Partagez | 
 
 
 

 the unknown (sunrise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Après quelques échanges d'SMS très enflammé, et un cours d'histoire très intense, l'heure de la rencontre pour nos inconnus à sonnée.

Contexte provenant de nos petites têtes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Jess Heazun
J'ai 25 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis à la fac et je m'en sors pas bien, vu que j'en branler pas une. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi, je prends du bon temps.




zayn malik ©️ tyrell

Ton cours s'éternise. Ton regard se perd à plusieurs reprise sur ta montre. T'es déjà un élève désintéressé en temps normal. Aujourd'hui c'est pire que jamais. T'as juste l'envie de rejoindre ces putains de chiottes où l'histoire à commencer. T'aurais pas dû partir. T'aurais mieux fais d'attendre sa venue. T'aurais pas eu à connaître ce supplice. Tu jettes même pas un regard à ton portable. Tu veux pas prendre de risque. Tu sais d'quoi ces messages sont capables. Rien qu'à repenser à votre petite séance d'échange téléphonique, ça s'reveille dans ton jean. Ce mec, c'est la damnation. Et t'as même pas un visage sur qui poser ta frustration. Par ta faute. Tu sais juste qu'il est bien monté. Très bien monté. T'as hâte d'essayer la marchandise.

Sonnerie. Tu perds pas une minute à ranger tes affaires que t'as pas sortie. T'entends ton nom, sans doute ton prof, mais t'es déjà dehors. T'assumeras la conséquence de ton choix, plus tard. Si tu cours pas, c'est presque ça. Tu te précipites jusqu'au cabines. T'as pas envie qu'un autre que toi tombe sur lui. Ta respiration c'est accéléré, en même temps que ton rythme cardiaque quand la porte s'est refermée derrière toi. Et quand t'as verrouillé, c'est ton excitation qu'est monté en flèche. Jamais t'avais imaginé qu'un simple échange de sexto pourrait t'allumait comme ça. Mais t'es là. T'avances jusqu'à la dernière cabine. Tu jettes un coup d'oeil, et il se trouve bien là. Ton inconnu. Son dos. "Pile à l'heure" Tu parles pour rien dire. Juste parce que t'es curieux d'entendre sa voix. Vu sa carrure, tu t'attends à quelque chose d'assez grave. Mais vu que c'est ton idée, d'affronter l'inconnu, tu cherches pas à découvrir son visage. "Je n'ai jamais connu un cours aussi... dur." Sous entendu assez claire. Dur, tu l'es. T'as l'impression de pas être redescendu depuis son dernier message.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Milan Townsend
J'ai 29 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, et c'est sans doute mieux comme ça.




jack falahee ©️ electric soul
L’échange de sms te fait rire. Tu n’hésites même pas à lui envoyer des photos de ton membre en action, de tes mains sur celui-ci et de tes allers-retours langoureux. Tu ne connais rien de lui, si ce n’est le numéro de téléphone s’affichant inlassablement sur l’écran de ton smartphone alors qu’il répond à tes provocations, qu’il te propose des défis que tu ne supporterais pas de laisser passer. Garçon joueur. Si tu as cette réputation, ce n’est pas pour rien. Il s’en rendra bien vite compte. Un sourire ne cesse d’étirer tes lèvres alors que tu retrouves peu à peu le campus universitaire : c’est comme si tu ne l’avais jamais quitté. Tu peux entrer ici sans le moindre problème, tu passes inaperçu dans la foule d’élèves se rendant dans leurs cours. Tu as encore un peu de temps devant toi, pourtant, tu ne traînes pas. Tu ne veux pas prendre le risque d’être en retard, d’avoir fait tout ce chemin pour rentrer bredouille chez toi.

Tu entends la sonnerie, alors que tu refermes la porte de la cabine derrière toi. Tu poses ton sac sur l’abattant de la cuvette, retires ta veste et ton t-shirt pour être plus à l’aise. Tu n’as qu’une hâte, c’est d’entendre le verrou des toilettes retombé dans son encoche. Bruit qui ne tarde pas à s’entendre. Un large sourire étire tes lèvres alors que tu tournes le dos à la porte de la cabine. Des dents viennent mordre ta lèvre inférieure. La porte s’ouvre puis se referme. Tu sens sa présence dans ton dent. Pile à l’heure. Tu ne serais jamais arriver en retard pour le sort qu’il te réserve. Tu observes son ombre sur le mur d’en face, appréciant sa voix chaleureuse. Tu n’as pas envie de lui entendre la tienne, alors pour toute réponse, tu sors un préservatif de ta poche et le lèves au-dessus de ton épaule pour qu’il le saisisse. Bon sang. Ce que cette rencontre t’excite. Sans attendre, tu retires la ceinture de ton pantalon, avant de baisser ce dernier sur tes cuisses, lui offrant alors un aperçu de tes fesses. Tu ne parleras pas. Tu ne lui feras pas ce plaisir. Ton corps le fera pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Jess Heazun
J'ai 25 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis à la fac et je m'en sors pas bien, vu que j'en branler pas une. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi, je prends du bon temps.




zayn malik ©️ tyrell

T’es fébrile. T'en trembles presque. Pas de peur. C’est une pression nouvelle, que t’as jamais connu. T’es pas un grand Don Juan, mais t’as déjà connu des amants. Mais pas un n'a réussi à te faire ressentir ça. Du désir oui. Mais c’est bien d'avantage, là. C’est un désir qui t'a tenu même au long d’un cours d’histoire qui aurait eu toutes les raisons de te faire redescende. C’est un désir qui ne fait naître aucune honte à l’idée que tu vas baiser un mec dans les chiottes de ta fac. C’est un désir qui, sur ce coup, aurait presque pu te motiver à la pire folie. Il t’aurait dit qu’il débarquait au milieu de ton cours pour te sauter, que ça t’aurait pas gêné. T'as des idées dépravées, déplacées depuis que t’as envoyé ton premier message. L’inconnu qui s’offre a toi. C’est grisant. Tu claques la porte au nez d’un d'tes camarades. T’as pas envie qu’il te fasse attendre pour une envie pressente. Il n'a qu’à bougé son cul jusqu’à l’étage supérieur.

Toi tu t'es déjà glissé jusqu’à la dernière cabine. T’as une vue imprenable sur son dos. Tu mords ta lèvre, retiens l’envie de toucher à chaque parcelle de son corps. T’es pas habitué à ça. Toi, t’as pas la réputation qu’on lui placarde sur les murs à lui. T’es pas un grand fan des câlins, mais c’est la première fois que tu vas tirer ton coup en douce dans les chiottes. Pas de perte de temps. Tu parles. Pas lui. Lui, il est là pour autre chose. Toi. Et toi t’es aussi là pour lui. C’est a lui que tu dois ta respiration saccadée, et ton cœur qui palpite d'excitation. T’es surpris. Parce qu’il est déjà tendu pour toi, prêt à te recevoir. Pas de préliminaire. Après votre petite séance de sexto, t'en as pas besoin de toute façon. T’es jamais redescendu. Tu limites. Tu défais ta ceinture. Ton pantalon tombe sur tes hanches, puis à tes pieds. Tu glisses le préservatif sur ton sexe, glisse une main le long de son dos, jusqu’au bas de ses reins. Et entre ce silence entre coupé que de vos respirations haletantes, l’interdit, l’inconnu, l’excitation, tu pilonnes. Tu te fiches de lui faire mal. C’est sa faute. C'est lui qui t’as mis dans cet état. C’est lui qui t'a rendu ivre de plaisir. Alors tu t’en fiches. Tu prends ce que t’as envie. Il t'offre aucune réponse à tes questions, t'offre pas le loisir d'entendre sa voix, alors tu comptes bien lui arracher des cris, à la place. Tu te découvres une nouvelle passion, pour le sexe sauvage, à le pilonner sans relâche. T'as besoin d'évacuer ta frustration passée. T'as besoin de te venger. Alors t'es dur. T'es implacable.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Milan Townsend
J'ai 29 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, et c'est sans doute mieux comme ça.




jack falahee ©️ electric soul
Les yeux rivés sur le mur, tu attends un mouvement de sa part avec un sourire au coin des lèvres. Ta main chargée du préservatif ne reste pas longtemps au-dessus de ton épaule : l’inconnu s’en saisit à une vitesse folle pour l’en décharger de son poids. Tu entends le bruit de sa ceinture cliqueter, puis le froissement du tissu descendre le long de ses jambes. Tu meurs d’envie de sentir son membre se frayer un chemin entre tes fesses, de sentir son bassin te détruire les reins, ses doigts s’enfoncer dans ta peau. Ta respiration s’accélère alors, tes mains prennent appui sur les parois de la pauvre cabine, ton sexe dressé inonderait ton bas-ventre, ton boxer si tu ne l’avais pas fait glisser à tes pieds quelques secondes auparavant. Tu savoures encore l’écho de sa voix, lorsque tu entends l’homme déchirer la protection pour la dérouler sur son corps. Sa main dans ton dos est le signal de départ. Alors, tu te penches davantage, écartes un peu plus les jambes pour lui laisser toute la place nécessaire entre tes cuisses. Tu t’attendais à un peu plus de tendresse de sa part, mais il n’en est rien. Il s’enfonce en toi sans la moindre forme de cérémonie. Avec force, violence et sauvagerie. Il parvient à t’arracher un puissant gémissement qui résonne contre les murs de la pièce.

Tu te laisses prendre par la douleur, puis le plaisir qui s’embrase dans ton bas-ventre. Soupirs, halètements, gémissements. Il te démonte en bonne et due forme. Doucement, tu te redresses pour venir coller ton dos contre son torse brûlant. Paupières closes. Joue contre joue. Une main jetée par-dessus ton épaule, pour terminer son chemin dans la nuque de l’étudiant, l’autre caressant ton sexe. Ton esprit est submergé d’images. Tu ignores ce que tu désires le plus. Qu’il te plaque contre l’une des parois, qu’il continue de t’utiliser comme un simple jouet, ou qu’il ralentisse pour te faire découvrir une tendresse inattendue. L’homme se fiche de tes envies. Il te pilonne jusqu’à t’en faire grimacer. Il t’empale, encore et encore, ne cessant de te faire gémir, ne cessant de rendre ta réputation bien plus réelle qu’elle ne l’est déjà dans l’enceinte de l’établissement. Un cul endolori pour un numéro inscrit sur une des quatre parois de la cabine. Bordel.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Jess Heazun
J'ai 25 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis à la fac et je m'en sors pas bien, vu que j'en branler pas une. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi, je prends du bon temps.




zayn malik ©️ tyrell

Il s'offre à toi. Entier. Nu, avec un corps sculpté à la perfection. T'as envie de découvrir chaque parcelle de sa peau, mais ton désir te dévore. T'es plus tendre, plus sensuel, avec tes amants, en temps normal. Mais votre conversation passée, ses allusions, ses provocations.. T'as pas les idées claires. T'as juste besoin de prendre ce corps inconnu, pour faire passer toute la frustration qu'il fait naître en toi depuis plus d'une heure. T'es en lui, et ta respiration est déjà manquante. Parce que putain, t'as jamais ressenti ça. Tu pensais même pas que c'était possible. D'être capable d'éprouver un désir si viscéral pour un inconnu. Son cri décuple ton envie de brutalité. Tu prends ce qu'il t'offre. Tu rends rien. C'est ton truc. Ta chose. T'en reviens à peine de penser de la sorte. T'es pas romantique, mais quand même. T'as jamais baisé, pour baiser. Mais là.. Tu peux pas qualifier la chose d'une autre manière. Coup après coup, ton désir augmente plus encore. Tu marques sa peau, alors que tu resserres ta prise sur son corps. T'as l'impression d'être détaché de ton propre corps. Comme si t'assister à la scène, mais d'un oeil extérieur. Son corps se presse contre le tien, alors qu'il se redresse, et tu grognes à cette sensation. La pression se resserre sur ton sexe, ainsi. Alors tu ralentis. D'un coup, t'as envie d'en profiter. T'as peut-être aussi envie de faire durer le plaisir. De faire languir ton inconnu. Comme il t'afais languir, à devoir l'attendre une heure. Tu mordilles sa mâchoire, sa peau, au niveau de sa gorge. Tu marques sa peau de ton passage. Tu glisses tes mains vers son torse. Son corps, tu t'jures de l'avoir explorer en entier d'ici la fin de votre séance. Tu glisses plus bas, et ta main dégage la sienne pour saisir son engin. Tu veux qu'il se perde, comme tu t'es perdu lorsque t'as reçu son dernier message. Tu veux qu'il se perde au milieu de toutes ses sensations, et qu'il te doive cela. Tu commences à le torturer avec ce nouveau contact entre vous. Un coup tu l'carresses, un coup tu t'enfonces. Un coup t'enchaine l'un et l'autre simultané. "Bordel.." Tu grinces des dents, puis tu pilonnes à nouveau. T'es pas loin de la rupture. Tu sais qu'à ce rythme, t'en auras fini avant lui. Et tu veux pas. Tu veux qu'il craque. Qu'il t'offre tout. Alors la bestialité réapparaît. Ton corps le bouscule contre la cabine. Tu l'plaques contre la paroi, et tu renouvelles tes coups. Lents. Puis rapides. Doux. Puis sec.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Milan Townsend
J'ai 29 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, et c'est sans doute mieux comme ça.




jack falahee ©️ electric soul
Sa pine te détruit délicieusement de l’intérieur. Elle cogne ton fondement sans vergogne. Ta prostate n’a jamais été tant titiller, avec si peu de délicatesse. Dans d’autres circonstances, ton corps ne supporterait pas tant de violence, tant de force dans l’acte, mais le désir et l’envie répriment toute douleur. Le temps d’avoir mal n’est pas encore venu. Il viendra plus tard, lorsque l’inconnu aura quitter les toilettes, lorsqu’il faudra se rhabiller, se pencher pour remonter sous-vêtement et pantalon. Il n’est pas non plus temps de penser à ça. Non. Il est temps de gémir de plaisir, d’avoir le cœur qui bondit dans la poitrine, chaque fois qu’il effleure ton sexe, qu’il s’arrête pour s’enfoncer toujours plus profondément, comme si tout son corps ne désirait faire plus qu’un avec le tien. Ses ongles griffent ta peau pâle. Ses dents laissent des traces violines le long de ton cou. Plusieurs qu’il te sera impossible de camoufler, avec tout le maquillage et la bonne volonté du monde. Ne sachant que faire de tes mains désormais libres, tu agrippes le haut des parois pour ne pas glisser. Il continue cette torture. Il continue de te torturer. De te faire du bien. De faire avancer l’heure où ton orgasme éclaboussera les murs. Un râle puissant s’échappe de ta gorge, sans que tu ne puisses le contrôler, alors qu’un grognement suit rapidement, tandis qu’il te plaque contre la cabine. La folie de l’acte fait vibrer toutes les cellules de ton corps. Tu sens la chaleur monter, encore et encore. Tu sens le brasier devenir de plus en plus ardent. Et dans un long soupir, les phalanges blanchies par la prise que tu entretiens sur la cabine, tu te déverses sur le sol. Bordel de merde. Tu sens son membre gonfler en toi, avant de se répandre dans le bout de plastique complètement trempé. Putain. L’orgasme se dissipe bien trop vite, ne laissant plus que la souffrance du passage bulldozer dans ton séant. Tu ne bouges plus. Tu ne peux plus. Il te faut quelques minutes. Quelques instants pour reprendre ton souffle, pour avoir la force de te baisser pour te rhabiller. Respiration saccadée. Cœur au bord de l’explosion. Ton front repose contre la paroi froide, entre tes bras, cachant en partie ton visage. Deal.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Jess Heazun
J'ai 25 ans et je vis à Los Angeles, Amérique. Dans la vie, je suis à la fac et je m'en sors pas bien, vu que j'en branler pas une. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi, je prends du bon temps.




zayn malik ©️ tyrell

Son corps, t'en deviens accrocs. Et bordel c’est mauvais, parce que t’as même qu’une vue partiel sur lui. Ta faute. Tu glisses en lui. Comme si t’étais chez toi. T’es bien. Tu planes à travers cette sensation. T’as pas besoin de drogue. Tu planes dans un autre monde. Ou y'a que lui. Lui et toi. Toi et lui. T'oublies que t'es encore à la fac. T'oublies que t'es dans un putain de cabine de chiottes. Tu planes. T’es au paradis. Ou quelque chose qui s’en ressemble. A chaque coup de reims, tu cherches à l'envoyer toujours plus loin, mais c’est ton propre désir qui grimpe encore. Jusqu’à la rupture. Tu l'entends grogner. Tu l’entends prendre plaisir. Et t'en peux plus. T'es cruel, parce que dans ton propre plaisir t'en oublies le sien. Tu cherches pas à faire attention à lui. T’es devenu un autre homme, le temps de quelques minutes. Par sa faute. Nouveau coup. Dur. Tu butes, et tu bascules. Dans un râle sonore, tu te déverses dans ce plastique. T’es au bord du gouffre. T’as la respiration saccadée, le cœur qui bat la chamade. Tu colles, tu transpires. Putain, t’as jamais vécu ça. Jamais comme ça. Tu te retires. Tu jettes ce fichu plastique qui te démange, et le délaisse sur le sol. Quelqu’un s’en occupera bien. T’as besoin de quelques minutes. T’as besoin de reprendre pied dans la réalité. Front contre son épaule, t’inspire son odeur, pour la première fois depuis que t'es dans la même pièce que lui, tu fais attention à ça. Au détail. Odeur délicieuse. Désirable. T'en serais presque à demandé un second round. Mais tu te rappelles que vous étiez là que pour tirer un coup. Pour faire honneur à sa réputation. Paupières lourdes, tu déposes un baiser sur son épaule, suis la ligne de sa colonne vertébrale du bout des doigts, puis t'écarte. Si tu restes, t'en voudras plus. De lui et de son corps. Et c’est pas le deal. Tu te rhabilles. T'efforces de pas jeter un coup d'œil à sa sublime silhouette, et tu te tires. Tu quittes la cabine. Tu déverrouilles la porte principal. Et tu te casses. Tu le laisses là, derrière toi. En proie à des souvenirs plus qu’agréable, et toujours ce mystère entre vous. Tu te tires, plus loin encore. Parce que t’as pas envie d’être tenté de jeter un coup d'œil pour savoir qui quitte les toilettes dans quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
the unknown (sunrise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Sunrise Boat » - Partenariat.
» Vente de garage au 2555 Panther Parkway, Sunrise
» Sunrise - Kohinoor - Pris
» Evie ∾ I walk alone in the unknown
» ▪ you're dripping like a saturated sunrise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: