Partagez | 
 
 
 

 Caring is not an advantage ; sunrise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
billyxjean
Féminin MESSAGES : 204
INSCRIPTION : 05/04/2018
CRÉDITS : clashpistols

UNIVERS FÉTICHE : scifi, fantastique, historique, dérivé canon , mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1437-things-that-drift-away-are-for http://www.letempsdunrp.com/t1445-le-mythe-de-persephone-et-hades-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1449-calligraphies-organisees
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Nous nous situons saison 1-2 , avant Reichenbach Fall, avant la rencontre de John et Mary. Sherlock tente de comprendre ce contexte émotionnel dans lequel sa cohabitation avec Watson l'a plongé, mais même pour le plus rationnel et cartésien des hommes, être humain est une notion tout aussi étrange et apparemment inutile que de savoir le nom des planètes de notre système solaire. Et voilà que Watson s'isole, sans qu'il ne comprenne réellement pourquoi.

Contexte provenant de cette recherche


tears fill the holes of sorrow like an ocean
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
billyxjean
Féminin MESSAGES : 204
INSCRIPTION : 05/04/2018
CRÉDITS : clashpistols

UNIVERS FÉTICHE : scifi, fantastique, historique, dérivé canon , mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1437-things-that-drift-away-are-for http://www.letempsdunrp.com/t1445-le-mythe-de-persephone-et-hades-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1449-calligraphies-organisees
Flash



Sherlock Holmes
J'ai 40 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis détective consultantet chimiste et je m'en sors par déduction. Sinon, grâce à ma incapacité à comprendre les émotions humaines, je suis marié à mon travail, les humains m'ennuient et je le vis plutôt bien.

"I'm a consulting detective. The only one in the world. I invented the job."



Benedict Cumberbatch ©️ odistole
Introuvable - non. C'était un mensonge. Il savait pertinemment où il était. Déduction facile car Watson était une créature d'habitude. Les mêmes gestes, les mêmes goûts, les mêmes réflexes pour s'isoler. Il pensait peut-être qu'il changeait quelque chose à sa routine, mais aux yeux de Sherlock, il restait dans ce cercle de confort qu'il s'était créé , sans doute depuis son retour de la guerre. Il n'avait pas tellement de dons pour les relations humaines, ni pour les traumatismes de l'esprit d'ailleurs. Un esprit sain devait simplement savoir se réarranger pour fonctionner. C'est comme cela qu'il avait vaincu les drogues -  vaincu - belles paroles - il n'était pas dépendant des drogues , il les utilisait dans un but précis. Comme un étudiant de la Retaline pour se concentrer. Non quand il fallait utiliser le terme introuvable, cela voulait simplement dire que Watson n'était pas dans l'appartement, ni à l'étage inférieur avec Miss Hudson. Introuvable sur son échelle était simplement synonyme de combien Watson lui en voulait. Il s'était fait une échelle graduée par des faits observés et vérifiés.

Le fait qu'il ait quitté complètement leur habitation lui indiquait que quelque chose l'avait dérangé. Quoi ? Peu important. Pourquoi était-il sorti ? Là, était la véritable question. Et qui disait question, disait forcément intérêt de Sherlock. Son esprit avait besoin de réponses concrètes surtout quand il s'agissait de questions complexes. Après des heures  à faire crier son violon, à jeter un couteau dans le smiley au mur, et à compter 4 heures, soit 240 minutes, soit 14 400 secondes, soit 14 400 000 millisecondes, Sherlock s'était enfin dit qu'il était temps de mettre un terme à cette bouderie infantile, seulement parce qu'il ne voyait pas pourquoi il devait montrer ses émotions pour quelque chose d'aussi insignifiant que son frère et ses révélations. Il soupira fortement et tambourina du pied vers sa chambre pour enlever son pyjama et son peignoir. Il en ressortit avec son traditionnel costume et finit sa course en s'asseyant devant Watson dans ce petit café.

• "Est-ce par souci d'avoir une meilleure connexion internet que vous vous êtes installé, fort inconfortablement , comme l'indique la tension dans votre jambe, à cet endroit ? "

Bien sûr que cela n'était pas le cas, mais il ne pouvait s'empêcher d'appliquer une psychologie inversée pour engager cette conversation, ne sachant réellement pas comment faire autrement.


tears fill the holes of sorrow like an ocean
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3102
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



John Watson
J'ai 42 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis ancien médecin militaire et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis seul et je le vis plutôt mal.



martin freeman ©️ NOM CRÉATEUR
Tu avais eu besoin d’une pause, d’un peu de calme pour ne pas perdre la tête. Ton colocataire avait ce don de te faire perdre la raison, avec sa manière bien particulière de te rabaisser, de te rendre inférieur à lui. Le détective t’en demandait beaucoup. Beaucoup de patience. Il mettait tes nerfs à rude épreuve à chaque instant dans la journée, dès lors que tu posais le pied sur le plancher pour la première fois de la journée. La douleur lancinante dans ta jambe n’a sûrement pas aidé à garder ta sérénité au beau fixe. Alors, sans un mot, sans même un regard pour le grand brun avachi dans son sofa miteux, tu as quitté l’appartement de Baker Street, laissant ta cane bien en place sur la parure de ton lit. Tu as fuit l’appartement de Baker Street serait une formulation bien plus juste. Tes pas te mènent vers un café, comme un automatisme. Tu ne réfléchis plus tellement aux endroits que tu fréquentes, du moment que Sherlock, ou un autre Holmes ne s’y trouve. Flâner dans le parc aurait demandé trop d’effort à ton membre endolori, d’autant plus que tu n’as pas envie de croiser qui que ce soit. Un vieux café, caché dans une rue adjacente est une bien meilleure option à tes yeux.

Ordinateur portable posé sur une table dans le fond de la boutique, tasse de thé fumante déposée à sa droite, mains pianotant sur le clavier. Tu fais abstraction des bruits alentours, des conversations des autres. Tu fuis les regards, et les murmures. Tu remercies le serveur lorsqu’il vient vers toi pour te demander si tu as besoin d’autre chose, puis te renfrognes à nouveau sur ta chaise inconfortable. Tu as beau étendre ta jambe devant toi. Aucune position ne semble apaiser la souffrance qui se propage dans le reste de ton corps. Paupières closes. Tu n’as pas mal. C’est faux. Tu n’as pas mal. Ce n’est qu’une sensation. Ce n’est rien qu’une putain de sensation. Les mouvements sur ton clavier cessent. Tes poings se referment pour lutter. Tes ongles s’enfoncent dans le creux de tes paumes. Tu respires. Tu as beau le nier, cette douleur te renvoie toujours à tes cauchemars. Éclats de balles. Explosion. Feu. Destruction. Et sa voix. « Vous connaissez parfaitement la raison de ma présence ici, à moins que vos dons ne se soient estompés avec votre amabilité ? » lâches-tu, sans même croiser son regard. Autant que tu le peux, tu replies ta jambe. Lui cacher ne sert à rien, à part sans doute regagner un peu de dignité. Un soldat à sa fierté. « Je vous manquais ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
billyxjean
Féminin MESSAGES : 204
INSCRIPTION : 05/04/2018
CRÉDITS : clashpistols

UNIVERS FÉTICHE : scifi, fantastique, historique, dérivé canon , mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1437-things-that-drift-away-are-for http://www.letempsdunrp.com/t1445-le-mythe-de-persephone-et-hades-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1449-calligraphies-organisees
Flash



Sherlock Holmes
J'ai 40 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis détective consultant et chimiste et je m'en sors par déduction. Sinon, grâce à ma incapacité à comprendre les émotions humaines, je suis marié à mon travail, les humains m'ennuient et je le vis plutôt bien.

"I'm a consulting detective. The only one in the world. I invented the job."



Benedict Cumberbatch ©️ odistole
Tout était bien trop présent dans son esprit. Ses yeux scannaient les lieux. Il avait déjà noté une 100taines de points à exploiter en moins de 2 minutes. La serveuse qui regardait anxieusement son chef. Un client qui se rongeait les ongles, white collar , à regarder la bourse sans aucun doute , investissement douteux. Il avait des choses à se reprocher. Et pendant qu'il était incapable de taire tout cela, son attention était sur Watson. La jambe, clairement, n'était qu'un symptôme.  Mais ce n'était pas à lui de réellement dire à Watson ce qu'il devait faire. Tout manuel 101 de la psychologie disait qu'il fallait que le malade trouve la voie lui-même. Il n'avait pas de patience, mais pour cela il se faisait violence. Il ne pouvait pas aider Watson si ce dernier ne voulait pas de son aide. Même lui l'avait compris. La fierté, l’orgueil, ils avaient cela en commun, cela était sûr.

• "Les deux ne sont guère liés, ne soyez pas ridicule Watson. " écarta-t-il les paroles de Watson avec dédain. Il jugeait là son sarcasme, et non le fond de la pensée de son colocataire. Mais en mots, la nuance n'était connue que de lui.

Il en était visiblement ennuyé. Cela n'allait pas comme il l'avait imaginé dans son scenario cinq. Celui le plus humain selon toutes ces déductions. Peut-être fallait-il improviser, ça , Sherlock ne savait pas faire. Il était incapable de spontanéité, à part pour faire un enfant gâté d'un mètre quatre vingt dix. Il fit la moue et réajusta son manteau qu'il n'avait pas pris d'enlever.

• "Les personnes ne me manquent pas. " répondit-il et se pinça les lèvres.

• "L'absence de certaines personnes a un effet indésirable sur mon humeur. " ajouta-t-il en se détendant. Il se redressa et son attitude devint plus douce pour l’œil averti.

• "Je sais que , je ne suis pas le plus humain, et la compassion a une définition bien abstraite dans mon dictionnaire, mais contrairement à ce que vous avez dit, je ne suis pas une machine, après tout une machine ne viendrait pas s'asseoir dans un café douteux pour s'excuser. "


tears fill the holes of sorrow like an ocean
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3102
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



John Watson
J'ai 42 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis ancien médecin militaire et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis seul et je le vis plutôt mal.




martin freeman ©️ NOM CRÉATEUR
Caché sous la table, ton poing se serre sous la douleur, mais ton masque ne se brise pas. Du moins, pas aux yeux du reste du café dans lequel tu es venu te réfugier. Certains détails ne manqueront certainement pas à l’homme installé en face de toi, mais tu t’améliores de jour en jour pour lui cacher certaines choses. Tout du moins, les choses qu’il ne comprend pas. Comme ta présence ici. Tu en tires une certaine satisfaction, quand bien même ton repère secret n’en est plus un depuis longtemps. Ici, tu peux écrire sans qu’il ne t’épie derrière ton épaule, sans avoir le moindre commentaire sur ton blog qui ne cesse d’accueillir de plus en plus de lecteurs, quand le sien n’attire que trois personnes dont toi, Molly et un inconnu. Ton irritabilité est rapidement calmée par la voix du brun. S’il était agaçant la plupart du temps, sa voix réussissait toujours à te captiver, autant que son sens de la déduction. Aujourd’hui, cependant, cela ne s’est pas montré suffisant. Tu pousses un soupir, avant de lever les yeux au ciel. Ne pas montrer la douleur qui se propage dans ta jambe, ni le tremblement de tes mains. Cacher les dégâts sous la table, là où il ne peut rien observer.

Sa remarque te fait arquer un sourcil. La nuance est très faible entre ses deux affirmations, voire complètement nulle. Il ne faut pas un esprit aussi aiguisé que le sien pour s’en apercevoir. Cependant, aucune réponse ne franchit tes lèvres. Cela reviendrait à te fatiguer pour rien, et à obtenir un cours sur le langage auquel tu n’as pas envie d’assister pour le moment, ni même plus tard, d’ailleurs. « S’excuser ? » ne peux-tu t’empêcher de dire, avec un sourire amusé sur les lèvres. Tu te penches vers lui, ancrant ton regard dans le sien. « Je crains de n’avoir entendu aucune excuse sortir de votre bouche. » Ta tête se penche sur le côté, comme pour appuyer ton envie d’entendre les mots ‘je m’excuse pour mon attitude désagréable et immature envers vous’ se frayer un chemin entre ses lèvres parfaitement rosées. Tu te redresses finalement pour porter ta tasse brûlante à tes lèvres, les yeux toujours rivés vers l’élégante silhouette de ton colocataire. Quand bien même il s’excuserait, il n’en connaîtrait même pas les raisons. « Les excuses n’étant pas votre fort, et cette idée ne venant certainement pas de vous, j’ai une question. Que venez-vous faire ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
billyxjean
Féminin MESSAGES : 204
INSCRIPTION : 05/04/2018
CRÉDITS : clashpistols

UNIVERS FÉTICHE : scifi, fantastique, historique, dérivé canon , mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1437-things-that-drift-away-are-for http://www.letempsdunrp.com/t1445-le-mythe-de-persephone-et-hades-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1449-calligraphies-organisees
Flash



Sherlock Holmes
J'ai 40 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis détective consultant et chimiste et je m'en sors par déduction. Sinon, grâce à ma incapacité à comprendre les émotions humaines, je suis marié à mon travail, les humains m'ennuient et je le vis plutôt bien.

"I'm a consulting detective. The only one in the world. I invented the job."



Benedict Cumberbatch ©️ odistole
Non, formuler une excuse n'était pas son fort, mais il allait le faire. Cependant face aux présomptions de Watson, il garda silence. Il s'adaptait mal aux relations humaines, mais il savait quand bien même ne pas se justifier. Il n'avait pas à justifier ses choix, d'ailleurs il ne le faisait jamais, sauf pour frimer ou pavaner son savoir devant des intellectuellement inférieurs. Ainsi Watson le pensait incapable de venir ici de sa propre initiative. Intéressant, mais en même temps blessant.  Il ne le corrigea cependant pas, laissant planer sur ses lèvres un sourire hypocrite. Il jouait de l'image qu'il avait, ce n'était peut-être pas sa meilleure idée, mais c'était tout ce que Watson aurait pour l'instant. L'intention était comprise , cela lui suffisait pour passer à autre chose. Du moins pour l'instant. Il n'était pas sûr que Watson avait réellement conscience de la manipulation émotionnel qu'il effectuait sur lui, si cela se trouvait , il ne le faisait pas exprès, ce qui rendait la chose encore plus complexe, parce que Sherlock lui maitrisait cela parfaitement. Jouer sur les émotions humaines, il se notait à l'arrière de son crâne d'être vigilent à ce sujet.

• "On ne peut rien vous cacher, Watson. Je suis ici car nous avons une nouvelle affaire. Une affaire, qui , il me semble, sera appréciée de vos lectrices et quelques lecteurs. "

Official statement, comme dirait les anglais. La réponse officielle qui ne faisait que renforcer l'image de Sherlock Holmes. Il avait laisser rouler les mots sur sa langue tout en pointant sommairement l'ordinateur de Watson. Il savait que l'homme était dépendant des aventures, de l'adrénaline, sans doute une des motivations pour s'être engagé dans l'armée. Ne pas être un simple docteur. Il se leva.

• " Une jeune femme noyée , mais sans avoir eu aucun contact avec de l'eau. Nous devons nous hâter, avec qu'Anderson ne ruine complètement la scène du crime par son inhérente capacité à mettre les pieds dans le plat en laissant tomber dit plat par son intellect d'un hamster ayant une tumeur cérébrale."


tears fill the holes of sorrow like an ocean
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3102
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



John Watson
J'ai 42 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis ancien médecin militaire et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis seul et je le vis plutôt mal.




martin freeman ©️ NOM CRÉATEUR
Sous la table, tu ne cesses d’enfoncer tes ongles dans la paume de ta main pour détourner la douleur se propageant dans ta jambe, dans le creux de ta main. Combattre le feu par le feu. Et si ton colocataire venait à le découvrir par la suite en observant les traces sur ta peau, peu importe. Ce n’est juste pas le bon moment. Tu ne veux pas parler de ta souffrance. Parce que tu ne souffres pas. Tu ne peux pas souffrir. Tu ne veux de la pitié de personne. Quand bien même tu doutes qu’un être tel que le brun installé maladroitement en face de toi soit capable d’en éprouver un quelconque soupçon. Alors ton poing se forme et se détend, encore et encore, caché par la table. Toujours caché. Tu n’es pas idiot, tu sais qu’il remarque toujours tout. C’est d’ailleurs ce qui le rend agaçant, et fascinant. Puis, comme tu l’avais prédit, tu n’entendras aucune excuse sortant de sa bouche, ni même le nom de la personne qui aura tenté de le convaincre de t’en faire. Dommage.

« Et, il me semble, à mon tour, que vous vous fichez bien de ce qui intéresse mes lecteurs, Monsieur Holmes. Alors, je crains que je vais rester tranquillement dans ce café à siroter ma boisson chaude, pendant que vous insulterez tout ceux que vous jugez – comment vous dites ? - intellectuellement inaptes. » Ton sourcil se arque malgré toi. Si sur bien des champs de bataille il remporte la victoire, le détective est rarement le plus habile au maniement des relations humaines. Les personnes le côtoyant peuvent l’affirmer sans le moindre mal, d’ailleurs. Cependant, s’il ne comprend rien aux émotions, Sherlock parvient toujours à t’appâter. Tu as déjà le titre de ton article à venir. L’appel du terrain, de l’énigme, est toujours plus forte que le reste. Ta bouderie infantile reste ici, tandis que tu prends tes affaires et le suit à l’extérieur, ignorant les remarques désagréables sur ce pauvre Anderson qui en prend toujours pour son grade. « Où est-ce ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
billyxjean
Féminin MESSAGES : 204
INSCRIPTION : 05/04/2018
CRÉDITS : clashpistols

UNIVERS FÉTICHE : scifi, fantastique, historique, dérivé canon , mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1437-things-that-drift-away-are-for http://www.letempsdunrp.com/t1445-le-mythe-de-persephone-et-hades-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1449-calligraphies-organisees
Flash



Sherlock Holmes
J'ai 40 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis détective consultant et chimiste et je m'en sors par déduction. Sinon, grâce à ma incapacité à comprendre les émotions humaines, je suis marié à mon travail, les humains m'ennuient et je le vis plutôt bien.

"I'm a consulting detective. The only one in the world. I invented the job."



Benedict Cumberbatch ©️ odistole
Silence s'impose. La graine plantée, il suffit de voir la plante naître. L'intérêt, le goût de l'aventure. Dans un sens, c'est pour mieux le protéger de lui-même. Son esprit sera occupé, les traumatismes tus le temps de quelques heures. Sans mot dire, il le suivit à l'extérieur et lui tendit l'objet qu'il avait oublié et qu'il avait ramené avec lui. Sherlock lui tendit sa canne.

• "Watson, vous seriez surpris."

C'était une simple remarque aux milles sous-entendus. Parce qu'il lisait ce blog. Parce qu'il commentait même parfois ce blog. Parce qu'il observait studieusement comment Watson écrivait ses entrées. Parce qu'il lui arrivait de corriger le texte quand son colocataire s'endormait sur son ordinateur. Parce que derrière son extérieur froid et calculateur, il y avait plus. Des petits détails, discrets, qui montraient que Sherlock Holmes avait un cœur et s'occupait des gens d'intérêt. Si au début cela n'avait été qu'un simple intérêt, une curiosité, là, il commençait à s'attacher à Watson.

Il se mit à marcher, arrêta un taxi et s’engouffra dedans comme à son habitude. Il n'avait pas répondu à la 2ème question de Watson, laissant planer le mystère. Un sourire simplement sur les lèvres , parce qu'il savait que cela allait finir de piquer l'attention de Watson.

• "National Gallery."

Il montra son téléphone à Watson. Il y avait une photo envoyé par ...Steve ? Bob? George? ... Lestrade. La victime était posée délicatement devant une peinture.

• "National Gallery. Aucun point d'entrée, aucun point de sortie. Elle ne travaillait pas là ... pour citer notre cher Lestrade, elle semble sortir du tableau."



tears fill the holes of sorrow like an ocean
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3102
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



John Watson
J'ai 42 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis ancien médecin militaire et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis seul et je le vis plutôt mal.




martin freeman
C’est plus fort que toi. Tu ne peux pas résister à l’appel du terrain, à celui de l’adrénaline se déversant dans tes veines alors qu’il énonce une affaire de plus. Un cas mystérieux, dont tu auras le plaisir de découvrir le dénouement en restant près de ce colocataire que beaucoup juge insupportable, tout en étant irremplaçable. Définition d’un Holmes, semble-t-il. Tu as beau vouloir jouer avec lui, l’homme sait toujours comment t’appâter. S’en est presque affligeant. Affaires ramassées et jetées dans la besace, tu le suis dehors. Pourtant, une boule se forme dans le fond de ta gorge lorsque Sherlock te tend ta canne. Les mots « psychosomatique » et « stress post-traumatique » clignotent en lettres jaunes dans ton esprit. Ta mâchoire se crispe. Peut-être aurais-tu préféré qu’il la laisse là où tu l’as oublié.

Face à son absence de réponse, tu imagines plusieurs scénarios plausibles. Est-ce une personne influente qui est la victime, ou bien se trouve-t-elle dans un lieu insolite ? Tu fronces les sourcils, mais visiblement, le grand brun ne semble pas disposer à te donner cette information avant d’être grimpé dans le véhicule. Tes sourcils ne font que se froncer davantage, souhaitant déjà réfléchir un moment au lieu choisi. Cependant, Sherlock ne laisse pas le temps à la réflexion, posant directement son cellulaire sous ton nez, pour te laisser observer la scène de crime, ainsi que le cadavre face au tableau. « Hn. » Tu observes encore la photo un moment avant de lever les yeux vers le détective. « National Gallery. J’imagine que vous avez déjà des pistes ? » Pour se faire une idée, tu as toujours eu besoin d’être présent, de vérifier la victime avec tes yeux, de déterminer la cause de la mort par toi-même, de récupérer les indices sur place, seulement, ce n’est pas le cas de celui que tu observes avec attention. « Ne me dites pas que vous êtes à court d’idées. Cela ne vous ressemble guère. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Caring is not an advantage ; sunrise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: