Partagez | 
 
 
 

 au clair de la lune. - Rafi&Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 
En ligne
avatar
VAW.
Féminin MESSAGES : 1894
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
toupie Vaw



Rafael
Peterson

J'ai 28 (30) ans et je vis en Nouvelle-Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis libre et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je m'en fiche. Tant que je suis heureux.




Mathias Lauridsen ©️ Morrigan
Tu n'as jamais vu un homme aussi pâle. C’était la première fois que tu coupais l’air à quelqu’un, pendant aussi longtemps. Tu avais vu à quoi ressemblait un humain sur le bord du gouffre, de la mort. Tu n’as pas aimé l’expérience. Tu ne souhaites en aucun cas recommencer. Tu n’es pas surpris qu’Eden te fuit en premier réflexe. Tu laisses tomber ton bras le long de ton corps; il ne te fait pas confiance. Tu le comprends. Tu viens de lui faire apercevoir la lumière au bout du tunnel. Mais tu sais qu’un loup-garou peut se remettre plus rapidement des blessures. Il ne tardera pas à reprendre ses couleurs. Sauf s’il continue à pleurer de la sorte. Tu soupires en le regardant se vider de toute l’eau de son corps, simplement. Tu gardes le silence pendant un bon moment. Un moment qui ne te rend pas très à l’aise, d’ailleurs. À sa question, tu te pinces les lèvres. Tu hésites un instant puis tu viens t’asseoir devant lui en tailleur. Tu le regardes, de tes deux yeux compréhensifs, puis tu murmures : « Je m’appelle Rafael. Ce soir, tu as fait un grand pas dans un monde que tu ne connais pas. Ce soir, la lune n’était pas dans ton camp. » Tu détournes la tête pour lui laisser un peu d’intimité. Avec ta main, tu viens essuyer ton visage, à la fois trempé par le sang et la sueur. Tu grimaces en te disant que tu aurais bien besoin d’une douche. Tu te sens sale. Physiquement et mentalement. Tu continues, d’une voix encore plus faible : « Ce n’est pas pour rien que tu es aussi impulsif. Tu as un gène spécial, en toi. Tu as déjà entendu parler des loups-garous ? » Tu l’observes à nouveau pour constater sa réaction. Ce n’est probablement pas la nouvelle la plus facile à avaler et tu le sais.            
   
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
twelve
Féminin MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 25
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
Pigeon



Eden Harper
J'ai 24 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




sam way ©️ HERESY.

Eden avait l’impression qu’il se vidait de toute émotion en lui. Cependant, l’oxygène retrouva vite sa place dans son sang, plus vite que s’il avait été humain. Mais il ne le remarqua qu’à peine. Il était si fatigué qu’il avait beaucoup de mal à penser correctement. Il n’avait pas dormi cette nuit, il n’avait pratiquement rien avalé non plus si ce n’était un café et sa mère n’allait pas tarder à se réveiller très bientôt. Il voulut profiter un peu du temps qu’il lui restait pour évacuer tout ce stress, mais il y avait encore l’inconnu devant lui. Lorsqu’il prit place en face de lui, Eden fit un gros effort pour calmer ses larmes et frotta ses yeux de ses poings avant de le regarder. De l’écouter enfin se présenter. Les sourcils froncés, il avait bien du mal à comprendre ce qu’il disait… Un monde qu’il ne connaissait pas. Que voulait-il dire par là ? Quel était ce monde dont il parlait ? Il prit quelques secondes pour réfléchir jusqu’à ce que Rafael continue enfin. « Les… Loups-garous ? Mais… C’est des contes pour les enfants ça, des légendes, ça n’existe p… » Il s’arrêta en plein milieu de sa phrase. Ne venait-il pas de lui parler de l’effet de la lune sur lui ? « Attends. T’es en train de me dire que j’en suis un… ? De loup-garou ? Et toi alors, t’es quoi au juste ? » C’est en posant ces questions qu’il se rendit compte qu’il ne connaissait rien de ce monde-là. Et qu’il avait besoin d’en savoir plus pour continuer. Rafael avait beau avoir agi comme un connard, Eden avait vraiment de réponses. Alors, déterminé, il se releva tranquillement. « Tu vas tout m’expliquer cette fois ? » Parce qu’il demandait ces réponses depuis un bout de temps maintenant. Il se souvint du comportement de Rafael tout à l’heure, à l’ignorer, à se foutre de sa gueule, à le… mater ? Ah oui, il était toujours torse nu. « Mh… Je vais peut-être aller me rhabiller avant. Y’a une salle de bain là-bas, tu peux aller te débarbouiller en attendant. J’reviens. » dit-il alors en pointant une porte du doigt, avant de monter à la hâte pour faire un brin de toilette et s’habiller également.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
VAW.
Féminin MESSAGES : 1894
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
toupie Vaw



Rafael
Peterson

J'ai 28 (30) ans et je vis en Nouvelle-Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis libre et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je m'en fiche. Tant que je suis heureux.




Mathias Lauridsen ©️ Morrigan
Encore la même histoire. Tu n’es pas surpris. Tout le monde parle de contes et de légendes en apprenant la vérité sur le monde surnaturel. Tu avais toi-même pensé de la même façon dans tes premiers jours. Puis, tu as compris qu’une certaine part des mythes était inspirée par la réalité. Un peu trop, souvent. Tu te contentes de secouer la tête de droite à gauche. Puis tu hoches finalement la tête lorsqu’il comprend enfin qu’il est lui-même un loup-garou. « Ce n’est jamais une chose qu’on aime entendre, non ?.. » Tu marques une pause, baisse le menton et fais la moue. « Moi, c’est une autre histoire. On va commencer par ton cas, d’accord ? » Tu plonges tes deux yeux dans le siens. Il se relève, tu attends quelques secondes puis tu fais de même. Dans ta lancée, tu ajoutes, sur un ton blagueur : « Oui, si tu promets de ne pas te défouler à nouveau sur moi. » Tu le suis du regard alors qu’il te désigne la salle de bain. Tu le remercies d’un signe de la tête puis l’observe tandis qu’il grimpe les escaliers. Tu peux apercevoir quelques secondes la courbes de ses muscles dorsaux. Tu te mords la lèvre. Tu t’interdis de regarder davantage. Tu te diriges vers la salle de bain en passant ta main dans tes cheveux pour les décoller de ton crâne. Devant le miroir, tu t’observes un instant, tu soupires et tu ouvres le robinet. L’eau fraîche dans ton visage te surprend; tu as si chaud. Tu glousses en remarquant que le pull que tu portes ne t’appartient pas. Tu tires le col vers tes narines et tu humes son odeur. C’est un parfum de savon à lessive que tu déniches. Rien de bien extravagant. Tu te coiffes légèrement, replaces quelques mèches rebelles puis sors de la pièce. Tu remarques que tu es le premier à avoir terminé. Pouvait-il être plus coquet que toi ? Tu te diriges discrètement vers là où se trouve la mère d’Eden et tu remarques qu’elle est réveillée. Tu la salues d’un signe de la main et elle te renvoie un beau bonjour. Tu as l’impression d’apprendre à sourire à nouveau. Tes yeux se baladent sur la pile de médicament qui se trouve sur la petite table à droite du lit. La femme murmure : « Oh, ne fais pas attention à ça. C’est bien moins pire que ça en a l’air. » Elle inspire et expire doucement puis penche lentement la tête sur le côté : « Vous portez le chandail de mon Eden. Tout va bien ? » Tu n’as pas le temps de répondre que tu entends le loup-garou dévaler les marches.               
   
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
twelve
Féminin MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 25
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
Pigeon



Eden Harper
J'ai 24 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




sam way ©️ HERESY.

La réaction de Rafael face aux questions d’Eden n’était pas surprenante. Il avait dû entendre ça des milliers de fois, peut-être le penser lui-même lorsqu’il avait appris l’existence de tout ça. Eden, lui, n’avait connaissance que des loups-garous. Il ne se doutait pas que les vampires existaient eux aussi, ni même qu’il existait des hybrides. Encore moins des sorcières. « Seulement si tu me promets d’arrêter de faire ton connard. » lui rétorqua-t-il alors. Il partit ensuite à la salle de bain de l’étage pour prendre une douche, car il puait quand même le chien. Et pendant sa douche, il eut le temps de se calmer, de réfléchir et surtout, de reprendre un peu des forces, de se détendre. Il en avait bien besoin. Il prit le temps de s’habiller correctement, de prendre un peu soin de lui, de se coiffer et de se parfumer avant de redescendre. Dans l’escalier, il entendit la voix de sa mère. Et lorsqu’il en fut certain, il dévala les marches pour les rejoindre. « Bonjour maman ! Tout va bien, ne t’en fais pas. Et toi, comment tu te sens ? » Il alla l’embrasser, attendant sa réponse avant de se tourner vers Rafael. « Tu peux monter dans ma chambre ? J’arrive, d’accord ? C’est la première porte à gauche en haut de l’escalier. » Il lui offrit un bref sourire avant de, de nouveau, se tourner vers sa mère. Il avait hâte d’avoir ses réponses. Il en avait besoin… Mais sa mère était beaucoup plus importante selon lui. Il fallait qu’il s’occupe d’elle, il ne pouvait pas faire autrement. Eden passa ses bras autour de sa mère pour la porter comme une princesse. « Tu veux manger quoi ce matin ? Je peux te faire des tartines de b… Des œufs ! C’est bon les œufs ! Avec du bacon. Ca te tente ? » dit-il en l’emmenant dans la salle de bain en se souvenant soudainement que Rafael avait probablement vidé le pot de beurre de cacahuètes.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
VAW.
Féminin MESSAGES : 1894
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
toupie Vaw



Rafael
Peterson

J'ai 28 (30) ans et je vis en Nouvelle-Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis libre et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je m'en fiche. Tant que je suis heureux.




Mathias Lauridsen ©️ Morrigan
Tu souffles tout ton air par tes narines en esquissant un sourire discret. Tes yeux se baladent sur le plafond. Tu fais mine de réfléchir. Puis tu marmonnes : « C’est promis ! » Tu ne voulais plus jouer le rôle de l’emmerdeur, de toute façon. Tu avais eu ta dose pour la journée. Pour le mois. Pour le siècle. Le visage attendrissant de sa maman te fait l’effet d’un baume sur le coeur. C’est bien connu; les personnes les plus agréables sont celles qui attrapent les maladies. À moins que ça soit les maladies qui changent les gens. Eden, qui redescend les marches deux par deux, t’empêche de répondre à la femme. Tu lèves les yeux au ciel puis tu les regardes. Tu souris doucement, passes ta main dans tes cheveux puis fronces les sourcils en sentant une odeur très forte de parfum. Tu dévisages le garçon de bas en haut sans qu’il ne le remarque. Il s’est fait beau. Tu doutes. Puis tu les suis du regard lorsqu’ils disparaissent dans la cuisine. Tu entends sa mère accepter pour les œufs. Puis tu ris dans ta main quand elle ajoute ceci : « Tu t’es mis du parfum, mon beau. Tu as rencontré une jolie fille à l’école ? » Tu ne peux pas t’empêcher de rester pour entendre sa réponse.

La chambre est comme tu l’aurais imaginée. Tu vois un sac de sport au sol, près du lit. Tu l’ouvres sans gêne, pour y découvrir des gants de boxe et un short. Tu comprends maintenant pourquoi il s’y prenait si bien avec ses poings. Tes yeux glissent le long des murs qui sont dégarnis. Sur le lit se trouvent des manuels, des notes de cours. Tu t’assois sur le matelas puis fouines un peu dans ses cartables. Tu es surpris par la clarté de ses notes, par la beauté de son écriture. Il prend l’école à cœur. Tu n’as même pas terminé ton secondaire. Tu glousses et refermes le cartable avant de le placer là où tu l’as trouvé. Ton attention se pose sur son ordinateur qui est allumé. Tu vas t’asseoir devant. Tu ne peux t’empêcher d’ouvrir internet et d’aller sur son facebook. Il ne s’est pas déconnecté, parfait. Tu regardes son profil, le coude appuyé sur le bureau et la tête dans la main. Tu regardes ses photos à la recherche d’une fille. Même si tu ne penses pas en trouver.    

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
twelve
Féminin MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 25
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
Pigeon



Eden Harper
J'ai 24 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




sam way ©️ HERESY.

Eden accompagna sa mère dans la salle de bain avant de la guider jusque dans la cuisine. Et lorsqu’il entendit sa question, il faillit s’étouffer de nouveau. Une fille. Une fille dans son école ? Non, pas vraiment… « Mais non… C’est juste… J’ai de la visite, je voulais juste… Être présentable. C’est tout. Est-ce que tu veux du jus d’orange ? » Il se détourna d’elle pour ramasser un morceau de la tasse qu’il avait précédemment cassée par terre et qu’il avait oublié. En réalité, c’était en remarquant les yeux vairons de Rafael qu’il avait aussi remarqué sa beauté. Mais la rage était plus forte à ce moment-là, alors il était passé outre, comme ça. Et puis, il avait pris soin de lui inconsciemment, le draguer n’était pas son but. Après ce qu’il venait de lui faire, ce n’était pas la première idée qui lui venait à l’esprit, même si son inconscient lui prouvait tout le contraire. Enfin, il cuisina pour sa mère un bon petit repas sur un plateau, discutant de conversations banales avec elle. Il préférait toujours parler de choses heureuses plutôt que de tous les problèmes auxquels il devait faire face. C’était pesant, parfois, mais cela ne le dérangeait pas vraiment. Il préférait que sa mère vive dans la bonne humeur plutôt que dans le malheur. Eden la ramena dans son lit, il voulut lui allumer la télé mais elle préféra avoir un livre. Alors il prit le temps de la laisser choisir, lui donna le livre et puis s’excusa pour monter dans sa chambre.

Lorsqu’il vit Rafael sur son ordinateur en train de fouiller, il fronça les sourcils. « En même pas une demi-heure, tu brises ta promesse en fouillant dans mon intimité. Bravo, c’est un beau record ! » Eden leva les yeux au ciel en soupirant et vint ensuite s’asseoir sur son lit en tailleurs. « Bon, tu m’expliques tout ce que je dois savoir ? » dit-il en attrapant un carnet et un stylo. Son côté scolaire prenait le dessus mais c’était plus fort que lui : il fallait qu’il prenne des notes, ça l’aidait à tout comprendre. Et puis, il voulait tout savoir sur le sujet et ne rien oublier par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
VAW.
Féminin MESSAGES : 1894
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
toupie Vaw



Rafael
Peterson

J'ai 28 (30) ans et je vis en Nouvelle-Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis libre et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je m'en fiche. Tant que je suis heureux.




Mathias Lauridsen ©️ Morrigan
La réponse du garçon te fait hausser un sourcil. Tu sens la gêne dans le ton de sa voix. Ça t’arrache un rire. Elle accepte la proposition du jus d’orange. Tu les laisses ensemble pour la suite. Une odeur d’œufs se faufile jusque dans la chambre. Puis, c’est au tour du bacon. Tu en profites autant qu’en profite sa maman. En ne voyant aucune fille, tes doutes se multiplient. Tu vois la bouteille de parfum sur le bord du bureau. Tu la prends, la renifles de plus près. Ça sent l’été, les pays tropicaux. Tu aimes bien ça. Tu entends Eden monter les escaliers; tu ne bouges pas d’un centimètre. Tu es bien, sur sa chaise de bureau. Par contre, tu te rappelles d’avoir laissé la page Facebook ouverte, ce qu’il voit. À son reproche, tu hausses les épaules puis tentes : « Je voulais m’assurer que t’avais des amis. 367. Quand même. » Tu hoches la tête comme si tu approuvais. Mais en fait, tu t’en fiches. Tu trouves ça assez mignon de le voir sortir un crayon et un carnet. Tu gardes ta place devant l’ordinateur, mais tu tournes la chaise pour être en face de lui. « On va commencer par la base. Ce qui t’es arrivé hier, ça recommencera à toutes les pleines lunes. Il va falloir que tu trouves un endroit où t’isoler. Je n’ai pas particulièrement envie de contenir un loup à chaque mois. » Tu marques une pause. Tu sais que la nouvelle ne lui fait pas plaisir. Les transformations sont douloureuses. Même toi, quand tu as essayé, tu n’as pas réussi tellement la douleur était forte. Ton avantage à toi, c’est que tu peux décider de mettre fin à tes souffrances. Eden n’a pas cette chance. « Ensuite, comme tu as probablement remarqué, tu es beaucoup plus fort. Le mec que t’as tué hier, tu l’aurais tué en deux fois moins de coups. Désolé de te rappeler de la soirée d’hier, d’ailleurs. » Tu grimaces. « Tu comprends donc que ça ne doit plus arriver. » Tu pointes du menton son sac de sport : « C’est une bonne idée pour calmer tes impulsivités. » Tu te retiens d’ajouter un commentaire concernant les muscles que l’entrainement de boxe lui a donné. Tu glisses cette phrase toute simple, à la place : « Et ce n’est pas plus mal pour ton corps. »        

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
twelve
Féminin MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 25
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
Pigeon



Eden Harper
J'ai 24 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




sam way ©️ HERESY.

Lorsqu’Eden vit Rafael installé sur son bureau, avec Facebook en arrière-plan, il soupira longuement. Il n’avait sérieusement que ça à faire ? Eden n’avait rien à cacher, mais ça n’était pas une raison. Il fouillait dans son intimité, là, ce n’était pas correct. Mais Eden n’avait pas assez d’énergie pour s’énerver, alors il préféra prendre ça à la rigolade. Il leva quand même les yeux au ciel en entendant son nombre d’amis sur le réseau social. Il n’avait pas trop à se justifier, et puis, il ne comptait absolument pas le faire. Il avait beaucoup plus important à demander. Il posa ses questions en prenant de quoi noter et il le fit dès lors que Rafael commença ses explications. Mais il s’arrêta brusquement lorsqu’il lui annonça qu’il allait subir ça tous les mois. « Attends, c’est une blague, là ? Tu te fous de moi parce que j’écris c’est ça ? C’est pas drôle, Rafael, je suis sérieux, moi au moins ! » Sa plus grande déception fut quand il vit son sérieux dans ses yeux. Et merde. Il réalisa qu’il était tout à fait sérieux. Qu’il allait tous les mois subir cette douleur immense. Il allait… pratiquement mourir sous la douleur, et en plus de ça, il allait devoir se transformer en bête, tous les mois. Tous les mois, il allait risquer la vie des autres. Non, il allait devoir trouver un endroit pour se transformer. Mais il n’eut pas le temps de réfléchir que Rafael enchaîna. Eden grimaça, ouais, ça, il l’avait plutôt bien senti quand il l’avait fait valdinguer à travers toute la maison. Mais il ne dit rien, préférant éviter de se remémorer l’incident de la veille. « Ouais… C’était le but. Calmer mon impulsivité. Et éviter de tuer des mecs. » Il rit nerveusement. Non pas qu’il avait envie d’évoquer le sujet, mais… C’est vrai qu’il ne savait pas non plus quoi faire avec cette situation. Lorsqu’il entendit sa phrase, il fronça les sourcils, regarda son corps puis Rafael à nouveau. « Eh. Mon corps est très bien comme ça. J’suis sexy, ok ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
VAW.
Féminin MESSAGES : 1894
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
toupie Vaw



Rafael
Peterson

J'ai 28 (30) ans et je vis en Nouvelle-Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis libre et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je m'en fiche. Tant que je suis heureux.




Mathias Lauridsen ©️ Morrigan
Tu observes son crayon danser sur le papier. Tu aimes le son de frottement qui s’en échappe. Ton regard se balade ensuite sur les cheveux d’Eden, qui est trop concentré à écrire pour le remarquer. Tu constates qu’il a une mâchoire solide, des traits prononcés. Sa peau est très bronzée, tu n’as pas l’impression qu’il vient d’ici. Il t’interpelle. Tu regardes simplement le garçon avec tes yeux les plus sérieux pour répondre à sa question. Non, tu ne blagues pas. Tu lis la crainte dans son regard puis tu tentes, pour le rassurer : « Tu vas finir par t’habituer… Je crois. » T’en as aucune idée, en fait. Tu essayes de sourire, mais ça ressemble davantage à une moue de désolation. Tu glisses tes doigts dans tes cheveux, observe le mur simplement pour éviter son regard puis tu marmonnes : « Et tu n’es pas tout seul. Tu es chanceux que j’t’ais suivi, en fait. Tu vas me remercier, un jour ou l’autre. » Tu lui fais un clin d’œil que tu regrettes immédiatement. Ce n’est pas le moment d’agir ainsi. Tu hausses les sourcils puis tu hoches la tête, l’air fier : « C’est bien. Tu sais déjà que t’es impulsif. Ça nous évite de passer par l’étape de l’acceptation. » Tu songes un instant à cette fameuse étape d’acceptation qui peut s’appliquer à d’autres choses, dans la vie. Par exemple, à l’orientation sexuelle. Tu te mords la lèvre et secoues légèrement la tête pour enlever cette idée de ta tête. À ses mots concernant ton corps, tu écarquilles les yeux, plaques l’envers de ta main contre ta bouche et tousses. Puis, tu mens pour détourner son attention : « Peut-être. Mais ton parfum me pique la gorge. » Tu toussotes encore un peu en fixant le plancher. C’est hors sujet. Mais t’as pas trouvé un meilleur moyen de cacher ta réaction.    

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
twelve
Féminin MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 25
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t1893-m-possession-ou-schizophrenie#35987
Pigeon



Eden Harper
J'ai 24 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




sam way ©️ HERESY.

S’habituer. Comment pouvait-on s’habituer à cette douleur ? Savait-il seulement ce que ça faisait ? Eden secoua la tête. Il ne savait même pas ce qu’il était, lui, d’ailleurs. Si Rafael savait ce qu’il avait ressenti, il n’aurait certainement pas dit ça. Personne ne pourrait s’habituer à ce genre de douleur. « J’en doute… C’est de la torture. Vraiment, Rafael. Tu te rends pas compte. » Bien sûr que non. Comment pourrait-il s’en rendre compte s’il ne l’avait jamais vécu ? Il tenta de le rassurer, maintenant, il n’était plus seul. Ce qui disait à Eden qu’il resterait près de lui, finalement. « Je crois l’avoir déjà fait… » Oui, c’est vrai, il l’avait déjà remercié d’avoir réussi à épargner sa mère et tout le voisinage aussi. Eden n’aurait jamais réussi à se contrôler, ni à se pardonner ensuite de tout ce qu’il aurait pu faire. « L’étape de l’acceptation ? C’est quoi, ça ? J’ai toujours été impulsif, c’est pas une nouveauté… C’est juste, certains soirs plus que d’autres. » Et c’est exactement maintenant qu’il réalisa que c’était la lune qui avait été en cause de nombreuses bagarres dans lesquelles il était impliqué. S’il avait ce gène en lui depuis toujours, il était donc normal qu’il réagisse déjà à la lune… En fait, ce gène ne demandait qu’à être activé. Lorsque Rafael se mit à tousser avec ses yeux écarquillés, Eden fronça de nouveau les sourcils. Comment ça, son parfum lui piquait la gorge ? Eden attrapa son propre pull pour le sentir mais il n’en avait pas mis beaucoup… « Mais… » Bon. Il abandonna bien vite ce sujet pour retourner vers celui qui l’intéressait le plus. Il soupira, reprit son carnet, fit tournoyer son stylo dans sa main en réfléchissant quelques secondes. « Et le reste ? Qu’est-ce que je dois savoir d’autre ? Et toi, t’es quoi ? T’es aussi un loup ? » Il avait vraiment envie d’entendre ses réponses. Surtout pour savoir ce qu’il était, lui. Il n’était pas un loup pour parler comme ça des transformations. La seule qu’il avait vécu… Il en aurait le souvenir encore longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
au clair de la lune. - Rafi&Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: