps que leur toubib ne lui ramène le reste. « On se tire d’ici ! » Il s’approcha d’un pas mesuré pour voir si Micah accepterait à nouveau l’aide qu’il pouvait lui proposer.
 




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
new-york. le bronx. blake&micah. part 1 (captain rogers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» benji, york de 14 ans (canisenior)
» bidouille york de 4 mois 1/ 2 (77)
» DIDOU x CANICHE/YORK mâle 1 an au STAM, dpt 13
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» URGENT caniche croisé york en RP jeune et adorable (95)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: