Partagez | 
 
 
 

 You're the master of my Mind [Lullaby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Thom, jeune PDG d'une trentaine d'année est tombé sous le charme d'Ingrid une jeune institutrice en école maternelle, complétement obsédé par la jeune femme il n'hésite pas à usé de ses moyens grace à sa firme de télésurveillance et création de logiciel pour stalker la jeune femme afin de savoir ses moindres fait et geste dans le seul but de la connaitre et de l'avoir sienne en tant que potentielle soumise.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace



Thom
White

J'ai 32 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis PDG d'une firme de surveillance et création de logiciel et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il n'y a pas grand chose à savoir, je suis un homme à femme vivant bien et mangeant bien. J'aime tout ce qui golf, foot us et bien entendu les femmes. Je déteste qu'on me désobeisse ou me contredise. J'ai raison meme quand j'ai tort et on me caractérise comme un dictateur auprès de mes employés, car j'aime le travail fait dans la perfection.


avatar ©️ BONNIE


Nous étions un mercredi matin, je savais qu’Ingrid avait école et devais faire une séance de lecture à la bibliothèque municipale pour ses élèves. Elle était institutrice pour des maternelles, selon les informations que j’ai c’est une vocation, une passion pour la jeune femme que d’enseigner à ces enfants en pleine apprentissage de la vie. Voir une femme aussi dévoué pour son métier cela m’a fasciné. Directement j’ai voulu savoir qui elle était, d’où elle venait et ce qu’elle aimait faire durant son temps libre. Elle était issue d’une famille de trois enfants, une jeune femme calme et fragile, pourtant je sentais quelque chose en elle. Elle m’attirait et j’avais décidé d’en faire mienne que cela soit physiquement comme psychologiquement. Je décide alors de proposer à une de mes nourrices de ne pas aller chercher ma fille Victoria, la pauvre enfant ayant perdue sa mère à sa naissance ne comptait plus que moi comme seule famille et je m’efforçais de toujours être un bon père. D’ailleurs je faisais en sorte d’aller la chercher à l’école au moins trois fois par semaine, d’être avec elle lors de ses cours de danses classique et aussi de la gâté quand elle le méritait. J’ai été aussi surprise d’apprendre que Ingrid était son institutrice ce qui arrangeait bien les choses afin de l’approcher.

Du coup aujourd’hui au niveau du portail de l’école je m’approche de la jeune femme le sourire aux lèvres :

- Excusez-moi, Mlle Dupré c’est cela ? Je suis le papa de victoria, ma fille m’a dit qu’il y avait eu un soucie un matin, cela a été grave ?

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Ingrid Duprès
J'ai 25 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis institutrice et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Ingrid est née en France, dans la ville de Lyon, aînée d'une famille de trois enfants. Elle a mené une vie sans histoire et a dit très tôt qu'elle voulait devenir enseignante avant de faire un stage en troisième et s'orienter vers les maternelles. La jeune femme a donc poursuivit ses études par le lycée puis l'université en ce but et finalement elle a put présenter le concours de professeur des écoles. La première année elle n'a pas eut beaucoup de choix et a dût accepter une classe de CE2. Mais cette année, elle a obtenu le saint graal : des maternelles et elle entend bien ne plus lâcher cette place.

Jeune fille douce et fragile, menant une vie sans histoire, parsemée de quelques amourettes qu'elle ne parvient pas à maintenir, probablement parce qu'elle est trop sensible ou trop sérieuse dans ses désirs d'avenir


avatar ©️ BONNIE


La jeune femme observe l'homme qui approche devant elle et qu'elle reconnaît comme étant le papa de l'une de ses élèves. Énigmatique trentenaire qu'elle sait être PDG, grâce aux fiches de renseignements qu'elle fait remplir en début d'année pour mieux connaître les enfants et leur contexte familial, et veuf, l'homme ne passe jamais inaperçu en venant chercher sa fille et plusieurs mamans célibataires, divorcés, au portail, tournent la tête vers lui quand il se présente. Il faut dire qu'il dénote un peu, parmi ces mères de familles tout ce qu'il y a de plus normales, avec son costard. Ingrid lui adresse un sourire comme il parle de sa fille.

«- Non rien de vraiment grave. Si vous avez quelques minutes, vous pouvez attendre dans la classe, je vais venir vous voir, j'attends juste les mamans de Julien et Anne.» indique la jeune femme, le laissant passer en indiquant la direction de sa classe. «Victoria peut rester dans la cours avec les enfants de la garderie, le temps que nous discutions.» indique-t-elle en voyant la petite prête à suivre son père.

Ingrid voyant arriver la maman du petit Julien discute quelque peu avec cette dernière, membre de l'APEL, au sujet de la tombola qui doit aider à financer les projets de l'école et attend encore cinq minutes pour que la maman d'Anne se présente, en vain. Laissant finalement la petite aux bons soins de l'ATSEM en charge de la garderie, la jeune femme rejoins sa classe, où sa propre aide maternelle est en train d'avancer le ménage quotidien.

«- Je vous en prie, installez vous.» demande la jeune femme en attrapant une chaise dans le placard, qu'elle installe face à son bureau, de sorte qu'il n'ait pas à s'asseoir sur les petits sièges pour enfants qui peuplent sa classe et offrent, pour un adulte, trop peu de confort. «Je disais donc que ce n'était rien de vraiment grave mais ce matin, Victoria était quelque peu pénible, très... chagrine. Je pense que... l'approche de la fête des mères et la préparation des cadeaux lui fait de la peine. Je lui ai dis qu'elle pourrait le faire pour vous mais si c'est mieux pour elle, le mercredi comme je ne fais que l'atelier de travail manuel et la lecture d'une histoire, ici ou à la bibliothèque municipale, nous pouvons peut-être voir de lui épargner la venue à l'école ?» propose l'institutrice en prenant place dans son siège.



Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace



Thom
White

J'ai 32 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis PDG d'une firme de surveillance et création de logiciel et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il n'y a pas grand chose à savoir, je suis un homme à femme vivant bien et mangeant bien. J'aime tout ce qui golf, foot us et bien entendu les femmes. Je déteste qu'on me désobeisse ou me contredise. J'ai raison meme quand j'ai tort et on me caractérise comme un dictateur auprès de mes employés, car j'aime le travail fait dans la perfection.


avatar ©️ BONNIE


Cela était comme un bon moment et une occasion rêvé pour venir prendre contact avec la jeune femme de plus le fait que je sois le père d’une de ses élèves n’éveillera pas le soupçon sur mes intentions à en savoir plus sur elle. Je ne la lâche pas du regard alors qu’elle s’exprime que rien de grave ne s’était passé, mais que nous pouvions discuter dans la classe. J’accepte volontiers voyant alors Victoria commencer à me suivre et entend la suggestion d’Ingrid au sujet de ma fille. Je m’approche alors de ma princesse et viens mettre une main dans ses cheveux :

- Papa va discuter avec ta maîtresse, tu vas aller jouer avec les autres dans la garderie et quand je reviens on ira se manger une crêpes tous les deux d’accord, sois un ange et file jouer.


Je viens embrasser son front, j’étais un homme totalement différent en présence de ma fille et décide de me rendre ensuite dans la classe de la jeune femme. L’ATSEM en charge de la garderie la prend en charge et j’attendis dans la classe voyant l’aide maternelle continuer son ménage. Je m’assois sur la chaise pliante que me tend l’institutrice, elle semblait être vraiment serviable comme jeune femme, en plus d’être belle et à croquer comme je les aime. Je m’installe alors sur la chaise en face d’elle ne la lâchant pas des yeux. Là elle m’explique quelque chose d’embêtant, l’approche de la fête des mères je regarde alors vers la fenêtre qui donne sur l’endroit où jouer les enfants et reporte mon attention sur la jeune femme :

- Victoria n’a jamais connu sa mère, elle est décédée en la mettant au monde du coup la seule présence féminine qu’elle pouvait avoir été sa nourrice ou encore notre femme de ménage qui s’occupe d’elle quand je suis au travail, ou encore vous son institutrice. Néanmoins ma fille est très forte, je ne pense pas qu’il faille la privé du mercredi juste parce qu’elle n’a pas de mère. Elle sera donc là le mercredi comme tout enfant que vous détenait dans votre classe.

Je la regarde alors venant alors croiser les bras et fixe ses yeux souriant essayant alors de voir ce qu’elle pourrait bien penser :

- Ma fille m’a parlé d’une tombola, avez-vous une date précise afin que je m’arrange d’être présent et bien entendu faire part de mon aide. Je suis un homme très pris, mais rien ne remplacera l’amour et la fascination qu’éprouve ma fille a mon égard.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Ingrid Duprès
J'ai 25 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis institutrice et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Ingrid est née en France, dans la ville de Lyon, aînée d'une famille de trois enfants. Elle a mené une vie sans histoire et a dit très tôt qu'elle voulait devenir enseignante avant de faire un stage en troisième et s'orienter vers les maternelles. La jeune femme a donc poursuivit ses études par le lycée puis l'université en ce but et finalement elle a put présenter le concours de professeur des écoles. La première année elle n'a pas eut beaucoup de choix et a dût accepter une classe de CE2. Mais cette année, elle a obtenu le saint graal : des maternelles et elle entend bien ne plus lâcher cette place.

Jeune fille douce et fragile, menant une vie sans histoire, parsemée de quelques amourettes qu'elle ne parvient pas à maintenir, probablement parce qu'elle est trop sensible ou trop sérieuse dans ses désirs d'avenir


avatar ©️ BONNIE


La jeune femme observe l'homme qui lui fait face comme il parle de la mère de Victoria. Cela dit la demoiselle sait déjà tout cela, il y a un dossier, un suivit des élèves et comme elle enseigne aux cinq – six ans les maîtresses précédentes lui ont déjà parlé de Victoria et du fait que la petite n'avait jamais connu sa maman. Soit parce que l'enfant en avait parlé, ayant besoin de se confier, soit parce qu'elles l'avaient sût par des maman au portail, grâce à la presse aussi puisque l'homme n'était pas un inconnu et que le décès de son épouse n'était pas passé inaperçu. Si bien qu'Ingrid avait déjà parfaitement connaissance de ce qu'il était en train de dire et elle était étonnée de voir que le père tenait à ce que son enfant aille à l'école, au vu de ce que la demoiselle venait de lui dire. Si les places avaient été échangées, pour la durée des préparatifs pour la fête des pères par exemple, elle aurait gardé l'enfant avec elle. Mais soit, il n'en avait peut-être pas l'occasion.

«- En soit je ne parlais pas de la priver, d'autant plus que l'école n'est pas encore obligatoire à son âge mais simplement, je pensais que pour elle il serait peut-être mieux, le temps du travail sur la fête des mères, de ne pas y être confronté. Bien sûr, elle devra vivre toute sa vie avec cette absence mais à la forcer à venir à l'école, si cela lui est désagréable au vu des circonstances... je ne voudrais pas que votre fille se braque et assimile l'école à quelque chose de forcément désagréable, j'imagine que vous comprenez. Car c'est à cet âge que se forme l'avis sur l'école et cela va jouer ensuite sur toute la scolarité.»

La demoiselle écoute l'homme parler de son emploi du temps et de la tombola, notant l'information dans son carnet pour en reparler à la maman du petit Julien. Ce n'était pas Ingrid qui s'occupait de cela, mais l'association des parents d'élèves de l'école libre.

«- Il faudra voir cela avec Madame Fare, c'est la présidente de l'appel. Ils tireront la tombola lors du loto annuel, fin mai.» répond la jeune femme. «Ce n'est pas nous qui nous occupons de cela.» précise-t-elle. «Vous trouverez les coordonnées de Madame Fare dans la première page du carnet de liasion de Victoria, j'ai collé une note avec les numéros du secrétariat, celui de la présidente APEL, celui de la présidente de l'OGEC... »



Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace



Thom
White

J'ai 32 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis PDG d'une firme de surveillance et création de logiciel et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il n'y a pas grand chose à savoir, je suis un homme à femme vivant bien et mangeant bien. J'aime tout ce qui golf, foot us et bien entendu les femmes. Je déteste qu'on me désobeisse ou me contredise. J'ai raison meme quand j'ai tort et on me caractérise comme un dictateur auprès de mes employés, car j'aime le travail fait dans la perfection.


avatar ©️ BONNIE

Observant la jeune femme, elle était comme je me l’imaginais, peut-être même en mieux. Je l’écoute alors parler de son avis au sujet de Victoria par rapport aux travaux pratique de la fête des mères, elle ne souhaitait pas que l’école soit une sorte de fardeau pour ma princesse et je viens à sourire alors la laissant continuer son discours. Je pense qu’elle faisait fausse route, certes le manque d’une mère était pesant pour Victoria, elle me demandait souvent qui était les femmes qui venait chez nous, si c’était sa nouvelle maman ou autre, mais pour l’instant mon cœur était bien dans le brouillard. J’avais d’yeux que pour ma fille pour l’instant et même si Mlle Dupré m’intéresse beaucoup cela allait être encore plus compliqué :

- Ma fille me parle souvent de vous, si jamais elle avait un soucie à l’école je le saurais immédiatement, car malgré l’absence d’une mère je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’elle se sente pas seule. Dans le sens je fais mon devoir de papa, elle me parle de tout, je suis avec elle à chaque diner et je m’absente en cas de nécessité. Elle aime venir à l’école, car vous êtes son instructrice et elle aime quand vous racontait des histoires. Je pense qu’on va lui enlever la partie de travaux pratique sur la fête de mère comme vous le conseillais mais je pense qu’elle m’en voudra si je lui enlève son histoire du mercredi et je ne tiens pas à ce que ma princesse me boude toute une après-midi.

Je viens à rigoler doucement venant me rapprocher du bureau pour la regarder de plus près, je parle du coup de la tombola, ce qui serait un excellent moyen de pouvoir me rapprocher d’elle, elle devait surement alors s’en occupé, mais apparemment c’était l’association des parents d’élève.

- On vous a déjà dit que vous étiez magnifique quand vous êtes si passionné par votre travaille Mlle Duprès et d’ailleurs vous plissez un peu du front quand vous parliez de ma fille.


Je souris voulant voir comment elle allait être déstabilisé au sujet de cette information que je venais de lui rendre, c’est vrai qu’elle était belle, attirante et elle semble délicieuse.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Ingrid Duprès
J'ai 25 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis institutrice et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Ingrid est née en France, dans la ville de Lyon, aînée d'une famille de trois enfants. Elle a mené une vie sans histoire et a dit très tôt qu'elle voulait devenir enseignante avant de faire un stage en troisième et s'orienter vers les maternelles. La jeune femme a donc poursuivit ses études par le lycée puis l'université en ce but et finalement elle a put présenter le concours de professeur des écoles. La première année elle n'a pas eut beaucoup de choix et a dût accepter une classe de CE2. Mais cette année, elle a obtenu le saint graal : des maternelles et elle entend bien ne plus lâcher cette place.

Jeune fille douce et fragile, menant une vie sans histoire, parsemée de quelques amourettes qu'elle ne parvient pas à maintenir, probablement parce qu'elle est trop sensible ou trop sérieuse dans ses désirs d'avenir


avatar ©️ BONNIE


La jeune femme aime enseigner mais plus que cela, elle aime les enfants et si elle a choisit ce genre de travail, c'est pour pouvoir aider les jeunes à se construire, à grandir, à être les futurs adultes de demain. Ce n'est pas pour leur provoquer de la peine, ce n'est pas pour les dégoûter de l'enseignement, de l'école. Et malheureusement chez cet enfant, Ingrid sent qu'il y a comme un risque, parce que l'enfant ce matin avait été vraiment malheureuse quand on avait parlé de cadeau de fête des mères et le fait que son institutrice propose que ce soit un cadeau pour son papa à la place n'avait pas tellement calmé la petite fille et peut-être qu'en effet, ne pas lui imposer ces travaux pratiques serait une bonne idée.

«- Bien, dans ce cas nous accueillerons tout de même Victoria le mercredi matin, peut-être pourrais-je la laisser à mon collègue des moyenne sections pendant les travaux pratiques de fêtes des mères et la reprendre dans ma classe au moment de la lecture ?» répond l'institutrice.

Elle n'avait pas imaginé que l'homme chance d'un coup de comportement, pour ne plus vraiment parler de sa fille mais de l'enseignante de cette dernière. Ingrid ne s'attendait pas à ça, elle ne s'attendait pas à se faire draguer par un papa d'élève. Elle était encore nouvelle dans le métier et la chose ne lui était jamais arrivé jusqu'à maintenant, pourtant ses collègues lui avaient bien dit que c'était le genre de choses qui pouvait se produire, avec les papas célibataires ou pas, d'ailleurs.

«- Je ne suis pas intéressée, Monsieur White.» annonce immédiatement la demoiselle ne fixant son regard dans le sien. 

Il est bel homme en effet et elle comprend que les mères de familles le regardent à la sortie, mais en ce qui la concerne, elle n'oublie pas qu'il est PDG d'un grand groupe ce qui lui donne probablement du poids et des responsabilités tout en l’amenant à rencontre pas mal de monde, dont des jeunes femmes et quelques mamans au portails avaient déjà parlé de ses conquêtes, pour l'avoir croisé en ville avec elles.. Elle n’oublie pas non plus qu'il est le papa de l'une de ses élèves qui serait beaucoup trop perturbée, c'est normal la pauvre enfant, par la situation. Et de toute façon il était trop riche et trop influant pour elle.



Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace



Thom
White

J'ai 32 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis PDG d'une firme de surveillance et création de logiciel et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il n'y a pas grand chose à savoir, je suis un homme à femme vivant bien et mangeant bien. J'aime tout ce qui golf, foot us et bien entendu les femmes. Je déteste qu'on me désobeisse ou me contredise. J'ai raison meme quand j'ai tort et on me caractérise comme un dictateur auprès de mes employés, car j'aime le travail fait dans la perfection.


avatar ©️ BONNIE

Nous venions donc de nous mettre d’accord par rapport à Victoria et sur le sujet de la fête des mères, c’est vrai que ma princesse n’a jamais connu de réel présence féminine a part sa nourrice qui était une femme très serviable et adorable. D’ailleurs c’est elle-même qui était là depuis que la petite avait 3 ans donc elles se sont liées d’une certaine complicité. Ma fille n’était pas stupide malgré son jeune âge, elle savait bien faire la part des choses et je regarde institutrice et puis je me dis que cela serait dommage qu’elle loupe ses histoires, surtout qu’elle me les raconte de nouveau le soir avant qu’elle aille se coucher.

- Ce que l’on peut faire, si vous avez une heure précise du début de l’histoire elle sera déposé à ce moment-là et terminera la matinée en classe, ainsi elle n’aura pas à être mise à l’écart durant ce temps et ça peut lui donner un peu de sommeil en plus ce qui lui fera pas de mal.


Répondis-je à Mlle Duprès. Ensuite afin de briser un peu la glace je tente une approche tout à fait gentille lui exprimant un compliment, tout de suite elle me rembarre, cela me plait. C’est une femme qui semble savoir ce qu’elle veut dans la vie et je viens à rire doucement. Je savais que je faisais les magazines en compagnie de femme, mais la plupart sont des connaissances, des employées d’autre compagnie. Je viens me mettre bien contre ma chaise et la fixe en souriant :

- Vous voulez dire que cela ne vous intéresse pas pour l’instant. Et si nous prenions un café ensemble, ma fille sera présente bien entendu. Voyez cela comme une aide envers moi afin de me débarrasser des mamans présente au portail. A force, leurs regard devient pénible j’ai l’impression d’être convoité et que ce sont des harpies prêtes à me sauter dessus. Alors qu’en dites-vous ? Il n’y a rien de méchant et je connais déjà toutes ces règles au sujet de l’institutrice qui ne peut pas côtoyer le papa d’une de ses élèves, choses complétement clichés, car après tout c’est la femme qui détient le pouvoir non ?

Je mis une jambe par-dessus l’autre et fixe alors le visage de la jeune institutrice, j’espère qu’elle va accepter ma proposition, si elle pouvait m’aider pour éloigner ces harpies sans intérêt alors qu’elle m’était bien plus précieuse que ces greluches. C’est elle que je voulais et je comptais bien l’avoir, car on ne me refuse rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 409
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Ingrid Duprès
J'ai 25 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis institutrice et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Ingrid est née en France, dans la ville de Lyon, aînée d'une famille de trois enfants. Elle a mené une vie sans histoire et a dit très tôt qu'elle voulait devenir enseignante avant de faire un stage en troisième et s'orienter vers les maternelles. La jeune femme a donc poursuivit ses études par le lycée puis l'université en ce but et finalement elle a put présenter le concours de professeur des écoles. La première année elle n'a pas eut beaucoup de choix et a dût accepter une classe de CE2. Mais cette année, elle a obtenu le saint graal : des maternelles et elle entend bien ne plus lâcher cette place.

Jeune fille douce et fragile, menant une vie sans histoire, parsemée de quelques amourettes qu'elle ne parvient pas à maintenir, probablement parce qu'elle est trop sensible ou trop sérieuse dans ses désirs d'avenir


avatar ©️ BONNIE


La jeune femme voulait le meilleur pour ses petits élèves c'est évident alors puisque le papa de Victoria s'inquiétait de faire au mieux pour elle, sa fille lui ayant parlé des soucis qu'elle avait rencontré le matin même, la jeune femme n'hésite pas à proposer de dispenser l'enfant des cours de travaux manuels le temps que les cadeaux à destination des mamans ne soient plus en cours de préparation, de sorte à limiter la peine manifeste ressentie par l'enfant et que cette dernière avait laissée éclater le matin même en laissant un gros chagrin, on ne peut plus compréhensible. L'enseignante espérait ainsi faire au mieux dans les intérêts de Victoria mais apparemment, ne pas du tout la recevoir à l'école le mercredi matin priverait la petite de la lecture, ce qui semblait embêtant aux yeux de son père, si bien que l'enseignante et ce dernier se retrouvaient à chercher une solution pour l'enfant.

«- Nous commençons la lecture à onze heure, si vous voulez me la mener seulement à ce moment là c'est possible en effet par contre le portail est fermé pour des raisons de sécurité, il est donc nécessaire de passer par l'accueil, au secrétariat, mais je les préviendrais. »

Seulement, le père ne semble pas être là uniquement pour les problèmes de son enfant et rapidement Ingrid comprend les intérêts qu'il a à son égard, comme elle croise le regard que l'homme a posé sur elle tout en la complimentant. Si ele refuse d'un bloc ses avances en se disant désintéressée, elle remarque rapidement que l'homme est tenace et ne se laisse pas si facilement éconduire. Elle entend son plaidoyer, mais ne réagit pas immédiatement. Pour être tout à fait honnête elle était perdue, perplexe, face à cette approche. Un café cela n'a rien de mal. Mais elle ne peut pas accepter tout un tas de café avec des parents d'élève, tout de même.

«- Et que voulez-vous qu'un café avec vous change au regard de ces mères sur vous ? » demande la demoiselle en levant un sourcil curieux.



Mes recherches en cours ♥️

It was just an accident
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Alejandro
Masculin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 23/02/2018
ÂGE : 26
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : Doomsday

UNIVERS FÉTICHE : réel/université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1358-si-le-chat-a-la-queue-qui-mont
Limace



Thom
White

J'ai 32 ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis PDG d'une firme de surveillance et création de logiciel et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il n'y a pas grand chose à savoir, je suis un homme à femme vivant bien et mangeant bien. J'aime tout ce qui golf, foot us et bien entendu les femmes. Je déteste qu'on me désobeisse ou me contredise. J'ai raison meme quand j'ai tort et on me caractérise comme un dictateur auprès de mes employés, car j'aime le travail fait dans la perfection.


avatar ©️ BONNIE

La lecture était donc prévu pour onze heure, je me devais donc d’en discuter avec Victoria si elle tient vraiment à participer à la lecture, vu le peu de temps qu’elle aura pour faire classe, et l’école fini dans les 1h à 1h30 après le moment de l’histoire je ne savais pas trop si cela valait le coup qu’elle s’y rende, surtout que le mercredi je m’en occupe personnellement, mais le fait de l’emmener et la chercher, cela me laissait toute la matinée pour travailler un peu ou pour avoir des informations sur la jeune femme. Je ne rétorque pas me disant qu’il fallait réfléchir et que j’en ferais part au secrétariat en les appelants les jours suivant après en avoir discuté avec ma princesse. Maintenant c’était l’heure du combat, après tout un café ne lui fera rien, ce ne serait vu qu’une sorte de rendez-vous professionnel après tout, une institutrice en compagnie du papa et de sa fille, rien de bien choquant. Je lui explique donc une sorte de stratagème afin de pouvoir avoir un accord de sa part, mais rapidement elle réplique. Elle avait du répondant j’aimais beaucoup cela, elle me plaisait encore plus.

- C’est simple, beaucoup d’entre-elle m’ont déjà proposé de venir boire un café j’ai toujours refusé. A leurs yeux je suis comme un père inaccessible, trop occupé par son travail et son devoir de père. Si elle voyait que c’est vous, une femme plus jeune, plus brillante et magnifique qui a réussi à me dire oui, alors je pense que cela les freinera. Elles penseront que je préfère les femmes moins âgées et plus épanouie dans leurs vies professionnelles comme privée. Surtout que je suis friand du café qui se trouve au coin de la place non loin de l’école et Victoria adore leur chocolat chaud avec de la chantilly.

Je viens lui sourire alors, si mes informations sont exactes, elle devait elle aussi aimer ce café donnant sur la place. Peut-être que ce point commun lui fera alors changer d’avis et finalement accepté de m’accompagner après notre rendez-vous :

- Et je dois avouer que j’aimerais plus connaitre la personne à qui je laisse ma fille. Vous êtes une forme féminine importante pour elle vous savez, elle parle souvent de vous, vous trouvant belle, amusante et très gentille. Elle m’a même dit de faire attention, car c’est elle qui se mariera avec moi quand elle sera grande.

Je viens à rire doucement, regardant alors la jeune institutrice, essayant de voir si j’ai touché des points sensible en la complimentant ainsi.
.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
You're the master of my Mind [Lullaby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: