Partagez
 
 
 

 chicago. kaleb&jamie (alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2114
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ MORPHINE.


Imaginer Kaleb avec quelqu’un ça le travaillait. Il n’avait pas du tout envie qu’on lui vole son meilleur ami ou la relation qu’ils avaient tous les deux – même s’il avait bien failli tout détruire lui-même. Mais il était hors de question de le montrer ou d’en parler à Kaleb ! Parce que le pauvre se poserait des questions et Jamie n’avait absolument pas envie qu’il s’en pose. Peut-être avait-il peur des réponses. Peut-être qu’il ressentait quelque chose de si fort pour Kaleb qu’il avait peur qu’on ne vienne mettre des mots dessus. Mais c’était avant tout pour ne pas lui donner de faux espoirs. Il était arrivé à Jamie, certains soirs, de s’imaginer la vie… S’ils sortaient ensemble. Ils s’entendaient tellement bien tous les deux, c’était vraiment le plan parfait. Mais ça, c’était s’ils vivaient dans un monde parfait. Or, Jamie ne se sentait pas capable d’assumer une relation comme ça. Déjà parce que Kaleb était un homme, ça jouait un peu, forcément. Et ensuite parce que merde, c’était Kaleb. Et que Jamie, il n’était pas un petit-ami parfait et qu’il ne l’avait jamais été. Il était même bien mauvais. Il oubliait les dates d’anniversaire, arrivait toujours en retard aux rendez-vous et surtout il était toujours en train de draguer. S’il y avait bien quelqu’un pour rendre son ami malheureux, c’était lui. Alors peut-être qu’avec Kaleb, ce serait différent. Peut-être qu’il voudrait prendre soin de lui, qu’il le ferait comme toutes ces années passées ensemble. Mais c’était un trop gros risque pour qu’il ne puisse le prendre. Oui, Jamie était lâche. Faire tomber la moto de trois motards, pas de souci, mais abîmer le cœur de son ami…

Il avait énormément réfléchi dans le taxi. En fait, ça faisait deux semaines qu’il le faisait. Alors Jamie avait beau dire qu’il ne dormait pas à cause du canapé et du bruit, mais… Toute cette histoire lui retournait la tête. Il avait l’impression qu’il n’y avait pas de bonne décision et que dans les deux cas, Kaleb souffrirait. Il pensait bien faire en partant mais un peu plus et qui sait dans quel état il aurait fini par retrouver l’infirmier. Ou par se retrouver lui-même, d’ailleurs !
Les voilà enfin chez eux. Chez eux. Ca faisait un bien fou. Il regarda l’appartement comme s’il n’était pas venu depuis plusieurs mois et sourit lorsque Kaleb lui donna les clés. C’était assez émouvant comme scène en fait. Ils s’étaient perdus, et les voilà de nouveau réunis. A son câlin il ne broncha pas. Il passa même un bras autour de son ami, bien content de le retrouver. Il savait que les étreintes se feraient rares désormais. Que Kaleb ne serait plus aussi tactile. Mais au fond de lui, Jamie voulait juste retrouver leur ancienne relation. Les mensonges en moins… « C’est rien… J’ai pas mal déconné aussi. Je pensais juste que c’était la meilleure chose pour toi. » Il haussa les épaules. « Moi je te promets de ne plus renverser la moto d’un biker… » Jamie aurait volontiers parlé de son vœu. d’abstinence aussi mais il préférait éviter. Kaleb s’en rendrait compte bien assez tôt de toute façon.

Jamie était franchement fatigué oui. Mais… Il ne voulait pas aller se coucher maintenant. Ils auraient le temps de dormir demain comme le disait si bien Kaleb – même si sa phrase envisageait sûrement un autre genre d’activité que pioncer. Pour avoir l’esprit tranquille, le barman avait envie et besoin de parler avec son meilleur ami. « J’aimerais bien me vautrer dans mon lit là actuellement… On peut discuter, un peu ? » Dans sa chambre, sur son lit, OUI mais ne soyez pas aussi réducteurs, ils étaient adultes quand même, ce n’était pas forcément ambigu. Alors ils s’installèrent dans la chambre de Jamie. Ce dernier soupira de soulagement en retrouvant son lit et s’y allongea bien confortablement. Il tourna la tête vers Kaleb, une question le tiraillait. Enfin, plusieurs, mais... « Kaleb… J’ai une question. Qu’est-ce que… Qu’est-ce qui te plaît chez moi ? » Jamie voulait savoir. Est-ce qu’ils connaissaient la même personne tous les deux ? Parce que mine de rien, le barman n’avait pas une très bonne opinion de lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Kaleb se sentait mieux depuis quelques heures. Bien mieux que ces deux dernières semaines. Il n'avait aucun mal à promettre à Jamie de ne plus jamais lui mentir. Il apprécia leur étreinte, même s'il savait qu'il s'agirait sûrement de leur dernière. Et il était soulagé que Jamie ne le repousse pas et lui rende même son câlin. Il en avait besoin. Même s'il ne pourrait plus se montrer aussi à l'aise à l'avenir. Il profitait simplement de l'instant. Il se recula quand son ami osa lui dire qu'il avait fait ça pour lui et uniquement pour lui. Que les choses seraient peut-être plus faciles pour lui à partir du moment où Jamie serait sorti de sa vie. Il détestait totalement cette idée. " Ne refais jamais ça Jamie." Le sortir de sa vie aussi simplement. Se battre avec des bikers pour le revoir. Faire l'idiot. Il ne voulait plus avoir à le soigner, encore moins à le voir partir comme il l'avait fait. Le retour à la maison était une bouffée d'oxygène et il ne se sentait plus fatigué. Il interrogea Jamie sur son envie de dormir et il essaya de ne pas paraître surpris quand il lui proposa de discuter tout en se vautrant dans son lit. Ils l'avaient déjà fait, ce n'était pas donc pas un problème pour Kaleb. Il le suivit dans sa chambre et s'amusa de son air lorsqu'il s'allongea sur le lit. Lui qui avait dormi dans les lits inconfortables des salles de garde pendant des jours, il comprenait ce que ressentait Jamie. Le brun le rejoignit après avoir viré ses chaussures et il alla s'installer à une distance qu'il jugea raisonnable. Il s'allongea sur le côté, un bras sous un coussin, l'autre posée sur le matelas, il replia légèrement les genoux. Il releva les yeux pour croiser le regard de Jamie et lui adressa un sourire avant de reprendre son sérieux à sa question. Il se mordit la lèvre, pas sûr que le sujet le mette très à l'aise. Mais il avait promis de ne plus rien cacher à son meilleur ami. Prétendre que rien ne lui plaisait ou qu'il avait fait l'impasse sur son attirance auraient été deux gros mensonges. Il inspira un bon coup avant de se tourner sur le dos. Il préférait regarder le plafond en parlant de ça. "Merde Jamie, t'aurais pu commencer par une question plus soft." Ce n'était pas vraiment un reproche, il observa la peinture blanche au dessus de lui, l'air songeur. "T'es là depuis toujours, tu m'as jamais laissé tomber. Je sais que j'ai qu'un coup de fil à passer, un mot à dire pour que tu débarques plus vite que ma mère quand elle m'entendait me masturber dans ma chambre!" Il marqua une pause en lui adressant un sourire complice. Voilà un souvenir qu'il avait raconté des années auparavant à son meilleur pote. Mais il détourna vite les yeux pour reprendre, avec sérieux. "T'es le mec le plus loyal que je connaisse, tu ferais tout pour tes amis et en même temps, il est pas facile de gagner ton amitié, elle est précieuse... Tu as un caractère de cochon et t'es un vrai bordélique, incapable de ranger sa paperasse mais au fond, t'es quelqu'un de génial Jamie. Et c'est ton incapacité à comprendre ça qui te rend si beau à mes yeux." Kaleb posa une main près de son propre cœur et se frotta la poitrine. Il avait mal d'en parler et en même temps, dire tout ça lui faisait le plus grand bien. "T'es quelqu'un d'honnête, tu ne te cache jamais, tu es vrai et avec toi, j'ai l'impression que tout est possible. Tu es fort, tu es un pilier sur lequel je sais que je peux compter." Il se mordit légèrement la lèvre avant de poursuivre dans un soupire. "J'aime être celui qui arrive à te canaliser quand tu t'énerve, celui qui est là pour toi comme tu l'es pour moi, on peut tout faire ensemble, y a pas de tabou, y a pas de malaise, on a toujours été comme les deux faces d'une même pièce. C'est pas un truc que je peux expliquer, je le ressens depuis des années." Il ferma les yeux un instant avec un sourire. Il essayait de mettre des mots sur quelque chose qui l'habitait depuis des années, quelque chose qu'il avait cherché à repousser. Il connaissait les doutes que Jamie avait sur lui-même, l'opinion qu'il avait de lui et pourtant, il ne pouvait s'empêcher de voir tout ce qui faisait de Jamie la plus belle personne qu'il connaisse. Il tourna la tête pour croiser le regard de son meilleur ami, légèrement mal à l'aise. "Je t'aime pour ce que tu es Jamie mais c'est aussi nous que j'aime. Tout ce qu'on est, ce qu'on représente l'un pour l'autre." Il ne prit conscience qu'à ce moment qu'il venait de dire à son ami qu'il l'aimait avec une simplicité qui le déconcertait. Et il détourna le regard bien vite. Il se passa une main dans les cheveux en fermant les yeux, comme s'il ne voulait plus affronter le regard de Jamie avant des années.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2114
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ MORPHINE.


Cette question, même si elle rendait la situation à nouveau gênante, était importante pour Jamie. Il voulait savoir ce qui pouvait tant plaire à Kaleb, la façon dont il le voyait. Et à l’écouter faire ce trop long discours sur ses qualités, il avait de la merde dans les yeux. Le barman ne se voyait pas du tout comme ça. A la longue, il se savait nocif. Trop impulsif, du genre à lever la main pour se défendre quand il était incapable de répliquer autrement. Du genre bougon même quand il se levait à quatorze heures du matin. Qui était un très mauvais cuisinier. On pourrait croire qu’avec Kaleb il faisait des efforts mais non. Il était plus doux, plus accessible aussi et avait tendance à beaucoup moins s’énerver mais ça il le faisait sans s’en rendre compte. Parce que Kaleb était et avait toujours été son vrai repère. La valeur sûre. Quelqu’un à qu’il pourrait confier sa vie s’il le fallait.
Il écouta tout le petit discours de Kaleb sans jamais l’interrompre, lui jetant quelques regards de temps à autre. Puis un « Je t’aime » sauvage apparut. Jamie ouvrit un peu plus grand les yeux alors qu’il entendait ces mots pour la première fois. Enfin… Pour la première fois sincèrement. Parce qu’il y avait bien eu des greluches pour l’aimer mais aucune d’elle ne le connaissait comme Kaleb. Aucune d’elle ne l’aurait pris avec ses incroyables défauts contrairement à son ami. « Tout ce que tu as dit ça me touche Kaleb. Et t’es aussi quelqu’un de génial. Compréhensif, tellement patient avec moi. Je pourrais retourner des montagnes pour toi. » Ou des motos de biker, au choix. Il se redressa doucement pour s’installer en tailleur et regarder Kaleb. Dans les films, c’était le moment où le gars changeait d’avis et initiait un baiser. Jamie hésita quelques secondes… Malheureusement, ils n’étaient pas dans un film. Mais si Jamie hésitait, c’était déjà un bon début. C’est que l’idée ne le rebutait pas totalement. En fait, il ne voyait que ça comme solution pour que Kaleb soit heureux : lui laisser sa chance. Mais ça lui paraissait tellement… Impossible ? Ou trop tôt. S’il avait été une femme les choses n’auraient pas été plus simples. Ils étaient tellement proches ces deux-là que le risque aurait été aussi grand. L’avantage avec Kaleb, c’est qu’il ne risquait pas de la mettre enceinte ! L’inconvénient c’est qu’il n’arrivait pas à s’enlever l’aspect pénis de la tête. Et ça le dégoûtait un peu.

Bah voilà. Avec sa question débile il avait foutu un malaise. Alors, il choisit lâchement d’écourter leur petite soirée. Jamie s’étira doucement avant de lancer un regard désolé à son ami. « Ca te dérange pas qu’on aille se coucher ? J’suis crevé… On reparlera de tout ça demain si tu veux. » Ou peut-être pas. Kaleb n’opposa pas beaucoup de résistance et sembla s’enfuir dans sa chambre comme un voleur. Sa déclaration avait dû le chambouler… Jamie espérait juste qu’il n’avait pas encore fait une connerie.
Il s’endormit avec un peu de mal ce soir-là. L’esprit occupé par une tonne de pensées bizarres et même contradictoires. Juste avant il pensa à mettre un réveil pour le lendemain. Après tous les désagréments qu’il avait causés, Jamie pouvait au moins préparer le petit-déjeuner le lendemain…

Ce qu’il fit avec une bonne volonté inhabituelle pour lui qui n’était pas du matin. Il prépara un petit-déjeuner de roi et se rendit dans la chambre de Kaleb. Il frappa avant toute chose et poussa la porte avec son épaule pour lui apporter le plateau. « Surpriiiise. »

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Allongé dans son lit à peine une heure après avoir quitté Jamie comme un parfait abruti, Kaleb continuait de regarder le plafond de sa chambre, un bras coincé derrière la tête, se maudissant d'avoir été aussi bavard. Il avait tenu à rester loin de son regard pendant qu'il énumérait ses qualités exceptionnelles mais il n'avait pas loupé sa réaction quand il lui avait avoué l'aimer. Il l'avait senti bouger, se redresser, mais lui-même n'avait pas fait le moindre geste. Il savait très bien que Jamie ne se découvrirait pas gay du jour au lendemain et cette histoire d'attirance, c'était son seul problème. Il avait fermé les yeux aux mots de son ami. Il était touché évidement par la façon dont il le percevait mais c'était douloureux quand même. C'était comme prendre un râteau en pleine face, l'image était extrêmement bien trouvé. Finalement, le malaise s'était à nouveau fait ressentir entre eux. Il en avait trop dit, il en était persuadé. Il aurait dû se contenter de lui dire qu'il ne se sentait pas prêt à en parler. Il fallait qu'il rappelle Josh, qu'il lui fixe un rendez-vous. Il était d'autant plus déterminé à se sortir de Jamie de la tête maintenant que son ami était au courant. Puisqu'il ne pouvait pas avoir ce qu'il voulait, il allait prouver à son meilleur ami qu'il pouvait passer outre cette attirance et restait la personne la plus proche de lui. Il allait s'y employer avec soin. Il fallait qu'il montre qu'il passait à autre chose. Il fit tourner son téléphone dans ses mains dans l'intention d'envoyer un message à son collègue mais il n'y parvenait pas. Il réfléchissait trop, comme d'habitude. Si l'impulsivité caractérisait son meilleur pote, Kaleb était l'opposé. Il se prenait trop la tête, il était le genre à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Et c'était ce qui l'empêchait de trouver le sommeil alors qu'il en avait grandement besoin.



Ce fut sûrement pour cette raison qu'il eut tellement de mal à émerger le lendemain. Et que pas un seul instant les bruits dans la cuisine lui parvinrent. Il n'avait pas mis de réveil, persuadé de se lever le premier de toute façon. Il s'était enroulé dans sa couverture et il ouvrit à peine les yeux quand il entendit frapper à la porte de sa chambre. Il se redressa et eut la surprise de découvrir Jamie, sur le palier, un plateau à la main, un sourire aux lèvres. Il le contempla d'un air hébété quelques instants. Il ne s'y attendait certainement pas. Il n'aurait même pas été surpris de constater que Jamie s'était barré dans la nuit après avoir retourné les mots de Blake dans tous les sens. Et c'est en sentant la peur s'envoler de son cœur qu'il se rendit compte qu'à quel point il y avait songé. Il promena son regard sur le sourire de Jamie et lui en offrit un en retour. Kaleb était du matin, bien plus que son ami en tout cas en règle général et le voir faire cet effort pour lui n'allait pas l'aider à tourner la page pour arrêter de penser qu'ils seraient parfaitement heureux ensemble. Finalement, ils agissaient déjà comme un vieux couple, le sexe en moins. Bien sûr, cette simple idée lui fit baisser les yeux un instant avant de se reprendre. Il se secoua en accueillant son ami. "Je suis impressionné, tu as réussi à te servir de la machine à café ? " Il s'amusa tandis que Jamie approchait de son lit avec son plateau. Il se redressa, laissant sa couverture couvrir ses cuisses. Il ne portait rien d'autre qu'un boxer mais n'y fit pas plus attention. La face encore endormie, ses cheveux en bataille, il devait représenter un joli tableau. Il laissa la place à Jamie. " Merci, mais tu avais aussi besoin de te reposer, comment tu te sens ? " Il essaya de deviner à l'aspect général de Jamie si rien ne le faisait souffrir. Il avait toujours la gueule d'un ancien taulard venu chercher les ennuis à des bandits mais il ne semblait pas avoir plus mal que la veille. Une bonne nouvelle pour Kaleb. Il désigna la place à côté de lui en tapotant dessus. " Tu le prends avec moi ? " Il observa le plateau avec gourmandise. Ca sentait les œufs et le bacon. Kaleb avait vécu quelques temps à Londres pour un stage et l'habitude de manger du salé au matin lui était resté. Et Jamie s'en souvenait. Il attrapa son café pour en boire une gorgée brûlante. " Tu as bien dormi ? " Il leva les yeux pour rencontrer ceux de son ami. Il voulait savoir s'il avait songé à leur conversation de la vieille sans trop y croire. Mais il n'était pas sûr d'être prêt à en reparler.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2114
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Cette journée avait été géniale. Exactement ce qu’il leur fallait pour renouer le peu de lien qu’ils avaient perdu. Parce qu’au fond, il faudrait bien plus que deux semaines pour les séparer ces deux-là – si c’était toutefois possible. C’était comme si les choses n’avaient pas changé, comme s’ils ne s’étaient jamais disputés. Bon, à une différence près : Jamie n’avait pas arrêté de repenser à la déclaration de Kaleb. Il n’en était pas dégoûté, juste… Perplexe. Parce que Kaleb était probablement la seule personne qui pouvait le voir ainsi, sous son meilleur jour parce qu’il était aussi la seule personne avec laquelle Jamie se sentait assez bien pour lâcher prise. Pour faire confiance. La seule personne à lui donner envie de faire des efforts aussi. Il avait peur de rater quelque chose, de faire une connerie en ne lui laissant pas sa chance. Mais il avait aussi peur de lui laisser sa chance et que ça ne marche pas ou que pire, ça le dégoûte. Tellement de choses qu’il avait essayé de mettre de côté pendant toute la journée afin de profiter au mieux.

Quelques jours étaient passés depuis ces retrouvailles à l’hôpital. Jamie avait pris le boulot et il semblait aller bien, il s’était un peu calmé sur les emmerdes tout de même. Son esprit était toujours très préoccupé, un peu plus à chaque fois qu’il voyait Kaleb avec ce Josh. Ils n’étaient pas ensemble mais ils flirtaient et parfois même dans son bar. Kaleb semblait libéré d’un poids et il se permettait des choses. Jamie ne lui en voulait pas, il était même content pour son ami mais c’était… C’était compliqué. Il aurait pu parler à Kaleb de ses doutes. De ses questions. Mais il ne voulait pas l’alarmer ni qu’il ne le juge. Ce qui était stupide parce que Kaleb serait certainement la dernière personne capable de le juger.
Il n’aimait pas les hommes. Ca non. Ils ne l’attiraient pas. Mais peut-être qu’il aimait Kaleb. Juste Kaleb. Pour une tonne de raisons qu’il serait incapable d’énumérer tant ça l’étonnait lui-même. Mais ça non plus il ne pouvait pas le dire à Kaleb. Parce qu’il n’était pas sûr de lui ni de ses sentiments. Déjà, il n’avait jamais voulu vivre en couple. Mais étrangement, il n’avait plus couché avec aucune fille depuis trois semaines et il s’en portait bien.

Ce soir ils étaient invités à la soirée d’un ami commun. Le genre de soirée bien alcoolisée en général qui dégénérait la plupart du temps. Ils avaient alors convenu d’y faire un saut mais de ne pas spécialement s’y attarder. Sauf que, quelques verres plus tard… Une idée totalement stupide fit irruption dans le cerveau de monsieur Jamie. Vous sentez la douille venir, déjà ? Alors qu’il avait perdu Kaleb de vue quelques minutes, il l’aperçut dans la foule et le tira par le bras pour l’entraîner dans un coin à l’écart. « Bon écoute. Tony m’a mis au défi de rouler une pelle à un gars contre 100 dollars, il est persuadé que j’vais pas le faire. Et à part toi… Ils me dégoûtent tous ici. J’ai pas envie de te prendre en traître, j’préfère te poser la question avant mais j’ai pas envie de perdre 100 balles. » Il n’y avait jamais eu aucun pari. Ca faisait plusieurs jours que Jamie avait envie de l’embrasser, pour essayer, mais il n’assumait pas. Alors, l’alcool aidant, il avait trouvé ce plan clairement bancal. Plusieurs failles : si personne ne les voyait s’embrasser – car clairement il n’allait pas le faire devant tout le monde – il était tout autant possible de dire au fameux Tony qu’ils l’avaient fait sans pour autant le faire. Ensuite, le Tony en question, vous voulez dire celui qui lavait les amygdales d’une blonde depuis déjà trois quarts d’heure ? Improbable qu’ils se soient parlés ce soir. Mais il espérait que Kaleb ne réfléchirait pas trop. C’était sa chance de convaincre Jamie qu’ils pouvaient être ensemble sauf qu’il n’en savait rien… Oui, ça aurait été plus rapide d’assumer mais Jamie n’en était pas encore là. Heureusement qu’ils s’étaient promis de ne plus jamais mentir, hein ?

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Kaleb était en apparence la personne la plus épanouie du moment. Depuis qu’il avait renoué avec Jamie, il était parfaitement heureux, ça, il ne pouvait ni le nier ni le feindre. Il avait retrouvé sa joie de vivre, il avait arrêté d’enchaîner des heures impossibles à l’hôpital ou encore d’arrêter de voir ses amis pour éviter les questions gênantes sur la situation entre les deux siamois, comme tout le monde aimait les appeler. Il avait retrouvé l’amitié la plus précieuse de sa vie et il en était comblé. Mais depuis qu’il avait fait sa déclaration à Jamie, il avait une boule dans l’estomac qu’il cachait la plupart du temps. Il n’arrivait pas à se défaire de la désagréable impression de malaise qui les habitait parfois quand ils étaient seuls. Il avait peur que Jamie interprète parfois ses gestes, il avait peur de poser les yeux sur son ami quand ce dernier se baladait à moitié à poil dans l’appartement, ce qu’il faisait aussi de plus en plus rarement. Ils avaient perdu quelque chose et pour quelqu’un d’aussi tactile que Kaleb, c’était un problème dont il fallait qu’il s’accommode. En dehors de sa relation redevenue normale avec Jamie, le jeune infirmier avait décidé de mettre à exécution sa bonne volonté de ne plus mettre Jamie mal à l’aise avec ses sentiments et avait accepté de prendre un verre avec Josh. Ils en avaient profité pour apprendre à se connaître, pour discuter et le jeune homme était quelqu’un d’ouvert, de sympa, de drôle et d’attachant. Ils passaient de super soirées et Kaleb l’emmenait souvent au bar de Jamie pour finir la soirée. Il ne saurait dire s’il le faisait pour prouver à Jamie qu’il arrivait à passer à autre chose, pour lui montrer qu’il l’oubliait et qu’il pouvait avancer et guérir de cet amour qui l’envahissait depuis des années. Il avait presque réussi à se convaincre lui-même que l’amour qu’il avait pour Jamie, il l’avait entretenu en même temps qu’il l’avait caché et que maintenant que son ami était au courant, il pouvait lâcher prise, le laisser partir et comme il avait eu la réponse à la question qu’il se posait, il était plus facile pour lui de flirter avec Josh. Mais il n’en n’était rien. Cette attirance s’accrochait à Kaleb comme une moule à son rocher. Elle était là, toujours présente, toujours tenace et toujours aussi intense. Peut-être même plus depuis que Jamie était aux petits soins pour lui. S’il ne lui avait plus préparé le petit-déjeuner, il était attentif à lui, plus que d’habitude et cela rendait Kaleb encore plus accro à son ami qui se préoccupait plus de son bien être que du sien. Il y avait un détail qui chiffonnait le jeune infirmier d’ailleurs, c'était l’arrêt total et complet des activités nocturnes de Jamie. Soit le barman faisait en sorte de coucher la journée ou pendant que Kaleb était de garde, soit il avait prolongé son vœu d’abstinence de plusieurs semaines, ce qui lui semblait carrément dément. Il ne savait pas s’il se cachait pour éviter à Kaleb d’affreuses visions au petit-déjeuner et dans un cas comme dans l’autre, il trouvait la situation étrange. Mais il n’en laissait rien paraître, il avait trop peur de découvrir qu’il se faisait des films sur la bienveillance de Jamie et que ce dernier se tapait des filles dans le dos de Kaleb. Il n’aurait pas su dire quelle situation était la pire à ses yeux. Mais ce soir, il se sentait détendu et l’alcool l’aidait peut-être un petit peu. Ils avaient fait un saut à une soirée en se promettant de ne pas rentrer tard mais visiblement, ils avaient besoin d’évacuer plus que Kaleb ne l’imaginait. Et le jeune infirmier n’y alla pas avec le dos de la cuillère. Il en était à son cinquième verre et il venait de se rendre compte que Jamie n’était plus à ses côtés quand il sentit une pression sur son bras. Il se retourna et adressa un sourire à son ami qui le tirait à l’écart de la foule. Kaleb fronça légèrement les sourcils devant l’air sérieux du barman. « Bon écoute. Tony m’a mis au défi de rouler une pelle à un gars contre 100 dollars, il est persuadé que j’vais pas le faire. Et à part toi… Ils me dégoûtent tous ici. J’ai pas envie de te prendre en traître, j’préfère te poser la question avant mais j’ai pas envie de perdre 100 balles. » Il en resta bouche bée trop longtemps pour quelqu’un de sobre. Signe qu’il ne l’était plus vraiment. Il observa les traits de son ami avec beaucoup de sérieux parce qu’il croyait à une plaisanterie. Mais Jamie ne lui ferait pas un truc pareil, il ne se moquerait pas ainsi de sa tronche avec d’autres, ce n’était pas son genre. Ils se défendaient corps et âme contre ce genre de mesquineries justement, jamais Jamie ne serait rentré dans un jeu l’impliquant. La confiance aveugle qu’il avait en Jamie était inébranlable sur ce point. Néanmoins, il reprit ses esprits et l’alcool aidant énormément, un sourire se dessina sur ses lèvres. « Et Tony, il te devra 100 dollars ? On partage ? » Il se rendrait compte plus tard combien la demande de son ami lui avait fait mal sur le moment mais il ne prit pas le temps de réfléchir, il attrapa sa main. « Attends, j’ai une idée ! » Il l’entraîna à sa suite. Il n’avait pas l’intention une seule seconde de faire ça dans un coin sombre à une soirée qui risquait de dégénérer à tout moment. Il avait bien l’intention d’en profiter puisque dans la phrase de Jamie il y avait l’expression « rouler une pelle ». Si c’était sa seule chance de poser ses lèvres sur son ami, il n’allait pas la laisser passer. Il ouvrit rapidement la première porte qu’il trouva et pénétra dans un bureau visiblement inoccupé et qui fermait à clé. Il gloussa en tournant le loquet. S’il était joyeux, il savait qu’il se souviendrait de tout le lendemain. Il avait l’impression d’être un gamin de seize ans sur le point d’être pris en flag à peloter une fille. Il se tourna vers son ami et sortit son téléphone portable. « Il te faut une preuve ? » Ils pouvaient prendre la photo à n’importe quel moment. Que Kaleb ait accepté si vite l’idée était en soit une très mauvaise idée mais il aurait le temps de le regretter demain. Il ne voulait pas que Jamie perde la face devant Tony et il avait l’intention d’aider son pote à récupérer son fric. Il s’approcha de lui, parce qu’il fut tout à coup incertain. C’était un jeu pour lui, bien sûr, mais l’enjeu était peut-être un peu trop élevé pour Jamie. Lui-même aurait fait le pari qu’il n’en n’était pas capable en fait. Il finit par se passer une main nerveuse dans les cheveux. « Toujours sûr de toi ? » Il ne voulait certainement pas commencer, il laisserait Jamie faire ce qu’il voulait de lui. C’était toujours ainsi que ça avait fonctionné entre eux. Ils se sacrifiaient l’un pour l’autre sans hésitation. C’était juste une histoire de 100 dollars et pas une affaire d’état heureusement. En fait, Kaleb semblait persuader que son ami allait changer d’avis.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2114
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Jamie savait que ça finirait mal. Que Kaleb finirait par comprendre son plan et qu’il lui en voudrait. Lui-même s’en voulait déjà en fait. C’était une tellement mauvaise idée. Mais à ce moment-là, il mettrait ça sur le compte de l’alcool ! Plus facile que d’avouer qu’il avait eu peur mais que, malgré les apparences, il avait très envie d’essayer. Il fallait tout faire pour ne pas mourir con après tout et tenter sa chance auprès de Kaleb devait en faire partie. Il eut un peu peur de sa réaction à l’annonce du pari mais Kaleb semblait avoir bu assez pour ne pas se fâcher ou le prendre mal. A la place, il proposa à Jamie de partager. Ce dernier ne put s’empêcher de sourire avant de réaliser que ce putain de baiser allait lui coûter 50 balles. Bah oui, puisqu’il n’y avait pas de pari, Kaleb n’aurait jamais sa part… Sauf si Jamie payait de sa poche. Alors dit comme ça c’était vraiment tordu, je vous l’accorde. « Ca marche on partage ! » Et il suivit Kaleb dans une pièce totalement random de la maison.

Ca allait être le moment. Leur moment. Jamie était tout stressé, il avait les mains moites… Il avait embrassé une centaine de filles, peut-être plus, mais là c’était différent. C’était Kaleb. Son âme sœur. La personne qu’il ne voulait pas décevoir. Alors il eut un instant de doute. Oh non, il allait le faire ça c’était certain. Mais il hésitait à lui révéler son mensonge avant qu’il ne prenne des proportions trop grandes. A sa question il hocha la tête, les yeux rivés sur les lèvres de Kaleb. Il se demandait encore comment faire, que faire de ses mains, et si c’était une bonne idée. Il valait mieux ne pas trop réfléchir dans ce genre de situations… « Oui… J’suis sûr. » Ca lui permettrait de passer un cap. De savoir si oui ou non quelque chose était possible entre eux. Il avait la pression. Au fond c’était sans doute mieux que Kaleb pense à un pari, lui au moins il ne prendrait pas trop ça au sérieux. Et dans le cas où Jamie n’aimerait pas, il ne serait pas trop déçu. Enfin, il voyait les choses comme ça en tout cas.

Il prit une profonde inspiration puis s’avança lentement vers Kaleb. Au fond, il fallait sûrement s’y prendre comme avec une fille. Alors il posa une main sur les hanches de Kaleb, une autre sur sa joue, et après une ou deux secondes d’hésitation à le regarder comme un con, il l’embrassa. Jamie oublia totalement la photo, la fête, le reste. Aujourd’hui, leur amitié prenait un nouveau coup. Ca passe ou ça casse. Et alors que leurs lèvres se séparaient après quelques secondes assez intenses pour Jamie – et certainement Kaleb – : « Ok j’ai menti. Y’a pas de pari. J’avais besoin… D’un prétexte pour faire le premier pas. Et le deuxième. » Et à ces mots, avant que Kaleb ne puisse râler ou quelque chose du genre, il posa une nouvelle fois ses lèvres sur celles de l’infirmier. Ca n’était pas si mal. Bizarre, mais pas si mal.

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Oui… J’suis sûr. » Kaleb sentait l’alcool bouillonner en lui et il ne prit pas vraiment conscience de ce à quoi il venait d’acquiescer. Sauf que quand Jamie fit un pas en avant vers lui, Kaleb cligna des yeux et réalisa l’énormité de ce qu’il s’apprêtait à faire. Il avait également remarqué le malaise de son ami, sans trop savoir comment l’interpréter. Il ne savait pas s’il était gêné à l’idée de lui demander un tel service ou si c’était d’embrasser son pote qui le mettait mal à l’aise. Peut-être que l’idée n’était pas si bonne finalement. Mais Jamie semblait déterminé et Kaleb clairement trop alcoolisé pour avoir à se poser mille questions. Ce qui était une très bonne chose pour quelqu’un comme lui qui réfléchissait cent fois trop. Il était à moitié abruti par l’alcool et il remarquait quand même quelques détails sur Jamie qui auraient dû l’alerter mais il avait les yeux fixés uniquement dans ceux de son meilleur pote. Ils se regardèrent un instant, un long moment pendant lequel Kaleb ne bougea pas. Il ressentit toute l’intensité du moment et il déglutit avec difficulté. Il ne ferait pas le premier pas mais il en était sacrément tenté. Il regarda la bouche de son ami une seconde avant que ce dernier ne s’avance pour poser sa main sur sa hanche et l’autre sur sa joue. Il aurait dû en être alerté directement. Pourquoi Jamie le touchait s’il s’agissait simplement d’un pari stupide dont il voudrait se débarrasser au plus vite ? Ses questions s’envolèrent comme une nuée de papillons quand la bouche de son ami se posa sur la sienne. Il en oublia son propre prénom et il en avait clairement oublié la photo qu’il était censé prendre. Il n’avait pas envie que qui que ce soit assiste à ça de toute manière. Il ne savait pas vraiment quoi faire d’autre à part rendre son baiser à Jamie et n’osa pas le toucher. Il n’était pas là pour en profiter après tout. Mais son cœur se mit à tambouriner avec force dans sa poitrine, il eut l’impression que sa cage thoracique s’envolait de bien-être. Si c’était le seul baiser qu’il échangerait jamais avec Jamie, il avait bien l’intention de graver ses sensations dans sa mémoire. L’intensité du moment lui fit perdre pied quelques instants et il avait l’impression d’être tout à coup plus alerte. Quel meilleur moyen de dessoûler que de se rendre compte de ce qu’il ne pouvait pas avoir. Kaleb recula en même temps que Jamie et rouvrit les yeux pour croiser le vert incroyables de ceux de son ami. « Ok j’ai menti. Y’a pas de pari. J’avais besoin… D’un prétexte pour faire le premier pas. Et le deuxième. » Il en resta bouche bée juste avant que Jamie ne s’avance à nouveau et ne scelle leurs lèvres pour un second baiser. La poitrine de Kaleb se gonfla, il sentit sa gorge se serrer. Jamie n’était pas rebuté par son contact et il venait de l’embrasser, deux fois de suite, sans que personne ne l’ait jamais défié de le faire. Il n’eut pas le temps d’analyser ces données-là. Il fallait qu’il se secoue. Il s’empressa de lever sa main droite pour aller la poser sur la nuque de son ami, répondant avec intensité à son baiser. Il avait l’intention de participer de manière plus active, sans réfléchir aux conséquences ni à ce que cela signifiait pour leur amitié. Il n’osa pas faire un pas pour les rapprocher davantage, pour éviter d’effrayer le jeune homme qui s’essayait pour la première fois au contact homosexuel. Il se contenta donc de lui caresser la nuque du bout des doigts. Mais il lui fallait reprendre sa respiration et Kaleb se recula légèrement. Là, un éclair de crainte traversa ses yeux tandis qu’il les posait à nouveau sur son ami. Il avait peur de sa réaction, que tout ça ne soit dicté que par l’alcool présent dans ses veines. Il déglutit avec difficulté et il se mordit la lèvre nerveusement. Il relâcha légèrement sa pression sur sa nuque et fit glisser sa main entre eux pour la poser sur la poitrine de Jamie. Il sentait les pulsations de son cœur faire écho aux siennes dans sa poitrine. Il avait envie de recommencer mais quelque chose l’arrêtait. Il n’avait pas envie de gâcher l’instant mais il avait la gorge sèche et l’esprit un peu embrumé. « J’peux dire adieux à mes cinquante dollars alors ? » Il eut un sourire puis un rire légèrement nerveux avant de secouer la tête. « Pourquoi t’avais besoin d’un prétexte ? » Kaleb s’était mis à nu devant Jamie des jours plus tôt, c’était à son tour. Il avait besoin de savoir pourquoi ce baiser, ce qui avait bien pu changer. Il n’était même pas sûr que Jamie n’allait pas changer d’avis soudainement et le relâcher d’un air dégoûté. Il n’était pas en colère, il était trop hébété pour ça. Il avait juste envie de savoir ce que tout cela signifiait pour son ami. S’il pouvait encore l’appeler ainsi.




Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2114
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Shiya


Le deuxième baiser avait été encore plus intense. Comme si c’était possible. Son cœur battait fort contre sa poitrine et il menaçait de s’en extirper à tout moment. Deux pensées lui vinrent en tête : pourquoi j’ai attendu si longtemps ? et qu’est-ce que j’ai fait ? Une partie de lui regrettait. Cette même partie de lui qui avait peur de le faire souffrir et de le décevoir. Kaleb c’était sûrement le petit-ami parfait, qui savait organiser les soirées romantiques et prendre soin de l’autre. Mais chez Jamie c’était moins inné. Il faudrait lui apprendre toutes ces choses. D’autant que sortir avec son colocataire c’était la pire idée du monde. Ils habitaient déjà ensemble, ça rendait le truc tellement officiel, tellement rapide.

La tête que tirait Jamie après ce deuxième baiser devait être franchement drôle à voir. Il était paumé. Encore plus qu’avant. C’était malin… Il se frotta la nuque, avec la sensation que les doigts de Kaleb étaient toujours posés contre sa peau. La blague de Kaleb lui extirpa un léger rire. A moins que ça ne soit un rire nerveux. « Non, pas d’fric pour toi… » Valait-il mieux gagner cinquante dollars ou un Jamie ? Pas évidente cette question ! « J’aime pas les hommes Kaleb. Ca me répugne comme idée. Mais je… Enfin depuis que tu m’as dit toutes ces choses… J’arrête pas d’y penser. » Il avait espéré que l’alcool lui permettrait de changer de sujet au moins le temps d’une soirée mais son esprit restait focus sur cette grande question : était-il gay ? Alors clairement non. Il était sûr de ça, car même Tony que toutes les filles trouvaient beau ne lui plaisait pas. Toute la question était de savoir s’il était Kalebosexuel et a priori, il avait la réponse… « J’aime pas te voir avec Josh. Il a l’air sympa mais ça me plait pas. » Et ce type avait beaucoup de chance que Jamie se soit montré civilisé. Si ça ne tenait qu’à lui, il l’aurait invité à le rejoindre sur un ring de boxe… Jamie soupira, attrapant la chaise derrière le bureau pour s’y asseoir un instant. « C’est pas l’alcool qui parle. Enfin j’crois pas… Bref t’as réussi à me faire douter de ma sexualité et là tout de suite j’sais pas quoi te dire. Ca m’a pas… dégoûté. » Tu pourrais dire que tu as aimé, abruti. « On fait quoi maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 755
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty


Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.

chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Tumblr_inline_o4yh82WqNA1szaa83_250

   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Kaleb n’était pas peu fier quand il entendit le rire de Jamie. Avec son air paumé, il avait au moins réussi à le décrisper cinq minutes. Il craignait justement les regrets de son ami et il n’avait pas envie qu’il ait agi par pitié. « Non, pas d’fric pour toi… » Il se fichait pas mal de l’argent au final, rien ne l’intéressait plus que les explications qu’il avait besoin d’avoir. Il avait du mal à comprendre les intentions du blond à son égard et il était au moins aussi paumé que son ami. Ils devaient représenter un joli tableau à tous les deux. « J’aime pas les hommes Kaleb. Ca me répugne comme idée. Mais je… Enfin depuis que tu m’as dit toutes ces choses… J’arrête pas d’y penser. » Kaleb s’était raidi bien malgré lui au début de sa phrase mais il ne savait plus vraiment quoi penser. L’idée répugnait son ami mais en même temps, il pensait à ce qu’il lui avait dit. Il priait pour que tout ça ne soit pas qu’une vaste expérience. « J’aime pas te voir avec Josh. Il a l’air sympa mais ça me plait pas. » Un éclair d’intérêt s’alluma dans les yeux de Kaleb. Il avait remarqué que son meilleur ami ne sautait pas au plafond à chaque fois qu’il se ramenait au bar avec Josh. Mais il n’avait pas mis ça sur le compte d’une légère jalousie. Il pensait juste que Jamie avait peur pour lui parce que finalement, il n’avait jamais présenté personne à son ami et qu’il n’avait pas su comment réagir. Il n’aurait pas pu se douter une seule seconde que l’idée puisse lui déplaire de cette façon-là et il resta interdit. Jamie se détacha de lui et alla s’asseoir sur une chaise, laissant Kaleb légèrement hébété. « C’est pas l’alcool qui parle. Enfin j’crois pas… Bref t’as réussi à me faire douter de ma sexualité et là tout de suite j’sais pas quoi te dire. Ca m’a pas… dégoûté. » Chacun des mots de cette phrase venait de lui porter un coup douloureux. Il baissa les yeux vers ses pieds, l’envie de partir en courant était tentante. Il avait suffisamment d’alcool dans le sang pour prétendre ne se souvenir de rien demain matin. « On fait quoi maintenant ? » Kaleb n’en savait foutre rien. C’était à lui de lui apporter une réponse ? Il releva les yeux vers son ami et se passa une main dans les cheveux. Il fit un tour sur lui-même, amorçant quelques pas avant de revenir à sa place initiale. Ça y est, il était nerveux. Il ne savait pas quoi répondre, pas quoi faire. Son meilleur ami, la personne la plus importante de sa vie venait de l’embrasser, le chambouler, lui retourner les sens et c’était à lui qu’il demandait quoi faire maintenant ? Kaleb soupira en relâchant sa main le long de son corps. « J’en sais rien. » Il était parfaitement sincère et il croisa le regard de Jamie, triste. « Je sais pas quoi te dire, tu connais mes sentiments, tu sais que j’ai rêvé de ce moment un million de fois. » Il détourna les yeux pour se soustraire à ceux de son meilleur pote. « Mais dans aucun de mes rêves tu ne me disais être répugné à l’idée de toucher un homme ou que tu sais pas si c’est l’alcool qui agit pour toi… Ou que ça ne t’a pas trop dégoûté. » Il déglutit. Il avait une boule au fond de la gorge. Il savait que Jamie parlait souvent sans vraiment faire attention. Il avait cette sincérité que Kaleb appréciait la plupart du temps, il aimait savoir que son ami ne lui mentirait jamais et il n’était pas une femme à qui il fallait sans cesse envoyer des fleurs mais là, il y allait un peu fort. Il avait l’impression d’avoir touché un rêve des doigts et on venait de lui retirer. Il n’avait pas le droit de blâmer son ami, parce qu’il voyait bien combien il était paumé. « Je sais que c’est pas facile, je vois bien que tu doutes mais j’ai peur que tu te réveilles avec des regrets plein la tête et que tu finisses par m’en vouloir de t’avoir mis dans cette situation. » Après tout, il venait de lui avouer qu’il doutait à cause de lui. Il s’approcha de son ami, parce qu’il était incapable de rester à cette distance, il avait l’impression que quelqu’un était en train de creuser un fossé entre eux et il n’avait pas l’intention de rester de ce côté-là mais de rester toujours du côté de son ami. Il s’accroupit en face de son pote, posa une main sur ses genoux pour pouvoir le regarder. « Tu sais, t’as pas besoin de m’emmener dîner, tu le fais déjà, t’as pas besoin de me montrer que tu tiens à moi, tu le fais déjà, tu n’as pas besoin de m’offrir des fleurs, je suis pas une fille. » Il eut un petit sourire en coin avant de reprendre. « Je me suis souvent dit qu’on agissait déjà comme un vieux couple, y a rien qui puisse nous séparer. On vit ensemble, on sort ensemble. On s’appelle une fois par jour même si on sait qu’on se verra le soir. J’avais déjà tout ça et ça me suffisait. La seule chose qui nous manque, c’est ce qu’on vient de faire. » Et le sexe mais ça, il ne le dirait certainement pas. Il ne quitta pas Jamie des yeux, l’air déterminé mais le cœur battant à tout rompre. « Alors je te propose un truc. On change rien. Toi et moi on agit comme d’habitude sauf que toi tu arrêtes de fréquenter des filles et j’arrête de fréquenter Josh. Et si pendant qu’on regarde un film, t’as envie de m’embrasser à nouveau, tu le fais. Si t’as envie me toucher, tu le fais. Et si tu décides que c’est trop pour toi et que ça ne marche pas, tu arrêtes et on en reparle pas. » Ca, ça le tuerait assurément mais il était prêt à essayer. Pour Jamie, pour voir si c’était possible, pour voir s’ils avaient quelque chose en plus. Pour simplement se donner la chance qu’il attendait depuis des années.




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


chicago. kaleb&jamie (alles) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
chicago. kaleb&jamie (alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» John Madden signe a Chicago
» Transaction Chicago-Minnesota
» Lost In Chicago || Forum RPG
» Chicago Blackhawks Roster
» jamie ҩ pousse toi d`mon soleil tu fais eclipse avec ton gros cuuul !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: