Partagez | 
 
 
 

 Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 300
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Même si Elliot tentait d'adoucir la chose et de présenter ses moments de faiblesse comme peu graves et plutôt comme des marques de courage, il est difficile d'entrer ce genre d'idée dans la tête d'un homme de presque quarante ans qui a toujours été fort, toujours celui en contrôle et qui se tient droit. Difficile de lui permettre de lâcher prise alors que lui-même a du mal à se l'autoriser, alors que les pleurs de la veille avaient déjà été beaucoup pour lui et qu'il ne croyait pas pouvoir en supporter plus. C'était là de bien sages paroles, mais Vince avait du mal à s'y faire, à les voir comme tel et les accepter comme tel. Il savait au moins qu'il pouvait se reposer sur Elliot, compter sur lui pour le soutenir dans les épreuves et ne porter aucun jugement, mais être disponible pour l'écouter. Il le lui prouvait d'ailleurs à nouveau, en prenant sa main et l'incitant à le suivre jusqu'à ce qu'ils se retrouvent assits sur le lit de Vincent, porte fermée et seule la lumière sur la table de chevet ouverte, les laissant dans un brin de pénombre.

Le silence fut long. Pendant les premiers instants, il se contenta de doucement déposer sa tête contre l'épaule d'Elliot et ne rien dire. Il cherchait un peu de support cette fois physique, prenait un moment pour respirer et mettre de l'ordre dans ses idées. Puis enfin, enfin ... Il commença à parler. « I can recall when my life took a drastic turn. I know exactly when things started to go bad. My wife and I, we were happily married. I had a great job, she had hers, and she was pregnant. A boy. We wanted to name him Evan. She .... She lost Evan. Two weeks before the end of the pregnancy. » sa voix se faisait plus chargée, les émotions remontaient, le même deal que la veillet encore une fois, il était incapable de tout retenir et écrasait son ego pour laisser aller. « The day before, we did some tests, everything was fine, we listened to his heartbeat, we looked at the echos, he was a healthy baby boy. The day after, he was dead. The doctors didn't know what happened ... they said it does, sometimes. Its a mystery. It broke us ... and it started all that crap in my life »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Il avait prit toute les précautions, s'assurant que la porte était bien fermée et ne mettant pas une lumière trop forte qui allait le mettre un peu plus à nu comme dans les fameux interrogatoires stéréotypés. Il lui laissa tout le temps du monde, lui donnant un peu de douceur qu'il cherchait. Un bras qui passait doucement dans sa chevelure jusqu'à temps qu'il se décide à parler, retombant doucement dans son dos par la suite. Il lui donna toute son attention, tentant d'être ce pilier pour le soutenir du mieux qu'il le pouvait. Empathie ou Sympathie, il ne savait plus, mais son petit coeur avait mal à le voir comme ça, sans compter toute le reste de son histoire. La source même en fait, qui avait fait débouler tout le reste. Cet événement qui pouvait si aisément briser un couple, voir même une partie de nous même.

Il ne fut pas bien long avant qu'il ne le serre bien fort dans ses bras. Il comprenait un peu mieux, pourquoi il gardait tout ceci pour lui. Il sentait cette lourdeur, cette douleur qui devait sans le moindre doute l'habiter à chaque jour, qu'il tentait désespérément d'oublier. " I'm so sorry Vincent... For your lost. " Perdre un enfant tant voulu devait être une épreuve bien terrible, on se remettait en question, on se demandait ce qu'on pouvait bien avoir fait pour mériter tout ceci, ou si ce n'était pas un signe qu'ils seraient des terribles parents. Tant de chose, rien pour aider le moral. " It's not easy at all, I can understand that... But how do you feel? What's on your mind? Did you ever talked about it to anyone? Your wife? " Il le martelait un peu de questions, certes, mais il voulait le pousser à dire ce qu'il avait sur le coeur, sans prendre le temps de trop réfléchir, dans le but de le comprendre, de l'aider un peu mieux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 300
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Elliot le soutenait comme il savait si bien le faire, avec cette main dans ses cheveux qui ne manquait jamais de lui faire un peu de bien, ne serais-ce qu'un petit baume d'un instant sur ses plaies. Il ne s'ouvrait jamais de cette façon, mais pourtant le garçon semblait avoir le don de le faire parler, de ce qui n'allait pas, de ce qu'il cachait et refoulait à l'intérieur et qui lui faisait mal sans qu'il n'ose l'avouer à qui que ce soit. Sa petite exception, dans bien des sens il faut dire; car il n'avait jamais auparavant eu une expérience comme celle de la veille, avec un autre homme. Jamais avant Elliot. Ce gamin chamboulait son existence.

Et le bousculait actuellement de toutes ses questions, mais Vince ne l'avait pas dit, avait toléré ce bousculage et avait tenté d'offrir des réponses, car il semblait comprendre que c'était pour son mieux qu'Elliot le faisait parler. Car c'était l'occasion de tout extérioriser ce qu'il avait sur le coeur. « I tried talking about it with my wife, but it never really worked ... It was a bit taboo ... She didnt wanna talk, she wanted to forget, but we obviously couldn't ... So we were easily irritated, and we fought a lot, and it wasnt working ... and by the time she wanted to talk about it, I was done, I was lost and it was I who didnt want to anymore. Because I had been suffering for too long, and it was just easier by then to just repress it ... »

Il l'avait fait, pendant si longtemps. Pendant ce qui lui avait semblé une éternité, il avait tout refoulé, pour elle, il avait fait semblant que tout allait bien car c'est ce qu'elle semblait désirer, mais rien n'allait bien, il accumulait et souffrait en silence et le tout avait explosé. Il n'avait plus envie de rien, plus envie de leur vie à deux, de son boulot qu'il trouvait de plus en plus chiant, n'ayant plus l'énergie mentale pour le faire ... Il était parti. Et le voilà, en miettes encore une fois devant son assez nouveau coloc. « I feel all kinds of things ... I feel terrible that I left her like that, but I feel so angry that she left me with my pain because she refused to deal ... She only thought about herself... and Im so, so tired ... all that pain, in my chest, its taking up so much energy ... but I guess being here with you helps, its a different dynamic, and for once I actually feel like doing something ... that job, that Kyle offered, I actually wanna do it, I feel like it, and its such a relief ... that I can still feel nice things ... »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Elliot espérait ne pas l'avoir trop brusqué, de ne pas être allé trop loin, maintenant qu'il prenait le temps d'un peu mieux réfléchir. Trop tard, après ses paroles. Mais heureusement pour lui ce ne fut pas la catastrophe. Il avait pris le chemin qu'il avait tenté de lui faire prendre, de manière un peu forcée, poursuivant son histoire, l'aidant grandement à comprendre un peu plus encore. Parfois quand la vie se décidait à vous tomber dessus, c'était avec le poids d'une colonie d'éléphants. Bien entendu il comptait bien taire cette comparaison.

Il se contenta plutôt de soupirer, doucement, démontrant sans le savoir, cette lourdeur qu'il ressentait avec le récit. Un moment de silence, le temps d'analyser tout ceci et il comprenait la fuite. Il ignorait lui-même ce qu'il aurait fait dans une situation pareille, lui qui lorsqu'un problème se pointait, avait ce besoin de tenter de le régler le plus rapidement que possible ou du moins, le comprendre. " It's not easy at all... To keep it all to yourself, in your soul and heart, because you couldn't do otherwise. " Certes, il y avait les millions de il aurait pû soit en parler à un autre, aller consulter, etc, mais l'heure n'était pas aux solutions du passé mais au présent. Ce qui avait été fait était fait, et Elliot tentait plutôt de l'aider à avancer, à être un peu plus en paix avec lui même. " You needed a break ..."

Ce pauvre homme, encore réduit en miette, la culpabilité se pointant chez Elliot. " I'm sorry... You need a break and I just push you to talk about it. Maybe you weren't ready, maybe you needed more time... But I'm glad you find a little peace in here, with us. " Il comprenait un peu mieux, à sa manière du moins, cette ignorance de savoir combien de temps il allait rester. Et bien merde, lui qui s'attachait déjà comme un petit con, sans qu'il puisse s'en empêcher ni comprendre complètement ce que la vie essayait de lui envoyer. Il comptait bien prendre soin de lui, relevant doucement sa tête pour essuyer doucement ces larmes sur son visages. Il lui offrait le même regard de désir que la veille, mais avec cette touche plus profonde d'impuissance qu'il ressentait face à lui. Il aurai aimé, faire partir cette douleur, mais savait bien qu'il n'avait pas ce pouvoir. " Maybe you should take your time and talk to her when you're ready... It's the best thing you could do, and you kown you'll have to do it one day or another. " Un simple sourire en coin, bien bref, et il ne chercha pas plus à poursuivre le chemin de la conversation avec d'autres questions.

Il s'occupa plutôt de doucement le pousser pour que son dos rencontre le matelas, qu'ils s'installent un peu plus confortablement. Car il ne comptait pas le laisser comme ça, lui procurant un petit moment plus relaxant, pour calmer ses peines et ses douleurs, se collant contre lui pour lui donner un peu d'affection. Et parce qu'il en avait grandement envie, lui aussi, il ne se le cacherait pas. " How are you feeling, right now ? "
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 300
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Oui, il avait besoin d'un break. De son passé, certes, de toutes ces souffrances qui l'accablaient sans les opportunités pour s'en libérer. Il avait besoin d'un break, mais pas d'Elliot et de ses questions, bien qu'elles faisaient remonter toutes sortes d'émotions plus ou moins agréables en lui. « Don't be sorry ... I wouldnt talk if I didnt want to ... I don't think I could ever be ready for this, so no I wasn't, but its good to finally talk about it ... » Il aimait beaucoup d'Elliot qu'il soit si compréhensif, qu'il prenne le temps de l'écouter et qu'il sache quand reculer un peu et mettre un petit terme aux questionnements et aux révélations difficiles. Il savait même à quel moment il fallait intervenir pour le réconforter physiquement, pour sécher ses larmes et lui tirer un petit et bien mince sourire reconnaissant, un regard tout doux. « I should ... But you'll have to push me a little when the time comes » parce qu'il n'aurait peut-être pas le courage d'aller lui parler, et aurait besoin d'un peu d'encouragement.

Vincent se laissa doucement pousser sur le dos, adoptant une position un peu plus confortable en remuant un peu pour finalement être parfaitement bien, laissant Elliot se coller comme il le désirait. Parce que la position ne le dérangeait pas, parce que la chaleur lui faisait du bien, et c'était un peu comme un câlin mais en position couchée, right ? Il le réconfortait, il lui démontrait du soutien. Mais ce soutien lui donnait de plus en plus chaud, et il ne trouvait pas de réponse claire à la question posée. Comment il se sentait ? Vidé. Exténué émotionnellement. Bien, malgré tout, confortable. À l'aise, avec lui. Perdu, un peu. Tout ça en même temps. C'était éprouvant. Il n'aurait su le formuler, mais son coeur avait quelque chose à dire à sa façon, son instinct semblait vouloir exprimer la même chose, aussi ce n'est pas une réponse en mots qu'Elliot obtint à sa question, mais plutôt un geste bien doux. Des doigts contre sa mâchoire, et des lèvres contre les siennes. Sans alcool et sans surplus d'émotion actif. Juste comme ça, dans la tranquilité post-crise.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Malgré les mots, Elliot se sentait tout de même mal, prenant les parts de ses responsabilités dans l'état d'âme de Vincent. Il n'en serait pas là sans son intervention. Ses pensées avaient été juste, ce qu'il avait dit pour le réveiller de sa manière de faire tout aussi bien, mais ça ne l'empêchait pas de ressentir une pointe de culpabilité. Un sourire avait réussi à percer à travers tout le reste, car Vince avait reconnu que certes, il avait remonté de la douleur, mais ça lui avait fait du bien d'en parler.

" I'll do it, don't worry about it. And if you need me to, you can ask me. " Il était certes bon pour pousser aux bons moments, mais peut-être aurait-il besoin de lunettes de temps en temps aussi. C'était bon de le rappeler, tout comme de lui faire savoir encore une fois qu'il pouvait être là pour lui. Il suffisait de demander, simplement. Il croyait bien avoir suffisamment fait ses preuves depuis son arrivée, en lui montrant sa nature, et certainement un peu plus. Ce petit plus qu'il n'arrivait toujours pas à mettre en mot, préférant le vivre. Cette attraction du premier regard, son besoin de s'occuper de lui lorsqu'il n'allait pas, de prendre les occasions qui se présentaient pour profiter de sa chaleur. Il ne s'en faisait pas plus que nécessaire avec tout ceci, plutôt en paix avec les choses inexplicables de la vie. Il préférait les vivres plutôt que de tenter de les comprendre. This little man was so damn wise.

Il profitait des occasions, mais savait en provoquer aussi. Il y avait toujours le petit risque du refus, mais qui n'était nullement présent en cet instant. Il était bien, et n'aurait rien contre rester bien confortablement là. Pour un temps indéterminé. Rester tranquille comme ça, sur une bombe, il doutait de ses capacités à tenir si longtemps. Mais hey, c'était de la faute à Vincent et ses parents, pas la sienne. Il se contenta de rester concentré sur l'attente de la réponse, de rester dans la banalité de la conversation.

Ou pas.

Des doigts qui se glissaient sur sa mâchoire, un geste doux contre ses lèvres. Un peu de surprise, mais elle ne dura pas longtemps pour qu'il se laisse aller dans le mouvement. Une tranquillité qu'il laissa vivre un moment, trying to keep it cool. Éventuellement, il chercha plus, son corps se collant d'autant plus contre celui de l'homme, poussé par ce désir de fusion, ses baisers plus chargés devenu passion, une main qui avait rencontré la nuque pour approfondir le tout. Un forme de transe de laquelle il se réveilla, des paroles doucement ravivées, qui lui fit ralentir la cadence, qui lui fit lui rappeler la conversation de ce matin. Un contacte rompu, un air adorablement coupable. " Sorry...I forgot... " Il ne voulait pas le chambouler d'avantage, le pousser un peu plus dans son néant. Il retient la suite de ses dires, qu'il aurait aimé lui dire. I just can't help it.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 300
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, vous pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vincent ne pouvait pas se plaindre, il avait initié le mouvement. Il avait créé cela pour lui-même, mû par un instinct qu'il ne saurait expliquer clairement. S'il voulait blâmer quelqu'un, il n'y avait que lui. Elliot ne faisait que répondre, que poursuivre sur la même lancée que lui, en y mettant peu à peu sa propre énergie, ses envies et désirs. La chaleur augmentait tranquillement, mais se mit ensuite à diminuer, puis s'arrêta brusquement. Parce qu'Elliot était une petite merde parfois dans sa douceur et sa compréhension, parce qu'il lui arrivait de faire chier quand il était raisonnable et que Vincent ne voulait pas l'être; peu importe ce qu'il avait dit ce matin.

Son air coupable, Vincent voulait le faire disparaitre.il avait grogné un peu à ses mots, ne le gratifiant pas d'une réponse en mots, retournant simplement à la charge contre ses lèvres. Avec plus d'énergie et d'enthousiasme de sa part cette fois-ci, avec ce besoin de se fondre un peu plus au garçon, de déclencher la passion chez celui-ci pour qu'il la décharge sur lui en retour. Il s'était emparé de ses mains, les avait ramenées à son torse, les guidant contre lui. Peut-être bien qu'il appréciait beaucoup Elliot. Peut-être bien qu'il avait seulement besoin de répondre à des besoins fondamentaux, des envies... Peut-être bien qu'il aait besoin de la chaleur et de l'amour qu'Elliot lui témoignait. Peut-être bien un peu des deux. Dans tous les cas, il lui laissait sentir l'effet qu'il lui faisait encore une fois, semblant les guider sur une pente glissante, mais n'en ayant rien à faire. Au diable les potentiels regrets, Elliot lui faisait du bien, et il serait fou de s'en passer.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Un grognement. Il s'était fait grogner dessus et Elliot ignorait complètement sa signification. Il n'eut pas besoin d'attendre bien longtemps pour savoir qu'il était question d'insatisfaction de l'homme, d'une manière sans mot de lui dire de se taire et de laisser tomber ce qu'il avait bien pu dire ce matin. Et il comptait bien sagement l'écouter, en grande partie car c'était tout autant ce qu'il voulait, mais sa sagesse l'avait poussé vers Vince plutôt que lui-même. Il avait bien compris le message, et ne comptait pas refaire la même erreur.

L'homme n'eut pas besoin de plus d'effort pour allumer la passion chez lui, la participation de retour bien rapidement. Ses mains qui cette fois prenaient un peu plus leurs temps de découvrir ce corps taillé à la perfection. Il pouvait bien perdre la tête avec lui, il n'avait absolument rien pour déplaire ou le rebuter, bien au contraire. Il sentait bien vite la chaleur l'envahir, le désir le prendre de plein fouet plus il découvrait ce torse. Il avait bien sentit celui de Vincent, lui offrant le même traitement en moins de deux avec les pouvoirs de sa jeunesse. Avec cette petite touche d'impatience aussi. Un petit recul pour qu'il se débarrasse de son propre haut, un nouveau rapprochement pour ne pas le délaisser trop longtemps.

Il avait déclenché le Elliot de la veille, sans gêne, qui se permettait de faire ce que bon lui semblait sans demander la moindre permission. De toute manière, Vincent pouvait le manhandle comme il le voulait hein. Ses mains avaient changés de cap, et son corps aussi, il se trouvait en dessous désormais, l'homme le surplombant de sa présence. Des doigts qui s'étaient glissés directement sur la peau, sous le vêtement to grab these curves. Il lui avait fait de la place entre ses jambes, émettant une pression pour unir leurs deux bassins dans le but ultime de leur procurer un peu de plaisir et aussi de lui donner un petit avant-goût de ce qu'il voulait. La veille c'était bien, mais cette fois il désirait plus, ne faire qu'un avec lui.

Ce pourquoi il le laissa en plan pendant un bon 10 secondes maximum, partit vite fait dans sa chambre pour chercher le nécessaire. Soit de quoi éviter de faire tout ça à froid. Il comptait bien prendre les choses en main, sachant bien la nouveauté pour Vincent. Un petit murmure pour lui dire sous un ton tout à fait koshon " I'll show you what you're missing... " pour avoir vécu 38 ans de sa vie avec des femmes. Il pouvait bien parler, mais enfin, il savait bien que ce n'était pas la même chose. D'autant plus encore cette différence selon les individus. Mais lui, ce doux petit Elliot qui semblait si adorable, ne l'était peut-être pas tant que ça. On pourrait bien croire qu'il aurait ce côté plus patient, massage, et compagnie. Mais non pas le moindrement. Car en moins de deux Vincent était bien dos contre matelas, complètement nu, avec un Elliot égal à lui, bien installé contre son ventre. Il s'était emparé de ses doigts, ayant ce talent caché pour les induire de lube d'une manière particulièrement invitante. " You can have me, but you'll have to work for it first... " Il guida le premier doigt, laissant comprendre la préparation qui était de mise. He have a girlfriend after.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 300
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Si Vincent avait obtenu ce qu'il désirait par cette passion plus grande mise dans les baisers, et les mains d'Elliot passant avec plaisir contre son torse, il n'avait franchement aucune idée encore de tout ce qui l'attendait. Il aimait l'embrasser, ça c'était sûr. Il y avait quelque chose de différent qu'avec les femmes, quelque chose d'un peu plus rough et si doux pourtant à la fois, mais une certaine passion différente, une intensité qu'il pouvait se permettre un peu plus sans avoir la crainte de le brusquer, et il y avait décidément quelque chose de sexy à la pilosité faciale qu'il n'avait jamais vraiment reconnue avant, parce que se frotter la barbe soit-même c'est une chose, c'est banal, mais frotter un peu celle de la personne que l'on embrasse à pleine bouche, c'est pas du tout pareil, c'est un tout autre niveau de wow.

Le jeune s'était relevé soudainement et avait quitté, le laissant là comme un con pendant quelques longues secondes avant qu'il ne revienne avec tout le nécessaire pour répéter les activités de la veille ... ou pour innover. Parce qu'à suivre le mouvement, les vêtements se perdaient bien rapidement, de façon assez intégrale, et il n'y avait pas nécessité d'autant de nudité pour une bonne petite occupation à la main, l'innovation devenant plus vraie à ses yeux. Ce serait du jamais fait encore. Du nouveau par-dessus le nouveau pour lui, mais son coeur débattait non pas d'appréhension, mais plutôt d'excitation à l'idée de découvrir, à l'idée d'aller plus loin encore ... c'était ridicule, c'était franchement une mauvaise idée, mais il n'arrivait pas à s'en empêcher. Il y avait une connexion particulière avec Elliot, connexion qui lui avai tiré de nouveaux grognements rauques à la demande, qui avaient aidé à guider le chemin de ses doigts bien gentiment en territoire inexploré.

Pour un homme qui n'avait jamais fait ça, Vincent savait plutôt bien s'y prendre. Il était particulièrement doux, prenant son temps pour bien faire la chose, explorant d'abord d'un doigt en long et en large avant d'y introduire un deuxième, poursuivre l'exploration, puis y aller gentiment de mouvements en ciseaux. Il était un peu fasciné, en fait, par la capacité de ce foutu muscle de s'étirer comme ça. Son autre main tâtait un peu mine de rien une fesse, c'était une prise pour mieux le tenir et effectuer la préparation, si si. Comme il ne savait pas trop il en fallait à quel point, de cette préparation, il laissa le loisir à Elliot de l'arrêter lorsqu'il jugerait que c'était suffisant; valait mieux trop que pas assez, au final.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Il n'avait aucune idée de la suite non plus, ce pauvre Vincent. Enfin on dit pauvre, mais il ne l'était vraiment pas, ce n'était pas comme s'il passait le pire moment de sa vie, bien au contraire, on le sait tous bien ici. Le Elliot d'hier était bien, mais celui de ce soir était bien différent. Plus intense, avec une idée derrière la tête et un désir plus grandissant encore. Il savait ce qu'il faisait, et savait aussi vers quoi il s'en allait. Vincent avait au moins cette chance de découvrir avec une personne qui était déjà passé par là. Ce petit jeune qui au bout du compte aimait tout le monde, et savait se débrouiller pour y trouver son compte d'un côté comme de l'autre.

Et en cet instant même il le trouvait, tranquillement mais surement. L'homme avait compris le principe, n'ayant pas besoin de plus d'instructions et sachant se débrouiller à merveille. À merveille car Elliot le lui faisait bien comprendre avec son souffle et ses petits sons appréciateurs. Il le laissa faire certainement un peu plus que nécessaire, juste pour être bien certain, évidemment. Tssk. Il en avait gentiment profité pour se mouvoir un peu quand même, poursuivant ses tests, purement scientifique alors que sa main s'emparait de nouveau de la petit bouteille pour la suite des choses. Bien enduire la source de son désir, plus concentré sur lui que sur la fonction de sa tâche. Question de bien réveiller le désir à son maximum. Un air assez coquin s'affichait désormais sur son visage, alors qu'il enlevait les doigts, qu'il laissait le tout bien tranquille.

C'était bien trop facile de plonger dans la suite, les mains d'Elliot trouvant place contre le torse de monsieur alors qu'il lui offrait tout un regard. Il débutait par un frottement mais sans jamais que l'union ultime ne se produise. Le salopard. C'était comme promener son enfant sans cesse devant les portes de Disney Land sans jamais y entrer. Un voix chaude qui vint se joindre à eux, la pire d'entre toutes. " What is it that you want? " ce petit rire mielleux à la con. Qui ne fut pas bien surpris de sa réponse. Il jouait avec le feu quand même. Un homme bien plus vieux, qui vivait sa première expérience, qui avait certainement l'habitude de mener ces dames. Et il se mangea un refus, se faisant dire Oh no boy you won't make me beg Im a goddamn grown man. Son petit rire de retour, ses mouvements qui ne cessaient pas. " Didn't I just tell you that you gotta work for it ? Fine then, I guess we'll have to do with that... " Il ne comptait absolument pas, lâcher le morceau. Il se pencha pour lui murmurer à l'oreille de quoi pousser le petit jeu un peu plus loin. " You could have me... Make me your little puppet and take me in all the ways you could've dreamed of. But that's your choice." Damn son. Where's the cute little Elliot ? Long gone my friends.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» OOPS ! Terra Mystica
» *Oops* It's me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: