Partagez
 
 
 

 chicago. kaleb&jamie (alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


« Tu as dit que tu m’aimais ? » Quoi ? Bien sûr qu’il venait de le dire. C’était même sorti naturellement. Mais il l’avait déjà dit, non ? Enfin, depuis qu’ils étaient ensemble il l’avait déjà dit, hein ? A en voir la tête de Kaleb, visiblement pas. Jamie réalisa alors ce qu’il venait de faire et chercha vaguement à comprendre s’il avait bien fait ou non. Oui il aimait Kaleb. Il en était tombé amoureux depuis bien plus longtemps qu’on ne pouvait le penser. Peut-être l’était-il depuis toujours, c’était l’éternelle question à laquelle il ne cherchait pas forcément de réponse. Il ne voulait pas vivre dans le passé Jamie. Et avec cette grossesse, il ne voulait encore moins vivre dans l’avenir. Seulement penser au présent. « Je te l’ai déjà dit… » Jamie en était persuadé. D’un autre côté il avait du mal à exprimer ses sentiments. Peut-être parce qu’il n’avait jamais dit à une fille qu’il l’aimait. Il l’avait déjà dit à Kaleb par le passé mais de façon amicale, et sinon, le reste, c’était pour sa mère. Alors que Kaleb faisait non de la tête, Jamie fit la moue. Il s’assit sur la table basse pour être en face de lui et attrapa ses mains. C’était le moment de la déclaration, là ? Ils en avaient bien besoin après une soirée pareille. Et se déclarer maintenant, c’était clairement demander à Kaleb de le rejoindre dans cette aventure. « Ca m’a l’air tellement naturel avec toi, j’ai pas réalisé que je ne l’avais pas encore dit… Alors oui, Kaleb Lawson, ô mon beau Kaleb, je suis amoureux de toi. C’est même plus que de l’amour. J’sais pas décrire. C’est un putain de sentiment qui me donne envie de me lever le matin, envie de passer tout mon temps avec toi. J’ai pas arrêté de me foutre de la gueule des gens en couple parce que je les trouvais ridicules, niais… Mais je crois que je me transforme en lover. » Il sourit doucement, se moquant totalement de lui-même. Il ne savait pas si le moment était vraiment bien choisi mais Jamie avait envie de parler ce soir. Il en avait même besoin. « Et j’suis terrifié. Pas par cette histoire de bébé. Quoiqu’un peu… Mais surtout parce que j’ai peur de te perdre. J’ai peur de faire le con, peur de te faire du mal. Ce soir j’ai pas géré du tout. J’ai été nul. C’est pas ta faute si j’ai pas réussi, c’est pas parce que t’es un garçon… C’est juste que je me mets beaucoup de pression. J’essaie de bien faire Kal. J’veux que tu sois heureux avec moi. Et si tu m’en laisses l’occasion, je ferai tout pour. » Vint le moment gênant où il réalisa qu’il venait de se déclarer comme dans un film. Il lâcha les mains de Kaleb et se frotta la nuque, se sentant un peu con. Finalement, il baissa les yeux. « J’suis désolé de t’entraîner là-dedans… »


hj : sorry c'est vraiment court mais je me dis que je pouvais pas sauter l'après-déclaration :')

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Je te l’ai déjà dit… » Kaleb n’attendit pas une seule seconde pour secouer la tête parce qu’il était plus que convaincu de l’inverse. Si Jamie avait prononcé ces mots, il s’en serait souvenu. Du moins, pas depuis qu’ils s’étaient mis ensemble, pas depuis que Kaleb lui avait avoué à demi-mots qu’il était amoureux de lui depuis des années. Le jeune homme semblait perdu face à son meilleur ami, une attitude qu’il commençait à connaître parce que le blond l’effrayait la plupart du temps et les mots qu’il venait de lui dire le désarçonnaient complètement. Il ne savait plus quoi dire, son cerveau avait oublié le reste, il en arrivait même à occulter la scène qu’il venait de vivre avec l’ex petite amie de Jamie et ce bébé qui viendrait chambouler leur existence à tous les deux. Il n’en revenait pas, il avait du mal à croire ce qui était en train de se passer et il n’avait pas envie de penser à quelque chose d’autre qu’à ce que Jamie lui disait. Et il semblait avoir donné de quoi réfléchir à son ami puisque ce dernier avait l’air de croire que cette conversation, ils l’avaient déjà eu. Mais ce n’était pas le cas. Kaleb suivit le mouvement de Jamie et se retrouva face à lui, ses deux mains dans les siennes. Il plongea son regard dans les yeux si expressifs de son meilleur ami et il déglutit, il avait l’impression que quelque chose allait se passer. « Ca m’a l’air tellement naturel avec toi, j’ai pas réalisé que je ne l’avais pas encore dit… Alors oui, Kaleb Lawson, ô mon beau Kaleb, je suis amoureux de toi. C’est même plus que de l’amour. J’sais pas décrire. C’est un putain de sentiment qui me donne envie de me lever le matin, envie de passer tout mon temps avec toi. J’ai pas arrêté de me foutre de la gueule des gens en couple parce que je les trouvais ridicules, niais… Mais je crois que je me transforme en lover. » Kaleb pouvait sentir son cœur, il l’entendait, il pulsait de manière irrégulière contre sa tempe, il avait l’impression de se liquéfier sur place. Les mots de Jamie lui réchauffaient le cœur comme jamais. Son ami lui avait déjà témoigné son amitié, ils en avaient eu des conversations, ils avaient eu leur lot de révélations mais jamais il n’avait entendu ce genre de déclaration de la part de Jamie et ce dernier ne pouvait pas imaginer tout ce que cela lui faisait ressentir. Il n’eut pas le temps de réagir, pas même d’ouvrir la bouche, son ami semblait avoir encore des choses à dire. « Et j’suis terrifié. Pas par cette histoire de bébé. Quoiqu’un peu… Mais surtout parce que j’ai peur de te perdre. J’ai peur de faire le con, peur de te faire du mal. Ce soir j’ai pas géré du tout. J’ai été nul. C’est pas ta faute si j’ai pas réussi, c’est pas parce que t’es un garçon… C’est juste que je me mets beaucoup de pression. J’essaie de bien faire Kal. J’veux que tu sois heureux avec moi. Et si tu m’en laisses l’occasion, je ferai tout pour. » Il sentit le malaise de Jamie comme si c’était le sien, parce qu’il comprenait ce sentiment et parce qu’il connaissait son ami par cœur, il savait que ce genre de situation avait tendance à le mettre mal à l’aise. Mais Kaleb n’avait pas l’intention de l’enfoncer, de se moquer. Il n’en n’avait ni l’intention, ni l’envie. Il lui fallait rassurer son ami parce qu’il sentait que des choses bien trop lourdes lui pesaient sur les épaules. « J’suis désolé de t’entraîner là-dedans… » Kaleb prit une inspiration et avant même de commencer à parler, il s’empressa de récupérer les mains de Jamie pour les serrer dans les siennes. « Je t’aime Jamie. » Il fallait qu’il lui dise, même s’il l’avait déjà fait pour sa part. Il le lui avait dit de nombreuses fois depuis des années mais depuis quelques temps, cet amour avait un tout autre sens pour lui. « Tu ne veux pas comprendre que tu ne vas pas me perdre. Tu n’as aucune crainte à avoir, je suis là et je reste avec toi, à n’importe quel moment. Je te soutiendrais, je serais là quoi qu’il arrive. Si t’as besoin d’un confident, si t’as besoin d’une baby-sitter, d’une épaule pour pleurer, d’un bras pour t’appuyer. Je peux être ce que tu veux que je sois, je serais ton ami, ton frère, ton amant, tout ce que tu veux. Tu veux pas comprendre, avec ta tête de mûle, que je suis déjà heureux avec toi, depuis toujours. T’as pas besoin de faire quoi que ce soit pour ça, juste d’être là et de continuer à avoir besoin de moi, envie de moi. » Il ne quittait pas Jamie des yeux, il en était incapable. Il avait l’impression que son cœur cherchait à s’échapper de sa poitrine. Il voulait faire comprendre à Jamie ce qu’il cherchait à lui dire depuis le début de leur relation. « Arrête de t’excuser, de culpabiliser, de te remettre en question. Je t’attends Jamie, tu n’as pas à t’inquiéter. Je veux faire partie de cette aventure si tu m’y invites, je veux t’aider du mieux que je le peux. Je veux juste qu’on soit ensemble, toi et moi et qu’on affronte tout ça tous les deux. » Il se rapprocha légèrement pour finir par venir s’agenouiller devant son ami et pour poser sa main sur sa joue. Il vint capturer ses lèvres dans un baiser doux et tendre. « On est enchaînés toi et moi, tu peux pas te débarrasser de moi. » Il n’en doutait pas une seconde, il n’imaginait pas de quelle façon ils pourraient se séparer. « Je veux juste qu’on retourne au lit et qu’on oublie un peu cette soirée pour une nuit. » La panne, le futur bébé. Tout oublier pour simplement profiter des bras l’un de l’autre. Il se leva alors pour tendre la main à son ami, le regard empli de confiance.


désolée pour le retard :cutie: I love you




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


Qui aurait pu croire que cette soirée catastrophique se terminerait bien ? Mieux : qu’elle terminerait par d’émouvantes déclarations ? Jamie n’était clairement pas un homme mielleux ou fleur bleue. Mais ce soir il s’était laissé aller, avait écouté et énoncé clairement ses sentiments pour Kaleb. Ca faisait un moment qu’il ne doutait plus déjà. Il tenait tellement à lui et ce depuis toujours. Parfois il regrettait d’avoir fermé les yeux si longtemps, d’avoir perdu autant de temps. Temps qu’ils ne rattraperaient jamais car très vite des problèmes se mettaient encore en travers de leur chemin. Mais Kaleb avait raison : ils méritaient une bonne nuit de sommeil à dormir l’un contre l’autre. Juste dormir. Il répondit à son baiser avec tout son amour et hocha la tête. Il se releva finalement et aida Kaleb à faire de même.

« J’ai envie qu’on officialise Kaleb. » lâcha Jamie une fois qu’ils furent couchés. Ils étaient ensemble depuis quelques semaines mais Kaleb laissait tout le temps à Jamie pour faire son coming-out, ce que le barman avait grandement apprécié. Cette nuit, il semblait décidé à s’afficher avec Kaleb. Peut-être était-ce lié à cette histoire de grossesse. Peut-être était-ce pour compenser les prochains mois qui risquaient d’être compliqués. Ces prochains mois où la paternité de Jamie risquait d’effacer un peu Kaleb. Il pensait déjà aux jours où ce dernier se sentirait de trop. Où il ne se sentirait pas légitime. Où il aurait peur d’une éventuelle complicité entre les deux parents ? De toute façon il y avait très bien réfléchi. Il était prêt à se comporter en adulte sur tous les plans. Sur sa relation, sur sa paternité, et aussi dans sa vie en général. Il pourrait par exemple changer de travail… Merde, là c’était sûr, il n’allait pas dormir de la nuit. Trop de choses en tête. « Et si demain je t’invitais au resto ? Un truc romantique que tu kifferais bien. » Avec des fleurs, bougies, tout le tralala.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty

SEPT MOIS PLUS TARD


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec mon meilleur ami qui vient d'avoir un bébé et je le vis plutôt sans me soucier de demain.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 55f24ced2d5b8213a9ee9903e8f27041

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya

Kaleb avait exactement trente minutes de pause et à partir de l’instant où son chef de service lui donna le feu vert, il se mit en position accélérée pour pouvoir faire ce qu’il voulait. A savoir, retrouver Jamie à triple vitesse puisque le jeune homme était à l’hôpital. Et pas parce qu’il était malade, mais parce que son enfant venait de voir le jour et qu’il y passait tout son temps. Une attitude qui faisait bien rire Kaleb puisqu’il n’avait jamais, ô grand jamais, imaginé que Jamie puisse un jour devenir un papa gâteau. Et pourtant, sa petite fille avait déjà de quoi être comblée, il allait faire un père génial. Et Kaleb avait hâte de rencontrer la petite princesse en question. Joy était arrivée deux jours plus tôt avec un travail bien avancé mais le jeune homme était en pleine garde et il n’avait pas réussi à débloquer du temps pour se rendre dans le pôle de la maternité pour être présenté à sa nièce. Il se considérait déjà comme un tonton génial. Mais Joy et la petite sortaient le jour même et il voulait à tout prix la voir avant leur départ. Elles habitaient en périphérie de la ville pour l’instant, dans la famille de Joy si Kaleb avait tout suivi. Et la question d’une garde n’avait pas encore été abordée. Kaleb s’empressa de récupérer la licorne rose qu’il avait réussi à enfourner dans son casier et il courut vers l’ascenseur pour pouvoir être sur place le plus rapidement possible. Il consulta sa montre tandis que les étages défilaient sur l’écran et il souffla. Joy ne quittait l’hôpital que dans deux heures, il aurait donc le temps de sa pause pour profiter de la petite. Kaleb sauta presque de l’ascenseur pour déambuler dans le long couloir de la maternité après avoir salué deux collègues de travail d’un signe de la tête et d’un charmant sourire. Il ne mit que quelques minutes supplémentaires pour trouver la chambre de Joy ouverte. Il passa la tête pour découvrir Jamie debout, avec sa fille dans les bras. Il entra alors, un grand sourire sur les lèvres et en brandissant l’immense licorne qu’il avait dans les bras. « Salut !! Je viens présenter le plus génial de tous les tontons à ta petite fille, elle va plus m’aimer que toi cette gamine ! » Il le charriait bien sûr. Kaleb avait eu sept mois pour se préparer à l’arrivée d’un enfant dans leurs vies et il n’avait pas paniqué une seule fois. Il avait énormément intériorisé ses sentiments, il avait laissé la place à Jamie, ils avaient énormément discuté de la situation, ils n’avaient plus de secrets l’un pour l’autre et leur relation était sincère et vraie. Ils ne se cachaient pas leurs émotions, même si Kaleb restait sur la réserve. Mais l’arrivée du bébé transformait ses doutes et il devait bien reconnaître que la paternité allait à merveille à Jamie. Lui qui s’était découvert homosexuel depuis des années, il avait renoncé à l’idée d’avoir des enfants un jour mais il savait qu’il ferait un merveilleux tonton le jour où Jamie déciderait de se caser. Et quand son meilleur ami découvrit l’amour qu’il ressentait pour lui, alors Kaleb avait laissé tomber l’idée de pouponner un jour. Jusqu’à aujourd’hui bien sûr. Il ne vit pas tout de suite la mine légèrement sombre de Jamie et il s’empressa de se tourner vers le lit pour féliciter la jeune maman. Maman qui n’était pas dans son lit. Il jeta un œil à la porte de la salle de bain mais cette dernière était ouverte et la pièce éteinte. Il reporta alors son attention sur son ami. « Alors, la petite puce a envie de me rencontrer ? » Il s’approcha de l’heureux papa avec un grand sourire quand il vit que ce dernier ne le lui rendait pas. « Tout va bien Jamie ? » Il fronça les sourcils une seconde avant de désigner le lit. « Joy est allée remplir les formulaires de sortie ? Elles peuvent toujours sortir aujourd’hui ? » Qu’une mère et son enfant soient retenus n’était pas toujours une bonne nouvelle mais il pouvait y avoir des tas de raisons à cela. Il n’avait pas encore de raison de paniquer de la situation. Pas encore.  




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis employé en librairie et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ .ascalon


Ces sept derniers mois avaient été tellement angoissants. Trop de changements d’un coup, et des gros changements en plus. D’abord, il s’était mis en couple avec Kaleb. Un homme. Oui, un homme. Son meilleur ami. Celui qu’il avait toujours aimé, de plein de façons différentes. Si les débuts avaient été difficiles et que Jamie avait eu du mal à se montrer au grand jour, ils étaient heureux aujourd’hui. Bien sûr Jamie restait lui-même. Avec un mauvais caractère, assez impulsif, flemmard… Mais s’ils se disputaient parfois tous les deux, en somme comme avant, ils savaient aussi très bien se réconcilier. Ensuite, Joy, une ex de passage, était venue lui annoncer une nouvelle et pas des moindres : bientôt il serait papa. Jamie comme Kaleb avaient eu du mal à se faire à la chose. Kaleb mit un moment avant de comprendre qu’il ne serait pas de trop dans cette histoire. S’il se voyait comme un tonton cool, Jamie le voyait plutôt comme un autre papa. Il ne l’avait toutefois jamais dit… Parce qu’il avait toujours peur, après sept mois – et bien des années d’amitié – de le faire fuir avec cette histoire. Que ce soit celle de trop. Il avait aussi changé de travail, avait quitté le monde de la nuit pour travailler dans une librairie. Ce n’était pas du tout son truc, il ne se sentait pas épanoui professionnellement, mais c’était le plus sérieux à faire. En attendant de trouver autre chose – pas facile sans diplôme.
Sept mois pendant lesquels il allait fallu apprendre à être père. Des nuits blanches, des nuits d’angoisse. Il avait toujours pu compter sur Kaleb pour l’aider à apprendre et le rassurer. Aujourd’hui il n’était peut-être pas prêt pour tout ce qui était décisions importantes ou éducation globale, mais il savait au moins donner un bain et changer une couche. De toute façon, ils seraient deux avec Joy, voire trois avec Kaleb pour prendre les décisions non ? Ca avait un côté rassurant. Il s’était rapproché de la jeune femme sans pour autant en faire trop pour ne pas inquiéter Kaleb. Simplement pour offrir un cadre plus ou moins stable au bébé. Une petite fille. Elle allait être tellement mignonne.

Et elle l’était, mignonne. Voilà deux jours qu’il avait rencontré cette magnifique bouille. Ils l’avaient appelée Freya. En fait, c’était Jamie qui avait choisi. Car depuis l’accouchement, Joy semblait ailleurs. Mais il mettait ça sur le compte du baby blues et de la fatigue et ne lui en voulait pas.
Il avait posé des congés ces jours-là et passait toute la journée avec la princesse. Kaleb ne l’avait pas encore vue mais il allait tomber fou d’elle, tout comme lui. Ce bébé allait être heureux, Jamie l’avait promis.

Sauf qu’à peine deux jours plus tard que rien ne se passait comme prévu. Ce matin, il était venu voir Joy et Freya pour passer un moment avec elles, le jour de leur sortie. Si tout s’était passé comme prévu malgré la distance apparente de Joy, il avait vite déchanté. En effet, après une heure ou deux Joy lui avait demandé de rester avec la petite pendant qu’elle allait se chercher un café. Il avait bien sûr proposé d’y aller pour elle mais la demoiselle avait pesté comme quoi elle pouvait marcher puisque de toute façon elle sortait aujourd’hui. Et après ça ? Plus rien. En ne la voyant pas revenir, Jamie avait finalement remarqué que les affaires de Joy n’étaient plus dans la chambre – trop obnubilé qu’il était par la petite pour y faire attention avant. Il avait regardé dans les tiroirs, dans la salle de bains aussi et un post-it lui indiqua ce qu’il avait déjà compris. Je suis désolée… Prends soin d’elle. Elle était partie. Et visiblement, elle préparait son coup depuis au moins quelques jours, puisqu’elle avait fait passer ses affaires par quelqu’un d’autre. La salope. Le premier mot qui lui vint en tête.

Enervé, il avait essayé de la joindre. Aucune réponse. Alors pour se calmer il avait pris sa petite princesse dans ses bras, car elle était clairement apte à apaiser n’importe quelle personne au monde. Il tenta d’oublier la situation, de l’enlever de sa tête pour simplement lui sourire et la couvrir d’amour. Comme s’il avait peur qu’elle ne comprenne que sa maman était partie.

Jusqu’à ce que Kaleb n’arrive, le coupant dans cette tentative d’apaisement. Jamie n’arriva pas à lui sourire, ni à faire comme si tout allait bien et ce dernier ne tarda pas à le remarquer. « Elle est partie. Pour de vrai. Elle a laissé Freya. » Il avait parlé d’un ton vachement sec et il ne l’avait pas voulu. Il reposa la petite dans son berceau le temps d’expliquer la situation à Kaleb. « Elle est partie, Kal. Elle reviendra pas. Elle m’a dit de prendre soin d’elle… Je… Qu’est-ce qu’on va faire ? » Il soupira, se frotta la nuque et se laissa tomber finalement sur le lit vide. « Pardon. J’aurais dû m’en douter. Elle était bizarre et… J’sais pas quoi faire. » Bien sûr qu’il allait s’occuper de la petite. Avec Kaleb s’il voulait toujours.
Freya commença à pleurer, le nouveau papa la prit alors dans ses bras pour la présenter enfin vraiment à Kaleb. « Tiens, j’crois qu’elle veut son super tonton qui n’a pas beaucoup de temps de pause, j’imagine qu’on peut en parler pendant que tu lui fais un gros câlin de bonjour ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec mon meilleur ami qui vient d'avoir un bébé et je le vis plutôt sans me soucier de demain.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 55f24ced2d5b8213a9ee9903e8f27041

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Aux urgences, certains de ses collègues reprochaient à Kaleb son côté trop empathique. Il avait tendance à se mettre à la place des patients et à passer trop de temps avec eux. Son chef lui avait suggéré, sans aucune subtilité, de demander un transfert dans un autre service afin de pouvoir passer le temps qu’il voulait. Il avait alors fait sa demande pour partir en cancérologie mais il n’était toujours pas sûr de son choix. Il aimait l’effervescence des urgences, la diversité des cas et le fait de ne pas revoir les patients qui s’y présentaient. Il était sûr d’être fait pour ça et il comptait bien y rester. Mais il avait cette tendance à absorber les émotions autour de lui, il voudrait porter la misère des autres pour ne pas les voir souffrir. Il y avait ceux qui considéraient ça comme une plaie chez lui, et d’autres qui y voyaient un côté pratique. En effet, il sentait tout de suite quand une situation tournait au vinaigre ou que l’état d’un patient était sur le point de s’aggraver. Simplement parce qu’il prêtait attention à ce qui l’entourait, parce qu’il était attentif aux détails. Et la mine sévère et inquiète de Jamie n’aurait pas pu lui échapper puisqu’il s’agissait de son meilleur ami et du mec dont il était amoureux depuis des années. Un mec avec qui il vivait depuis des mois des moments de pur bonheur. Il avait finalement trouvé une certaine place dans cette situation particulière et même s’il se voyait comme un tonton déjà complètement gaga, il avait envie de participer à la vie de cette petite fille qui avait chamboulé leur vie. Mais avant de s’occuper de cette petite princesse, Kaleb donnait toujours la priorité à ce que ressentait son ami et il voyait bien que quelque chose n’allait pas. « Elle est partie. Pour de vrai. Elle a laissé Freya. » Dans un réflexe absurde, Kaleb tourna la tête pour observer le lit vide et l’absence d’affaires autour. Il resta interdit, comme si les mots avaient du mal à s’imprégner. Tout le sourire qui le contaminait depuis qu’il savait qu’il allait faire la connaissance de Freya disparut à l’impact des mots de Jamie dans son esprit. Elle est partie. Et visiblement, à juger la formule de Jamie, elle n’était pas partie chercher à manger à la cafétéria. Elle était réellement partie. Kaleb cligna longuement des yeux, trop choqué pour prononcer le moindre mot. « Elle est partie, Kal. Elle reviendra pas. Elle m’a dit de prendre soin d’elle… Je… Qu’est-ce qu’on va faire ? » Kaleb déglutit et tourna à nouveau son regard vert en direction de son ami. Il n’avait même pas encore porté la moindre attention à celle qu’il avait envie de considérer comme sa fille depuis des mois. Il vit Jamie s’asseoir sur le lit mais il était bien incapable de faire le moindre geste. « Pardon. J’aurais dû m’en douter. Elle était bizarre et… J’sais pas quoi faire. » Kaleb n’avait pas vu la nouvelle maman depuis des jours, il n’avait pas constaté le moindre changement avant l’accouchement et Jamie ne lui avait parlé de rien. Si son ami ne savait pas quoi faire, c’était bien la même chose du côté de Kaleb qui restait sans bouger. Il remarqua à peine que son meilleur ami se levait pour prendre la petite fille dont la vie semblait se compliquer. Elle devait avoir une mère, un père et un super tonton dans une harmonie presque parfaite et cordiale et elle se retrouvait avec un couple de gays qui avaient passé des soirées entières à regarder des vidéos pour apprendre à changer les couches. « Tiens, j’crois qu’elle veut son super tonton qui n’a pas beaucoup de temps de pause, j’imagine qu’on peut en parler pendant que tu lui fais un gros câlin de bonjour ? » Kaleb secoua légèrement la tête en baissant enfin les yeux vers la petite fille que Jamie lui tendait. Il ouvrit alors les bras, par automatisme et accueillit ce corps minuscule. Il l’observa tandis qu’elle ouvrait les yeux pour faire de même et il fut conquis en à peine une seconde. Il n’avait pas besoin de plus, un sourire s’épanouit sur ses lèvres. « Elle a de la chance, elle a pas hérité de ta sale gueule ! » Fut la première chose qui sortit de ses lèvres. Mais il n’en pensait pas un mot. Il n’était pas tombé amoureux de Jamie que pour son charmant caractère, il aimait tout chez lui. Il eut un rire avant de se rappeler la réalité de la situation compliquée dans laquelle Joy les avait mis. Son sourire se fendit légèrement. « Elle est vraiment partie ? Sans explication, sans rien, juste comme ça ? » Certaines femmes pouvaient ressentir un coup de mou après l’accouchement mais il n’avait jamais entendu qu’elles étaient prêtes à abandonner leur bébé. « Tu crois que c’est pour ça qu’elle est revenue te voir ? Elle nous joue la comédie depuis le début ? » C’était peut-être pour s’assurer que Jamie prendrait soin de la petite, il n’en savait rien. Il avait très peu de temps pour réfléchir et il n’était plus en état. Il finit par contourner son ami pour aller se poser sur le lit, Freya dans les bras. Il s’amusa à lui prendre la main,  à comparer sa taille à la sienne et il sourit. « Elle est vraiment minuscule… tu crois qu’on peut assurer avec elle ? » Il releva les yeux. Il savait que Jamie doutait toujours de lui, de son implication, de ce qu’il était prêt à encaisser et ça, c’était difficile. Il était question de garde partagée, ils devaient l’avoir un week-end sur deux, il n’était pas question d’en avoir la garde exclusive, de l’avoir à temps plein. Mais c’était la fille de Jamie, ils n’allaient pas l’abandonner. Même s’il se sentait, pour la première fois depuis le début de cette aventure, légèrement dépassé par la situation.  




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis employé en librairie et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ .ascalon


Freya avait déjà un pouvoir incroyable sur les gens. Dès que Kaleb l’eut dans ses bras, il sembla en tomber amoureux. Le tout nouveau père ne put s’empêcher de sourire malgré la gravité de la situation. Le tableau était magnifique. Ils étaient magnifiques ensemble. Le commentaire de son ami… Enfin petit-ami désormais, le fit grimacer. Ah bah sympa le pote. « J’ai tellement une sale gueule que tu baves dessus depuis qu’on est ado. » Et bim, c’était pas le jour de le chercher. Il le regarda s’installer sur le lit, puis se posa à son tour sur le fauteuil adjacent en soupirant. « Un simple post-it. L’avenir de sa fille dépend d’un putain de post-it. » Jamie était franchement sceptique. Il ne voulait pas croire que tout était prémédité. Qu’elle avait joué avec eux, qu’elle les avait testés tout le long. « J’en sais rien Kaleb… J’ai pas envie de croire ça. J’aime mieux me dire qu’elle a eu la trouille et qu’elle a fui… Tout en sachant que nous on serait là pour elle. Mais en y pensant, elle n’a même pas participé au choix du prénom. Elle m’a laissé faire en donnant à peine son avis. Alors… Ouais, peut-être qu’elle avait prévu le coup. » Et ça le dégoûtait. Quelques mois plus tôt il se découvrait une attirance pour les hommes – pour un seul en fait car aucun autre ne l’avait intéressé depuis – ensuite il s’apprêtait à devenir père, et désormais on le laissait seul face à ces responsabilités énormes qu’il n’avait pas demandées. Bien sûr qu’il était aussi fautif. Il n’avait pas mis de protection ce soir-là. Mais tout de même… Lui il assumait son erreur. D’ailleurs, quand il regardait Freya, il ne voyait plus ça comme une erreur. Elle était tellement jolie. « J’en sais rien. Quand on la regarde, tout a l’air tellement facile. Mais en vrai je sais qu’on va en baver. » Il se frotta la nuque. « Je peux pas... Je peux pas te forcer à vivre ça avec moi, mais euh… » Il réfléchit quelques secondes, avant de se relever pour poser un genou par terre. Non, ce n’était pas ce que vous croyez. Presque pas. Il attrapa la main libre de Kaleb pour la serrer doucement, s’amusant de son regard intrigué. Lui-même n’avait pas prémédité ça, mais il trouvait la symbolique assez forte. « Je veux pas te forcer. Mais au cas où… au cas où tu sois toujours partant, voudrais-tu, Kaleb Lawson, prendre part à cette aventure… En tant que deuxième papa, et non en tant qu’oncle ? Je vais… Je vais reconnaître Freya demain. Et puisqu’elle n’a plus de mère, quand tu… seras prêt… J’aimerais qu’on regarde les démarches pour que tu l’adoptes. Elle aura deux parents. Enfin, si tu le veux… » Ce n’était pas du tout le plan de base. Il fallait aviser.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
chicago. kaleb&jamie (alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» John Madden signe a Chicago
» Transaction Chicago-Minnesota
» alignement chicago
» Lost In Chicago || Forum RPG
» Contrats - Chicago Blackhawks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: