Partagez | 
 
 
 

 TG FANTASTIQUE ◇ Bal de fin d'année à Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
avatar
.PRINCESS PITCH
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 02/04/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe/Orne
CRÉDITS : shiya (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : réel, mais j'aime tout les genres.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1421-j-suis-pas-venue-ici-pour-souf http://www.letempsdunrp.com/t1422-ce-soir-je-sors-pas-c-est-trop-mal-frequente-princess-pitch http://www.letempsdunrp.com/t1425-i-m-a-cameleon
Tortue



Emma Newton
J'ai 18 ans et je vis à Londres, Royaume Uni. Dans la vie, je suis étudiante en huitième année à Poudlard et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal car j'aime bien les bouquins mais je préfère les hommes quand même..


Née dans une famille de moldus, elle a su par ces parents qu'elle avait de la famille sorcier. + Elle est fasciné par les sangs purs et adore connaître les origines de ces gens là. + C'est une gryffondor et elle en est fière. + Elève studieuse et brillante elle oublie parfois de s'amuser à côté de ses bouquins. + Elle passe le plus clair de son temps dans la bibliothèque et malgré les paroles de sa mère sur le fait de profiter à fond de sa jeunesse la jeune femme oublie souvent. + Elle est pourtant pas timide mais son manque cruelle de confiance en elle la bloque parfois à faire plus.



holland roden ©️ TEARSFLIGHT


Je n'aurais jamais pensé possible que je sois là, parmi tout le monde au bal de Poudlard. Si ma mère me voyait elle serait surement plus surprise que moi. Comme si cela n'était pas assez stressant il fallait que je sois accompagné d'un cancre de la maison Gryffondor. Ce garçon est comment dire ? Le pire élève de notre maison et je crois que c'est aussi ce qui me pousse à être d'avantage nerveuse. Je suis assez surprise de le voir tout de même bien habillé, il a fait un effort et en voyant son comportement je comprenais que lui aussi est nerveux à l'idée de devoir y aller. Je ne sais pas si cela me rassure mais au moins je me sens un peu moins seule. Alors que nous étions enfin face à face, le jeune homme à essuyer déjà deux jurons avant de finalement relever le visage vers moi pour m'offrir ce qui semble être un compliment. Je levais les yeux au ciel, finalement cette soirée s'annonce longue et très compliqué. "Merci" Je ne pus m'empêcher de le remercier quand même, après tous mes parents m'ont appris la politesse. Très vite nous venions rejoindre la salle principale, déjà quelques personnes de présents et la musique bat son plein. C'est agréable comme ambiance, je croisais quelques personnes que je connais. Saluant une tête qui ne m'était pas inconnu, Evan je lui fis un signe de main, espérant que ce soir il puisse s'amuser. Je l'ai déjà croisé à plusieurs reprises et je dois avouer que son tempérament m'a plu immédiatement. Une fois arrivé à notre table, je venais m'installer quelques minutes. J'avais besoin de souffler un peu et attrapant un verre d'eau je me tournais vers le jeune homme. "Tu veux boire quelque chose ?" Je me voyais pas me servir seule et ne rien lui proposer, ça ne se fait pas. Une fois la réponse du jeune homme je venais prendre mon verre et boire un coup. Le stresse me donne soif et en voyant quelques élèves danser je venais me dire, qu'est-ce que je fais là. Je ne suis pas spécialement douée en danse et je suis surtout mal à l'aise face à tous ces gens qui regarde. Ce qui me fait le plus peur c'est le comportement du jeune homme. "En fait, merci d'avoir accepté mon invitation je... Enfin merci." Oui je voulais pas trop parler, après tout je ne sais même pas pourquoi il a accepté. Je suis loin d'être le genre de fille qui doit lui plaire. Je l'ai vu de nombreuse fois proche de fille bien plus populaire que moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Erik Snow
J'ai 17 ans ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en dernières années chez Serpentard et je m'en sors bien, pour ce que ca vaut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu que je ne m'assume pas.



Serpentard, et gay qui ne s'assume pas. Une bonne âme, qui cache sa douceur derrière une barbarie à l'image des siens. Suiveur de mauvais plans, pour rendre fier ses parents.


K.J Apa - .Nephilim


L'impression, de pas être à sa place. Le rouquin l'a déjà vécu. Un nombre de fois incalculable. Mais alors qu'il discute avec sa victime - ou du moins, pseudo victime, car s'il réussi à l'éviter, ça l'arrange - ça le frappe une nouvelle fois. Lui, c'est pas un serpentard. Du moins, s'il possède cette maison, ce n'est pas qu'il est, dans son âme. Il n'a d'ailleurs pas idée du temps qu'il tiendra encore, à jouer ainsi la comédie. Son cœur en souffre, de ne pas être lui. Le rouge lui monte aux joues, alors que le blond platine l'interroge. Il aimerait s'avouer honnête, avec lui, avec cette impression, que pour une fois, quelqu'un ne jugerait pas sa capacité à aimer un homme. Mais il s'mord la langue, pour s'empêcher de parler. Une école de magie comme celle-là, c'est la condamnation, lorsque l'on commence à parler. La rumeur circule à une vitesse folle. Et il se retrouverait à prendre un cocard alors que ce bal ne toucherait pas encore à sa fin."Le bal" qu'il répond, en fin de compte. C'est mieux ainsi, il tente de s'en convaincre. Et leur situation, ne l'enchante pas plus que lui. Aucun d'eux, n'allait être gagnant dans cette situation. Parce que s'il ne s'en prenait pas à lui, sa vie était fichu. Et s'il s'en prenait à lui, d'un, il n'en tirerait aucun plaisir, deux, son âme et conscience en souffrirait. Il était piéger. Ceux, depuis longtemps, dans un rôle qui n'était pas le sien. Mais la victime est la bonne, ce soir. Pris au piège lui aussi, il semble entrevoir son plan comme un échappatoire. C'est bien l'unique solution qu'il convienne. "Erik, à ton service" Bon, ce n'était pas à prendre au pieds de la lettre, mais le léger sourire qu'il dissimulait au reste des siens, prouvait que ce n'était qu'un plaisanterie. "Tu veux danser ?" Son sourire s'échappe vite. Merde. C'était sorti sans qu'il ne le présage. Et il n'a même pas une plaisanterie derrière laquelle se cacher. Parce que au fond, en toute honnêteté, le roux en a peut-être bien envie. Y'a un truc, chez ce mec. Un truc étrange qu'il ne saisi pas. "Y'a pas une nana qu'à voulu venir ici avec toi ? Ou t'as même pas cherché ?" C'est un peu plus bourrin que d'habitude, mais faut qu'il rattrape sa connerie. Puis, y'a une autre diversion bienvenue. Il n'a même pas besoin de jeter un coup d'œil derrière lui. Les regards pèsent sur son dos, brulant, dévorant, s'il fait un pas de travers. Et Erik, il part d'un grand rire. C'est bien la première qu'on demande pour être quelque peu maltraiter. Et comme si c'était naturel, il tape deux fois sur la joue de son partenaire de soirée, comme s'il se moquait de lui. Il attend à peine plus longtemps, pour mettre sa proposition à exécution, l'empoigner par le col, faisant au passage tomber sa chaise, et l'entraîner plus loin. L'écho des rires lointain qui l'entend, lui donne satisfaction. Leur petit jeu a fonctionné. Un peu plus loin, plus au calme des regards, il relâche le blond, jetant un rapide coup d'œil au reste de la salle. "J'crois qu'on est enfin tranquille, merci d'avoir jouer le jeu" Parce qu'il aurait vraiment pas kiffé devoir s'en prendre à lui. Y'a bien d'autre chose, qui lui passe en tête, qu'il kifferait. "Je t'ai même offert une porte de sortir, si tu veux te tirer de cette fête pourave, en plus" Quelque part, il a cette espoir qu'il saisisse pas cette chance. Il resterait volontiers là, à l'abris des regards, à discuter avec lui, à apprendre à le connaître.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Evan Thornburn
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant en dernière année, un Serdaigle, et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, étant donné que je n'ai toujours pas eu le courage de faire mon coming-out..




lucky blue smith ©️ suture
La musique empêche ton cerveau de réfléchir convenablement. Trop forte, trop rythmé et sans doute trop entraînante, dois-tu bien admettre. Pourtant, ce n’est d’ordinaire pas ce que tu écoutes lorsque tu as l’occasion de te retrouver seul. À vrai dire, c’en est même bien loin. Mais la question ne se pose pas ce soir : tu n’as le choix d’aucune bande sonore diffusée dans toute la salle. Tu n’as le droit qu’au son de la voix du rouquin qui semble mal à l’aise dans la place du vilain tortionnaire. C’est du moins l’impression qu’il te donne. Si cela avait été un autre garçon, un autre Serpentard, cela aurait bien fait longtemps que tu te serais mangé un poing dans la figure, ou alors tu aurais subi l’humiliation de ta vie (si tu ne comptes pas les précédentes). À ta question, c’est le bal qu’il te répond. Merde. T’aurais bien aimé que ce soit les filles sont problèmes, plus que le bal. De tout le château, tu dois bien être le seul gay. Ce n’est pas ici que tu trouveras l’amour de ta vie. Alors un soupir s’échappe de tes lèvres. Un soupir sans doute révélateur, mais tu n’y penses même pas.

Sa question te fait écarquiller les yeux. Danser ? Tu te retiens de sourire. A-t-il était sincère lors de sa précédente réponse ? Tu en doutes, désormais. Tu te pinces les lèvres, mais tu sais que le rouquin peut voir ce fantôme de rictus sur tes lèvres, alors que ses compagnons, à cette distance, en sont probablement incapables. Seulement, tu n’as pas le temps de lui offrir une réponse qu’il te pose deux questions qui te font lever les yeux au ciel. T’as loupé ta chance, Evan. Oui. Tu aurais aimé lui dire oui. Qu’il t’en laisse l’occasion, au moins. « Je n’ai pas cherché. » Autant lui dire la vérité. Ça ne signifie rien de toute façon. T’es juste un mec pas intéressé par le bal. Pourquoi chercher une cavalière quand tu n’en as rien à faire ? C’est idiot. Puis, ta réponse n’engage pas ton orientation sexuelle. Du moins, tu l’espères. Merde. Bordel, tu l’espères. S’il vient à le savoir, le bruit se répandra comme une traînée de poudre. Par Merlin.

Son rire, néanmoins, apaise tes craintes. Ses deux petites tapes ne te font rien. C’est à peine s’il t’effleure. Il ferait bon acteur, mais tu te gardes bien de lui dire. Alors tu baisses la tête, jouant toi aussi ce foutu jeu pour éviter de te retrouver avec un œil au beurre noir et de finir cette horrible soirée dans un lit au fond de l’infirmerie, interrompant alors Madame Pomfresh durant les festivités, ce qui aurait bien évidemment comme conséquence de l’agacer et de la rendre plus aigrie que d’ordinaire. Tu baisses la garde et c’est à ce moment précis que le garçon te saisit par le col et te tire de l’autre côté de la pièce. Ta surprise est réelle. Ton souffle est court. Tes pieds s’emmêlent dans ceux de la chaise la faisant s’écrouler sur le sol, ne manquant pas de faire ricaner la bande de truies. Ton palpitant bat fort dans ta cage thoracique. « Merde… J’ai vraiment cru que t’allais me casser la figure... » avoues-tu avant de te redresser et de tirer sur les pans de ta chemise pour la défroisser et la faire retomber devant ton bas-ventre. « Tu m’as aussi proposé une danse que je n’ai pas eu le temps d’accepter. » Tu te mords la lèvre. « Je veux bien danser avec toi. » Evan, tu devrais apprendre à la fermer des fois.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Erik Snow
J'ai 17 ans ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en dernières années chez Serpentard et je m'en sors bien, pour ce que ca vaut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu que je ne m'assume pas.



Serpentard, et gay qui ne s'assume pas. Une bonne âme, qui cache sa douceur derrière une barbarie à l'image des siens. Suiveur de mauvais plans, pour rendre fier ses parents.


K.J Apa - .Nephilim
Cette soirée, c'était compliqué. C'était déjà ça, quand la porte de sa chambre à claqué derriere lui, signe que faire demi tour était une option impossible. Mais là, face au blond, c'était de pire en pire. Face à lui, c'est tous ces démons, qui remontait. Celui qu'il était.. au lieu de celui qu'il se devait d'être. Mais c'était grisant. C'était la première fois, depuis des années, qu'il pouvait être lui-même, face à l'un de ses camarades. Alors c'était peut-être que pour une soirée, mais Erik s'apprêtait à en profiter. A effacer ses envies inavouable envers ce blond, qu'il ne connaissait que depuis dix minutes, et encore, en dehors de sa maison, et son nom, c'était quasi un inconnu.. mais aussi longtemps que pourrait perdurer la soirée en sa compagnie, Erik en redemandera. Serpentard et serdaigle. Proie et victime. Deux opposés, mais ĺe roux est certain qu'au fond, ils possèdent bon nombre de choses communes. Comme ce manque d'envie à rester ici ce soir. L'echapatoire qu'ils s'offrent l'un à l'autre. La rédemption. Erik, il s'interroge. S'il pouvait, il poserait dix miles questions au jeune homme, pour en apprendre d'avantage. Mais montrer un intérêt certain pour ses penchants sexuels, ce serait aussi se trahir quand au sien. Et c'est un risque qui n'a pas la possibilité de prendre. Alors il essaie de saisir des mimiques, des traits du jeune blond qui le trahirait. Qu'il n'est pas chercher à saisir l'occasion de se promener au bras d'une belle brune, en dit déjà long, mais il n'a pas envie de se précipiter, au risque de se prendre un mur. Puis, y'a encore trop d'yeux curieux. Il se prend au jeu, de menacer sa pseudo victime, de l'secouer un peu. Et il semble assez doué, dans ce rôle là, puis qu'Evan tombe dans le panneau. Alors même que l'idée est la sienne. Alors même que ce deal a été fais entre eux. "Ce serait dommage d'abimer une belle gueule comme la tienne" C'est autre chose, qu'il aurait envie d'abimer chez lui. Mais déjà qu'il n'arrive pas à tenir sa langue, il n'admettra pas de telles pensées à voix haute. Et putain, il s'attendait pas à ce qu'il se rappelle de cette histoire de danse. Enfin  de compte, peut-être que jouer les gros durs aurait été préférable. Mais cette danse.. Bordel, ce qu'il en crève d'envie. Il jette un coup d'oeil derrière lui. Aucun signe des serpentards. Voix libre. Il hésite encore, mais de toute façon, il semble être hors de portée. Personne d'autre qu'eux, n'a vu sur ce coin là. Il ne risque rien. "Tu perds pas l'nord toi" Il essaie de paraître assuré, mais que dalle. C'est la première fois qu'il accepte d'être lui-même avec quelqu'un, et ça lui fou la frousse. Il s'approche, et dans un élan de courage, passe une main au bas de son dos, alors que l'autre, cherche sa main, pour glisser contre sa pomme, la délicatesse de sa peau. Et à travers ce simple contact, il est à sa place. Il est lui, pour la première fois. Il ne danse même pas. Pas encore. Juste main dans la sienne. Corps en adéquation avec le sien. Main au creux de ses reins. Et des pensées incongrus qui crèvent d'envie d'en découvrir d'avantage. "Juste une danse" qu'il souffle, comme pour se convaincre lui-même. Et pour pas prendre de risque.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
dirty computer
MESSAGES : 504
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : kawaiinekoj

UNIVERS FÉTICHE : harry potter/city/fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Pigeon



Leopold
Becker

J'ai 18 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis Gryffondor, huitième année de cours, batteur dans l'équipe de Quidditch et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien en apparence, mais depuis quelques mois, moins que je voudrais le faire croire.

Cancre de Gryffondor, excellent joueur de Quidditch, Leo est le mec sympa, ami avec tout le monde, mais proche de personne. Il enchaine les conquêtes sans lendemain, est très charmeur mais n'a jamais fait de promesse, car il sait qu'il ne les tiendrait pas. Il vient d'une famille de sorciers de sang-mêlés, a toujours vécu dans le monde magique. Je-m'en-foutiste, il s'adapte facilement, est un peu trop fonceur, ne prend pas grand chose au sérieux, a peur de se confier et de trop regarder à l'intérieur de lui-même.


jack o'connell ©️ effet mer

Tandis qu’il marche à travers la grande salle, au milieu de la foule des étudiants, Leo ne peut empêcher le sourire qui orne ses lèvres de s’étirer petit à petit. Il la sent tout contre lui, sa taille tient parfaitement dans son bras, ses cheveux roux joliment coiffés lui caressent la mâchoire. Il se sent fier, au bras de celle qu’il estime être la plus belle fille du château. Il a envie de se pavaner, de la sortir sur la piste de danse, d’aller vers tous les gens qu’il connaît pour leur montrer sa cavalière. Mais il la suit sagement jusqu’à une petite table près du buffet, tout en détaillant du regard les groupes et les duos qui occupent l’espace tout autour d’eux. Il ne manque pas de remarquer le petit geste qu’elle adresse à Evan, et il fronce les sourcils un instant. Mais Emma lui propose de boire quelque chose avant qu’il ne la questionne sur le sujet, et il passe à autre chose, parce qu’il ne sait de toute façon pas se concentrer sur grand-chose, Leo. A part le Quidditch, et elle. Il lui sourit, un sourire charmeur, un sourire en demi-lune. « J’veux bien, ya de la bierraubeurre ? Merci, » ajoute-t-il doucement quand elle lui tend la boisson, et il lève son verre. « On trinque ? A une soirée pleine de promesses, » et de nouveau il la gratifie d’un clin d’oeil joueur.
La jeune femme laisse clinquer leurs verres l’un contre l’autre avant de reprendre la parole, son regard fuyant. « En fait, merci d'avoir accepté mon invitation je... Enfin merci. » Le Gryffondor pose son verre sur la petite table autour de laquelle ils se tiennent. Une expression un peu trop sérieuse est inscrite sur ses traits, promise à une existence éphémère. Du bout des doigts, il redresse le menton d’Emma, la force à le regarder. « Merci à toi d’avoir demandé. » Et d’un ton un peu plus léger, comme pour effacer la sincérité de ses mots, il ajoute : « C’est un honneur de venir avec une fille comme toi. » De nouveau, il laisse son regard glisser sur les épaules nues de la lionne. Il ne sait pas s’il s’en veut de la mettre visiblement mal à l’aise, ou s’il s’en amuse. Il ne sait pas s’il contrôle réellement la situation ou s’il se laisse porter par ses fantaisies. « D’ailleurs, faut que je frime. Viens, on va danser ! » Il reprend une gorgée rapide de sa bierraubeurre sans alcool, et attrape la main de porcelaine d’Emma.
Quand il relève la tête vers la piste, pourtant, ce sont Evan et Erik qui attirent son attention. Plus précisément, le fait que le Serpentard soit visiblement en train de malmener son ami, sous les acclamations encourageantes de son groupe de vipères vicieuses. Immédiatement, le sang monte aux tempes de Leo. Sans lâcher Emma pour autant, la traînant plutôt derrière lui sans ménagement, il suit le sillage laissé par les deux adversaires, passe le pas d’une porte. Il ne prend pas le temps d’analyser ce qu’il voit : il voit juste un sale Serpentard, les mains sur son ami. Il voit pas que c’est calme, il voit pas que ça se passe bien, il voit pas le sourire d’Evan. « Lâche le, sale vert ! » Sa voix gronde, il se tient de tout son haut entre Emma et les garçons, il est prêt à foutre son poing dans la tronche d’Erik.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.PRINCESS PITCH
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 02/04/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe/Orne
CRÉDITS : shiya (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : réel, mais j'aime tout les genres.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1421-j-suis-pas-venue-ici-pour-souf http://www.letempsdunrp.com/t1422-ce-soir-je-sors-pas-c-est-trop-mal-frequente-princess-pitch http://www.letempsdunrp.com/t1425-i-m-a-cameleon
Tortue



Emma Newton
J'ai 18 ans et je vis à Londres, Royaume Uni. Dans la vie, je suis étudiante en huitième année à Poudlard et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal car j'aime bien les bouquins mais je préfère les hommes quand même..


Née dans une famille de moldus, elle a su par ces parents qu'elle avait de la famille sorcier. + Elle est fasciné par les sangs purs et adore connaître les origines de ces gens là. + C'est une gryffondor et elle en est fière. + Elève studieuse et brillante elle oublie parfois de s'amuser à côté de ses bouquins. + Elle passe le plus clair de son temps dans la bibliothèque et malgré les paroles de sa mère sur le fait de profiter à fond de sa jeunesse la jeune femme oublie souvent. + Elle est pourtant pas timide mais son manque cruelle de confiance en elle la bloque parfois à faire plus.



holland roden ©️ TEARSFLIGHT


La soirée est prête à être totalement possédé par tous ces étudiants excités. J'étais pour ma part peu à l'aise car ce n'était pas le genre d'événement que j'apprécie le plus mais pour une fois je me laissais guider. J'avais invité Leopold un Gryffondor comme moi mais le moins bon de la classe pour sa part. Je ne sais pas si j'ai fait le bon choix mais en tout cas il ne me fait pas regretter mon choix lorsque je le vis bien habillé. Le suivant dans la salle principale je lui proposer un verre et une fois les deux servis, je venais trinquer avec lui. "Oui, à notre soirée" Je ne pus que sourire à son clin d'œil. Il semble avoir l'âme joueuse et même si je me méfie et reste donc sur mes gardes j'ai envie de profiter un peu de ma soirée. J'espérais que boire un peu et m'ouvrir un peu à la danse me fera du bien. Je venais le remercier tout de même d'avoir accepté mon invitation, je me sens moins ridicule et puis après tout rien n'était fait pour que lui et moi soyons réunis ce soir. Mais il est donc normal que je lui dise merci. Très vite il posait sa main sur mon menton pour me faire relever la tête et ces mots me fit rougir un peu. C'est lorsque celui-ci vint à nouveau me faire ce qui semble être un compliment que je venais lever les yeux au ciel. Il n'est vraiment pas doué pour ça et c'est même assez gênant la façon qu'il a de me regarder. Enfin, je ne lui en veux pas. Après tout nous sommes là pour une bonne cause non ? Nous amuser. Et puis j'ai envie de faire plaisir à ma mère et j'aurais enfin quelque chose de drôle à lui dire. Cependant, très vite Leo me prit la main pour rejoindre la piste. "Oh, euh... d'accord." Je n'eus pas le temps de lui dire que moi et la danse ça fait deux mais, je me laisse entraîner. Seulement je le vis très vite rejoindre un groupe de garçon composé notamment d’Evan. Je fus surpris car il semble assez pressé et c'est lorsque je le vis se mettre face au Serpentard d'une façon agressif que je venais lui lâcher la main. "Léo !" Je fronçais le regard, un peu choquée et inquiète de le voir agir comme ça. "Qu'est ce qui te prend ? Il ne fait rien de mal, il danse." Je voyais un sourire sur les lèvres d'Evan, il semble même apprécié la soirée. Du coup j'ai beaucoup de mal à cerné ce que voulait faire mon partenaire. J'avais envie de me mettre dans un trou de souris, j'avais honte pour le coup. J'avais l'impression que tout aller bien pourtant, que nous arrivons enfin à passer la soirée convenablement. J'étais déçue et fâchée. "Désolé les garçons..." J'essayais de calmer le jeu car malheureusement je connais bien ce genre de situation, ils se cherchent et après ça part en bagarre et ce n'est vraiment pas le moment.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Evan Thornburn
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis étudiant en dernière année, un Serdaigle, et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, étant donné que je n'ai toujours pas eu le courage de faire mon coming-out..




lucky blue smith ©️ suture
Alors que la soirée semblait s’annoncer horriblement ennuyeuse, sans le moindre intérêt pour toi, une simple créature d’une incroyable rousseur se démène pour te faire changer d’avis. Les mains autour du col de ta chemise mal repassée, il te fait traverser la salle sous le regard de ses camarades de classes, mais tu n’as d’yeux que pour lui. Son rôle est si convainquant que tu en oublies même que tu as proposé cette porte de secours, autant pour lui que pour toi. Les rires de ces sales vipères n’ont pas la moindre importance à tes yeux, non. Seul le regard d’Erik en a. Ton cœur ne suit plus un rythme normal. Non. Il s’emballe, et menace de te lâcher. C’est alors que les mains du Serpentard relâche pour venir retomber le long de son corps. Tu lui avoues ta crainte et il se moque, glissant un petit compliment qui ne t’échappe pas. Ils ne t’échappent pas depuis le début de la conversation. D’abord ses jolies fesses, maintenant sa belle gueule. Le rouge monte à tes joues. Bordel. « Trop aimable. » parviens-tu à balbutier. Avec un peu de chance, le rouquin mettra ta gêne et ton teint rougeâtre sous le coup de l’émotion d’une telle fuite.

Et sans que tu ne parviennes à contenir tes mots, tu acceptes, malgré un petit retard, sa proposition. Tu veux danser avec lui. Ton corps tout entier te le demande. Il en a envie, autant que tu en as envie. « Jamais lorsque l’enjeu est aussi important que celui-ci et qu’il me fait crever d’envie. » Encore une fois, tu ne réfléchis pas. À croire qu’en sa présence, ta langue se délie. Tu serais prêt à lui révéler ton petit secret à lui dire que les filles ne t’intéressent pas. Que désormais seule la danse qu’il peut t’offrir a de l’importance pour toi. Tu pourrais tout avouer, maintenant pour une simple danse. Pour une danse rien qu’avec lui. Sans le regard des autres. Juste vous deux et le calme du Hall. Mais ton secret est-il encore intact ?

Souffle coupé tandis que sa main glisse lentement dans le creux de tes reins, t’attirant contre son corps. Tu peux alors sentir son parfum, savourer les effluves de la boisson sucrée qu’il a avalé, mais surtout, la chaleur de son corps. Instantanément, tu te sens léger. Erik vient chercher ta main. Aucune résistance. Tu serais prêt à te donner tout entier pour lui, s’il continue à te regarder de la sorte. « Juste une danse. » tu répètes. Mais ce sera la plus jolie de toute. Un large sourire vient étirer tes lèvres, ancrant tes pupilles dans les siennes. Patient, tu attends que son corps t’entraîne avec lui, mais au lieu de cela, une voix tonne, te faisant sursauter.

Tu t’écartes précipitamment du vert pour venir te mettre entre Léopold et lui. Ton palpitant va te lâcher, mais de peur maladive cette fois. T’ont-ils vu avec lui ? Ont-il compris ? Merde. « Non, attends, c’est pas ce que tu crois ! Il n’a rien fait de mal ! » t’exclames-tu, espérant que le poing levé du rouge ne se perde pas sur ta belle gueule. Ton regard se pose alors sur la douceur de la jeune femme. « Non, on ne dansait pas... » Non, non, non, non. Un mensonge. Un mensonge. Bordel. « Il m’a aidé à fuir d’autres Serpentards. » Ce n’est pas un mensonge. La vérité. C’est la vérité. La pure vérité. Il t’a aidé. Par Merlin. Tu es aussi rouge qu’une pivoine. « Léo, je te jure que ça va. Il ne m’a même pas touché. Je vais bien. Je te le jure. Il m’a aidé. Je t’en prie. Retournez vous amuser. Tout va bien. Je vous le promet. » Laissez-moi retourner dans ses bras. Laissez-moi danser. Laissez-moi être qui je suis vraiment le temps d’une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Erik Snow
J'ai 17 ans ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en dernières années chez Serpentard et je m'en sors bien, pour ce que ca vaut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, vu que je ne m'assume pas.



Serpentard, et gay qui ne s'assume pas. Une bonne âme, qui cache sa douceur derrière une barbarie à l'image des siens. Suiveur de mauvais plans, pour rendre fier ses parents.


K.J Apa - .Nephilim
Mal-être. Malaise. L’un ou l’autre. L’un et l’autre. Mal-être depuis toujours, d’être enfermé dans une coquille qui n’est pas la sienne. Malaise d’être soi-même, pour la première fois. Cette boule, au fond de sa gorge, celle-là même qui se forme quand il se retrouve face à ses parents. Pareille, et différente à la fois. Parce qu’elle est pas douloureuse. Juste gênante. Parce qu’il est gêné, par ce qu’il accepte d’être pour ce garçon. Lui-même. Mais c’est une première. Et c’est libérateur. Y'a ces papillons, dans son ventre. Et y'a ce nœud dans ses tripes. Ça parait négatif, mais s’en est rien. C’est juste .. agréable. Il n’a connaissance du garçon que depuis quelques minutes, mais cette certitude que cette petite escapade en tête à tête restera entre eux. Ça lui monte même pas, que s’il souhaite cette danse, s’il est si tactile, c'est parce qu’il possède les mêmes penchants. Ça passe pas, dans sa tête embrouillée. C’est le bordel, là-haut. C’est une explosion. Il n’arrive pas à croire qu’il va faire ça. Qu’il est en train de mettre en péril sa réputation, pour une danse. Lèvres entrouvertes pour laisser passer l’air qui n’arrive plus a ses poumons, il tente de calmer les battements affolés de son cœur, alors que leurs corps se frôlent. Cette sensation de plénitude s'aggrave encore. Et là, dans ces bras, il oublie le risque d’être surpris. Il est prêt à se donner cœur et âme, pour cette danse. Juste une danse. Son regard se perd sur ces lèvres, fines, attirantes. Il s’égare. Danser. Juste danser. Mais la vérité, c’est qu'il possède juste cette envie, celle de se perdre dans la contemplation du blond.

« Lâche-le, sale .. » Il n’attend pas la fin. Dès qu’une voix inconnue se mêle entre eux, pour interrompre l’échange silencieux, il s’écarte. Distance. Au moins un bon mètre entre eux. C’est une distance raisonnable pour que personne ne soupçonne rien.  Perturbé par ses propres pensées, et l’effet du blond, Erik se défend même pas de l’attaque. Il n’a même pas saisi qu’à ça lui était adressé. Dans le dos du serdaigle, il tente de se reprendre. D’effacer les frissons provoquer par leur contact. D’effacer la douceur de son regard. Putain. Il était un serpentard. Et s’il trouvait pas un moyen pour se sortir de cette situation, très vite, ça allait être mauvais pour lui. « Je ne dansais pas. » Sa voix claque, saillante, tranchante. Fallait qu’il efface cette idée. Fallait qu’il reprenne son rôle, au risque de perdre bien plus que quelques minutes de douceur. Il serre les dents, déteste déjà ce qu’il s'apprête à faire. Il toise Leo, avec ce défi au fond du regard. « C’était une mise en garde. J’ai sauvé le cul d'ton pote, aujourd'hui, mais on reviendra » Il s’adresse au gryffondor. Il n’adresse même pas un regard à Evan. Il préfère. Faut pas qu’il craque. Et s’il pose son regard sur sa gueule d’ange, et qu'il lie de la déception, son armure risque d’en prendre un coup. « S'il ne retourne pas à l’intérieur, ton pote est en sécurité pour ce soir. Tu devrais retourner profiter de la soirée avec ta nana. » Il garde cet air dédaigne. Evan a peut-être percé ce qu’il était, mais hors de question que ca devienne une habitude. Il jette un regard de la tête aux pieds à la jeune femme pour bien faite comprendre qui est « sa nana » puis reprend. « Conseil d’ami, t’éloigne pas d’elle. J’en connais qui serait ravi d’en faire qu’une bouchée » Putain. Il détestait ce rôle. Il serre les poids, pour cacher la douleur que la prononciation de ses mots cause en lui. Ça l’arrangerait que le couple s’en aille. D’ailleurs lui aussi, ferait mieux de partir. Mais il reste planté. Comme si, s’il bougeait, son armure allait se craqueler.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
saetre
Féminin MESSAGES : 58
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 18
CRÉDITS : Balaclava

UNIVERS FÉTICHE : HP, science-fiction, survival, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t76-albatross-around-your-neck http://www.letempsdunrp.com/t358-those-have-no-name-blake
Tortue



Oprah
Copernic

J'ai 15 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en cinquième année, chez les Serdaigle et je m'en sors à merveille. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Serdaigle le né collé à ses bouquins. Tellement qu'à part les cours, elle ne pense plus à grand-chose et n'a donc pas eu le temps de se trouver un cavalier à la hauteur de ses espérances. Jeune fille agréable et perspicace.


avatar ©️ Blake
Finalement, il le connaissait, ton prénom. Il se jouait bien de toi le serpentard et tu ignorais si tu allais réussir à tenir toute la soirée à ses côtés. Tu savais bien qu'il te rendait une faveur en t'invitant ce soir, que t'aurais presque dû le remercier, mais en vérité, si c'était pour t'ennuyer comme un rat mort, peut-être que t'aurais préféré ne pas y aller du tout à cette fichue soirée. « Tu pourrais au moins sourire, faire semblant. » Et puis, après tout, il faisait le dur mais au fond, il n'avait qu'une envie : danser. Alistair avait beau être un serpentard au fond, tu ne pouvais t'empêcher de te détendre un peu Oprah, parce qu'il avait retenu ton prénom, parce qu'il voulait danser, parce que t'avais l'impression qu'il jouait un rôle avec son air blasé. Comme il était ridicule de l'imaginer dans une horde de bambins maladroits. La vérité, c'était que toi aussi t'avais envie de t'amuser, d'aller danser. Alors tu lui tendis ta main, un peu déçue que tu sois obligée de l'inviter et qu'il ne te fasse pas cette galanterie. T'étais pas vraiment une bonne danseuse, mais tu en connaissais assez pour ne pas passer pour une idiote.

Non loin de vous pourtant, il commençait à y avoir un peu d'agitation, ton regard se porta tout de suite là où tu entendais les voix qui semblaient avoir perdu un peu de leur calme, stoppant net Alistair avant même d'avoir commencé votre danse. Tu lui lanças un air navré sur le visage. « Donne-moi juste cinq minutes et ensuite tu me feras tournoyer autant que tu le voudras. Promis. » Il y avait dans le lot un seul garçon que tu reconnaissais, Evan, tu le croisais parfois dans la salle commune. Tu arrivais presque à reconnaître tous les élèves de Serdaigle, mais pour ce qui était des autres, tu avais du mal. Les garçons se criaient dessus et tu lâchas le bras d'Alistair pour aller à la rencontre d'une rouquine qui devait sans doute être la cavalière de l'un d'eux. « Hey ! Qu'est-ce qu'il se passe ? » Trop curieuse, Oprah. Tu ne perdras donc jamais cette vieille habitude de te mêler de tout ce qui ne te regarde pas. Mais la tentation est trop forte, une dispute en plein bal ? Un problème de coeur peut-être ? De jalousie ? Tu ne disais jamais non à quelques ragots croustillants. Et puis, t'avais comme l'impression que ce chahut impliquait un serpentard, ils étaient toujours dans les mauvais coups. Non, décidément, tu ne pouvais pas laisser passer l'événement, il fallait que tu comprennes ce qui était en train de se passer, au grand dam sûrement de ton cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Pepperpotts
Féminin MESSAGES : 2073
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Alistair Montgomery
J'ai 15 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis cinquième année à Serpentard. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Serpentard fier de lui. Imbu de sa personne. Est plutôt bon en cours, mais se croit excellent et invincible. Est un sang-pur.


logan lerman ©️ ODISTOLE
Une soirée simple sans incident à Poudlard ça n'existe pas, mais souvent Alistair n'est pas concerné. Il se moque de ceux à qui ça arrive et continue à grignoter dans son coin. Oh des coups de Peeves il s'en est pris dans la figure comme tout le monde, mais ça ne compte pas. Bref, aujourd'hui il espérait que tout se passerait bien, qu'Oprah se révèlerait merveilleuse et qu'ils finissent ensemble dans un lit, histoire qu'il puisse au moins s'en vanter auprès de ses potes. Evidemment, la réalité serait bien autre, mais là n'était pas la question. Après une poignée de main et deux pas en direction de la salle, voilà qu'Oprah s'éloignait déjà. Ils n'étaient pas en avance et elle rechignait à passer du temps avec lui, déjà. Il voulait lever les yeux au ciel, mais il ne pouvait en réalité s'en prendre qu'à lui-même. Alors il la suit sans rien dire.

Arrivé devant la scène, il cesse de n'être concentré que sur son nombril et regarde les individus. Erik Snow est une légende chez les serpents, un des plus âgés, toujours prêt à tout, un modèle à suivre qu'Alistair apprécie beaucoup, même si Erik n'a jamais du le calculer. Leopold quelque chose est un batteur ennemi oui, le quidditch chez les verts c'est une histoire de famille, tout le monde connaît les concurrents même sans faire partie de l'équipe. Emma, une gryffondor, c'est à peu près tout ce qu'il sait d'elle, au début il s'y était intéressée, elle est absolument magnifique, mais sa réputation de première de la classe sans même être serdaigle, trop peu pour lui, alors il a abandonné. Rien à voir avec le fait qu'elle n'en avait rien à faire de lui et de ses trois ans de moins, non vraiment rien. Le dernier est inconnu, très bel homme, mais Alistair ne voit pas du tout qui il est. Alors instinctivement, il se met du côté d'Erik. Quelque soit le parti qu'il prendra, il le suivra, ça marche comme ça chez les serpentard.

Oprah n'a pas conscience de la situation ni de gêner, alors qu'Alistair si, il ne se sent pas à sa place. « T'es vraiment trop une commère. » Les mots sont glissés à son oreille, pour éviter de se faire entendre. « Snow, je peux faire quelque chose ? » Dans la bouche d'Alistair, Snow est prononcé comme une révérence, Alistair n'est pas assez important pour l'appeler par son prénom, alors il lui marque du respect.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
TG FANTASTIQUE ◇ Bal de fin d'année à Poudlard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)
» Nos années pensions - Refusé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: