Partagez
 
 
 

 killing me to love you. [markus & simon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty


Markus
Je suis un androïde, modèle RK200 et je vis à Détroit, aux États-Unis. Dans la vie, je suis le leader de la révolution et je m'en sors bien : notre révolution est un succès. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 1530978756-tumblr-pbf2eol9vn1xydwrio1-250

avatar (c) moi
gif (c) koktis-absinthia sur tumblr
Markus arrive à voir que son geste surprend Simon, mais ne peut deviner rien de plus. Est-ce un étonnement positif ou négatif ? Markus a-t-il fait une erreur, est-il allé trop loin ? Ou est-ce le contraire, a-t-il pris le risque adéquat ? Et puis la main de Simon glisse, un geste tendre, vient relever son mention. Ses yeux sont plongés dans les siens et il y a comme une pause, un moment de flottement, mais ce n'est pas une hésitation, pas cette fois. Et puis leurs visages se rapprochent et Simon pose ses lèvres sur les siennes.

Pendant une seconde, Markus est surpris, et c'est ridicule parce que tout lui disait que ce baiser se produirait, à partir du courage qu'il pouvait lire dans le regard de Simon jusqu'à la douceur dans le dernier geste du blond. Mais Markus ressent quand même de la surprise, peut-être parce que Simon a pris le vrai risque, celui que Markus n'a pas osé prendre, Simon a fait le pas décisif, celui qui les amène vraiment sur un chemin duquel ils ne peuvent plus reculer. Et Markus en est heureux, c'est un futur qu'il veut découvrir, explorer, il veut savoir ce que sera sa vie avec l'homme qu'il aime à ses côtés, avec l'homme qu'il aime et dont les sentiments semblent être réciproques.

Enfin, Markus se remet de son étonnement et il ferme les yeux à son tour. Puis, il remonte l'une de ses mains, qui tenaient celles de Simon, et vient la poser sur la nuque du blond. Il attire ce dernier encore plus proche de lui et approfondit le baiser, qu'il laisse prolonger encore quelques secondes. Puis, doucement, Markus ralentit et laisse leurs lèvres se séparer. Ses paupières toujours closes, il repose son front sur celui de Simon et reprend sa respiration - parce que cette habitude purement humaine a été programmée en lui ; il n'a pas vraiment besoin d'oxygène.

Markus ouvre lentement les yeux. Il ne commente pas sur le temps perdu, parce que s'il avait réalisé ses sentiments plus tôt, ou si Simon avait révélé la nature des siens plus tôt, Markus n'est pas sûr qu'il aurait été prêt. Il aurait été au milieu d'une relation confuse avec North qui se serait encore plus compliquée, pendant une révolution qu'il tentait de mener de son mieux sans jamais pouvoir être sûr qu'il prenait la bonne décision. Le moment présent était le moment adéquat, le moment parfait pour que leur amitié évolue ainsi, en quelque chose de plus profond.

Lorsqu'il parle, il murmure, comme pour ne pas perturber l'atmosphère qu'ils ont créé eux-même : « Depuis combien de temps ressens-tu... » Il y a une hésitation. Comment décrire les sentiments de Simon ? Comment réagirait-il si Markus parlait d'amour ? Markus connait ses propres sentiments, certainement, même s'il ne s'est rendu compte de ceux-ci il y a seulement quelques minutes, mais il n'ose pas supposer ceux de Simon. « Depuis combien de temps ressens-tu ça envers moi ? » décide-t-il finalement de dire. Ce n'est peut-être pas une façon de l'exprimer empreinte d'une grande éloquence, mais cette dernière l'a quitté. Il n'y a de la place en lui, en ce moment, que pour l'amour qu'il éprouve.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abyss
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 20
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty


Simon
J'ai été mis en service en février 2034 et je vis à Détroit, au Etats-Unis. Dans la vie, je suis un androïde et je m'en sors bien car je suis désormais doté de libre-arbitre. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et on peut dire que je n'ai pas vraiment eu le choix, compte tenu des derniers événements.

Modèle PL600
Déviant

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 0


simon ©️ inkessa


Markus répond à son baiser. Pas immédiatement, ce qui laisse, bien entendu, le temps au blondinet de se poser mille et une questions ; il ne doit sûrement pas ressentir la même chose… quel idiot, j’ai agi trop vite, j’ai mal interprété, j’ai laissé mes sentiments prendre le pas sur ma raison ! Comment va-t-il réagir ? Mince, je devrais peut-être m’écar-… Le mouvement des lèvres contre les siennes coupe nettes ses stupides réflexions. Il en soupirerait presque de soulagement, s’il n’était pas en train de savourer pleinement ce moment. La main calée contre sa nuque le pousse à lui aussi prolonger le contact, plus que ravi.

Finalement, l’instant ne dure pas éternellement et leurs bouches se délient. Légèrement étourdi, il appuie lui aussi son front contre celui de son vis-à-vis. Un sourire inévitablement épanoui se fraye un chemin pour étirer ses lèvres.

Quelques secondes plus tard, ils ouvrent les yeux. Simon se contente de plonger son regard dans celui du jeune homme face à lui, dissimulant très mal ses œillades emplies d’amour. A vrai dire, il ne sait pas vraiment comment réagir, ni même ce qui peut bien se passer dans la tête du leader ; dans la sienne, c’est le bazar complet, son myocarde qui n’en est pas vraiment un s’appliquant à rendre fous ses neurones. Il bouillonne, son épiderme hésitant entre le rose et le rouge vif, son pouls ne parvenant pas à calmer sa course… tous ces signaux programmés pour le rendre plus humain se déclenchent, et il ne saurait dire s’il aime ça ou non.

Et Markus parle. Comme à chaque fois, le blond tombe un peu plus amoureux de sa voix, de son regard, de lui… alors qu’il murmure, il ne se surprend même plus à détailler chacun de ses traits. Ça ? Qu’est-ce que ça peut bien signifier ? Le brun ne semble pas réellement apte à mettre un mot sur les sentiments qu’ils ressentent l’un envers l’autre. Ou peut-être que ces sentiments ont un sens différent pour chacun d’eux ? Peut-être que Simon est le seul pour qui le mot amour brille ? Il n’ose pas y penser, et pourtant, il ne veut pas non plus tirer de conclusions hâtives à partir d’un baiser.

« Depuis un moment, Markus… » Il pense très fort depuis toujours, certainement ; mais n’en dit pas un mot. Et toi ? Son regard hurle, lui retourne la question, mais la voix ne suit pas le mouvement. Alors il l’interroge du regard, sûrement trop timide et incertain pour oser entendre la réponse, alors qu’il le voudrait tellement.

Depuis combien de temps Markus ressent-il ça pour lui ? D’aussi loin que remontent ses souvenirs, il n’a jamais pu observer un vif intérêt dépassant celui de l’amitié de sa part. Ses œillades et gestes tendres étaient le plus souvent destinés à North, pas à lui… Brusquement, ses pensées s’éclairent ; North ! Une information qu’il a sûrement dû rayer volontairement de sa mémoire refait surface. Markus et North, North et Markus. Rien n’a plus de sens, à présent, et c’est déboussolé, sûrement déçu, qu’il reprend la parole ; « North et toi… vous êtes ensemble… » Ça n’est même pas une question, plutôt une triste constatation. C’est Connor qui le lui a dit, alors qu’il tentait de lui faire assimiler tous les récents événements. Information qu’il a refoulée, qu’il a niée, presque. Qu’il a oubliée, jusqu’à ce moment qui devait être parfait. Mais, soudainement, c’est comme si la jeune femme était venue elle-même interrompre leur échange.

Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty

Hors rp:
 


Markus
Je suis un androïde, modèle RK200 et je vis à Détroit, aux États-Unis. Dans la vie, je suis le leader de la révolution et je m'en sors bien : notre révolution est un succès. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 1530978756-tumblr-pbf2eol9vn1xydwrio1-250

avatar (c) moi
gif (c) koktis-absinthia sur tumblr
Markus ouvre les yeux et voit le sourire de Simon, et il savoure la félicité qu'il ressent. Il voit que le blond rougir et, sous sa main posée sur sa nuque, il sent son pouls qui bat la chamade. Markus sourit à son tour, attendri par les réactions de son... de son ami ? De son amoureux ? Il règlera cette question plus tard. Pour l'instant, il n'est que rappelé d'à quel point il est heureux, chanceux de pouvoir avoir Simon à ses côtés à nouveau. Puis Markus pose sa question, et Simon y répond.

Un moment ? Que cela signifie-t-il ? Cela veut-il dire que les sentiments de Simon existent depuis longtemps ? Si c'est le cas, Markus se demande combien de signes il a manqué, s'il aurait pu savoir que Simon ressentait quelque chose pour lui s'il l'avait vraiment observé. Il se demande s'il ne s'est pas dissimulé la vérité à lui-même, parce qu'il pensait qu'il n'y avait pas assez de temps ou de sécurité, ou parce qu'il voulait se convaincre que North était son âme soeur. Et Markus ne peut s'empêcher de remarquer que le blond, lui n'ont plus, n'a pas posé de mot sur ce qui les lie.

Simon l'observe, lui renvoit la question d'une façon silencieuse, mais Markus ne le voit pas, ne le perçoit pas, trop pris dans ses interrogations sur ce que signifie exactement les paroles du blond. Et soudain ce dernier parle de North, affirme qu'ils sont ensemble, et peut-être que nous aurions dû annoncer notre séparation de façon publique finalement, songe Markus. Mais Simon amène un sujet important, bien qu'il se trompe sur les faits. Markus ne peut nier qu'il était toujours en couple avec North, il y a très peu de temps de cela. Il ne compte pas mentir là-dessus - ni à Simon, ni à personne d'autre - mais il doit aussi expliquer correctement ce qu'il s'est passé, d'une façon qui ne fait du tord ni à North ni à Simon. Il ne veut pas minimiser l'importance qu'a eu North pour lui, mais il doit aussi être clair sur le fait que Simon n'est pas une sorte de rebound, les sentiments qu'il porte pour le blond ne sont ni minimes ni temporaires.

Ce n'est pas un sujet sur lequel il peut s'engager avec la façon si intime dont ils se sont rapprochés, alors Markus recule légèrement, juste assez afin de pouvoir voir le visage de Simon dans son ensemble, de pouvoir le regarder dans les yeux, et sa main descend de sa nuque. Markus reprend les mains du blond dans les siennes. Il prend deux ou trois secondes, pendant lesquelles son regard se pose sur leurs mains, pendant lesquelles il prend une respiration profonde dont il n'a pas besoin mais qui l'aide à se sentir calme tout de même. Et puis il se lance. « North et moi étions ensemble, » corrige-t-il tout d'abord.

« Nous n'étions pas vraiment en amour, » explique-t-il, son ton pensif. « Nous ne faisions que nous convaincre nous-mêmes que... que c'était ce que nous voulions, ce que nous ressentions, ce qui était le meilleur pour nous. Nous nous sommes simplement trompé. Dans l'intensité de la révolution et de notre réveil en tant que déviants, nous avons confondu la loyauté et l'amitié et l'amour. Je ne sais pas exactement quelles étaient les raisons de North, » dit-il, sans aucun jugement, car ces raisons sont siennes et, après avoir été honnête, North ne lui devait rien d'autre. « Mais pour ma part, je crois que je souhaitais me prouver que je pouvais être amoureux, d'une certaine façon. » Il est embarassé de l'admettre. Il a l'impression d'avoir utilisé North, lorsqu'il l'énonce ainsi, bien qu'elle lui ait déjà dit qu'elle ne le voyait pas comme ça.

« Je n'avais pas compris- je n'avais pas encore compris que l'amour réel ne peut pas être forcé, » explique Markus, et alors qu'il le dit, il lève les yeux et les plonge dans ceux de Simon. La vie, la vraie vie, celle qu'il peut seulement expérimenter depuis qu'il est devenu déviant, est tellement vaste. Apprendre et comprendre, c'est ce qu'il ne cesse de faire depuis son 'réveil'. Il y a tellement d'émotions à éprouver, et celles-ci n'ont pas toujours des noms, ne peuvent pas toujours être expliquées par les mots - cependant, ces sentiments qu'il a ressenti, lorsqu'il a retrouvé Simon, a appris qu'il était en vie, mais aussi lorsqu'ils se sont enlacés, et lorsqu'ils ont échangé ce baiser, ces sentiments sont parmi ses favoris. Ce sont les émotions qu'il veut vivre de nouveau, encore et encore, tant et aussi longtemps qu'il vivra. Mais pour cela, pour ressentir ce bonheur encore, il a besoin de Simon à ses côtés.

« Je t'ai retrouvé, et cette fois-ci j'ai compris ce que l'amour était. Alors je t'en prie... laisse-moi te prouver que ce que je ressens pour toi est réel. » D'une simple pensée, Markus fait en sorte que la peau synthétique se retire du bout de ses doigts jusqu'au poignet ; l'une de ses mains devient blanche. Markus garde à l'avant de son esprit un amalgame de souvenirs : ce qu'il a ressenti lorsqu'il a vu Simon pour la première fois il y a des semaines à Jericho, le soulagement d'avoir trouvé un endroit pour les androïdes différents, vivants, libres comme lui. Ce qu'il a ressenti lorsqu'il a vu Simon pour la première fois aujourd'hui, la déception quand il a crut qu'il s'agissait simplement du même modèle mais pas du Simon qu'il connaissait, et puis l'espoir, et puis le ravissement.

Mais ce qu'il veut surtout transmettre, c'est ce qu'il a ressenti lorsqu'ils se sont graduellement rapprochés, jusqu'à ce baiser qu'ils ont échangé, ce qu'il veut surtout transmettre c'est l'adoration l'attendrissement l'affection la loyauté le bonheur le dévouement la tendresse l'amour.

La peau de leurs mains s'effleurent, se touchent, mais le transfert de code, d'informations, d'impressions, de souvenirs, de sentiments ne se fera pas tant que Simon n'aura pas retiré sa peau synthétique aussi, tant que Simon n'aura pas fait le choix d'accepter, voire même de lui transmettre des sensations en retour. Et Markus, plus que tout, espère que Simon fera ce choix, que son désir de savoir et ses sentiments seront plus forts que les doutes qui ont été suscités en lui à cause de North.


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abyss
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 20
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty

Hors-RP:
 


Simon
J'ai été mis en service en février 2034 et je vis à Détroit, au Etats-Unis. Dans la vie, je suis un androïde et je m'en sors bien car je suis désormais doté de libre-arbitre. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et on peut dire que je n'ai pas vraiment eu le choix, compte tenu des derniers événements.

Modèle PL600
Déviant

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 0


simon ©️ inkessa


Simon n’a pas d’animosité particulière envers North. Peut-être même qu’il l’a appréciée, fût-un temps. C’est sûrement toujours le cas, d’ailleurs. Seulement, il faut bien se rendre à l’évidence ; ils n’ont jamais été sur la même longueur d’ondes. La jeune femme au caractère fort veut sans cesse régler les différents par la violence, quand le blondinet, sans tomber dans l’excès de Josh, privilégie le pacifisme, ou alors la tranquillité en restant discret. S’il ne s’est jamais vraiment opposé à North comme a pu le faire son ami, il n’a jamais approuvé ses méthodes non plus. L’arrivée de Markus n’a fait que creuser un peu plus ce gouffre entre eux, à partir du moment où il a pu constater l’intérêt réciproque de ces deux-là. Alors le fait que la brunette ait ainsi été introduite directement dans la conversation (même s’il reste l’unique responsable de ce fait) le dérange. Désormais mal-à-l’aise et certainement trop jaloux pour qu’il ne l’admette, il tente par tous les moyens de ravaler ses paroles et de laisser le moment se dérouler sans se soucier de la place qu’elle peut avoir dans le cœur de son… ami ?

Mais même un androïde ne peut revenir en arrière, alors il est bien obligé d’assister, impuissant, à l’éloignement de son interlocuteur. Il ne recule pas énormément, et pourtant Simon voit là le signe qu’il a tout gâché. Les mains dans sa nuque disparaissent pour venir se loger au creux des siennes. Et, à ce moment-là, il commence à sérieusement paniquer ; l’air effroyablement sérieux qu’adopte Markus le glace. Il s’imagine déjà la suite des événements ; le brun, solennel, lui annonçant qu’en effet, il est bel et bien en couple avec leur amie. Que ce baiser n’était que la suite logique de la situation mais ne signifie rien. Et il n’est pas sûr d’être assez fort pour entendre tout ça, alors il songe à l’arrêter avant qu’il n’ait le temps de dire quoi que ce soit.

Mais il n’en a pas le temps, Markus se lance finalement. Et c’est un poids qui s’envole subitement, loin du cœur de l’androïde. Loin, très loin. Soulagé, il l’écoute alors attentivement, son regard ne quittant pas le sien. Il aime quand il se livre ainsi, qu’il lui explique les choses autrement qu’avec une simple phrase énonciative. Il se sent ainsi plus proche de lui, parvient à ressentir les émotions qui l’ont traversé comme s’il les vivait à son tour. Et il comprend ; les raisons qui les ont poussés dans les bras l’un de l’autre sont légitimes.

Le sourire de Simon fait à nouveau son apparition en entendant les dernières paroles prononcées par son vis-à-vis. Il l’a touché en plein cœur, une fois de plus. Pourtant, il est surpris par l’initiative qui suit ; Markus lui indique, en retirant ainsi la peau artificielle de sa main, son désir de lui partager souvenirs, sensations et émotions. D’abord hésitant – il n’a jamais fait ça avec qui que ce soit auparavant – il n’hésite pourtant pas très longtemps ; ce geste est symbolique, il le sait. Mais il est également persuadé qu’il ressent pour Markus des sentiments puissants et très révélateurs. Alors il approche lui aussi sa main, effleure la sienne, puis établie un contact plus franc, plus intime quand la peau synthétique disparait. Aussitôt, c’est une myriade de sensations qui l’assaillent. Les premiers souvenirs que Markus lui transmet font écho aux siens ; leur première rencontre à Jericho, leurs premiers contacts, leurs premiers sourires. Il a l’impression de redécouvrir les mêmes scènes, mais cette fois-ci du point de vue du leader. C’est à la fois étrange et très doux, ça lui plait. Il suit l’évolution des sentiments de l’androïde à son égard, ressent sa peine d’être séparé de lui, puis l’inébranlable espoir qu’ont suscité leurs retrouvailles.

Puis, à son tour, il extrait de sa mémoire les souvenirs qui ont eu une importance capitale. A son tour, il veut partager ces émotions qu’il a ressenties alors qu’il n’y était pas habitué, ni même préparé. L’incroyable intérêt que leur première interaction a provoqué ; l’affection grandissante envers celui qui s’est naturellement imposé comme leader de leur cause ; l’admiration éternelle de celui qui veut sans cesse se cacher envers celui qui veut faire bouger les choses ; la reconnaissance de voir Markus prendre en main son destin en l’épargnant et en lui donnant une chance de s’en sortir, sur la Tour. Puis, les scènes se font plus tristes, empreintes d’une lourdeur accablante. La chance de vivre qu’il n’a pas saisie ; les armes de ces hommes pointées sur lui, alors que tout ce à quoi il pensait, c’était au fait qu’il ne reverrait plus jamais l’élu de son cœur ; la sensation de vide complet quand les balles ont transpercé son corps. Puis, l’espoir, la lueur ravivée ; la voix de Markus qui s’impose à lui, alors que l’obscurité règne en maître ; le myocarde artificiel qui se remet à pulser en croyant retrouver cet être si cher ; la déception, ensuite, de l’abandon ; la honte de s’être fait berner.

Enfin, après ces douloureux moments, la lumière revient ; la joie – plus forte que la culpabilité – de revoir celui qu’il aime, le soulagement que provoque l’étreinte, et puis, finalement, et pour clôturer le tout en beauté, l’amour concrétisé par ce baiser.

Simon ressort de ce voyage bouleversé, touché et un peu pantelant. « Waw… c’était… » La suite de ses idées se perd quelque-part entre la surprise et le ravissement. La peau synthétique a repris sa place, mais sa main reste accrochée à la sienne, si bien qu’il entrelace finalement leurs doigts, un sourire indélébile sur les lèvres. « Markus… toi et moi… qu’est-ce qu’on est au juste ? » L’expérience qu’ils viennent de vivre semble avoir redonné de l’assurance à Simon, qui ne peut pourtant empêcher son ton de se faire hésitant.

Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty


Markus
Je suis un androïde, modèle RK200 et je vis à Détroit, aux États-Unis. Dans la vie, je suis le leader de la révolution et je m'en sors bien : notre révolution est un succès. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 1530978756-tumblr-pbf2eol9vn1xydwrio1-250

avatar (c) moi
gif (c) koktis-absinthia sur tumblr
Simon accepte l'échange, retire la peau synthétique de sa main lui aussi. Le blond consolide l'emprise de leurs mains liées, et il reçoit d'abord les impressions que Markus tenait à lui transmettre. Leurs pensées sont, plus que jamais, sur la même longueur d'onde, et Markus peut ressentir la décision que Simon prend de lui transmettre des souvenirs et des émotions à son tour. C'est une ligne du temps de leur relation qu'il peut voir, en miroir des fragments de mémoire que Markus lui a donné en premier, avec la différence clé que tout est du point de vue de Simon.

Il est fascinant de se voir à travers les yeux d'un autre, mais bien vite les émotions qui dominent Markus sont plutôt l'étonnement et l'émerveillement. La question que Simon avait plus ou moins évitée plus tôt est vite répondue ; la croissance de ses sentiments a débuté il y a longtemps, presque au tout début de leur rencontre. Markus peut ressentir par lui-même l'admiration qui a débuté le tout, et puis les souvenirs défilent et les sentiments progressent. Mais ceux-ci prennent un tournant sinistre alors que la réalité laide s'incruste, et Markus voit ce qui est arrivé sur la tour, ressent la peur de Simon, aperçoit les armes, et puis pour quelques instants il n'y a qu'un vide.

Markus regrette encore d'avoir dû laisser Simon sur cette maudite tour, et c'est d'autant plus horrible maintenant qu'il sait exactement ce qui s'est passé après. Il aurait dû chercher plus longtemps un moyen de le ramener - ou il aurait dû mieux le protéger plus tôt, que Simon ne soit pas blessé, que- mais à quoi bon. À quoi bon se morfondre sur le passé, sur les possibilités, les et si, sur les actions qu'il aurait pu prendre. Le passé est fixe, figé, et ils ont déjà obtenu une seconde chance. Il ne peut rien demander de plus. Les souvenirs continuent, et Markus assiste à la façon dont Simon s'est fait manipuler. Encore et toujours, il ne lui en veut pas. Puis tout s'illumine de nouveau, alors que la mémoire rattrape le présent, et Markus revit les événements des dernières minutes, et il n'y a plus aucun doute à avoir que ce qu'ils ressentent tous les deux de l'amour...

L'échange s'achève doucement, et Simon réagit, mais il ne finit pas sa phrase, et Markus le comprend, ne tente même pas de dire quoi que ce soit, sait qu'il échouerait, que les mots lui manqueraient. Après avoir tant ressenti, il n'y a pas de parole qui puisse être assez forte. Le blond a un sourire sur les lèvres et sa joie est contagieuse. Markus se réjouit certainement que le bonheur l'ait regagné après la mention de North. Simon lui demande qu'est-ce qu'ils sont, et il y a dans son ton une certaine hésitation, que Markus ne partage pas cependant. Son expression est tendre, affectueuse lorsqu'il répond : « Je t'aime, et je sais, après ce que nous venons de... de voir et ressentir, que tu m'aimes aussi. » Il n'a plus peur d'employer le mot, si important qu'il soit, il ne doute plus, ne peut plus douter. « Je voudrais... je voudrais qu'on soit ensemble. Un couple, je veux dire. Et si c'est que tu veux aussi, alors nous pouvons l'annoncer au monde entier, ou seulement à nos amis proches, ou nous pouvons attendre. Tout me va... tant que tu es à mes côtés. »


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abyss
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 20
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty


Simon
J'ai été mis en service en février 2034 et je vis à Détroit, au Etats-Unis. Dans la vie, je suis un androïde et je m'en sors bien car je suis désormais doté de libre-arbitre. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et on peut dire que je n'ai pas vraiment eu le choix, compte tenu des derniers événements.

Modèle PL600
Déviant

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 0


simon ©️ inkessa


Simon a du mal à réaliser à quel point la situation s’est renversée en si peu de temps. Il y a de cela quelques heures, il était mort. Désactivé. Puis on lui a permis de revenir à la vie ; on lui a offert une nouvelle chance qu’il semble avoir saisie sans se poser de question, puisque son instinct l’a guidé jusqu’à l’être le plus cher à son cœur artificiel. Il semble que toute cette histoire soit finalement sur le chemin pour bien se terminer. Même s’il n’est pas assez naïf pour croire que leur vie sera désormais splendide et sans aucun souci. Ils ont mené une révolution, ont acquis certains droits, mais tout n’est pas gagné. Loin de là ; tous les humains ne sont pas encore prêts à cohabiter avec un autre peuple. Tous ne voient pas ce soulèvement comme une bonne chose. Il leur reste une longue route à parcourir. Et, cette fois-ci, Simon est dans un tout autre état d’esprit. Si, durant ses nombreuses précédentes interactions avec leur leader, il a souvent espéré que leur relation évolue, il s’est, la plupart du temps, résigné en pensant que le moment était mal choisi. Que Markus avait bien mieux à faire et à penser. A présent, il est persuadé que l’amour a sa place dans cette bataille, et que ce sentiment ne les rendra que plus forts. Il l’espère de tout son être.

Il sourit et il ne peut s’en empêcher. Son regard se perd un moment sur leurs doigts entrelacés, puis il vient accrocher celui du jeune homme face à lui. Il se sent apaisé comme il ne l’a jamais été auparavant, optimiste quant à la suite des événements. A ses côtés, il est sûr qu’aucune ombre ne pourra s’interposer au sein de son existence. Tout paraît plus beau lorsqu’il est question d’amour, et il n’est pas nécessaire d’être expérimenté sur la question des sentiments pour savoir ce genre de choses.

Et puis, finalement, c’est l’explosion, dans sa tête, dans son corps, dans ses sentiments. Markus l’aime. Aussi simplement que ça. Il l’aime et lui aussi. Et alors, Simon se demande comment certaines personnes peuvent encore douter de l’existence d’une conscience et des émotions chez les androïdes. Quand des histoires se créent ainsi, que de l’attachement et de l’affection viennent s’immiscer dans l’esprit de ces machines, pour ensuite se transformer en amour… Comment peuvent-ils alors dire qu’ils ne sont que des robots et méritent d’être traités comme tels ? Il hoche la tête ; purement et simplement. D’une main – celle qui n’est pas liée à la sienne – qu’il pose sur sa hanche, il le rapproche un peu plus de lui, ne veut pas le savoir trop loin. « Je pense que le monde ne mérite pas de savoir. » Il conserve ce sourire indélébile sur ses lippes. « Par contre, nos amis si, et je crois qu’il serait mieux de leur dire. Non ? » Une fois de plus, il n’est pas sûr. Ça a toujours été ainsi, et peut-être que ça le demeurera ; il est trop hésitant, le blondinet. « J’ai envie d’être avec toi. » Pourtant, quand il s’agit de ce qu’il ressent au plus profond de lui, il ne peut qu’être sûr de lui.

Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty


Markus
Je suis un androïde, modèle RK200 et je vis à Détroit, aux États-Unis. Dans la vie, je suis le leader de la révolution et je m'en sors bien : notre révolution est un succès. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.

killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 1530978756-tumblr-pbf2eol9vn1xydwrio1-250

avatar (c) moi
gif (c) koktis-absinthia sur tumblr
Simon hoche la tête, souriant, et les rapproche en posant sa main sur sa hanche. La joie du blond est reflétée dans l'expression de Markus. Ce dernier se laisse croire que ce moment durera, ne laisse ni au doute ni à la peur la chance de teinter quoique ce soit. Il doit garder la confiance que leur bonheur persistera même lorsqu'ils devront faire face aux difficultés - et celles-ci ne tarderont sans doute pas à faire leur apparition, si Markus se fie à ses expériences passées. « Oui, tu as raison, » répond-t-il lorsque Simon, avec une touche d'hésitation, affirme que leurs amis, au moins, méritent de connaître la vérité. Puis le blond réitère ses sentiments, énonce qu'il veut être avec Markus. Les battements du coeur de ce dernier s'accélèrent légèrement, une réaction qu'il commence à associer à la simple présence de Simon, mais cette fois-ci aucune surprise ne l'accompagne, seulement de la joie.

Markus se lève, sa main toujours entrelacée dans celle de Simon, et il adresse un regard tendre à celui qui est probablement l'amour de sa vie, avant de poser ses yeux sur Jericho, l'épave d'un bateau qui avait été sa maison lorsque sa vie s'était renversée, lorsque tout paraissait tourner au pire. Il soupire, mais son deuil de l'endroit est à peu près complété, et il a déjà retrouvé sa place - sa place, qui semble encore plus juste maintenant qu'il a Simon à ses côtés. Il se tourne vers ce dernier. « Prêt à rentrer à la maison ? » demande-t-il, et lorsqu'il parle de leur foyer il n'est lui-même pas sûr s'il pense au quartier choisi par les androïde ou au domicile précis que lui-même habite. Il ne sait même pas si Simon s'est trouvé une demeure avant de trouver Markus au port. Mais ils auront bien le temps de décider de tout cela sur le chemin du retour.

Markus était sérieux, le pensait vraiment lorsqu'il avait affirmé que tout lui allait tant qu'il avait Simon à ses côtés, et pas seulement par rapport à ce qu'ils allaient dire ou ne pas dire à leur entourage, mais aussi par rapport à tout le reste. Les obstacles, les difficultés, les défaites, les surprises, le futur en lui-même... Peu importe ce que l'avenir leur réserve, Markus se sent prêt à faire face à tout.


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


killing me to love you. [markus & simon] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
killing me to love you. [markus & simon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Simon Wolowitz
» Let your love come true
» LOUIS&EOWYN X I don't even need your love
» oh baby, you should go and love yourself.
» Haïti : guerre de l'eau à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: