Partagez
 
 
 

 Trio à jamais lié (twelve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Il y a les humains et les démons. Un démon possède un humain et se nourrit d'autres humains (le plus souvent, des malfrats, des crapules, des gens qu'on regrette peu). A mi-chemin entre les deux, il y a le Maître. Un humain un peu particulier : il est lié à un démon, se doit de le nourrir. Il peut le contrôler, d'une certaine façon, le punir, s'il le désire.
Noa, Eiren, Wade.
Un trio bien particulier : humain, démon, Maître.
C'est leurs liens, leurs relations que nous allons explorer.
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Wade
J'ai 34 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis sans métier ou disons justicier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Wade est le Maître d'Eiren. Il n'est pas le seul dans sa famille a avoir cette particularité. Cela fait plusieurs générations que certains de ses membres sont connectés avec un démon qu'ils doivent nourrir. Wade a un sens aigu (et parfois discutable) de la justice. Il hait tout particulièrement ceux qu'on ne juge pas ou qu'on juge rapidement parce que ce sont des Grands de ce monde. Etre le Maître d'un démon lui permet ainsi de rendre la justice en catimini. Du moins, la justice tel qu'il l'entend.


avatar : Miguel Gomez


Il avait passé toute la journée à le chercher. La journée d'avant également. Courir la ville commençait à le fatiguer et à l'agacer. Il sentait dans ses veines monter cette pointe de colère : pourquoi l'autre s'était-il volatilisé ainsi ? Et comment voulait-il qu'il le retrouve ? Bien sûr, ils étaient, d'une certaine façon, liés. Maître et démon. Il n'empêche, cela ne rendait pas la tâche moins difficile et moins pesante.
Wade se doutait qu'Eiren était parti trouver un humain, un autre humain. Après tout, c'était ainsi qu'il vivait. Il aurait quand même pu prévenir. Ils auraient pu y aller ensemble. Ca aurait évité deux jours d'intenses recherches.
En plus, il faisait chaud en ce milieu d'été. La ville fonctionnait au ralenti : beaucoup de touristes, les locaux s'en vont à la plage ou en montagne. Le bitume conserve la chaleur pour la redistribuer la nuit. Sans parler de la pollution ! Bref, l’air était lourd, abrutissant ; pas un temps à courir les rues. Pourtant, il n’avait pas le choix.
Ses baskets vissées aux pieds, casquette pour protéger du soleil sur le tête, il traînait depuis plusieurs heures dans des quartiers noirs de monde. Comment les touristes trouvaient-ils le courage de sortir avec cette température ?
Mâchonnant son agacement, il jetait un coup d’oeil aux terrasses, aux files des magasins, aux gens qui descendaient ou remontaient du métro. Il ne savait pas bien quel humain aurait choisi Eiren. Mais il saurait reconnaître son démon entre mille. De ça, il en était certain. Après tout, ils étaient liés.

Il pesta encore une fois lorsqu’il ne vit aucune trace de celui qu’il cherchait. Comment faisaient-ils, dans sa famille, pour réussir à toujours garder à porter de regard et d’appel leur démon ? Il n’était pas le seul Maître de sa lignée. En vérité, ce don -si on pouvait appeler ça un don- était en quelque sorte génétique. Du moins c’était ainsi qu’il se l’expliquait. Car il ne trouvait pas d’autre explication satisfaisante.
Il n’avait pas choisi de naître ainsi. Et s’était accommodé de la situation. Après tout, pourquoi pas. Depuis tout petit, il avait voulu défendre les plus faibles et rendre la justice même lorsque celle-ci paraissait impossible parce que l’accusé était un trop gros de ce monde, plein de fric, plein de pouvoir. Assez rapidement il avait compris que la justice était loin d’être juste alors il s’était sorti ce concept de la tête et préférait parler de réhabilitation. Des victimes, évidemment. Ce terme évitait de parler de justice parce justice signifierait traduire devant un tribunal et rendre un jugement. Or, il savait parfaitement que si l’accusé avait assez de fric ou d’influence pour faire plier le pays, il s’en sortirait avec presque rien, qu’importe son crime. Alors que réhabilitation signifiait davantage se placer du côté de la victime et orchestrer une vengeance pour sauver leur honneur, leur vision d’elles-même (si elles étaient toujours en vie), leur mémoire. Ainsi, tuer les coupables ne posait plus aucun souci. Ce n’étaient que des pourritures, de toutes façons.
Etre le Maître d’un démon se nourrissant de chair humaine était le plan parfait pour rendre la justice à sa sauce. Wade s’en contentait. S’en délectait, même.
Cependant, il ne mettait entre les griffes de son démon que de bonnes grosses crapules. Les petits vauriens, voleurs minables et délinquants peu dangereux, il laissait ça à la justice humaine -corrompue. Il préférait s’occuper des grosses proies. Et nettoyer la m*rde que le système judiciaire laissait filer.

Il haleta en passant devant un énième café. Il avait chaud. Il transpirait. Il s’énervait.
Tout ça pour, soudainement, le remarquer.
Un jeune homme, tout juste adulte, assis seul. Et en lui, dans son aura, dans les effluves qu’il diffusait...
Wade se précipita à l’intérieur. Il ne salua même pas le personnel, allant tout droit vers le jeune homme. Sans bonjour ni autre forme de procès, il se laissa tomber sur la chaise en face de lui.

-Toi !

Sa voix était vibrante, il reprenait son souffle. La clim à l’intérieur du café n’était pas de trop.

-Je t’ai cherché partout. PAR-TOUT tu entends ?

Marteler les mots, reprendre sa respiration. Enfin il l’avait retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1590
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 26
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
sansy twelve

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Noa
J'ai 25 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

La vie, c'est souvent trop pour un seul homme. Alors, ils sont deux.
Noa, calme, serein. Angoissé, peureux. Sérieux, sociable.
Eiren, c'est un démon. Cynique, parfois rebelle. Psychopathe, avec une faim démesurée. Râleur, ironique.
Une cohabitation seulement maitrisée par Wade.


tom holland ©️ TENNESSEE

Cela faisait quelques jours déjà qu’il ressentait quelque chose de différent en lui. Quelque chose d’étrange, comme s’il n’était pas tout seul. Son âme était un poids, comme un fardeau à porter depuis deux jours. Cela l’avait pris d’angoisse. Ne plus être le même, ne plus être la même personne sans savoir pourquoi. Quelque chose qui aurait changé sans pouvoir mettre un mot dessus. Noa n’avait pas pu dormir beaucoup, depuis. Quelque chose l’en empêchait. Ça ne tournait pas rond, dans son esprit. Dans son corps. Il se sentait plus lourd. Habité.
« Ca va passer. Ce n’est qu’une mauvaise impression. Elle passera, » s’était-il dit à lui-même, surtout dans le but de se calmer. Mais ça ne fonctionnait pas forcément. Pas totalement, tout du moins, car s’il arrivait à s’endormir un peu, sa nuit n’a pas été si calme et paisible. Il n’avait dormi en réalité que d’un œil.
Finalement, il avait pu faire sa petite vie, la journée. Mais il avait quand même ressenti une fatigue intense. Une fatigue sans être sommeil non plus. Juste une sorte d’épuisement mental. Il n’avait pourtant rien fait de particulier. Il avait simplement été en cours. Et puis, il était sur le chemin du retour.
Il voulut faire une pause dans un café. Il s’était installé à l’intérieur, à une table un peu isolée du reste du bar. Noa était sociable, mais pas au point de se présenter à des inconnus. Pas au point de s’inviter aux tables des autres. Ni au point de se pencher pour lire par-dessus l’épaule de son voisin. Ça, il jugeait que c’était de l’impolitesse. Il ne ferait jamais ce genre de choses, tout simplement parce qu’il n’aimerait pas que ça lui arrive. Malheureusement…
Noa avait plongé sa tête dans ses bras croisés posés sur la table. Il était fatigué. Ce sentiment pesant de ne pas être tout seul le fatiguait. Alors qu’il fermait les yeux, il entendit une voix violente et un bruit sourd. Sa tête se releva, ses yeux se posèrent sur le fauteur de trouble. « M-moi ? » répéta-t-il, hésitant. Il était surpris qu’on vienne lui parler de cette façon. Il fronça les sourcils, interrogeant du regard l’homme qui venait de s’asseoir face à lui, lui soutenant même qu’il l’avait cherché « PAR-TOUT ».
« Excusez-moi mais… On se connaît ? Parce que je n’en ai pas vraiment l’impression. Enfin, pas que la compagnie m’agace hein mais vous m’avez beaucoup surpris. » Il tenta de s’expliquer au mieux alors que, d’un rire nerveux, il replaça ses cheveux en arrière. « Qu’est-ce que vous me voulez ? » Finalement, il reprit son air interrogateur, attendant donc la réponse de son interlocuteur. Angoissé, il joua avec ses doigts sous la table.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Wade
J'ai 34 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis sans métier ou disons justicier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Wade est le Maître d'Eiren. Il n'est pas le seul dans sa famille a avoir cette particularité. Cela fait plusieurs générations que certains de ses membres sont connectés avec un démon qu'ils doivent nourrir. Wade a un sens aigu (et parfois discutable) de la justice. Il hait tout particulièrement ceux qu'on ne juge pas ou qu'on juge rapidement parce que ce sont des Grands de ce monde. Etre le Maître d'un démon lui permet ainsi de rendre la justice en catimini. Du moins, la justice tel qu'il l'entend.


avatar : Miguel Gomez


Wade sentait son cœur palpitait dans sa poitrine. Le sang circulait à toute vitesse dans ses veines. Il avait couru, il avait cherché, il s’était épuisé sur les trottoirs brûlants. Puis, surtout, il avait un peu paniqué. Et si Eiren ne revenait jamais ? Et s’il ne le retrouvait pas ? Wade était encore jeune et ne possédait pas toute l’expérience qu’avaient certains membres de sa famille en matière de démons. Il débutait, en quelque sorte. Il connaissait bien Eiren néanmoins, ils n’avaient pas encore fait face à toutes les situations possibles et imaginables ensemble. Alors il devait se tenir prêt au pire.
En cet instant, assis, essoufflé, devant le jeune homme dont le visage ne lui disait rien, il forçait son cœur à ralentir la cadence : keep calm ! Son interlocuteur paraissait ne rien comprendre. Face à sa mine perturbée, Wade soupira discrètement : c’était bien sa veine. Apparemment, ce n’était pas Eiren qui était éveillé en ce corps à cet instant-là. Mais l’autre, dont il ignorait le nom. Pourtant, il était persuadé que son démon était là, quelque part, à attendre bien sagement.
Le jeune homme ne comprenait vraiment pas et, en même temps, le contraire eût été étonnant. Il ne connaissait Wade ni d’Eve ni d’Adam alors que celui-ci venait de l’apostropher comme une présence familière à qui il s’adressait d’un ton décontracté.
Pris de fatigue, le jeune maître laissa tomber sa tête entre ses mains quelques secondes. Comment expliquer tout ça à son interlocuteur ? Comment lui faire comprendre pour qu’il accepte la situation ? Bon, en même temps, il n’avait pas tellement le choix. Qu’il le veuille ou non, Eiren l’avait choisi pour hôte. Allez savoir pourquoi. Pourquoi lui plutôt qu’un autre. Wade ne savait pas bien sur quels critères il se basait pour effectuer ses choix.

La voix d’une serveuse ramena le jeune homme à lui ; il releva la tête, regarda la femme qui lui demandait ce qu’il désirait. Il était dans un bar, fallait bien qu’il consomme.Il ne pouvait profiter entièrement gratuitement de la clim.
La femme, plutôt jeune, avait un sourire timide aux lèvres. Peut-être qu’elle débutait dans cet établissement. En tout cas, elle ne respirait pas l’assurance et l’aplomb d’un personnel expérimenté.
Ne souhaitant pas la brusquer avec son épuisement et la mauvaise humeur qui pointait, Wade lui demanda, avec un sourire gentil, un café glacé. La serveuse nota, hocha la tête, tourna la talons. Une ou deux secondes d’interruption, puis le jeune homme reporta son attention sur son vis-à-vis :

-Tu t’appelles comment ?

La question pouvait paraître un peu brutal, comme ça. Et il s’en rendit vite compte, adoucissant son ton lorsqu’il enchaîna :

-Je suis Wade.

Il ne devait surtout pas effrayer le gamin. S’il se barrait, c’était fini. A moins qu’Eiren ne se réveille à temps. Mais ce flemmard de démon devait être en train de roupiller sévère ! Ah, cette poisse.
La serveuse revint avec la commande, posa le tout devant Wade avant de s’éclipser rapidement. Le jeune New-Yorkais soupira encore une fois.

-Bon, écoute, on se connaît pas mais... comment dire... à l’intérieur de toi, il y a quelque chose qui me connaît.

Vive le tact !
Nouveau soupir. Il devrait vraiment prendre des cours pour savoir s’adresser à autrui. Il n’aimait pas beaucoup parler. Sauf avec son démon. Et ne savait pas prendre de pincettes. Encore moins faire comprendre ce qui était évident pour lui, incompréhensible pour les autres. Tout cela s’avérait bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1590
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 26
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
sansy twelve

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Noa
J'ai 25 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

La vie, c'est souvent trop pour un seul homme. Alors, ils sont deux.
Noa, calme, serein. Angoissé, peureux. Sérieux, sociable.
Eiren, c'est un démon. Cynique, parfois rebelle. Psychopathe, avec une faim démesurée. Râleur, ironique.
Une cohabitation seulement maitrisée par Wade.


tom holland ©️ TENNESSEE
Si Noa était troublé depuis quelques temps, ce n’était pas autant qu’à cet instant précis. Lui qui pensait simplement boire un coup au frais avant de s’enfermer chez lui, tout seul, voilà qu’il fut confronté à un inconnu qui semblait visiblement le connaître. Noa songea qu’il s’était peut-être trompé de personne. C’était possible, après tout, il n’avait un physique ni trop typique, ni trop atypique. Il y avait forcément quelqu’un, là-dehors, qui lui ressemblait. Mais l’homme en face de lui paraissait agacé du fait qu’il ne le connaisse pas. Son soupir le prouvait aux yeux de Noa, en tout cas. Et il avait l’air d’être fatigué. Il était arrivé comme une furie, Noa pouvait sans mal imaginer qu’il avait beaucoup marché – ou couru – pour retrouver la personne qu’il semblait connaître.

Mais ce n’était pas lui. Il se trompait forcément, et cette situation n’avait aucun sens. La serveuse vint interrompre les pensées de l’inconnu tandis que Noa, lui, attendait presque sagement ses réponses. Ce fut au tour du jeune garçon de se plonger dans ses pensées, d’analyser le cours des événements récents. Cette sensation étrange de ne pas être seul, constamment, et puis maintenant, cet inconnu qui l’avait interrompu brusquement comme s’ils se connaissaient. Peut-être n’était-ce qu’une coïncidence ? Pour l’instant, il était trop tôt pour déduire quoi que ce soit de toute façon. Alors il attendit simplement des explications. « Noa… ? » Pas loin d’être une question, son angoisse montait un peu plus. L’homme confirmait bien qu’ils ne se connaissaient pas puisqu’il se présenta à son tour l’instant d’après. Mais à qui parlait-il alors juste avant ?

La serveuse revint rapidement et partit de la même façon, juste le temps de poser le café glacé que Wade avait commandé un peu plus tôt. Puis il lui dit une phrase qui laissa Noa perplexe. Qu’entendait-il par « à l’intérieur de toi » ? Croyant à une mauvaise blague, ou la pire des phrases de drague, il se mit à rire nerveusement, passant ses doigts dans ses cheveux. « Mh… Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de savoir ce que tu veux dire par là. Je… Je ne suis pas intéressé. Désolé. » Alors qu’il s’excusait platement et poliment après ce rejet qu’il aurait détesté vivre – qui draguerait quelqu’un comme ça de toute façon ?! – Noa l’inspecta rapidement du regard. Wade avait l’air sérieux, un peu dépité aussi. Quelque chose lui disait qu’il était bien loin de plaisanter. Et peut-être que finalement, tout ça avait un rapport avec ce sentiment bizarre qu’il ressentait depuis quelques temps. Il se mordilla la lèvre inférieure tout en réfléchissant quelques secondes et soupira ensuite. De toute façon, il ne risquait rien à l’écouter. « Finalement… J’ai envie de savoir. A moins que tu sois un psychopathe en puissance, auquel cas je prendrais littéralement mes jambes à mon cou à la seconde ou j’aurais un doute, » avoua-t-il en ayant de nouveau un petit rire nerveux. C’était un peu pour détendre l’atmosphère mais ça n’en restait pas moins faux. Au moindre doute, il s’en irait en courant, ça, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Wade
J'ai 34 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis sans métier ou disons justicier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Wade est le Maître d'Eiren. Il n'est pas le seul dans sa famille a avoir cette particularité. Cela fait plusieurs générations que certains de ses membres sont connectés avec un démon qu'ils doivent nourrir. Wade a un sens aigu (et parfois discutable) de la justice. Il hait tout particulièrement ceux qu'on ne juge pas ou qu'on juge rapidement parce que ce sont des Grands de ce monde. Etre le Maître d'un démon lui permet ainsi de rendre la justice en catimini. Du moins, la justice tel qu'il l'entend.


avatar : Miguel Gomez


Wade sentait l'indécision de son vis-à-vis. Le sentiment d'être perturbé de la pire façon qui soit dans son tranquille quotidien. Sans doute que le jeune homme avait prévu de faire sa vie de tous les jours, après être sorti de ce bar. Peut-être rentrer regarder la télé chez lui. Ou jouer aux jeux-vidéos. Peut-être avait-il un rencard ou une sortie entre pote prévue ce soir. Bref, que du banal.
Mais ne sentait-il pas qu'une chose en plus remuait en lui ?
A dire vrai, n'ayant jamais été « hôte », Wade ne savait pas ce que ressentaient les gens habités par un démon. Néanmoins, il était persuadé qu'on ne pouvait pas se sentir comme d'habitude. Pas entièrement. Ce n'était pas possible. Il y avait forcément un truc en plus.

Le filet de voix du jeune homme appris au Maître qu'il s'appelait Noa. Enfin, c'était pas très clair parce que ledit Noa semblait lui-même se poser la question. Comme s'il avait oublié son prénom. Un effet secondaire du choc d'avoir été abordé par un inconnu, sans doute. Remarquez, ce n'est pas très rassurant, comme situation. Et Wade le concevait parfaitement. Malgré tout, il ne savait pas comment faire autrement.
Noa ne parut pas convaincu par l'explication de son interlocuteur. Il faut avouer, son explication n'était ni la plus claire, ni la plus rassurante. D'ailleurs, le jeune homme dit carrément qu'il ne voulait pas en savoir plus. Qu'il n'était pas intéressé.
Wade, ne saisissant pas les doutes de Noa quant à de la possible drague, voulut lui répliquer qu'il n'était pas question d'être intéressé ou pas ; c'était comme ça, point. Eiren avait choisi. Et voilà. Mais il n'en eut pas le temps. Car apparemment, la situation commençait à intriguer de plus en plus l'autre, qui manifesta son envie de savoir.
Wade ne releva pas l'allusion à son possible statut de psychopathe. Il était très sain d'esprit, ce petit ! Il n'évoluait juste pas dans le même monde que les autres. Il avait connaissance d'éléments que la plupart des gens ignoraient. Même Noa. Bien que, concernant ce dernier, il allait, lui aussi, bientôt basculer dans ce monde à part. Un peu de patience.

Wade but une gorgée de son café glacé, ce qui lui laissa le temps de réfléchir un peu. Comment tourner ses mots et ses phrases ?
Se reculant dans sa chaise, il s'éclaircit la gorge, tenta d'être le plus simple et le plus convaincant possible :

-Bon... t'as peut-être l'impression, depuis peu, qu'il y a un... truc pas normal. En toi, je veux dire. Tu sais, comme si quelque chose en plus s'était greffé, mais tu sais pas où. Ou... que t'es habité. J'ai pas trop les mots. Mais c'est comme si t'étais plus tout seul. Ca te fait pas ça ?

Maigre silence. Les mots continuaient de tourner dans la tête de Wade qui reprit rapidement :

-Peut-être que tu vas trouver ça fou, mais c'est normal. Il s'appelle Eiren. Lui et moi, on se connaît très bien. Il a besoin d'être rattaché à un humain. Il... il l'habite, quoi, mais c'est jamais méchant, t'inquiète pas, tu vas pas crever. Là, c'est toi, Noa. Mais quand Eiren se réveille, en quelque sorte, il prendra ta place. Puis vous inverserez de nouveau. Une sorte de cohabitation, en quelque sorte.

Wade haussa les sourcils, fixant Noa droit dans les yeux. Il ne savait pas trop s'il avait su être convaincant. Il commençait à se sentir mal à l'aise face à ce jeune homme tout perdu, un peu apeuré, très intrigué. Bon sang, qu'est-ce qu'il aurait préféré que ce soit Eiren, à sa place !
Un instant, il hésita à se pencher vers lui, tapoter son torse du plat de la main en appelant des « eh oh, réveille-toi flemmard ! ». Mais à bien y réfléchir, ça ferait plus fuir le jeune humain qu'autre chose. Et voir partir l'hôte d'Eiren était la dernière chose qu'il souhaitait.

-Des questions ? acheva-t-il après un nouveau temps de silence.
Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1590
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 26
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
sansy twelve

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Noa
J'ai 25 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

La vie, c'est souvent trop pour un seul homme. Alors, ils sont deux.
Noa, calme, serein. Angoissé, peureux. Sérieux, sociable.
Eiren, c'est un démon. Cynique, parfois rebelle. Psychopathe, avec une faim démesurée. Râleur, ironique.
Une cohabitation seulement maitrisée par Wade.


tom holland ©️ TENNESSEE
Tout lui semblait bizarre, mais il sentait également que cette conversation était nécessaire. Ce n'était sûrement pas une coïncidence, ce sentiment d'être habité, cet inconnu qui l'affirme... Noa ne savait plus quoi penser de tout ça. Ferait-il mieux d'écouter son interlocuteur ou de partir, tout simplement, en se disant que ça finira bien par passer ? Il était bien mitigé. Peut-être parce qu'il avait peur de ce qu'il pourrait lui dire. Lui qui rêvait si souvent d'une aventure qui pourrait arriver comme ça, le voilà qu'il en avait peur, maintenant. Parce que ce ne serait pas le genre d'aventure qu'il aimerait avoir, et au fond de lui, il le savait. Quelque chose lui disait qu'il allait détester ce que Wade était sur le point de lui avouer.

Pourtant, il ne bougea pas. Il se contenta d'observer l'homme face à lui boire son café glacé comme s'ils discutaient ensemble d'un sujet plus que banal. Noa tenta de l'analyser, faisant attention au moindre détail qui pourrait le trahir. Il observa ses vêtements, ses gestes, les expressions de son visage. Mais Noa était loin d'être bon pour analyser les gens, alors il abandonna bien vite cette idée en se disant qu'il serait préférable d'écouter les paroles du garçon.

Ces mots le rendirent confus. Il fronça les sourcils, c'est comme si Wade lisait en lui comme dans un livre ouvert. Il venait de décrire la sensation exacte qu'il ressentait depuis plusieurs jours et qui le poussait à se poser des questions. Il réfléchit quelques instants, laissant alors le silence planer entre eux, juste avant que Wade ne reprenne la parole. Lorsqu'il prononça le nom d'Eiren, Noa sentit une vibration en lui, comme si quelque chose hurlait pour sortir. Il retint son souffle quelques instants, les yeux figés dans ceux de Wade, le temps de réaliser l'importance de ses paroles, puis, il rit. Un rire nerveux qui pourrait même sembler fou. « C'est une blague ? » Son esprit ne voulait pas y croire. Son côté rationnel lui disait que ce devait être une caméra cachée, ou qu'il y avait une explication à tout ça.

Son instinct lui disait tout autre chose. La réaction qu'il a eu lorsque Wade a prononcé le nom du démon n'était pas normale. Il se mit à penser un peu follement qu'il disait peut-être vrai. La voix de son interlocuteur le ramena à la réalité et son dos se redressa alors que son expression faciale s'apparentait à de la colère. « Oui, j'en ai ! Tu te moques de moi ? » Noa avait l'impression de devenir fou. Peut-être qu'en le provoquant de la sorte il parviendrait à lui faire avouer que tout ceci n'est qu'une sombre plaisanterie. Mais pas un sourire ne fit son apparition sur le visage de Wade. Il resta sérieux malgré tout, et malgré sa folie imminente, Noa crut percevoir un léger agacement dans son regard. Il prit trois bonnes inspirations pour se calmer avant de reprendre. « Qu'est-ce que tu m'as fait ? » demanda-t-il d'un air désespéré. Tout ça était en train de le fatiguer. Il était complétement paumé, il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire, ni comment réagir. Après avoir passé ses doigts dans ses cheveux, il secoua la tête. « Ok. Supposons que ce que tu me dises soit vrai, quelles sont les conséquences ? Qu'est-ce que... Qu'est-ce que cet "Eiren" fout dans mon corps ? Et pourquoi moi ? » Un tas de questions lui traversait l'esprit mais il ne posa pour le moment que celles-ci.

Et si tout ça était vrai ? Qu'allait-il devenir ? Et qu'est-ce que cette chose allait faire de lui ? Comment pourrait-il y mettre fin ? Sans rien savoir, il était difficile pour lui de s'imaginer trouver la réponse à ces questions. Mais il savait qu'il allait quand même se torturer l'esprit avec. Noa tourna le regard vers son sac à dos et, pendant un instant, il s'imagina l'attraper pour partir, fuir, tout simplement. Sans savoir ce qu'il se passait avec son corps et cet homme qui semblait tout connaître, son seul désir était de courir le plus loin qu'il le pouvait. Mais il était paralysé, il ne bougea pas d'un pouce, relevant son regard craintif sur Wade. La seconde d'après, il se rendit compte que la panique était en train de le ronger, il remarqua alors sa respiration saccadée et ses membres tremblants. Il fallait qu'il se calme. S'il ne se calmait pas, Eiren prendrait possession de son corps. Mais ça, il était encore loin de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Wade
J'ai 34 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis sans métier ou disons justicier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Wade est le Maître d'Eiren. Il n'est pas le seul dans sa famille a avoir cette particularité. Cela fait plusieurs générations que certains de ses membres sont connectés avec un démon qu'ils doivent nourrir. Wade a un sens aigu (et parfois discutable) de la justice. Il hait tout particulièrement ceux qu'on ne juge pas ou qu'on juge rapidement parce que ce sont des Grands de ce monde. Etre le Maître d'un démon lui permet ainsi de rendre la justice en catimini. Du moins, la justice tel qu'il l'entend.


avatar : Miguel Gomez


Comme prévu, le garçon était plutôt dubitatif. Il ne paraissait pas non plus ravi par ce que lui annonçait Wade. D'un côté, fallait le comprendre : c'est pas le truc le plus fun du monde que d'apprendre qu'un démon a pris possession de ton corps.
Le jeune Maître vit la confusion passer dans le regard de son interlocuteur. Il lui laissa le temps de digérer tout ce qu'il venait de dire. Faire passer la pilule, tout en douceur. Puis, si la douceur ne fonctionnait pas, tant pis. De toutes façons, on ne pouvait rien y faire : Eiren avait choisi, on n'allait pas le déloger de là !
Wade resta silencieux et fichtrement sérieux, visage grave et fermé, lorsque Noa lui demanda, de son rire nerveux, si c'était une blague. Laissant passer la rhétorique question, il attendait davantage de réelles interrogations de la part du jeune homme. Par exemple, savoir si, un jour ou l'autre, le démon aller le bouffer tout crû. Ou le pourquoi lui. Ca, ça revenait souvent : mais pourquoi moi? cri désespéré des victimes à qui Wade ne pouvait jamais fournir aucune explication.

Ton soudainement agressif, colère au visage, Noa manifesta avoir une question ; Wade fut grandement déçu par celle-ci car elle n'était pas intéressante. Le garçon cherchait encore à savoir si c'était vrai ou faux.
Toujours aussi sérieux, arquant seulement un sourcil face à la colère de son interlocuteur, le jeune Maître répondu, d'un ton atone :

-Mais oui, mais oui, c'est une blague, elle est drôle, hein, en attendant, tu restes près de moi, le temps que le démon daigne se réveiller et montrer le bout de son nez.

Point. A la ligne.
Y'avait pas à discuter. De toutes façons, c'était comme ça. Et Noa n'y pouvait rien. Et Wade n'y pouvait rien. Pourquoi chercher à discuter davantage de cette façon stérile ? Tout ceci commençait à agacer le New-Yorkais qui n'aimait pas perdre son temps en premiers contacts. Il fallait aller à l'essentiel : quand Eiren allait-il se réveiller ? Et quand allait-il falloir le nourrir ? Ca, c'était le point crucial qui tourmentait chaque Maître.
Noa parut laisser tomber le scénario de la mauvaise blague lorsque, d'un ton plus désespéré que précédemment, il interrogea son vis-à-vis sur ce qu'il lui avait fait. Wade le laissa parler, s'exprimer, poser ses questions. Lorsque le jeune homme eut terminé, l'aîné poussa un nouveau petit soupir avant de répondre, une à une, aux interrogations pressantes :

-Je ne t'ai rien fait. Ce n'est pas moi qui contrôle qui Eiren choisit pour hôte. Je n'ai fait que le chercher toute la sainte journée avant de le retrouver. En toi. Les conséquences... pour toi, pas grand-chose. Faudra que tu apprennes à vivre avec, c'est tout. Il prendra ta place parfois. Notamment pour se nourrir. Tu apprendras à l'apprivoiser. Tu réussiras peut-être même à entrer en contact avec lui, qui sait.

Gorgée de café glacé. Il avait la gorge sèche. Tant par la chaleur que par les paroles.

-Quant à pourquoi toi, j'en sais rien. Mais c'est toi. Et voilà.

Wade fit un rapide sourire, qui se voulait rassurant, à son interlocuteur. Ca n'allait pas être facile, pour le garçon. Mais il allait falloir faire avec. Composer avec. Et Wade serait là. Pour veiller à ce que tout se passe bien.
Pointant l'index vers Noa, le New-Yorkais reprit :

-T'as l'impression qu'il va comment, Eiren ? Il se réveille ? J'ai besoin de lui parler.

Il avait conscience que ce qu'il demandait au jeune homme était hautement impossible à ce stade de l'histoire : passer d'un état à l'autre sur commande demandait un long temps d'adaptation, d'acceptation des deux partis. Or, cela ne faisait que quelques jours, tout au plus, que Noa et Eiren cohabitaient, sans que le premier en soit conscient. Wade doutait qu'il sache faire appel au démon comme ça, afin que celui-ci prenne sa place. Mais peut-être qu'au fond de ce corps, Eiren écoutait, l'entendait et daignerait enfin se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1590
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 26
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
sansy twelve

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Noa
J'ai 25 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

La vie, c'est souvent trop pour un seul homme. Alors, ils sont deux.
Noa, calme, serein. Angoissé, peureux. Sérieux, sociable.
Eiren, c'est un démon. Cynique, parfois rebelle. Psychopathe, avec une faim démesurée. Râleur, ironique.
Une cohabitation seulement maitrisée par Wade.


tom holland ©️ TENNESSEE
Wade semblait vraiment agacé de l'attitude de Noa qui venait de lui demander une nouvelle fois si tout cela n'était pas une blague. Et cet agacement énerva un peu plus Noa, Wade ne comprenait donc pas à quel point il était difficile d'inclure quelque chose de surnaturel quand on n'a jamais rien vécu de tel. Son manque d'empathie à son égard provoqua un léger frisson de rage tout au long de son échine. Il faillit même y succomber mais à la place, il prit quelques inspirations pour se calmer. Si tout cela était bien réel, il fallait qu'il en sache davantage. Et puis, le terme "démon" ne lui plaisait pas des masses non plus. Qu'est-ce que cette chose était capable de faire ?

Sa réponse ne tarda pas à arriver. Wade était resté calme tandis que Noa, lui, cédait peu à peu à la panique de voir sa vie se dérober sous ses pieds. Il l'écouta plus ou moins attentivement jusqu'à ce qu'il entende l'homme dire que le démon devait se nourrir. Une sueur froide glissa le long de son dos et Noa trembla un peu plus intensément. De quoi devait-il se nourrir au juste ? Si c'était un démon, alors ce serait forcément horrible. A moins que tout ce qu'il avait appris sur les mythes et légendes soit complètement erroné. Après une longue inspiration destinée à le calmer un peu mieux, il se décida à poser la question. « Et de quoi il se nourrit, ce truc ? »

Apprendre à vivre avec. Est-il seulement possible de s'habituer à ce sentiment ? Noa l'aimait, sa solitude. Même s'il n'avait aucun mal à discuter avec d'autres personnes, il ne pensait pas se retrouver avec un démon à l'intérieur de lui, une chose qui ne le quitterait jamais. Il trouva soudainement qu'il n'avait pas assez profité de sa vie avant d'avoir ce démon en lui. Il se demanda s'il pourrait encore s'investir dans la lecture d'un roman et faire abstraction de sa présence... Et en s'imaginant y arriver, cela l'apaisa un peu. Jusqu'à ce qu'il soit secoué de nouveau par les mots de Wade. « Je... Je n'en sais rien. Je... Tu pourrais juste... Arrêter de prononcer son prénom ?... J'ai l'impression que ce truc va prendre ma place à chaque fois que tu le dis. C'est désagréable. » Il illustra ses paroles d'une grimace puis se frotta nerveusement le bras.

« Mais du coup... C'est quoi, ton rôle à toi ? Et qu'est-ce qui va se passer maintenant ? » Noa s'était dit que Wade n'était pas seulement là pour lui donner des explications quant à ce démon. De plus, il ne savait pas non plus comment il fallait le contrôler. Noa était curieux, il voulait tout savoir, il s'agissait de sa vie après tout. Il fallait qu'il sache. « En fait... Je voudrais tout savoir. Tout ce qu'il y a à savoir sur... Eiren. » C'était la première fois qu'il prononçait ce nom et il s'en sentit davantage confus. Cette situation lui semblait tellement irréelle... Il ne savait pas s'il allait pouvoir dormir ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Trio à jamais lié (twelve) Empty


Wade
J'ai 34 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis sans métier ou disons justicier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Wade est le Maître d'Eiren. Il n'est pas le seul dans sa famille a avoir cette particularité. Cela fait plusieurs générations que certains de ses membres sont connectés avec un démon qu'ils doivent nourrir. Wade a un sens aigu (et parfois discutable) de la justice. Il hait tout particulièrement ceux qu'on ne juge pas ou qu'on juge rapidement parce que ce sont des Grands de ce monde. Etre le Maître d'un démon lui permet ainsi de rendre la justice en catimini. Du moins, la justice tel qu'il l'entend.


avatar : Miguel Gomez


L'incrédulité du garçon semblait avoir fait place à une forme de méfiance un poil résignée. Il avait compris que Wade ne plaisantait pas et acceptait, peu à peu, l'idée qu'il vive désormais avec un démon. Mais cela ne le conduisit tout de même pas à accueillir la nouvelle à bras ouverts. C'était compréhensible : rien que le terme démon incitait les gens à se méfier. Noa ne faisait pas exception.
Wade eut une légère hésitation quand il lui demanda de quoi se nourrissait Eiren. Le plus simple était d'être honnête : Eiren se sustentait de sang et de chair. Mais les humains n'aiment pas trop ces bêtes-là. Et si Noa partait en courant ? Cela n'arrangerait en rien sa situation, puisque le démon était en lui et donc partout où irait le jeune homme, cette nouvelle part de lui serait là. Mais cela embêterait Wade qui devrait, à nouveau, lui courir après. D'un autre côté, s'il lui sortait : il mange des brocolis, il adore ça, le brocoli, tu sais le cuisiner? il savait que le jeune homme ne le croirait pas. Alors, après avoir pesé le pour et le contre, il se lança dans une réponse qu'il voulut la moins effrayante possible :

-Il... est carnivore.

Petit temps en suspend. Peut-être que Noa saurait comprendre de lui-même. Néanmoins, Wade se sentit obligé de continuer :

-Du coup de la viande... et du sang... humains. Mais t'en fais pas, t'as rien à craindre, tes proches non plus. Il ne mange que ceux qui le méritent !

Etait-ce vraiment plus rassurant, présenté ainsi ? Pas sûr. Cependant, Wade ne savait pas comment faire autrement. Puis comme Noa n'était pas encore parti en courant et continuait de poser quelques questions, il estima que ça passait.
Il ne répondit rien quant à la demande de ne pas prononcer le nom (ouuh, on dirait qu'on parle de Voldemort, là, oui, Wade connaissait un peu l'univers d'Harry Potter). Il fallait souvent plus que simplement évoquer Eiren pour qu'il apparaisse. Il fallait clairement l'appeler. Mais, remarquez, Wade était jeune et n'avait que peu d'expérience avec ce démon ; peut-être Eiren allait-il lui réserver des surprises. Il était peut-être capable de se manifester un peu n'importe comment, bien que cette situation ne se soit jamais présentée.

-Moi, je suis comme un intermédiaire entre lui et toi, lui et le reste du monde. Chez nous, on dit qu'on est le Maître. Le Maître d'un démon. C'est de famille. Notre principale mission est de le nourrir. Et le contrôler.

Il observa avec insistance son interlocuteur.
Celui-ci était nerveux, c'était évident. Mais il cherchait à en savoir plus. Il avait -enfin- accepté la vérité : il était un hôte, un démon vivait en lui, il allait devoir faire avec. A présent, il s'agissait de cheminer doucement, tous ensemble, pour apprendre à vivre ensemble. Et Wade était là pour veiller à ce que tout se passe bien.

-Y'a pas grand-chose à dire sur Eiren. Tu le découvriras toi-même. C'est un démon plutôt sympa. On s'entend bien, lui et moi. Donc tant que tu ne t'éloignes pas trop de moi, tout devrait bien se passer pour toi. Quant à ce qu'il va se passer maintenant : tu vas poser tes dernières questions, si tu en as. Puis j'appellerai Eiren, j'ai besoin de lui parler. Tu vas voir, la première fois, c'est impressionnant. Tu seras toujours là mais n'auras plus le contrôle de ton corps. Tu seras conscient mais ne pourras rien faire. Faut pas paniquer. Je te promets que rien ne t'arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Trio à jamais lié (twelve) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Trio à jamais lié (twelve)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le plus grand virus jamais connu
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» On ne change jamais les bonnes habitudes... [open]
» Oh, je n'étais jamais venue ici ! -Xerxes~
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres-
Sauter vers: