Partagez | 
 
 
 

 Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Pigeon



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vincent n'avait pu retenir le nouveau rire à la vue de l'air d'Elliot alors qu'il réalisait, alors qu'il détalait comme un lapin pour aller chercher en moins de deux exactement ce que Vincent avait demandé, et même plus. En voyant tout ce qu'il avait ramené, l'homme avait sourit, mais à la question, il avait simplement levé un doigt pour lui faire signe d'attendre, et était lui de même parti chercher quelque chose. Une serviette, qu'il avait ramenée de la salle de bain, se rassoyant sur le divan et la plaçant sur ses genoux, étendue au possible pour courir le plus de surface, notamment sur le divan. Pas de problème de salir quoi que ce soit maintenant, et beaucoup plus de facilité; parce que sa petite protection, c'était chiant, il faut se le dire. « Come on now, sit down here » en tapotant ses cuisses, l'incitant à s'asseoir sur lui en lui faisant dos, Vincent l'attirant doucement contre lui et posant un petit baiser contre sa nuque.

Ses mains s'affairèrent alors à doucement baisser ce qui recouvrait Elliot, d'abord le jogging et puis ce qu'il y avait en-dessous, passant une main sous ses fesses pour l'inciter à se soulever pour aider à descendre le tout plus bas le long de ses cuisses. Clairement, il savait ce qu'il faisait, alors qu'il y allait d'un peu de lube et commençait de longs mouvements lents de sa main. Certes, il ne l'avait jamais fait pour quelqu'un d'autre, ne s'était toujours occupé que de lui et savait ce que lui-même préférait, mais ignorait complètement ce qui ferait plaisir à Elliot. Se disant qu'il découvrait au fil, il commença par les bases, par les classiques, changeant les vitesses et la pression plus ou moins grande, y allant à pleine main, puis simplement au creux du pouce et de l'index en s'attardant plus vers le haut en petits mouvements rapides. Il avait ajouté un peu plus de lube, le glissement était aisé et messy, c'était carrément cochon comment il se donnait sur lui avec énergie, comme il aimerait pour lui-même, s'arrêtant un petit instant en ralentissant de beaucoup le rythme comme pour le tenir juste on edge, le torturer un peu et y prenant un malin plaisir, avant de réaccélérer à nouveau, y donnant cette fois tout ce qu'il avait dans le poignet, jugeant qu'il l'avait suffisamment fait attendre comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 440
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Pigeon



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Vincent semblait savoir ce qu'il faisait, et pas qu'un tout petit peu. Il avait du patienter un peu, mais en le voyant revenir et s'installer il en était bien persuadé. Il lui donna sa confiance, ayant ce petit sourire en coin et ne pouvant s'empêcher son petit commentaire. " Looks like you're about to do a magic trick... " Ce qui en un double sens, pouvait si aisément l'être avec des jeux de mots douteux de baguettes magiques. Hum. " Et comme tout bon assistant, I'll do what you ask me. " Charmant petit coquin celui-là.

C'est exactement ce qu'il fit, le laissant le guider, dans la position, une petit frisson venant faire son apparition suite au baiser contre sa nuque. His hot spot, trahis par les pores de sa peau, mais bien aussi par l'envie, le désir qui montait, l'anticipation de la suite. Le début ne lui déplaisait guère, des mains contre sa peau qui s'occupait de lui créer un courant d'air. Après cette attente, c'était aussi un peu normal que tout ce qui était toucher, ne vienne le chercher. L'appréhension qui montait un peu plus, alors qu'il savait la suite qui approchait et un premier son de soulagement qui franchis ses lèvres. That was good, and that was only the beginning. Il prenait son temps, et c'était bien parfait pour lui, pas question de se débarrasser vite fait, du moins pas pour lui.

Le traitement qu'il subissait était certainement un bon point de plus pour Vincent. S'il ne savait pas ce qu'il aimait bien rapidement, il sut que sa manière de faire, Elliot l'avait adopté. Des petits sons sans retenues, encourageant, mais qui en même temps en voulaient plus. Une main avait fini par s'accrocher au divan, l'autre plus aventureuse étaient venu chercher un contact humain, de celui d'une nuque, passant une main dans cette chevelure alors que son corps se collait un peu plus contre Vince. Les sensations étaient fortes, lui coupant le souffle, ce qui était en soit, un bon signe. Cette voix qui se chargeait à la perfection de démontrer tout le plaisir qu'il pouvait bien lui procurer, tout en tentant de garder une certaine retenue par la faute des quatre murs fins qui pouvaient bien les couper du reste du monde, un peu trop près. La vie dans un appartement avait aussi ses désavantages. Il y avait ce petite quelque chose d'adorable dans ses tentatives de rester silencieux, car il n'y arrivait pour la plupart du temps, pas très bien, un petit gonflement d'égo pour monsieur ici présent au besoin.

Comme dirait l'expression il n'y alla pas de main morte. Mais aussi savait prendre soin de lui de plus d'une manière, sachant varier les plaisirs de temps à autre. Il avait sentit la fin, tout près, des petits indices qui ne trahissaient pas, en prime de cette petite agitation du corps d'Elliot. Mais il avait ralenti, et en un réflexe on pu entendre ce grognement, ce petit how dare you silencieux, malgré que le tout lui avait permis pendant une fraction de seconde de reprendre un peu son souffle et un brin ses esprits. Et alors qu'il avait prit la sage décision de se laisser faire tout le long, au bout d'un moment il alla chercher son besoin devenu en ce moment bien précis, bien vital pour lui. Des mouvements de bassins qui faisaient comprendre qu'il voulait remédier à cette lenteur, que cette torture avait duré assez longtemps et qu'il ne voulait plus qu'un chose et c'était d'atteindre son but. Tout en beauté d'ailleurs, et pas juste un peu, plutôt bien messy, plutôt représentatif de son appréciation.

Il avait le souffle court, prenant un moment pour retomber sur Terre, complètement dans les vapes. Il n'avait fait que marmonner un petit truc, se forçant à peine pour articuler. " Having a lot of experience in that domain isn't a bad thing at all... "
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Pigeon



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vincent avait bien vite compris qu'Elliot appréciait le traitement, tous ces sons l'indiquant bien, et cette main venant s'accrocher à ses cheveux ne lui donnant qu'un indice de plus, lui tirant un petit rire chaud, un petit sourire bien charmé à la vue du garçon qui perdait toute contenance sous son toucher. Il avait passé sa main libre à l'intérieur d'une cuisse dénudée, s'y accrochant un peu en poursuivant ses mouvements jusqu'à la toute fin, continuant un peu le temps de bien le finir avant de bien tranquillement le relâcher. Monsieur s'affaissait contre lui, marmonnait des paroles quasi incompréhensibles qui avaient fait rire Vincent, alors qu'il utilisait la serviette pour tranquillement bien nettoyer le tout, enlever toute trace de leurs activités, tout le surplus de lube y compris.

Il termina en remontant les vêtements de monsieur afin de le recouvrir de nouveau et le rendre décent, ne faisant cependant rien pour le repousser, se contentant plutôt de passer de la position assise à couché en entraînant Elliot avec lui. Il se retrouva ainsi étendu de tout son long sur le divan, ayant placé un coussin derrière sa tête en guise d'oreiller, trop drainé pour même songer à bouger plus loin. Il n'avait pas repoussé le jeune homme, l'avait même gardé contre lui, ne disant pas un mot et fermant simplement les yeux. Exténué, le pauvre. Il n'avait plus l'âge pour veiller aussi tard, ou tôt devrais-je dire, il frôlait la quarantaine, ça vous fait ça, vous verrez lorsque vous y serrez. Votre corps ne vous suit plus.

En moins de deux, il dormait. Bien confortable, l'esprit enfin vide de toutes ces angoisses qui l'empêchaient de dormir un peu plus tôt, le corps relaxé et l'entièreté de son être bien détendu. Le tout dura ainsi jusqu'au matin, dans un sommeil paisible et sans rêves, son esprit trop vidé pour avoir ne serais-ce que l'énergie pour s'activer à ce point. Le réveil fut doux et tranquille, un petit rayon de soleil qui devenait agaçant, car ils étaient après tout dans le salon et non pas dans une chambre. Pendant de longues minutes encore, il garda les yeux fermés, profitant de quelques derniers instants de repos, prenant conscience de tous les contacts contre son corps. Un poids qui n'était pas particulièrement familier, son esprit lui jouant des tours, imaginant quelqu'un d'autre, ses doigts un peu confus ayant le besoin d'aller vérifier, et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent contre le torse d'Elliot, tâtant son torse comme en quête de reliefs qu'il ne trouvait pas. Et c'est peut-être bien à cet instant, que son esprit s'affola et qu'il figea, ses muscles soudainement devenus de pierre.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 440
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Pigeon



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Toutes fonctionnalités typiquement humaines avaient quitté Elliot, ce dernier devenu plutôt une masse molle et inutile. Heureusement que Vincent était là pour prendre soin de lui jusqu'au bout, et ne le laissa pas sécher et se démerder avec le reste. Il appréciait, l'ayant remercier mentalement sans que les mots ne soient clairement prononcés comme ils auraient dû l'être, encore une fois en marmonnement à peine articulés. Une autre fois, peut-être, car oui, il espérait fortement que l'expérience se reproduise, sans remords. Il en aurait peut-être le lendemain, nous verrons bien. Pour le moment, le pantin se laissait faire, pas contre finir là sur le divan. Nope. Not at all. Le temps de se recharger un peu, un petit 5 minutes...

Le pire mensonge qu'on pouvait se dire à soit-même lorsqu'on était raide mort. Il était K.O. en moins de deux, à dormir profondément et sans le moindrement bouger d'un poil. Son corps travaillait pendant la nuit pour lui faire comprendre que s'il changeait de place, soit il rencontrait le sol, ce qui était désagréable, ou soit sa tête allait aussi en chemin rencontrer la table basse, ce qui était potentiellement dangereux et bruyant, en plus d'être désagréable.

Mais la roche au petit matin, redevint éventuellement humaine à sentir que quelque chose avait changé dans son entourage. Plutôt cocasse comme transformation, car le contraire se produisait chez Vincent. La cause ? Le tâtement premier, le changement de solidité. Drastiquement moins confortable. Son corps plus conscient avait émis un son, se retournant simplement pour que les mains de Vince finisse par toucher son dos. Un petit homme à la recherche d'un peu plus de chaleur, sa tête se lovant dans le cou de monsieur, venant peut-être bien d'empirer un peu le cas sans le savoir. " What's wrong babe...? " Il était encore dans les vapes le pauvre, pas trop certain encore de savoir à qui il parlait. Vous savez, lorsque vos pensées parles avant la réflexion et l'analyse première de votre cerveau. Si tel avait été le cas, il aurait gentiment supprimé le petit qualificatif. Too late.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Pigeon



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Ses mains continuaient de tâter, mine de rien, alors que son cerveau se remémorait les évènements de la veille. Alors qu'il sortait de sa noirceur et de son brouillard pour être pleinement dans l'ère de la conscience et réaliser qu'il avait merdé. Qu'il s'était mis les pieds dans une situation bien délicate, et qu'il ignorait désormais comment s'en sortir. D'autant plus lorsque le corps bougea entre ses bras, ses mains rencontrant un dos alors qu'un visage adorablement perdu dans ses restes de sommeil se présentait à lui. Elliot quémandait en prime de l'affection, venant se lover un peu plus contre lui, sa tête dans son cou étant déjà un peu envahissante, mais ces mots prononcés, et plus particulièrement ce terme bien précis utilisé pour le désigner, allumèrent une petite lumière d'alarme dans sa tête et n'aidèrent en rien son cas. Sans vouloir le brusquer pour autant, il tenta de se redresser un peu, entraînant doucement Elliot avec lui pour le redresser lui de même dans une position plus assise. « Elliot ... Listen, uh ... crap... » Il ne pouvait pas lui dire ça juste comme ça, non ?

Il ne voulait pas le blesser. Il savait pourtant que c'était inévitable en soi, mais il tenait à ce garçon, mine de rien. Il était un peu son roc, en quelque sorte, lorsque les choses allaient mal. Il lui avait démontré toute sa patience, son ouverture et sa douceur la veille lorsqu'il était venu lui apporter des biscuits, venu le sécuriser dans un moment de crise. Il ne pouvait pas le perdre instantanément comme ça, pour un malentendu, pour des ... évènements qui n'auraient pas dû arriver ... « There is something I need you to understand ... Last night, what happened ... It can't happen again, Im sorry . It shouldn't even have happened at all, I mean you're a young guy with everything in front of him, Im this older dude who was being all lost and clueless and you wanted to help, to make me feel better, and I took advantage of that. This isnt meant to be. I'm not even ... I'm not even gay » Il passa ses mains contre son visage, frottant un peu ses cheveux, puis cette petite barbe à sa mâchoire, poussant un profond soupir. Il savait qu'il le blessait ... Même malgré sa tentative d'employer le ton le plus doux possible. « You have to understand the timing isnt right. I have too much bullshit in my past and in my present, Im confused and Im not ... disposed for this. It wouldnt be fair to you, and right now, its too much for me »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 440
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Pigeon



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Bon, il voulait carrément se lever, pas de temps de plus pour relaxer dans le divan, il l'avait rapidement compris. Il n'avait pas vraiment eu le choix non plus, à sentir son corps bouger. Il se frotta doucement les yeux ne comprenant le sérieux de la situations que lorsque le petit discours de Vincent débuta. Il avait tout de même bien pressenti, qu'il devait bouger de là, le faisant en prenant plutôt place à ses côtés et attendant en silence.

Son pauvre cerveau qui devait tout capter si tôt le matin et si brutalement. Ce fut plutôt son coeur qui capta quelque chose en premier, que hier avait été sa seule et unique chance, et qu'il n'y en aurait pas d'autres. Terminé. Il devait mettre un trait sur lui au marqueur noir permanent. Ses sourcils qui s'étaient bien vite froncis, n'attendant au final rien de plus que des excuses si peu recherchés. L'histoire de cet âge, qu'ils n'étaient pas sur le même chemin, voir qu'il n'était pas gay du tout. Il s'était retenu de lui dire well tell that to your dick eh. mais son expression mécontente suffisait peut-être bien à faire passer ces mots sous silences.

Il faut dire autant la veille il l'avait fait sentir de la plus merveilleuse des manières, aujourd'hui c'était bien le contraire. Il ne s'y attendait encore moins aussi tôt ce matin. Mais la suite vint calmer un peu plus son air, comme si Vincent s'était enfin décidé à lui dire les véritables raisons, et non pas cette merde première. Comme quoi il y avait moyen avec lui de communiquer, sans qu'il ne ressente le besoin de gagner à tout prix. " It's alright, I can understand. Bad timing in your life, and all. But please don't decide for me what I want or feel like. That's my part, don't use it as an excuse or anything like that okay? You can just be honest with me next time, just like you did with that last part. " Ouvert d'esprit, mais il lui laissait malgré tout comprendre qu'il n'avait absolument rien avalé de la première partie. " I don't wanna put you in a situation you don't want. But... What if it gets better in your life at one point? " Hopes, a lot of them. Il ne voulait pas croire que la veille n'avait absolument rien signifié, que Vince aurait préféré que rien ne se passe. Il voulait bien croire la faiblesse, mais une fois celle-ci passé, il s'était quand même offert pour s'occuper de son cas, sans qu'il le ne coince pour se faire.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Pigeon



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vince avait bien remarqué la petite frustration ou du moins l'agacement chez Elliot, notamment par son froncement de sourcils bien prononcé, qui s'était cependant adouci au fil de ses paroles. Il semblait avoir bien rattrapé la chose en mentionnant les raisons un peu plus véridiques, un peu plus profondes pour lesquelles il mettait actuellement les freins, et il assistait encore une fois à toute la sagesse du plus jeune. Il ne lui donnait qu'une raison de plus d'avoir confiance en lui et de l'apprécier, pour cette maturité dont il faisait preuve, ce qui en même temps le mettait un peu mal à l'aise par rapport à ses dires précédents. Il est vrai qu'avec cette grande maturité, peu importe son âge, Elliot n'était pas un enfant et était en mesure de faire des choix réfléchis, de savoir ce qu'il désirait ou non dans sa vie; il n'avait rien des jeunes typiques de son âge qui sont encore profondément immatures. C'est un peu honteux qu'il baissa un peu la tête, frottant sa nuque d'une main. « I know that, Im sorry ... You've proved me plenty enough already that you're brillant and mature, and we can talk about stuff like grown men ... Sorry. I guess I freaked out a little, I didnt know how to put it ... I do a lot of that recently, freaking out, I'll try and work on that »

Elliot s'essayait malgré tout gentiment à poser une question emplie d'espoir, à laquelle Vincent eut d'abord un petit sourire, certes gêné et un peu mal à l'aise, car elle ramenait à son esprit des images très vives de la dernière nuit ... mais une réponse, il n'en avait pas à lui donner. C'était trop difficile de se projeter si loin, et dans quelque chose de si nouveau et différent. « I honestly don't know. Right now, its hard to imagine life getting better at all, so its even harder to make plans for that future better life. I'm not saying no, but Im not saying yes. Im saying we'll see. I was serious about the gay thing, I've never been involved with a guy and that's real new. It ... kind of scares me a little  ... It's nothing against you. You just gotta understand that Im almost fourty and in one night, you made me question everything I used to take for granted. The only thing I was sure of anymore was my sexuality, and now ... now I don't know where Im at, and I don't know where I'll be at in the future. We'll see ... okay ? »

Il eut un petit sourire, tentant de le réconforter malgré tout en lui pressant doucement une épaule, l'attirant brièvement à lui pour un petit baiser contre son front, prenant la peine de murmurer un « Last night was great for me too. Don't doubt it » avant de se lever et annoncer qu'il faisait à déjeuner. Des crêpes avec des fruits, pourquoi pas. Il avait clairement une aisance dans la cuisine, il avait l'air passionné et cela se voyait. Aucun mal à nourrir ses trois garçons, et lui-même, bien que cela fasse beaucoup de bouffe. Il y allait même avec un peu de présentation un minimum fancy, clairement il allait mieux que la veille, était bien reposé et de meilleure humeur. Quelque chose s'en venait cependant un peu gâcher son bonheur, un petit nuage noir planait au-dessus de sa tête apparemment, car on cogna à la porte alors qu'ils étaient en train de manger. Vincent n'avait même pas eu à se proposer pour y aller, monsieur gentil et serviable en personne s'était levé -oui, Elliot comme d'habitude- pour aller ouvrir, et tomber face à face avec une femme. Dans la trentaine avancée, bien et proprement vêtue, lui offrant un sourire de dents bien blanches. Elle avait l'air bien sympathique, saluant le garçon et s'excusant de sa présence subite un matin comme ça, mais ne se présenta par contre pas, et demanda si c'était bien ici que Vincent habitait, et si elle pouvait lui parler. Oh well shit.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 440
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Pigeon



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Elliot n'avait pas cet air fier d'avoir compris et d'avoir mis le doigt dessus, mais plutôt heureux que tous deux commencent un peu plus à se comprendre. Il savait que ça ne serait pas facile, que certainement devrait-il lui souligner ce genre de chose de temps en temps, compte tenu que Vincent passait un moment difficile. Il ne connaissait personne, et qu'il le veuille ou non, il avait l'apparence d'un petit jeune, à qui on ne pouvait pas tout dire non plus, car la maturité n'était pas là, ni complète. Bref, les choses avaient été mises au clair pour ce point. " Hey it's altight, don't worry. "

Mais malgré tout, il avait des lacunes, bien évidemment, gardant cette naïveté et espoir un peu moins ternis par l'âge et l'expérience au travers de la vie. Pour lui c'était facile la réponse, mais il ne réalisait peut-être pas encore toute la complexité de la chose. Il était loin de vivre la même chose que lui après tout. Deux univers différents, un besoin d'entendre pour un peu mieux comprendre et analyser les choses. Il réalisa que trop tard que sa question avait été idiotement posée en fait. L'évidence qu'il n'aurait rien par la faute du néant qui entourait l'homme. Et plus les paroles coulaient et plus il se sentait mal. Assez pour qu'il rompe le contacte et vérifie que le plancher était bel et bien beau sous ses pieds. " I'm... I'm sorry... I didn't mean to make it worst. " Because it did to his eyes. Qui lui faisait réaliser que le merveilleux pouvait être vu comme le pire chez un autre. Qui lui faisait voir en fait qu'il avait peut-être bien détruit son dernier point de repère, aussi bête soit-il. Une chose dont il n'avait pas de besoin, mais qui s'était quand même mangé dans la tronche la veille.

Vincent avait eu le don, de venir apaiser son petit mal être du moment. Un petit geste, un dernier baiser et des murmures qui vinrent rallumer cette petit flamme dans son regard. Ça n'avait pas été entièrement négatif, un petit sourire venant renaître sur ses lèvres. Il le laissa tranquille pour la suite des choses, ne se contenta que de l'observer un brin se diriger vers la cuisine. Il en avait profité après un court moment pour préparer une bonne tonne de café pour la gang qu'ils étaient, avant d'entendre cogner à la porte. Dans un automatisme il s'était levé, avec un point d'interrogation au visage surtout. Qui pouvait bien venir à cette heure-là. Il avait beau tenter de voir au travers, il n'y voyait pas grand chose. Et il n'était pas vraiment le genre méfiant non plus, ouvrant bien grand et patienta la suite. Bien polis quand même, il avait offert un sourire et une salutation de bon matin, avec ce petit may i help you. Et son regard l'analysa de haut en bas, avant que son petit sourire ne disparaisse et qu'il ne comprenne que le séjour de Vincent venait peut-être bien de terminer aujourd'hui. C'était bien certainement sa femme, sans le moindre doute. Un petit plissement de sourcils venait de naître sans qu'il ne le réalise encore complètement.

La tentation de se croiser les bras et de l'obliger à au moins faire preuve d'un peu de politesse et se présenter était plus que forte. Mais allez savoir où ce jeune trouvait cette sagesse de se taire et de la laisser entrer. Il n'avait pas retenu par contre le commentaire ou était-ce l'annonciation pour au moins avertir Vincent. " Your wife came to say hi, Vince. " Peut-être bien qu'il en voulait incontrôlablement à l'homme aussi. Primitif, mais il savait ne pas l'écouter et comprendre que ce n'était aucunement de ses affaires. Qu'il n'était pas en son pouvoir ni en son droit de se mêler de tout ceci et l'empêcher d'entrer. " Do you want some coffee m'dam? " tout polis, au moins il arrivait à passer outre ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Pigeon



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vincent ne savait pas ce qui l'attendait alors qu'on sonnait à la porte, alors qu'Elliot allait ouvrir. Il s'était simplement appuyé au comptoir, se servant une tasse de café pour bien accompagner le déjeuner, dans cette grande ignorance que tout serait chamboulé dans quelques secondes à peine, tout juste quelques instants et ... Elliot de retour, avec un air bien mécontent, ses sourcils froncés, avec l'annonce plutôt brutale qui figea Vincent sur place. Il avait bien vu juste en assumant l'identité de la femme, et Vince aurait pourtant souhaité de tout son coeur qu'il se trompe, que la femme qui suivit bien tranquillement et arriva dans la cuisine ne soit pas la bonne. Il était encore figé lorsque la demoiselle accepta bien gentiment la tasse de café, se réveillant de sa stupeur à cet instant en lâchant un « No need » bien senti et définitif, s'avançant pour s'approcher et presque s'interposer entre Elliot et sa femme. « Why are you here ? » apparemment pas dans les meilleurs termes, à en juger par son ton poli, mais froid. La femme ne semblait pas rebutée par cette attitude, esquissant une mince tentative de sourire. « You left so fast, and- » « Im not coming back »

Okay, il y avait un froid dans la cuisine. La femme avait froncé les sourcils, ne semblait pas comprendre pourquoi, comment il pouvait dire une chose pareille, comment il pouvait ne serais-ce qu'envisager rester dans un endroit pareil, ce petit appartement un peu minable avec ce gamin et peut-être d'autres gamins en prime ... « But Im your family. We're married » et Vincent avait quelque chose à dire à cela, qui réchaufferait sans doute le petit coeur d'Elliot « We're getting divorced. Don't pretend we're not. Just because you're not signing the papers doesnt make us okay. These boys are going to become my family » un petit regard vers l'arrière, vers Elliot, avant qu'il ne se retourne vers sa femme et ne l'attrape doucement pas l'épaule pour la conduire vers la porte, sortir avec elle question de poursuivre cette conversation en privé. Bien que plus rien ne pouvait être clairement entendu, le ton monta, le tout dura un moment avant que Vincent ne rentre dans l'appart, seul cette fois, l'air sombre lorsqu'il vint chercher sa tasse de café désormais tiède et en prendre une longue gorgée. Il y avait de l'agacement dans son regard, mais aussi peut-être bien de la tristesse, et ces toutes nouvelles pensées plus sombres devaient tourner dans sa tête à nouveau ...

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 440
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Pigeon



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Elliot avait tenté d'être un minimum sympathique avait la demoiselle, mais Vincent avait décidé que ce n'était pas nécessaire, loin de là. Il faisait un peu frisquet tout d'un coup. Il ne savait plus trop s'il devait ou pas, penchant au final pour le côté de l'homme, bien évidemment.

Bien entendu, il écoutait, mais était plutôt en retrait, se contentant de sa tasse de café et d'observer, laissant un peu d'espace à tous les deux. Au final, c'était le pole nord, Elliot tenant sa tasse comme s'il essayait de se réchauffer un peu, alors qu'évidemment ce n'était que mental tout ça, que l'atmosphère. Il ne comptait pas dire quoi que ce soit, ni verbalement, ni son visage malgré le fait que well c'était bien clair tout ça. La pauvre quand même, il n'avait pu s'empêcher de le penser, malgré qu'il ne sache absolument rien de la situation.

Un petit regard, et il se senti définitivement de trop. Mais hey il était chez lui hein, il ne pouvait faire autrement, quoi qu'il aurait bien pu quitter pour sa chambre tiens. Trop tard, ils étaient partis pour l'extérieur, et il se contenta d'attendre en buvant tranquillement son café. C'était un peu le malaise à son retour, Elliot ignorant totalement s'il devait dire quelque chose ou non, ou plutôt lui laisser son air et son petit moment de tranquillité. Pour au final se dire que s'il avait envie d'en parler, il le ferait. Il avait attendu qu'il redépose son café pour le lui enlever de là gentiment, préférant lui en faire un tout frais mine de rien. " Cold isn't really good, except if it's his purpose. " Comme au Tim, le cappuccino glacé, si délicieux. Il prit place pour le déjeuner, bien tranquille, " Thanks for the breakfast. " Un petit sourire pour essayer de ramener un peu de chaleur. Sans rien pousser de plus, se disant aussi qu'à ce point, Vince savait qu'il pouvait lui parler aux besoins. Du moins il espérait que ce qu'il lui avait demandé la veille, de ne jamais aller nul part n'était pas dû à son petit moment de faiblesse et qu'il n'avait pas oublié. " I'm glad you do the cooking, it's pretty good. " ce n'était pas dit pour être tout doux et gentil et ça se voyait bien. " You could teach me some time? If you want to of course. "

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» OOPS ! Terra Mystica
» *Oops* It's me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: