Partagez | 
 
 
 

 Dear Santa, bring me to Ireland this year (Elojs & Pride&Prejudice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
Pepperpotts
Féminin MESSAGES : 2067
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Meredith Brown
J'ai 26 ans et je vis à Boston, Etats-Unis. Dans la vie, je suis standardiste et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.

N'a qu'un frère qui a trois enfants. Son père est parti avec une autre femme et n'est jamais revenu les voir. Sa mère est morte d'une maladie quelques années plus tôt. Ils passent Noël dans la campagne anglaise chez leur grand-mère.


phoebe tonkin ©️ LEMPIKA
Les larmes qui coulaient de ses yeux ne se tarisse pas, les sanglots qui l'étouffent ne se calment plus, pourtant elle essaie de se faire discrète, d'être seule toute à son chagrin. Elle sait qu'elle devrait le cacher, qu'elle ne devrait pas en faire une tonne : pleurer comme ça c'est ridicule, c'est pas grave. Mais sa tristesse est trop grande, sa déception plus encore. Meredith ne peut plus se retenir. Son mascara coule totalement, elle va ressembler à un panda, mais qu'importe, elle ne peut plus s'arrêter. Pourtant elle essaie vraiment, elle s'accroche, elle inspire, elle expire. Il faut qu'elle se calme, qu'elle prenne ses affaires ... un nouvel instant de découragement se saisit d'elle. Comment cela va-t-il se passer ? Ses bagages étaient en soute, ils vont rester dans l'avion ? Il va falloir encore attendre une éternité pour les récupérer. Garder ses larmes jusque chez elle sera un défi bien trop grand.

Les deux petits mots du jeune homme la font relever les yeux. Son regard embué de larmes la fait cligner des paupières plusieurs fois, elle inspire profondément pour réduire le flux, ouvre la bouche, sa respiration est encore trop saccadée. Alors elle secoue juste la tête négativement. Elle se force à respirer encore lentement, jusqu'à pouvoir être certaine de dire un mot sans bafouiller, mais cela semble encore prématuré. Alors sans réfléchir plus que cela et parce qu'elle a besoin de soutien, elle se met dans ses bras, posant sa tête sur l'épaule du jeune homme dont elle ne connait même pas le nom. Au bout de quelques -longues- secondes, et grâce à son rythme cardiaque à lui, elle se calme enfin.

« Je suis désolée » murmure-t-elle avant de s'éloigner. Elle prend dans son sac le paquet de mouchoir qu'il lui a donné plus tôt et commence à s'essuyer le visage avec le fond d'eau de sa petite bouteille. L'eau fraiche sur son visage lui fait du bien. « J'avais tellement hâte de ce Noël, j'en peux plus de ma vie minable ici, j'avais tellement hâte de retrouver enfin ma famille, ça fait un an que je les ai pas vus et mon neveu marche enfin, j'avais tellement hâte de le voir grandir. » Elle sent les larmes arriver de nouveau, alors elle se tait, il n'a pas besoin de savoir toute sa vie, il s'en fiche, il a aussi son Noël à rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
pride.prejudice
Féminin MESSAGES : 361
INSCRIPTION : 10/02/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Normandie (France), la région de la crème fraîche et du cidre (a)
CRÉDITS : kitamikeita LJ (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : City/university only
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1346-aloha-a http://www.letempsdunrp.com/t1352-unity-in-diversity-uc#19961
Pigeon



Alexander O'Sullivan
J'ai 28 ans et je vis à Boston, Etats-Unis. Dans la vie, je suis employé dans une agence de voyages et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire après avoir été fiancé pendant un an à une femme infidèle et je le vis plutôt mal.

Ses parents gèrent des chambres d'hôtes sur Dublin • Né à Dublin, il avait quitté sa terre natale pour suivre sa fiancée • Séparé depuis plusieurs mois, il hésite à repartir sur la terre de ses ancêtres • A une soeur jumelle dont il est très proche • Depuis l'épisode "Charlotte", il s'est juré de ne plus s'attacher aussi vite mais crève d'envie de fonder une famille


Taron Egerton ©️ Gainsboro.
Alexander n'était qu'un déçu de plus, la victime collatérale d'un rude climat d'hiver. Le bostonien aurait dû retourner en Irlande bien plus tôt, il le savait. Mais le travail l'avait retenu, comme à chaque fois, l'empêchant de vadrouiller entre les deux pays comme bon lui semblait. L'Irlande, c'était sa terre alors que Boston n'était qu'une ville étape, une de celle que l'on quitte rapidement. Son quotidien se limitait aux trajets pour rejoindre les bureaux de l'agence de voyage qui l'employait depuis qu'il avait débarqué aux Etats-Unis. L'une des plus grosses erreurs de sa vie, pensait Alexander en effleurant son téléphone portable. Il allait bien falloir qu'il prévienne ses parents, sa sœur, mais il se refusait à le faire tout de suite. Les yeux plissés et rivés sur l'écran géant, il attendait que ça bouge. Le petit pincement au cœur est bien là, il vit par procuration la colère des bambins, les visages ravagés par des larmes de crocodile. Le voyagiste n'en mène pas large. Passer Noël seul, dans une ville qui ne représentait rien pour lui, ne faisait vraiment pas partie de ses plans. D'ordinaire le carrefour de nombreuses retrouvailles, l'aéroport était devenu un désastre vivant. La main posée sur le front, comme pour calmer un maux de tête latent, Alexander essaye tant bien que mal de faire le point.

Il distingue à peine les yeux noisette de sa voisine. Ses sanglots lui nouent la gorge, il déteste voir des gens pleurer. Dans les larmes qui coulent sur les joues de sa voisine, il reconnaît sa propre peine. Celle de ne pas rentrer au pays pour les fêtes de fin d'année. Alex retrouve un vieux réflexe, celui de se mordre la lèvre inférieure. Calme de nature, le stress commence pourtant à monter. Il ne peut que lui offrir un sourire figé, c'est tout ce qu'il est en mesure de faire pour le moment. C'est pourtant le moment d'avoir une parole rassurante, mais maladroit comme il est, ça ne donnerait rien de bien.
Il ne la voit pas venir lorsqu'elle fond sur lui, prenant ses bras en otage comme s'ils se connaissaient. Ses muscles se contractent, c'est pas vraiment prévu ça. C'est pas naturel non plus. Il cesse de lutter au bout de quelques secondes, ça ne servirait à rien. Elle doit être aussi lessivée que lui et de toute façon, il n'a pas la force de la repousser. Dans ses bras, il imagine sa sœur et son stress monte encore d'un cran. Merde, Aly. Et lorsqu'elle semble un peu calmée, elle s'éloigne. Il n'a rien d'autre à faire, il l'écoute lui raconter son histoire. Sa version d'un Noël gâché.
- La soirée ne s'est pas vraiment passée comme prévue hein ?
L'énervement et la fatigue le rendaient plus loquace. Nouveau pincement de lèvres.
- Ouais, je comprends. ça fait tellement de bien de partir d'ici, surtout quand toute la famille habite à plusieurs heures d'avion. Et Boston, c'est pas vraiment la maison...
Il n'avait attendu que ça toute la semaine. Boucler sa valise pour attraper son avion, celui qui était présentement cloué au sol, sur l'une des pistes enneigées. Il ne pouvait même pas lui dire qu'il y avait une chance pour qu'un avion finisse par être affrété pour Londres et Dublin, il savait que ce ne serait pas le cas.
- Désolé en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Pepperpotts
Féminin MESSAGES : 2067
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Meredith Brown
J'ai 26 ans et je vis à Boston, Etats-Unis. Dans la vie, je suis standardiste et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.

N'a qu'un frère qui a trois enfants. Son père est parti avec une autre femme et n'est jamais revenu les voir. Sa mère est morte d'une maladie quelques années plus tôt. Ils passent Noël dans la campagne anglaise chez leur grand-mère.


phoebe tonkin ©️ BALACLAVA

Meredith se sent tellement bête, comment a-t-elle pu le prendre dans ses bras alors qu'il n'était clairement pas à l'aise ? Mais cela lui a fait tellement de bien, elle avait besoin, durant un court instant, de chaleur humaine. Histoire de se ressaisir, de sentir un faible instant de bonheur, avant de s'éloigner à nouveau et de s'effacer dans sa solitude. Noël à Boston, elle ne l'avait même pas envisagé. Elle est calmée maintenant, même si ses mots regorgent d'émotion quand elle se remet à parler alors elle se tait de nouveau. Meredith regarde autour d'elle, beaucoup de familles, de couple, mais peu de personnes seules, sauf le groupe là-bas de voyageur pro qui de toute manière n'a sûrement pas le temps d'avoir une famille. Meredith s'en veut de les juger, elle ne sait rien de leur vie. La seule chose que Meredith sait, c'est qu'elle ne veut pas être seule ce soir.

« Je suis désolée de vous avoir pris dans mes bras, de vous parler alors que vous avez autre chose à faire, de vous empêcher de rentrer. Vraiment désolée. » Elle se tort les mains dans tous les sens, elle a envie de lui proposer quelque chose de fou, de passer Noël ensemble, mais elle n'ose pas, parce qu'il va la prendre pour une folle, ils ne connaissent toujours pas leur prénom. « Je. Joyeux Noël, je ne vous dérange plus. » Meredith reste pourtant bloquée face à lui, immobile, ne trouvant plus la force de s'éloigner, de perdre la seule personne qui l'empêche de sombrer dans les larmes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Dear Santa, bring me to Ireland this year (Elojs & Pride&Prejudice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» HAPPY NEW YEAR
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: