Partagez | 
 
 
 

 Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre Isaac / Joséphine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
avatar
Charly
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


avatar ©️ baalsamine


Tout en marchant Jo' se mit à sourire derrière son gobelet en entendant Jacobs commencer à se justifier au sujet de ce qui venait d'arriver. Enfin sur le pourquoi de cette agression. Elle tourna son regard dans sa direction, son petit sourire toujours sur les lèvres et répondit : « -je pense sincèrement que ça ne me concerne pas. Vous faites bien ce que vous voulez avec qui vous voulez. » Elle prit une gorgée et ajouta : « -alors je ne vois pas pourquoi vous êtes en train de vous justifier au près de moi. » Qu'est ce que ça pouvait bien lui foutre ce qu'elle pouvait penser de lui ? De réputation, tout le monde savait que le docteur Jacobs emmerdait bien comme il faut ceux qui pouvait médire dans son dos. Enfin, cela la faisait sourire toute de même. Ce qui était le plus drôle c'était qu'ils ne se connaissaient pas. A croire qu'il voulait faire bonne impression sur elle !

« -et oui, pauvre homme… Mais si elle va chercher ailleurs, c'est sans doute qu'il lui manque quelque chose chez elle. Peut-être que la violence de son mari vis à vis de vous les aura rapproché. Qui sait… » Dans le fond, elle s'en foutait royalement. Elle avait toujours eu du mal à comprendre ce genre de comportement. Si vous ne vous sentiez pas bien avec l'élu, autant mettre un point final à la relation plutôt que de tout gâcher avec de l'adultère. C'était vraiment un manque de respect pour la personne. Mais ce n'était que son point de vue.

Jo se mit à rire lorsque Jacobs posa à nouveau la fameuse question au sujet de son prénom. Son rire ricocha sur les murs du couloir en un son heureux. « -vous pensez vraiment que je vais avoir le temps de répondre cette fois-ci ? Attendez... » Elle fit silence et stoppa sa marche comme dans l'attendre que quelque chose se produise subitement. « -ah non visiblement vous avez quelques secondes de répit, ou alors vous avez mit votre téléphone en silencieux. » Un sourire accompagna cette réflexion alors qu'elle passait devant lui pour entrer dans le cafétéria. Mais son visage changea pour une grimace et elle rétorqua : « -vous êtes sérieux ? J'ai vraiment une tête à m'appeler ainsi ? » Limite c'était vexant. Certes son prénom n'était pas moderne mais tout de même.

Le docteur Read prit un muffin au trois chocolat, et elle fit un signe de la tête à Jacobs pour lui dire merci. Il était galant et semblait avoir de bonnes manières… Elle en prenait note. Puis elle avança de quelques pas, et sourit à nouveau : « -vous avez une très haute opinion de vous même non, pour croire que tous le monde vous épis du coin de l'oeil et murmure dans votre dos. » Cette fois-ci son sourire était un peu plus malicieux. « -les gens peuvent bien dire ou penser ce qu'ils veulent, personnellement je m'en fou, et je ne crois pas qu'un café et quelques minutes de parole échangées signifient : il se la tape c'est certain ! » Elle leva les yeux vers le ciel tout en souriant avant d'aller s’asseoir à une des tables.

Elle croisa les jambes après avoir déposé son gobelet et son muffin. Puis elle dit enfin : « -Jo'. » Elle laissa passer quelques secondes et reprit : « -c'est comme ça que je m'appelle. Enfin Joséphine, mais Jo' c'est bien mieux. » Une nouvelle gorgée et la jeune femme sourit à nouveau : « -sérieux vous avez vraiment mit votre téléphone en silencieux ?! » Une boucher de muffin plus tard elle demanda avec un peu plus de sérieux : « -votre lèvres ça va ? C'est marrant, je vous imaginait pas à draguer dans les bars... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans ans et je vis à Manhattan, - New York. Dans la vie, je suis Chef de la chirurgie et je m'en sors Bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien pour d'autres.




avatar ©️ Manhattan Redlish


Cela faisait quelques années qu’Isaac était revenu dans sa ville natale, fleur au fusil, pour prendre la tête du service de chirurgie et cela avait été mal perçue par le personnel soignant dont certains, n’avaient désirer que ce poste depuis le premier jour d’internat. Alors bien vite, Isaac n’avait eu d’autres choix que d’amplifier son caractère difficile, se modelant une carapace qui devint, avec le temps, une seconde nature et qui lui coûta, en partie, son mariage. Mais, sans en savoir réellement la raison, il avait une certaine confiance en la jeune femme et c’était pour lui, l’occasion de laisser s’ébrécher cette carapace parfois difficile à porter. C’était la raison pour laquelle, Isaac s’était mis à se justifier. Et la réaction de sa collaboratrice le rassura. Alors que bien d’autres auraient souhaiter en savoir davantage sur cette histoire d’adultère, la jeune femme, quant à elle, ne comprenait pas la raison de cette justification et cela le fit sourire « Parce que, pour la première fois depuis que je suis arrivé ici-même, j’ai la possibilité de changer la vision que l’on pourrait avoir de moi » Répliqua-t-il avec simplicité avant d’avaler une gorgée de ce doux breuvage.

Isaac fronça les sourcils face à l’étude quelque peu sociologique de la jeune femme « Peut-être bien… Mais je ne serai pas présent pour le leur demander. Je ne souhaite pas me faire amocher une seconde fois, même si le côté Bad boy de ma lèvre peut séduire ». Mais la jeune femme n’avait pas tort… Son ex-épouse avait fini par franchir cette ligne, fatiguée de passer la nuit seule, fatiguée de l’attendre des heures à une table de restaurant pour fêter leur anniversaire de mariage. Cet homme avec qui, elle s’était finalement mariée, avait été présent alors que lui, ne l’était jamais. Il prit une gorgée de café pour oublier cette partie sombre de sa vie et poursuit sa marche en direction de la cafétaria.

Il eu du baume au cœur lorsqu’il entendit son rire franc et cristallin. Il venait d’être charmé en une fraction de seconde et cela le fit sourire. Ça lui faisait du bien cet instant de quiétude avec une inconnue qui ne le jugeait pas et qui semblait apprécier un tant soit peu sa compagnie « Il faut croire qu’ils arrivent à s’en sortir sans moi parfois et vous êtes mauvaise langue, il n’a pas sonné tout le temps » fit-il amusé avant de rire à son tour face à la grimace de son interlocutrice « Pas du tout ! Mais j’ai bien eu une patiente un jour qui se prénommé Celery alors vous savez, plus rien ne m’étonne de ces jours »

Isaac la laissa passer devant et paya le muffin que prit la jeune femme avant de s’installer avec elle dans un coin du self. Appuyé contre le dossier de sa chaise, il croisa les bras avec une certaine lueur de fierté dans le regard lorsqu’elle évoqua l’opinion qu’il avait de lui-même « En effet ! » il sourit « Vous savez bien que les chirurgiens ont un égo démesuré alors imaginez celui de leur chef ! » Il décroisa les bras et se rapprocha sur sa chaise « J’aime cette façon de penser et si cela peut vous rassurer, ils ne penseront jamais cela » avant d’ajouter bredouillant, en se rendant compte que sa phrase pouvait porter à confusion « Pas que vous n’êtes pas jolie. Vous l’êtes… Enfin non… Si… Vous êtes jolie, c’est certain mais… Attendez, je ne vous charme pas… Je dis ça de façon purement objective… Je disais juste que… qu’ils ne penseront juste jamais cela parce que je ne sors jamais avec un patient ou le personnel avec lequel je travaille et maintenant, je vais me taire » dit-il en baissant la tête, un léger sourire sur les lèvres et se passa une main dans la nuque, soudainement mal à l’aise.

Il releva les yeux vers la jeune femme, encore gêné et eut un franc sourire en entendant ce petit mot. Elle s’était finalement décidée à lui donner son prénom et il trouva que cela lui allait à ravir « J’ai une préférence pour Jo’ aussi. Mais Joséphine, c’est français. » et il disait cela en connaissance de cause pour être partie en France à l’hôpital américain de Paris durant trois ans.
Puis Isaac fronça les sourcils, étonné aussi de ne pas entendre son portable sonner. Il chercha alors le petit objet dans ses poches et c’est un portable à l’écran fracturé qu’il trouva. Il avait dû chuter dessus lors de son altercation « Eh bien le problème est réglé comme ça ! S’ils ont besoin, ils arriveront bien à me trouver » et posa le petit objet sur un coin de la table et prit une gorgée de café avant de poser ses doigts sur sa lèvre endolorie « Pas vraiment, mais c’est moins pire que mes côtes…. Pourquoi ça ? Vous m’imaginez draguer où ça ? »
A dire vrai, ils ne draguaient pas souvent dans les bars, mais les femmes éméchées semblaient être attirées par son regard perdu dans la vide au-dessus d’un verre de scotch de dix ans d’âge. Mais Isaac séduisait tout autant dans les bars que dans les cocktails mondains ou encore au sport. Mais ça la remarque de Jo’ l’intrigua et le faisait sourire. « Et vous êtes mariée ? Avec des enfants ? »




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Charly
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


avatar ©️ baalsamine


Jacobs soucieux du regard des gens et de ce qu'ils pouvaient bien penser de lui ? Cette réflexion avait fait sourire Jo presque avec tendresse derrière son gobelet. Elle ne le connaissait pas, seulement de réputation et des on dit de l’hôpital. Mais étrangement, comme souvent dans son travail d'ailleurs, il avait suffit de quelques mots pour qu'elle comprenne qu'il se cachait. Il y avait sans doute un homme totalement différent à l’intérieur. La question était pourquoi le cacher ? Jo le découvrirait sans doute au fils de la discussion.

Lorsqu'elle osa parler de la haute estime qu'il avait de lui même, celui-ci ne démentit pas. Ou bien cacha parfaitement son jeu. Cela la fit sourire et elle souffla ironiquement : « - et vous êtes un homme en plus de ça… ça place la barre très haut ! » Un sourire entendu pour lui signifier que c'était de l'humour et non pas un jugement venant de sa part.

Les mots qu'il prononça ensuite firent disparaître le sourire de Jo' pour laisser apparaître un haussement de sourcils. Qu'est ce qu'elle devait comprendre exactement ? Visiblement il venait de capter que ce qu'il avait dit était étrange ou mal placé alors il tenta de se reprendre, Plus il parlait, plus il était en train de s'enfoncer. Et plus cela faisait sourire la jeune femme. Aller savoir pourquoi elle trouvait ça charmant… Attendrissante… Mignon tout simplement. Elle répondit cependant : « -oui c'est sans doute mieux pour vous... » Elle détourna les yeux vers la fenêtre tout en buvant quelques gorgées. Il semblait mal à l'aise de s'être montré ainsi. C'était amusant.

Jo s'était alors décidé à lui donner son nom. Ce qui eut pour effet de le faire sourire à nouveau. « -exactement. » répondit la jeune femme en souriant, le regardant à nouveau. Elle revint sur le sujet du téléphone et le constat la fit grimacer avec humour. « -je ne disais pas que j'y ai déjà pensé avant aujourd'hui. Mais un homme comme vous, je l'imaginais plutôt usé de son charme et de son charisme plutôt que de profiter de femmes éméchée en mal d'amour ou de tendresse. » Elle pouvait parlé… C'était un mauvais résumé de ce que pouvait être les femmes qui passaient des soirées dans des bars. Jo' n'était pas en mal d'amour, et pourtant elle aimait aller prendre un verre ou deux lorsque son emploi du temps le permettait. Raccrocher la blouse blanche, mettre de côté son boulot pour quelques heures. « -enfin il n'y a rien de mal à passer du bon temps avec une inconnue. » Elle préféra avaler un morceau de muffin plutôt que de laisser la porte ouverte à des questions qui pouvaient s'adresser à elle.

Mais Jacobs voulait en savoir plus à son sujet. Et il n'y était pas allé de main morte. Directement le sujet vie plus que privée. Pourquoi éludé le sujet ou bien mentir. Elle leva sa main gauche et fit bouger ses doigts : « -pas de bague à mon doigt. Pas d'homme qui m'attends bien sagement chez moi. Et mes seuls enfants sont ceux dont je prends soins et aux quels vous m'avez délibérément arraché depuis déjà trop longtemps. » Elle avait jeté un coup d'oeil à son propre portable, et elle avait constaté que la pause avait assez durée pour ce soir. Alors Jo' avait avalé ce qui restait de son café d'un trait, en renversant la tête en arrière, se levant en même temps. Rien qu'un homme pouvait trouvé classe ou sexy. Juste du totalement naturelle.

« -c'était sympa, mais je dois remonter en pédiatrie. » Elle choppa ce qui restait du muffin et lança en s'éloignant : « -merci pour le muffin, j'vous souhaite une bonne fin de nuit. Mettez des petits pois congelé sur votre lèvre en rentrant, ça vous fera du bien. » La conseil encore plus classe. Puis sans un mot de plus elle quitta la cafétéria et jeta son gobelet dans la première poubelle venu en chantonnant. De toute façon que dire de plus ? Elle ne savait même pas pourquoi Jacobs était venue lui parlé. Mais elle avait passé un moment plutôt sympa. Ils travaillaient dans le même hôpital, ils se recroiseraient bien un autre jour.  
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans ans et je vis à Manhattan, - New York. Dans la vie, je suis Chef de la chirurgie et je m'en sors Bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien pour d'autres.




avatar ©️ Manhattan Redlish


Même si Isaac se posait encore la question de quelle mouche avait bien pu le piquer pour qu’il se mette à discuter avec une jolie inconnue, il devait tout de même bien avouer qu’elle lui offrait un répit qui lui était plus que nécessaire. Durant toute la durée de la conversation, Isaac ne pensa à rien d’autres que les différents sujets qu’ils abordaient. Pas de patient mort, pas de divorce compliqué, pas de somnifère mélangé à l’alcool… Tout cela avait été balayé d’un revers de main et cela, pour son plus grand soulagement. Son esprit était apaisé et cela n’avait pas de prix et cela se voyait sur le sourire qu’il arborait alors qu’elle évoqua l’égo naturel des hommes. Il devait bien avouer que la fierté de l’homme n’était pas qu’un mythe et il était le premier à l’admettre.
Puis, sans savoir réellement la raison de disgression, Isaac et son interlocutrice évoquèrent ses rencontres dans le bar, le soir et la remarque de la jeune femme le fit sourire en coin alors qu’il s’avançait un peu plus sur sa chaise « Vous trouvez que je suis charmant et charismatique ? Intéressant» Fit-il charmeur avant d’ajouter « Pour tout vous avouer, je ne drague que très rarement dans les bars. Ce sont les femmes qui viennent flirter avec moi et parfois, ça va au-delà du simple flirte » Mais la remarque de Jo l’intrigua « Intéressant… Bien des femmes auraient condamner ma conduite, mais pas vous… » et nota cela dans un coin de son esprit, telle une énigme qu’il souhaitait résoudre à de ces jours. Puis la jeune femme lui avoua n’avoir aucune attache sentimentale, à l’exception de son travail auquel, elle semblait confiée corps et âme. Il se recula sur sa chaise tout en acquiesçant et la salua d’un signe de main avant de rire lorsqu’elle évoqua les petits pois pour sa lèvre. Pas très médicale, mais ce n’était pas pour autant inefficace…
Isaac la regarda quitter la cafétaria et termina tranquillement son café avant de remettre son costume de chef de la chirurgie et retourner au dur labeur qui était le sien…


Les jours s’étaient écoulés et Isaac en était presque venu à oublier sa rencontre avec Joséphine. L’esprit embrumé par le travail le jour et les somnifères la nuit, il lui arrivait de ne plus réussir à réfléchir correctement et se cloitrer dans son bureau pour reprendre contenance au plus vite. La vie d’Isaac était rythmée par l’hôpital et c’était la raison pour laquelle certains de ses amis l’avait convié à une soirée détente dans un bar nouvellement ouvert. C’était ainsi qu’il s’était retrouvé dans un costume noir simple et une chemise blanche ouverte au col, cherchant son groupe d’amis du regard, tout en étant accompagné de la jeune femme qu’il ne savait plus vraiment comment il était parvenu à la convaincre de l’accompagner.
Isaac posa sa main respectueusement dans son dos pour la conduire jusqu’à la table qui leur était réservée et alors qu’il serra la main à chacun de ses amis, il fit les présentations « Messieurs dames, je vous présente Joséphine qui travaille à l’hôpital. Joséphine, je te présente : Tom qui tient un bar à deux rues d’ici mais qui préfère faire marcher la concurrence. Talia avec qui j’ai grandi et qui est éducateur spécialisé pour les adolescents difficiles. David qui est flic, tout comme Logan qui est un vieil ami » et fit un signe à la serveuse pour passer commande pour la petite bande et s’installa aux côtés de Jo, qui pourrait se sentir déstabilisé face à tout ce nouveau monde. L’interrogatoire commença rapidement avec Tom « Vous faites quoi dans la vie ? »
Isaac avait initialement prévenu tous ses amis que la jeune femme n’était qu’une collègue de travail, une subalterne de surplus. Elle n’était ni son amie, ni sa petite-amie, mais au moins, il ne serait pas le seul médecin dans la bande et d’une certaine façon, il savait que ses amis éviteraient de lui poser trop de questions personnelles en présence de la jeune femme. En d’autres termes, Joséphine était son garde-fou.
Et alors que la conversation était lancée, Isaac posa sa main dans le dos de Jo’ et approcha ses lèvres de son oreille pour qu’elle puisse l’entendre dans le brouhaha incessant du bar « Ça va ? » parce qu’après tout, c’était lui qui l’avait mis dans ce bar, auprès de gens qui lui était inconnu et Isaac ne souhaitait pas qu’elle soit mal à l’aise ou qu’elle s’ennuie tout simplement…





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Logan Kenway
J'ai 38 ans et je vis à Brooklyn, aux État-Unis. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien malgré tout.




avatar ©️ Redlish


Allongé dans l’herbe fraichement coupé de Central Park, les yeux clos, les écouteurs dans les oreilles, il fit abstraction du monde en action autour de lui. Aucun klaxon pour le faire sursauter, aucun hurlement d’enfant capricieux, aucun sifflement déplacé… Rien de tout cela n’atteignait le trentenaire allongé dans l’herbe… A l’exception du vibreur de son portable dans sa poche. Un long soupir s’échappa de ses lèvres et glissa sa main dans son jean afin d’y extirper le petit objet. La conversation fut brève, tout comme la pause qu’il s’était offerte. Un nouveau corps avait été trouvé dans un appartement de Manhattan et il était en charge de l’enfer. Les tueurs ne dorment jamais. Il se saisit de ses affaires et se précipita, en petite foulée, jusqu’à sa bécane qu’il enfourcha jusqu’à la scène de crime…

Une journée qui aurait pu se poursuivre paisiblement sans l’intervention de son supérieur. Logan avait fini pas claquer violement la porte du bureau et quitta le commissariat avec précipitation, souhaitant s’éloigner au plus vite de l’influence politique qui pesait sur son supérieur et par ricochet, sur lui-même. De toute façon, Logan était de soirée et pour une fois dans sa carrière, il comptait bien en profiter, quitte à se faire passer comme étant souffrant au petit matin si cela venait à être nécessaire.
Il rentra chez lui, salua Billy, son chat et se glissa sous une douche chaude pendant presque une heure. Oui, parfois il pouvait prendre autant de temps qu’une femme pour se préparer, mais ça ne le dérangeait aucunement. Logan fini par enfiler un pantalon de costume avec un pull en col rond. Décontractée, mais pas trop. Il se passa une main dans sa barbe de trois jours et se parfuma avant de monter en taxi, cette fois-ci. Logan ne savait pas s’il allait beaucoup consommer ce soir et ne souhaitait pas prendre son propre moyen de transport. Il avait ainsi la conscience tranquille et aucune responsabilité sur les épaules.
Logan salua chacun de ses amis et patienta avec eux, silencieusement, jusqu’à l’arrivée d’Isaac et d’une jeune femme dès plus ravissante. Il se mit à sourire à cette dernière lors des présentations avant de laisser Tom enclencher la conversation. C’était David et lui qui étaient flic à New York, mais c’était Tom qui menait l’interrogatoire. Cela fit rire les deux hommes alors que Logan avala une gorgée de sa bière « Excusez-le, Tom aurait dû faire flic mais il a raté les tests psychotechniques » remarque auquel Tom répliqua « Oui, j’étais trop intelligent pour la police de New York ». Logan lança un regard mi- noir, mi- amusé et se leva, tendant la main à Jo pour l’inviter à danser et cela sous le regard désapprobateur de Talia qui jouait, semblablement dans l’équipe d’Isaac mais le jeune homme avait pu comprendre qu’elle n’était qu’une collègue pour ce dernier et il ne souhaitait que danser « Une danse ? Je suis très bon danseur, meilleur qu’Izzy » tout en ponctuant sa phrase d’un clin d’œil et d’un sourire qui laissa apparaître ses jolis fossettes.



 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Charly
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


avatar ©️ baalsamine

Mais qu'est ce qu'elle foutait là ? Elle venait d’enchaîner douze heures de travaille, et voilà qu'elle venait de s'asseoir à la table d'un bar avec de parfait inconnus. Et pourquoi est ce qu'elle avait accepté l'invitation de Jacobs déjà ? Jo ne cessait de se poser toutes ces questions alors que d’extérieur elle affichait un parfait sourire enjouée. Non mais la pire des questions étaient : pourquoi était-elle venue ? Non parce qu'après avoir croisé Jacobs sur le parking alors qu'elle farfouillait dans son sac à main à la recherche de ses clés de voiture, qu'elle avait fait sortir du garage pour une fois, la jeune femme avait eut le temps de rentrer chez elle. Elle avait prit une douche pour se délasser de sa journée, puis elle s'était habillée pour l'occasion. Enfin si elle avait voulu changer d'avis, mais elle n'avait pas le numéro de Jacobs. Donc impossible d'envoyer un pauvre sms d'excuses bidons pour décliner. Et puis elle s'était regardée dans le miroir de sa chambre, avait penché la tête sur le côté et s'était dit pourquoi pas… Au final elle avait enfilé un slim, ainsi qu'un top noir. Des bottins avec de léger talons et une veste cintré par dessus, quelques touches de maquillage et voilà qu'elle était sortie de chez elle pour allé un taxi, cheveux détaillés.

Bon d'accord la main que Jacobs avait posé dans son dos lui avait procuré un léger frisson. La situation était étrange. Ils n'étaient que des collègues… Ils n'avaient pas plus en commun qu'elle et les autres amis du médecin. En gros ils ne se connaissaient pas. Enfin pas vraiment. Mais lorsqu'il l'avait présenté, la jeune femme avait reprit derrière lui : « -Jo' c'est largement suffisant. » Pas question que quelqu'un l'appelle Joséphine. Le dénommé Tom envoya directement la première question. Cela la fit sourire et étrangement elle se détendit en croisant le regard de Logan. « -c'est rien, je travaille à l’hôpital, en pédiatrie. » Pas question qu'elle balance tout de suite qu'elle était psy. Rester vague, c'était très bien.

Quelques secondes plus tard, Jacobs approchait son visage pour lui parler à l'oreille. Il était plutôt tactile ce soir. Enfin, elle ne préféra pas y accorder d'importance. Il ne s'agissait que d'une soirée, alors autant se détendre et en profiter. Elle n'était pas du genre à se faire des films ou à se prendre la tête. Alors elle lui adressa un sourire accompagné d'un hochement de tête positif.

Alors qu'elle portait son verre à ses lèvres, Logan tendit la main dans sa direction tout en se levant. Jo sourit plus amusé par le surnom qu'il venait de donner à Jacobs plutôt que par la demande. « -Izzy… » souffla Jo en adressant un regard pétillant de malice au médecin, qu'elle aimait taquiner il fallait bien l'avouer. Puis elle se leva en glissant sa main dans celle de Logan. « -avec joie ! » lança la jeune femme en souriant au flic.

Elle l'accompagna jusqu'à la piste de danse, se laissant entraîner et guider par le beau brun. La bar était en style vintage, passant du jazz mais également des vieux rocks. La brunette appréciait ce genre d'ambiance, bien mieux que des musiques à la mode. Sa seconde main se glissa dans celle de Logan et souriant toujours avec ravissement ils se mirent à danser sur le rythme de Jailhouse Rock d'Elvis. « -je ne suis pas une excellente danseuse de rock, je te préviens d'avance. » Oui le tutoiement était sortie directement, naturellement. Étrange étant donné qu'elle disait toujours vous à Jacobs.

Jo aimait danser, elle avait toujours aimé ça. C'était d'ailleurs un art qu'elle utilisait en thérapie avec les enfants. Cela permettait de laisser sortir beaucoup de chose, de ne plus penser à rien. Bien entendu comme toute danse qui s'exécutait à deux, son corps vint se blottir à plusieurs reprise contre celui de Logan. Jo ne perdait pas son sourire, riant même lorsqu'elle se trompait. Amusant de passer un moment avec quelqu'un que vous ne connaissez pas. Mais elle devait admettre qu'elle adorait ça.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans ans et je vis à Manhattan, - New York. Dans la vie, je suis Chef de la chirurgie et je m'en sors Bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien pour d'autres.




avatar ©️ Manhattan Redlish



Isaac avait toujours mis un poing d’honneur à ne jamais devenir ami avec le personnel soignant qui exerçait au sein de l’hôpital. Il ne souhaitait pas discuter de longues heures sur les patients qu’ils avaient pu avoir, sur ceux qu’ils avaient sauvés ou encore, ceux qu’ils avaient perdus. Lorsqu’il quittait l’hôpital, il quittait aussi la blouse qui allait avec et cela, même s’il était passionné par son travail. Mais, étonnement, ce soir, Isaac avait entrainé la jeune femme avec lui alors que pourtant, elle était, elle aussi, médecin et de surplus, sa subalterne. Peu importe, avait-il pensé lorsqu’il l’avait croisé quelques heures plus tôt. Il avait apprécié sa compagnie l’unique fois où elle avait croisé sa route alors pourquoi pas l’aider, elle aussi, à se changer les idées ?! Et de plus, Isaac savait pertinemment que ses amis sauraient la mettre à l’aise et ce fut le cas. En l’espace d’une fraction de seconde, ils se mirent à plaisanter avec elle. Isaac, soucieux malgré tout de son bien-être lui demanda si elle allait bien et son acquiescement le rassura alors il se mit à sourire et reprit une gorgée de scotch tout en retirant sa main de son dos.
Puis, Logan se mit à jouer les policiers charmeurs, avec son sourire et son humour auquel, peu de femmes résistaient. Mais ce qui l’interloqua davantage, c’est lorsque Jo’ prononça son surnom avec ce regard qui le fit sourire en coin. Isaac savait déjà qu’elle allait s’en servir contre lui dans l’avenir, mais ça ne le dérangea aucunement. Pour une fois, ça ne lui déplaisait pas que l’on se moque de lui. Il l’observa s’éloigner avec Logan sur la piste de danse et prit une nouvelle gorgée du breuvage brunâtre avant de tourner la tête vers ses amis qui le fixaient intensément, en quête de réponses « Un problème ? » et ce fut Talia qui se dévoua « Très jolie et charmante. Tu nous expliques ? ». Isaac jeta un bref regard en direction de la jolie brune et ajouta « C’est une collaboratrice. On a bu un café et elle a mangé un muffin. Je l’ai croisé tout à l’heure et je lui ai proposé de m’accompagner. Je ne sors pas avec le personnel de l’hôpital, tu le sais bien » rajouta-t-il avec conviction car c’était, en effet, le cas. C’était une règle à laquelle il ne souhaitait pas déroger car il devinait aisément, les conséquences que cela pourrait engendrer sur leurs carrières respectives. Talia fixa alors un instant Isaac, en quête d’un signe qui laisserait penser qu’il mentait, mais rien. Il était sincère alors elle acquiesça, sans pour autant être convaincu sur le long terme.
Isaac, quant à lui, jeta un nouveau regard en direction de Jo qui semblait se battre avec les pas de danse. Logan était un excellent danseur que ça soit sur un ring ou sur une piste de danse, mettant à l’amande la jeune femme qui semblait, malgré tout, s’amuser dans les bras du trentenaire. Il sourit. Elle passait une bonne soirée. Isaac termina son verra et en commanda un second « Dommage tout de même… Elle s’intègre bien et semble te supporter » Rétorqua Tom. Le chirurgien poussa un long soupir, se leva avant même qu’on lui apporte son verre et se dirigea vers le couple de danseur « Tu permets Logan ? » Demanda-t-il alors que la chanson venait de s’estomper pour laisser place à Aretha Franklin et sa chanson You Make Me Feel Like.

Isaac s’approcha légèrement de Jo sans se coller à elle, gardant ses distances avec la jeune femme, une main dans son dos et une autre tenant sa main. Si elle voulait se rapprocher, elle le ferait, mais il était hors de question pour lui de prendre les devants « Désolé de vous extirper des bras de Logan, mais j’avais besoin de m’éloigner de la table cinq minutes. Mais je suis sûr que Logan sera partant pour vous apprendre quelques pas de danse par la suite » Il lui sourit et ajouta « Merci… De m’avoir accompagné… Je vous en dois une, mais ne soyez pas trop exigeante » Ajouta-t-il avec humour « Mon égo d’homme est sensible » ponctuant ces quelques mots d’un clin d’œil.




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Logan Kenway
J'ai 38 ans et je vis à Brooklyn, aux État-Unis. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien malgré tout.




avatar ©️ Redlish







Logan était un danseur né, il avait l’habitude de passer certaines de ses soirées dans ce genre d’endroit pour y perfectionner son talent et il devait bien avouer que Jo n’était pas doué pour le rock, mais cela l’amusa plus qu’il s’en offusqua. Le trentenaire se plaisait à observer les faux pas de la doctoresse, et cette dernière semblait prendre du plaisir à profiter de ce petit moment de complicité avec lui « C’est ce que je vois ! Il va falloir que je te donne des cours particuliers parce que c’est une catastrophe » fit-il en riant, se moquant gentiment de sa partenaire. Un pas en avant, deux pas en arrière, elle revenait vers lui, se blottissant contre lui, son sourire toujours sur les lèvres, Logan était charmé. Puis la musique s’estompa peu à peu alors qu’Isaac vint les interrompre « C’était un plaisir Jo et tu m’en dois une Isaac » rétorqua-t-il après avoir déposé une bise sur la joue de Jo et se dirigea vers la table « Depuis quand Isaac danse-t-il ? J’ai raté un épisode ? » Tout en prenant une giclée de sa bière. Talia lui expliqua brièvement l’interrogatoire et cela lui fit froncer les sourcils « Je vois qu’il est toujours aussi susceptible… » il se retourna vers l’intéressé « Et toujours distant avec les femmes, quelles qu’elles soient », ce à quoi répondit Tom « Peut-être qu’il ne veut pas te casser la baraque »
Logan observa Tom, comprenant son sous-entendu. Il ne répondit rien car il n’y avait rien à répondre. Jo et Isaac… C’était le Ying et le Yang, la lumière et l’obscurité. Le policier se demandait encore comment il avait réussi à engager la conversation avec la jolie brune. Ils ne semblaient rien avoir en commun à l’exception de leur travail. Peut-être pensait-il cela parce qu’il était tombé sous le charme de Jo’, mais il connaissait aussi son ami depuis des années maintenant et il savait très bien l’homme qu’il était. Il avait été un observateur de la déchéance de leur mariage. Il avait vu de nombreuses fois son épouse pleurer après une énième dispute. Il avait vu aussi son ami se renfermer dans son travail lorsqu’elle avait été infidèle… Alors oui, Logan croyait son ami lorsque ce dernier avait expliqué que Jo n’était rien d’autre qu’une collaboratrice et qu’il en serait toujours ainsi. En ce qui concernait sa propre personne, le trentenaire n’était pas contre l’idée de revoir la jeune femme dans d’autres circonstances, ne serait-ce que pour en apprendre plus sur elle, mais aussi pour lui donner quelques cours de danse.
« Arrête de l’observer, elle risque de porter plainte contre toi lieutenant » Répliqua David, ce à quoi Logan répondit « Aucune chance, je suis trop mignon pour ça » tout en ponctuant d’un sourire exagéré ce qui fit rire l’ensemble de la table « Il danse aussi bien que moi ? » Demanda Logan lorsque Jo revint vers eux, taquinant ainsi Isaac « Izzy les fait toute craquer comme ça. Il les emmène sur la piste de danse. J’ai déjà essayé mais ça ne marche jamais pour moi. Un jour, il va falloir me donner ton secret ».




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Charly
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


avatar ©️ baalsamine

Mince… Ce type avait des yeux qui ensorcelait… La pression de ses mains, tout comme cette façon de caresser légèrement les tiennes en les lâchant… Ce sourire en coin et ces fossettes… Sans parler de sa barbe de quelques jours et de son parfum… Jo devait bien avouer que ce Logan avait un charme fou. Dans le genre qui pouvait vraiment lui plaire. Enfin, ce n'était pas en une soirée ou en ayant échangé trois mots et quelques éclats de rires qu'on pouvait se faire une idée précise de quelqu'un… Non… Oui… Rrr…

Alors qu'elle riait à nouveau parce qu'elle venait de marcher sur les pieds de son si charmant cavalier, Jo se mordit la lèvre inférieur en souriant. « -je t'avais prévenu ! » lança-t-elle alors qu'il la rapprochait de lui au rythme de la musique. « -catastrophe ?! Exagères pas quand même ! Tu es toujours en vie ! » Un sourire, un rire, quelques pas de plus. Elle se sentait bien, légère et totalement à l'aise de se ridiculiser ainsi.

Le king laissa la place à un grande diva et à une chanson que Jo aimait particulièrement. Elle n'avait cependant pas imaginer que Jacobs viendrait danser, enfin surtout avec elle. Elle fut d'autant plus surprise de baiser que Logan posa sur sa joue. « -aucun souci de vous excusez pas… Isaac. » Après tout il l'appelait bien Jo'. « -Izzy c'est sans doute un peu trop intime... pour le moment... » A nouveau elle le taquinait bien entendu. Un léger froncement de sourcil tout de même lorsqu'il expliqua que sa venue était pour se défiler de ses amis.

Laissant une respectable distance entre Jacobs et elle, Jo souffla comme horriblement déçue : « -moi qui pensait que le motif de votre venue était la jalousie pure et simple… » La sourire qui illumina son visage après ces quelques mots donnait les explications qu'il fallait. De l'humour bien entendu. « -vous ne me devez rien du tout. » Cette fois-ci elle était sincère et sérieuse. « -laissez moi deviner... » Jo plissa les paupières et souffla à nouveau : « -vous avez eu droit aux questionnaires des amis concernant la femme que vous avez inviter ce soir. Ils veulent savoir s'ils y a quelques choses entre vous et moi ? » Au regard d'Isaac elle sourit et ajouta : « -classique… Vous voulez qu'on leur donne matières à discuter ? » Aller savoir pourquoi elle aimait lui parler ainsi, avec un ton léger. Peut-être pour l'aider à porter le poids qu'il semblait avoir sur les épaules à longueur de temps.

Lorsque la chanson toucha à sa fin, elle laissa sa main dans celle de Jacobs et l’entraîna hors de la piste pour rejoindre ces amis. Jo avait délibérément gardé la main du médecin dans la sienne. Juste pour voir les regards. Elle reprit sa place, et cette fois-ci laissa sa liberté à Jacobs. Son sourire toujours sur les lèvres elle répondit à Logan avant de saisir son verre : « -il doit avoir moins mal aux pieds que toi c'est certain. »

Jo haussa les sourcils derrière son verre de bière. « -craquer ? Parce que tu penses que Jacobs et moi ? » Elle jouait les idiotes pour remettre à sa place Logan. Jo n'aimait pas qu'on la pousse dans les bras de quelqu'un. Les gens étaient libres de choisir s'ils voulaient ou non s'engager. Pas besoin d'intermédiaire. « -on travaille dans un hopital mais c'était pas Grey's anatomy. Faut pas croire que ça s’envoie en l'air de partout et avec tout le monde. Faudrait déjà en avoir le temps… » la belle brune regarda Isaac et ajouta : « -de toute façon si ma mémoire est bonne : jamais avec des collègues. » Il en allait de même pour elle.

Jo posa son verre et enchaina sur sa lancée : « -ça fait un peu cliché non ? Un homme célibataire qui ramène une jeune femme en soirée. Et hop hop hop. Ce que j'veux dire c'est que toi t'es flic, et toutes les nanas ne tombent pas sous ton charme parce que tu portes un flingue et une plaque ? » Elle reprit une gorgée de sa bière et conclue en souriant : « -et puis il ne faut bien plus que ça pour me faire craquer. » Son regard avait appuyer un peu plus en disant cela. Elle n'avait rien contre lui, elle voulait juste dissiper les mal entendus ou ce qu'ils pouvaient imaginer.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Manhattan Redlish
MESSAGES : 90
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue



Logan Kenway
J'ai 38 ans et je vis à Brooklyn, aux État-Unis. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien malgré tout.




avatar ©️ Redlish


Logan commençait à véritablement apprécier la compagnie de la jeune femme et remercia intérieurement son ami de l’avoir emmené avec lui. Ainsi, il passait une agréable soirée et en excellente compagnie « Oui, mais je ne peux pas en dire autant de mes orteils». Logan était de nature taquine et Jo ne semblait pas déplaire ce côté-ci de sa personnalité. Puis, Isaac les sépara pour prendre la relève. C’était donc tout naturellement que le trentenaire revint auprès de ses amis, non sans jeter quelques œillades à l’encontre de la jolie brune, ce qui n’échappa pas à ses amis. Mais le policier fronça des sourcils en voyant Jo gardait la main du chirurgien dans la sienne tout en revenant vers eux. Avait-il sauté une étape ? Alors, pour s’en assurer, il se montra taquin à l’encontre de son ami, mais ce fut Jo, qui à son grand étonnement, lui répondit avec une franchise qui ne l’étonna guère. Dès la première remarque de la jeune femme, le policier plissa les yeux quelque peu, cachant maladroitement son désarroi face à la question de cette dernière. Il haussa alors les épaules, mais avant qu’il ne puisse prononcer le moindre mot, elle renchérit, faisant ainsi rire la table, à son exception. Pourquoi défendait-elle ainsi Isaac ? Ils n’étaient même pas amis… Étrange pensa-t-il. Concentré sur les paroles de Jo’, il réussi à répondre à la jeune femme concernant le fait que c’était un atout de porter une plaque et une arme pour draguer « Et bien tu serais étonnée de voir que ça fait son effet ! Et elles ne tombent pas sous mon charme à cause de ma fonction mais juste à cause de son sourire et de mon regard perçant » Rétorqua-t-il tout en affichant un franc sourire, comme pour démontrer ce qu’il avançait. Il se recula sur sa chaise, sa bière entre les mains, ignorant les regards de Tom, Talia et David qui se fixaient tour à tour sur lui, Isaac et Jo et ajouta « J’ai comme l’impression que l’on a touché un point sensible… » Il haussa les sourcils, comme s’il était fier de ce qu’il avançait et avala une gorgée de sa bière, la terminant par la même occasion et fit signe à la serveuse de lui en apporter une autre. Talia décida de couper court à la conversation « Et comment avez-vous fait la connaissance d’Izzy ? Enfin, comment vous vous êtes retrouvés à lui parler ?! » Talia connaissait le quarantenaire comme sa poche et savait aussi qu’il n’était pas du genre sociable avec ses collaborateurs.
Logan se leva et proposa « Jo, tu fumes ? » car c’était le cas du trentenaire. Enfin, non, pas vraiment. Il fumait une fois de temps en temps et là, c’était surtout l’occasion pour lui de s’excuser en privé à l’encontre de Jo. Il se rendit dehors et inspira l’air frais de ce milieu de soirée et alluma sa cigarette qui le fit tousser longuement. Ok, il n’avait vraiment pas l’habitude de fumer !





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre Isaac / Joséphine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» Le soleil ne se lève que pour les audacieux (ft Leeven)
» Najim - Le soleil brille dans le regard de celui qui le regarde - UC
» Décors Moria et Autres.
» Le soleil brille, temps idéal pour promener...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: