Partagez | 
 
 
 

 Let the show go on. [Promesse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Deux ans après la grande séparation entre le groupe d'amis. Maxxie et parti à Londres avec Anwar et son copain. Il a enfin réalisé son rêve de faire partie d'une troupe musicale. Il avait presque oublié Tony, qu'il va retrouver cette soirée-là.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Maxxie
Oliver

J'ai 19 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Maxxie est passionné de danse. Il a enfin eu la permission de réaliser son rêve; son père souhaitait, avant, qu'il devienne constructeur. Il est homosexuel, ce qui lui a causé beaucoup de troubles auparavant. Néanmoins, il le vit très bien.


avatar ©️ mermaid tears
La musique tambourinait contre ses tympans. Chaque note emportait avec elle un membre du corps de Maxxie, qui, connaissant la routine par cœur depuis longtemps, offrait un spectacle époustouflant à une centaine de personnes. Il s’était pris d’avance pour ce show qu’il chérissait depuis le jour où il a su qu’il allait y figurer en tant que danseur et chanteur principal. C’était une première; enfin, son rêve se réalisait. Il était là, sur scène, au Lyceum Theatre, interprétant le rôle le plus important qu’il n’aura jamais joué : Simba, le fils de Mufasa, dans le célèbre film Le roi lion. Le jeune homme portait sur sa tête une énorme crinière de poils lourds. Cet accessoire était d’ailleurs l’objet de ses prières. « Faites qu’elle ne tombe jamais pendant une représentation », priait-il chaque soir.  

- Can you feel the love tonight? The peace the evening brings. The world for once in perfect harmony. With all its living things.

Son coeur ne faisait plus qu’un avec les paroles de la chanson. Il retrouva rapidement une jeune femme vêtue d’une tunique beige, interprétant la chère et tendre Nala. Les deux se mirent à chanter en harmonie, puis une valse parmi les décors artificiels mais réalistes conclue la chanson. Le spectacle continua ainsi jusqu’à ce que les rideaux se ferment pour de bon, alors qu’un tonnerre d’applaudissements venait féliciter les acteurs. Ces derniers retournèrent sur scène pour les salutations. Trempé par la sueur, le maquillage de Maxxie avait commencé à couler le long de son cou. Ses poumons arrivaient à peine à faire leur travail correctement. Il était en extase; il avait enfin trouvé une drogue qui ne ruinait pas sa santé. Pour un moment, il avait oublié tous les malheurs qu’il avait subis dans le passé; l’accident de Tony, la mort de Chris, sa séparation avec son petit copain James à peine quelques semaines avant aujourd’hui.

Lorsque ce fut à son tour de s’incliner devant le public satisfait, sa crinière se détacha de son crâne et vint s’affaisser au sol. D’un geste vif, Maxxie la récupéra tandis que les spectateurs riaient de plein cœur. Le jeune homme, oubliant son malaise, se joint à la rigolade puis il sortit de scène en saluant tout le monde avec sa main. Rendu dans les coulisses, il câlina tous les autres acteurs, les félicita pour leur bon travail puis se hâta de retrouver sa loge pour retirer son maquillage de manière très bancale. Il savait que, dans la salle, Anwar était là quelque part. Il avait si hâte de partager son bonheur avec son meilleur ami et de savoir ce qu’il avait pensé de sa prestation. Une fois prêt, il sorti des coulisses et se retrouva dans la salle. Il resta proche de la scène afin de laisser son ami le trouver. Il tendait le cou, scrutant les alentours, à la recherche du visage familier.  

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Tony Stonem
J'ai 20 ans et je vis à Cardiff, Royaume unis. Dans la vie, je suis à l'université et je m'en sors bien, vu mon passé. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu les complications que ça a attiré la dernière fois.




avatar ©️ mermaid tears


T'as quitté l'université pour un temps. T'as période d'exam est achevé, donc t'as un peu de temps à t'accorder. T'es passé voir ta soeur. Elle t'a laissé entendre que ça se passe bien. Mais tu vois clair dans son jeu. T'as vu sa peine, au fond de son regard. C'est une très bonne menteuse, mais pas avec toi. T'es son frère. T'arrives à voir ses plus gros mensonges. Mais bon, vu ta vie, t'as pas de grand conseil à lui donner. A l'époque, t'étais pire qu'elle. T'as fais des conneries, au lycée, qui te hante encore aujourd'hui. T'aimerais qu'elle t'écoute, qu'elle gâche pas sa vie. Mais la réalité, c'est que l'on ne peut apprendre que par ses propre erreurs. Il n'en serait pas là, sans ça. Parfois, il regrette de pas avoir écouté son entourage. Mais aujourd'hui c'est sa vie. Ses erreurs ont construit sa personne. L'ont forgées. T'as fais le tour de la ville, avec Effy, et comme à chaque fois que tu reviens dans ta ville natale, ça te rend nostalgique. L'université, ça te laisse pas beaucoup de temps. Et tu regrettes. Parce que ça te permet pas de rester en contact avec le reste de la troupe. Et pas troupe, t'entend la petite bande que vous formiez à l'époque. Ca t'arrive d'avoir des nouvelles de Sid. Avec Michelle, aussi, avec qui t'es resté en contact. Mais pour le reste de l'équipe, t'as pas eu de vrais nouvelles depuis que vous vous êtes séparés.

Du coup, t'as décidé de faire une apparition. T'as pas dans l'idée de repartir de suite, alors c'est l'occasion idéale. Tu sais de source sûre, que Maxxie et Anwar ont pris la même route. Ca t'arrache un sourire, de voir que votre groupe n'a pas été détruit, et éparpiller. T'as pas eu de mal à trouver leur trace. Du moins, celle de Maxxie, qui à l'air d'être parvenu au bout de son rêve. Ca aussi, ça te fait sourire. Lui qu'à toujours rêvé d'être acteur. T'as été attentif tout au long de la pièce. Tu dois admettre qu'il est doué, quand même. C'est un bon acteur. Ca lui colle bien à la peau. Avec sa carrure élancée, c'est facile de le reconnaître, même derrière son costume. La pièce se termine au milieu des exclamations de la foule. Pas de lancé de tomates, ou autre truc dans le même délire. Tu sais même pas pourquoi tu penses à ça. Le talent était là. Aucune raison que quelqu'un trouve à redire. Tu restes dans ton coin. Maxxie va sans doute être très pris, dans les heures à venir. T'as bien envie de le féliciter, mais t'as pas envie de le déranger. T'as juste pris un verre de jus, servis à l'assemblée. T'étais prêt à partir, avec l'idée d'envoyer un simple message à ton ami, lorsque tu serais chez toi, pour le féliciter. Mais au moment de tracer ta route, tu le trouves sur ton chemin, près de la scène, alors en fin de compte, tu te décides à t'arrêter. "Eh ! Mon pote, t'as pas perdu ton talent." Tu lui donnes un sourire, et une tape sur l'épaule. Si toi, t'as un peu changé, tu t'es laissé poussé la barbe, un peu, lui n'a pas beaucoup changé. Mais en même temps, ça reste fidèle à lui-même. "Tu t'débrouilles bien, t'assures, mec !"

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Maxxie
Oliver

J'ai 19 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Maxxie est passionné de danse. Il a enfin eu la permission de réaliser son rêve; son père souhaitait, avant, qu'il devienne constructeur. Il est homosexuel, ce qui lui a causé beaucoup de troubles auparavant. Néanmoins, il le vit très bien.


avatar ©️ mermaid tears
Maxxie avait eu la chance d’avoir de très bons amis pendant ses études. Il n’avait jamais été un bon élève même si tous les professeurs l’appréciaient beaucoup. Souvent, c’était lui le fameux « chouchou » de la classe. Il avait une facilité incroyable à rendre les gens à l’aise en sa présence. Il était doté d’une générosité remarquable et sa gentillesse était aussi incontestable que la blondeur de ses cheveux. C’était pour cette raison qu’il avait décidé de devenir le soutien émotionnel de Tony à la suite de son accident qui aurait été mortel pour n’importe qui n’ayant pas eu de chance. Ça n’avait jamais été une tâche facile mais il l’avait fait de bon cœur, malgré tout ce que son ami lui avait fait subir auparavant. En effet, Tony n’avait jamais été un ange. Au contraire, Maxxie l’avait connu sous ses véritables traits de manipulateur. Il savait qu’il avait longtemps joué avec les sentiments de Michelle, et ce, dans le simple but d’avoir la certitude que cette dernière ne pouvait pas vivre sans leur amour. Il l’avait trompée, ignorée, délaissée. Tony avait même eu le courage mesquin de draguer Maxxie sans prendre le temps de se cacher des yeux de sa petite copine. Durant un voyage scolaire, le grand brun avait même essayé d’avoir des rapports sexuels avec le blond. Mais, ça, tous les deux pensaient que c’était un secret bien gardé. En date d’aujourd’hui, Maxxie pensait même que Tony avait tout oublié à cause de l’accident. Pour lui, c’était de l’histoire ancienne, une page tournée et jamais relue. Puisqu’il n’avait pas revu son ami depuis deux ans, ce souvenir était presque effacé de sa mémoire.

Si on lui avait dit qu’il allait revoir Tony ce soir, Maxxie aurait cru au mensonge. Il savait que le jeune homme aimait bien chanter lui aussi, mais jamais il n’aurait pu penser qu’il viendrait assister à la comédie musicale « The Lion King ». D’ailleurs, il était certain que son ami se joignait aux troupes de chant dans le simple but de zyeuter les filles.  
   
- Eh ! Mon pote, t’as pas perdu ton talent.

Ces paroles lui firent l’effet d’un cyclone. Quand il regarda son interlocuteur surprise, il eut l’impression que le son ambiant des spectateurs maintenant bavards s’était assourdi. En recevant une tape sur son épaule, il ne broncha pas. Maxxie fixa quelques instants Tony, la bouche entrouverte, ne sachant pas quoi dire. Il n’était pas mécontent de le revoir, loin de là. Tony avait tellement été important dans sa vie; c’était un choc de le revoir ainsi.

- Tu t’débrouilles bien, t’assures, mec !

Ses yeux bleus balayèrent le visage de son ami, puis ses alentours. Il se demandait s’il était venu seul, s’il était si dévoué. Après un court instant, il reprit le dessus sur sa surprise puis offrit un sourire à son ami. Il avait légèrement changé. Il semblait plus mature avec cette courte barbe.

- Hey ! Merci, Tony !


Ses yeux étaient devenus brillants. Il avait l’impression d’être à nouveau à l’école. Tony, d’apparence, semblait rétabli de son accident. Sans penser une seconde de plus, il offrit une accolade amicale au grand brun, ignorant qu’il était collant de sueur. Ça lui faisait du bien de revoir un visage qu’il connaissait. Il se sépara du garçon puis l’interrogea du regard, un grand sourire gravé dans son visage encore orangé, à cause du maquillage de scène.

- Qu’est-ce que tu es venu faire ici ? Tu es accompagné ?

Il n’avait vu personne aux côtés de Tony mais il souhaitait demander quand même. Aussitôt, il sentit son téléphone vibrer dans ses pantalons. Il le prit en s’excusant à son visiteur et lu le texto suivant, provenant de Anwar : « J’ai la chiasse, y’avait un truc pas bon dans la nourriture gratuite à l’entrée. J’suis aux toilettes. J’pense pas que t’as envie de venir voir le désastre. On s’reparle aussitôt que je sens la rose. »  Ce n’était pas le genre d’Anwar d’écrire d’aussi longs messages. Il s’en voulait probablement d’avoir manqué la fin du spectacle à cause de ses problèmes… personnels. Maxxie rangea son téléphone dans sa poche puis reporta son attention sur celui qui allait probablement l’accompagner maintenant puisqu’il avait perdu son meilleur ami dans la salle de bain. Il n’était pas déçu, ce n’était pas la faute d’Anwar.

- On dirait bien que je suis seul pour ce soir. Anwar a dû fuir.

Il se mordit la langue pour retenir son rire.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Tony Stonem
J'ai 20 ans et je vis à Cardiff, Royaume unis. Dans la vie, je suis à l'université et je m'en sors bien, vu mon passé. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu les complications que ça a attiré la dernière fois.




avatar ©️ mermaid tears


Revenir chez toi, c'est étrange. T'es venu que très peu, depuis que t'as commencé l'université. Parce que t'as pas envie de replonger dans tes vieux travers. T'as pas envie de revenir dans un passé qui t'intéresse plus. Ca a été une grosse partie d'ta vie, mais t'es plus comme ça, aujourd'hui. Du moins, t'essaie. T'essaies d'être un mec bien. Un mec correct. Quand tu défailles, tu penses à ta soeur. Et ça va mieux. Ca t'aide à garder un chemin logique. Parce que ta soeur, c'est la prunelle de tes yeux. Tes parents aussi. C'est ta famille. Mais y'a rien de mieux, rien d'aussi fort, que ce que t'as avec Effy. Reprendre un contact réel, avec l'ancienne équipe, c'est un risque. C'est comme plonger tête la première. Peut-être que ça sera ta perte. Mais t'as bon espoir d'être devenu quelqu'un d'autre. Pour de bon. Puis, c'est pas n'importe qui. C'est Maxxie. Y'a toujours eu quelque chose d'un peu spécial avec lui. Y'avait pas cette influence néfaste entre vous. C'était juste agréable. Une amitié comme il n'en existe peu. Alors t'es bien prêt à faire ça pour lui. En mémoire du bon vieux temps. Puis avec les audiences de son spectacle, il n'est pas très dur à trouver. C'est qu'il se démerde bien. T'avais jamais douté de son talent. Mais depuis que tu l'avais plus vu en action, ça t'était sorti de la tête. Et là, à le revoir sur scène, tu te rends compte que c'est fait pour lui, qu'il n'a pas manqué de trouver sa voix. Ca te fait sourire. Y'en aura au moins un de vous, qui n'aura pas abandonné ses rêves. Et quel rêve !

T'oses pas venir déranger ton ami, tu sais que c'est monnaie courante, que les artistes n'aient pas un temps pour eux, lorsqu'ils s'échappent de scène. Puis, tu pourras bien revenir une prochaine fois. Tu vas pas te l'accaparer, au risque de lui faire louper une chose importante. Mais en fin de compte, quand tu passes pas loin de lui, pour rejoindre la sortie, et qu'il est seul, tu résistes pas à l'envie de t'arrêter, pour bavarder un peu avec lui. Tu le complimentes. C'est ton rôle. De spectateur, à artiste. Tu remarques vite que ta venue était inattendu. Rien de plus normal, depuis deux ans que vous n'avez pas eu le moindre contact. Ta surprise a fait mouche. T'apprécies qu'il te laisse pas en plan, et qu'il t'offre cette accolade, même s'il a fallu un certain temps pour qu'il se remette du - ou du moins ce qui a l'air d'avoir été - un choc. C'est là que tu te rends compte, que si t'as réussi à dépasser ça, si t'as fais de nouvelle connaissance, à l'université, rien ne sera jamais pareil qu'avec eux. Parce que eux, c'est ta famille. Ca sera toujours ta famille. "On m'a dis qu'un vieil ami jouer ce soir. Je pouvais pas louper ça." Tu lui souris, avec un clin d'œil, même si c'est pas ça, en réalité. Mais c'est toujours plus drôle sous cet angle. "Je suis seul." Tu l'es resté depuis que Michelle est partie. T'avais pas le cœur à te relancer dans une relation prenante de suite. Puis, si t'en garde de bon souvenir, ta relation avec Michelle a été une partie de ta déchéance, donc t'as pas hâte de te relancer là-dedans. Tu l'observes jeter un coup d'œil derrière toi. Tu limites, mais tu ne vois rien. Ca t'étonne pas plus que ça, qu'il fasse évocation à Anwar. Ils ont toujours eu un côté inséparable. Mais t'apprécies que celui-ci est déserté, quelque que puisse en être la raison. "T'as le temps de m'accorder un verre, alors ?" T'as pas envie de l'accaparer, s'il a d'autre plan. Mais ça te tente bien quand même, de passer un peu de temps avec ton ami. Sans nul doute que vous avez un sacré paquet de chose à vous raconter. "Je te libère au douze coup de minuit, promis." Tu le fais passé pour une princesse, avec ton sourire amusé au coin des lèvres. T'as toujours apprécié te moquer un peu de lui, avec gentillesse. Et puis si ça peut l'aider à accepter ta proposition. "Tu peux bien faire ça pour un vieil ami ?" Tu lui fais des yeux de merlans fris, pour mieux le faire succomber. Ca t'avait manqué de pouvoir jouer les rigolos de service.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Maxxie
Oliver

J'ai 19 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Maxxie est passionné de danse. Il a enfin eu la permission de réaliser son rêve; son père souhaitait, avant, qu'il devienne constructeur. Il est homosexuel, ce qui lui a causé beaucoup de troubles auparavant. Néanmoins, il le vit très bien.


avatar ©️ mermaid tears
Cette soirée-là avait été la première représentation de la pièce Le roi lion. Il en restait encore deux. Demain et après-demain. Samedi et dimanche. Maxxie avait simplement prévu de fêter la fin de la première journée avec seulement Anwar. Il avait bien été averti : pas d’alcool ce soir pour ne pas avoir la gueule de bois le lendemain. Pour cette raison, les acteurs de la soirée avaient tous décidé de simplement rentrer chez eux car, ils le savaient bien, leur fraternité pouvait les mener à consommer assez pour aller courir nu dans les rues. Ils attendront le dimanche pour le faire. Ce n’était pas le moment de ruiner leur chance de devenir de grands acteurs. De toute façon, le blond aurait eu bien hâte de simplement jouer aux jeux vidéo avec son meilleur ami. C’est dommage qu’il ait dû annuler pour des causes intestinales. Dans tous les cas, on aurait dit que le destin était venu réparer la soirée en amenant Tony dans le cadre. Même si Maxxie était un peu ébranlé, il avait bien envie d’avoir des nouvelles de son ami de longue date. Aussitôt qu’il lui affirma qu’il était seul, il se pinça les lèvres, comme s’il avait deviné que lui et Michelle c’était de l’histoire ancienne. Honnêtement, il aurait été surpris qu’ils restent ensemble même après leur séparation à la fin de l’année scolaire. Leur couple était instable. Du moins, Tony était instable.  

- Oh, je vois.

Il ne savait pas si le sujet était risqué ou non. Peut-être s’étaient-ils séparés dans de très mauvais termes récemment. Tony était peut-être encore en peine. Même si le brun semblait heureux, Maxxie savait très bien qu’il était excellent pour cacher ses réelles émotions. Mais il n’en toucha pas un mot. Ce n’était pas de ses affaires.
   
- T’as le temps de m’accorder un verre, alors ?

Il rit doucement; Maxxie n’était pas surpris. Tony n’était clairement pas venu pour simplement le féliciter pour sa performance de Simba. Le blond fit mine de réfléchir tout en regardant son ami. Il allait évidemment accepter son invitation. Un seul verre d’alcool ne pouvait pas lui faire de mal. Il n’avait pas fait de @Promesse (haha, c’est toi ça!), de toute façon.

- Je te libère aux douze coups de minuit, promis. Tu peux bien faire ça pour un vieil ami ?


Le danseur cessa de faire sa comédie. Bien sûr qu’il était intéressé. Il n’allait tout de même pas passer la soirée à attendre qu’Anwar se vide de ses entrailles. Alors, il offrit un large sourire à Tony tout en hochant la tête.

- Oui, je peux bien faire ça ! Ça me ferait plaisir, même. Tu n’as pas besoin de me supplier avec ces yeux de biche.

Il regarda l’heure sur son téléphone, se mordit les lèvres puis sentit discrètement ses aisselles. Elles ne dégageaient pas la meilleure odeur du monde. Il avait besoin de se laver, non seulement pour enlever les dernières traces de maquillage mais aussi pour mettre fin à cette première performance afin d’être bien prêt pour la prochaine.

- Je voudrais passer chez moi, avant. J’habite à quelques minutes, à pied. Ça ne te dérange pas ? Je dois absolument me doucher, je ne voudrais pas agacer ton nez avec cette odeur. Tu peux m’accompagner, évidemment.

Maxxie prit une grande inspiration et regarda l’énorme foule qui s’étendait devant eux. Il attrapa le poignet de Tony et le guida à travers la salle, jusqu’à la sortie. Il ne savait pas pourquoi il avait fait ça. C’était comme s’ils étaient revenus dans le passé. Il se souvenait que, depuis son accident, Tony pouvait être déstabilisé par des crises de panique dans de larges foules. Pourtant, s’il avait réussi à trouver Maxxie parmi toutes ces têtes, il n’avait probablement plus ce problème. Mais bon, c’était devenu instinctif pour le blond de bien prendre soin de Tony. Une fois rendu à l’extérieur, les tympans du jeune homme continuaient à bourdonner. Mais qu’est-ce que ça faisait du bien de sentir l’air frais sur son corps complètement épuisé. Il se mit à marcher en direction de son appartement en compagnie de Tony. Il n’avait pas fait le ménage de son chez-lui mais ça n’allait probablement pas le déranger.    
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Tony Stonem
J'ai 20 ans et je vis à Cardiff, Royaume unis. Dans la vie, je suis à l'université et je m'en sors bien, vu mon passé. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu les complications que ça a attiré la dernière fois.




avatar ©️ mermaid tears


Ça gêne t’offre un sourire. C’est agréable de retrouver cette douceur. Y'a quelque chose, chez Maxxie, qui t'a toujours fais t'sentir chez toi. Tu serais pas l’expliquer. Mais même si vous ne vous étiez pas vu depuis des années, deux ans, c’était comme si rien n’avait changé. Alors tu reprends tes aises habituels. Tu cherches pas à être gêné lorsqu’il te questionne sur une possible femme qui t’accompagne. Maxxie a toujours été très informé de ta relation avec Michelle. T’es plus avec elle. Vous vous étiez quitté en bon terme, mais en dehors de Sid, cette information avait été limité. Tu savais que c’était mieux ainsi. Tu regrettait pas de l’avoir laissé partir. Tu l’aurais rendu malheureuse. T’aurais aussi été malheureux, car en continuel bataille contre toi, pour ne pas penser au passé. C’est normal que Maxxie s'interroge à ce niveau. Tu lui offres juste un sourire amical. Il n’a posé aucune question. Mais elle est là, entre vous. « Ça va. Je vis ça assez bien. Après mon histoire avec Michelle, j’avais besoin de temps pour moi. » Pour t'assurer que tu retomberais pas dans tes démons. Dans ce genre de relation, infernal. Pour toi. Mais aussi pour l’autre.

Puis en fin de compte, y’a cette chance de ton côté. T’aurais rien eu contre passer un peu de temps avec Anwar aussi, mais un tête à tête avec Maxxie, c’est mieux. T'allais pouvoir le question à gogo. Histoire de comprendre ce que t’as loupé dans sa vie. Alors tu lui proposes ce verre, sans gêne. C’est pas comme s’il existait un quelconque sous entendu là-dessous. T’as juste envie de passer un peu de temps avec un vieux pote. T'insistes un peu. C’est déloyale, mais tu veux pas qu’il refuse. Alors tu lui lances même des yeux de biches, histoire de le faire craquer jusqu’au bout. Et t’as un sourire de triomphe quand il fini par accepter ton invitation. Tu ris même. « Admets que comme ça, tu pouvais pas refuser. » Tu lui offres un clin d’œil, signe que t’as pas fini de le taquiner, loin de là. Et malgré son acceptation, tu restes planté là. Tu sais pas s’il souhaite partir de suite, attendre un peu avec ses collègues. Alors t'attends qu’il prenne la décision. Tu ris à nouveau. Tu peux pas t'en empêcher. « Oh, tu sais, je te l’ai jamais dis, mais c’est un peu ton odeur habituelle. » Tu te pinces le nez, non sans rire. Tu pouvais pas laisser passer cette occasion. C’est lui qui t'as tendu la perche. Tu l'as saisi. « Rien ne me ferait plus plaisir que t’accompagner jusqu’à ton humble demeure. » Toujours ce côté grand fou sur le visage. Et tu suis le blond quand il t'entraine. Non sans une impression de déjà vu. Ça te laisse un peu dépourvu, un peu sur le cul, un temps, mais tu te ressaisis. T’as pas envie de gâcher cette soirée avec tes folies. Avec ton cerveau qui vrille. Tu ne fais plus de crise depuis un certain temps. Tu vas pas recommencer ce soir. « Eh ! Doux. T’as qu'a me dire si t’es si pressé de te retrouver seul avec moi. » Tu ironises parce que sa propre précipitation te fait paniquer. Tu finis par reprendre un pas normal, à ses côtés, lorsque vous êtes débarrasser de la foule. Et même si tu panique plus, t'es quand même soulagé de plus avoir cette pression autour de toi. « C’est que t'en attire du monde, dis-moi. » D’un coup de tête, tu signifies la foule que vous venez de quitter. Puis rajoute : « j’espère que ça t'a au moins amené la perle rare ? » Tu hausses un sourcil. T’es curieux de savoir. Tu sais pas pourquoi c’est ca, qui t'intéresse en premier. Alors que tu pourrais lui demander bien d’autre chose. Des informations bien plus essentiels. Non c’est ça qui t’intéresse. Maxxie a toujours eu un certain charme. T'arrives pas à l’imaginer seul. Parce que toi-même t’as pas toujours été indifférents à son charisme..
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Maxxie
Oliver

J'ai 19 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Maxxie est passionné de danse. Il a enfin eu la permission de réaliser son rêve; son père souhaitait, avant, qu'il devienne constructeur. Il est homosexuel, ce qui lui a causé beaucoup de troubles auparavant. Néanmoins, il le vit très bien.


avatar ©️ mermaid tears

Après tout le temps que Maxxie avait passé à s’occuper de Tony, il en était presque à croire qu’un lien s’était formé entre eux. Le brun venait littéralement de lire dans ses pensées. En effet, il était très curieux de savoir ce qu’il advenait de Michelle. Il comprit, quand il lui donna une réponse à la question qu’il n’avait jamais posée à voix haute, que Michelle n’était plus qu’une page tournée.

- Tant mieux, alors. Je suis content pour toi, vraiment, Tony

Il lui offrit ce fameux sourire rassurant qu’il avait l’habitude de faire, comme si sa seule raison d’être sur Terre était de réconforter les autres. En un sens, il espérait qu’il avait changé et qu’il n’avait plus l’habitude de manipuler ses compagnes. Peut-être même ses compagnons. Il ne savait pas; il avait quand même expérimenté sa sexualité sur un autre homme. Maxxie n’était pas aveugle vis-à-vis de la beauté de son ami mais jamais il n’avait senti quelque chose de plus fort que l’amitié envers lui et ce, probablement car il l’avait toujours vu draguer les filles.

Lorsqu’il l’insulta faussement à propos de son odeur, il plissa le nez et secoua la tête. Il savait bien qu’il blaguait alors il répondit :

- Alors, puisque tu es venu à moi, on dirait bien que t'aimes bien l’odeur de la transpiration. C’est très bizarre, tu sauras.

Il lui donna un coup de coude amical. Voyant qu’il avait réagit à la vitesse à laquelle il l’avait guidé dehors, il se contenta de s’excuser.

- Je suis plutôt pressé de retrouver mon ouïe ! Et… Je ne sais pas, c’était un vieux réflexe. T'es okay d’être dans les foules ?

Il l’interrogea du regard. Il ne se rendait pas compte à quel point il jouait le rôle de sa mère en ce moment. Il ne fallait pas lui en vouloir, il avait toujours été comme ça. Tout en marchant en direction de son appartement, il se mordit la lèvre. Il était sûr que Tony allait lui poser au moins une question sur sa situation amoureuse. Même s’il avait toujours été à l’aise de parler de ça, cette fois, il se sentit légèrement intimidé. Il ne voulait pas lui donner le feu vert mais… en même temps, pourquoi pas. « Mais, à quoi tu penses, Maxxie ? Tony n’est pas venu pour ça. Tu te fais des idées », pensa-t-il.

- Pour être honnête, j’ai eu quelques histoires ici et là car… Ce n’est pas un secret, la majorité des mecs qui chantent et qui actent dans des comédies musicales sont gays.


Il rit doucement en passant sa main dans ses cheveux afin de recoiffer ses cheveux collants. Devant la porte de son appartement, il prit sa clé, l’enfonça dans la serrure et ouvrit la porte afin de laisser Tony passer avant lui.

- Fais pas attention aux restes de pizza au sol. Et aux restes de toute la bouffe que j’ai mangée cette semaine. Et fais comme chez toi. Je ne serai pas long.


Il lança sa clé dans le sofa, comme s’il n’avait toujours pas appris que c’était à cause de cette mauvaise habitude qu’il la perdait toujours. Il posa son sac à un endroit totalement aléatoire puis il se dirigea vers la salle de bain en déboutonnant sa chemise en chemin. Il s’arrêta juste devant la porte, se tourna vers Tony puis pointa une petite armoire :

- Y’a du Whiskey là-dedans.


Il lui fit un clin d’œil et entra dans la salle de bain.        

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Tony Stonem
J'ai 20 ans et je vis à Cardiff, Royaume unis. Dans la vie, je suis à l'université et je m'en sors bien, vu mon passé. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu les complications que ça a attiré la dernière fois.




avatar ©️ mermaid tears
T'es pas gêné, à l'idée d'évoquer Michelle. Parce que votre dernière discussion s'est déroulée dans de bonne circonstance. Vous vous êtes quittés en bon terme. C'est du passé pour toi. Tu voueras toujours une certaine attache à la jeune femme. Ce que vous avez partagé, fût un temps, même si c'était déplacé, reste une grosse partie de ta vie. T'oublieras pas la brune. Y'a même des chances pour que vos chemins se croisent à nouveau un jour, puisque tu gardes contact avec elle. Mais t'as plus aucune pensée négative à son égard. C'est juste une amie. Une très bonne amie. Puis Maxxie est ton ami, lui aussi. Tu comprends qu'il puisse être curieux d'en savoir plus. Sans compter qu'il s'est acharné à rester à tes côtés, à te soutenir, malgré les épreuves. Si quelqu'un mérite de savoir où t'en es, c'est lui. Avoir tourné la page, s'être reconstruit, c'est comme une manière pour toi, de remercier le blond. C'est pour lui, pour Sid, pour ta soeur, que tu peux pas te laisser à nouveau aller dans tes démons. Pour toi aussi. « Ce n'est sans doute pas ce qui existe de plus étrange chez moi, tu admettras. » Parce que t'avais toujours été en dehors des codes. Un spécimen rien qu'à toi. Maxxie en savait quelque chose. Tu lui offres un nouveau clin d'œil. T'as pas envie de rester sérieux ce soir. Depuis que t'as pas vu ton ami, que t'as rien partagé avec lui, t'as envie que vous profitiez de cette soirée, comme jamais. « Ce n'est plus aussi désagréable, au moins. Je pense à autre chose, et ça passe. J'irais pas à un concert avec plaisir, mais tant que la foule ne se compresse pas autour de moi, c'est gérable. » T'hausses une épaule, comme si t'avais pas de meilleure explication à lui offrir. Puis tu souris. T'avais oublié que Maxxie était toujours à prendre soin des autres. Ca te touche, qu'il n'est pas oublié tes démons. Même si toi, t'aurais tendance à vouloir les oublier, au moins, ça prouve qu'il était attentif.

Et même si t'admets pas, c'est quand même bien plus agréable d'avoir l'air qui fouette ton visage, de te trouver juste avec lui, au milieu des ruelles à peine éclairé de quelques lampadaires. « T'es en train d'me dire que t'es quelques histoires, c'est grâce à ta célébrité ? Tu rigoles !?! T'as pas besoin d'ça pour avoir tous les mecs à tes pieds. T'as ton charisme. » Certes, la célébrité aide. A petite, comme grande échelle. C'est pour ça, qu'il était aussi con, à l'époque. Parce qu'être connu par l'intégralité du lycée, ça l'aidait à avoir toutes les femmes à ses pieds. Mais il doutait que Maxxie est besoin de ça. N'importe quel homme, gay ou non, pouvait admettre son charme naturel. Tu te glisses à l'intérieur, sans faire attention au bordel. De toute façon, le tien n'est pas mieux. T'observes l'intérieur, et tu retrouves bien l'homme que t'as connu. Désordonné, et passionné. Tu relèves la tête, quand il t'adresse un clin d'œil, et dans le laps de temps entre ce clin d'œil, et sa disparition dans la salle de bain, t'en profite pour avoir un aperçu sur son corps, à travers sa chemise entrouverte. Tu peux pas t'en empêcher. Son corps, tu l'connais. T'as failli l'avoir, et t'as déjà eu l'occasion de l'admirer. Et t'en notes toutes les petites différences, de sa peau lisse, à ses abdos mieux sculptés. Et quand il disparaît, que la porte claque, tu reprends contenance. T'aurais presque envie de te cogner la tête contre le mur. Tu te rappelles sa recommandation, et après avoir fouillé, tu dégottes la bouteille, et un verre, que tu remplis au moins jusqu'à la moitié. T'as besoin de ça, pour te remettre de tes pensées. Tu déambules dans le salon, t'observes quelques objets personnels, cadres, et autres. C'est pas très vaste, alors lorsqu'il réapparaît enfin, t'es presque sûr de connaître la pièce par cœur. « T'es une vrai femme sous la douche. Pire qu'une princesse. J'ai cru qu'il allait falloir que je vienne te chercher pour que tu sortes. » Toujours cet air décontracté, que t'as réussi à reprendre, une fois remis de tes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 2871
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Maxxie
Oliver

J'ai 19 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Maxxie est passionné de danse. Il a enfin eu la permission de réaliser son rêve; son père souhaitait, avant, qu'il devienne constructeur. Il est homosexuel, ce qui lui a causé beaucoup de troubles auparavant. Néanmoins, il le vit très bien.


avatar ©️ mermaid tears
Ça, c’était certain. Tony n’était pas un adolescent comme les autres. Il avait essayé la drogue, était friand d’alcool _le plus fort possible_, baisait quand il le pouvait mais il faisait tout cela à sa manière. Il avait cette manie de vouloir marquer la vie des autres, de ne pas passer inaperçu et ce, même s’il devait commettre des actes douteux ou vils. On devait admettre que son plan avait bien fonctionné jusqu’à maintenant; jamais Maxxie n’oubliera ce garçon. Au moins, sa mémoire ne sera pas oubliée quand il rejoindra le ciel.

- Non, t’as raison. Au moins t’es au courant que t’es pas tout à fait normal. Tu t’acceptes comme t’es, c’est cool !


Sa voix était teintée de sarcasme. Il se donnait le droit de le taquiner un peu; il avait accepté son invitation à boire avec lui quand même. Et, puisqu’il semblait remis de son accident, il n’allait pas se retenir de dire des conneries. Tony n’était plus fragile, il pouvait en prendre. Il avait toujours été capable d’en prendre beaucoup, d’ailleurs, avant de se faire renverser par un camionneur aveugle. À cette pensée, Maxxie frissonna. Ça aurait pu arriver à lui et il aurait probablement été obligé d’abandonner son plus grand rêve de danser à l’international. Évidemment, il aurait préféré que ça n’arrive à personne, mais, il ne pouvait pas mentir; Tony était plus mature et compréhensif depuis l’événement. Au moins, il y avait du positif à tout ça. Alors, il se contenta d’hocher la tête à ses paroles, comprenant qu’il fallait quand même contourner les foules pour éviter que son ami soit inconfortable. De toute façon, chez lui, ils seraient seuls. Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.

Les propos de Tony le firent bien rire. Il avait baissé la tête, passé sa main dans ses cheveux puis il avait remercié son ami avant de lui répondre, d’un ton amusé :

- Merci, Tony. Mais, pour être franc, j’ai pas beaucoup le temps de rencontrer d’autre monde qu’les mecs du spectacle. On pratique cette pièce depuis le début de l’année. J’ai pas l’occasion de voir ailleurs. Alors ouais, mes quelques histoires c’t’à cause de ma célébrité, si on veut. J’vais pas mentir, j’suis assez populaire.

Il marqua une pause, réfléchit un instant puis interrogea Tony du regard :

- Et toi ? T’as toujours été populaire à l’école. J’comprends qu’avec Michelle ça date pas depuis longtemps mais, j’te connais, t’hésites pas à essayer d’autre monde. J’te croirai pas si tu m’dis que t’as pas eu d’aventures depuis.

Il n’osa pas aborder le sujet du charisme de Tony. Il préférait éviter de commenter la beauté des hétérosexuels. Certains le prenaient mal. Tony s’en fichait probablement, même que son orgueil adorerait se faire flatter, mais il préférait ne pas tenter le coup. Évidemment, quand il avait lentement déboutonné sa chemise, il avait senti le regard baladeur de son ami. Il ne pouvait pas mentir; il avait fait exprès de retirer son haut avant d’entrer dans la salle de bain. Il voulait voir la réaction de Tony pour comprendre ses intentions. Il n’était pas si con; son ami le complimentait depuis le début de la conversation. Il n’avait pas été surpris de voir que son torse l’avait fait réagir. Alors, il avait pris tout le temps du monde pour se doucher. Il en avait profité pour réfléchir au déroulement de la soirée. Il hésitait entre deux options. Soit il allait se refermer et bien faire comprendre à Tony qu’il n’avait pas l’intention de faire autre chose que boire et rire sur le passé, soit il allait laisser une ouverture à son ami afin de bien comprendre ce qui l’avait amené dans le coin. Le blond rinça son corps une dernière fois puis éteint le jet d’eau. Il attrapa directement une serviette. Il se sécha grossièrement, laissant ses cheveux en bataille. Il sortit de la salle de bain quelques instants plus tard, la serviette enroulée autour de la taille, laissant un nuage de vapeur envahir l’appartement. Il remarqua bien rapidement que son ami s’était mis à ses aises en se servant un verre d’alcool. Il menti :

- Mets plutôt la faute sur ce maquillage impossible à retirer. J’voulais pas rester jaune pour le reste de la soirée.

Son choix était fait. Il avait choisi la deuxième option. Aussitôt, il se rendit dans sa chambre afin d’enfiler un jogging. De loin, il demanda, d’un ton assez fort pour que Tony entente :

- Dis, ça te dérange pas qu’on ne sorte pas. J’ai ben assez d’alcool. Et je n’ai pas envie de me faire beau.


Il n’attendit pas sa réponse. Il sortit de la chambre simplement vêtu d’un pantalon mou. Ses cheveux trempés dégoutaient encore le long de son cou, jusqu’à son torse. Il observa Tony puis le Whiskey.

- Tu vas m’en servir ?          
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Let the show go on. [Promesse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Plus d'espoir des retrouver des survivants de La Promesse Collège Evangélique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: