Partagez | 
 
 
 

 newtmas - after the storm (mamadino)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
j!han
MESSAGES : 329
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
25 décembre> Le jour de Noël, la neige recouvre de son manteau blanc la ville la plus active au monde; New-York. En quelques heures, elle s'empare des trottoirs, des toits, des ruelles, elle se pose partout où elle le peut, jusqu'à 1 mètre par endroit. La nuit tombe mais la neige ne cesse pas et la ville s'endort sous cette couverture froide, les habitants regagnent la chaleur rassurante de leur habitation. Pourtant, pendant la nuit, un nouveau phénomène qui va échapper à beaucoup s'étendra à travers le pays, recouvrant le monde. Des éclairs bleus transpercent le ciel et illuminent les ténèbres. La Tempête est là.

26 décembre> New-York. La ville qui ne s'endort jamais s'est tut. Plus un bruit, plus âme qui vive dans les ruelles. Les voitures ont disparu, la végétation rampe pour se faire une place le long des façades. Le monde a changé.

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 329
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Newt
J'ai 19 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en médecine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce aux concours de circonstances, je suis célibataire et je le vis plutôt avec indifférence pour l'instant.


étudiant en médecine, il est sacrément intelligent, loyal, sincère et particulièrement passionné, il se donne à fond dans tout ce qu'il fait et pour lui, rien n'est plus précieux que l'amitié et la loyauté. Il est confiant et peut retrouver son sang-froid assez rapidement s'il se met à céder à la panique, il parvient à se raisonner et à se contrôler.



thomas b. sangster © NOM CRÉATEUR
Il ressentit d’abord le froid et ce fut très certainement ce qui le réveilla. Il se mit à grelotter, un frisson le parcourut et il ouvrit les yeux, brusquement. Il se redressa rapidement, le visage encore ensommeillé, l’esprit encore dans ses songes, il mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits, avant de parvenir à éclaircir ses pensées et par réfléchir à la chose qui l’avait si désagréablement tiré de son sommeil. Il frissonna une nouvelle fois et se rendit compte qu’il n’était pas dans sous sa couette mais qu’il s’était endormi, encore une fois, le nez plongé dans ses cours. Il portait un simple t-shirt et son bas de pyjama et le froid qu’il ressentait n’était plus seulement désagréable. Il pouvait presque sentir ses doigts s’engourdir et il releva brusquement la tête pour voir qu’il faisait jour. La panique l’entraîna, conscient qu’il allait très certainement rater sa première heure de cours. Il se jeta sur son téléphone, le maudissant de ne pas avoir sonné mais constata qu’il était éteint. Il ne se souvenait plus la dernière fois qu’il avait été assez stupide pour manquer de batterie. Il tourna la tête vers son réveil, éteint également. Il ne prit plus la peine de chercher à savoir l’heure qu’il était, il fallait qu’il aille à la fac, il s’empressa de se diriger vers la salle de bain mais le robinet resta sec. Jurant dans sa barbe comme il n’en avait pas l’habitude, Newt prit conscience du premier problème qui l’avait frappé en se réveillant. Il n’y avait ni eau ni électricité dans son appartement. La raison du froid qui le saisissait. Il fronça les sourcils, il n’avait pas le temps de réfléchir et il ne devait plus vraiment prendre cette peine. Il se dépêcha de regagner sa chambre, de se changer à la vitesse de l’éclair, troquant son bas de pyjama contre un jean noir qui serrait ses jambes fuselées et son t-shirt de la veille contre un propre puis il enfila une chemise blanche. Il s’empressa de fourrer ses cours dans son sac à dos avant de finalement attraper sa veste épaisse, son écharpe et ses gants. Il avait regardé la neige tomber une bonne partie de la nuit et il savait qu’il ferait froid dehors. Il avait entendu la tempête et il s’arma de ses chaussures après avoir enfilé une paire de chaussettes épaisses. Il attrapa son téléphone malgré tout et son chargeur dans l’espoir de trouver le temps de le rebrancher avant de filer à l’extérieur de son appartement et de refermer la porte derrière lui. Ce ne fut qu’aux portes de l’immeuble qu’il habitait qu’il remarqué ce qu’il y avait d’inhabituel et il marqua un temps d’arrêt. Pour un New-Yorkais de sa trempe, habitué aux bruits de la ville et incapable de s’endormir sans, le silence qui le cueillit à sa sortie le frappa de plein fouet et il en eut le tournis. Il analysa la situation en une demi seconde et nota tout ce qui le choquait de son esprit analytique très acéré. Il n’y avait plus la moindre voiture dans la rue. Les trottoirs et la rue elle-même étaient recouverts d’une épaisse couche de neige qu’aucune machine n’était venue enlever. Et pour cause, il n’y avait pas âme qui vive dans son quartier, un endroit pourtant toujours fréquenté. Newt leva les yeux. Personne ne regardait aux fenêtres, pas un chien errant, pas un chat affamé, il n’y avait pas un seul SDF, un seul gamin qui jouerait à faire un bonhomme de neige. Un vertige le prit à nouveau et il prit en quelques instants, conscience de ce qu’il avait sous les yeux. Il avait l’impression, désagréable, tenace, d’être dans une ville fantôme, d’être dans un mauvais songe, une vaste plaisanterie. Il regardait si vite dans tous les sens qu’il en eut le tournis. Il ne voyait personne, il n’y avait plus personne. Sa gorge se serra instantanément, il allait clairement se mettre à paniquer d’ici quelques instants, il pouvait le sentir. Il lui fallait du rationnel, du concret, du tangible, son esprit scientifique s’accommodait mal à la situation qu’il avait sous les yeux. Son cœur s’emballa dans sa poitrine et il laissa tomber son sac par terre. En quelques secondes, il se retourna vivement et rentra dans son immeuble. S’il habitait lui-même au quatrième étage, il avait un ami, son meilleur ami qui vivait trois étages au dessus du sien et il avait bien l’intention d’aller tambouriner à sa porte. Il monta les marches quatre à quatre, aussi vite qu’il le pouvait. Il reprit son souffle une seconde avant de foncer vers la porte de Matt. Il ne prit pas le temps d’y réfléchir, il frappa à la porte, une fois, deux fois, puis ses coups se firent de plus en plus rapides, de plus en plus nombreux, de plus en plus forts. Il s’acharnait sur cette pauvre porte qui ne lui avait rien fait. « MATT !! » Hurla-t-il, peu concerné par les voisins qui dormaient peut-être encore. Mais que racontait-il ? Il n’y avait personne dans cet immeuble, il était seul, il le sentait. L’effroi lui glaça le dos, il se figea avant de se remettre à frapper à la porte de son ami, puis de passer à la suivante, puis à une autre. « IL Y A QUELQU’UN ? » Il commençait clairement à comprendre qu’il n’y avait personne du tout et il ne savait pas vraiment comment réagir. Sa respiration saccadée, il avait l’impression que son cœur tapait aussi fort dans sa poitrine que ce qu’il infligeait lui-même à toutes les portes qu’il croisait sur son chemin. Il déglutit, presque assommé au bout de quelques instants. Il regarda autour de lui, espérant un miracle, n’importe quel miracle. Le froid le faisait trembler, à moins ce que la peur ne s’en soit mêlée. Le silence qui l’entourait commençait à le rendre fou.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
MamaDino
MESSAGES : 31
INSCRIPTION : 12/01/2018
RÉGION : Franche-Comté
CRÉDITS : Avatar : Nevena

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, The 100, Le Labyrinthe,
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1323-mamadino-attention-les-fesses#
Limace



Thomas
J'ai 20 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis étudiant en science et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt plutôt bien pour le moment.


Jeune étudiant en science particulièrement borné et curieux il veut tout savoir dans la vie et ne se laisse jamais avoir par l'inconnu. Cela ne lui fait pas peur non cela lui donne au contraire envie d'aller voir de plus prêt. Téméraire et impulsif il réfléchis peu avant d'agir quitte à s'attirer parfois quelque soucis il réussit toujours à renverser la vapeur pour conserver sa chance.


Dylan O'Brien ©️ excidium

Thomas dormais, paisiblement sous ses deux couettes il roupillait rien ne pourrait sans doute venir le perturber à ce moment là. Il avait encore veiller tard la nuit dernière travaillant ses cours et passant un long moment devant la neige qui tombait au sol à ce demander si il pourrait prendre les transport en commun le lendemain pour pouvoir aller à la fac et ne pas louper une journée de cours complète cela lui donnerait trop de retard. Et puis il c'était écroulé en boule sous ses couettes lui qui était frileux de base avait prévu le coup en entendant parler d'une possible tempête de neige pour la nuit et il c'était équipé pour ne pas avoir froid même si le chauffage devait aussi aider. Il ne c'était donc pas rendu compte de l'état du monde autours de lui comme si tout était mort, éteint, New York n'avait plus de pile plus de vie et lui dormait comme un enfant totalement insouciant de tout ce qu'il pouvait se passer au delà des murs de sa chambre. Quand il se réveillerait le calme le frapperait sans doute mais encore fallait-il lui faire quitter son sommeil et les bras de sa  Morphée chérie qui ne semblait pas non plus vouloir le laisser partir. Quand un bruit et des cris résonnèrent dans la cage d'escalier il sursauta et maugréa qui était le foutu voisin qui ne voulait pas laisser les autres dormir, il allait aller régler le compte de l'abrutis en question cherchant son téléphone pour pouvoir se plaindre de l'heure qui devait être matinale vu le calme autours de lui mais il ne réussit pas à allumer se dernier. Pestant il le lança sur son lit pour aller ouvrir la porte de son appartement torse nu et en pantalon de pyjama tout en ayant la chair de poule il faisait tellement froid quand on quittait son lit chéri.

Il traversa son appartement grondant contre les lumières qui ne voulaient pas coopérer et l'aider dans sa traversé en s'allumant pour qu'il ne trébuche pas sur tout ce qu'il avait pu laisser traîner au sol, il dormais dans le noir complet lui tout les volets de son appartement était encore clos et il voulait aller le plus vite crier pour pouvoir se rendormir cette journée commençant si mal qu'il avait déjà un profond manque du moelleux de son matelas. Ouvrant la porte il chercha qui pouvait être entrain de faire tout ce raffut voyant l'un de ses jeunes voisins tambouriné à chaque porte dont celle des voisins direct de Thomas qui ne semblait pas avoir réussit à ce sortir du lit pour venir mettre un terme à tout ça. " Hé toi ! C'est pas bientôt fini ce bordel ! Je sais pas qu'il heure il est mais tu vois bien que tout le monde dors non" Et il fouilla sa mémoire pour se souvenir du nom du blondinet il était sur de l'avoir déjà entendu dans les escaliers ou l'ascenseur mais il n'arrivait pour le moment pas à retrouver, Thomas mettait ça sur le coup du mauvais réveille qui perturbait ses facultés. " En plus me souvient plus je me suis fait mal en venant d'engueuler foutu coupure de courant" Il passa une main dans ses cheveux en grelottant. Il faisait un froid monstrueux la neige avait bien rafraîchit le bâtiments et le brun n'était pas assez vêtu pour une météo pareil il aurait dû prendre une veste en passant mais n'y avait pas penser c'était une terrible erreur de sa part d'ailleurs. " D'ailleurs pourquoi tu cris comme ça ? Il se passa quoi au juste ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 329
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Newt
J'ai 19 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en médecine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce aux concours de circonstances, je suis célibataire et je le vis plutôt avec indifférence pour l'instant.


étudiant en médecine, il est sacrément intelligent, loyal, sincère et particulièrement passionné, il se donne à fond dans tout ce qu'il fait et pour lui, rien n'est plus précieux que l'amitié et la loyauté. Il est confiant et peut retrouver son sang-froid assez rapidement s'il se met à céder à la panique, il parvient à se raisonner et à se contrôler.



thomas b. sangster © NOM CRÉATEUR
Planté au beau milieu du couloir, dans l'incapacité de bouger à présent, le souffle de Newt se faisait plus rapide, plus erratique. Il venait à peine d'arrêter de tambouriner à toutes les portes qu'il croisait quand un bruit le fit sursauter. Il se retourna vivement pour voir une porte s'ouvrir sur un voisin visiblement contrarié et encore endormi. Il sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine et pas seulement parce qu'il reconnaissait ce fameux voisin. Il resta interdit de longues secondes aux paroles agressives du jeune homme qui lui faisait face à présent. Il l'avait visiblement tiré d'un sommeil lourd et l'espace de longues minutes, il se sentit stupide. Ses épaules, jusque-là contractés sous la pression s'affaissèrent lourdement et ses bras tombèrent le long de son corps. Il ouvrit la bouche mais très vite, le brun en face de lui enchaîna, l'engueulant davantage, lui demandant des explications sur sa petite crise de panique et un sentiment de honte l'envahit. Et s'il venait de tout imaginer ? S'il venait d'être pris dans un trip franchement mauvais qui l'avait conduit à se ridiculiser devant son voisin ? Il déglutit, regardant autour de lui, l'adrénaline courant dans ses veines le faisait trembler. Il eut une hésitation, franchement brève puisque le silence autour d'eux finit par l'oppresser à nouveau, anormal. Il secoua la tête. Il n'avait rien imaginé, son voisin venait de se réveiller et n'avait pas encore constaté toute l'horreur qui les entourait. Il n'y avait aucune explication possible. Il attendit encore quelques secondes, histoire d'être sûre de ce qu'il allait dire, parce que personne d'autre n'était intervenu, le silence se faisait pesant, envahissant. Il prit une vive inspiration, relâcha l'air de ses poumons et vit son souffle se matérialiser devant lui, témoin du froid qu'il faisait. "Y a plus personne Thomas." Il ne sut pas vraiment pourquoi il venait de prononcer le prénom de son voisin, il ne s'en rendit même pas compte d'ailleurs, il réfléchissait plus aux mots qu'il allait employer pour convaincre ledit Thomas de ce qu'il disait. "Y a plus d'électricité, y a plus d'eau, y a plus un chat dans les rues, y a plus personne." Il ne savait pas vraiment comment le lui dire autrement. Il ne savait pas s'il pouvait mettre d'autres mots sur ce qu'il avait vu dans la rue. Il s'approcha de Thomas, le pas incertain, sans pouvoir s'empêcher de regarder autour de lui comme si la solution allait lui apparaître. "Je sais pas, y a que toi et moi dans cet immeuble, dans la rue, il faut, je sais pas ce qu'il faut faire mais faut que tu me crois, j'ai ce sentiment bizarre, cette sensation qu'on est seuls." Le dire de cette façon l'effrayait mais il avait besoin qu'il le croit, parce qu'il ne supporterait pas qu'il lui claque la porte au nez, qu'il le laisse se débrouiller. Il allait devoir faire quelque chose, bouger pour constater quelque chose qui le terrorisait et il n'avait pas envie de le faire seul. Il s'approcha davantage, craignant bien sûr que Thomas recule et le laisse seul dans le couloir. "C'est dingue comme histoire mais je viens de dehors, y a pas de voiture, personne n'a dégagé les routes, y a de la neige partout, écoute toi-même!" Si Thomas était à New York depuis aussi longtemps que lui, il l'entendrait ce silence, il le craindrait. Newt avait vécu ici toute sa vie et jamais il n'avait entendu la ville aussi silencieuse et l'angoisse le tenaillait. Mais il devait garder la tête froide pour expliquer la situation à Thomas et surtout pour ne pas avoir l'air d'un échappé de l'asile. Ils se connaissaient de vue, ils habitaient à deux étages l'un de  l'autre mais n'avaient jamais pris le temps de réellement se parler. Pourtant, Newt connaissait le jeune homme mais la priorité n'était pas à ce qu'il ressentait à le voir ainsi devant lui, le seul à avoir répondu à son appel à l'aide. Il ne savait pas comment allait réagir Thomas mais lui n'était pas loin de la crise d'angoisse. Il se mordillait la lèvre de nervosité, comme s'il était entrain d'inviter son voisin à venir boire un verre chez lui, comme il l'aurait été si cela avait été le cas. Mais il n'était pas nerveux de lui adresser la parole, la situation était trop étrange pour qu'il pense à cela. Son corps continuait de trembler légèrement sous le coup du froid et de la crainte. "Je sais que ça a l'air fou mais là tout de suite, faut que tu me crois, y a vraiment un truc étrange, faut qu'on bouge, qu'on aille voir !" Oui voilà, prendre une décision, le faire réagir, l'obliger à sortir, à se rendre compte par lui-même de ce qui n'allait pas. Il sautillait presque sur place, pour tenter de se réchauffer mais aussi parce qu'il s'impatientait à présent, il avait besoin de sortir de cet immeuble, d'aller voir, de chercher des réponses. La curiosité était entrain de le disputait à la crainte.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
MamaDino
MESSAGES : 31
INSCRIPTION : 12/01/2018
RÉGION : Franche-Comté
CRÉDITS : Avatar : Nevena

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, The 100, Le Labyrinthe,
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1323-mamadino-attention-les-fesses#
Limace



Thomas
J'ai 20 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis étudiant en science et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt plutôt bien pour le moment.


Jeune étudiant en science particulièrement borné et curieux il veut tout savoir dans la vie et ne se laisse jamais avoir par l'inconnu. Cela ne lui fait pas peur non cela lui donne au contraire envie d'aller voir de plus prêt. Téméraire et impulsif il réfléchis peu avant d'agir quitte à s'attirer parfois quelque soucis il réussit toujours à renverser la vapeur pour conserver sa chance.


Dylan O'Brien ©️ excidium

Un réveil comme celui-ci marquait sans doute à vie après Thomas ne pensait pas se retrouver un jour à demi nu dans un couloir où il faisait réellement très froid avec un voisin qu'il n'avait que croisé entrain de parler d'une situation totalement impensable pour un garçon comme lui. Entendre que la ville était vide, endormie ou comme morte n'était pas possible il habitait New-York après tout c'était une ville qui n'arrêtait jamais même au milieu de la nuit.  Thomas avait donc du mal à croire ce qui était dit par le voisin dont il n'arrivait pas à retrouver le nom c'était terrible quand même si il cauchemardait son esprit lui jouait de drôle de tour parce qu'il n'était pas commun de rêver d'un voisin quasiment inconnu qui nous annonçait en gros la fin du monde à cause d'une tempête de neige il était vraiment détraqué comme garçon mais il ne rêvait pas sentant réellement le froid. Plus d’électricité et d'eau il n'avait pas fait le test remarquant juste que son téléphone n'était plus fonctionnel et il n'avait pas chercher plus loin voulant juste de base rouspéter contre ce fouteur de trouble qui ne le laissait pas roupiller en paix mais visiblement il n'allait pas pouvoir retourner dans son lit et continuer sa journée comme si elle était tout à fait normal. Comme pour prouver au jeune homme que tout allait bien il voulut allumer la lumière de son entrée mais se retrouva bête après avoir appuyer sur l'interrupteur la lumière n'arrivant pas comme prévu ce qui le fit tiquer ce pouvait-il que le voisin du dessous dise la vérité et ne soit pas un personnage d'un rêve un peu fou que pouvait faire Thomas en pleine nuit de repos. Tout cela commençait à lui faire un peu peur, il ne voulait pas imaginer sa ville sans personne d'autre que lui et le jeune garçon il voulait voir tout plein de monde dans la rue entrain de jouer dans la neige et pouvoir aller à ses cours comme il devait normalement le faire mais rien ne semblait pouvoir aller comme si tout était normal.

" On est là nous visiblement.. J'ai oublier ton nom désolé je le savais mais il ne revient pas" Alors comment dire qu'il n'y avait plus personne si eux étaient encore là et bien en vie bloquer dans un monde mort. Il avait trop froid pour oser aller la fenêtre de l'étage il recula donc dans son appartement pour attraper une veste qu'il passa sur son torse c'était bien mieux ainsi continuant à écouté les paroles du garçon qui se trouvait en face de lui et qui voulait le convaincre qu'il disait la vérité, il semblait si sur de lui que Thomas commençait à douter.  Etre seul ici avec le jeune blond lui faisait un peu peur lui ne voulait pas voir sa vie se terminer parce que tout le monde avait disparus suite à une tempête de neige qui devait avoir des pouvoirs magique pour avoir un tel effet sur le monde c'était tellement horrible qu'il n'arrivait pas à l'imaginer malgré le fait que le jeune en face de lui était de plus en plus convaincant.  " Tous seul tout les deux ? Tu n'as réussie à trouver personne malgré tout ton raffut ? Mais c'est pas possible ils sont tous passer où ? Une tempête de neige ne peut pas faire disparaître tout le monde quand même c'est pas de la neige radioactive quand même et pourquoi nous on serait encore là mais pas les autres ?" Il fallait vraiment qu'il vérifie tout ce qui était dit sinon il allait devenir fou à spéculer ainsi sur ce qui avait pu se passer durant son sommeil, pourquoi il se passait toujours tout un tas de chose quand lui dormait comme une marmotte. Après les dernières paroles prononcé par le plus petit il alla  à la fenêtre de l'étage pour regarder de ses propres yeux les rues pleines de neige et totalement silencieuse ce qui était frappant pour un habitant de New-York on appréciait peu le silence ici sinon on habitait pas dans ce genre de grande ville qui ressemblait toujours une énorme ruche en mouvement.

" Pas un bruit, qu'est ce que j'aime pas voir ça, trop de silence ou sont-ils passer bon sang faut qu'on aille chercher faut se préparer prendre de quoi boire et manger un peu et partir chercher des gens on peut pas être les seuls à avoir survécu à je ne sais pas trop quoi" Parce que son esprit à lui voulait pouvoir tout comprendre alors que le plus jeune paniquait lui restait assez calme voulant juste pouvoir tout analyser alors qu'un tas de donné lui échappait et ne lui donnait pas la possibilité de pouvoir  comprendre la totalité de la situation une chose était sur il ne pouvait pas resté dans son appartement à rien faire cela ne serait en rien aidant et puis si il avait quelque part d'autre gens qu'eux ayant survécu il fallait aller les chercher et ne pas les laisser dans leur coin tout seul l'union pourrait faire la force dans ce genre de situation un peu compliqué. " On va bouger oui va te préparer un sac je vais m'habiller je ne suis pas réellement en tenue pour partir à la conquête d'une ville morte on se retrouve dans deux minutes devant la porte d'entrée ok ?" Et une fois la réponse obtenue il se dépêcha d'aller s'habiller et de prendre ce qu'il pensait utile bouclant le tout dans un sac pour pouvoir descendre le plus vite possible sinon son voisin risquait de devenir fou et avoir un fou en panique en plus d'une ville sans habitant serait sans doute un peu trop à gérez pour Thomas même si il était plutôt doué pour les scénarios catastrophe en règle générale. Une fois prêt il quitta son petit chef lui qu'il quittait sans savoir si il pourrait y revenir à un moment donner ce qui faisait un peu bizarre quand même mais il ne devait pas trop réfléchir sinon il allait finir planquer chez lui sans oser sortir pour aller voir ce qu'il se passait.  Il descendit donc dans le hall d'entrée, et attendit le blond qui arriva rapidement après lui il le regarda la main sur la porte d'entrée " Prêt à y aller ? Dis au revoir à notre chez nous je sais pas si on y reviendra si tout le monde à réellement disparu"
@J!HAN
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
MamaDino
MESSAGES : 31
INSCRIPTION : 12/01/2018
RÉGION : Franche-Comté
CRÉDITS : Avatar : Nevena

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, The 100, Le Labyrinthe,
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1323-mamadino-attention-les-fesses#
Limace


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
newtmas - after the storm (mamadino)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Flame On [Johnny Storm]
» James Storm vs Kofi Kingston
» Drew McIntyre vs James Storm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: