Partagez | 
 
 
 

 WorseThings * Walt Disney Life is not the reality

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Alexandra est atteinte d'un syndrome particulier, que l'on appelle le syndrome de la fée clochette. Cela sous-entend qu'elle n'a pas eut une vie facile et les filles atteintes de ce genre de syndrome ont du mal à accepter de se faire aider. Lui a rencontré Alexandra et a rapidement compris que quelque chose n'allait pas vraiment chez la jeune femme. A vrai dire, après quelques mots, il a comprit de quoi souffrait la brunette. Oui mais voilà, le psychologue s'est refusé à accepter cette vérité. De fait, ils partagèrent une nuit. Et évidemment, les choses ne se sont pas bien passés : au petit matin, la jeune femme demanda à sa conquête de quitter les lieux. Il s'exécuta. Il aurait pût tourner la page. Il aurait peut-être dût. Mais le psychologue n'a pût s'y résoudre. Sous le charme de la demoiselle, il essaie de lui venir en aide par tout les moyens mais les choses sont difficiles.

Contexte provenant de cette recherche


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon


Psycho
Le syndrome

de la fée Clochette
Alexandra est atteinte du syndrome de la fée Clochette. Pour vous aider à mieux cerner ce syndrome, voici quelques informations dessus, que j’ai adapté au personnage.

(Et merci à femmes.fr, où j’ai put tirer les infos qui m’ont donnés envie de faire ce perso. Et aux autres sites également visité au moment de créer Alexandra. Certaines phrases, passages, expressions, sortent directement de ces pages. J’avais peur de détériorer les choses en retranscrivant à ma façon.)

Alexandra est une « Clochette ». C’est donc une femme brillante et ambitieuse, qui a été oubliée dans son enfance, comme toutes les autres femmes dans son cas (ceci dit, une autre partie de ces femmes a été poussée à être la meilleure dès l’enfance). Souffrant d’un cruel manque d’amour, c’est  une séductrice qui collectionne les amants mais fuit à la moindre déception. Éternellement insatisfaite, Alex cache sa souffrance derrière son obsession du paraître et de la réussite, bien caractéristique à son syndrome. Elle collectionne aussi les réussites professionnelles. C’est une hyperactive cherchant à tout contrôler, à commencer par elle-même : une « Superwoman » selon les psychologues ayant étudié ce cas.

Ambitieuse et perfectionniste, Alexandra est prête à tout pour arriver à ses fins. « Elles sont dans une forme de violence vis-à-vis de la vie, car elles prennent une forme de revanche » analyse Sylvie Tenenbaum. Il s’agit d’une vengeance sur une enfance où elle a souvent été critiquée, maltraitée et humiliée. Durant celle-ci, elle a emmagasiné une bonne dose de colère. Et la colère, c'est de l'énergie, qu’elle va canaliser ensuite dans la réussite professionnelle et sociale.

La peur de ses émotions :

Leksie, comme toute les Clochette a donc beaucoup souffert pendant son enfance. En mal de reconnaissance, elle a songé très tôt que pour être aimées, il fallait réussir. C’est ce qui motive toute son existence : être reconnue, aimé, choyée, admiré. Lorsque une ombre apparaît au tableau, elle fuit. Elle fuit l’amour tout en courant après. Car de l’amour, Alexandra en a besoin. Par ailleurs, nos Clochette et celle-ci comme les autres, pense qu’il ne faut pas exprimer ses émotions, qui sont des faiblesses à ses yeux. Alex et ses congénères craignent que leurs sentiments leur enlèvent leur force. Et de la force, ces filles en ont à revendre.

Côté vie affective, Aleks multiplie les rencontres et les conquêtes, mais n’en est jamais satisfaite. Les hommes ne sont jamais à sa hauteur, d’autant que se méfiant d’eux, la demoiselle les méprise. Avec son caractère difficile,  à la moindre déception, son Peter Pan est immédiatement renvoyé. Elle, et les autres, ont tellement été frustrées par le passé qu’elles ne supportent pas la moindre petite contrariété.

Vous l’aurez compris, elle souffre d’une dépendance affective. Sylvie Tenenbaum dit des Clochette, et cela est vrai pour la jeune femme, qu’elles  « sont encore des petites filles qui attendent qu'on les aime de façon inconditionnelle. Très inconsciemment, elles attendent des hommes qu’ils réparent leur vie psychoaffective. Mais cela ne peut pas marcher car personne ne pourra leur donner ce qu’elles n’ont pas reçu pendant l’enfance. ».

De grandes masochistes… :

L’hyperactivité affective, sociale et professionnelle de la jeune femme lui permet d’oublier ses souffrances. Mais les Clochette souffrent. Elles semblent tout réussir. Aleks semble gagner chacune de ses batailles. Mais en réalité elle se fait du mal. La Clochette est victime d’elle-même. « Elles ne savent pas qui elles sont. Elles ne se sont d’ailleurs jamais posé la question. Elles ne vivent que pour montrer qu’elles sont les meilleures, les plus belles, les plus fortes. Elles sont dans une forme d’ivresse.».

… qui font le mal autour d’elles:

La Clochette est « dangereuse » pour son entourage. En tout cas, elle fait de gros dégâts sur celui-ci.«On a été si longtemps tyranniques avec elle. Malheureusement, les Clochette ont bien copié leurs modèles ». Mais ce mal qu’elles font autour d’elle et qu’elles se font, ces femmes n’en ont même pas conscience.

Rédemption d’une Clochette :

Ceci dit, les Clochette ne sont pas des cas désespérés ! Elles peuvent réellement changer, avec un bon suivit psychologique. Car il leur faut de l’aide, le chemin étant difficile, de par les nombreuses prises de conscience qu’il impose.  Notamment celle d’avoir fait souffrir les autres. Généralement, la Clochette n’en est pas fière, même si cette « méchanceté » était inconsciente.

Pour transformer une Clochette, il faut « réparer » la petite fille enfouie en elle, car celle-ci continue d’attendre des marques d’amour. Il faut faire grandir la Clochette pour la libérer de cet autre elle. La sujette doit également renoncer à sa « toute-puissance » et accepter d’aller à la rencontre de ses émotions, ce qu’elle se refuse toujours à faire. Surtout, elle doit apprendre à mieux s’aimer, pour mieux aimer.


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Alexandra Deschannel
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et volage et je le vis plutôt bien.

Atteinte du Syndrome de la fée Clochette ◮ Est partie de rien ◮ Dynamique ◮ Enjouée ◮ Sociable ◮ Méfiante envers les hommes ◮ Séductrice ◮ Brillante ◮ Hyperactive ◮ Ambitieuse ◮ En colère ◮ A peur de ses émotions ◮ Méprise les hommes ◮ Souffre énormément en silence ◮ Auto-destructrice ◮ A été humilié par sa mère, tout au long de sa vie ◮ A été battue par son père jusqu'à la mort de celui ci, a déjà été violée également, par ce dernier ◮ C'est elle qui a abattu son paternel ◮ La légitime défense a été reconnue ◮ C'est une mannequin connue ◮ Ses courbes sont une innovation dans l'univers de la mode, elle détonne, c'est une icone


Kelly Brook ©️ NOM CRÉATEUR


Sa journée avait été bien pleine, éreintante. Mais elle ne s'en plaindrait pas. Car elle avait collectionné les compliment et eut l'impression de faire de l'excellent boulot. Elle avait à peine mangé, sur le pouce, au déjeuner de midi mais ce n'était pas un mal. Ne pas avoir le temps de se poser empêchait la demoiselle de trop réfléchir, de se poser des questions, de se plonger dans son passé. Elle avait avancé et mit tout ceci de côté, ce n'était pas une mauvaise chose. Cependant, elle n'était pas fâché que la journée s'achève enfin, finalement. Et elle avait hâte de rentrer.

En arrivant à deux pas de chez elle, la jeune femme remarque une silhouette positionnée devant la porte et elle hausse un sourcil avant de soupirer comme elle reconnaît cette silhouette. Non, ce n'est pas possible. Il ne comprendra donc pas, jamais, qu'elle et lui c'est déjà terminé ? Alexandra se protège des hommes, tout en courant après l'amour. Paradoxal. Mais elle n'y peut rien. Tout se joue dans sa tête.

"- Encore toi ?" demande-t-elle finalement en arrivant à sa hauteur.

Que lui avait-elle reproché pour le nexter ? Elle aurait put lui donner sa chance. Jusqu'à ce qu'il la déçoive, comme tout les autres... Elle était sûre qu'il aurait finit par le faire. Mais ignorait pourquoi elle n'avait pas accordé le bénéfice du doute.
.


@worsethings


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
WorseThings
Féminin MESSAGES : 164
INSCRIPTION : 23/04/2018
RÉGION : Auvergne/Québec
CRÉDITS : LONEWOLF pour l'icône, le gif vient des Dinsey Gifs

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Harry Potter, et autres suivant l'inspiration
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1544-merci-de-m-avoir-mis-cette-cha http://www.letempsdunrp.com/t1559-d-aventures-en-aventures http://www.letempsdunrp.com/t1650-les-gens-passent
Flash



Aurélien Rémy
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis psychologue dans un cabinet privé et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien.

Aurélien et né et a toujours vécu à Paris, dans un milieu privilégié. Ses parents ont été légèrement déçus qu'il choisisse d'étudier la psychologie, un domaine pas assez prestigieux à leurs yeux, mais ils sont à présent fiers de sa place dans un cabinet privé, où il gagne bien sa vie.
Depuis qu'il a croisé Alexandra, il est sous son charme et n'a plus qu'une chose en tête : l'aider à se défaire de son syndrome de fée Clochette qu'elle a sans le savoir.


Pierre Niney ©️ Shiya

Il aurait dû l'oublier. Partir de chez elle sans se retourner, quitter son lit sans au-revoir. Retourner à ses vrais patients et à sa vie de célibataire. Mais elle dégageait quelque chose, il ne pouvait pas s'empêcher de penser à elle. Elle était séduisante et forte, belle et farouche. Et atteinte du syndrome de la fée Clochette.

Après avoir discuté un peu au bar avec elle, il l'avait compris :  l'expérience avait rendu son diagnostic rapide. Alors il l'avait accompagnée chez elle et avait couché avec elle, attiré par ce poids qu'elle portait en elle sans le savoir. Fasciné et déterminé à l'aider à se sentir plus légère.

Bien sûr, elle l'avait viré de chez elle dès le lendemain matin. Classique, malheureusement. Il ne se souvenait même pas de ce qu'il avait dit pour qu'elle se mette en colère et le rejette. Ça n'importait pas vraiment, le moindre prétexte était suffisant pour elle.
Mais il ne voulait pas s'avouer vaincu. Maintenant qu'il l'avait choisie, maintenant qu'elle avait laissé dans sa mémoire une empreinte indélébile, il n'allait pas la lâcher, il allait tout faire pour l'aider. Un chevalier indésirable dont la quête était d'aider sa belle à se réparer.

Alors, il était retourné devant son immeuble pour l'attendre. Pendant que les minutes défilaient, le doute s'imprégnait en lui. Il savait que c'était une mauvaise idée. Combien de fois lui avait-on répété lors de ces études ou de ces stages que la relation psychologue-patient doit être strictement professionnelle, qu'il n'est pas sain du tout de mélanger sentiments et soins ?
Il se massait les tempes pour tenter de faire disparaître tous ces avertissements qui lui cinglaient l'esprit, tout en sachant pertinemment que cela n'aurait aucun effet. Il s'asseyait sur les marches du perron, il se relevait. Il jouait à Candy Crush sur son smartphone, puis s'arrêtait et observait le monde autour de lui.

Quand, finalement, elle arriva et l'accueillit, sourcils froncés, regard exaspéré, par un : « Encore toi ? ».

« Salut, répondit-il poliment. Comment tu vas ? »

Il lui sourit gentiment, calme. À l'intérieur, le stress le dévorait. Il se rappelait mentalement toutes les étapes du protocole familier d'un rendez-vous psychologique et en même temps réfléchissait à celui moins réglementé d'un rancard. Son espoir était de réussir à mêler les deux, contre toutes recommandations.

« Je peux entrer ? osa-t-il demander. Ou on peut peut-être aller boire un verre quelque part si tu as envie. »


@Lullaby:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Alexandra Deschannel
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et volage et je le vis plutôt bien.

Atteinte du Syndrome de la fée Clochette ◮ Est partie de rien ◮ Dynamique ◮ Enjouée ◮ Sociable ◮ Méfiante envers les hommes ◮ Séductrice ◮ Brillante ◮ Hyperactive ◮ Ambitieuse ◮ En colère ◮ A peur de ses émotions ◮ Méprise les hommes ◮ Souffre énormément en silence ◮ Auto-destructrice ◮ A été humilié par sa mère, tout au long de sa vie ◮ A été battue par son père jusqu'à la mort de celui ci, a déjà été violée également, par ce dernier ◮ C'est elle qui a abattu son paternel ◮ La légitime défense a été reconnue ◮ C'est une mannequin connue ◮ Ses courbes sont une innovation dans l'univers de la mode, elle détonne, c'est une icone


Kelly Brook ©️ NOM CRÉATEUR


Elle n'avait peut-être aucune raison d'être à ce point antipathique avec cet homme. Il ne lui avait rien fait de particulier en soit, mais elle n'avait.... elle n'avait pas forcément besoin d'une raison pour renvoyer un homme à vrai dire, cherchant à protéger son cœur en même temps qu'elle cherchait l'amour. Curieux paradoxe en effet. Mais c'était un trait, une particularité, de sa maladie. Il n'avait rien fait pour qu'elle le repousse, il avait simplement été là au mauvais moment, face à la mauvaise fille, une fille pas facile, une fille tourmentée, qui avait ses problèmes et ses vieux démons. Une fille qui devait aller de l'avant mais qui n'avait pas conscience d'être malade. Une fille qui soupire en l'observant. Comme l'homme demande à entrer ou à ce qu'ils aillent prendre un verre, elle hésite à l'envoyer bouler plutôt durement. Mais elle se ravise finalement et rejoint a porte. La clé glisse dans la serrure et elle lui adresse un mouvement de tête pour l'inviter à entrer. Elle n'est pas des plus polies dans son geste mais en soit... elle n'a pas envie de l'être alors qu'elle se sent presque poursuivie.

Entrant dans sa demeure, elle se débarrasse de ses affaires et invite l'homme à prendre place dans le salon avant de lui proposer à boire, un peu plus poliment que son invitation à entrer. Comme il répond elle le sert et pose finalement les deux verres sur la table basse avant de venir prendre place à son tour, faisant face à son interlocuteur. Elle ne comprend pas pourquoi il s'acharne, pourquoi il est toujours là, pourquoi il ne veut pas simplement sortir de sa vie. La demoiselle hausse un sourcil en le jaugeant.

«- Bien... que me voulez-vous cette fois ?»



Ahah je comprends je dois bosser aussi, enfin réviser :P


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
WorseThings
Féminin MESSAGES : 164
INSCRIPTION : 23/04/2018
RÉGION : Auvergne/Québec
CRÉDITS : LONEWOLF pour l'icône, le gif vient des Dinsey Gifs

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Harry Potter, et autres suivant l'inspiration
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1544-merci-de-m-avoir-mis-cette-cha http://www.letempsdunrp.com/t1559-d-aventures-en-aventures http://www.letempsdunrp.com/t1650-les-gens-passent
Flash



Aurélien Rémy
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis psychologue dans un cabinet privé et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien.

Aurélien et né et a toujours vécu à Paris, dans un milieu privilégié. Ses parents ont été légèrement déçus qu'il choisisse d'étudier la psychologie, un domaine pas assez prestigieux à leurs yeux, mais ils sont à présent fiers de sa place dans un cabinet privé, où il gagne bien sa vie.
Depuis qu'il a croisé Alexandra, il est sous son charme et n'a plus qu'une chose en tête : l'aider à se défaire de son syndrome de fée Clochette qu'elle a sans le savoir.


Pierre Niney ©️ Shiya

Alexandra soupire en l'écoutant parler. Mauvais signe. Aurélien craint qu'elle ne le rejette immédiatement. Mais, à sa surprise, elle ouvre la porte de son immeuble et lui fait signe de la tête d'entrer à son tour. Heureux d'avoir réussi ce premier pas, il la suit jusqu'à son appartement. Il la regarde enlever ses chaussures et ranger ses affaires, sans rien dire de plus, puis il la suit jusqu'au salon où elle lui propose à boire. Il accepte avec plaisir et attrape le verre qu'elle lui tend. Un Coca. On dirait qu'elle ne veut pas prendre le risque de boire de l'alcool avec lui, du moins pas pour l'instant.

Il s'assoit et la regarde s'asseoir à son tour en face de lui, guettant les signaux non-verbaux qu'elle renvoie. Bien sûr, il sait que le langage corporel n'est pas fiable à 100%, mais il prend tous les indices qu'il a sur la jeune femme.
Pendant un moment, il est déconcentré par cette beauté qu'elle dégage. C'est une séductrice. Il l'avait remarqué dans le bar mais c'est aussi une caractéristique du syndrome qu'elle porte en elle. Il a aimé la nuit qu'ils ont passé ensemble. Il jette un œil alentour, pour retrouver les souvenirs. Mais il n'est pas exactement là pour ça, alors il se concentre sur la situation et attend qu'elle reprenne la parole.

« Bien... que me voulez-vous cette fois ? »

Elle est passée au vouvoiement. Aïe. Il aurait dû se douter qu'elle mettrait de la distance entre eux -- et puis, ils ont seulement passé une soirée et une nuit ensemble -- mais ça lui fait un petit peu mal quand même. C'est pour ça qu'il ne faut pas avoir de relation patient-psychologue, pense-t-il.

« Je... Je voulais te revoir. Je me demandais comment tu allais depuis la dernière fois. Le boulot, ça va ? »

Bon, il y a sûrement mieux comme approche, mais il voudrait qu'elle se détente et il veut sincèrement discuter avec elle. Il espère juste qu'elle ne va pas se fermer.


Boisson:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Alexandra Deschannel
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et volage et je le vis plutôt bien.

Atteinte du Syndrome de la fée Clochette ◮ Est partie de rien ◮ Dynamique ◮ Enjouée ◮ Sociable ◮ Méfiante envers les hommes ◮ Séductrice ◮ Brillante ◮ Hyperactive ◮ Ambitieuse ◮ En colère ◮ A peur de ses émotions ◮ Méprise les hommes ◮ Souffre énormément en silence ◮ Auto-destructrice ◮ A été humilié par sa mère, tout au long de sa vie ◮ A été battue par son père jusqu'à la mort de celui ci, a déjà été violée également, par ce dernier ◮ C'est elle qui a abattu son paternel ◮ La légitime défense a été reconnue ◮ C'est une mannequin connue ◮ Ses courbes sont une innovation dans l'univers de la mode, elle détonne, c'est une icone


Kelly Brook ©️ NOM CRÉATEUR


La jeune femme le laisse entrer chez elle, propose à boire... Elle essaie de maintenir l'apparence d'une femme parfaite, de bonne famille, bien éduquée, même si la présence de cet homme entre ces murs l'agace. D'ordinaire quand elle tourne la page, aucun ne revient pour revenir dans la vie de la demoiselle. Aucun ne se fait aussi insistant que celui-ci. Elle ne saurait dire si c'est une gène véritable ou si c'est un manque d'habitude. SI c'est seulement dût au fait que d'ordinaire, les hommes qu'elle recale passent tout simplement à autre chose. Mais pas lui. Pas cet homme. Pourquoi ? Elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas non plus pourquoi elle se donne la peine de le recevoir, mais elle laisse une distance entre eux, tout de même, une distance salutaire, sécuritaire. La jeune femme lui offre un verre, d'une boisson sans alcool. C'est mieux, c'est plus prudent.

«- En quoi savoir comme je me porte et si le travail va peut être intéressant ?»

Alexandra est cassante, mais ce n'est pas vraiment contre lui, c'est dans sa nature, c'est dût à sa maladie. Parce que les clochettes contrôlent tout, elles n'acceptent plus de ne pas avoir la main mise sur les choses, les événements. Pour Leksie il est hors de question d'être prise de cours, de ne pas être maîtresse de la situation. Mais Aurélien mais cette volonté à mal, par sa présence, par son insistance, par le fait qu'il soit encore là, toujours là.

«- Cela ne change pas votre vie que j'aille bien ou pas, que mon boulot se passe bien ou que ce ne soit pas le cas.» fait-elle remarquer, insistante.


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
WorseThings
Féminin MESSAGES : 164
INSCRIPTION : 23/04/2018
RÉGION : Auvergne/Québec
CRÉDITS : LONEWOLF pour l'icône, le gif vient des Dinsey Gifs

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Harry Potter, et autres suivant l'inspiration
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1544-merci-de-m-avoir-mis-cette-cha http://www.letempsdunrp.com/t1559-d-aventures-en-aventures http://www.letempsdunrp.com/t1650-les-gens-passent
Flash



Aurélien Rémy
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis psychologue dans un cabinet privé et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien.

Aurélien et né et a toujours vécu à Paris, dans un milieu privilégié. Ses parents ont été légèrement déçus qu'il choisisse d'étudier la psychologie, un domaine pas assez prestigieux à leurs yeux, mais ils sont à présent fiers de sa place dans un cabinet privé, où il gagne bien sa vie.
Depuis qu'il a croisé Alexandra, il est sous son charme et n'a plus qu'une chose en tête : l'aider à se défaire de son syndrome de fée Clochette qu'elle a sans le savoir.


Pierre Niney ©️ Shiya

Aurélien essaye de discuter simplement avec elle – c’est comme ça que commencent toutes les relations, non ? Mais elle le rejette immédiatement. Elle n’a pas l’air d’apprécier qu’il s’intéresse à elle. Ce qui en soit ne le surprend pas plus que ça, mais le conforte plutôt dans son objectif. Il veut l’aider absolument.

« Tu m’intéresses, alors j’aimerais savoir comment tu vas. »

Même s’il a étudié le cas du syndrome de la fée clochette pendant ses études, il n’a encore pas eu de patient qui vivait avec ça. Alexandra est la première. Alors, il sait qu’il va devoir tâtonner, expérimenter, pour contourner la carapace qu’elle s’est forgée autour d’elle. Peut-être que cette approche ne marchera pas, peut-être que dans une heure elle le virera de chez lui. Ce qui compte, c’est qu’il fasse un petit pas de plus vers elle, qu’il l’emmène un petit peu plus loin vers une meilleure compréhension d’elle-même et du monde. Ce n’est peut-être pas très sain pour lui mais il s’en fiche, il est déterminé à lui montrer que les gens peuvent lui porter de l’intérêt et qu’elle vaut bien plus que ce qu’elle voit.

Il sourit.

« Non, peut-être que ça ne changera pas ma vie, c’est vrai. Mais si je passe un bon moment à discuter avec toi, ça égaiera au moins ma journée. Ça remplira ma jauge de contact humain, et je serais mieux en sortant. C’est déjà ça, non ? »

Alors qu’elle le vouvoie toujours, certainement pour agrandir la distance entre eux, lui se tient au tutoiement pour l’annuler. Elle recule, il avance. C’est une première petite bataille qu’il va essayer de gagner.

« Tu peux me tutoyer, tu sais ? Je pense qu’on a passé le cap. »

Il fait référence à la nuit qu’ils ont tous les deux passés dans son lit à elle. Il aimerait lui rappeler qu’ils ont déjà été intimes physiquement. L’intimité psychique n’est qu’après tout qu’un pas supplémentaire dans la même direction.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Alexandra Deschannel
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et volage et je le vis plutôt bien.

Atteinte du Syndrome de la fée Clochette ◮ Est partie de rien ◮ Dynamique ◮ Enjouée ◮ Sociable ◮ Méfiante envers les hommes ◮ Séductrice ◮ Brillante ◮ Hyperactive ◮ Ambitieuse ◮ En colère ◮ A peur de ses émotions ◮ Méprise les hommes ◮ Souffre énormément en silence ◮ Auto-destructrice ◮ A été humilié par sa mère, tout au long de sa vie ◮ A été battue par son père jusqu'à la mort de celui ci, a déjà été violée également, par ce dernier ◮ C'est elle qui a abattu son paternel ◮ La légitime défense a été reconnue ◮ C'est une mannequin connue ◮ Ses courbes sont une innovation dans l'univers de la mode, elle détonne, c'est une icone


Kelly Brook ©️ NOM CRÉATEUR


La demoiselle lève un sourcil comme l'homme prétend qu'elle l'intéresse et elle ne sait pas bien ce qu'il lui trouve, pourquoi il s'intéresserait à elle particulièrement. La jeune femme se sait intéressante ce n'est pas la question, elle sait ce qu'elle vaux et tout ça. Mais elle ne comprend pas comment un homme qu'elle envoie bouler peut encore s'intéresser à elle. Parce que si elle cherche l'amour et à réparer l'enfant brisée, en mal d'affection, qu'elle a été, elle ne comprend rien aux mécanismes du cœur, ne sait pas vraiment ce que c'est que d'aimer, n'a jamais ressenti cela si bien qu'elle ne peut pas comprendre, non plus, ce qui passe par la tête de son interlocuteur.

«- Si vous le dites, mais c'est un raisonnement bizarre. Les autres peuvent faire mal.» répond la demoiselle en haussa,t les épaules. «Il vaux mieux ne pas s'en encombrer, des fois. Enfin soit.»

Elle n'en dira pas plus, elle ne dira pas à cet homme ce qui lui est arrivé dans son enfance, ce que ses parents lui ont fait pour qu'elle en soit ici désormais, qu'elle soit une enfant brisée comme cela. La jeune femme ne le connaît pas assez pour lui confier ses états d'âme et son syndrome, son fichu syndrome, l'empêche tout simplement d'accepter de se montrer faible.

«- Et c'est pour ça que vous êtes là ? Pour repasser le cap ?» demande la demoiselle en levant un sourcil, clairement pas douée pour les relations humaines, quand tout au fond de son être pourtant, elle ne demande qu'un peu d'attention, d'amour et de reconnaissance. Mais elle est perdue, elle ne sait pas comment tout cela marche, elle préfère garder une main ferme sur les rennes de sa vie et tout prévoir, tout calculer, tout diriger, au millimètre près. Une vie impeccable. Cela ne fait pas le bonheur, pourtant elle tente de s'en convaincre.


Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
WorseThings
Féminin MESSAGES : 164
INSCRIPTION : 23/04/2018
RÉGION : Auvergne/Québec
CRÉDITS : LONEWOLF pour l'icône, le gif vient des Dinsey Gifs

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Harry Potter, et autres suivant l'inspiration
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1544-merci-de-m-avoir-mis-cette-cha http://www.letempsdunrp.com/t1559-d-aventures-en-aventures http://www.letempsdunrp.com/t1650-les-gens-passent
Flash



Aurélien Rémy
J'ai 30 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis psychologue dans un cabinet privé et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien.

Aurélien et né et a toujours vécu à Paris, dans un milieu privilégié. Ses parents ont été légèrement déçus qu'il choisisse d'étudier la psychologie, un domaine pas assez prestigieux à leurs yeux, mais ils sont à présent fiers de sa place dans un cabinet privé, où il gagne bien sa vie.
Depuis qu'il a croisé Alexandra, il est sous son charme et n'a plus qu'une chose en tête : l'aider à se défaire de son syndrome de fée Clochette qu'elle a sans le savoir.


Pierre Niney ©️ Shiya

Évidemment, quand il lui dit s'intéresser à elle, elle n'est pas d'accord. Comment le pourrait-elle ? Elle a une conception complètement déformée des relations humaines, caractéristique de son syndrome. Aurélien se demande quel évènement a pu déclencher ça chez elle. Dans la plupart des cas, c'est une série d'évènements, l'intégralité d'une enfance abusive. Mais c'est beaucoup trop tôt pour parler de ça.

« Quelques fois, les gens peuvent surprendre, insiste-t-il. »

Bien sûr, il ne la convaincra pas en une soirée. Mais quelques graines semées par-ci par-là peuvent germer dans son esprit et évoluer.

Quand il fait référence à leur nuit passée ensemble, elle interprète mal ses propos :

« Et c'est pour ça que vous êtes là ? Pour repasser le cap ? »

Il secoue la tête pour nier. Bien sûr, elle est belle, bien sûr elle le séduit, mais ce n'est pas la raison qui l'a fait venir ici aujourd'hui. Aujourd'hui, il est là pour lui parler, pour lui donner quelques instants de chaleur humaine, un peu d'écoute.

« Non, désolé, ce n'est pas ce que je voulais dire. Je suis là juste pour parler avec toi. C'est ce que les gens font, quand ils s'aiment bien. Et je t'aime bien.  »

Tu m'as vraiment tapé dans l’œil, tu me fascines... ces mots, il ne lui dit pas. C'est ce qu'il pense vraiment mais il ne les lui dira pas. Ou, en tout cas, pas maintenant. Elle ne comprendrait pas, ne supporterait pas. Et il a quand même envie de rester un peu plus longtemps dans son appartement.

« Bon, puisque tu ne veux pas parler de ton boulot, de quoi tu veux parler ?  »


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
WorseThings * Walt Disney Life is not the reality
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: