Partagez
 
 
 

 chicago. kaleb&jamie (alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Les mots de Jamie étaient peut-être un peu forts, il venait de blesser Kaleb, il le voyait. Il n’était déjà pas très doué pour s’exprimer en général mais quand il buvait c’était pire. Alors il se dépêcha de se raviser. « Attends je… J’voulais pas dire ça. Enfin… Ce que je voulais dire c’est que ces gars me plaisent pas. Mais que toi c’est différent. Ca a toujours été différent avec toi. » Il espérait s’être rattrapé. Mais maintenant, peut-être qu’il en avait trop dit. Difficile de trouver le juste milieu… « Et plutôt que de dire que ça ne m’a pas trop dégoûté… J’aurais dû dire que j’ai apprécié. Mais c’est encore bizarre pour moi. J’assume pas… » Pour ce qui était de l’alcool bah il fallait être honnête, ça avait franchement aidé à sauter le pas. Mais il parlait encore correctement et il était capable d’écrire un texto sans faute alors il n’avait pas bu tant que ça. « Je t’en voudrais jamais Kaleb. Si je t’ai embrassé c’est parce que j’avais envie d’essayer et… parce que justement je ne voulais pas avoir de regrets. Je t’ai toujours beaucoup apprécié, y’a qu’avec toi que j’me sens bien. Ca aurait été con de ne pas essayer… » Il suivit Kaleb des yeux et sourit en le voyant se rapprocher. C’était le comble, ça. Kaleb qui rassurait Jamie. Alors que ça aurait dû être l’inverse. Mais pour une fois, le barman n’était pas sûr de lui. Il doutait d’une façon tellement intense ! Encore plus maintenant qu’il avait apprécié ces deux baisers.
Il écouta attentivement le discours de Kaleb et hocha la tête plusieurs fois, signe que Kaleb ne parlait pas dans le vide. Puis, il sourit à sa proposition. C’était bien qu’ils ne mettent pas de mot dessus. Qu’ils ne se disent pas « en couple » tout de suite. Cette petite phase de test c’était exactement ce qui leur fallait au fond. « Je me rendais pas compte qu’on agissait comme ça avant que tu le dises. Mais tu as raison. Pour ce qui est des filles, bah… J’ai déjà arrêté en fait. Tu sais, depuis qu’on a parié que j’en étais pas capable. » Il était plutôt fier de lui. Comme quoi il n’y avait pas que le sexe dans la vie et ce qu’il partageait avec Kaleb était bien plus profond. « J’voulais plus en voir le temps que tu tournes la page parce que ça te faisait du mal… Pis j’ai réalisé que je pouvais m’en passer. J’ai jamais pu me passer de toi par contre. » Il attrapa la main de Kaleb et l’aida à se relever, faisant de même. Il passa finalement ses bras autour de lui pour lui faire un câlin. « J’suis désolé Kaleb… Pour les mensonges, pour ma façon de m’exprimer… Mais j’vais faire des efforts. Et… sache que je te considère pas juste comme un test. J’aimerais vraiment que ça puisse marcher entre nous… T’es la seule personne avec qui je me sens bien et j’ai pas envie de perdre ça. » Jamie n’était pas sûr qu’il puisse « arrêter » comme le disait Kaleb, si ça n’allait pas pour lui. Du moins, qu’il puisse arrêter sans faire de dégâts. Mais pour le moment il préférait ne pas y penser. « Est-ce qu’on peut rentrer ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Attends je… J’voulais pas dire ça. Enfin… Ce que je voulais dire c’est que ces gars me plaisent pas. Mais que toi c’est différent. Ca a toujours été différent avec toi. » Kaleb ne pouvait s'empêcher de croire que malgré tout, son ami finirait par éprouver des regrets sur tout ce qui était en train de se passer. Même s'il affirmait que les choses étaient différentes entre eux. Que Jamie ne se soit pas découvert un penchant homosexuel ne l'étonnait pas et bizarrement, il laissa un sourire planer sur ses lèvres à ces mots. C'était simplement avec lui. Il n'avait donc pas de concurrence au niveau des mecs et comme Jamie s'abstenait depuis quelques temps avec les femmes, il avait l'impression de l'avoir déjà pour lui tout seul. Il hocha la tête pour faire comprendre à Jamie qu'il avait compris ce qu'il voulait lui dire. « Et plutôt que de dire que ça ne m’a pas trop dégoûté… J’aurais dû dire que j’ai apprécié. Mais c’est encore bizarre pour moi. J’assume pas… » Un battement dans sa poitrine se perdit clairement en route et il déglutit. Il s'en voulait de faire des reproches à Jamie quand ce dernier ne savait clairement plus où il était. Ni ce qu'il venait de faire avec son meilleur ami. Il se mordit la lèvre d'un air nerveux avant de balayer les explications d'un signe de la main. " T'inquiète pas, je suis gonflé de te faire des reproches, j'ai trouvé ça bizarre aussi ma première fois. " Bon sauf que même s'il avait trouvé la chose étrange, il était plus qu'évident qu'il avait trouvé ça plus naturel à l'époque que d'embrasser une fille. Mais il ne voulait pas que Jamie s'en veuille. « Je t’en voudrais jamais Kaleb. Si je t’ai embrassé c’est parce que j’avais envie d’essayer et… parce que justement je ne voulais pas avoir de regrets. Je t’ai toujours beaucoup apprécié, y’a qu’avec toi que j’me sens bien. Ca aurait été con de ne pas essayer… » Ca aurait été con. Kaleb se mordit davantage la lèvre en laissant ses yeux partir à la découverte de celles de son ami. Il avait envie de réessayer justement. Mais il acquiesça silencieusement. Tant que son ami ne lui reprochait pas tout ça par la suite, il pouvait même gérer de n'être qu'un test pour lui.

Alors il chercha à le réconforter, à lui proposer une solution pour qu'il se sente plus à l'aise. Ils ne seraient pas un couple, simplement ce qu'ils étaient déjà l'un pour l'autre. « Je me rendais pas compte qu’on agissait comme ça avant que tu le dises. Mais tu as raison. Pour ce qui est des filles, bah… J’ai déjà arrêté en fait. Tu sais, depuis qu’on a parié que j’en étais pas capable. » Il resta un instant silencieux parce que le pari devait durer deux semaines si ses souvenirs étaient exacts et bien plus de temps s'était écoulé. « J’voulais plus en voir le temps que tu tournes la page parce que ça te faisait du mal… Pis j’ai réalisé que je pouvais m’en passer. J’ai jamais pu me passer de toi par contre. » Il en resta bouche bée. " Attends mec, et si ça m'avait pris dix ans pour tourner la page ? T'as conscience au moins que là, je risque pas de la tourner hein ? Tu vas faire comment si je peux jamais me détacher de ce que je ressens pour toi ? " Il avait écarquillé les yeux, légèrement hébété. Que Jamie ait pu faire ça pour lui le touchait plus qu'il ne l'imaginait. Pour un coureur de jupons de sa trempe, c'était carrément inédit. Sa déclaration lui faisait l'effet d'une couverture chaude un soir d'hiver rigoureux. Il s'enveloppa dedans pour ne plus en sortir. Il ressentit la chaleur de la paume de Jamie dans la sienne et se redressa en même temps que lui. Il fut à nouveau surpris que son meilleur ami initie un câlin, une chose que Kaleb évitait la plupart du temps. Il profita de son étreinte un instant en écoutant ses mots. « J’suis désolé Kaleb… Pour les mensonges, pour ma façon de m’exprimer… Mais j’vais faire des efforts. Et… sache que je te considère pas juste comme un test. J’aimerais vraiment que ça puisse marcher entre nous… T’es la seule personne avec qui je me sens bien et j’ai pas envie de perdre ça. » Kaleb resta contre son ami, les bras passés dans son dos, il ferma un instant les yeux avant de secouer la tête contre son épaule et répondre. " J'veux pas que tu fasses d'effort Jay', j'veux pas que tu changes pour moi. Je t'ai dit, on change rien et on avance, on teste. Mais surtout, ne change pas une ligne du caractère que tu t'es construit, c'est tout ça qui te rend aussi incroyable à mes yeux. Et je suis loin d'être parfait alors surtout, ne change rien. " Il se détacha de son ami pour le regarder dans les yeux. Bon sang, il avait bien dit à Jamie qu'il le laisserait avancer à son rythme et qu'il pourrait faire de lui ce qu'il voulait mais c'était sacrément dur de résister à la tentation de lui voler un baiser maintenant qu'il y avait goûté. Il se força à reculer pour éviter de jouer les parfaits crétins. « Est-ce qu’on peut rentrer ? » Kaleb acquiesça rapidement. " Ouais, je pense que la soirée risque de dégénérer bientôt. On rentre à pieds ? " Il lui adressa un sourire en coin. Il avait envie de profiter de son ami encore quelques temps et ils n'habitaient pas loin de là où ils étaient. Décidément, ils passaient leur vie entre taxi et marche à pieds ces deux-là.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Kaleb soulevait un point important. Et s’il n’avait jamais pu se décrocher de lui, Jamie serait-il devenu prêtre pour autant ? Il avait mis beaucoup de bonne volonté dans cette abstinence mais il n’aurait certainement pas pu se passer de sexe toute sa vie. Et, autre point important : maintenant Kaleb ne risquait plus de décrocher. Mais ça Jamie l’avait envisagé. Et peut-être qu’il n’avait plus vraiment envie que Kaleb trouve quelqu’un d’autre. « Bah… J’étais persuadé que tu rencontrerais vite quelqu’un d’autre que moi. Mieux que moi. Comme ce Josh par exemple… » répondit-il simplement. Il était vraiment certain que les choses pouvaient fonctionner entre Josh et Kaleb. Et c’était pour ça qu’il s’était décidé à agir. Non pas pour empêcher à Kaleb d’être heureux… Mais pour l’empêcher d’être heureux sans lui. « Si t’es parfait, toi. Même quand tu ronfles la nuit. » qu’il dit avec un petit sourire avant de se détacher de lui. Kaleb ne ronflait pas vraiment… Ou alors pas assez fort pour que Jamie puisse l’entendre de sa chambre mais il aimait le taquiner. Sans ces blagues perpétuelles leur relation ne serait pas ce qu’elle était aujourd’hui. Il hocha la tête à sa proposition et l’entraîna hors de cette pièce qui avait vu naître leur premier baiser. Bordel, c’était nul ça comme premier baiser. Jamie aurait pu faire un effort, attendre d’être sous les étoiles, un truc du genre. Ouais, ce n’était pas franchement son truc le romantisme. En sortant, ils passèrent devant le fameux Tony qui n’était pas avec la même fille qu’il y avait vingt minutes. Et dire que c’était lui il y avait à peine un mois… Jamie regrettait déjà. Non seulement parce qu’il avait fait souffrir pas mal de filles mais surtout parce qu’il avait fait souffrir Kaleb.

« J’aurais jamais cru que j’embrasserais un garçon un jour. Pis quand j’ai commencé à y songer… Je me suis demandé s’il fallait prendre le risque. J’ai vraiment pas envie qu’on gâche notre relation Kaleb. » C’était presque une supplication. Tout ça était trop important à ses yeux pour qu’il ne vienne tout gâcher. Surtout que Jamie, il faisait toujours des conneries. Et il n’avait jamais été fidèle à personne non plus. A trente ans il n’avait pas songé une seule fois à se caser. Avant toute cette histoire en tout cas.
Ils marchaient tranquillement, à une distance raisonnable l’un de l’autre. Jamie était encore un peu perturbé par tout ça si bien qu’il n’osait pas se permettre des gestes qu’un couple ferait. De toute façon ils n’en étaient pas un. Enfin il ne savait pas. C’était compliqué quoi. « J’ai jamais vraiment eu de relation. Comment on fait au juste ? » Kaleb n’en savait peut-être pas plus que lui. Ce qui promettait de beaux moments avec cette bande de bras cassés !

Le trajet était plus long que prévu, Jamie avait intentionnellement fait un détour pour ne pas mettre fin à cette soirée. Peut-être qu’il avait peur de la suite. Peut-être qu’il n’était pas tout à fait prêt. Difficile à dire.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
L’air été frais à l’extérieur et Kaleb releva le col de sa veste pour se protéger du vent qui soufflait légèrement à travers les rues. Cela lui permit au moins de reprendre un peu ses esprits et de sentir l’alcool quitter son corps doucement. La baiser avec Jamie avait déjà accompli une partie du travail mais il en sentait encore les effets, même en marchant. Ils étaient côte à côte mais Kaleb n’osait pas marcher trop près de son ami. « J’aurais jamais cru que j’embrasserais un garçon un jour. Pis quand j’ai commencé à y songer… Je me suis demandé s’il fallait prendre le risque. J’ai vraiment pas envie qu’on gâche notre relation Kaleb. » Kaleb lui lança un coup d’œil avant de regarder à nouveau devant lui, silencieux. Il ne lui avait pas non plus répondu quand il lui avait parlé de Josh et encore moins quand il lui avait affirmé être parfait. Il ne l’était pas, non. Il avait un sale caractère lui aussi quand il s’y mettait. Il n’était pas toujours un gentil et parfait garçon de trente ans. Il lui arrivait de s’affirmer quand même. Kaleb nota le changement de direction de Jamie mais ne fit aucun commentaire. Soit son ami n’avait pas envie de rentrer de suite parce qu’il craignait ce qui pouvait se produire une fois dans l’intimité de leur appartement, soit pour continuer cette conversation. Il ne savait plus trop où il en était lui-même. Les changements d’avis de Jamie lui donnaient littéralement le tournis. Il avait les mains dans les poches et la tête rentrée dans les épaules. « J’ai jamais vraiment eu de relation. Comment on fait au juste ? » Kaleb observait le bitume sous ses pieds qui défilait sous ses pas lents mais il mit quelques secondes avant de répondre. « Aucune des miennes n’a tenu, les mecs n’apprécient pas trop rester dans le placard quand ils assument parfaitement qui ils sont. » Ce n’était pas l’unique raison mais celle-là, Jamie pouvait aisément la deviner. Il resta à nouveau silencieux, suivant les détours de Jamie sans trop se poser de question. Une fois arrivés devant leur immeuble, Kaleb était resté silencieux, entraînant sûrement son ami dans un mutisme gênant. Quand Jamie sortit ses clés pour ouvrir la porte de leur immeuble, Kaleb l’arrêta un instant avant de tourner ses yeux vers lui. Il ne réussit pourtant pas à soutenir son regard et il déglutit. « Jamie, j’vois bien que tout ça, t’es pas prêt à passer le cap. » Il se frotta l’arrière de la tête d’un air gêné. « Tu hésites, tu doutes et tu sais pas où t’en es. Je comprends, crois moi si je te dis que je comprends ce que tu ressens. Mais je ne laisserais rien se mettre à nouveau en travers de notre amitié. J’étais sérieux quand je te disais qu’on ferait les choses à ton rythme. Qu’il n’y avait rien de plus à faire, que si t’avais envie de continuer, on continuait et que si t’avais envie d’arrêter, on arrêterait. » Jamie avait soufflé le chaud puis le froid depuis qu’il l’avait embrassé, il ne savait plus vraiment comment interpréter ses paroles. Kaleb finit par inspirer et par croiser le regard de son ami. « J’veux pas que ça devienne compliqué quand les choses ont toujours été naturelles entre nous. Si quelque chose ne te semble pas naturel, tu ne forces surtout pas les choses. Je supporterai pas que t’aies pitié de moi Jamie. » Il eut du mal à avaler sa salive, un nœud venait de se former dans sa gorge et il détourna le regard, le cœur au bord des lèvres et des larmes sur le coin des yeux. Il ne supporterait pas que son ami ait agi simplement pour lui faire plaisir ou parce qu’il sentait qu’il lui devait quelque chose. Ce serait quelque chose d’insupportable de sentir que son meilleur ami se forçait pour lui. Il détestait cette idée, lui donnait envie de vomir et il se détestait d’avoir mis Jamie dans une telle situation. Parce que c’était à cause de lui tout ça, à cause de lui que tout s’était retrouvé découvert. Il avait l’impression que les deux baisers de quelques minutes auparavant n’avaient jamais existé et qu’ils ne se reproduiraient plus jamais. Et il détestait cette sensation de vide qu’il ressentait dès lors à cette idée. Mais il avait promis à Jamie de le laisser agir à sa guise et il avait l’intention de s’y tenir.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Jamie n’aurait pas cru que le trajet serait si gênant. S’il avait su, il n’aurait clairement pas fait ce détour. Quand Kaleb l’arrêta juste devant la porte, il comprit qu’il en avait gros sur le cœur. Le barman ne tarda pas à remarquer que ses yeux brillaient et il soupira, déjà déçu de lui-même. Ils avaient pris la décision d’essayer il y a à peine une heure et voilà que Kaleb souffrait déjà. Il eut envie de le prendre dans ses bras pour le réconforter, un vieux réflexe, mais il le laissa plutôt parler et dire ce qu’il avait sur le cœur. « Je serai jamais prêt Kaleb. C’est compliqué. Je pensais que tu comprendrais, toi. Que tu pouvais. J’suis même pas gay. Ca rend le truc encore plus fou, parce que c’est juste toi. » Malgré ce que Kaleb disait, Jamie avait l’impression qu’il ne faisait pas l’effort de le comprendre. Oui il s’était montré un peu distant, un peu froid, mais il ne l’avait même pas fait exprès. Il avait embrassé un homme et il avait aimé ça. Cet homme avec qu’il vivait depuis de longues années déjà. Cet homme dont il ne se servirait jamais. En plus de sortir avec un homme, il s’apprêtait à avoir une relation sérieuse. Ce n’était pas qu’une histoire de sexe ! C’était toutes ces choses ajoutées les unes aux autres. « Rien ne me paraîtra naturel tant qu’on n’aura pas un peu forcé les choses. Ca t’a pris combien de temps à m’aimer tout en étant naturel, toi ? C’est un peu pareil. » Plus il s’expliquait plus il avait l’impression de s’enfoncer. Il ne savait pas comment dire les choses d’ailleurs il n’avait jamais su. C’était bien pour ça que Kaleb parlait toujours à sa place lors des situations délicates… Sauf que la situation délicate, cette fois, c’était avec Kaleb lui-même. « Ce qu’il faut que tu comprennes Kal c’est que si je suis revenu vers toi, c’est parce que j’peux pas vivre sans toi. Alors que ça marche, que ça marche pas, ça sera pareil pour moi. Quand je dis que je veux pas prendre le risque, c’est le risque que tu me prennes pour un gros con à l’issue de tout ça. Parce que les filles me prennent toujours pour un gros con. Et les bikers aussi, maintenant. » Jamie pouvait tout surmonter pour Kaleb. Tout lui pardonner. Il ne savait pas si l’inverse était réciproque. « Je ne t’en veux pas d’être gay, je ne t’en veux pas de m’aimer et il va falloir que tu te le mettes en tête. Si tu me l’avais pas dit… Ca aurait pris trois fois plus de temps, c’est certain, mais j’suis sûr qu’on aurait fini par en arriver à ce baiser aussi. » Mais vraiment, ça aurait pris dix ans de plus. Et d’ici-là Kaleb se serait marié avec Josh ou un autre et coulerait des jours heureux. « Je sais pas si c’est une bonne idée de me laisser faire. J’veux dire… C’est pas encore naturel pour moi, d’initier ces gestes-là. T’as bien vu la stratégie pourrie pour laquelle j’ai optée… Alors… Si tu m’embrassais, là, tout de suite… J’t’en voudrais pas. » Au contraire, ça l’arrangerait. Jamie avait comme perdu toute confiance en lui, en son pouvoir de séduction, en tout. Peut-être qu’il avait besoin que Kaleb le prenne par la main au moins au début et ensuite peut-être il pourrait prendre des initiatives. Mais pour le moment ça lui paraissait trop frais pour oser quoique ce soit d’autre et il aurait aimé que Kaleb ose un peu plus que lui. Ils ressemblaient à deux adolescents qui vivaient leur premier coup de foudre...

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Décidément, Kaleb et Jamie avaient plus de mal à se comprendre ce soir que depuis le début même de leur amitié. Quand les choses semblaient si simples au jardin d’enfant et qu’ils ne se disputaient jamais. Ils ne s’étaient jamais pris la tête et surtout, n’avaient jamais parlé en se basant sur le comportement de l’autre et non sur ce qu’il disait. Kaleb interprétait mal le malaise de Jamie et Jamie n’arrivait pas à voir de quoi Kaleb était capable pour lui. Ils se torturaient l’un l’autre quand la finalité pour eux restait la même. Mais quand Jamie eut fini de parler, il resta à le regarder un instant. Il fixa ses yeux qu’il aimait tant. Il ne se posa aucune question cette fois. Il ne se remua pas les méninges dix-sept fois autour de sa cervelle pour agir. Il le fit, tout simplement. Il attrapa le col de la chemise de Jamie et ferma ses poings dessus pour tirer légèrement vers lui en même temps qu’il faisait un pas en avant. Très vite, son corps frôla celui de son ami au moment même où ses lèvres entrèrent en contact avec celles de Jamie. Il ne chercha pas à réfléchir, il ferma les yeux, savourant la douceur du moment. Il glissa à nouveau une de ses mains dans la nuque de son ami pour approfondir légèrement le baiser. Il se laissa glisser dans l’instant avant de rompre finalement le contact. Il resta malgré tout proche de Jamie, il ne se détacha pas cette fois et il termina ce petit moment par un baiser à la commissure des lèvres su blond. Un sourire étira ses lèvres. « Bon, je crois que j’ai compris. Toi et moi, on veut pas se faire du mal. On veut pas se séparer. On veut pas que ça foire entre nous. On tient trop l’un à l’autre et si on continue de se couver comme ça, on n’arrivera pas à avancer. » Ils le disaient avec des mots différents mais Kaleb avait fini par comprendre que le seul problème en fait, c’était leur amour l’un pour l’autre et leur envie que les choses aillent trop bien.  « Alors écoute, il faut qu’on prenne le risque. Si t’en as envie, on le fait et on arrête de penser aux conséquences. Notre amitié est en béton, elle survivra à ça. Moi j’en suis sûr. » Il avait le regard plongé dans celui de son ami. Les paroles de Jamie lui avaient donné l’impulsion dont il avait besoin pour prendre la décision qu’il fallait. Il avait eu tellement peur que son ami regrette qu’il n’en n’avait pas vu ses doutes. Et Jamie était si sûr qu’il ferait tout foirer qu’il ne comprenait pas que Kaleb ne voulait pas forcer les choses entre eux. Mais ils ne pouvaient plus prétendre qu’il n’y avait rien et le jeune brun avait bien l’intention de lui faire apprécier son contact, surtout maintenant qu’il y avait goûté. « Et puis peut-être qu’après avoir découvert que t’étais un con, je saurais enfin qu’il faut que je passe à autre chose et la chose sera réglée! Mais t'es loin d'être un con Jamie! » Il esquissa un sourire. Il en doutait sincèrement parce que finalement, il n’avait jamais trouvé son ami con, il l’avait toujours défendu contre vents et marées et Jamie devait s’en souvenir. Quand son ami faisait parler ses poings plutôt que ses mots, Kaleb ne cherchait jamais à savoir qui avait commencé, il supportait toujours son ami parce qu’il en avait fait une question de priorité. Il se fichait pas mal de ce que Jamie pouvait faire ou dire, il serait derrière lui peu importe la situation et le contexte. Et ça ne changerait pas parce qu’ils s’échangeaient des baisers et qu’ils essayaient de se comporter comme un couple. Surtout qu’ils n’en n’étaient pas vraiment un. « Le plus important pour moi, Jamie, c’est qu’on est ensemble, qu’on fait ça ensemble. » Il n’y avait que ça qui lui importait. Il était avec son meilleur ami, la personne la plus importante à ses yeux et il n’avait pas l’intention de lâcher l’affaire, à moins que Jamie ne l’arrête bien évidemment. Il finit par se rendre compte qu’ils n’avaient pas quitté le bas de l’immeuble et il secoua la tête en s’écartant légèrement. A cette heure, il n’y avait personne dans les rues pour les voir mais pour s’être caché des années, il pouvait comprendre que Jamie ne serait pas forcément à son aise en se sachant à découvert et à la vue de tous. « On monte ? » Ils allaient pouvoir retourner dans leur appartement, leur sanctuaire, cet endroit qu’ils partageaient depuis des années ensemble. Il aimait tellement cet appartement et ce qu’il représentait pour lui. Kaleb attrapa les clés dans la main de son ami en prenant soin de frôler ses doigts avec les siens puis il se tourna vers la porte pour l’ouvrir. Ils pénétrèrent dans le hall avant de se diriger vers l'ascenseur. Il ne mirent pas longtemps avant de rejoindre leur foyer à tous les deux.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


Kaleb prit enfin les devants. Du moins, à moitié parce que Jamie venait de lui donner une directive très claire. Encore un peu maladroit pendant ce baiser, il posa tout de même ses mains sur sa taille pour le maintenir contre lui. Il en oublia qu’ils étaient dehors. Qu’on pouvait les voir. Parce que quand ils s’embrassaient, tout le monde autour s’évaporait et il ne restait plus qu’eux deux. Cet instant ne dura qu’un court moment. Puis, les paroles de Kaleb firent écho en Jamie. Ils pouvaient prendre ce risque. Le fait que son ami soit si confiant le rassurait. Ils survivraient à un potentiel échec. Et s’ils n’échouaient pas, alors ils seraient les plus heureux du monde. Il n’y avait rien à perdre pas vrai ? Il hocha donc la tête. « Si tu promets qu’on restera amis quoiqu’il arrive alors je veux bien prendre le risque. » Toutefois les autres mots de Kaleb le vexèrent. Ou lui firent peur, difficile à dire. Maintenant qu’ils avaient commencé un petit quelque chose tous les deux, Jamie n’avait pas envie qu’il tourne la page. Ce serait peut-être le pire truc qui puisse arriver – mais ce serait un juste retour de bâton. Jamie ne pouvait pas demander à Kaleb de lui rester fidèle, d’attendre que ses sentiments soient aussi développés que les siens. Mais il n’avait pas du tout envisagé qu’il tourne la page au stade où ils en étaient. Peut-être que ce n’était qu’une mauvaise plaisanterie… Plaisanterie qui ne faisait clairement pas rire Jamie car décevoir Kaleb c’était sa pire crainte. Lui qui l’idéalisait depuis si longtemps allait sûrement tomber de haut en découvrant comment il pouvait se comporter avec ses flirts. Jamie préféra cependant ne pas répondre à ça, ils auraient le temps d’y revenir plus tard. Il hocha la tête à sa proposition et tous les deux rentrèrent chez eux.

Les premiers jours furent un peu bizarres. Un baiser de temps en temps, quelques câlins, ils n’étaient pas encore allés plus loin. Leur complicité n’était pas affectée mais leur amitié n’était pas non plus au top de sa forme. Comme s’ils cherchaient à prendre leurs marques. Ce soir-là, ils ne travaillaient ni l’un ni l’autre. Alors ils avaient choisi de se faire une soirée plateaux télés et films pour profiter un peu du repos. Parce que les soirées ça allait bien cinq minutes, Jamie ne sortait plus autant qu’avant. Probablement parce qu’il vieillissait mais aussi parce que ce n’était pas en sortant tout le temps qu’il construirait quelque chose de sérieux avec Kaleb.

Ils ne dormaient pas encore ensemble. Jamie n’avait pas encore su passer ce cap – même si en réalité, avant tout ça, ils avaient déjà dû dormir ensemble quelques fois. Les contextes étaient très différents.
Les voilà donc installés sur le canapé quand Jamie se sentit pousser des ailes. Il savait que Kaleb voulait aller plus loin mais qu’il respectait l’attente. Ce soir Jamie se sentait prêt… il en avait toutefois l’impression. Alors, tandis que Kaleb était dans ses bras, il passa plus ou moins discrètement une main sur son t-shirt. Caresser un torse, ça allait. C’était quand il s’attaquerait au bas que ça lui ferait tout bizarre, même si le manque de poitrine lui faisait tout drôle aussi. Il jeta un petit coup d’œil à son ami pour observer sa réaction. Il n’avait pas fait grand-chose mais ce simple geste en disait long sur ses intentions.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Kaleb le lui avait promis, rien ne viendrait détruire leur amitié. Ils avaient fini par se mettre d'accord, par arrêter de discuter et par tenter l'expérience, prendre le risque comme ils l'avaient si bien dit. Leur conversation ne s'était pas terminée de la façon dont Kaleb l'avait imaginé, la soirée entière lui avait paru comme dans un rêve étrange qu'il aurait fait. Et qu'il avait déjà fait tant de fois. Et quand il s'était réveillé le lendemain matin avec un mal de tête corsé, il n'avait rien oublié de ce qui s'était déroulé la veille et des mots qu'ils avaient échangé. Et des baisers. Kaleb se souvenait surtout de la saveur de son ami et de ses lèvres contre les siennes. Il avait passé une partie de sa matinée, allongé dans son lit à regarder le plafond d'un air parfaitement rêveur. Il avait souhaité que ce moment se déroule mais il n'aurait pas su dire si les choses pouvaient être aussi naturelles qu'il le voudrait. Ils passèrent quelques jours à se chercher, à tâtonner dans le noir, à s'apprivoiser. Ce n'était pas facile, chacun cherchait les limites de l'autre, chacun cherchait à préserver l'autre et dans une amitié aussi ancienne et durable que la leur, il était naturel qu'ils agissent ainsi. Kaleb faisait en sorte de ne pas brusquer son ami mais il essayait également de le pousser, comme Jamie le lui avait demandé. Sans pourtant trop en faire. Ils n'avaient pas eu beaucoup l'occasion de se croiser ou de passer de réels moments ensemble alors pour leur première soirée de repos tous les deux, ils avaient décidé de rester à mater un film à deux. Des bières trônaient sur la table basse, un carton de pizza qu'ils avaient fait livrer était déjà vide et Kaleb s'était calé avec naturel dans les bras de Jamie tandis que le film défilait devant ses yeux. Il était concentré sur l'intrigue quand il sentit la main de Jamie glisser sous son t-shirt. Il ne réagit pas tout de suite, bien trop surpris. Depuis le début, Kaleb avait évité ce genre de contact parce qu'il préférait attendre mais que ce soit Jamie qui l'initie lui fit un drôle d'effet. Il sentit immédiatement son cœur pulser avec force dans sa poitrine, comme pour l'avertir que quelque chose se passait. Il avait conscience que le regard de Jamie était dirigé vers lui et Kaleb ne s'intéressa plus une seule seconde au film. Il tourna les yeux vers son ami et lui adressa un sourire avant de venir chercher ses lèvres avec les siennes. Il se sentait apaisé quand il embrassait son ami, il oubliait tout le reste, il occultait les horreurs qu'il pouvait voir au travail, il ne se souciait plus des difficultés qu'ils pourraient rencontrer, il sentait son cœur s'alléger, son cerveau se vider et il se laissait tout entier aller à cette sensation unique. Il n'avait jamais ressenti ça, il n'avait jamais éprouvé la même chose avec qui que ce soit d'autre. Des frissons le traversaient là où Jamie avait posé sa main et il avait l'impression que tout était possible, qu'ils pouvaient être heureux. Kaleb arrêta de penser, de réfléchir, de s'inquiéter, c'était l'effet que Jamie faisait à son cerveau, quelque chose qu'il aurait cru impossible pour lui qui se posait toujours trop de questions. Il approfondit le baiser, comme ils l'avaient rarement fait depuis quelques jours et il se redressa pour changer sa position et sa main droite vint épouser la forme de la mâchoire de son ami avant de glisser dans ses cheveux. Il était complètement dingue de l'effet que ça lui procurait. Kaleb était définitivement et complètement accro à son meilleur ami. Sentant l'instant se prolonger sans que rien ne vienne les arrêter, oubliant même le film qui continuait de passer derrière eux et oubliant même où ils étaient, Kaleb glissa son autre main sur la cuisse de Jamie, remontant dans une caresse aérienne à travers son pantalon vers son entrejambe. Il esquiva pourtant l'endroit pour remonter à sa hanche, glissant ses doigts sous le haut de son ami pour caresser sa peau. Il continua son exploration jusqu'à sa ceinture avant de redescendre, laissant sa main passer vers l'intérieur de sa cuisse. Il ne quitta pas les lèvres de Jamie une seule seconde, cherchant toujours plus à approfondir leur étreinte. Il se sentait bien et même s'il évitait de trop réfléchir, il espérait ne pas aller trop loin.





Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1970
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


Toute cette relation c’était vraiment des habitudes à prendre en fait. Si le premier baiser lui avait fait tout bizarre, il les appréciait réellement maintenant. Les lèvres de Kaleb n’avaient rien à envier aux lèvres des femmes qu’il avait connues. L’infirmier embrassait même très bien. Alors quand ce dernier l’embrassa avec intensité, Jamie ne s’en sentit pas gêné. Au contraire il répondit au baiser avec plaisir, posant une main contre sa nuque alors que l’autre était toujours sur son torse. Alors il se disait que pour ce qui était du sexe avec Kaleb, ce serait la même chose. Des habitudes à prendre, des nouvelles choses à apprécier. Bon, c’était un peu plus compliqué de s’y mettre que pour les baisers parce que l’infirmier avait quand même un pénis… Mais tant qu’il n’essaierait pas, il ne saurait pas. En plus, ce ne serait pas forcément différent d’avec une fille. Parce que si Kaleb était prêt à essayer de nouvelles choses, il n’était clairement pas prêt à se prendre quelque chose dans les fesses. Donc c’était lui qui dominerait, dans sa tête c’était déjà tout décidé. En espérant que ça aille à Kaleb bien sûr mais il ne le voyait pas revendiquer ce rôle, étrangement.

Jamie était excité, c’était déjà un très bon point. Afin de rendre les choses plus pratiques, il aida Kaleb à se mettre à califourchon sur lui. Là, entre deux nouveaux baisers, il prit l’initiative de lui retirer son t-shirt. Il le laissa tomber plus loin, puis, avant de reprendre les baisers, il regarda Kaleb dans les yeux et sourit. « Tu es beau Kaleb. » Il le pensait. En fait il l’avait toujours pensé. Kaleb avait énormément de charme, encore plus depuis qu’ils sortaient ensemble. Il attrapa son visage entre ses mains et l’embrassa encore, avant de glisser ses lèvres contre son cou. Pour le moment, tout allait bien. Ca restait soft. Mais Jamie avait tout de même beaucoup de pression sur les épaules. Peur de mal faire. Peur de lui faire mal. Jamais une première fois ne lui avait paru si importante. Il n’avait pas encore dit à Kaleb qu’il l’aimait, parce qu’il ne l’avait jamais dit dans ce sens-là à qui que ce soit. Mais bordel, oui, il l’aimait. Il l’avait toujours aimé. La question était de savoir quand est-ce qu’il était passé de l’amitié à l’amour.

Après avoir embrassé plusieurs fois le haut de son torse, il avait positionné ses mains sur la ceinture de Kaleb. Jusque-là il s’était montré assuré et habile mais maintenant qu’il en arrivait à cette étape, il se trouvait tout con et un peu bloqué. Il releva les yeux vers Kaleb, légèrement paniqué et honteux. S’il pouvait reprendre les choses en mains, juste le temps de quelques minutes… Ca l’arrangerait bien.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Kaleb savait déjà que se retrouver entre les mains de Jamie, entre ses bras, serait une expérience unique en son genre. Il en avait suffisamment vu des filles défiler au petit-déjeuner avec un air satisfait qui lui donnait envie de leur casser sa tasse sur la tête. Il en avait entendu des choses, des commentaires sur les manies de son ami, ce qu’il aimait, ce qu’il n’aimait pas. Et comme le meilleur ami colocataire trop gentil, il leur faisait un café en les écoutant raconter tout ce qu’il n’aurait jamais. Sauf qu’il l’avait, et il ne pouvait que donner raison à toutes les garces qui avaient eu la chance de se retrouver dans les draps de son meilleur ami. Il profita de ses baisers, de son étreinte et il ne réfléchit même plus quand il se retrouva à califourchon sur lui avec son aide. Jamie semblait sûr de lui, de ce qu’il faisait. Voilà une chose à laquelle Kaleb ne s’était pas attendu. Il avait une main dans les cheveux de Jamie et l’autre sur sa hanche et il continuait de lui picorer les lèvres jusqu’à ce que son ami s’écarte pour lui retirer son t-shirt. Il se plongea dans son regard avec un sourire. « Tu es beau Kaleb. » Le regard du brun s’agrandit légèrement de surprise devant la sincérité du blond et il se mordit légèrement la lèvre. Il se pencha en avant pour venir embrasser Jamie avec plus de douceur, au coin des lèvres, le long de sa mâchoire. Lui dire qu’il était beau en retour serait inutile, Jamie pourrait facilement le voir dans son visage. Kaleb le dévorait des yeux, tout entier. Et pour les mettre à égalité, le brun attrapa le haut de son ami pour lui retirer à son tour et trouver un libre accès à son torse musclé. Il sentit son cœur s’accélérer tandis que le moment s’intensifiait. Et il sentait son excitation croître. Il pouvait également sentir celle de son ami contre la sienne et cela lui faisait un effet fou. Il n’osait pas bouger pour l’instant pour accentuer la friction entre eux mais il ferma les yeux et pencha la tête en arrière sous les lèvres de Jamie sur la peau de son torse. Il avait l’impression que l’intensité du moment le percutait avec force. Il n’arrivait plus à réfléchir de manière cohérente et quand il sentit les mains de son meilleur ami sur sa ceinture, il rouvrit les yeux et croisa immédiatement un regard indécis, inquiet. Kaleb ne mit pas une seconde pour réagir, il posa immédiatement ses deux mains sur celles de Jamie et il ne le quitta pas des yeux tandis qu’ils défaisaient ensemble la ceinture de son pantalon. « Tu peux faire tout ce que tu veux, Jamie, y a rien que tu puisses mal faire. » Il ne savait pas vraiment pourquoi il venait de chuchoter, il ressentait les vibrations de leur désir tout autour d’eux et il ne voulait pas éclater la bulle qui s’était formée. Il ne voulait même pas l’égratigner. Il ne savait pas si Jamie avait craint de mal faire ou s’il avait peur de passer à l’étape suivante mais comme il ne se dégageait pas et qu’il ne lui demandait pas d’arrêter, Kaleb en conclut que c’était peut-être passager et que comme souvent ces derniers temps, c’était à Kaleb de pousser un peu. Il avait toujours ce sourire serein et confiant sur le visage, parce que c’était Jamie qui le touchait et que rien ne pouvait lui faire plus de bien en ce moment. Il délaissa les mains de son ami pour qu’il juge de ce qu’elles feraient par la suite mais lui, il posa ses pieds à terre pour changer leurs positions. Il finit par inciter Jamie à s’allonger sur le canapé pour que Kaleb puisse venir aligner son corps au sien. Un parfait avantage pour les deux hommes qui faisaient quasiment la même taille. Kaleb commença par dévorer de ses lèvres le torse dénudé de Jamie, descendant doucement, sans se presser, cherchant les limites de son meilleur ami. Il atterrit bien vite à la limite du pantalon du jeune homme et il effleura le léger renflement de son jean de ses doigts tandis qu’il continuait de balader ses lèvres sur son bas-ventre. Il finit par y aller d’une caresse plus franche, à travers son pantalon malgré tout et par relever légèrement les yeux pour jauger sa réaction. Kaleb était à l’aise, heureux, complètement dans son élément. Il avait toujours rêvé de toucher son ami de la sorte, il avait toujours voulu ça pour eux et que ses rêves se réalisent de manière aussi parfaite, il n’en croyait toujours pas ses yeux. Il se servit de ses deux mains pour défaire la ceinture de son ami et ses mains attendirent une permission qu’il cherchait à présent dans les yeux de Jamie. Il en avait besoin pour continuer, il avait besoin d’être sûr qu’il faisait bien. Il ne voulait pas brusquer les choses mais il voulait voir où était la limite de son ami, le pousser. Il ne pouvait pas imaginer que les choses iraient beaucoup plus loin ce soir, il n’était sûr de rien. Il en avait envie, et son pantalon extrêmement serré ne cachait pas grand-chose de ses désirs mais il savait qu’ils n’en n’étaient peut-être pas encore là.





Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
chicago. kaleb&jamie (alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» John Madden signe a Chicago
» Transaction Chicago-Minnesota
» alignement chicago
» Lost In Chicago || Forum RPG
» Contrats - Chicago Blackhawks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: