Partagez | 
 
 
 

 Meeting for the first time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1848
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Luigi


la première rencontre
à l'aéroport

Johannesbourg
Amahle et lui se sont connus sur un forum RPG, ils écrivent des histoires ensemble depuis si longtemps qu'ils ont oublié leur tout début. Et puis, un jour ils se sont aimés et on commencé à parler plus en profondeur de leur vie. Aujourd'hui, après plus de 15 heures de vol, il arrive à Johannesbourg pour la rencontrer. Ils s'aiment et se connaissent par coeur ... virtuellement. Comment se déroulera leur rencontre ?

Contexte provenant de la folle tête d'Elodie
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1848
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Luigi



Amahle Zola
J'ai 19 ans et je vis à Johannesbourg, Afrique du Sud. Dans la vie, je suis étudiante en sociologie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer celui que j'aime et je le vis plutôt avec grande excitation.

Informations supplémentaires ici.


amandla stenberg ©️ prométhée.
Le trajet en voiture n'en finissait plus, Sekai avait beau conduire aussi vite que la route le permettait, Amalhe était pressée, malgré leur deux heures d'avance pour l'aéroport. Il avait été adorable de bien vouloir venir chez elle pour lui éviter un trajet fou. La jeune fille avait pourtant regarder les trajets et c'était au mieux quinze heures de vol avec une escale, au pire trente-trois heures avec trois escales. Et lui avait fait ce trajet pour elle. Elle en était si heureuse ! Voir cette relation commencer par messages, des posts tout simple, tout bêtes, sur plusieurs forums, ils s'étaient retrouvés dans différents univers, sans faire exprès, comme si quelque chose de plus grand qu'eux les attirait. Puis ils avaient commencé à écrire en duo, partager leurs histoires à deux. Pour finir par s'exiler un peu des autres et avoir toujours trente six milles idées de personnages à faire vivre ensemble. Puis, ils s'étaient échangés leurs skype, leur compte facebook et plus récemment leur whatapps. Ils parlaient tout le temps, s'appelaient régulièrement. Ils connaissaient la voix de l'autre, mais c'était une voix dématérialisée, bon sang, qu'est-ce qu'elle avait hâte de l'entendre en vraie ! Serait-elle plus douce ? plus grave ? Amahle regarde par la fenêtre le paysage qui défile et sent l'impatience qui grimpe en elle. Cela fait deux mois qu'il a pris ses billets, deux mois qu'ils ne parlent que de cela. Et voilà que ces deux mois seront finis dans quelques heures. Que se passera-t-il ensuite ? Trouveront-ils un autre but, un autre rêve à accomplir ?

La montre d'Amahle sonne, elle a mis un réveil toutes les heures, pour faire le décompte des minutes, encore deux heures. plus que deux heures. La tension est si grande. Les voitures s'entassent autour de la route, l'air est trop chaud, la pollution est grande. Au moins il vient d'argentine, tout ça il connaît lui aussi. Elle a tellement hâte de l'emmener chez elle, dans leur grande villa, qui a l'avantage d'être sûre. Bon, ils seront un peu prisonniers, mais elle ne veut absolument pas qu'il coure le moindre risque dans son pays. Elle ne se le pardonnerait jamais, après tout, Johannesbourg est l'une des villes les moins sûres du monde en temps de paix. Amahle regarde Sekai se garer et court presque une fois sortie de la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Pride&Prejudice
Féminin MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 10/02/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Normandie (France), la région de la crème fraîche et du cidre (a)
CRÉDITS : MORPHINE. (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : City/university only
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1346-aloha-a http://www.letempsdunrp.com/t1352-unity-in-diversity-uc#19961
Flash



Javier Gómez
J'ai 22 ans et je vis à Buenos Aires, Argentine. Dans la vie, je suis étudiant en hôtellerie, passionné de montage vidéo et de RPG et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis déjà pris et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Tyler Posey ©️ Lempika.
ça faisait des semaines, des mois - t'avais pas vraiment compté - que vous attendiez ça tous les deux et pourtant t'avais cette putain de trouille irrationnelle alors que l'avion tutoyait les nuages. Tu t'étais retrouvé à l'aéroport de Buenos Aires, ton billet à la main, à faire la queue pour enregistrer les valises. T'avais préparé ton passeport, pris quelques selfies avant de monter à bord et emmené ta caméra avec toi. C'était pas rien quinze heures d'avion. A un moment, pendant le vol, tu t'étais retrouvé à regarder les points lumineux qui brillaient dans la nuit noire. T'aurais dû dormir mais l'excitation était trop grande ; le sommeil te fuyait. Le fait que ton téléphone soit éteint te rendait légèrement nerveux, t'aimais pas trop cette impression d'être coupé du monde. Alors avec ta caméra allumée, tu en profitais pour enregistrer quelques plans - histoire de documenter un peu le voyage pour la famille. Les écouteurs sur les oreilles, tu t'étais perdu dans la contemplation de cette image nocturne. Tu savais que c'était la chose à faire, venir la voir. T'avais sauté le pas en achetant des billets quelques semaines plus tôt. A force de voir son large sourire s'étaler sur l'écran de ton PC portable, le matin au réveil, le soir avant de dormir... Elle te rendait déjà dingue. Assez pour aller à Johannesbourg quelques jours. Pourtant, tu ne connaissais rien à la ville, rien à sa famille. C'était ce qu'on appelait un saut dans l'inconnu. L'atterrissage fut pour toi une délivrance, ce serait bientôt tes premiers pas en Afrique. T'aurais dû te sentir crevé à avoir fait une "journée continue" mais tu donnais plutôt bien le change, commençant tout juste à réaliser ce que tu venais de faire. Putain, t'avais pris l'avion pour la rejoindre. C'était sans doute le truc le plus fou que tu avais jamais fait. T'étais aussi excité que flippé à l'idée de voir Amahle. Tu connaissais sa voix - même enrouée lorsqu'elle avait chopé une petite infection, tu l'avais déjà vu démaquillée sur ton écran, t'aimais ses tics de langage... L'aéroport était énorme, bruyant et il fallait dire, complètement bondé. Note bene : Ne pas oublier de prévenir tes parents et ton frère avant qu'ils ne te bombardent de SMS pour savoir si tout allait bien. Machinalement, tu avais rallumé ton téléphone portable. Pas de message d'Amahle. ça faisait du bien d'avoir de nouveau un lien avec l'extérieur. Tant bien que mal, tu suivais le flot des passagers pour récupérer ta valise. Tu ferais le pied de grue devant le tapis roulant géant le temps qu'il faudrait.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1848
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Luigi



Amahle Zola
J'ai 19 ans et je vis à Johannesbourg, Afrique du Sud. Dans la vie, je suis étudiante en sociologie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer celui que j'aime et je le vis plutôt avec grande excitation.

Informations supplémentaires ici.


amandla stenberg ©️ prométhée.
L'attente est tellement longue dans la salle. Le flux de gens qui sortent est impressionnant et entre chaque vol il y a un trou qui la fait languir d'impatience. Amahle regarde et scrute chaque personne qui sort, alors qu'en réalité elle sait très bien qu'il a pas encore atterrit. Puis soudain son vol change d'information, ça y est, il est arrivé, mais les bagages ne sont pas encore délivrés. Amahle trépigne, Sekai se moque d'elle et la filme avec son téléphone. Elle s'imagine vlogueuse. Elle espère ressortir ces instants volés plus tard, elle la taquine "à votre mariage", Amahle ne voit pas si loin, elle est juste bloquée sur le présent, sur le fait que Javier est sûrement en train de tourner autour de la rampe à bagages, à moins qu'il ne soit stoïque ? La jeune femme s'en veut de ne pas savoir comment il réagirait, le connaît-elle aussi bien qu'elle aime le prétendre ? Ils passaient leur vie au téléphone, parfois n'arrêtant la caméra que parce qu'ils s'endormaient. Souvent, ils ne font rien de spécial, juste leur vie, mais avec l'autre pas loin dans son téléphone. Pourtant, pour le coup, Amahle a perdu tous ses repères, elle attend tellement. Enfin les bagages sortent -d'après l'écran de contrôle du moins- et des individus passent les doubles portes.

Ton portable est bien au chaud en silencieux dans ta poche, tu ne veux prendre aucun risque, tant pis si quelqu'un t'appelle et que c'est soi-disant urgent, tout ce qui compte c'est voir le visage de Javier passer ces foutues portes. Toujours aucun signe, pourtant d'autres sortent. Tu as peur de le rater, peur qu'à cause du monde... non, impossible, tu le reconnaîtras du premier coup. Inspiration, expériation. Sekai se marre et continue de filmer, tu t'en fiches parce qu'au fond de toi, tu es sûre que c'est une bonne idée. Plus tard tu voudras regarder de nouveau ces images, son arrivée dans ton pays. Ton coeur brûle dans ta cage thoraciques, tes mains sont moites, tu as tellement hâte. Soudain, le voilà. Sans que tu ne comprennes, le lien, tu te mets à pleurer, des larmes d'amour ? de joie ? d'excitation ? Qu'importe, tu pleures. Il ne t'a pas encore vue, tu sèches tes larmes d'une main, essayant de ne surtout pas abîmer le maquillage que tu as mis des heures à faire pour tenter d'être belle pour lui. Tu chasses les larmes, il ne doit pas les voir. Puis le stress te coupe sur place, t'es censée faire quoi ? Courir dans ses bras ? Tu en meurs d'envie, malgré toi tu n'oses pas. Un coup d'oeil vers Sekai, elle comprend direct -à moins qu'elle ait compris dès que tu t'es mises à pleurer vu qu'elle filme tout- et t'encourage d'un signe de tête pressant. Tu fermes les yeux, les battements de ton coeur sont si puissants, pourras-tu survivre à ça ? Tu souffles tout l'air de tes poumons, puis tu cours. Tant pis si tu renverses quelqu'un sur ton passage, plus rien n'importe sinon lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Pride&Prejudice
Féminin MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 10/02/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Normandie (France), la région de la crème fraîche et du cidre (a)
CRÉDITS : MORPHINE. (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : City/university only
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1346-aloha-a http://www.letempsdunrp.com/t1352-unity-in-diversity-uc#19961
Flash



Javier Gómez
J'ai 22 ans et je vis à Buenos Aires, Argentine. Dans la vie, je suis étudiant en hôtellerie, passionné de montage vidéo et de RPG et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis déjà pris et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Tyler Posey ©️ Lempika.
Tu regardes le tapis roulant cracher valise après valise et t'attends toujours la tienne. Tu as beau avoir patienté pendant près de 15 heures, suspendu dans les airs, tes nerfs commencent à s'affoler. Après des mois d'attente, t'en peux plus. T'as envie de la voir, de la regarder autrement qu'à travers ton écran. Un bagage à l’étiquetage rouge surgit alors derrière la ribambelle de valises, le voilà ton pass. Celui pour les quelques jours de liberté avec Amahle. Tu saisis la poignée de ta valise avec fébrilité et suis le flot de voyageurs. Il n'y en a pas un qui parle ta langue. Avec Amahle, vous aviez toujours réussi à vous débrouiller, jonglant entre l'anglais et l'espagnol. Il n'y avait jamais vraiment eu de barrières entre vous. Tu te presses, essayant de voir ce qui t'attends devant. Le sol noir et blanc de l'aéroport semble s'étendre à l'infini, dommage que ta caméra soit rangée. Tu franchis bientôt une double-porte avant de débarquer dans ce qui devait être le hall principal. Amahle devait t'attendre quelque part. T'avais imaginé ce moment des dizaines de fois dans ta tête, tu y pensais encore dans l'avion. Tu avances sans trop savoir où aller, te calant sur les quelques personnes qui te devancent.

C'est là que tu la vois. T'avais beau t'y attendre, t'y être préparé depuis des semaines, c'est plus fort que toi. Tu te mets à sourire un peu timidement dès que tu la vois courir vers toi, t'arrives pas à réaliser. Tu laisses ta valise derrière, tu t'en fous. C'est elle que tu regardes et tu la laisses fondre dans tes bras dès qu'elle arrive à ton niveau. Tu te mets à serrer, un peu trop fort, tu sais pas trop. Bon Dieu que c'est bon de la savoir là, maintenant. Tu sens ses bras t'entourer avec force, comme si tu risquais de partir. Le monde autour, les regards, ça te passait au-dessus. Vous aviez tellement attendu pour ces quelques minutes. Tu découvres son parfum pour la première fois, un détail que l'écran ne pouvait pas délivrer mais qui faisait manquer des battements à ton cœur secoué. Tu voulais pas la lâcher, pas déjà. Alors tu appuies ta tête contre elle. C'est bizarre, nouveau. Une vague d'émotions que tu te prends en pleine figure. Tous vos échanges prennent une autre dimension et t'as presque peur pendant une minute ou deux.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1848
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Luigi



Amahle Zola
J'ai 19 ans et je vis à Johannesbourg, Afrique du Sud. Dans la vie, je suis étudiante en sociologie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis sur le point de rencontrer celui que j'aime et je le vis plutôt avec grande excitation.

Informations supplémentaires ici.


amandla stenberg ©️ prométhée.
Lorsque tu cours vers lui plus rien d'autre n'a d'importance, c'est la passion voire le réflexe qui s'agite en toi. Tu le regardes et tes yeux floutent tout le reste, il reste là, seul au milieu du monde, avec sa valise rouge qu'il rejette en arrière. Tu as hésité à te jeter dans ses bras, mais maintenant tu sais que ta place est là. Tu sens son corps contre le tien, tu sens sa respiration, son odeur. Tu découvres un nouveau Javier et pour l'instant tu l'aimes encore plus que le précédent. Il est là, en chair et en os. C'est irréel, malgré toute l'attente impatiente que vous avez vécu. Tu fermes les yeux et tes oreilles se concentrent uniquement sur ses battements de coeur, comme si c'était l'unique son à attendre sur terre. C'est si doux, si rassurant. Tu restes au maximum de ses bras, souhaitant oublier le temps qui vous entoure. Puis la réalité se rappelle à vous.

« Bienvenue » Tu le regardes droit dans les yeux, ta main posée sur son bras, tu es quelqu'un d'hyper tactile et ça te fait du bien d'être toujours en présence des autres, mais tu espères vraiment que cela ne le dérange pas. Tu hésites à poser des questions, à montrer que tu es bavardes, que tu veux tout savoir, mais il doit peut être avoir besoin de se poser quelques secondes, de rentrer. Puis surtout, tu n'arrives pas à le lâcher des yeux, tu admires tout ce visage qui est encore plus beau que via facetime. Tu aimes son sourire qui contamine ses yeux, tu aimes sa peau mat, tu aimes ces fossettes. Puis bon sang, qu'est-ce que tu as hâte d'entendre sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Meeting for the first time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Meeting with the infinity

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Afrique-
Sauter vers: