Partagez | 
 
 
 

 we are stronger together (post-apo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
bananabread
Féminin MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 25
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
La fin du monde est proche, c'est ce qu'annonçait tous les journaux, il y a de ça un an. Réchauffement climatique, surpopulation, famine, épidémie. Les chercheurs avaient à coeur de trouver une réponse à ses nombreux problèmes et de préserver la vie sur Terre. Le vaccin N-83 semblait répondre à toutes les attentes, immunisant contre ces nouvelles pathologies meurtrières. Les premiers essais ont été concluants mais très vite, les sujets ont retrouvé leurs symptômes décuplés. Fièvre extrême, toux, vomissements, hémorragies puis décès. Mais les malades se sont relevés du sol, avec une faim insatiable et un goût pour la chaire humaine. L'épidémie s'est déployée massivement. Des foyers de survivants ont été organisés dans les grandes villes, maintenus par l'armée. Le pays a été placé sous quarantaine. Et bientôt, tout a été hors de contrôle. Les intérêts égoïstes ont pris le pas sur les besoins du groupe dans les camps les plus étendus où il règne aujourd'hui un climat de peur. Hors de ces camps, il n'y a plus rien à part les morts qui se traînent lentement sans but. Mais l'espoir est toujours présent pour une poignée d'entre eux.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
bananabread
Féminin MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 06/06/2018
ÂGE : 25
RÉGION : paca
CRÉDITS : flotsam

UNIVERS FÉTICHE : réel, mutant et hp (mais open à tout)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1810-garde-la-banane
Tortue



Jacob Weber
J'ai 36 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis un ancien haut gradé des Seals, survivant de la fin du monde et je m'en sors bien tant que je suis vivant. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Sac à dos : couteau de chasse 18 cm - Beretta 9 mm, 6 balles dans le chargeur - bouteille d'eau - 2 cigarettes - corde - boîte d'allumettes presque vide - une paire de chaussettes


jake gyllenhaal ©️ avengedinchains


J'ai l'impression que ça fait des jours qu'on fait que marcher, sans croiser personne. Personne de vivant. J'ai arrêté de considérer les marcheurs comme porteurs de la moindre humanité. Rien d'autre que des tas de chair en mouvement, on peut rien en tirer de plus de toute façon. A force de les rencontrer, on a vite compris qu'ils sont pas très dangereux quand leur nombre ne nous surpasse pas. Un coup de couteau dans le crâne suffit à les neutraliser. Il suffit de ne pas se montrer imprudent. J'en ai vu plus d'un jouer au malin, se croire plus fort que tout, à jouer avec les morts avant de se faire arracher la carotide.

Au fond, je suis surtout rassuré qu'on ait pas eu affaire aux vivants. C'est eux que je redoute. Les mecs de Seattle, ceux qui étaient mes frères d'armes et que j'ai abandonné, incapable de supporter comment ce monde les a transformé. Pourtant, y a eu encore quelques lueurs d'espoir, celui de trouver des gens que l'apocalypse n'a pas pourri jusqu'à la moelle. En tout cas, j'y crois. Pas vraiment le choix, maintenant qu'on marche ensemble. Vers où, ça on en sait rien. Il n'y a plus d'objectif aujourd'hui. Plus d'endroit idéal. Peut-être qu'il faudrait pousser au Nord. La rumeur court depuis longtemps que les morts supportent moins bien le froid. Mais sans véhicule, notre progression est compliquée.

Je jette un coup d'oeil derrière moi pour apercevoir à l'ex-star de la pub, celle que j'ai déjà trop vu sur les grandes affiches mais qui n'a plus rien de la sérénité qu'elle affichait sur les images figées. C'est pour elle que je m'inquiète, la moins entraînée mais sûrement pas la moins utile. Elle redonne un peu de sens à la plaque en métal que je porte encore autour du cou. Celle des Seals, la promesse de protéger chaque citoyen américain, au péril de ma vie, après avoir détruit tellement de vie en prenant part aux horreurs du foyer de Seattle. Puis il y a Kyle, avec nous depuis peu de temps. J'ai pas encore rendu mon verdict sur lui. On a pas traversé de véritables crises et l'expérience m'a appris que c'est toujours le moment où découvre vraiment qui sont les gens. Et qu'on découvre qui on est soi-même, moi compris. J'y ai pas aimé ce que j'y ai vu mais j'espère aussi pouvoir progresser là-dessus. Retrouver un peu d'humanité avant qu'elle soit complètement pompée par ce monde.

"Faut qu'on trouve un truc à bouffer. Ca fait presque 2 jours qu'on a rien dans le bide." Ca me semble tellement banal de balancer ça. Tout le monde est au courant qu'on a faim. Vieux réflexe de haut gradé, j'ai trop pris l'habitude de guider les troupes. Je m'arrête d'un coup, faisant signe aux autres membres de notre trio de ne pas bouger. Y a du bruit. Plutôt des gargouillis qui montent dans le petit bois qui borde la route. Je pose mon index sur ma bouche, passant les doigts de ma main droite autour du manche du couteau de chasse accroché à ma ceinture. Si ils sont trop nombreux, il nous faudra courir. On a toujours la solution de les éviter, de les fuir ou encore de les ignorer si ils sont peu. Les morts sont 4, réunis autour d'un même tronc d'un arbre assez enfoncé dans les bois. Sûrement un écureuil qui s'est coincé là-haut. Il a bien plus de chance qu'eux de survivre et les morts n'ont pas repéré nos odeurs. "Ils sont 4 à vue. Occupés à chasser un écureuil ou un oiseau dans un arbre, autant les éviter." Si je sais que je ne suis plus seul décisionnaire, j'ai du mal à laisser aller et à entendre l'avis des autres. Je regarde les deux autres membres de notre trio, me dirigeant déjà vers notre but inconnu, délaissant les morts à leur propre quête.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
winter
Féminin MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : code signa (c) 2981 12289 0 sur crimson day | icon + gifs profil & signa (c) moi

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Donut



Azalea Shaw
J'ai 63 ans et je ne vis nulle part, parce que je me suis enfuie d'un des foyers de Seattle. Dans la vie, j'étais actrice dans des publicités et je m'en sortait moyen, mais je pense que ça n'importe plus désormais. Sinon, grâce à ma chance, je suis encore en vie.

mannequin dans sa jeunesse - prétend qu'elle a 51 ans - dernière survivante de sa famille - sa nièce a été exécutée au foyer où elle se trouvait, ce qui est la raison de son départ - s'est enfuie avec de la nourriture et un long couteau - possède un pistolet que Jacob a volé pour elle ; ils se sont enfuit ensemble - sa force physique est plus élevée que la moyenne ; avant le vaccin N-83 et ses conséquences, elle s'entraînait régulièrement - cela signifie aussi que, malgré son âge, elle est en bonne condition physique



sac à dos : couteau de boucher de 25 cm - pistolet - bouteille d'eau - un rouleau de bandages - une boîte à moitié vide de pansements adhésifs - un exemplaire de la voleuse de livre, écrit par markus zusak.

alfre woodard ©️ moi-même
La vie a quelque chose de plus simple, désormais. Lorsque simplement trouver de l’eau, de la nourriture et un endroit où dormir devient des tâches ardues, il n’y a plus de temps pour les inquiétudes superficielles. La carrière d’Azalea lui semble lointaine, presque irréelle, tout comme la dissatisfaction qu’elle ressentait envers celle-ci. Elle se rappelle encore quand elle avait l’impression que ses plus belles années étaient passées et que ça ne pouvait plus aller qu’en descendant, qu’aller de mal en pire. Maintenant, la faim, la soif, la fatigue, la peur, toutes ces sensations ne laissent la place à rien d’autre.

Azalea se remémore au début, il y a des mois, pendant qu'elle, sa soeur et sa nièce se déplaçaient ensemble, cherchant à se rendre au camp de Seattle... Elles étaient passées devant une pharmacie désertée. Elles avaient cherché à l'intérieur, et la nourriture et les médicaments avaient tous été déjà dévalisés, bien qu'elles avaient réussi à trouver quelques boîtes de pansements. Elles avaient été sur le point de partir lorsque Layla, sa nièce, l'avait aperçue : une affiche publicitaire pour du shampoing où Azalea figurait. Le genre d'affiches auxquelles personne ne porte attention. C'était un rappel tellement physique, tellement concret de sa vie d'avant qu'Azalea s'était sentie prise de court. Layla avait pris l'affiche, finalement, et l'avait accrochée au mur à côté de son lit, au camp, à moitié en tant que blague, à moitié en tant que rappel de leur vie qui avait peut-être été plus compliquée, mais aussi moins terrifiante.

Azalea se remémorait son passé, ses souvenirs, ses proches, parce qu'il n'y avait rien que ça à faire désormais. Leur petit groupe improvisé marchait depuis des jours. Azalea était à peu près sûre que ses tendances nostalgiques étaient tout ce qui l'empêchait de devenir folle. Surtout avec la faim qui tenaillait. Elle se rappelle des diètes, de son alimentation surveillée lorsqu'elle était mannequin, mais cette famine est différente. et bien plus difficile. Ça fait deux jours qu'ils ne peuvent rien manger, que leurs rations sont finies, qu'ils ne trouvent rien. Jacob fait une remarque à ce propos, et Azalea se retient de répliquer. Oui, bien sûr qu'elle est d'accord qu'il faut qu'ils trouvent quelque chose à manger.

Et puis soudainement Jacob leur fait signe d'arrêter, et Azalea tend l'oreille. Ça lui prend quelques secondes, mais maintenant qu'elle sait qu'il faut chercher pour quelque chose, elle l'entend : il y a des marcheurs à proximité. Elle se tourne vers le bruit, et elle les voit au même moment où Jacob annonce qu'il y en a quatre. Elle frissonne. Elle ne s'est toujours pas habituée à les voir. Les marcheurs ne les ont pas repérés, alors Jacob propose de les ignorer, et Azalea ne peut qu'approuver. S'ils les approchaient, ils ne feraient que se mettre en danger inutilement. « Je suis d'accord, » répond-elle donc, bien qu'elle n'a pas l'impression que son avis a beaucoup de poids puisque Jacob continue déjà à marcher. Elle soupire, mais elle ne commente pas. À quoi bon, puisqu'elle est en accord de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
cookie
Féminin MESSAGES : 205
INSCRIPTION : 12/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : j'ai réalisé mon avatar moi-même

UNIVERS FÉTICHE : fantastique - city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Kyle Anderson
J'ai 38 ans et je vivais à Red Blanck, USA. Désormais, je parcours les routes. Dans la vie, je suisun ancien mécanicien, survivant de la fin du monde et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt pas bien.

Sac à dos : une machette - un Glock 17, 5 balles dans le chargeur - une bouteille d'eau - une lampe torche en fin de vie - une photo de sa défunte femme - les clés d'une moto restée en rade dans le Montana


Chris Hemsworth ©️ Cocaïne


Son sac sur le dos, ses chaussures pleine de terre, sa vieille veste en cuir. Et la compagnie de deux inconnus. Voilà tout ce qu’il lui restait. Kyle, comme la plupart des gens, avait tout perdu. Sa maison, tout d’abord, qu’il avait dû fuir, chassé par des hordes de marcheurs. Ses parents, il y avait bien longtemps qu’il les avait perdus. Lorsqu’il avait décidé de plaquer l’université pour parcourir les routes à moto. Et puis, il avait fini par la perdre aussi, sa chère Harley. Elle était tombée en panne, dans le Montana. Ils n’avaient pas pu la réparer. Ils avaient été obligés de fuir, encore, devant de nouveaux morts-vivants. Et enfin, il avait perdu Leez, sa femme, sa précieuse princesse, la seule qui comptait à ses yeux. Il avait tout perdu. Il n’avait plus rien. Même l’espoir avait été anéanti, lorsqu’il avait rencontré Jacob et Azalea. La famille de Leez, à laquelle il aurait pu se raccrocher plus qu’à la sienne, n’était nulle part. Le camp de Seattle était le dernier espoir de les retrouver vivants. Il s’était écraser comme une belle merde.

Et voilà.

Il s’était retrouvé sans but, sans objectif. Jacob avait dû remarquer son désespoir. Il avait dû voir cette flamme s’éteindre dans ses yeux. La dernière étincelle de vie. Il avait dû avoir pitié. Il avait proposé à Kyle de les accompagner, de faire un bout de route avec lui et Azalea. Kyle ne savait pas très bien ce qu’il faisait avec eux. Mais, en vérité, il ne savait pas non plus ce qu’il aurait pu faire d’autre. Autrefois, l’idée de parcourir les routes sans véritable but l’aurait amusé. Pendant un temps, ce fut même son unique raison de vivre. Et même au début de l’invasion, il avait toujours su trouver le positif dans leur fuite en avant. Il avait toujours gardé son éternel sourire de gamin, sa bonne humeur exaspérante. Mais tout ça s’était évanoui avec Leez. Désormais, il affichait un visage morose et sombre, épuisé de ne jamais trouvé le repos, hanté par les fantômes.

« Faut qu'on trouve un truc à bouffer. Lança Jacob, brisant le silence. Ca fait presque 2 jours qu'on a rien dans le bide. »

Kyle ne trouva pas utile de répondre. Son ventre émis un grognement sonore, comme s’il approuvait à sa façon les dires de Jacob. Kyle avait faim. Ils avaient fini par épuiser leurs réserves et trouver des vivres étaient devenu une tâche ardue. Les différents foyers s’étaient approprié tout ce qui pouvait être comestible à des kilomètres à la ronde.

Kyle repéra les bruits au moment où Jacob leva la main pour leur ordonner de s’arrêter. Ces grognements si caractéristiques des marcheurs.

« Ils sont 4 à vue, commenta Jacob. Occupés à chasser un écureuil ou un oiseau dans un arbre, autant les éviter. »

Azalea acquiesça et, alors que le groupe continuait sa route, Kyle suivit le mouvement. Ses mâchoires se crispèrent cependant. Il aurait été seul, nul doute qu’il se serait rué sur les morts pour leur faire la peau. Il aurait été seul nul doute que sa colère et sa tristesse l’aurait poussé à la mort depuis longtemps. Mais il n’était pas seul, et pas encore tout à fait inconscient pour risquer d’autres vies que la sienne dans le seul but d’assouvir son besoin de vengeance et de justice. Il tournait donc les talons, les mains rendues tremblantes par les souvenirs douloureux qui surgissaient lorsqu’un hurlement strident retentist, surplombant les grognements gutturaux.

« Ça, c’était pas un écureuil. » lança Kyle, en s’arrêtant aussi sec. Aussitôt, il sortit la machette trouvée dans une ferme abandonnée. Il avait l’impression que cela faisait des siècles. Lorsque l’invasion n’en était qu’à ses débuts. Lorsque l’espoir existait encore. Lorsque Leez était encore en vie.

Kyle n’entendait pas laisser qui que ce soit crever tout seul en haut d’un arbre et il tenait là une parfaite excuse pour foncer dans le groupe de Marcheurs et leur planter sa machette entre les deux yeux. Il lança un regard entendu à ses deux compagnons d’infortune.

« Ils ne sont pas nombreux, dit-il. On peut facilement s’en débarrasser. »

Il regardait Jacob, qui avait gardé ses réflexes de haut gradé et s’était auto-proclamé leader de leur petit groupe, ce que Kyle n’avait pas vraiment songé à remettre en question, trouvant pour l’instant que l’idée de suivre quelqu’un qui s’y connaissait en combat et en survie était une idée plutôt raisonnable. Il savait cependant parfaitement que, si les instructions de Jabob l’emmerdaient, il n’hésiterait pas à tracer sa route de son côté. Les circonstances avaient quelque peu émoussé le caractère calme et diplomate de Kyle, ainsi que son optimisme et sa belle utopie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
we are stronger together (post-apo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» An Post - Sean Kelly Team || Cherche Sprinteurs (74 mini) ||
» Season in the Abyss (rpg fantastique / post apo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: