Partagez
 
 
 

 Don't make it harder than it has to be. [Aiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4907
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Newt
Scamander

J'ai 25 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis magizoologiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma timidité, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Cute-eddie-redmayne-gif-hp-Favim.com-4986945


Eddie Redmayne ©️ delusion angel
Des offres de la sorte, jamais Newt n’en aurait accepté. Il n’était pas friand de l’argent ou de l’or qu’il pouvait remporter. Il avait souvent refusé de rencontrer des sorciers qui disaient avoir une offre monétaire grandiose pour lui en l’échange de « monstres », comme ils aimaient bien les appeler. Il était très connu dans le monde de la sorcellerie; peu nombreux étaient les Hommes dévoués à s’occuper de créatures fantastiques. Dans le fond, ce ne sont que des animaux. Mais, malgré sa popularité, le jeune Scamander restait humble. Sa seule raison d’exister était de venir en aide à toutes ces bêtes magiques incomprises et jamais il n’oserait s’en débarrasser d’une dans le but de faire un profit. Certaines créatures étaient dotées de capacités qu’il valait mieux contenir dans une valise.  

Alors, pourquoi attendait-il dans cette ruelle à Pré-au-Lard la visite d’un certain personnage ? Cette fois, ce n’était pas de l’argent qui lui avait été proposé. Il communiquait à l’aide de lettres avec un homme depuis plusieurs semaines. Ce dernier disait avoir de l’information à lui fournir. De l’information concernant une créature qu’il a pu apercevoir et que jamais il n’avait vue auparavant. Évidemment, c’était avec curiosité que Newt avait accepté de rencontrer cette personne. Jamais il n’aurait pu refuser d’en apprendre davantage sur un monde qui n’attendait que de se faire découvrir. Il ne se doutait pas que, derrière cet échange de lettre, une manigance était bien cachée.

L’attente commençait à se faire longue. Newt patientait dans cette ruelle depuis au moins un quart d’heure. Il était vêtu de son habituel veston bleu pour se couvrir du froid de décembre. À son cou, un foulard aux couleurs de Poufsouffle était bien enroulé. Sa valise était à ses pieds; il ne pouvait pas se permettre de la laisser sans surveillance. Le garçon observait les gens traverser les rues plus loin, se rendant de boutique en boutique, toujours plus surpris par tous ces objets et bonbons magiques qu’ils pouvaient se procurer pour de modiques sommes. Newt sourit doucement en voyant un groupe d’élèves qui semblaient visiter Pré-au-Lard pour la première fois. Leurs yeux étaient brillants de joie à la vue de toute cette magie et tous ces restaurants uniques qui proposaient des mets typiques au monde de la sorcellerie. Alors, le garçon soupira, nostalgique. Poudlard lui manquait. Ces années passées au château avaient été tellement amusantes. C’était entre ces murs qu’il s’était découvert une passion pour le monde des créatures grâce à Hagrid qui en possédait plusieurs dans le temps. D’ailleurs, Newt se demandait si ce professeur était encore à Poudlard ou s’il avait quitté l’école par son gré ou par renvoi. Voilà quelques années que Newt avait été renvoyé du château pour une raison injuste qu’il imaginait bien être donnée à Hagrid aussi; possession de créatures dangereuses pour les élèves. Évidemment, Newt il aurait préféré terminer sa scolarisation à Poudlard; il manquait probablement quelques sortilèges et potions dans son étendue de connaissances.

Le son de pas dans la neige sortirent Newt de ses pensées. Il se retourna et aperçu, à plusieurs mètres de lui, un homme dissimulé sous son accoutrement hivernal. Aussitôt, il senti une légère tension dans l’atmosphère. Il était toujours très nerveux au moment de rencontrer quelqu’un. Néanmoins, il ravala sa timidité puis offrit un sourire à l’homme _ou plutôt au jeune homme_ dont il ne discernait pas encore le visage.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Draco
Malfoy

J'ai 17 ans et je vis la plupart de mon temps à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant le jour, engagé auprès du Seigneur des Ténèbres le reste du temps et je m'en sors assez bien, enfin, je crois. Sinon, grâce à mon peu d'intérêt, je suis célibataire et je le vis assez bien.
avatar : Tom Felton

[Vraiment vraiment vraiment désolée de l'attente]

Un regard au miroir. Draco s'assura que sa cape sombre était bien en place. C'est qu'il s'agissait de faire bonne impression. Avec toute la distinction froide et aristocratique dont il était capable. Il avait conscience que sa mission était de première importance et que l'échec n'était en aucun cas envisageable. D'ailleurs, la possibilité n'avait même pas était envisagée. Et le Seigneur des Ténèbres ne le tolérerait pas.
Il déglutit en boutonnant sa chemise blanche jusqu'en haut. Il était prêt. Des doigts passant dans sa chevelure blond platine. Pour s'assurer que là-haut aussi, c'était en place. Il attrapa une valise agrandie magiquement qui devait recevoir la créature qu'il était censé arracher, de grès ou de force, à son propriétaire.

Rapidement, il quitta l'enceinte de Poudlard. L'école était devenue bien plus sinistre et silencieuse depuis que le monde magiques avait été peu à peu dominé par Lord Voldemort et es fidèles Mangemorts.
La neige avait envahi Pré-au-lard. Formant un manteau blanc brillant qui était plutôt joli. Cependant, Draco n'avait pas le temps de s'attarder sur ces détails. Il devait avancer. Il savait exactement où se trouvait la ruelle du rendez vous. Aussi ne se perdit-il pas une seule fois en s'y rendant.
Le maintien droit et fier, corseté dans ses manières distinguées apprises depuis sa plus tendre enfance, il se présenta à celui qui l'attendait.
Il voyait vaguement à quoi ressemblait le fameux Newt Scamander. En tout cas, assez pour savoir que c'était bien lui, cet homme qui s'était retourné en l'entendant approcher.
Draco nota le sourire qui lui était adressé. Auquel il ne répondit pas, trop concentré sur sa tâche et le masque intransigeant qu'il devait se composer.
En tout cas, le petit sourire qui lui était envoyé suggéra à Draco que l'autre était d'un naturel plutôt sympathique et peu enclin à chercher les ennuis. Peut-être était-ce là une bonne chose pour lui.
Il s'approcha davantage, sortant de l'ombre pour dévoiler son visage. Il lui fallait évaluer l'autre. Avec rigueur et sang froid. Avant d'entrer dans le coeur du sujet. Voir si l'autre allait lui faciliter ou compliquer la tâche. Ses doigts se crispèrent sur sa valise alors qu'il lança un "bonjour" d'un ton neutre.
Ses yeux gris d'acier cherchèrent à lire en l'autre. S'il avait été legilimens, pour sûr que ça aurait été plus simple. "Vous respectez vos engagements et vous êtes venu". Simple constat. S'accrocher à la froideur aristocratique qui lui allait si bien.
Il marqua une pause. Légère hésitation. Qu'il ne laissa pourtant pas paraître. Il fit comme si cette pause était normale. Naturelle. Fixant sans ciller son interlocuteur. Par où commencer ? "J'ai besoin d'une chose que vous possédez". Entrer, petit à petit, dans le coeur du sujet. Ne pas trop en dire. Pas encore. Chercher d'abord à évaluer l'autre. Dans ses réactions. Dans ses mots.
La main se crispe encore plus sur la valise. Destinée à accueillir l'obscurus que le Seigneur des ténèbres l'avait envoyé chercher.
Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4907
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Newt
Scamander

J'ai 25 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis magizoologiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma timidité, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Cute-eddie-redmayne-gif-hp-Favim.com-4986945


Eddie Redmayne ©️ delusion angel
Le magizoologiste était au courant qu’il transportait avec lui des créatures qui pouvaient potentiellement être dangereuses. Pour la sécurité de tous, il avait barré sa valise à l’aide d’un sort dont seul lui connaissait la formule pour le défaire. Il évitait beaucoup de risques inutiles; si quelqu’un essayait d’ouvrir la valise, de simples habits de voyage se présenteraient à ses yeux. IL était bien obligé de faire ça depuis qu’il trainait avec lui un obscurus. Ces créatures étaient dotées de puissants pouvoirs de démolition. Elles ne devaient pas tomber en de mauvaises mains; les conséquences pouvaient être désastreuses.

Lorsque l’homme qu’il avait prévu de rencontrer dans la ruelle se rapprocha, Newt eut l’impression d’assister à une scène de film. Il avait un mauvais sentiment. Le garçon portait du vert, symbole de Serpentard. Il savait que les sorciers de cette maison étaient rusés. Un frisson parcouru l’échine du Poufsouffle; la température était froide et il n’avait plus réellement envie de discuter avec le blond platine qui se rapprochait de lui. Quelque chose ne semblait pas correct. Il n’avait pas répondu à son sourire, comme s’il était venu pour conclure quelque chose rapidement sans passer par quatre chemins. Lorsque le Serpentard le salua, Newt se contenta d’hocher la tête en observant ses traits faciaux. Il était jeune, il était probablement un élève à Poudlard. Il devait être dans ses dernières années à l’école, pas moins. Le garçon était froid; son regard de pierre le déconcerta. Il n’avait pas de bonnes intentions, ça se voyait. Avec la présence de Voldemort dans le monde de la magie, on devait se méfier de tout le monde. « J’espère que je ne regretterai pas d’avoir tenu mon engagement. » Il avala sa salive, détourna les yeux vers la valise que son interlocuteur portait puis se crispa. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien renfermer ? Probablement pas la créature fantastique dont il avait parlé pour fixer leur rendez-vous. Alors, c’est lorsque le blond lui appris sa réelle intention que Newt compris l’utilité de la valise. Il serra la sienne contre lui avant de plisser les paupières. Il avait bien remarqué que le Serpentard était tendu; soit il essayait de se donner un air menaçant, soit la situation le rendait nerveux. Jusqu’à maintenant, Newt ne pouvait le savoir. « Nous sommes ici pour que vous me communiquiez des informations concernant une créature que vous avez aperçue autour du château. Êtes-vous en train de me dire que ce ne sont plus vos intentions ? » Il avait compris qu’il était présent pour lui voler quelque chose; ce n’était pas la première fois qu’on essayait. Ses créatures valaient une fortune. Souvent, on essayait de les lui dérober pour les revendre. Jamais personne n’avait réussi jusqu’à présent. Sans vraiment s’en rendre compte, le magizoologiste avait posé sa main libre contre sa poitrine, là où se cachait sa baguette. Il avait serré sa valise contre lui, la cachant légèrement derrière ses jambes. Il ne pouvait être trop prudent. Même si était incapable d’arborer un air menaçant, il se tenait bien droit, les sourcils froncés, afin de faire comprendre à son interlocuteur qu’il avait déjà eu affaire avec des gens comme lui.      
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Draco
Malfoy

J'ai 17 ans et je vis la plupart de mon temps à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant le jour, engagé auprès du Seigneur des Ténèbres le reste du temps et je m'en sors assez bien, enfin, je crois. Sinon, grâce à mon peu d'intérêt, je suis célibataire et je le vis assez bien.
avatar : Tom Felton

Imperceptiblement, les choses se tendirent. Et Draco, crispé sur sa valise toujours vide, le sentait. Pourtant, il ne dit rien, se contenta d'un regard neutre gris d'acier. Alors que le magizoologiste prenait la parole, faisant entendre pour la première fois le son de sa voix. Draco n'en était ni étonné si surpris. La voix banal d'un homme dans la vingtaine. Rien à signaler de ce côté-ci.
Cependant, le contenu de la parole était plus intéressant car Newt commençait à instaurer une certaine méfiance, glissant subtilement la possibilité de regretter cette entrevue. Pourtant, si tout se passait comme il le fallait, si tout le monde coopérait dans le bon sens, rien ne serait à regretter.
Draco conserva le silence, ne voulant pas prendre le risque de répondre. Il devait instaurer un climat de confiance. Tout en étant sûr de garder le contrôle pour obtenir ce qu'il voulait. Et ce n'était pas facile. Une mission sans doute bien trop lourde pour ses jeunes épaules. Néanmoins, il n'avait pas refusé. Tout d'abord parce que cela ne se faisait pas lorsque le commanditaire était le Seigneur des Ténèbres en personne. Ensuite parce qu'il en allait de l'honneur et la survie de sa famille. Et que pour ça, il était prêt à tout.

Newt reprit la parole, après un regard sur la valise du blond. Il semblait comprendre. Ou commencer à comprendre. Draco ne l'aida pas, ne lui donna aucune piste, le laissant parler. Afin d'évaluer la façon dont il faudrait procéder ensuite. Sans doute que son interlocuteur n'imaginait même pas ce que le jeune homme avait été envoyé chercher. Cependant, il devait sentir que les choses n'allaient pas être aussi simples qu'elles avaient été présentées. D'ailleurs, dans ses paroles, le doute faisait plus que poindre : il était clairement exprimé.
Draco regarda un moment son interlocuteur. S'il pouvait lui prendre ce qu'il était venu chercher sans que tout cela ne dérape, voilà qui l'arrangerait bien. Car Draco était un aristocrate qui aimait jouer de sa rhétorique et menacer les gens à l'aide de la haute position sociale de son père. Mais il n'était pas un adepte des champs de bataille et préférait largement régler tout cela par les mots.
Il remarqua la position défensive de son interlocuteur. La valise tendait à disparaître au regard, derrière les jambes de l'homme alors que sa main venait doucement se positionner sur sa poitrine. Draco savait que le magizoologiste était prêt à se défendre, à défendre ses créatures et restait sur ses gardes. Lui-même glissa la main dans sa poche, sentit le bois de sa baguette sous ses doigts. Contact rassurant. Il ne dégaina pas son arme mais montra à l'autre, par son geste, la main dissimulée, que lui aussi, était sur la défensive désormais. Ils étaient comme deux chiens sauvages en train de se tourner autour sans trop savoir s'il fallait attaquer et quand passer à l'action.

Finalement, comme l'autre s'était tu et ne semblait pas vouloir reprendre la parole de sitôt, ce fut le blond qui brisa le silence : "Je n’ai pas dit cela. Voyez plutôt cette situation comme... un échange. Croyez-moi, vous ne le regretterez pas".

Son regard continuait de fixer le magizoologiste. Tandis que ses pensées turbinaient. Le seul regret qu’il pouvait y avoir était si l’échange se passait mal. Et ces regrets ne viendraient pas à cause de lui, Draco Malfoy mais plutôt en raison de l’entité supérieure qui le commandait. Le Seigneur des Ténèbres ne pouvait renoncer à l’obscurus. Et il serait bien mécontent d’apprendre que ce dernier n’était pas en sa possession. Tant le blond que son interlocuteur magizoologiste en prendraient pour leur grade. Et chacun savait qu’il n’était pas bon de provoquer Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.
Draco était debout, immobile, à attendre. Un geste de la part de l'autre. Qu'il baisse sa garde. Qu'il se tienne prêt à écouter. Et ce, sans méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4907
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Newt
Scamander

J'ai 25 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis magizoologiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma timidité, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Cute-eddie-redmayne-gif-hp-Favim.com-4986945


Eddie Redmayne ©️ delusion angel
Un garçon se tenait devant lui. Il n’avait pas plus que dix-huit ans. C’était encore un étudiant; il portait les couleurs de sa maison. Un Serpentard. Les meilleurs pour se mettre et mettre les autres dans le pétrin. Newt n’avait jamais eu de bonne expérience avec eux. Lui qui était d’un tempérament plutôt calme et réservé, les verts tendaient plutôt vers la recherche d’attention et de popularité. Du moins, c’était l’expérience qu’il avait vécue lorsqu’il était lui-même étudiant à Poudlard. Rien ne prouve que tous les Serpentard soient comme ça. Toutefois, celui qui se présentait devant lui aujourd’hui ne semblait pas bien différent de ceux qu’il avait connus. L’air fier, le regard arrogant; rien pour réellement ébranler le magizoologue qui avait eu affaire avec beaucoup de gens comme lui. Et, il était plus vieux que lui. Il avait une plus grande expérience. Même si la crainte se lisait sur son visage crispé, il gardait un certain calme au fond de lui. Ce n’était pas aujourd’hui que quelqu’un réussirait à lui dérober un bien. Surtout pas en plein milieu d’une ruelle publique à Pré-au-Lard. Mais on n’était jamais trop prudent. Newt préférait garder sa baguette à proximité dans le cas où l’étranger ait le cran de lever la sienne, en réponse à l’éventuel refus qu’il recevra.

L’atmosphère était froide. Une fine couche de neige s’accumulait lentement dans les cheveux du jeune, prouvant que la rencontre s’éternisait inutilement. Newt avait l’impression que ses jambes se transformaient lentement en poutres de glace. Ses pieds étaient humides. Il avait hâte de retourner chez lui pour prendre un bon thé brûlant. Il souhaitait au plus profond de lui que le blond abandonne rapidement car, il pouvait rêver; jamais le magizoologue ne lui céderait l‘une de ses créatures. Le sujet de l’échange fut abordé. Newt fronça les sourcils tout en interrogeant le Serpentard du regard. Il insinuait qu’il ne pourrait pas regretter son offre. Un doute planait toujours dans la tête du spécialiste des créatures magiques. Il hésita un instant; roula sa langue dans sa bouche à la recherche des meilleurs mots à utiliser. Il n’était pas le meilleur pour les choisir. Souvent, on lisait assez rapidement dans ses traits faciaux la réponse qu’il souhaitait offrir. Mais, cette fois, il semblait perdu. Un peu étonné, aussi. Alors, il laissa une simple chance à l’étranger ; une seule pour réussir à le convaincre qu’il ne ferait pas la pire des erreurs en acceptant de faire un échange avec lui. « Dites-moi. Mais il y a peu de chance que j’accepte quoi que ce soit. Ma valise n’est pas une boutique. »

Il avait bien évidemment remarqué que le blond s’était lui aussi tendu. Sa main était cachée dans sa poche; probablement là où il dissimulait sa baguette. Alors, Newt prit une grande inspiration et rabaissa son bras. Son seul souhait était de ne pas regretter d’avoir baissé ainsi sa garde. Toutefois, il maintenait toujours sa valise bien dissimulée derrière ses jambes. Un simple sortilège d’attraction pourrait lui arracher des mains, et, ça, il ne se le pardonnerait jamais. Ses créatures ne pouvaient pas tomber en de mauvaises mains. Elles avaient besoin de lui.

Quelque chose en lui titillait sa raison; le jeune sorcier ne semblait pas sûr de lui. Sa posture était forcée et crispée. Il était hésitant, craintif. Sa mâchoire était serrée. Newt aurait juré qu’il jouait le rôle du grand méchant sans pour autant bien l’interpréter. Mais, peut-être qu’il se gourait. Les apparences sont parfois trompeuses.  


Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Draco
Malfoy

J'ai 17 ans et je vis la plupart de mon temps à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant le jour, engagé auprès du Seigneur des Ténèbres le reste du temps et je m'en sors assez bien, enfin, je crois. Sinon, grâce à mon peu d'intérêt, je suis célibataire et je le vis assez bien.
avatar : Tom Felton

Il commençait à faire vraiment froid. A force de rester immobile dans la neige, les membres s'engourdissaient peu à peu et se réfugier dans au fond d'un bar comme les Trois Balais n'aurait pas été de refus. Seulement, Draco ne pouvait pas se le permettre et l'ambiance n'était pas à l'invitation à débattre autour d'une chope de bièraubeurre ou d'une tasse de chocolat chaud. De toutes façons, ce n'était pas le genre de Draco : il débattait et argumentait là, sur le moment. Il réglait ses affaires vite fait et aller boire un verre à la victoire de tout ça. Tel était l'ordre immuable des choses.
Mais son interlocuteur ne semblait pas si facile à convaincre que cela et l'idée d'aller se mettre au chaud s'éloignait petit à petit, à mesure que s'égrainaient les secondes au milieu des flocons de neige.
Newt n'attaqua pas, pas encore. Il demandait à voir mais le blondinet sentait au ton de sa voix que les affaires étaient loin d'être conclues. Il eut un léger rictus lorsque le magizoologiste refusa de comparer sa valise à une boutique. Mais ce n'était pas une boutique, que le Seigneur des Ténèbres l'avait envoyé visiter. Plutôt un intéressant sorcier qui possédait quelque chose d'encore plus intéressant et qu'il lui fallait absolument.
Aux aguets, membres tendus, Draco nota le bras de son adversaire qui s'abaissait, main vide : il avait quitté la proximité physique avec sa baguette, comme un signe d'apaisement. L'attaque ne serait pas pour de suite. Le blond aurait pu profiter de cette garde baissée pour lancer un sort. Après tout, il était un Serpentard et la ruse, la malice, la sournoiserie étaient son domaine.
Seulement, il n'avait que dix-sept ans et son adversaire, bien que pas vieux, était plus âgé.
Puis, surtout, il n'était pas certain de ses chances de gagner. Tant qu'il lui était impossible de les calculer, il se refusait à attaquer ; cela risquait de tout compromettre et voilà une erreur qui ne lui serait pardonnée.

Alors il imita son adversaire et sortit sa main de sa poche. On est à égalité, maintenant. Face à face. Mains nues. Parlons.
Cependant, il surveillait d'un air tendu chaque faits et gestes du magizoologiste : s'agitait pas que ce soit lui, qui joue au Serpentard et l'attaque en traître.
Draco se força à une profonde inspiration hivernale. Dernière chance. D'avoir raison par les mots. Derniers arguments. Avant qu'il ne soit obligé de faire autrement.
Rompant l'espace entre les deux partis jusque là établi, il s'avança vers Newt Scamander, d'un pas ferme. Sa main ne se refermait pas sur sa baguette mais ses poings étaient légèrement crispés.

-Ecoutez, je crois qu'il n'est plus question d'accepter ou de refuser. Dans votre propre intérêt et dans l'intérêt de tous ceux qui vous sont chers, vous devez accéder à cette demande.

Le ton était froid, posé, les mots appuyés et une menace sous-jacente faisait vibrer les cordes des phrases. Une menace qui n'émanait pas de lui, personnellement. Mais de l'entité qui les dominait et les surplombait tous.
Nouvelle inspiration.
Il était prêt. A lâcher l'essentiel. De ce même ton froid qui cherchait à faire comprendre que, de toutes les façons, le choix n'y était pas. A moins de vouloir mourir, mais cette affaire concernait uniquement le magizoologiste. Lui, Draco Malfoy, refusait de crever ici et maintenant à cause de cette foutue affaire. Oui, il avait peur mais quel être sensé n'aurait pas peur ?

-Le Seigneur des Ténèbres a besoin de l'obscurus que vous avez. Et si vous ne voulez pas que ce soit lui, en personne, qui vienne jusqu'à vous, vous devez me le remettre.

Ton rapide et implacable.
Pas de questions, pas d'hésitations. Ce n'était plus un choix, que Draco laissait. C'était un ordre aussi glacial que les flocons qui s'amoncelaient sur les épaules des deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4907
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Newt
Scamander

J'ai 25 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis magizoologiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma timidité, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Cute-eddie-redmayne-gif-hp-Favim.com-4986945


Eddie Redmayne ©️ delusion angel
Les rumeurs couraient depuis quelques temps, déjà. Des événements atroces s’étaient produits à Poudlard deux ans auparavant. Un jeune sorcier de dix-sept ans s’était fait assassiner lors de la troisième et dernière épreuve du tournois des trois sorciers. Newt avait entendu tous les points de vu. Certains affirmaient que Voldemort était de retour. D’autres niaient son existence, plus particulièrement le ministère de la magie. L’avis du magizoologiste était à peu près neutre. Il n’en avait pas vu assez pour croire à la renaissance du seigneur des ténèbres mais quelque chose en lui titillait son instinct. Ses créatures, aussi s’étaient agité depuis un moment. Son Thunderbird faisait pleurer le ciel. Il était inquiet, il sentait un danger dans l’air. Toutefois, Newt n’avait pas sauté aux conclusions hâtives.

Pas une seconde l’homme ne se serait douté que le garçon devant lui servait le sorcier le plus vil que l’Histoire ait connue. Il était si jeune, débutant. Il avait un avenir devant lui. Pas une existence d’esclavagisme, non ? Il se faisait former dans la meilleure école de magie. Il avait le choix. Alors, lorsque le Serpentard le pas vers lui, il ne broncha pas. Non, son visage devait demeurer impassible, ferme. Il était plus vieux, il devait se comporter comme le plus fort. Sa mâchoire se serra; un peu plus et ses dents se broyaient. La prochaine réplique du blond fit l’effet d’un murmure empoisonné au creux de son oreille. Il recevait maintenant un ordre. Newt dressa son dos en serrant les poings, bien assez pour que ses ongles déchirent la paume de ses mains. Il tenait sa valise plus fort que jamais. Jamais il ne l’aurait amené, cette valise, si l’étudiant de l’avait pas appâté en prétendant la présence d’une créature mystérieuse sur les terres de Poudlard. Il regrettait l’avoir amenée. Énormément. Mais, ce n’était pas le temps de maudire ses erreurs. Il devait d’abord régler le cas de cet insolant qui s’était permis l’usage de menaces. La frontière était percée. Le magizoologiste était maintenant certain que cette rencontre ne finirait pas par une bise et une accolade.

Il préféra garder le silence. Il ne répondit que par un regard glacial et menaçant. Il devait lui faire comprendre qu’il ne jouait pas avec un débutant. Son cœur fit un bond dans sa poitrine lorsque la principale raison de cette rencontre à Pré au Lard fut révélée. Le seigneur des Ténèbres. Voldemort, de son nom. Newt avala sa salive, peinant à garder son calme. Il avait bel et bien affaire à un disciple de la mort. Un élève à l’avenir massacré, brulé par la haine. Il avait presque pitié de lui. Sans attendre un instant de plus, Newt empoigna sa baguette et la pointa en direction de la menace blonde. Il ne dit rien. Aucun sortilège ne se formula hors de sa gorge. Toutefois, le magizoologiste cracha ces paroles :

- Si tu avances d’un seul pas, je n’hésiterai pas à te pétrifier. Et on t’enverra à Azkaban à la première heure. Personne ne touchera à l’obscurus. Je suis prêt à parier que tu ne sais même pas ce que c’est. Le Seigneur des Ténèbres, c’est ça ? Il t’a envoyé pour faire le sale travail ? Mon petit doigt me dit que tu n’as jamais fait ce genre de mission. Ta voix tremble. Tes yeux trahissent ton inquiétude. Tu as appris ton texte par cœur. Et tu es bien trop jeune. Si tu as encore une chance de sortir de cette vie, fais-le. Tu mourras bien assez vite si tu ne changes rien.

C’était un vrai conseil qu’il venait de lui donner. Il avait espoir que, quelque part au fond du garçon, une petite voix avait gardé la raison.      
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko
Aiko
MESSAGES : 152
INSCRIPTION : 16/04/2018
CRÉDITS : Moi-même souvent

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1902-lorsque-j-ecris#36244
Tortue

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Draco
Malfoy

J'ai 17 ans et je vis la plupart de mon temps à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant le jour, engagé auprès du Seigneur des Ténèbres le reste du temps et je m'en sors assez bien, enfin, je crois. Sinon, grâce à mon peu d'intérêt, je suis célibataire et je le vis assez bien.
avatar : Tom Felton

Le ton et le rythme de l’entrevue changèrent brusquement lorsque Newt s’anima, sa baguette précédemment remise en place pointée en direction de son interlocuteur. Il semblait avoir compris les enjeux de la situation mais ne se rendait pas pour autant. Aucun sort ne fut lancé mais le magizoologiste déversa sa verve sur le blondinet. Ses paroles électrisèrent ce dernier qui sentait peut à peu son sang-froid s’effriter. Comment l’autre osait-il remettre en question ses capacités à mener à bien cette mission et le juger de la sorte ? Draco crispa ses poings pour contenir sa fureur. Sans une once d’hésitation, il brandit à son tour sa baguette. Sans, pour autant, faire un pas en avant. Ses yeux gris d’acier ne lâchaient pas le visage de son interlocuteur : ils le fixaient, tentaient d’ouvrir une brèche dans sa coquille.

-Ne me menacez pas, éructa-t-il.

Son ton avait changé. Il n’était plus calme, froid et distant. Bien au contraire. Il avait repris des teintes chaudes : flammes de la rage. Draco avait compris que Newt ne lui donnerait jamais de plein grès ce qu’il était venu chercher. Alors il allait falloir le lui arracher de force. Il avait espéré ne pas en arriver jusque là. Il s’était appuyé sur le nom et la notoriété du Seigneur des Ténèbres pour faire valoir ses droits. Mais apparemment, cela ne dérangeait que peu le magizoologiste, qui ne se tenait pas prêt à lâcher ses créatures.

-C’est vous, qui mourrez bien assez vite si vous ne changez pas d’avis.

Mais il ne lui laissa pas un nouveau temps de réflexion. De toutes les façons, il le percevait clairement : Newt ne reviendrait pas sur sa décision. Il allait falloir se battre pour la valise. Et Draco était prêt. Il avait eu le temps de l’entretien pour s’y préparer. Il n’avait qu’une seule idée en tête : accomplir au mieux sa mission. Moins pour le Seigneur des Ténèbres que pour sa famille. Pour protéger sa famille comme sa famille le protégeait. C’était cela qui unissait les Malfoy, au-delà des liens du sang : l’amour qu’ils se portaient les uns aux autres et qui les conduisaient à toujours vouloir se couvrir. Pour rester en vie, tout simplement. Et Draco craignait bien plus le Seigneur des Ténèbres que ce petit magizoologiste sans histoire.
Son regard d’acier glissa un temps du visage de son adversaire à sa main, qui tenait la valise, laquelle restait légèrement dissimulée. Mais elle était là.

Alors, sans prévenir, le blond attaqua le premier.
Accio en direction de l’objet. Sortilège simple. Mais efficace. La plupart du temps, du moins.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Maître des Univers
Maître des Univers
MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 11/02/2017
RÉGION : L'Univers
CRÉDITS : Pando


Voir le profil de l'utilisateur
maître des univers

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty

Le membre 'Aiko' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PILE OU FACE' :
Don't make it harder than it has to be. [Aiko] 5aIEwkw
Revenir en haut Aller en bas
 
Captain Rogers.
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 4907
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google.

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty


Newt
Scamander

J'ai 25 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis magizoologiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma timidité, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Cute-eddie-redmayne-gif-hp-Favim.com-4986945


Eddie Redmayne ©️ delusion angel
Newt ne pouvait pas cacher cette nouvelle crainte qui pouvait maintenant se lire dans ses yeux bleus. Il avait levé sa baguette, chose qu’il ne faisait que très rarement. La plupart de ses confrontations se terminaient par une guerre de mots. Mais, cette fois, le garçon devant lui répondait aux ordres du seigneur des ténèbres. Il croyait à son retour, maintenant. Et il savait que Voldemort connaissait son prénom à présent; il avait envoyé un de ses serviteurs à sa recherche. Une boule d’anxiété serrait ses tripes, lui qui n’a jamais été le meilleur pour ignorer ses émotions. Il tenait fermement son arme magique mais il priait pour ne pas avoir à l’utiliser. Il doutait de ses capacités à combattre par les sortilèges. Son truc, c’était les animaux magiques, pas les tours de magie.

Le timbre de voix du Serpentard changea. Newt avala sa salive en gardant la pose. Son adversaire avait lui aussi repris sa baguette pour la pointer en sa direction. Il reçut ensuite une menace de mort qui lui fit comprendre que, malgré son âge, le blondinet avait bien l’intention d’arriver à ses fins même s’il devait faire usage de la violence. Il ne pu s’empêcher de faire un pas vers l’arrière, comme s’il savait que les choses allaient mal tourner. Lorsque le premier sort fut lancé, il n’était pas préparé. Il écarquilla les yeux alors que sa valise se dérobait de ses mains par enchantement. Il fut déstabilisé par le choc mais il réussi à garder l’équilibre. Son bien le plus précieux maintenant dans les mains de l’ennemi, il fronça les sourcils et son regard se rempli d’une haine inattendue. Il n’avait aucune chance dans un duel alors il lança un sort de désarmement, en espérant que l’élève ne soit pas assez rapide pour contrer son attaque.

- Expelliarmus.    

Spoiler:
 
   
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Don't make it harder than it has to be. [Aiko] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Don't make it harder than it has to be. [Aiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Première leçon à donner [Mike Natoli]
» I'll make you wish you had a soul to sell [PV Joe]
» "You gave me hope and then you took it away. That’s enough to make anyone dangerous." ( Pv William )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: