Partagez | 
 
 
 

 chicago. kaleb&jamie (alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Kaleb et Jamie sont amis depuis l'enfance, depuis que leurs familles ont emménagé dans le même quartier. Ils partageaient une clôture et le reste de leur vie. Ils ont très vite fait connaissance et malgré leurs caractères opposés, ils ont su créer une amitié comme il est rare d'en construire de nos jours. Ils ont vécu jour après jour ensemble, ils ont connu leur première peine de coeur, leurs premières cuites, ils ont tout fait ensemble, ils se sont construits l'un avec l'autre. Ils ont traîné, ils se sont chamaillés, ils se sont soutenus et entraidés. Arrivés à l'âge adulte, ils ont pris un appartement et vivent ensemble depuis la fin de leurs études. Ils sont complémentaires, ils passent de nombreux moments ensemble. La seule chose que Jamie ignore, c'est que Kaleb est amoureux de lui depuis le lycée et lui cache de peur de cacher cette belle amitié. Mais des années et des années de mensonges et de secrets, la carapace de Kaleb commence  à se fissurer.

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.



   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
Fumer une cigarette après avoir terminé une longue journée de travail était devenu indispensable pour Kaleb. Fumer une seconde cigarette avant de retrouver Jamie pour une soirée dans un bar, c'était définitivement vital pour lui. Appuyé nonchalamment contre un poteau devant le lieu de travail de son meilleur ami, le jeune homme fumait sa seconde cigarette de la soirée comme si son bien-être tout entier en dépendant. Il fumait rarement, voir presque pas, mais ce soir, il en avait sacrément envie. Et cela n'avait absolument rien à voir avec la jolie blonde suspendue aux lèvres de Jamie quand il avait franchi la porte du bar où il était censé le retrouver. Voir une jolie femme faire les yeux doux à son ami ne lui avait jamais posé de problème ou du moins, ne l'avait jamais mis dans un tel état. Pourtant, à peine ses yeux s'étaient posés sur le tableau glamour qu'ils représentaient que le besoin de sortir prendre l'air l'avait saisi aussitôt. Et il avait repoussé son entrée à quelques minutes supplémentaires, profitant du fait que son ami était bien trop préoccupé par le décolleté de la demoiselle pour l'avoir repéré avant qu'il ne s'enfuit. Un frisson lui parcourut l'échine quand une brise hivernale vint lui souffler dans le dos mais il restait obstinément immobile, seule sa main faisait le va et vient avec sa bouche pour pouvoir l'approvisionner en drogue. Perdu dans ses pensées, il relâcha la fumée d'un air abattu. Sa journée ne s'était pas bien passé. Un accident de voiture sur l'autoroute, des blessées, des morts, des enfants pleins de sang. Une journée dure à encaisser. Il avait besoin de décompresser, de retrouver son ami pour rire, se détendre et penser à autre chose qu'à la mort qu'il venait de côtoyer des heures durant. Et pourtant, il se sentait un brin trop vulnérable ce soir pour venir sortir Jamie des bras langoureux d'une belle blonde. Il ne se sentait pas la force de faire semblant. Peut-être que sa dernière réunion de famille l'avait plus ébranlé qu'il ne l'avait voulu. Voir ses quatre soeurs mariées et heureuses avec des hommes qu'elles avaient choisi et qu'elles aimaient l'avait touché. Il était heureux pour elles et comme un dingue devant ses neveux et nièces. Mais il n'oubliait pas le regard de son aînée. Malgré la dizaine d'années qui les séparaient, elle était à ce jour la seule et unique à savoir ce qu'il cachait au fond de lui et leur conversation restait ancré dans sa tête depuis des jours. Elle lui conseillait de parler à Jamie, de tout lui avouer, de s'enlever ce poids de son coeur mais il en était incapable, il était paralysé de peur. Il ne voulait pas le perdre. Alors il se taisait.

Une fois sa cigarette terminée et son répit arrivant à son terme, il finit par l'écraser sur le cendrier à l'entrée du bar et à passer à nouveau la porte, le coeur plus gonflé que d'habitude, les nerfs plus à vif. Il se mit immédiatement dans l'ambiance, plaquant un sourire sur son visage, l'air le plus naturel du monde. Il s'avança vers le bar où Jamie était toujours assis avec la jolie demoiselle qui lui tenait compagnie en attendant qu'il arrive. La bonne nouvelle était qu'elle était seule et que personne n'essaierait de le caser avec la copine peu désireuse de tenir la chandelle. Il s'approcha dans le dos de son ami et plaça immédiatement ses mains sur ses épaules pour se manifester. Il resta une seconde supplémentaire, pressant légèrement les muscles carrés de son ami dans ses mains pour lui faire sentir sa présence. Aucune arrière pensée ne le traversait quand il touchait Jamie, il ne voulait pas que quoi que ce soit vienne un jour ternir l'image que son ami avait de lui. Il fit un sourire à la demoiselle ainsi qu'un léger salut de la tête, toujours aussi sociable et avenant qu'il était. Il ne put s'empêcher de taquiner son ami. "On ne peut jamais te laisser seul toi, tu te débrouilles toujours pour te retrouver en charmante compagnie!" Il savait qu'il pouvait vexer la demoiselle mais avec son sourire en coin et son clin d'oeil, la taquinerie passait en général sans souci, surtout si un compliment était à la clé. Il finit par prendre place à côté de son meilleur ami tout en enchaînant. "Pas moyen de trouver un taxi, j'ai dû traverser le quartier à pieds, tu me dois un verre!" Faux et archi faux, il essayait d'expliquer pourquoi il avait passé dix minutes à poireauter dehors sa cigarette à la bouche et il savait que Jamie ne remettrait pas ses paroles en question.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 658
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2034-mm-un-combat-pour-devenir-papas-sans-reponse
Donut



Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.


André Hamann ©️ Schizophrenic


Cette fille l’avait aguiché toute la soirée. Jamie était bel homme, il le savait, en jouait, et ça lui rapportait souvent de très bons pourboires. Ce soir ça n’irait pas bien loin et il le savait car après son service il devait retrouver son meilleur ami et colocataire Kaleb. Pour autant, il s’amusa à la draguer en retour, toujours content de jouer de ses charmes. Jamie ne songeait pas vraiment à se poser. Il avait le temps… Même si beaucoup de gens de son âge avaient déjà une petite famille bien à eux. Changer les couches, se réveiller tous les jours auprès de la même personne… Ca n’était pas franchement son truc. Et il était toujours très franc avec ses conquêtes ! Il ne leur promettait jamais monts et merveilles.
Seulement voilà, Kaleb était à la bourre – fallait-il ajouter « comme toujours » ? Alors, quand il passa de l’autre côté du bar après une longue soirée de travail, il… partit à l’aventure, allant explorer les tréfonds des amygdales de la demoiselle. Bah quoi ? Kaleb était en retard, c’était de sa faute après tout. Jamie se montra tellement consciencieux dans ce travail qu’il ne remarqua pas la présence furtive de son ami. Alors, quand il arriva quelques minutes plus tard en prétextant avoir fait le chemin à pieds, Jamie le crut tout de suite. Il lâcha les lèvres de la demoiselle qui ne tarda pas à s’éclipser, probablement déçue que les choses ne s’arrêtent là. « Bah bravo… Tu l’as fait fuir. » Il fit la moue… Avant de sourire et de lui frapper l’épaule. En réalité, il s’en fichait totalement de cette blonde. Elle était certes jolie mais n’avait rien de très intéressant. En plus, il avait promis à Kaleb de passer la fin de soirée avec lui. Ce qui était un grand avantage dans leur colocation c’était leurs rythmes de travail similaires : ils bossaient le soir et dormaient la journée, ce qui leur laissait du temps pour être ensemble. « Une bière ça va ? » Ils étaient tous les deux fatigués, ce n’était probablement pas une très bonne idée d’y aller trop fort tout de suite. Il commanda donc deux bières à son collègue, se retournant ensuite vers Kaleb pour le détailler un peu.

« T’as l’air fatigué. La soirée était compliquée ? » Jamie admirait totalement Kaleb. Il faisait un métier de dingue, il sauvait des gens et tenait le coup devant des scènes macabres. Si Jamie avait tendance à boire beaucoup en soirée, il faisait toujours très attention. Sa plus grande crainte : que Kaleb ne découvre son corps ensanglanté après une soirée trop arrosée et une imprudence absolue.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.



   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Bah bravo… Tu l’as fait fuir. » Il venait de s’asseoir sur son tabouret mais marqua un temps d’arrêt en voyant la moue de son ami. Il était rare qu’il se laisse avoir par les faux reproches de Jamie mais il était bien trop fatigué. Il eut d’abord l’impression que le blond était vraiment déçu qu’elle ait pris les jambes à son cou avant de voir son sourire. Il accepta le coup de poing amical de son ami en terminant de prendre place sur le tabouret à ses côtés, la mine soulagée et un sourire au bord des lèvres. « Tu n’auras qu’à claquer des doigts pour en trouver une autre si jamais tu ne veux pas finir la nuit tout seul ! » Il leva les yeux au ciel avant de jeter un œil à sa montre. « Enfin, ce qu’il en reste… » C’était le plus gros avantage de leur boulot. Ils avaient les mêmes horaires de dingue. Ils finissaient à des heures impossibles et rentraient souvent ensemble quand Kaleb rejoignait Jamie au bar, ce dernier n’étant pas très loin de l’hôpital. Et ils s’affalaient dans leur lit pour le reste de la matinée jusqu’à ce que Kaleb se réveille. Il n’avait pas besoin de beaucoup dormir et il aimait bien que Jamie se réveille avec un petit-déjeuner/déjeuner prêt. Une vraie mère poule. Il stoppa le flot de ses pensées pour éviter de songer qu’il agissait comme la parfaite petite-amie pour se dire que sa place était plus enviable que les demoiselles que Jamie ramenait parfois à l’appartement. Et s’il devait faire un effort pour pas les remettre à leur place le matin quand il les croisait, il ne se gênait pas pour leur montrer la sortie avec un léger sourire en coin. Il avait beau être gentil et adorable, il avait ses propres limites. « Une bière ça va ? » Il se tourna un peu plus vers son ami pour acquiescer. « C’est parfait. » Il était fatigué et légèrement déprimé, il n’avait pas l’intention de boire à outrance pour oublier les images qu’il avait dans la tête depuis le début de la soirée. Il sentit le regard de Jamie sur lui mais en profita pour jeter un œil aux alentours. Il n’y avait plus grand monde à cette heure et c’était tant mieux, il ne se sentait pas d’humeur à se faire bousculer. « T’as l’air fatigué. La soirée était compliquée ? » Ses yeux revinrent immédiatement vers son ami et il poussa un léger soupire. Il attendit que le collègue de Jamie pose les deux bières devant eux pour s’emparer de la sienne et en boire une gorgée. « Accident sur l’autoroute, un des plus meurtriers cette année, c’était moche. » Il observa Jamie parce qu’il savait qu’il pouvait tout lui dire, même s’il lui épargnait bien sûr les détails les plus sanglants. Il avait été recouvert de sang pendant de longues heures et même s’il n’était pas médecin, les urgences avaient besoin de l’assistance de tout le monde dans ces moments-là et il n’avait pas été oublié. Son regard se perdit sur les tatouages de son ami, un monde fascinant de couleurs et de dessins qu’il admirait. Lui-même aurait été incapable de s’approcher d’une aiguille. Il les observait souvent, il adorait les tatouages de Jamie. Il redressa ses yeux fatigués. « Il me manquait plus qu’un bon remontant et ta tronche pour me faire oublier cette soirée ! » Il lui adressa un sourire puis tendit sa bière vers lui pour trinquer. Il porta ensuite la bouteille à ses lèvres pour les tremper à nouveau dedans. « T’as pas l’air plus en forme que moi, la soirée a été chargée ? Malgré l’heure tardive, le bar n’était pas encore complètement vide et continuait de tourner, cela signifiait que la soirée avait dû être longue pour lui.  




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 658
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2034-mm-un-combat-pour-devenir-papas-sans-reponse
Donut



Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


« Oh mais j’ai pas l’intention de terminer la nuit tout seul ! J’avais prévu de la passer avec mon imbécile de meilleur ami. » Jamie lui fit un petit clin d’œil. Il adorait les femmes, oui. Mais aucune ne pouvait se mettre entre son meilleur ami et lui. Il s’était promis de ne jamais le délaisser, de lui accorder toujours le maximum de son temps simplement parce qu’ils étaient inséparables tous les deux. Ils étaient bien différents mais assez complémentaires dans le fond. Kaleb savait mieux que quiconque calmer les ardeurs de son ami, un peu plus sanguin de son côté. Quant à Jamie, il veillait au grain, protégeait Kaleb et l’empêchait de s’attacher aux mauvaises personnes. Sans trop savoir s’il était lui-même une bonne personne, cela dit. Eux deux, c’était à la vie, à la mort. Ils avaient grandi ensemble et si certains trouvaient pathétique qu’ils vivent encore en colocation à leur âge, Jamie les emmerdait très clairement. De toute façon il n’avait clairement pas envie de s’installer avec une femme. Fonder une famille, avoir un chien, trois gosses, non merci. Kaleb n’avait pas l’air plus intéressé que lui par la vie de couple d’ailleurs il n’était que très rarement en compagnie de femmes. Il fallait avouer que son métier favorisait nettement moins les rencontres…
Métier qui semblait lui peser ce soir. Il avait beau être rôdé, certaines images devaient encore le traumatiser. Jamie fit la moue en entendant le très bref récit de son ami. Dans le but de le réconforter, il tapota légèrement son épaule avant d’attraper sa bière pour en boire quelques gorgées. « Si tu me l’avais dit plus tôt, j’aurais proposé quelque chose de plus fort qu’une bière. » Enfin, la soirée n’était pas terminée, il serait toujours temps de boire quelque chose de plus corsé un peu plus tard. « Ma tronche ? Tu m’utilises comme si j’étais un clown ou bien ? » Il prit un air choqué avant de finalement rire. Avec Kaleb, ils ne se disputaient presque jamais. Ou alors, ça ne durait pas très longtemps. C’était bien la seule personne contre laquelle il ne pouvait pas s’énerver, même si sa mauvaise foi les mettait parfois dans des situations délicates.
Non, Jamie n’était pas spécialement plus en forme. La semaine avait été longue, la soirée encore plus. Il soupira légèrement. « Tu sais à quel point j’ai du mal à rester courtois avec un gros con. Ca a failli dégénérer… Et j’ai déjà eu deux avertissements de la part de mon boss, alors. » C’était tellement facile de se prendre la tête avec des gars bourrés. Si Jamie avait le sens du contact, il avait aussi le sang chaud et il avait dépassé les bornes plus d’une fois. Heureusement que son patron était plutôt cool, mais ça ne durerait pas éternellement. « Faudrait vraiment que tu m’apprennes à garder mon self control. En échange… Je peux t’apprendre à draguer ! » Il sourit largement. Donnant donnant, non ? « Allez, plus sérieusement. Tu veux rester ici ou alors on rentre et on se vautre dans le canapé ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.



   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Oh mais j’ai pas l’intention de terminer la nuit tout seul ! J’avais prévu de la passer avec mon imbécile de meilleur ami. » Il eut un sourire en coin, comme une victoire. Il aurait préféré que cette phrase ait le même sens pour lui que pour Jamie mais il savait que ce n'était pas le cas et il s'estimait chanceux. Jamie le plaçait toujours au dessus de ses conquêtes, il avait toujours fait en sorte de le faire passer en premier et s'il s'était tu pendant des années sur ses sentiments, c'était bien pour ne pas gâcher ce qu'ils avaient. Le tempérament impulsif de Jamie lui plaisait, sa tendance à vouloir le protéger aussi même s'il était aussi capable de prendre soin de lui. Kaleb pouvait se montrer naïf et Jamie trop prudent. Ils étaient le feu et l'eau, le chaud et le froid, ils se complétaient et s'annulaient. Il hocha la tête, cela lui convenait parfaitement, même si se faire traiter d'imbécile, il en avait l'habitude. Il ne changerait la place qu'il avait dans la vie de Jamie pour rien au monde et c'était tout ce qui comptait pour lui. Mais ce soir, l'énergie lui manquait pour que sa bonne humeur légendaire, son sourire toujours présent ne quitte pas ses lèvres un seul instant et Jamie le connaissait trop bien pour ne pas s'en rendre compte. Il lui tapota l'épaule comme pour le réconforter et il but une nouvelle gorgée. « Si tu me l’avais dit plus tôt, j’aurais proposé quelque chose de plus fort qu’une bière. » Il haussa les épaules. Non, il n'avait pas besoin de boire à outrance pour oublier. Il savait que cela ne ferait qu'aggraver les choses et le rendrait légèrement mélancolique. " C'est parfait pour commencer, on n'est pas encore partis! " Il n'était pas contre l'idée de boire quelque chose de fort mais il ne voulait pas s'oublier dans l'alcool, il n'était pas friand de la sensation. « Ma tronche ? Tu m’utilises comme si j’étais un clown ou bien ? » Il rejoignit son ami dans un rire franc après avoir vu sa mine choquée. Il acquiesça en souriant. " Tu es ma meilleure thérapie par le rire, tu n'imagines même pas! " Il lui bouscula légèrement l'épaule de la sienne. Il plaisantait mais Jamie avait cet effet sur lui, complètement apaisant. Il arrivait à le faire sourire même quand il n'en n'avait pas envie. Et c'était bien trop agréable pour qu'il y renonce. Mais il n'était visiblement pas le seul à avoir envie et besoin de rire et Jamie le lui confirma rapidement. « Tu sais à quel point j’ai du mal à rester courtois avec un gros con. Ca a failli dégénérer… Et j’ai déjà eu deux avertissements de la part de mon boss, alors. » Kaleb secoua la tête d'un air légèrement dépité mais amusé. L'impulsivité de son ami était légendaire, c'était la chose contre laquelle il se battait quotidiennement pour l'empêcher de casser la tronche de tous les mecs qu'il croisait. Et sa règle d'or était précieuse: même si Jamie avait tort, il avait quand même raison! Il ne cherchait même pas à savoir, à comprendre, il était un soutien pour son ami dans tout. " Tu peux pas t'en empêcher hein ? Tu vas finir par te faire abîmer ta belle gueule un jour! Qu'est ce qu'il te voulait le gros con ? " Il lui sourit, sincèrement concerné parce qu'il n'avait pas envie qui lui arrive malheur! Sa remarque était lancée sur le ton de l'humour et il espérait que Jamie ne percevrait pas toute la sincérité qu'il éprouvait envers le compliment caché qu'il venait de dissimuler derrière une phrase anodine. « Faudrait vraiment que tu m’apprennes à garder mon self control. En échange… Je peux t’apprendre à draguer ! » Il avait sa bière dans la bouche et une gorgée sur le point d'atteindre le fond de son gosier mais la remarque de Jamie le fit avaler de travers. Il repoussa sa bière pour tousser, étranglé par le liquide. Il reprit ses esprits pour tourner la tête vers son ami. " A draguer ? Pourquoi à draguer ? " Merde, ça, c'était un truc dont il n'avait pas envie de parler avec Jamie  mais il ne s'imaginait pas un seul instant que son ami pouvait le trouver déplorable en matière de drague. Il était célibataire depuis quelques temps maintenant si on ne comptait pas ses aventures dont Jamie ne connaissait absolument pas l'existence. Il gardait son penchant secret mais ne faisait plus semblant de s'intéresser aux femmes. Il ne voulait pas que Jamie croit justement qu'il était nul pour les aborder était la dernière chose qu'il voulait, c'était des conseils de sa part. Il eut un sourire cependant en reprenant ses esprits. " T'apprendre le self control, je crois que je préfère apprendre à danser à un serpent à sonnettes ! Jamie, entre toi et moi, ce mot, je suis même pas sûr que tu le comprennes ! " Il eut un rire parce qu'il savait combien il avait raison. « Allez, plus sérieusement. Tu veux rester ici ou alors on rentre et on se vautre dans le canapé ? » Il eut un instant le regard rêveur. Ouais, il avait envie de se vautrer sur le canapé mais il n'était pas mal ici. Il eut une hésitation avant de sourire en coin en se tournant vers son meilleur ami. " On boit un ou deux verres et on rentre se vautrer ! " Il essayait de ne pas imaginer Jamie et lui, bien entamés par quelques verres, vautrés sur le même canapé. L'idée lui plaisait, il avait envie de profiter encore de ce moment pour ensuite profiter de Jamie dans l'intimité de leur appartement. Il eut même le culot de croire ce qu'il ajouta. " Et peut-être que demain matin, c'est toi qui auras envie de me faire des pancakes! " C'était beau de rêver. Il savait qu'il était toujours le premier levé mais ça ne l'empêchait pas d'espérer un jour se réveiller avec l'odeur du café chaud et du sirop d'érable. Il but une nouvelle gorgée prudemment.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 658
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2034-mm-un-combat-pour-devenir-papas-sans-reponse
Donut



Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


Il arrivait souvent à Kaleb de lui faire quelques compliments comme ça mais Jamie ne les relevait jamais. Il ne relevait pas non plus quand le plus jeune venait lui faire un câlin, ou quand il le fixait un long moment sans rien dire. En fait, Jamie était tellement loin de se douter de l’attirance de Kaleb qu’il ne voyait aucun des signes qu’il pouvait lui faire. Oui, on pouvait donc le qualifier de débile ou d’aveugle… Mais il fallait dire que Kaleb ne jouait pas franc-jeu non plus. S’il voulait vraiment que les choses bougent, il fallait être un peu plus explicite. En fait, si Jamie apprenait l’homosexualité de Kaleb, peut-être qu’il commencerait à se poser des questions. Mais pour le moment il ne la soupçonnait même pas, pensant simplement que son ami était très mauvais avec les filles ou qu’il n’avait peut-être pas le temps pour ça. « Il gueulait parce que je ne voulais pas lui rendre les clés. Qu’il se tue en voiture ça m’est égal mais qu’il fauche de pauvres gens qui n’ont rien demandé, c’est mon problème. Alors le ton est monté… J’ai pu garder les clés finalement mais je sens qu’il va encore me faire chier demain en repassant. » En tant que barman il se sentait responsable dans certaines situations. Quand quelqu’un avait déjà bien trop bu et qu’il tenait à peine debout, il prenait sur lui et refusait de les servir. C’était aussi la politique de ce bar, le patron ne voulait aucun problème avec la justice et il avait raison d’être prudent pour limiter les accidents sur la route – ce qui ne marchait pas toujours, malheureusement pour Kaleb. « Si on m’abîme ma belle gueule tu seras là pour me soigner ? » Il sourit largement, ne se rendant pas compte que ce genre de phrase entretenait peut-être les faux espoirs de Kaleb.

Kaleb sembla surpris quand Jamie plaisanta sur sa façon de draguer. Ca va, ce n’était qu’une petite taquinerie… Mais cette histoire semblait quand même lui tenir à cœur et Jamie ne saurait dire pourquoi. Il y avait certainement quelque chose à creuser – et il creuserait, après un ou deux verres quand Kaleb serait plus enclin à parler. « Je sais pas, j’ai l’impression de t’avoir toujours connu célibataire. C’est juste pour t’aider, mais si t’es bien comme ça… Moi j’m’en fous. » Il s’enfonçait. Il avait dit une connerie et il ne savait même pas laquelle. Le tatoué fit la moue et termina sa bière d’une traite. « Tu dis non sans même avoir essayé ! C’est pas juste, comment je fais moi pour apprendre à me contrôler si personne ne veut m’aider. » A vrai dire, si même la boxe ne lui faisait aucun bien, Kaleb aurait bien du mal à l’aider lui aussi. Combien de fois il avait rendu visite à Kaleb pendant son service juste parce qu’il s’était battu et qu’il s’était fait défoncer l’arcade. « Un ou deux verres, ça me va. Une autre bière du coup Max ! Merci. » Il n’irait pas beaucoup plus loin car il n’avait rien mangé de la journée et que la fatigue le rendrait bien vite mal. A sa remarque – qui sonnait presque comme une demande – Jamie leva les yeux au ciel. Se lever pour faire le petit-déjeuner… Il le faisait parfois ! Pour son anniversaire. Une fois par an. Bon d’accord, peut-être qu’il pourrait faire cet effort. « Okay, deal. Je te fais le petit-dej, si quand on rentre tu me fais un massage. » Encore une fois une proposition totalement anodine pour lui. Alors qu’il récupérait sa deuxième bière, il repéra une jeune femme qui semblait dévorer son ami des yeux. Bingo ! Même si Kaleb ne voulait pas d’aide à ce sujet… Jamie ne put s’empêcher de faire une réflexion. « La blonde, là-bas. Elle te regarde. Ca te dit rien ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.



   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Il gueulait parce que je ne voulais pas lui rendre les clés. Qu’il se tue en voiture ça m’est égal mais qu’il fauche de pauvres gens qui n’ont rien demandé, c’est mon problème. Alors le ton est monté… J’ai pu garder les clés finalement mais je sens qu’il va encore me faire chier demain en repassant. » Le regard de Kaleb s’assombrit très légèrement. D’habitude, il avait une bonne humeur à toute épreuve, il était toujours enjoué, le premier à déconner et à faire l’idiot mais ce soir, il en avait gros sur la patate. Et il savait les ravages que pouvaient faire l’alcool au volant, il en était le témoin principal tous les jours. Il voyait des piétons fauchés, des enfants accidentés, des mères, des bébés, plus qu’il n’était parfois capable de le supporter. Il observa un instant ses doigts comme s’ils étaient encore couverts de sang avant de secouer la tête. « Tu as bien fait de garder ses clés, je ne sais pas si ton patron te feras vraiment des histoires alors que tu as eu entièrement raison ! » S’il défendait toujours son ami, il n’était pas aveugle au point de se rendre compte que des fois, Jamie avait tort de céder à son impulsivité et d’élever le ton ou de jouer de ses poings. Il n’avait pas toujours raison, contrairement à ce que Kaleb affirmait souvent mais il ne le dirait jamais et pour lui, il était toujours d’accord. Il ne dérogeait pas à cette règle, Jamie l’avait toujours soutenu et épaulé, il n’était pas question qu’il n’agisse pas exactement de la même manière. Il espérait simplement que Jamie n’aurait pas d’ennuis pour avoir eu une altercation avec un client et que son boss comprendrait parfaitement la situation. Et il espérait également que le fauteur de troubles ne reviendrait pas énervé pour chercher des poux à son ami. « Si on m’abîme ma belle gueule tu seras là pour me soigner ? » Il eut un sourire en coin. Jamie faisait souvent ça. Il agissait de manière totalement naturelle. Il n’était jamais inquiet quand Kaleb le touchait, ils n’hésitaient pas à se faire des accolades. Il savait que Jamie était hétéro mais il n’était pas le genre à ne supporter aucun contact avec un autre homme sous prétexte que ça fait « tapette ». Il leva les yeux au ciel. « Non seulement je te soignerais mais en plus, je peux venir pour lui régler son compte s’il revient te chercher des ennuis ! » Il prit une mine sérieuse l’espace d’une demie seconde avant de secouer la tête en plongeant la tête dans sa bière. Il n’était pas sérieux bien sûr, Kaleb ne se battait jamais mais il était parfois prêt à faire une exception et si Jamie ne s’en sortait pas aussi bien tout seul, il aurait déjà été capable de prendre les devants pour aider son ami. Il n’avait jamais eu à le faire et il savait qu’il saurait se défendre en cas d’altercation mais il détestait la violence. Et bien sûr c’était encore quelque chose qui les opposait, Jamie et lui. Ça et les femmes. Là où son meilleur ami était un grand consommateur, il n’avait pas touché une femme depuis ce qui lui semblait une éternité. Il avait eu des aventures à la fac, il avait essayé de se sortir ses pensées concernant son meilleur ami de la tête. Il avait tenté de ne plus être attiré par les hommes mais il n’avait réussi qu’à se dégoûter du sexe. Il avait ensuite donné le change auprès de ses amis durant quelques années après la fin de leurs études, quand Jamie et lui avaient pris leur colocation. Il ramenait une fille parfois, il en fréquentait une autre mais cela restait rare. Et depuis quatre ans maintenant, il n’arrivait plus à faire semblant alors il fréquentait des hommes en prenant soin que personne ne soit au courant. Il comprenait donc ce que Jamie voulait dire quand il s’intéressait à ses manières en matière de drague. « Je sais pas, j’ai l’impression de t’avoir toujours connu célibataire. C’est juste pour t’aider, mais si t’es bien comme ça… Moi j’m’en fous. » Il eut un sourire avant de poser une main sur l’épaule de son pote et de la presser doucement. « Je m’en sors très bien tout seul, c’est juste que les histoires d’un soir, c’est ton truc à toi ça. Moi, j’attends de trouver la bonne pour te la présenter ! » Il rit légèrement en le lâchant finalement. Il y avait du vrai dans ce qu’il disait. Le jour où il arrêterait de penser à Jamie d’une manière aussi malsaine, il pourrait envisager de lui présenter quelqu’un et de lui avouer son penchant pour les hommes. Mais bien sûr, il mentait sur le genre de la personne et il se détestait pour ça. « Tu dis non sans même avoir essayé ! C’est pas juste, comment je fais moi pour apprendre à me contrôler si personne ne veut m’aider. » Il leva les yeux au ciel, son ami était parfaitement capable de se mettre à le culpabiliser d’un instant à l’autre. Il tourna le regard vers lui avec un petit sourire en coin. « Tu serais prêt à faire tout ce que je te dis ? » Demanda-t-il d’un ton un peu suspicieux, pas sûr que Jamie soit capable d’obéir sans rien avoir à redire. « Si je te mets au yoga demain, tu le feras ? » Son sourire était malin, il doutait de la réponse. Kaleb ne faisait pas de yoga mais ça ne coûtait rien de le faire marcher un peu. Puisqu’ils ne partiraient pas tout de suite, Jamie rajouta deux bières à leur ardoise de la soirée et il continua pendant ce temps à siroter la sienne en jetant un œil vers la salle. « Okay, deal. Je te fais le petit-dej, si quand on rentre tu me fais un massage. » Soit il était plus fatigué que d’habitude et il n’arrivait pas à maîtriser ses réactions, soit Jamie ne lui avait jamais fait un coup pareil. Et c’est probablement parce qu’il s’agissait d’un mélange des deux que Kaleb se figea un instant. Il tourna la tête en fronçant les sourcils pour croiser les prunelles de son ami. Il ne savait pas trop s’il plaisantait ou non et il n’était pas sûr de vouloir le savoir. « Comment se fait-il qu’avec tous les petits déjeuners que je t’ai préparé depuis des années, j’ai jamais eu droit à un massage en contrepartie moi ? » Il sourit en coin, essayant de cacher son incrédulité face au deal que Jamie venait de proposer. S’il voulait un massage, il lui en ferait sûrement un mais c’était un peu trop dangereux à son goût en réalité. « La blonde, là-bas. Elle te regarde. Ca te dit rien ? » Le blond avait changé de sujet si vite qu’il eut du mal à se reconnecter. Il tourna la tête et croisa le regard de la blonde en question qui lui adressa un sourire, visiblement ravie que son ami l’ait repéré pour lui. La politesse le poussa à sourire à son tour mais il détourna presque immédiatement les yeux en soupirant. « J’ai pas la tête à ça Jamie et tu l’as dit toi-même, on passe une soirée tous les deux ! Mais ne t’inquiète pas, j’essaierais de t’apprendre à te contrôler quand même ! » Il lui tapa dans le dos pour le consoler même s’il n’en n’avait pas réellement besoin. Le peu d’intérêt qu’il avait manifesté aurait pu être un indice sur ce qu’il éprouvait vraiment mais il savait que son ami ne découvrirait jamais son secret.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 658
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2034-mm-un-combat-pour-devenir-papas-sans-reponse
Donut



Jamie Callahan
J'ai 31 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis barman et je m'en sors comme il faut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Jamie est un homme plutôt renfermé, qui a du mal à s'ouvrir. Il se méfie de tous ceux qui l'approchent et a du mal à faire confiance aux autres. Quand on le connaît un peu plus cependant c'est quelqu'un d'agréable et sur qui on peut totalement compter. Il est du genre taquin, qui ne cherche pas spécialement à se poser. De loin il pourrait paraître un peu froid, du genre à s'en foutre ce qui peut en agacer certains. Plutôt impulsif il ne réfléchit pas souvent avant d'agir ce qui souvent lui cause des soucis. Il peut paraître hautain également.
Dans la vie de tous les jours il est un peu flemmard mais il est plein de bonne volonté ! Il peut tout faire pour ses amis (même les choses les plus absurdes) par contre il peut être un peu brusque parfois quand il s'agit de les réconforter, en essayant de leur faire ouvrir les yeux.



André Hamann ©️ Schizophrenic


Jamie était touché par la dévotion de son ami. Ce dernier n’était pas pour la violence pourtant il savait que s’il était en danger, Kaleb interviendrait. Cela dit, il ne lui demandait pas. En fait, Jamie aimait sa façon d’être, de voir les choses. Sa façon de se comporter avec les autres aussi et il ne voulait pas le changer en une bête féroce. Lui il n’était pas très doux dans la vie de tous les jours. Un peu brut de décoffrage, sanguin. Il n’y avait même que Kaleb pour le calmer quand il voyait rouge. Seule sa voix l’apaisait. Et puis il savait trouver les bons mots pour le faire redescendre, lui. « Ca s’ra pas la peine… Je m’en sortirais, va ! Comme un grand garçon. Mais merci de me proposer ton aide. » Il lui fit un petit clin d’œil.

Jamie était peut-être un peu lourd quand il s’agissait de la vie amoureuse de Kaleb. Il s’en rendait souvent compte après avoir sorti ses débilités car la tête de son ami changeait en un quart de seconde et il perdait de son superbe sourire. A chaque fois Jamie regrettait mais… C’était plus fort que lui. Il aimait le taquiner. L’argument de Kaleb était parfait : il attendait la bonne. C’était un concept qu’il ne comprenait pas trop, lui, mais il ne critiquait pas pour autant. « Tu as probablement raison, oui. La bonne. J’espère pour toi qu’elle existe. » Jamie n’arrivait pas à savoir pourquoi il avait cet avis sur l’amour. Ce qu’il s’était passé dans sa vie pour qu’il n’y croit pas. Peut-être était-ce à cause de ses parents. Ou des couples qu’il avait pu voir dans son entourage.

Un cours de yoga. Un fucking cours de yoga. Le visage de Jamie se décomposa à la proposition de son ami. D’accord, il ne pouvait peut-être pas l’aider finalement… D’un autre côté… Bah pourquoi pas ? Il sembla réfléchir un instant. « Personne n’a dit que je devrais écouter TOUS tes conseils non plus… Et le yoga, tu commences peut-être un peu fort. Sauf si tu viens avec moi. » Eux deux dans un cours de yoga, ce serait hilarant. Ils se feraient probablement virer au bout d’une ou deux heures de cours ! « La boxe ne me fait déjà pas grand-chose, imagine-moi au yoga. » Le fou rire assuré.

Si Jamie avait parlé de massage, c’est parce qu’en ce moment il avait incroyablement mal au dos. Alors c’était un peu comme faire d’une pierre deux coups ! Effectivement il n’était pas réticent aux contacts. Enfin. Aux contacts de Kaleb. Quand il rencontrait une nouvelle personne – par personne il fallait comprendre quelqu’un avec qu’il ne comptait pas coucher – Jamie était bien plus distant et avait du mal à être tactile. Mais il connaissait Kaleb depuis tellement longtemps, c’était comme son frère. Alors il n’y voyait rien de malsain ou d’ambigüe – mais s’il savait son penchant pour les hommes probablement qu’il remarquerait enfin l’ambiguïté. Il y avait tellement de signes qu’il ne voyait pas.
La remarque du jeune homme était plus que correcte. Il n’avait jamais fait de massage lui. Jamie fit la moue avant de boire quelques gorgées de sa bière. « Tu me fais culpabiliser lààààà… Ok. Alors pour me faire pardonner de toutes ces années de dur labeur, ce soir c’est moi qui te fais un massage et demain je m’occupe du petit-dej. Si tu n’es pas contre le fait d’attendre treize ou quatorze heures pour l’avoir… » Il n’allait pas mettre un réveil un jour où il ne travaillait pas non plus !

S’il s’était déjà promis de ne plus embêter Kaleb avec ses histoires de fille il ne put s’empêcher de mentionner la blonde au bar. Comme il n’eut pas de réaction il se contenta de hausser les épaules et de ne pas insister. « On rentre à pieds ce soir ? Ca nous fera du bien de marcher un peu. »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 384
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Kaleb
Lawson

J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats-Unis. Dans la vie, je suis infirmier au service des urgences et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami depuis le lycée et je le vis plutôt , et bien, vous le vivriez comment ?.



   il est sympa, ordonné, doux, il déteste les conflits, il est avenant, entreprenant, il aime parler, découvrir, il est curieux et sociable. Il cuisine beaucoup. Il dort très peu. Il est réfléchi, il se pose toujours trop de questions, il analyse, il est de nature inquiète, stressée. Il est souvent nerveux et cela se lit sur son visage, il s'agite rapidement quand il l'est. Il est très fidèle, notamment en amitié. Il cache son homosexualité à cause de son meilleur ami, il a trop peur de perdre son amitié s'il venait à l'apprendre et à se rendre compte des sentiments qu'il nourrit pour lui. Il est tactile et affectueux. Il est sincère mais un brin naïf. Il est pourtant caractériel et rancunier, il n'arrive pas facilement à accorder une seconde chance quand on le trahit. Il est têtu et a du mal à accepter les conseils des autres. Il a quatre grandes soeurs. C'est un bon vivant qui aime profiter de la vie, il sort, il boit, il fume en soirée uniquement. Il aime le grand air et les ballades au calme également. Il déteste conduire. Il est maniaque, archi maniaque. Il n'accepte pas de l'aide facilement. Il s'investit dans tout ce qu'il fait. Il déteste les chats mais dit à tout le monde qu'il est allergique. Il est très empathique et au travail, il est vite irritable ou abattu quand il perd quelqu'un, il se met trop facilement à la place des autres. Il n'est pas spécialement sportif mais il court très vite. Il est consciencieux et sérieux. Il gère la paperasse à l'appartement.


matthew daddario ©️ praimfaya
« Ca s’ra pas la peine… Je m’en sortirais, va ! Comme un grand garçon. Mais merci de me proposer ton aide. » C’était sûrement vrai et Kaleb ne trouvait rien à y redire mais il n’aimait pas l’idée qu’il puisse arriver quelque chose à son ami. Il détestait que quelqu’un d’autre le touche  et il aurait aimé l’aider plus souvent mais Jamie se débrouillait très bien tout seul, il avait parfaitement raison. En fait, il savait même qu’en s’interposant violemment, il aggraverait les choses. Le comportement protecteur de son colocataire aurait tendance à s’exacerber s’il venait à être pris à partie d’une joue non amicale avec quelqu’un. Alors il préférait éviter les ennuis pour pouvoir protéger Jamie. C’était sa façon de contribue. Il n’oublierait jamais la seule fois où il s’était battu avec un autre mec complètement amoché dans un bar. Jamie avait vu tellement rouge que Kaleb lui-même avait eu franchement du mal à le raisonner. Mais c’était plus qu’évident que c’était pour cette raison que le jeune brun était aussi accro à son ami. Ça et le fait qu’il s’intéressait toujours à sa vie, qu’il prenait soin de lui, qu’il était à l’écoute et toujours prêt à l’aider. Même si le sujet le mettait mal à l’aise, comme sa vie amoureuse. Et il aurait préféré éviter le sujet mais il connaissait son ami par cœur. « Tu as probablement raison, oui. La bonne. J’espère pour toi qu’elle existe. » Il arqua un sourcil en observant Jamie. Il savait qu’ils avaient tous les deux une conception très différente de l’amour et de ce qu’elle peut apporter dans la vie et il était parfois triste de constater que Jamie n’y croyait pas vraiment. « Merci bro, c’est très encourageant ! » Il leva les yeux au ciel en riant légèrement. Parce que Jamie avait parfois tendance à voir les choses du mauvais côté, lui qui ne semblait pas croire qu’une femme avait été créée pour lui dans ce monde. Kaleb n’y croyait pas plus en vérité. Mais c’était bien la seule raison qu’il avait trouvé à son célibat prolongé. «  Tu sais qu’il en existe une pour toi aussi quelque part ! » Le taquina-t-il sans pouvoir s’empêcher de le pousser avec son épaule. Il savait que son ami n’avait pas envie de se caser mais c’était bien trop tentant de lui rappeler que s’il était rarement célibataire plus de deux nuits d’affilées, il n’était pas plus prêt à se caser que Kaleb. En revanche, l’idée d’aider Jamie à récupérer de son self control parti en vacances depuis des années, c’était une chose qu’il pouvait essayer. Il ne put retenir un rire quand il vit le visage du jeune barman se décomposer à sa proposition de s’essayer au yoga. Il avait frappé fort exprès. « Personne n’a dit que je devrais écouter TOUS tes conseils non plus… Et le yoga, tu commences peut-être un peu fort. Sauf si tu viens avec moi. » Il eut un sourire en coin avant de secouer la tête. « J’en ai déjà fait figure toi, je te confirme que c’est vraiment pas pour toi ! » Il était déjà de nature très décontractée et il était rarement animé par le stress, la colère ou l’impulsivité. Ce ne serait pas très pratique s’il cédait à la panique à son travail. Mais il n’avait pas aimé la discipline et il avait vite arrêté, sans jamais dire à qui que ce soit qu’il avait commencé. « La boxe ne me fait déjà pas grand-chose, imagine-moi au yoga. » Il ne préférait pas effectivement. Mais il n’avait pas besoin de l’imaginer, il en riait déjà.  Il jeta un œil circulaire derrière eux, il y avait encore des habitués et des hommes bien entamés par l’alcool. « Okay, exercice simple pour commencer, une semaine sans lever le ton, t’énerver, ou te battre. » Il fronça les sourcils avant d’ajouter. « Non, on va commencer par quatre jours, c’est plus prudent ! » Il rit davantage. Il savait que son ami en était capable, à condition que personne ne vienne le chercher et le titiller de trop près. Mais il n’était pas sûr qu’il y parvienne dans le cas contraire, surtout s’il devait revoir le mec qui l’avait engrainé quelques temps plus tôt dans la soirée. Mais pour sevrer un drogué, il fallait tout lui couper en lui donnant des objectifs simples à réaliser. Bon, pas sûr que Jamie apprécie la comparaison avec un drogué mais ça, il le gardait évidement pour lui.

Il ne comprit pas bien comment ils en étaient venus à parler de massage mais Kaleb avait fait exprès d’en réclamer un pour se dérober. « Tu me fais culpabiliser lààààà… Ok. Alors pour me faire pardonner de toutes ces années de dur labeur, ce soir c’est moi qui te fais un massage et demain je m’occupe du petit-dej. Si tu n’es pas contre le fait d’attendre treize ou quatorze heures pour l’avoir… » Et bien sûr, son pote l’adorait tellement qu’il lui faisait ce genre de proposition. Le jeune infirmier était complètement bloqué. Il l’avait voulu, il ne pouvait plus le refuser. Il se mordit la lèvre, ne pouvant dissimuler sa gêne trop longtemps. Il était bien trop émotif ce soir, il aurait dû éviter Jamie et pas passer la soirée avec. « Attends, je plaisantais, tu vas pas tout faire ! Surtout que ça fait une semaine que tu rabâches que tu as mal au dos, ça va rien arranger ! Je t’en ferais un va ! » Il préférait le donner que le recevoir. L’effet des mains de Jamie sur lui donnait des sueurs froides à Kaleb. Il avait bien trop peur d’apprécier ça d’une façon dont il ne devrait pas. Les battements de son cœur s’accélérèrent tandis qu’il s’embrouillait, soufflait le chaud puis le froid comme un gamin à peine pubère. Merde, la soirée n’avait même pas commencé ! Heureusement, son ami comprit vite que la blonde n’avait pas le moindre effet sur sa libido, il abandonna vite l’idée d’aider son pote à draguer. Et il ne s’en vexa même pas. Ce mec était génial. « On rentre à pieds ce soir ? Ca nous fera du bien de marcher un peu. » Pour deux mecs qui bossaient autant qu’eux et qui marchaient toute la journée, la question de Jamie pouvait paraître bizarre mais Kaleb comprenait ce qu’il entendait par là. Ils avaient été enfermés toute la soirée et une partie de la nuit et prendre l’air leur ferait le plus grand bien. Il hocha rapidement la tête à sa proposition. C’est une très bonne idée, on se boit encore une bière ou deux et on décolle ! » Ils allaient profiter du trajet du retour puis d’aller s’écrouler sur le canapé jusqu’au lendemain quand tout le monde irait travailler. Kaleb adorait travailler à l’envers. Il aimait ce rythme fou qu’il partageait avec son ami. Tout comme ces soirées qu’ils avaient l’occasion de partager.





Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
chicago. kaleb&jamie (alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le consulat Général d'Haiti à Chicago présente...
» CHICAGO - Forum RPG
» Un haitien a l'honneur à Chicago
» Échange Chicago - Buffalo
» échange montréal vs chicago

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: