Partagez | 
 
 
 

 sois mon réconfort (promesse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Thanos a récupéré toutes les pierres. Il a vaincu. Il a obtenu ce qu'il souhaitait. Mais si la population décimée n'était pas réellement morte ? Si elle était maintenue captive de la pierre de l'âme ? Peter n'est pas en état de se poser ces questions. L'enfant araignée a juste besoin de réconfort.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Peter Parker
J'ai 15 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis un lycéen, mais aussi un homme-araignée, un superhéro et je m'en sors pas très bien, en ce moment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mort à cause de Thanos.


.

tom holland
Je ne veux pas m’en aller, Monsieur Stark. Ne me laissez pas. Je ne veux pas m’en aller, s’il vous plaît. Monsieur Stark, aidez-moi. Dans le creux de ses bras, ce sont ces mêmes mots qu’il répète encore et encore. Il a encore de l’espoir, le petit. Il espère que cela suffise à le faire rester auprès de son idole, de son modèle. Son mentor. Les larmes ruissellent sur ses joues d’enfant. Son armure d’araignée ne peut rien faire pour empêcher l’inévitable. Ils ont combattu tant de fois ensemble. Maintenant, c’est terminé. La sensation étrange atteint tout son corps. Une de ses jambes s’est déjà envolée en milliers de petites particules, perdu dans l’infinité de l’univers. Ses bras s’accrochent encore plus fermement au grand brun avec lequel il a eut des conversations animées. Il se souvient de la fois où il s’est installé sur son lit, l’attendant après l’école. Désormais, c’est fini. Il ne verra plus son air agacé lorsqu’il lancera des références cinématographiques à tout bout de champ. Il n’aura plus la sensation d’avoir un père de substitution inquiet pour sa protection lors d’une mission. Il ne verra plus sa colère sur ses traits lorsqu’il désobéit. Il ne verra plus rien. Monsieur Stark, s’il vous plaît... Un soupir fait voler ce qu’il est dans l’immensité de l’espace. Parti. Un Avenger tombé au combat. La mission a échoué.

Lorsque Peter ouvre les yeux, larmes séchées sur les joues, il espère un rêve. Un affreux cauchemar. Mais son regard ne peut pas lui mentir. Un immense paysage jaunâtre s’étend à perte de vue. Son corps jusqu’alors inconscient repose dans de l’eau. Une eau ni froide, ni chaude. Sans température. Non. Bon sang. Non. Il ne comprend rien. Est-ce que c’est ce qui attend les humains lorsque leurs vies s’éteignent ? Son cœur se met à battre si vite qu’il peut entendre son sang pulser sur ses tempes, dans ses oreilles. Le souffle vient à lui manquer, emporté par un vent de panique. Ses muscles se crispent alors qu’il se recroqueville sur lui-même. Que deviendra Tante May ? Où est-elle ? A-t-elle été emportée, elle aussi ? Et Monsieur Stark ? Et les autres ? L’enfant se recroqueville sur lui-même en attendant que les minutes s’écoulent, espérant se réveiller à tout moment de cet horrible songe. Les sanglots secouent sa carcasse frêle. Il attend, paupières closes.

C’est alors qu’il entend un bruit. Comme une pierre faisant un ricochet dans l’étendue d’eau. Il relève légèrement la tête. Il le connaît. Il n’est pas tout seul. Il le connaît. C’est le Docteur. Il le connaît. C’est. Peter se redresse et s’approche du corps de l’adulte, avant de se laisser tomber à côté de lui, faible. « Je vous en supplie, aidez-moi. S’il vous plaît. Monsieur Strange. » Et les pleurs reprennent de plus belle, forçant le gamin à reposer sa tête contre le torse de sa seule chance de ne pas perdre pied.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Stephen Strange
Je vis à New York. Dans la vie, je suis un magicien suprême, à ce qui paraît et je m'en sors bien, jusqu'à rencontrer Thanos. Sinon, grâce à ma chance, je suis dans une nouvelle galaxie, mais ça devrait être temporaire, selon mes visions..


.


Benedict Cumbebatch - DANDELION
C'était un gros pari, qu'il s'était fais là, Stephen. Offrir la pierre à Thanos. Se sacrifier lui-même, pour avoir une chance de sauver l'humanité. Il s'était promis, de protéger la pierre, au delà de toute vraisemblance. Qu'il sacrifierait n'importe qui, pour cela. Et à la première menace, la faiblesse l'avait rattrapé. Pour sauver Stark, il s'était résolu à offrir à Thanos, ce qui pouvait lui permettre de réduire la population. Du moins, c'est ce que Thanos s'imaginait. La vérité, c'était qu'il n'existait aucune autre solution. C'était, sur toutes celles que Strange avait entraperçu, l'unique qui menait à une fin enviable. Cela l'obligeait à se remettre au main des vengeurs. Mais pour la survie de l'humanité, c'était qu'un faible prix à payer. La suite, pour lui, pour toute cette partie de la population détruire par Thanos, Strange ne l'avait pas entraperçu. Il n'avait pu voir que la réalité. Du moins, une possible réalité. Alors pour lui, la suite était encore à découvrir. Toute sa vie, il s'était jamais posé de grande question, sur ce qui l'attendait, après. Il s'était contenté d'imaginer qu'il découvrirait cela, en temps, et en heure. Ce temps était arrivé. Plus vite que prévu. La sensation qui s'empare de son corps est étrange. Etrange, mais pas désagréable. C'est la seule chose qu'il arrive à réaliser. Il n'a pas mal. Il n'a même pas peur. Parce qu'il se rappelle qu'il n'existe pas d'autre choix. C'était le prix à payer. Paupière close, il tente d'ouvrir un œil lorsque la sensation se stabilise. Le paysage qui s'offre à lui est bien autre que celui de Titan. L'étendue de terre rougeâtre aperçu dans un dernier soupire, laisse quelque chose de jaunâtre. Ca pourrait être joli, si c'était pas si sec, et à la fois, si brumeux. Strange n'arrive même pas à voir à dix mètres. Il est dans un brouillard perpétuel. Ici, comme dans sa tête. Alors c'est ça, qui l'attendait ? C'est pas si terrible. Il devrait pouvoir vivre ici. Ou survivre ? Il n'avait pas de terme très adéquate pour exprimer la situation. Assis sur un hama de terre, il ne bouge pas. A quoi bon, il allait avoir assez de temps pour le faire à l'avenir, s'il était bloqué là. Il ramasse une poignée de pierre, qu'il jette, les unes après les autres, sur l'étendue qui surplombe sa vue. Il était en train de se demander s'il était seul, lorsqu'une silhouette se dessine. Sourcils froncés, il fini par reconnaître le protégé de Stark, qui s'est vu disparaître juste avant lui. Il s'échoue à ses côtés, mais Strange garde le silence. Jusqu'à ce qu'une réponse devienne nécessaire. « Il n'existe aucune solution, gamin. Nous sommes où nous devons être. » Il est pas rassurant. Mais c'est pas son rôle. C'est le gamin sous la protection de Stark. Pas sous la sienne. Il n'a pas de réponse sur ce où ils étaient, à dire vrai. Mais c'était sans doute pas un hasard. « Laisse faire le temps, gamin, tu t'habitueras. » De toute façon, c'est pas comme s'ils pouvaient faire autrement. Il n'y avait pas de retour en arrière. « C'était courageux de te battre au côté des grands. On a plus qu'à espérer qu'ils réussiront où l'on a échoué. »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Peter Parker
J'ai 15 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis un lycéen, mais aussi un homme-araignée, un superhéro et je m'en sors pas très bien, en ce moment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mort à cause de Thanos.


.


tom holland
L’enfant n’a plus aucune larme à pleurer. Elles se sont toutes évaporées, les unes après les autres, après les sanglots. Malgré tout, la peur, la crainte et la panique persistent à tirailler son âme dans tous les sens. Son corps tremble, comme jamais il n’a tremblé. Il en a connu des aventures, toutes ont été dangereuses, mais aucune n’a autant crée de peur en lui. Peter agrippe avec force les vêtements de la seule personne qu’il reconnaît, qu’il voit dans cette immensité jaune. Il a froid en dedans, comme si on venait de lui retirer une partie de lui-même, comme s’il n’était plus qu’un morceau de son être. C’est alors qu’il se jette sur l’homme, reposant son front sur son torse, serrant sa cape entre ses petits doigts. Il implore le magicien pour un peu d’aide. Il l’implore. Il ne peut pas rester ici. Il ne peut pas être mort. Il ne peut pas. Son cœur se serre. Sa gorge se noue davantage. Les mots froids du Docteur Strange n’aident en rien à l’apaiser, si apaisement est encore possible pour le gamin mort de peur.

Peter s’agrippe encore plus fermement aux vêtements de l’adulte. « Je peux pas. Je peux pas. Aidez-moi. Utilisez votre magie, je vous en supplie. Ramenez-nous. Par pitié. On doit les aider, on doit retourner là-bas. » Les larmes qu’il pensait ne plus avoir se remettent à couler le long de ses joues adolescentes. Ils étaient si prêts du but. Ils étaient si prêts. Chaque membre de son corps tremble de plus en plus, il a de plus en plus de mal à respirer. La panique prend possession de lui, et il semble mourir une seconde fois. Des tâches lumineuses apparaissent dans son champ de vision. Il manque d’air. Il croit manquer d’air. Il manque d’air. Il se sent si faible l’enfant. « S’il vous plaît... » parvient-il malgré tout à murmurer. Il doit forcément exister une solution. C’est faux, ils ne doivent pas être ici. Il ne s’habituera pas. Il ne peut pas. Le gosse-araignée se retrouve piégé par l’angoisse, et la culpabilité. Il aurait dû écouter Monsieur Stark. Il aurait dû ne pas prendre part à ce combat. Il aurait dû rentrer chez lui. Laisser l’amure le raccompagner auprès de tante May.

Le jeune homme ignore combien de temps il passe accroché à un inconnu en qui, pourtant, il offre toute sa confiance. Il ignore si le temps s’écoule ici, s’il fait toujours soleil, si la nuit viendra les prendre au passage. L’inconnu le ronge. Le magicien est le seul être qui lui reste, qui lui apporte un peu de son existence à New York, qui lui fait prendre conscience que tout ce qu’il a connu n’était pas un rêve. Les pleurs ont à nouveau cessés, ou bien sont devenus plus silencieux, ne faisant plus sursauter ses épaules. Les craintes ne résonnent plus à leurs oreilles, mais uniquement aux siennes, dans sa tête. En boucle. Encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Stephen Strange
Je vis à New York. Dans la vie, je suis un magicien suprême, à ce qui paraît et je m'en sors bien, jusqu'à rencontrer Thanos. Sinon, grâce à ma chance, je suis dans une nouvelle galaxie, mais ça devrait être temporaire, selon mes visions..


.


Benedict Cumbebatch - DANDELION
Un œil. Deux. Jaune. Brumeux, et vaporeux. C’est une vision assez déconcertante. Si bien qu’il se demande s’il émerge pour de bon, ou si c’est un rêve. Perdu. Non c’est pas une perte. Peut-être de lui-même. Peut-être qu’il s'est perdu dans cette guerre. Ou peut-être qu’il s'est trouvé. C’est une perte dans l’inconnu, mais une victoire contre Thanos. Une semi victoire. S’il s’était pas trompé. De toute façon, c'était leur seule chance. L’unique. Il n'a plus qu’à attendre la délivrance. Ou la fin. Dans un monde inconnu, mais qui aurait pu être pire. Pas de douleur. C’est peut-être pas enviable, mais c’est déjà ça. Strange doute que la perte de soi-même puisse être aussi généreuse à chaque fois. Ça laisse peut être présager quelque chose. Mais Stephen n’a pas d’idée assez clair là-dessus. Aucune vision n’est assez précise pour ça. De seul, il se retrouve accompagné. Une compagnie qui ne dérange pas Strange. Mais qui ne l’enchante pas non plus. Il s’évertue à sauver le monde, mais ce n’est pas un protecteur. Il n’est pas là, pour rassurer. Il serait incapable de se plier à ce rôle. Strange c’est un grand solitaire. Il partage parfois ses convictions avec son partenaire, mais il ne chouchoute pas. Il se trouve bien incapable de trouver des mots pour rassurer les doutes de Parker. Stark lui tapait sur les nerfs. Mais Stephen donnerait n’importe quoi pour que ce dernier pointe son nez, se débrouille avec son protégé. « Laisse-moi respirer, gamin. » Parker s’était évaporé, et retrouver ici. Puis lui. Stark n’était pas là. Avec un peu de chance, cela signifiait qu’il était toujours de la partie. Strange reposait toutes les cartes sur lui. Il ne fallait pas qu’il échoue. Il s'accroche, comme si sa vie en dépendait. Et Strange garde sous silence qu'il n’existe plus grand-chose a quoi se raccrocher. « Je ne peux pas. T’es jeune, t’as encore bien des choses à apprendre. » Ce serait si simple, s'il pouvait utiliser sa magie à sa guise, pour renaître de ses cendres. Mais c’était pas ainsi que cela fonctionnait. Encore moins contre un être comme Thanos. Contre la magie des pierres. « Tu ne peux rien faire de plus. Laisse faire le temps. Et aies confiance. » Ils n’avaient pas d’autre choix de toute façon. Avoir confiance au reste de l’équipe. Il soupire. Même lui aurait aimé qu’il existe une autre solution. Une solution où il n’aurait pas eu à s’en remettre à quelqu’un. Une solution à laquelle il aurait pu prendre partie. Jaune. Y'a que cette interminable couleur autour de lui. Une couleur qui commence à se dégrader dans son esprit. Il préfère le vert du temps. Il agite son bras. Nouveau soupire. Il se résout à l’idée que Parker ne lâchera pas l’affaire. « T’as quel âge ? 15 ? 16 ans ? Comment as-tu pu te retrouver embarqué dans une telle histoire ? » Il se résout à lui venir en aide. De toute façon c’est pas comme s’il avait quelque chose à faire dans l’urgence. Il n'a plus qu'à attendre. Encore et encore. Toujours. Puis peut-être que le gamin se résoudra à réagir après ça. « C’est encore une idée de Stark ? » Il ne manquait pas de mauvaises idées celui-là. Strange secoue la tête. En être arrivé à s’en remettre à Stark, c’était un gros pari. Un gros risque. Très loin de ce qu’il s'était imaginé au premier abord. Dire qu’il était prêt à le laisser mourir. Lui et tous les autres, pour protéger la pierre. Et maintenant tous ses espoirs reposaient en lui. Piètre moquerie du destin. Encore un soupire.. « Je sais que c’est « flippant ». C’est inconnu même pour moi. Mais on est là. Et on n’a pas de solution pour changer ça, si ce n’est s’en remettre entre leur main. » Il essaie d’être rassurant. Mais c’est pour retrouver un peu d’air autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Peter Parker
J'ai 15 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis un lycéen, mais aussi un homme-araignée, un superhéro et je m'en sors pas très bien, en ce moment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mort à cause de Thanos.


.


tom holland
Ce n’est pas comme ça que c’était censé se dérouler. Ce n’est pas comme ça que l’histoire devait se terminer. Dans les comics, dans les films, dans les dessins-animés, les gentils remportent toujours la victoire face aux méchants. C’est comme ça que ça doit se passer. C’est comme ça que c’était censé se passer. Jamais le garçon ne devait se trouver dans cet univers jaune, brumeux. Sa place n’est pas ici. Elle est auprès des Avengers. Il doit se battre à leurs côtés, il doit se battre pour sauver les héros de son enfance, pour sauver May, pour se sauver lui-même. C’est pour ça qu’il est devenu Spiderman. Pour sauver les autres. Leur venir en aide. Pas disparaître. Pas sentir son corps s’envoler dans les bras de Monsieur Stark. Monsieur Stark, que lui est-il arrivé ? Est-il encore en vie ? Cet homme était un père de substitution pour l’homme-araignée. Un soutien sans faille. Une figure paternelle, autoritaire et si douce avec lui. Un mentor et un modèle avant tout. Et si jamais les êtres les plus chers à son cœur se sont eux aussi dissolus, que se passera-t-il ?

Les pleurs ont cessé, mais l’angoisse réside encore puissante, elle persiste à attaquer sa respiration. Peter ne sait pas s’il va pouvoir tenir très longtemps. L’oxygène semble lui manquer, comme si ses poumons refusent de lui obéir et de se remplir de l’air qui l’entoure. La peur le tétanise, l’immobilise contre le corps de cet inconnu qu’il voit alors comme un réconfort possible. Ses mains agrippent toujours cette cape comme si son existence dans cette terre désolée est son seul salut. « Non, je vous en supplie... » Le gamin ne peut pas être seul. Il ne peut pas. Il doit retourner là d’où il vient. Pas cet inconnu dévastateur. « Je dois retourner là-bas. Je vous en supplie Monsieur Strange. » Plus il parle, et plus le petit brun sent cette boule dans le fond de sa gorge devenir de plus en plus grande. Quel piètre super-héro l’enfant fait. Il ne contrôle pas sa peur. Il ne contrôle pas ce sentiment désagréable qui parcourt son échine en un interminable frisson. « J’ai-j’ai quinze ans. Je fais parti des Avengers. Depuis quelques heures. Je. J’ai des pouvoirs, et Monsieur Stark m’a aidé, il m’a appris à me défendre correctement. Il. » Sa voix se perd. Peter secoue la tête de gauche à droite. « Il a voulu me ramener sur Terre avec une armure, mais. J’ai. J’me suis accroché au vaisseau, avant qu’on ne tombe sur vous. Et je. Je pensais qu’on réussirait. » Son cœur bat la chamade dans sa petite poitrine. Il n’est pas à sa place. Ce n’est pas là qu’il devrait être. Il devrait être au près des siens, se battre pour remporter la bataille. Il devrait être en train de se battre contre Thanos. Il devrait être avec les siens. « Je vous en supplie, ne me laissez pas. » demande-t-il alors qu’il vient enrouler ses bras autour du cou de l’homme dont il ne connaît rien, si ce n’est le nom.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Stephen Strange
Je vis à New York. Dans la vie, je suis un magicien suprême, à ce qui paraît et je m'en sors bien, jusqu'à rencontrer Thanos. Sinon, grâce à ma chance, je suis dans une nouvelle galaxie, mais ça devrait être temporaire, selon mes visions..


.


Benedict Cumbebatch - DANDELION
Y'a pas d’autres solutions. Il faut qu’il arrive à faire comprendre ça au gamin. Qu’il le supplie ne changera rien à cette situation déplaisante. Strange non plus, n’a pas envie d’être là, dans cette brume jaunâtre, étouffante. Mais c’est l'unique solution. Mais faire entendre ça, à un gosse, qui n’aurait jamais dû se trouver dans cette situation.. Strange n’est pas doué pour ça. La communication c’est pas son dada à lui. Il maitrise la magie. Pas l’aide a la personne. Il ne pourra rien faire pour ce gamin. Si ce n’est lui offrir son épaule pour pleurer. Mais ça finira par l’agacer. C'est déjà en train de monter un peu, à se rendre compte que Parker s'évertue à s'accrocher comme si sa vie dépendait d’un simple contact. Strange n’a jamais été très proche du monde. Peut-être que le secouer aurait un effet positif ? « Reprend-toi, gamin. Arrête de t'apitoyer sur toi-même. On est sans doute pas seule dans ce cas de figure. » Déjà parce que sur Titans, y'avait pas lui et ce gosse, qui s'était évaporé en poussière. Alors si eux, avaient atterri ici, d’autres aussi. Fallait juste posséder un peu de patience. Et de jugeote. Strange repose son regard sur le garçon. Questions posées, il s’était attendu à avoir des réponses. Ce dernier parle. Beaucoup. Alors il raterait pas une occasion. 15 ans. C'est jeune. Qu’est-ce que Stark a été foutre à chercher un gamin aussi jeune ? Sauver le monde était certaine d’une grande importance. Mais 15 ans. C’était un gosse. « Tu t’es retrouvé embarqué dans une situation qui te dépasse. Tu dois affronter les pires créatures de l’univers, alors que ta seule préoccupation aurait dû être de savoir si oui ou non, le devoir à rendre pour le lendemain valait la peine d’être retravaillé. Ou un truc dans le genre. » Strange comprend pas. Vraiment pas. Il comprend que Parker a peut-être un gros potentiel. Mais de là, l’entraîner dans un combat contre la fin du monde à 15 ans. C’était hors propos. Soupire. Encore. C’est la seule chose qui lui reste pour offrir sa colère. « C’est pas fini. Stark est toujours là-bas. Il n’est pas seul, et il abandonnera pas. Tu dois croire en lui. » Il n’est pas bon pour ça, Stephen. Il ne se reconvertira pas en psy, s’il lui est donné une chance de s’en sortir. Il aimerait bien donner cet espoir au gamin. Mais Strange c’est que ce n’est qu'une infime probabilité. Ce serait cruelle de le faire espérer pour rien. C'est peut-être mieux qu’il se complaise dans sa panique. Il possède un rire ironique qui s'échappe, grave de sa gorge. « Au cas où tu ne t'en serais pas rendu compte, je suis dans la même situation que toi. Je ne risque pas d'aller bien loin. » Se perdre dans ce brouillard à perte de vue. Mais peut-être que c’est la meilleure des choses à espérer. Se perdre.. Puis, rester là, n'allait pas vous aidez à en découvrir davantage sur votre nouvel habitat. « En piste gamin. On va découvrir où nous sommes » Au moins ça donne un but. C'est mieux qu'à rester contempler la flac qui s'étend sous ses yeux. Strange se relève, reste comme un second appui pour Parker, encore cramponer à son bras. « Est-ce que tu veux bien me lâche ? C'est très.. envahissant »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Peter Parker
J'ai 15 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis un lycéen, mais aussi un homme-araignée, un superhéro et je m'en sors pas très bien, en ce moment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mort à cause de Thanos.


.


tom holland
Cette peur panique lui bouffe les entrailles. Il se sent si faible. Tout son cœur, tout son corps, tremble. La crainte l’abîme de l’intérieur. Il n’est pas à sa place. L’enfant ne devrait pas être là. Ce n’est pas ici qu’il devrait se trouver. Ce n’est pas ici que sa destinée devait l’accompagner. Il devrait être auprès de son mentor, à combattre pour protéger ses valeurs, la population qui compte sur leur intervention. Il ne devrait pas être coincé dans cette infernale brume jaunâtre. Peter ne devrait pas être à genoux devant un inconnu, le serrant contre lui de toutes ses forces. Alors, l’adolescent supplie. Il supplie le magicien de faire usage de sa magie, de le ramener sur Titan, peut-être même de le ramener sur Terre. Qu’importe du moment qu’il puisse retrouver les siens. La voix de l’homme tente de le bousculer, de le secouer, mais cela ne fait qu’aggraver la situation. Un nouveau vent de panique l’emporte encore plus loin. La logique et la raison l’abandonnent, ne laissant sur leurs chemins qu’une respiration difficile, des larmes s’agglutinant au coin de ses yeux. Pourtant, Parker trouve le courage de lui répondre. De faire face. « Je fais les deux. » Affronter les pires créatures de l’univers, et s’inquiéter pour le devoir à rendre le lendemain. Quand bien même la première option à toujours eu plus de succès que la seconde.

« D’accord. » marmonne-t-il enfin, lorsque Strange lui demande de faire confiance à l’homme de fer. L’enfant s’est toujours accroché à lui, a toujours cru en lui. Ce n’était pas le moment qu’il l’abandonne. Peut-être que s’il y croit fermement, cela ajouterait un peu de poids dans la balance ? Croyance enfantine qui parvient malgré tout à calmer sa respiration. Parker demande à l’autre de rester, et la réponse que ce dernier lui offre a au moins l’audace de lui voler un maigre sourire. Ses bras autour de son cou se desserrent, pour que seule sa tête repose contre la tête du magicien. Il inspire longuement, avant d’expirer. Marcher ne peut pas lui faire de mal. Découvrir ce lieu étrange peut soulever des interrogations, mais c’est la seule solution qu’il a pour ne pas flancher une seconde fois. Ne pas s’enfoncer plus loin dans sa crainte de ne jamais revenir. L’araignée acquiesce. Il se relève, en s’appuyant sur le plus grand des deux. Ce n’est que lorsqu’il entend la remarque de l’homme qu’il retire sa main de son bras. « Pardon. » L’adolescent baisse la tête et se frotte les yeux pour essuyer les derniers résidus de larmes. « Vous avez une idée de l’endroit où l’on peut se trouver ? » Une question. Parler pour ne pas trop réfléchir. Parler pour ne pas sombrer dans une nouvelle crise d’angoisse. Que dirait Monsieur Stark s’il le voyait dans un tel état ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Stephen Strange
Je vis à New York. Dans la vie, je suis un magicien suprême, à ce qui paraît et je m'en sors bien, jusqu'à rencontrer Thanos. Sinon, grâce à ma chance, je suis dans une nouvelle galaxie, mais ça devrait être temporaire, selon mes visions..


.


Benedict Cumbebatch - DANDELION
Strange n'était pas comme Stark. C'était pas son truc à lui, d'être un père de substitution, ou quelque chose dans l'genre. Peut-être parce que pour sauver ce monde - enfin, la terre - il n'existait aucun sacrifice qui l'effraie. Ni celui d'un proche, ni celui de sa propre vie. Peut-être aussi, que ne pas avoir été apte à prendre soin, à sauver son frère, sa soeur, entrait en jeu. Encore aujourd'hui, il s'en puni. Peu importe sa responsabilité. Alors prendre quelqu'un sous son aile, c'était un peu, hors de propos, pour lui. Y'avait eu assez de désillusion, dans sa vie. « C'est pas normal. Pas à ton âge. T'as toute ta vie, pour affronter l'horreur de ce monde. Profite de ta jeunesse. » C'était déjà arrivé bien assez vite dans sa vie à lui. Et Strange était bien plus vieux, à l'époque. Quinze ans. A quinze ans, on prend la grosse tête, à cause des filles, des notes à l'école, on assume pas une soirée. Mais on n'essaie pas de sauver le monde. Strange s'essaie quand même à prendre ce rôle d'aîné, au moins pour rassurer Parker. Ce n'est pas un rôle indéfini. S'il s'est pas trompé, Stark réussira à les tirer de là, et Strange n'aura plus à faire ça. Parker retrouvera sa vie sur terre. Ces habitudes. Encore faut-il qu'il n'est pas fais erreur. Et que Stark parvienne à mettre fin au règne de Thanos. C'était pas une mince affaire.

Le gosse rassurait, Strange tente une approche. Au pire, s'il n'est pas d'accord pour bouger, le docteur pourra toujours partir seul, à la recherche d'un indice, un rien, pour comprendre. Parce que cette étrange brume jaunâtre, autour d'eux, commençait à agacer Strange. C'était pas magnifique. C'était même assez désagréable à la contemplation. Une couleur fade. Mais en même temps, c'était un peu la sensation qu'avait Strange. Fade. Il n'était plus. Alors ça ne pouvait qu'être fade. Il tente une dernière fois de se dégager, et le gamin fini par lâcher prise. Bonne chose, déjà. Sa liberté retrouvée, il soupire encore. « Je n'en ai pas la moindre idée. Mais je compte sur notre petite exploration, pour comprendre. » Parce que c'était bien beau, d'errer dans un monde nouveau, mais Strange n'avait aucune indication. Même pas une vague idée quand à savoir ce qui pouvait bien les attendre. D'une certaine manière, ils étaient morts. Rien de pire, pouvait leur arriver. Mais fallait quand même qu'il comprenne. Parce qu'il n'allait pas rester là, toute sa vie - ou plutôt, sa non vie - assis au bord d'un étendu d'eau. Ca n'avait pas de sens. Sans compter que le temps risquait d'être long. Donc valait mieux l'occuper. « Je pense que si l'on pouvait déjà trouver autre chose, que ce brouillard infâme, ce serait une bonne chose. Savoir où nous sommes, c'est secondaire. » Savoir ce qui les attendait, c'était la priorité. Parce que personne n'avait jamais résolu l'affaire. A savoir, ce qui attendait le monde, après la mort. C'était l'occasion de trouver. C'était une thèse que le docteur prendrait plaisir à écrire, si un jour, on lui offre cette occasion. « Droite, ou gauche ? » Il demande avis. Parce que doute façon, impossible de voir, à plus deux quelques mètres. Alors ce sera du pif, de toute façon. « Comment te sens-tu ? Ca va mieux ? » Il l'interroge, alors qu'il prend la direction indiquait pas le garçon, une fois la réponse fournie. Il avait eu l'air d'être assez déboussoler à son arrivée. Donc à défaut de représenter une véritable figure paternelle, Strange pouvait au moins s'enquière de son état. « T'avais l'air..  » Il n'a aucune idée de la bonne manière pour finir sa phrase. Paniquer. Perdu. Qui ne le serait pas, de mourir ? « Je te promets qu'on va s'en sortir. » Du moins, il espère. Mais pour rassurer le gamin, il pouvait bien afficher cet air sûr.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Peter Parker
J'ai 15 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis un lycéen, mais aussi un homme-araignée, un superhéro et je m'en sors pas très bien, en ce moment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mort à cause de Thanos.


.


tom holland
Peter n’est pas un adolescent comme les autres. Il ne l’a jamais été, et il ne le sera probablement jamais. Il l’a compris depuis bien longtemps. Ses actions ont déjà été reconnues par les médias, par les citoyens, par les autres vengeurs. L’homme-araignée est une partie de lui, ainsi, la faire disparaître reviendrait à ne vivre que partiellement. Ce serait comme effacer chaque moment, chaque instant de son adolescence héroïque. Cela signifierait n’être rien d’autre qu’un lycéen lambda, dont les seules motivations sont les soirées alcoolisées et l’abandon de toute forme d’inhibition. Sa jeunesse, le garçon n’a pas eu le temps de la savourer, qu’elle lui avait déjà glissé entre les doigts. Malgré la présence de sa tante – autrefois de son oncle – à ses côtés, de tout l’amour qu’ils ont pu lui offrir, il n’a jamais connu la joie de profiter de ses deux parents, lorsqu’il le pouvait encore. Il n’a jamais pu, et c’est désormais trop tard pour revenir en ailleurs. Aujourd’hui, c’est son tour. Sans doute que sa tante aura des regrets, des remords ? L’horreur de ce monde, lui, il l’a déjà affronté à plusieurs reprises. Il a déjà vu l’horreur s’abattre sur les gens qu’ils aiment. Il a connu la douleur, la souffrance et la crainte que cela s’abatte à nouveau sur les siens, sur sa nouvelle famille. Et désormais qu’il est là, l’enfant préfère ne pas voir apparaître ces personnes. Être seul ici, aurait certainement été mieux. Bien mieux. Cela voudrait dire qu’il aurait été le seul. Le seul à mourir en tentant d’arracher le gant de la main de Thanos. Cela voudrait dire qu’il n’aurait causé du chagrin qu’à quelques personnes seulement.

Seulement, il n’est pas seul. Sa peur intense s’est retrouvée apaisé par la présence d’un homme presque inconnu à ses yeux. Un homme dans les bras duquel il n’avait pas hésité à s’y réfugier, en l’absence de son mentor. Il n’avait pas hésité à montrer ses faiblesses, qu’importe l’image qu’il pouvait donné de lui, qu’importe qu’il soit vu comme un simple gamin pleurnichard. Peter était terrifié. Il l’est encore, alors qu’il avance aux côtés du magicien. Il l’est encore, lorsque sa main attrape un pan de sa cape pour ne pas le perdre. « Gauche. » répond-il tandis que son cerveau cherche une réponse à sa propre question. Où peuvent-ils bien être ? Parker n’a jamais entendu parlé d’une étendue jaune, mais toujours d’un nuage blanc, d’une lumière au bout du tunnel. Avaient-ils atterri dans le mauvais endroit ? Avaient-ils mal agis, pour ne pas se retrouver dans le bon endroit ? « Je ne sais pas si cela a la moindre importance. » Son état n’en a plus. Hormis pour eux deux. « Je l’espère. » Dans sa tête, les paroles de Stark continuent de défiler. Toutes les choses qu’il a entendu avant de disparaître, lorsqu’il tentait d’arracher le gant au bras de Thanos, en observant les pierres sur les premières phalanges, sur le dos de sa main. L’enfant récite leurs couleurs à haute voix, pour calquer son esprit sur un système de libération de la parole pour ne pas se mettre à réfléchir. À défaut de compter sur une série de chiffre sans queue ni tête. « Orange, rouge, bleu, violette, verte et. » Il relève subitement la tête vers Strange. Il se fige. Les yeux exorbités. « Et jaune. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
sois mon réconfort (promesse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Plus d'espoir des retrouver des survivants de La Promesse Collège Evangélique
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Une promesse non tenue...
» Une promesse éternelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Superheroes-
Sauter vers: