Partagez | 
 
 
 

 Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Sa réaction n'avait pas particulièrement plu au gamin, même qu'il avait percu le froncement de sourcils et s'était un peu éloigné en le relâchant lorsqu'Ellio manifesta une tentative de se défaire de lui. Il arqua d'ailleurs lui de même les sourcils d'incompréhension en remarquant enfin l'enfant dans les bras d'Elliot. What the hell ?

Apparemment qu'il ne fallait pas offusquer Elliot en mode maman, celui-ci ne leur accordant pas plus d'attention et fuyant presque à sa chambre avec la petite, sans doute pour l'installer pour un bon gros dodo. Vincent ne semblait pas bien chaud à l'idée. Peut-être bien parce qu'une partie de lui éprouvait une forme de jalousie ridicule face à la réaction d'Elliot, cette façon qu'il avait eu de repousser ses insécurités pour plutôt s'occuper de la petite, n'adressant même pas le fait qu'il était rentré beaucoup plus tard que prévu, sans donner de nouvelles. De quoi mettre Vince un peu de mauvaise humeur, lui faisant croiser les bras et se détourner jusqu'à ce qu'Elliot revienne. Un peu de meilleure humeur cette fois. De quoi aider Vincent à se calmer un peu lui-même, soupirer et s'asseoir à ses côtés au salon.

« I get it, you know ... Emergencies ... Im sorry, I just, I was worried about you and not having any news, it ... I guess I know now how you felt when I left for a while, so I can't really complain, can I ... » Il se frotta un peu la nuque avec un soupir, avant d'esquisser un mince petit sourire. Il comprenait, même s'il n'avait pas aimé l'attente, il lui pardonnait aussi facilement que cela parce qu'il aurait été stupide de lui en tenir rancoeur. « Her mom's probably gonna manifest herself ... Maybe something happened to her, or to someone around her, we don't know ... Its probably gonna all get back to normal tomorrow »

Il se leva alors, s'étirant un peu, ce qui laissa son t-shirt remonter gentiment pour exposer un peu de peau nue à Elliot avant de retomber doucement. La fatigue embarquait, maintenant que le stress et l'adrénaline diminuaient, et il ne désirait plus qu'aller se coucher. Il songea d'ailleurs un instant à gagner sa propre chambre, alors qu'il avait pourtant une certaine habitude de dormir avec Elliot ... la petite l'effrayait un peu, à vrai dire. Le rendait insécure. Pas qu'il n'osait vraiment l'avouer, et encore moins prendre l'initiative de faire chambre à part pour cette raison. Mais une fois au lit, avec le bébé dans la chambre, le sommeil ne semblait décidément pas prêt de le gagner.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Son mode maman était bien sérieux, du moins, tous le découvraient un peu sous ce nouvel angle, avec un réel bébé et non pas des adultes qui avaient simplement la paresse de s'occuper d'eux-même. Il y avait un être fragile, d'autant plus en cet instant alors qu'elle se retrouvait sans maman auprès d'elle, avec des têtes qu'elle ne connaissait pas, dans un environnement certainement peu familier et nouveau. Elle était donc devenue sa priorité, Vincent passant en second avec ce qui avait semblé être à ses yeux un petit caprice.

Mais il avait répondu à ce dernier, plus calme et disposé cette fois. Le stress s'était apaisé, ses priorités moins concentré sur un seul être. Il avait même affiché un mince sourire en coin, devant cet aveux d'empathie forcée. Il savait ce qu'il avait ressenti, mais sur une échelle un peu moindre, du moins l'assuma-t-il, car son inquiétude n'avait durée que quelques heures et non quelques jours. Mais Elliot n'était pas du genre à tenir absolument à le lui remettre sous le nez, n'ajoutant rien de plus à ce commentaire. Autre qu'un tout simple " It's alright, I know you didn't mean to... Just like I did... " Un petit commentaire de plus tout de même, ne faisant que souligner que ne pas donner de nouvelles n'avait pas été intentionnelle, et qu'il ne fallait pas lui en vouloir pour ça.  " I hope so... Otherwise it would be really sad... " Il espérait fortement que ça irait mieux demain matin, que la mère ou quelqu'un de son entourage allait appeler pour venir chercher la petite, raconter ce qui s'était passé et que ça irait. Il n'avait pas la joie au coeur, soupirant, s'inquiétant pour le sort de celle-ci, mais trouvant malgré tout assez de place dans son estomac pour aller souper avant d'aller rejoindre Vince un peu plus tard.

Il voyait bien qu'il ne dormait pas, allant se coucher de l'autre côté du lit, la petite entre eux. Une chaleur particulière qui l'enveloppait, qu'il n'avait pu s'empêcher de sourire en coin, osant s'imaginer simplement ce que ça serait, d'avoir un enfant bien à eux, un jour, peut-être. Bien entendu, il ne le partagea pas, conscient que ce ne devait pas être facile pour Vincent en ce moment, encore moins là, maintenant, après la dernière perte si fraîche de sa dernière progéniture. Il aurait bien aimé lui en parler, mais malheureusement il eu à peine le temps de demander à Vincent " You're not sleeping... ? " avant que lui-même ne sombre dans le sommeil. Une grosse journée, le pauvre bien épuisé. Assez pour que lorsque la petite se réveilla un peu plus tard, sous une forme de panique, de perte, de confusion, et tout ce qui pouvait bien se produire en elle, il ne l'entendit pas tout de suite pleurer. Voir pas du tout. Il aurait besoin d'un peu plus de temps, que son cerveau réalise enfin que quelque chose dans l'atmosphère n'allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Seul avec la petite, couchée au centre du lit et dormant avec son petit air si paisible, Vincent avait tenté de garder les yeux bien fermés et de trouver le sommeil, mais en vain. Celui-ci ne semblait pas vouloir venir le chercher, bien que l'homme ressente la fatigue, l'épuisement émotionnel tout aussi bien, et ne désire que de perdre connaissance pour quelques heures. Il avait beau, rien à faire. Aussi, lorsqu'Elliot vint le rejoindre, il était toujours dans la même position, les yeux à demi-ouverts, posés sur la bouille d'ange qui dormait à ses côtés. Impossible de l'ignorer. Elle était juste là, son petit bras pressé contre le sien, puisqu'elle était installée au centre du lit pour ne pas tomber. Elle le torturait par sa simple présence, inconsciente de toute la douleur qu'elle pouvait bien causer.

Il aurait bien voulu répondre à Elliot, cherchant un peu ses mots, une façon d'expliquer ses difficultés à trouver le sommeil, mais il se rendit vite compte que ce n'était pas nécessaire. Le gamin s'était endormi sitôt la question posée, sans doute épuisé de sa journée haute en émotions et en chaos. Soupirant un peu, Vincent enfoui son visage dans son oreiller et retourna à ses tentatives plutôt infructueuses de trouver le sommeil. Celui-ci commençait d'ailleurs à peine à le gagner qu'il commença à entendre un petit bruit venant de la petite. Déjà, elle avait remué un peu, et semblait désormais chigner, comme s'apprêtant à pleurer. Vince grogna un peu, se tournant lentement sur le côté et posant les yeux sur la petite qui se mit à verser des grosses larmes de crocodile, complètement désorientée dans un environnement qui ne lui était pas familier, sans maman pour la rassurer. Cela brisa bien entendu le coeur de Vince, qui ne pouvait décidément pas la laisser dans cet état.

Doucement, il prit la petite dans ses bras. Il semblait avoir un naturel pour cela, sachant la soulevent et l'appuyer doucement contre son torse, la laissant entourer son cou de ses petits bras. Il se leva alors, se doutant bien que la bercer l'aiderait à s'apaiser, ainsi il se mit à doucement faire quelques pas dans la chambre, se balançant un peu sur ses pieds pour y ajouter un petit mouvement de balancement qui aiderait la fillette à doucement sécher ses pleurs. Il lui murmurait en même temps des « Shhhh » réconfortants, des petits mots doux dans le but de la rassurer, des « Its okay sweetie ... Its okay, you're okay ... You're safe here ... » en caressant ses petits cheveux doux, en la serrant un peu contre lui. Il avait le tour, il l'avait vraiment. Il semblait faire le tout si naturellement, avec l'étoffe d'un vrai bon père ... mais derrière ces pleurs qui se calmaient chez la petite, les siens se faisaient bien présents, les larmes silencieuses mais ô combien chargées de douleur roulant sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Les pleurs, le changement dans son atmosphère rapproché, du poids des deux êtres à ses côtés désormais disparus. Mais c'était bel et bien l'hypersensibilisation des bruits de la petite qui vint définitivement le réveiller tranquillement, puis complètement lorsqu'il comprenait que quelque chose n'allait pas. La voix de Vincent qui le fit se tourner pour l'observer. Son coeur vint se briser instantanément sous la scène, autant attendrit par cette douceur dont il faisait preuve, mais aussi car il savait la douleur qu'il devait ressentir. La vie s'acharnait définitivement sur son homme, et Elliot ne pouvait faire autrement que de se sentir terriblement coupable de son geste. Il aurait dû laisser sa collègue s'en occuper, il se trouvait idiot d'avoir prit cette décision.

Toutefois, il se senti un brin moins coupable sous la scène qui suivit. Les pleurs de petite devinrent moindre, voir cessèrent complètement à la vue de celles de l'homme. Ses petites mains, qui vint doucement se poser contre le visage de cet inconnu, au niveau de ses joues pour les lui essuyer. Il croyait encore rêver, mais l'enfant était en train de lui rendre la pareille, tenter de consoler l'adulte, comme il l'avait fait pour elle. Un peu sous cette forme d'imitation, prononçant plus ou moins clairement "It's okay..." et la voilà qui s'accrochait au cou de l'homme pour lui donner un petit câlin tout gêné car elle ne le connaissait pas vraiment.

Elliot lui, par contre, n'avait pas la moindre gêne lorsqu'il vint enlacer Vicent par derrière. Ils étaient trois à ne pas être au haut de leurs formes, décidément. " I'm so sorry Vince... " Il ne croyait pas qu'il était nécessaire de spécifier pourquoi. La petite avait doucement retrouvé son calme et donc son sommeil, trouvant appuie contre l'homme en confiance et de retour dans son confort. " Do you wanna go sleep in your own room? I'll understand... " son but n'était pas de lui enlever son sommeil, mais bien de lui faire comprendre qu'il ne lui en tiendrait certainement pas rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
La petite se calmait doucement dans ses bras, ses pleurs finissant par s'amoindrir, puis se taire dans un dernier petit son doux de chagrin. Vincent esquissa un sourire à travers ses larmes à la voir enfin s'apaiser, mais n'aurait jamais pu prédire que la petite lèverait alors les yeux vers lui et porterait ses petites mains à ses joues comme ça. C'est avec une énorme boule dans la gorge qu'il la laissa faire, la regardant dans les yeux alors qu'elle essuyait doucement, un peu maladroitement ses larmes. Il y avait quelque chose de tellement beau, de tellement touchant dans le moment, et au-delà de la douleur, il y avait une autre émotion qui l'envahissait. Il était ému, tout simplement. Touché, par la douceur de ce tout petit être humain, par la beauté de son geste, cette tentative de le consoler comme il l'avait fait pour elle, en reprenant même un peu ses propres mots. Elle lui faisait un câlin, et il le lui rendait avec toute la tendresse dont il était capable, caressant sa tête, la serrant doucement contre lui.

Elliot était oublié, son réveil passant inaperçu tant Vincent était dans sa petite bulle, dont la petite faisait partie. Il ne réagit cependant pas fortement aux bras qui vinrent encercler sa taille, se laissant un peu aller dans l'étreinte et relâchant un soupir doux. Elliot réalisait, Elliot comprenait tout ce qu'il pouvait bien vivre en cet instant, et ses excuses étaient bien entendu acceptées. Il n'y avait pas pensé, il avait voulu bien faire pour la petite et c'était tout ce qui comptait. Vincent comprenait. « Its okay ... » un mince petit sourire, ces mots étant décidément ceux de la soirée- nuit ?

La petite s'était rendormie dans ses bras, son petit souffle chaud caressant son cou, et Vincent ne la serrait qu'un peu plus, poursuivant ses caresses contre ses cheveux pour continuer de lui offrir ce petit réconfort même dans son sommeil. Il y a quelques heures, il aurait fortement considéré l'offre. Dans les circonstances actuelles, il ne voyait pas comment il pourrait accepter. Il s'était contenter de secouer la tête en signe de non, se détournant un peu pour poser un baiser contre le front d'Elliot avant de doucement se libérer une main pour serrer un peu la sienne, et le guider de nouveau vers le lit. Sans jamais lâcher la petite, il alla se recoucher, la gardant tout contre lui, la laissant dormir dans son cou, un bras autour d'elle pour la garder en sécurité et peut-être bien lui donner ce sentiment de sécurité. Il avait créé un lien, à sa façon. Elle lui faisait extrêmement mal, mais lui faisait aussi tellement de bien, et il refusait maintenant de la lâcher. Précieux petit être.

C'est avec l'enfant couché contre lui qu'il trouva enfin le sommeil, enfin un peu plus paisible.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Elliot ne pouvait s'empêcher de ressentir cette culpabilité, qui margré les petits mots de Vincent, n'y changeait absolument rien. Il s'avait qu'il ne lui en voulait pas, mais lui-même avait du mal à se pardonner. En grande partie car malgré la douleur de la scène, Elliot n'avait ne pouvait s'empêcher d'apprivoiser ce sentiment qu'il avait en lui. Il ignorait possédé en lui ce désir d'avoir des enfants, peut-être bien car avant Vincent, ce n'était même pas une option à songer. Mais il avait devant lui un homme bien avancé dans la vie, habité par ce même désir, qui cependant n'avait fait que le détruire, deux fois plutôt qu'une. Il lui en parlerait une autre fois, conscient qu'il faudrait beaucoup plus de temps avant même de simplement aborder le sujet. Ça c'était bien car il était convaincu que la petite Elly retrouverait ses parents dans quelques heures.

Une petite touche de tristesse et de préoccupation dans son regard, il avait suivit Vincent, pour perdre son envie de sommeil contrairement aux deux autres. Il avait le sourire aux lèvres, se perdant dans son observation, maudissant un peu ses émotions complexes. How could he be happy. Il rêvait de quelque chose qui faisait du mal à Vincent. Cette pensée mêlée à la culpabilité lui avait gardé la tête trop pleine pendant trop longtemps, il préférait ne pas regarder l'heure pour éviter de se causer un stress. Il avait fini par les quitter, pour aller se vider la tête, plongé dans un livre au salon, jusqu'à temps que la fatigue le gagne de nouveau. Il retrouva sagement sa place auprès d'eux, pour quelques petites heures encore, avant que la petite ne se réveille.

Et ne les réveilles eux aussi par le fait même à tâter un peu le visage du plus vieux, changeant de cible pour les beaux yeux bleus d'Elliot. Ça faisait changement, de se faire réveiller avec des petits rires d'enfants." You wanna eat? " Un hochement de tête et il avait sa réponse, à son tour de s'occuper d'elle malgré qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il devait faire. Enfin, si quand même, à force de travailler avec les petits, mais il trouvait que c'était différent, une autre forme de soin dans ce cas présent. Il la gardait près de lui, tout en fouillant à la recherche d'une recette quelconque pour la nourrir, tout en lui demandant son avis. Il y avait peut-être bien des choses qu'elle n'aimait pas. Mais heureusement pour lui, il était tombé sur un tempérament facile et certainement brillant, à lui dire ce qu'elle ne pouvait pas manger parce que ce n'était pas bon pour elle. Des allergies, il l'avait bien vite compris. Une fois installé et concentré sur son repas, Elliot en avait profité pour faire un appel à la garderie, prenant des nouvelles à savoir ce qui se passait.

Son air avait complètement changé. Ça n'allait pas. Encore pire que de ne pas recevoir de nouvelles, ils avaient reçu un message en pleine nuit. Plus d'un en fait, car le temps était limité. Cette demoiselle qui avait semblé inquiète, qui lui avait semblé être l'anxiété d'une mère qui laisse son enfant dans un nouvel environnement avait été tout autre. "I'm sorry... I can't take her back... " Une maman à bout de souffle, qui ne savait plus quoi faire pour s'en sortir, qui avait laissé tout le nécessaire pendant la nuit à la garderie avant de s'effacer. Car le numéro n'était plus rejoignable, l'adresse inconnue. Elliot avait raccroché, en disant qu'il s'occuperait d'elle le temps qu'il faudrait, réglant au moins l'urgence première. Encore une fois, il n'avait pas prit le temps de réfléchir, ne le réalisant que trop tard. Mais en même temps, il se refusait à abandonner une enfant qui n'avait pas demandé à naître. Démolis, il était complètement démolis et la journée venait à peine de commencer. Le moral à zéro, avec cette touche de nervosité à l'idée qu'il devait trouver un moyen d'expliquer tout ça aux deux autres jeunes, mais surtout à Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Vincent s'était vu réveiller le matin venu, par la petite qui était bien alerte et explorant son visage de ses petites mains, lui tirant un tout petit grognement alors qu'il clignait un peu des yeux, se réveillant tranquillement. C'est Elliot qui avait subi le plus gros du traitement, l'attention d'Elly plutôt captivée par les beaux yeux bleus de son amour, son petit rire joyeux et enfantin achevant de tirer Vincent du sommeil. Il avait esquissé un petit sourire malgré lui, malgré la douleur cuisante dans sa poitrine et l'envie d'enfouir sa tête sous l'oreiller.

Il paressa un peu au lit, même bien après qu'Elliot se soit levé avec la petite, prenant son temps pour digérer un peu et reprendre ses esprits avant de lentement se lever, enfiler un jogging et sortir ainsi torse nu de la chambre pour aller rejoindre le jeune homme et l'enfant à la cuisine. Il offrit une petite caresse dans les cheveux d'Elly avec un doux « Morning sweetie » puis ce fut le tour d'Elliot, celui-ci se méritant un baiser et exactement les mêmes mots, avec cette fois un petit sourire amusé et taquin.

Il alla se servir une tasse de café, regardant son amour s'éloigner pour passer un appel. La petite n'ayant plus d'attention, elle ramena son regard sur Vincent, qui se vit bien forcé de s'en occuper un peu. Elle avait à déjeuner, mais semblait vouloir socialiser, vouloir de son attention, et il se laissa prendre au jeu bien malgré lui, incapable de refuser quoi que ce soit à ce petit ange. Qui repartirait bientôt, sans aucun doute, qui laisserait un autre petit trou dans son coeur, au côté des deux gros qui y trônaient déjà. Dieu avait une dent contre lui, faut croire. La petite avait réussi à le charmer, il s'amusait tranquillement avec elle en jouant le monstre qui tentait de lui voler ses raisins, avançant son visage vers elle en faisant des rwaaaar et s'amusant de ses rires un peu stridents, de ses petites mains dans son visage qui le repoussaient, de cette façon qu'elle avait de lui demander encore, encore pour qu'il recommence.

Il ne s'arrêta que lorsqu'Elliot eut terminé avec son téléphone, en réalisant l'air du gamin. Quelque chose n'allait pas, c'était plus qu'évident. Soufflant doucement à Elly de terminer son déjeuner, il la laissa un peu tranquille pour plutôt s'approcher du jeune homme, passant une main contre son épaule, l'air un peu soucieux. Dans un monde idéal, Elliot aurait toujours le sourire aux lèvres et n'aurait jamais mal. « What is it ... ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Elliot avait répondu adorablement à cette petite taquinerie, un sourire en coin, avec ce petit rire amusé lui aussi. Il était heureux de voir Vincent approcher la petite de cette manière, déjà avec un petit surnom et un peu de cette tendresse. Il ne la fuyait pas comme la peste, c'était déjà bien.

En temps normal, il aurait craqué sous la scène, de voir son homme jouer avec la petite de cette manière, à entendre ses rires d'amusement. Kyle la trouvait moins drôle à sortir de là avec la tête d'un mec qui aurait besoin qu'un hélicoptère pour éteindre les feux, lui passe dessus avec une décharge de café plutôt que d'eau. L'envie de sortir des mauvais mots bien présents sur le bout de ses lèvres. On ne savait pas trop comment il avait fait pour faire preuve de retenue, lui qui habituellement n'en avait rien à foutre de rien ni personne. Sauf de Jerome, évidemment. " You. I don't like you. " à l'adresse de la petite. Elly n'en avait rien à faire, ignorant qu'on lui adressait la parole, trop obnubilé par son monstre qui tentait de lui voler ses raisins.

Ce dernier qui cessait son jeu, elle ne rechigna pas lorsqu'il dû la quitter pour Elliot. Ce dernier qui senti le nervosité le prendre brutalement d'un coup, qui ne savait pas quoi lui répondre, celui qui avait perdu ses moyens devant cette simple question. Assez pour qu'il en vienne quelque peu à balbutier quelque chose. " I huh... Shit. I-I don't know... " Il ne répondait pas à sa question mais plutôt à celle qui lui-même se posait. À savoir ce qu'il devrait faire. " She... How could she ? She left her, Vince. She abandoned her, just like that. And we can't reach her anymore. We don't even know if the informations she gave to us is even good. I... " Il était bel et bien sous le choc le pauvre enfant. Il ne comprenait pas encore comment on pouvait faire une chose pareille à un être aussi innocent, sans dire un mot, pas même un adieu. " We... We have to keep her... Right? " Il avait plutôt la tête d'un gamin qui ne savait pas quoi faire, qui demandait conseil, qui ne voyait pas d'autres solutions que celle-ci. " I mean, for now... Maybe there's a solution, or something... " Mais pour le moment ils devaient reconnaître que la pauvre enfant était désormais orpheline et qu'ils devraient songer à lui faire une installation qui aurait plus de sens.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Il n'y avait bien que Kyle pour avoir une telle attitude envers l'enfant, Jerome la trouvant plutôt immédiatement adorable. Bien qu'il resta un peu loin, cela dit, pas par dédain mais plutôt parce qu'il se savait du genre maladroit et awkward et ignorait totalement comment interagir avec ces petits êtres. Il lui avait fait un coucou de la main, tout sourire, avant d'aller servir du café à son chéri qui n'était définitivement pas du matin.

De toutes les réponses que Vincent aurait pu tenter de prévoir venant de la part d'Elliot, il ne s'attendait définitivement pas à se faire dire que la petite venait d'être abandonnée par sa mère. Qu'elle l'avait laissée à la garderie pour ne plus jamais revenir, pour effacer tout moyen de la contacter et partir sans un adieu, sans un regard derrière elle. Il ne s'attendait certainement pas ... à ce que la petite doive rester.
C'est cette partie, qui l'effrayait le plus. Tant qu'elle n'était que de passage, il pouvait supporter. Pas qu'elle ait mauvais caractère ou ne soit particulièrement difficile, bien au contraire, mais la perspective de la garder .... D'agir envers elle en tant que parent ... Le tout venait chercher des souvenirs bien douloureux et des émotions particulièrement vives qui induirent probablement une petite grimace à ses traits. Un drôle de froncement de sourcils, alors qu'il considérait leurs options et réalisait que c'était sans doute la meilleure. La petite ne semblait avoir personne. Aucun moyen de recontacter la mère, et elle n'avait donné aucune information sur une potentielle famille qui pourrait récupérer l'enfant. Il n'y avait rien ... et la confier aux services sociaux n'était pas une bonne idée. Ces pauvres enfants qui y entraient un jour, et n'en ressortaient plus, faisaient de famille en famille, parfois s'établissant vite s'ils étaient chanceux, mais sans jamais avoir au préalable vécu le processus. Non ... Il avait peur, il avait mal, mais il n'était pas sans coeur. « I think its the best we can do ... unless you know of someone better who could take her ... We can't just give her to the system » Un petit regard derrière lui, en direction de l'enfant, la regardant manger ses raisins comme une grande en leur faisant un sourire la bouche pleine, et il sentit sa gorge se serrer. Ses poings en firent de même, tentative de se retenir, non il ne pleurerait pas là maintenant devant les deux autres. Hors. De. Question. « I can't believe people would have such beautiful children and give them up just like that ... while others are just ... can't ...... we have to keep her, at least for a while ... »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Il savait qu'ils étaient dans une situation extrêmement délicate et difficile. D'autant plus pour Vincent, et il en était bel et bien conscient. Mais il ne pouvait pas non plus se résoudre à l'adoption de la petite dans une autre famille, ou alors les fameuses familles d'accueils. Il savait qu'elle allait vivre un calvaire d'un côté comme de l'autre. Peut-être bien allait-elle tomber sur un famille aimable, peut-être bien allait-elle tomber sur cette famille qui le faisait que pour l'argent sans se soucier le moindrement des enfants. Ils ne le savaient pas, et Elliot préférait ne pas prendre cette chance. Il était conscient de ce qu'il lui demandait. Mais quelque part, il espérait, que peut-être, cette petite arrive à sa manière à le faire se sentir mieux. Non pas à lui faire oublier ses enfants morts mais bien l'aider dans son processus d'acceptation, de passer à travers tout ceci.

Au fil des paroles de l'homme il avait fini par réaliser quelque chose en plus, soit à quel point il pouvait être concerné dans ses derniers dires. Il ne pouvait pas en avoir, va savoir pourquoi. Il n'avait pu faire autrement que d'enlancer Vincent, avec cet air qui avait empiré. " I'm so, so sorry Vince... Thank you... "


Les espérances d'Elliot étaient restées au stade de pensées, malheureusement pour lui. Son côté positif lui avait donné de la patiente, lui avait fait réaliser que certainement aurait-il besoin de plus de temps. Mais au fil des jours qui lui paraissaient plus longs que les derniers, plus demandant que les premiers, Elliot changeait. Il se renfermait un peu plus dans son silence, réalisait de plus en plus dans quel pétrin il se trouvait. Il avait fini par cesser de faire l'aveugle, avait bien vite réalisé que le positif n'existait plus, plus maintenant. Il ne pouvait que compter sur lui-même pour prendre soin de la petite, avec un Kyle qui n'aimait pas vraiment les enfants, un Jerome qui était malaisé et avait tout simplement peur de la briser, et un Vincent qui ne donnait que les efforts minimum sans le moindre vouloir de s'impliquer.

Les derniers jours avaient été les pires pour notre jeune, qui avait maintenant le regard bien grand ouvert. Il avait passé ses dernières nuits à pleurer en silence toute la pression qu'il pouvait bien avoir de sa journée. Il n'était pas prêt à avoir un enfant, du moins pas seul. Et il ne pouvait pas se résoudre à abandonnner la petite. Il avait réussit à l'apprivoiser, elle lui parlait d'avantage qu'au tout premier jour, l'appelant parfois même dada de temps à autres. Elle n'était pas encore certaine, mais osait lui attribuer ce rôle, surtout lorsqu'elle avait grandement besoin de lui.

Il avait prit sa journée off, les garçons partit pour l'école, Vince pour son petit boulot au café. Il ne savait plus trop ce qu'il faisait, mais dans son état il ne voyait rien d'autre que de l'abandon autour de lui. Personne vers qui se tourner, cette petite voix dans sa tête qui ne faisait que de l'amener un peu plus bas à chaque jour. Et il avait oser, poser le même geste, non pas sans regrets. Il avait le coeur brisé à trois endroits, avec cette entaille un peu plus intense que les deux autres. Il avait fait ses valises, s'était tourné vers sa maman qui avait acceuillit son poussin les bras grands ouverts. La douceur d'Elliot ne venait pas du voisin, et sa mère ne pouvait encore moins dire non à son fils qui pleurait au téléphone. Elle était venue le chercher, elle lui avait tendue la main qu'il avait grandement eu de besoin. Et il n'avait laissé derrière lui qu'une simple lettre déposé sur le comptoir de la cuisine.

« Hey guys... I'm sorry but I couldn't stay. I'm sorry because I don't have the strenght to keep going. I'm sorry because I have to leave you all behind. I need help, so I had to go. I didn't talk about it because I couldn't, to my own eyes. And I can't force the 3 of you, and I won't to be part of Elly's life. But sometimes in life you have to make hard choices, and I couldn't choose you over her. She needs me, at my best. And right now I'm at my worst. This is not a goodbye, we'll see each other again. I just need some time, and a lot of help right now. »

Il avait signé son prénom à la toute fin, n'ayant ni le vouloir ni la force de prendre le temps d'écrire un petit mot plus personnalisé à Vincent. Les mots écrits, lui avait prit du temps. Car les réels auraient été bien différent, beaucoup moins raisonables, plutôt emplis de colère envers eux. Ses yeux ne voyaient plus que cette injustice, que ce fait qu'il avait toujours été là pour eux, Elliot maman. Et dans son pire moment ils n'étaient pas là. Son écriture l'avait toute fois laissé voir, trahissant son état, un peu comme le non-verbal l'aurait fait. Si ça n'avait été que de lui, il serait partit sans rien de plus, car son esprit qui s'était norcis, avait fini par le convaincre qu'ils en auraient pas grand-chose à faire. Il n'était plus lui-même, par la faute de la pression et cette forme de dépression qui l'avait poussé dans le puit.

Et il était partit, sans regret, sans plus, en abandonnant tout derrière, en allant de l'avant pour le meilleur, pour Elly.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» OOPS ! Terra Mystica
» *Oops* It's me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: