Partagez | 
 
 
 

 Denleigh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
sunset lover
Féminin MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 01/03/2017
CRÉDITS : Alaska

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Mars 2018 : Ash quitte la fac et rejoint Denys coincé à Athènes pour cause de visa permis de travail refusé. (et je me suis dit qu'Ashleigh aurait rien dit à Denys et qu'elle lui ferait la surprise  angel )

@Melaaniee

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
sunset lover
Féminin MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 01/03/2017
CRÉDITS : Alaska

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Denys
Zacharias

J'ai 24 ans et je vis à Athènes, Grèce. Dans la vie, je suis serveur/videur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec la plus belle et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ SWEET DISASTER


Des semaines à se démener, à chercher une solution, d’abord ici à Athènes. Visites et démarches auprès de l’administration, pensant que le précieux visa, mon sésame pour repartir aux states, je l’obtiendrais aisément et avec seulement un peu de patience… Puis ensuite, désenchantement complet. J’avais peu à peu réalisé que les ricains ne rigolaient pas avec les expat’, que ce n’était pas avec un grand smile et un s’il vous plait que j’allais obtenir plus vite mon permis de travail et mon droit de retourner sur le sol américain. Non, avec les ennuis que j’avais eu l’an passé, rappelez vous, accusation et condamnation pour trafic de stupéfiants, même une fois ma peine purgée, je restais suspect à leurs yeux et je n’étais visiblement plus le bienvenue dans leur pays… L’aide d’influents amis belges n’y avaient rien fait. Hadès m’avait ouvert ses portes à Bruxelles en attendant de débloquer la situation, un accueil de folie, une vie de prince, du luxe à m’en éblouir les yeux… Mais clairement, la vie de palace n’était pas pour moi, et sentant qu’en plus, la main tendue du prince était mal vue de ma petite amie, j’avais finalement opté pour sa solution à elle : Ash pensait en effet qu’en investissant des fonds dans une boîte à utilité nationale, là bas, aux états unis, ça m’ouvrirait à nouveau les portes outre Atlantique… Ok, soit. J’allais essayer. Come back à Athènes, donc, chez mon cousin, où j’avais rapidement découvert que les fonds devaient être mes deniers à moi, et pas l’argent que ma blonde préférée pourrait me prêter. Forcément, ils allaient être plutôt regardants vu mon passif...
Alors l’idée, c’était qu’il allait falloir être très patient… Très très patient. Et disons que ça allait être dur, parce qu’Ash commençait à sérieusement me manquer. Et ‘sérieusement me manquer’ c’était un doux euphémisme. J’avais recommencé, comme à l’époque à Boston, à cumuler les jobs. Serveur dans un petit restau la journée, et videur en boîte le soir, des boulots obtenus grâce à Kosta, mon cousin. Le résultat était le même que quelques temps plus tôt à Boston : accumulation de fatigue. Rentré encore très tard du club où je travaillais, je comptais bien profiter du lendemain matin pour une grasse mat’ dominicale et pour essayer d’avoir enfin ma copine en ligne, parce qu’avec tout ça et le décalage horaire par là dessus, à part par messages, on arrivait à peine à se capter elle et moi.
Je m’effondrais donc sur le clic clac du séjour de mon cousin, canap’ convertible devenu depuis plusieurs semaines mon dodo officiel, et je m’effondrais, cédant rapidement aux bras de morphée….



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Melaaniee
MESSAGES : 4
INSCRIPTION : 25/03/2018
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Pauline et moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel, university/city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Ashleigh
Strauss

J'ai 23 ans et je vis à Athènes, Grèce Depuis peu. Dans la vie, je suis sans travail, sans études car j’ai tout plaqué et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec le seul, l’unique et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ Sandman
Comme on dit, quand tout va bien, il y a toujours quelque chose qui retombe dessus. Ça avait été prouvé en voulant rentrer de vos vacances dans ton pays natal. Tu retrouvais Denys après des disputes, des doutes, des inquiétudes concernant sa relation avec Dina et son amour pour toi. Ça allait mieux entre vous et pour cette raison vous aviez fait ce voyage prévu depuis quelques temps. Ça c’était merveilleusement bien passé, sauf le retour... Bloqué à l’aéroport, puis expatrié dans son pays natal. Impossibilité de revenir sur le territoire américain, le voilà à des milliers de kilomètres, sur des continents différents. Son changement de visa non fait, et les problèmes de prison qu’il avait eut, chaque espoir de le voir revenir et retrouver votre vie normale, s’anéantissait. Tu avais fini par comprendre que c’était mort. Que même la solution d’investir dans une entreprise américaine, faisant ainsi évoluer le pays, ne lui donnerait aucune carte verte. Et comme tu l’avais toujours su, tu ne pouvais pas te voir vivre sans lui. Tu ne pouvais pas convier un avenir à distance, des vas et viens entre les deux pays. L’argent ne manquant pas, c’était pas ça le soucis. Tu savais que ça finirait par vous séparer, de ne plus rien partager, juste des messages par ci par là. Alors comme Lucky avait avancé, décidé de partir, elle aussi, tu avais plus grand chose qui te retenait. Tu avais retrouvé tes soeurs mais rien ne les empêcheraient de venir te voir ou inverse. C’est donc sur un coup de tête réfléchi que tu faisais une valise, prenant l’essentiel et que tu filais vers l’aéroport. Un vol en direction d’Athènes. Oui, tu allais le retrouver. Tu plaquais tout, pour lui, par amour. Y a pas de Denys sans Ashleigh, ni d’Ashleigh sans Denys. Après des heures d’avions, un décalage horaire un peu conséquent, tu trouvais un taxi et lui indiqua l’adresse où il résidait. Quelques minutes interminables, à te demander s’il était chez lui, comment il allait réagir, parce que le grec que tu connais était toujours contre quand tu proposais ton aide, ton argent. Et la ça allait forcément être le cas. Enfin, l’essentiel c’était de le revoir, pas sur des snaps ou en FaceTime. Tu allais le toucher à nouveau, sentir à nouveau son odeur, ses bras autour de toi, ses doigts sur ta joue comme il sait si bien le faire. Ses lèvres sur les tiennes ou sur chaque parcelle de ta peau. Ses yeux d’un bleu profond qui te regardent avec autant d’amour dont lui seul a le secret. Vous êtes arrivée mademoiselle que le taxi te dit. Un regard vers la porte d’entrée du bâtiment, tu lui tends un billet, puis récupère ta valise. Un court instant devant la porte de l’appartement et tu toques doucement. Pas de réponses. Tu toques à nouveau mais toujours rien. Un appuie sur la poignée, elle se baisse et la porte s’ouvre. Doucement, appelant le nom de ton petit ami pour ne pas craindre qu’on te saute dessus au cas où tu serais une voleuse, encore aucune réponses... Laissant la valise dans l’entrée, tu t’avances en basculant la tête en avant pour le chercher. Ton smartphone à la main, un œil sur le fond d’écran de vous deux, tu t’apprêtes a l’appeler. Une première sonnerie qui retentit également non loin de toi. Suivant le bruit, tu tombes dans le salon, sur un Zacharias endormi, sur un canapé... Partagé entre l’apaisement de le voir, la joie de le retrouver, la mignonnerie de le voir dormir, mais la peine de le voir dans ce confort minime. Accroupie devant lui, une main se glissant dans ses cheveux bruns, tes doigts s’agitant dedans, tu le contemples quelques secondes, le sourire aux lèvres. Beau, c’est ce qui te vient à l’esprit. Et tu ne regrettes encore moins ce coup de tête. Denys... Ta petite voix douce, ne le réveil pas beaucoup. Tu veux le laisser se reposer mais tu as envie de te blottir contre lui. Den’ c’est Ash’, je suis là... Comme s’il s’en doutait tiens. Un doux baiser sur ses lèvres, tu tentes de voir si ça le fera réagir...

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
sunset lover
Féminin MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 01/03/2017
CRÉDITS : Alaska

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Denys
Zacharias

J'ai 24 ans et je vis à Athènes, Grèce. Dans la vie, je suis serveur/videur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec la plus belle et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ SWEET DISASTER

Si bosser m’aider à ne pas ressasser son absence, la distance qu’il y avait désormais entre Ashleigh et moi, distance à laquelle on n’avait pas d’autre choix que de s’habituer, ça avait également l’effet de m’assommer. Enchainer les heures comme je le faisais était le plus efficace des remèdes contre les troubles du sommeil. Même le clic clac rigide de mon cousin, mon nouveau dodo officiel, n’avait pas raison de mon besoin de dormir et à peine allongé, les paupières closes, j’étais parti… Ca évitait donc de ressasser à cette situation chaotique et surtout aux conséquences que ça pourrait avoir… Oui, parce que clairement n’importe qui aurait vu que ça allait droit dans le mur, qu’un couple ne pouvait survivre ainsi éternellement, séparé par des milliers de kilomètres… Oui je refusais d’y penser alors m’endormir rapidement m’arrangeait un peu…
Sauf que mon cerveau refusait de se plier à mon déni… Oui, y’avait Ash dans chacun de mes songes et cette fois ne faisait pas exception aux autres. Sa voix raisonna bientôt près de moi, provoquant l’apparition d’un sourire sur mon visage endormi. Bordel ce qu’elle me manquait… J’en avais presque l’impression de sentir son parfum. J’en étais donc à ça, rêver d’elle toutes les nuits, halluciner son odeur… Et l’instant d’après, cette sensation de sentir ses lèvres tout contre les miennes. « Ash… » soupirai-je de contentement, ma bouche cherchant à prolonger ce contact imaginaire, ou du moins c’était ce que je pensais. Mes paupières papillonnèrent, entrapercevant ainsi la plus jolie des blondes toute proche de moi, sans me réveiller complètement pour autant. Toujours tout ensommeillé, j’attrapai la demoiselle par la taille sans réellement m’en rendre compte, sans réaliser sa vraie présence à mes côtés, je l’attirai un peu plus contre moi. « Viens là… » soufflai-je en souhaitant mentalement qu’aucun bruit ou irruption de mon cousin ne vienne interrompre ce rêve. Serrant la jeune femme contre moi, venant me nicher au creux de son cou, inspirant avec délice son parfum, je venais ensuite déposer mes lèvres sur sa peau en avouant : « Tu me manques trop… » La preuve j’allais encore me réveiller en train de caliner et d’embrasser mon polochon non ?


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Melaaniee
MESSAGES : 4
INSCRIPTION : 25/03/2018
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Pauline et moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel, university/city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Ashleigh
Strauss

J'ai 23 ans et je vis à Athènes, Grèce Depuis peu. Dans la vie, je suis sans travail, sans études car j’ai tout plaqué et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec le seul, l’unique et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ Sandman
Tu ne lui avais rien dit sur ce que tu avais fait afin de lui faire la surprise. D'un autre, tu le connaissais bien trop pour savoir que malgré tout il aurait été contre. Contre que tu arrêtes tes études, que tu quittes tes amis, ta famille, la mather. Contre que tu abandonnes tout, juste pour lui. Mais face à lui, usant de tes yeux bleus, de ton charme, de son amour également, tu savais qu'il pourrait pas lutter longtemps. C'était fait et il n'aurait qu'à l'accepter, encore plus avec les arguments que tu avais déjà prévu pour ta défense. Alors une fois devant la porte de l'appartement, le cherchant pour le trouver sur un clic clac, endormi, probablement épuisé de sa journée. Non, de ses journées, tu étais partagée entre l'envie de le réveiller et celle de le laisser récupérer. Ca faisait si longtemps que tu ne l'avais pas vu, que tu n'avais pas profité de lui, que tu combinais les deux. Doucement, tu lui faisais part de ta présence. La main dans les cheveux, ta petite voix l'appelant, puis tes lèvres sur les siennes. Tu ne t'attendais pas à une réaction, pourtant si. Ton surnom, suivit de ses lèvres qui cherchaient les tiennes comme pour continuer ce baiser. Ta main descendit sur sa joue, ses mains à lui sur ta taille, t'attirant un peu plus à lui. Tu ne réalisais pas qu'il était à demi conscient. Tu te laissais faire, heureuse de le sentir à nouveau, de le retrouver. C'est le temps employé dans sa déclaration qui te fit hausser un sourcil. Je t'ai trop manqué, mais, je ne vais plus te manquer... que tu réponds, redressant la tête pour le regarder, voyant ses yeux fermés. Denys, que tu dis en bougeant ta main sur son épaule, le secouant légèrement, je suis rentrée, définitivement... Enfin rentrée était un grand mot, t'avais pas de chez toi ici, tu ne connaissais rien, ni personne. C'était l'inconnu, mais c'était qu'une question de temps. Tu ne dors pas, tu ne rêves pas... que tu ajoutes, ce sourire aux lèvres, de le savoir à rêver de toi, de t'enlacer, de te retrouver.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Denleigh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I need answers • Denleigh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: