Partagez | 
 
 
 

 pansements kleenex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
tea&honey
MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 19/06/2018
CRÉDITS : HOODWINK

UNIVERS FÉTICHE : réel/poésie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
le coeur de hya bat à la chamade, et il a toujours envie de les voirs. c'est rare, lui qui préfère donner équitablement à tous les coeurs. il ne veut voir qu'eux, il veut les serrer contr lui, et fusionner. alors il vient chercher tim à son lycée, mais encore une fois, le joli poète est tout abîmé. pour la première fois, hyacinthe laissera quelqu'un entrerdans sa cache aux secrets, pour pouvoir le réparer.
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
tea&honey
MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 19/06/2018
CRÉDITS : HOODWINK

UNIVERS FÉTICHE : réel/poésie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Hyacinthe Turner
J'ai 21 ans et je vis à Crescent Heights, USA. Dans la vie, je suis poète de rue (distributeur de sourires) et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple, avec les deux garçons les plus adorables de cette terre et je le vis plutôt bien.

y a rien de plus joli que les sourires
ceux qu'on distribue comme des miches de pains
encore chaudes et tendres
à des enfants mal-nourris.
il est pas boulanger,
il est poète,
il distribue des mots doux
à des enfants mal-aimés..


avatar lempika
il s'est perdu
peut-être un peu
juste un ptit peu
l'enfant arc-en-ciel
a suivi les rumeurs
le bruit
les brouahahas
à la recherche d'un peu
de bonheur
de bonne humeur
mais il a su retrouver
sa route
se frayer un chemin
parmi les pavés

il l'a vu
de loin
sa tignasse bouclée
son sourire à l'envers
il ne s'approche pas
pas trop
il sait qu'on ne peut pas les voir ensemble
alors il reste là
au coin de la rue
son grand sourire
accroché à ses lèves
il a envie de l'embrasser
de se jeter dans ses bras
de le câliner
de ne jamais le lâcher
mais il ne peut pas.

parce que tim
s'est encore tout amoché.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 144
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 18
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @PASTEL BREATHING + VOCIVUS

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1973-m-detroit-become-human-markus-simon http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Tortue



Tim Fawler
J'ai 17 ans et je vis à Crescent Heights, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très moyennement, certainement du à un manque de motivation flagrant. Sinon, grâce à ma chance, je suis empêtré dans une relation étrange et je le vis plutôt bien, malgré les nombreux doutes qui continuent de m'assaillir.



loyal - rêveur - incertain - instinctif - idéaliste - lunatique - passionné - généreux - influençable - indifférent - dévoué - émotif - hésitant - capricieux - excessif - tactile

~~

Tim porte le nom de sa mère depuis qu'il a trois ou quatre ans. Depuis que son géniteur est parti en claquant la porte, ses affaires volant bien vite à sa suite. Depuis que la matriarche lui a hurlé à la figure et a décidé de le rayer de leur vie. Il vit maintenant avec le nouveau compagnon de madame Fawler, et ce depuis plusieurs années. C'est un type bien, qui ne sait malheureusement pas comment agir avec un adolescent en pleine quête d'identité. Alors il se montre certainement trop sévère, dépassé. Et puis, la génitrice n'est jamais à la maison pour l'aider, laissant son fils avec cet horrible sentiment de ne pas être aimé.


les sens exacerbés, les émotions qui pètent, qui explosent. tu vis tout en accéléré ; c'est trop intense, insupportable. alors tu hurles sans savoir pourquoi, tu pleures des larmes d'or et tu ris trop fort. y a des jours où tous tes sentiments se mêlent et tu sais plus pourquoi, comment. tu sais plus comment on fait pour vivre. parfois, t'aimerais bien te calmer, genre relativiser. mais c'est tellement plus simple de te laisser submerger, de vivre de façon folle,
imprévisible et décousue.




tom holland ©️ vulpecula


tu les hais
tous ces gosses pourris-gâtés
arrogants et prétentieux.
ils hantent le lycée,
en font leur domaine princier
et leurs bottes claquent sur le carrelage
gros bruit toujours aussi peu agréable à l'oreille.

ils critiquent
ils crachent
ils se moquent
et ils provoquent.
et toi, tu laisses couler.
patiemment, tu endures
à quoi ça sert de répliquer ?
puis finalement,
après de trop longues heures
tu finis par exploser.
les dernières insultes ont été de trop.
le pédé a été la fameuse goutte d'eau.

alors t'as lancé ton poing
qu'a vrillé les airs
pour s'écraser contre cette mâchoire si parfaite.
quelques secondes après, t'es bien amoché.
la lèvre en sang l’œil gonflé
le moral envolé.
tu sors en pressant tes doigts contre ta joue endolorie.
et tu la vois
la lumière de ta vie
la raison de tes maigres sourires.
t'as envie de courir vers lui,
l'attraper par la taille et fondre sur ses lippes.
et pourtant, tout ce que tu fais,
c'est observer
vérifier
qu'aucun de tes bourreaux ne se trouve dans les parages.
et tu avances lentement,
méfiant et un peu effrayé
sûrement.
tu finis par le rejoindre
hya le doux poète.
t'oses pas le toucher, à peine le regarder
c'est trop tôt
trop risqué.

« ça fait longtemps, hya... »
ça sonne presque comme un reproche
du moins t'aurais voulu.
et pourtant, c'est une pique de désespoir qui transperce ta carapace
parce qu'il t'a manqué, te manque
et te manquera toujours.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
tea&honey
MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 19/06/2018
CRÉDITS : HOODWINK

UNIVERS FÉTICHE : réel/poésie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Hyacinthe Turner
J'ai 21 ans et je vis à Crescent Heights, USA. Dans la vie, je suis poète de rue (distributeur de sourires) et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple, avec les deux garçons les plus adorables de cette terre et je le vis plutôt bien.

y a rien de plus joli que les sourires
ceux qu'on distribue comme des miches de pains
encore chaudes et tendres
à des enfants mal-nourris.
il est pas boulanger,
il est poète,
il distribue des mots doux
à des enfants mal-aimés..


avatar  lempika
un jour,
hya se le promet,
il vengera tim de tout le mal qu'on lui fait.
de toute la peine,
toute la haine,
toute la violence
et la rancoeur.
il se le promet,
ils paieront de l'avoir blessé
tourmenté.
mais pour l'instant,
il y a tim.
tim qui a l'air méfiant,
effrayé,
qui a certainement peur qu'on revienne le voir.
mais y a une lueur de joie dans ses yeux qui ne trompe pas
malgré tout.
((un jour, oui, il se le promet
un jour il l'embrassera devant tout le monde à la sortie du lycée))
je sais amour,
pardon.

il est triste son tim
et il n'aime pas ça.
ça lui fait comme un pincement au coeur.
il lui effleure le visage
tendrement
lui tourne la tête
délicatement
pour prendre conscience de tous les dégâts.
viens, qu'il souffle tendrement
en prenant ses mains abîmées dans les siennes.

il va l'emmener
dans son repaire de chien des rues
là où personne n'est jamais allé
là où il se cache parfois
là où il dort lorsqu'il n'est dans les bras d'aucun des deux.
c'est pas grand chose
c'est pas le grand luxe.
c'est une bicoque abandonnée
avec des fils apparents et pas beaucoup de mobilier.
les placards sont vides
mais il y a de quoi soigner.
juste de quoi panser les plaies
et les désinfecter
pour le coeur de tim
il est là.
c'est, chez moi
tu sais ?
quand je disparais.
jsuis juste là.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 144
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 18
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @PASTEL BREATHING + VOCIVUS

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1973-m-detroit-become-human-markus-simon http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Tortue



Tim Fawler
J'ai 17 ans et je vis à Crescent Heights, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très moyennement, certainement du à un manque de motivation flagrant. Sinon, grâce à ma chance, je suis empêtré dans une relation étrange et je le vis plutôt bien, malgré les nombreux doutes qui continuent de m'assaillir.



loyal - rêveur - incertain - instinctif - idéaliste - lunatique - passionné - généreux - influençable - indifférent - dévoué - émotif - hésitant - capricieux - excessif - tactile

~~

Tim porte le nom de sa mère depuis qu'il a trois ou quatre ans. Depuis que son géniteur est parti en claquant la porte, ses affaires volant bien vite à sa suite. Depuis que la matriarche lui a hurlé à la figure et a décidé de le rayer de leur vie. Il vit maintenant avec le nouveau compagnon de madame Fawler, et ce depuis plusieurs années. C'est un type bien, qui ne sait malheureusement pas comment agir avec un adolescent en pleine quête d'identité. Alors il se montre certainement trop sévère, dépassé. Et puis, la génitrice n'est jamais à la maison pour l'aider, laissant son fils avec cet horrible sentiment de ne pas être aimé.


les sens exacerbés, les émotions qui pètent, qui explosent. tu vis tout en accéléré ; c'est trop intense, insupportable. alors tu hurles sans savoir pourquoi, tu pleures des larmes d'or et tu ris trop fort. y a des jours où tous tes sentiments se mêlent et tu sais plus pourquoi, comment. tu sais plus comment on fait pour vivre. parfois, t'aimerais bien te calmer, genre relativiser. mais c'est tellement plus simple de te laisser submerger, de vivre de façon folle,
imprévisible et décousue.




tom holland ©️ vulpecula


ses mots
sa voix
ça te détend immédiatement
de les entendre à nouveau.
et t'as envie de te laisser choir contre lui
de le laisser t'envelopper de ses bras
pour ne plus jamais le quitter.

mais il y a ces types qui ne sont pas loin
toujours dans ton sillage
à l'affût de la moindre faille
de l'opportunité rêvée
pour te détruire à jamais.
alors tu restes tranquille.

c'est devenu difficilement supportable
à présent
quand il part.
des jours, des semaines
c'est toujours trop.
au début, tu n'en étais pas trop affecté
tu vaquais à tes occupations
sans trop te poser de questions.
mais désormais, t'y arrives plus
il te manque trop
pour que tu puisses ignorer
ce pincement au coeur
quand tu le regardes partir.
quand tes draps perdent son odeur
quand sa présence ne persiste plus
qu'au sein de ton palpitant.

et il semble le comprendre
que t'as mal
et pas seulement au visage.
t'as peut-être le mal de l'amour.

à son contact, tu frissonnes
tu jettes des coups d'oeil nerveux
autour de toi
mais tu le laisses faire
t'as besoin de cette main sur ta joue.

tu le suis sans poser de question
amoureux transis
cherchant le réconfort auprès de sa moitié.

puis t'as zéphyr qui s'immisce au creux de tes pensées
et tu te demandes comment il la vit, lui
cette absence.
automatiquement, t'as la pommette qui rougit
quand tu te souviens
de cette fameuse soirée.

tu peux pas lui en vouloir
à hya
de vous abandonner si souvent.
parce que tu sais qu'il en a besoin
enfant-volatile ; enfant-fée.
alors, une fois à l'abri dans sa cachette secrète
tu l'enlaces
doucement
tendrement
en cachant tes blessures de son regard
la joue calée contre son épaule, grimaçant
tu fuis ses yeux et quémandes son étreinte.

« c'est pas tellement décoré,
chez toi. »

et ça importe peu, finalement.
mais tu comprends pas
pourquoi il se réfugie ici plutôt qu'ailleurs.
quand zéph et toi vous avez tellement à lui offrir.
« je sais plus quoi faire,
quand t'es pas là.
et ça finit mal. »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
tea&honey
MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 19/06/2018
CRÉDITS : HOODWINK

UNIVERS FÉTICHE : réel/poésie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Hyacinthe Turner
J'ai 21 ans et je vis à Crescent Heights, USA. Dans la vie, je suis poète de rue (distributeur de sourires) et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple, avec les deux garçons les plus adorables de cette terre et je le vis plutôt bien.

y a rien de plus joli que les sourires
ceux qu'on distribue comme des miches de pains
encore chaudes et tendres
à des enfants mal-nourris.
il est pas boulanger,
il est poète,
il distribue des mots doux
à des enfants mal-aimés..


avatar lempika
il n'a jamais emmené personne
ici
ni zeph
ni tim
ni aucune autre personne
amour ou pas.
c'est ce lieu secret que beaucoup ont cherché
sans jamais le trouver
comme une trappe sous la scène
par laquelle le magicien disparaît puis réapparaît
car c'est ce qu'il est hya
un magicien
un sorcier
un druide des temps anciens
qui apparaît lorsqu'on a besoin de lui
et pas lorsqu'on veut de lui
qui vous offre tout ce qu'il a
ses potions
ses remèdes
ses incantations
pour vous redonner joie et bonheur
pour adoucir les coeurs.

tim dans ss bras,
la tête sur son épaule
ses cheveux qui chatouillent sa joue
sa main qui caresse doucement sa nuque
joue avec les micro cheveux
pour le calmer
l'apaiser
comme des gestes oubliés.
on croirait qu'il cherche à cacher ses blessures
les soustraire à son regard
mais hyacinthe veut juste
les soigner
les refermer
les guérir
de dedans et de dehors.
il ne le lâchera pas.
jamais.

il commente le décor
ou plutôt son absence
c'est vrai qu'il n'y a presque rien
quelques vieux dessins
à la craie sur le plancher
un peu effacé par les pas et le temps
des poèmes collés au-dessus de son lit
les siens
ceux de tim
ceux sur eux.
y a aussi
un peu cachées
quelques photos
qu'il a fait développer.
tim,
zeph,
april,
des gens heureux,
mais surtout
ses deux amours.
il ne dira pas pourquoi
il y a si peu de mobilier
il ne dia pas
que ça lui rappelle chez lui
il ne dira pas
parce que ce serait comme
un magicien
qui révèle ses trucs
un héros
qui montre sa doublure
non.
il doit rester
pour toujours
et à jamais
l'enfant-fée.

faut pas que tu te battes
ni pour moi ni pour personne
la iolence résoud rien, et puis,
je suis jamais très loin,
je suis toujours,
avec toi.
mon amour te suit partout,
c'est ton armure et ton bouclier.

il lui fait ce sourire maladroit,
tendre
et amoureux. et puis,
il rajoute.
zéphyr m'a dit, tu sais ?
ça me rend heureux
qu'il se passe quelque chose,
entre vous deux.
plus de jalousie
juste
vous.
et nous.
ce serait beau ?
et puis,
tu serais plus tout seul,
quand je suis pas là.
ton lit sera moins froid,
et ton visage moins bleu.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 144
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 18
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @PASTEL BREATHING + VOCIVUS

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1973-m-detroit-become-human-markus-simon http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Tortue



Tim Fawler
J'ai 17 ans et je vis à Crescent Heights, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très moyennement, certainement du à un manque de motivation flagrant. Sinon, grâce à ma chance, je suis empêtré dans une relation étrange et je le vis plutôt bien, malgré les nombreux doutes qui continuent de m'assaillir.



loyal - rêveur - incertain - instinctif - idéaliste - lunatique - passionné - généreux - influençable - indifférent - dévoué - émotif - hésitant - capricieux - excessif - tactile

~~

Tim porte le nom de sa mère depuis qu'il a trois ou quatre ans. Depuis que son géniteur est parti en claquant la porte, ses affaires volant bien vite à sa suite. Depuis que la matriarche lui a hurlé à la figure et a décidé de le rayer de leur vie. Il vit maintenant avec le nouveau compagnon de madame Fawler, et ce depuis plusieurs années. C'est un type bien, qui ne sait malheureusement pas comment agir avec un adolescent en pleine quête d'identité. Alors il se montre certainement trop sévère, dépassé. Et puis, la génitrice n'est jamais à la maison pour l'aider, laissant son fils avec cet horrible sentiment de ne pas être aimé.


les sens exacerbés, les émotions qui pètent, qui explosent. tu vis tout en accéléré ; c'est trop intense, insupportable. alors tu hurles sans savoir pourquoi, tu pleures des larmes d'or et tu ris trop fort. y a des jours où tous tes sentiments se mêlent et tu sais plus pourquoi, comment. tu sais plus comment on fait pour vivre. parfois, t'aimerais bien te calmer, genre relativiser. mais c'est tellement plus simple de te laisser submerger, de vivre de façon folle,
imprévisible et décousue.




tom holland ©️ vulpecula


tu te perds dans son étreinte.
tu sais que tu vas pleurer
tôt ou tard ça arrivera
petit être bouffé par des émotions trop fortes  
hyacinthe il t'apaise autant qu'il attise
ta sensibilité à fleur de peau

tu ne sais pas bien ce qui t'a attiré chez lui
sûrement tout
lui tout entier.
et même si tu n'es toujours pas certain
d'être capable d'assumer tout ça
tu sais maintenant
qu'tu pourrais plus le laisser s'échapper.
c'est suffisamment douloureux quand il part
ça serait insupportable que ça soit pour toujours.

son contact te fait du bien
alors tu te blottis un peu plus contre lui
entourant ses hanches de tes bras
pour avoir la certitude qu'il ne disparaîtra pas.

mais hya, tu comprends pas,
ils sont méchants
des brutes épaisses
qui ne comprennent pas
qu'on puisse être différent.


« j'y arrive pas,
j'ai besoin de toi... »

c'en est douloureux.
parce que tu ne connaissais pas
ce genre de dépendance,
avant.
quand il n'y avait que toi
et les nuits sans lune.
quand hya n'était pas là
zeph non plus.
quand t'étais tout seul
avec tes rêves d'ailleurs
d'autre-part.

cette fois-ci, tu t'es légèrement reculé.
pour pouvoir le voir,
l'admirer
tomber un peu plus amoureux. 
« j'avais réussi à les ignorer,
aujourd'hui.
puis après ils ont parlé de toi,
ils ne te connaissent sans doute pas,
mais c'était bien toi. »

et c'est là que t'as craqué.

il parle de zéphyr.
et, pendant une demi-seconde,
ton cœur se serre.
brusquement,
tu as peur.
des conséquences de cette soirée
qui signifiait tellement pour toi
mais que tu lui as cachée.
sans trop savoir pourquoi ;
après tout, lui aussi il a bien deux amoureux, non ?
finalement, ses mots te font sourire ;
enfin.
« il me déteste pas. »
le soulagement se lit sur tes traits encore enfantins.
« tu crois que ça serait possible,
un nous ? »


parce qu'au fond, tu l'as compris ;
que ce serait l'idéal,
que ces deux hommes sont faits pour toi,
aussi improbable que cela puisse paraître.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
pansements kleenex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'as pas un Kleenex(c) ou deux ? ou 8 ? T_T [Sung Yoon]
» Commandites saison 6
» Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)
» La Liste des Films !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: