Partagez | 
 
 
 

 Confrontation (Quentyn & Arianne Martell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne


Le contexte du RP
Mise en situation


La situation
Arianne Martell, aînée de la famille royale, celle qui reprendra le trône de Dorne à la main de son père. Fière, intelligente, elle ne manque pas de caractère. Et n'hésite en aucun cas à s'opposer à son père, surtout si elle sent naître une injustice. Quentyn Martell est parti depuis bien longtemps de chez lui, pupille éloignée par son père. Mais un projet secret prévu depuis sa naissance pratiquement, l'habite et il doit aller jusqu'au bout s'il veut revoir un jour Dorne. Tout repose sur ses épaules maintenant. Une lettre censée restée secrète ayant été découverte par Arianne, elle vient jusqu'à Meereen pour confronter son frère pour s'expliquer avec lui, car son père ne lui offre pas les réponses qu'elle attend.

Contexte provenant d'un échange mp
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ LOLITAES


La ville de Meereen est vraiment une splendeur. Quentyn n’arrive pas à s’en lasser malgré le temps qu’il y a déjà passé. Chaque jour il découvre un nouveau recoin … et ainsi une nouvelle famille fortunée qui ne veut pas de Daenerys sur le trône de la ville. Il n’affiche pas clairement son soutien, mais tout son être le déclame. Il n’est pas typé d’ici, il est inconnu, ne ressemble à aucun guerrier, non les Meeriens n’ont pas de doutes et n’hésite pas à lui tendre des pièges, c’est pourquoi il est toujours entouré de ses deux comparses de toujours, bien musclés et toujours près de lui prêts à le défendre. Quentyn sait se battre, évidemment, mais les adversaires sont nombreux, cachés et rusés, leurs attaques laissent souvent un sentiment d’incompréhension, une fois que l’on comprend, c’est trop tard.

Ce jour-là, Quentyn est énervé. Il a tout fait pour se faire bien voir par Daenerys, mais elle continue de lui dire non. Pourtant il est venu de loin, il a voyagé sous une fausse identité, il s’est enrôlé chez les Erre-au-vent -une compagnie de mercenaire- pour se rapprocher de Meereen, puis il a déserté -trahison valable de mort- afin de se retrouve dans le camp souhaité, il n’a cessé de risquer sa vie or voilà qu’il se trouve dans une impasse. Il sait bien qu’il lui est incapable de revoir son pays natal s’il ne réussi pas sa mission, or tout le monde le presse de partir, Ser Barristan le premier, mais Quentyn refuse d’écouter ses conseils et reste ancré sur ses positions. Il épousera Daenerys quoiqu’il arrive.

Quelques jours plus tard, le mariage de la Mère des Dragons avec un haut dignitaire local -un nom à coucher dehors que le prince de Dorne est incapable de retenir- est célébré et c’en est fini de ses espoirs. Il faudrait tuer cet homme, mais il ne peut en être la cause et si jamais l’homme meurt, le chaos régnera à Meereen. Or la ville est déjà tumultueuse, c’est bien trop dangereux d’y faire basculer le faible équilibre… enfin d’un autre côté cela poussera sûrement Daenerys a partir, à quitter ce faux trône qu’elle s’est construit ici et à récupérer le signe de l’autre côté de la mer. Cette idée de rester est aussi une incompréhension qu’est offerte à Quentyn, il sent son désir de conquérir les royaumes et pourtant elle reste là, à tenter de sauver une ville qui ne veut pas d’elle. Au moins, cela démontre son courage et sa pugnacité, mais est-ce que c’est un réel avantage ? Les royaumes de Westeros sont en guerre, il est grand temps qu’elle vienne y faire régner sa loi. Seulement, pour qu’elle soit à ses côtés, Quentyn va devoir ruser et pour l’instant, il n’a pas d’idée.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
June
Féminin MESSAGES : 1464
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : bigbadwolf & manueljacinto (tumblr)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
pigeon june



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Ainsi, son propre père manœuvrait secrètement pour l’écarter de la succession.

Elle n’avait d’abord pu croire aux mots qu’elle avait déchiffrés. Elle avait lu la lettre, une première fois. Déconcertée, incrédule. Elle l’avait relue, lue une deuxième, une troisième fois. Elle aurait presque pu entendre la voix de son père, si détestablement calme, posée, énoncer ce complot dont elle était la victime. À la quatrième lecture, elle éclatait de colère. Après s’être vue proposer pour partis tant d’hommes répugnants qu’elle avait repoussés, s’être vue cantonnée aux tâches les plus basses dans la gestion de la principauté, elle se voyait désormais arracher à son insu son titre d’héritière légitime. Il n’y avait pas de doute possible, cette lettre, bien qu’elle ne fût pas datée, était à l’adresse de son jeune frère Quentyn, et signée de la main de leur père.

La froideur distante du prince Doran, ce dédain qu’elle croyait percevoir en lui, lorsqu’Arianne était venue confronter son père dans sa résidence des Jardins aquatiques, avaient achevé de la rendre folle. Cette humiliation, ce complot desquels il ne répondait pas, bien qu’il fût acculé par des preuves indéniables.

Son impétuosité, elle qui aurait tout fait pour tirer de son père la moindre réaction, contrastait avec le calme, la fraîcheur marine des Jardins. Le prince Doran n’avait rien souhaité répondre, alors Arianne s’était enfuie, volatilisée.

Le soir-même, elle avait pris la mer avec quelques-uns de ses hommes, quittant Westeros et Dorne, pour se diriger vers Essos et la Baie des Esclaves où, grâce à des informateurs, elle savait Quentyn à Meereen. À aucun moment, elle n’aurait eu la sagesse de songer que son impulsivité, son penchant naturel pour la désobéissance aux règles dont elle n’était pas l’instigatrice, son incapacité à comprendre et préserver des enjeux et des intérêts qui la dépassaient, étaient précisément les raisons qui avaient poussé son père à se montrer prudent avec elle. À ne pas la mettre dans le secret, à la faire assister par Oberyn pour gouverner Dorne. Non, Arianne n’aurait pas songé que ce départ soudain, effronté et hasardeux, ne pouvait que contribuer à la décrédibiliser davantage.

Le long voyage en mer, puis par la terre, n’avaient eu pour effet que conforter sa rancœur. Elle avait été trahie, et elle entendait bien récupérer la succession qui lui revenait de droit. Les quelques mots de la lettre ne la quittaient pas ; ils l’habitaient toujours lorsqu’enfin, elle se dressa face aux portes de Meereen.

C’était une cité foisonnante, où se côtoyaient les plus riches parures et les bas-fonds les plus inavouables de ce monde ; les pyramides des Grands Maîtres dominaient des ruelles malfamées ponctuées de marchés en tous genres, d’arènes et de bordels. Une atmosphère décadente dans laquelle Arianne aurait pu se complaire, en des jours plus propices. La rumeur de la mer, une chaleur moite exacerbant les odeurs de la ville, le regard sans cesse attiré par la grande Harpie de bronze ou par les terrasses luxuriantes des Maîtres où poussaient des oliviers noueux, cette tension si palpable qui planait dans les rues, lourde de sens : tout cela en faisait une ville entêtante, obsédante.

Arianne se fit conduire jusqu’à la demeure de son jeune frère, où elle le trouva installé au seuil d’une terrasse qui dominait la ville. Il était visiblement soucieux, absorbé dans ses pensées, mais Arianne ne prit pas la peine de le remarquer. En guise d’introduction, elle lui lâcha à la figure ces mots, ces quelques mots qu’elle avait ressassés pendant tous ces jours, et toutes ces nuits. « 'J’ai bon espoir que les conditions nous soient bientôt favorables. Notre patience sera récompensée, n’aies crainte. Tu seras bientôt l’héritier légitime de Dorne' ?! »

Elle s’était approchée de lui brusquement, un serpent cracheur de venin. Il lui avait tant tardé de confronter son frère, de lui révéler au grand jour la connaissance qu’elle avait de leurs agissements fourbes, que se libérer avec violence de ces paroles lui avait presque semblé jubilatoire.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ LOLITAES
Sur la terrasse de sa chambre qui dominait le bas de la ville, Quentyn était soucieux. Incapable de voir de quoi l’avenir sera fait. Il y avait eu un scandale dans les arènes récemment rouvertes et Quentyn essayait de deviner sa nature. C’était pourquoi il sursauta à la venue d’une jeune femme.

Le garçon la regarda avec un air d’incompréhension : elle était entrée sans le moindre problème alors qu’il craignait chaque jour pour sa vie ? Puis il la reconnu et un sourire s’étira sur ses lèvres. Cela fait un an qu’ils ne se sont pas vus, mais elle n’a pas changé, toujours aussi pleine d’énergie et de vérité. Sa chevelure impressionne toutes les femmes et la fait admirer de tous les hommes, mais Quentyn aime beaucoup le genre qu’elle se donne. En réalité, malgré les évènements il est heureux de la voir. Puis il réfléchit, elle n’a rien à faire ici, personne ne devait être au courant de sa présence ici, comment savait-elle ? Soudain les mots qu’elle a lâché en arrivant le heurtent brutalement, elle vient en découdre, Doran n’a pas du lui dire ce qu’elle voulait entendre et voilà qu’elle vient s’expliquer, c’est tout elle ça ! Venir en personne à l’autre bout du monde.

Quentyn se passe une main sur le visage, à moitié pour réfléchir à ce qu’il va -peut ?- lui dire, à moitié parce qu’elle le fait rire.

Il tente l’ironie. « Bonjour, toi aussi tu m'as manqué. » Il lit sur son visage que l’énervement est revenu, après la mince satisfaction de son entrée en matière. Le jeune homme lève les yeux au ciel et la regarde, tentant de mettre un peu de colère dans son regard.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Comment tu as su que j’étais là ? » Il répondra plus tard à ses accusations, leur sécurité est bien plus importante. Enfin d’un certain côté, si elle savait qu’il était là, elle devait bien se douter de quelque chose ! « Arianne, s’il te plait, c’est important. Tu n’as pas été suivie ? On peut risquer notre vie ici, le chaos n’est pas loin de régner, je ne sais même pas comment tu as fait pour me trouver si facilement, j’ai plus d’ennemis que d’amis ici. » Bon, il s’emballe un peu, il n’est pas si important au point de risquer sa vie chaque jour, mais sa soeur est si importante à ses yeux, qu’il veut qu’elle soit protégée de tout et qu’il ne lui arrive aucun malheur.

Elle ne pouvait pas savoir ce qu'il faisait ici, c'était un secret, une mission confiée par son père et si elle savait, si Doran le lui avait dit, jamais elle ne serait venue ici. Pouvait-il lui confier la nature de sa mission ? Doran lui en voudrait-il ? Arianne était quelqu'un de fiable, évidemment, mais elle n'avait pas été mise dans la confidence, alors que cela faisait longtemps que Quentyn connaissait les plans de son père. Etait-ce à lui de parler du pacte secret ? Cependant, le jeune homme n'avait aucune envie de subir les foudres de sa soeur, elle était bien plus douée que certains et il n'aimait pas lui mentir.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
June
Féminin MESSAGES : 1464
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : bigbadwolf & manueljacinto (tumblr)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
pigeon june



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Arianne avait encore bien des progrès à faire dans l’apprentissage du pouvoir. Ignorer que celui-ci ne se maniait qu’avec précaution et se recommandait par ailleurs d’une vision géopolitique à long terme, faisait d’elle une dirigeante profondément immature. Sa présence à Meereen en était l’évidence : elle avait toujours préféré le bras de fer à la diplomatie, agir plutôt que méditer.

Ce n’était pas le cas de Quentyn. Et c’était d’autant plus exaspérant qu’il avait bien plus de sagesse et de maturité, se montrait bien plus qu’Arianne à la hauteur des enjeux dont celle-ci trouvait constamment à s'arranger. Il aurait en effet suffi à la princesse de prendre le temps d’y réfléchir, pour deviner que la présence de Quentyn à Meereen n'était le signe que de sa résignation noble aux intérêts de Dorne, et du royaume auquel son peuple aspirait.

Pour l’heure cependant, Arianne est satisfaite de le voir tomber des nues en la considérant se dresser devant lui ; elle est aussi profondément insatisfaite qu’il ignore ce qu’elle jubilait pourtant de lui révéler. « Bonjour, toi aussi tu m'as manqué. » Il joue l’ironie, puis presque la colère, mais ça ne lui va pas. La colère, ç’a a toujours été le domaine d’Arianne. « Qu’est-ce que tu fais là ? Comment tu as su que j’étais là ? » « Il me semble que j’ai pris soin d’aller au plus efficace, pour te dire ce que je fais là », réplique-t-elle froidement en ignorant la deuxième interrogation. Comment avait-elle fait pour savoir ? Voyons… Tout le monde sait que rien n’est en mesure de résister à ses charmes. Mais c’est au tour de Quentyn de l’ignorer. « Arianne, s’il te plait, c’est important. Tu n’as pas été suivie ? On peut risquer notre vie ici, le chaos n’est pas loin de régner, je ne sais même pas comment tu as fait pour me trouver si facilement, j’ai plus d’ennemis que d’amis ici. »

Arianne hausse un sourcil avec dédain. « Oh, je vois. » Sa colère brûlante est devenue froideur ; le serpent en sommeil ne menace que de s’éveiller encore. Elle s’avance vers son frère, contourne la table qui la sépare du seuil de la terrasse où Quentyn, sous le coup de la surprise, se tient toujours debout dos à la ville. Elle avise une chaise richement décorée et s’y laisse choir avec nonchalance, étend ses bras sur les bras du fauteuil, mesurant sa réplique, sans cesser de lever les yeux sur lui d’un air provocateur. « Il est vrai, tu risques ta vie tous les jours ; tu es en grand danger » elle avise une figue dans une corbeille de fruits posée sur la table, s’en saisit et la croque à pleines dents. « Et pour autant, tu restes là. Parce qu'il y a… cette intrigue secrète, dont la réussite est capitale, n'est-ce pas. Et qui vous implique tous deux. Père, et toi. » Elle regarde maintenant le grenat de la chair à nu de la figue, soudainement absorbée dans la contemplation de ce fruit du désert. Cette posture, aussi calculée que nerveuse, contribue à électriser l’atmosphère de la chambre. « Quant à savoir si j’ai été suivie – c’est-à-dire, si je me suis montrée aussi basse et déloyale que toi : c’était avant de manœuvrer à ma destitution qu’il fallait en envisager les conséquences, Quentyn. » Elle lève encore les yeux vers lui, le mettant au défi ; le fruit délaissé déteint de violet sur ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ LOLITAES
Arianne a toujours été quelqu'un de direct, franc, droit. Et elle le montre encore aujourd'hui, à faire et dire les choses qu'elle a sur le coeur. Quentyn essaie de détourner son envie pour ne pas en révéler plus qu'il ne l'aurait dû, mais il sent qu'elle ne lâchera jamais le morceau.

« Il me semble que j’ai pris soin d’aller au plus efficace, pour te dire ce que je fais là » Le jeune homme tente de cacher son sourire naissant, en le masquant par une moue énervée, mais en réalité, il n'est pas tant énervé que cela. Il a juste peur pour leur sécurité -elle est l'héritière de Dorne bon sang!. Il la regarde se déplacer comme si elle était maîtresse des lieux et qu'elle maîtrisait la situation, alors qu'elle ne la maîtrise pas. Elle est venue uniquement parce qu'elle a du fouiller dans le courrier de Doran et qu'elle n'a pas aimé ce qu'elle a lu. Evidemment qu'elle n'a pas aimé, cette fière Princesse Dornienne qui souhaite le trône ardemment.

« Il est vrai, tu risques ta vie tous les jours ; tu es en grand danger » Et voilà qu'elle se moque, qu'elle se sert dans la panière à fruit. Quentyn n'ose se retourner pour la quitter des yeux, mais un bruit a attiré son attention dans la ville.  « Et pour autant, tu restes là. Parce qu'il y a… cette intrigue secrète, dont la réussite est capitale, n'est-ce pas. Et qui vous implique tous deux. Père, et toi. » Oh petite soeur, tu es impliquée toi aussi. Ses pensées ne quittent pas ses lèvres, elle risque de lui en vouloir et de briser quelque chose ici. Et en rentrant, confrontera-t-elle Père aussi ? « Quant à savoir si j’ai été suivie – c’est-à-dire, si je me suis montrée aussi basse et déloyale que toi : c’était avant de manœuvrer à ma destitution qu’il fallait en envisager les conséquences, Quentyn. » Hola, il faut mettre un stop là.

Quentyn s'approche d'elle en réfléchissant à ses paroles. « Tu vas trop loin Arianne. » Sa voix s'est faite plus grave et son regard plus sérieux. Il n'accepte pas qu'elle le dénigre à ce point-là, il en est même un peu vexé. Ne le connait-elle que si peu ? « J'ai deux choses à te demander : penses-tu vraiment que je ne te veux que du mal ? Et penses-tu que je puisse marcher contre Père ? » En réalité, il a déjà la première réponse, elle n'aurait pas traverser tout le continent pour le retrouver -et seulement sur les dires d'informateurs qu'elle avait du corrompre, parce qu'il n'était pas censé être facile à trouver-, forcément elle était remontée.

Un cri remonta dans la rue et Quentyn accouru à la fenêtre. « Oh merde. Viens voir, vite. » Un dragon, noir, s'envolait laissant derrière lui de longues de fumée et des flammes oranges qui scintillent. Quelqu'un toque à la porte et vient leur expliquer la situation en deux mots : des brulés légers, un mort et Daenerys est partie sur le cou de Drogon. Une fois l'homme parti avec la promesse de retrouver les acolytes de Quentyn, le jeune homme se retourne vers sa soeur. Il est perplexe et ne sait pas quoi penser, si Daenerys s'est enfuie, y-a-til un espoir de retour ? Peut-il parler d'une alliance secrète caduque ? « Arianne, je sais que c'est dur pour toi, mais est-ce que tu me crois si je te dis que jamais je n'ai voulu te voler ton trône ? » Il est sérieux, évidemment, mais une simple parole sans explication ne suffira pas pour Arianne, sinon elle ne serait pas là en personne.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
June
Féminin MESSAGES : 1464
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : bigbadwolf & manueljacinto (tumblr)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
pigeon june



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Elle joue son rôle à la perfection, rôdée à la provocation, habituée des jeux de séduction dont elle reproduit les codes pour susciter la réaction de Quentyn. Et cependant elle feint d’ignorer qu’il manque de concentration ; il lui répond à peine, et bien d’autres choses semblent captiver son attention qu’il doit pourtant toute entière à Arianne. Pourquoi se passe-t-il de répondre ; pourquoi se passerait-il presque de l’écouter ? Au moment où elle relève les yeux sur lui, elle jurerait qu’il était presque sur le point de se détourner d’elle.

Plutôt que de comprendre ces signaux, la fière Arianne, si franche et qui déplore la passivité de son frère, son aptitude à contourner le conflit, ne s’en remet qu’à ce qu’elle ressent. Cette éprouvante évidence de trahison, et désormais la légèreté de Quentyn qui omet de la prendre au sérieux, néglige de donner des réponses – ou ne serait-ce que d’admettre qu’il y a un problème.

Après un apparent dilemme, il finit par s’avancer vers elle et rompre le silence. « Tu vas trop loin Arianne. » Mais Arianne a trop peu d’empathie pour entendre, à sa voix, qu’elle l’a blessé. Elle a l’impression qu’il s’adresse à elle comme à une enfant. Elle croit entendre Doran dans ce qu’elle prend pour une esquive bien trop facile. « J'ai deux choses à te demander : penses-tu vraiment que je ne te veux que du mal ? Et penses-tu que je puisse marcher contre Père ? » Il essaye, mais au fond, lui-même devine sans doute que ce n’est pas dans un accès de colère froide qu’Arianne, obstinée de nature et dans ses meilleurs jours, va prendre le temps de se remettre en question.

Elle se lève et lui fait face. Ce qu’il reste de la figue roule sur la table et s’arrête au pied d’un verre. « C’est ce que tu essayes de me dire ? C’est ton excuse ? Que la seule volonté de Père est plus importante que ton sens de la morale, de l’honneur et du respect de… » La fin de sa réplique est couverte par un cri, un rugissement, les bruits d’ailes d’une gigantesque créature.

Quentyn est le plus rapide ; en un instant il est sur la terrasse. « Oh merde. Viens voir, vite. » Elle le rejoint et ce qu’elle avait cru apercevoir sans en croire ses yeux se trouve immédiatement confirmé. C’est un dragon, un dragon dans la ville, passé tout près de la demeure et qui s’éloigne désormais dans un sillon de feu et de fumée. Arianne avait entendu cette rumeur, mais elle n’aurait jamais cru voir un jour un dragon de ses propres yeux.

Elle n’a cependant pas le temps de réagir : déjà l’un des hommes de Quentyn s’est précipité vers eux pour leur faire état de la situation ; déjà il est ressorti, partir alerter les autres. « Arianne, je sais que c'est dur pour toi, mais est-ce que tu me crois si je te dis que jamais je n'ai voulu te voler ton trône ? » Il s’est tourné vers elle avec urgence, sa voix est ferme et son regard sérieux. Dur pour elle ? De lui voler son trône ? Il ne s’agit pas là d’un caprice d’enfant. C’est la première chose qu’Arianne pense, et elle ne le dit pas. Si elle le croit ? Non, elle ne croit qu’elle-même, ce qu’elle peut voir ou bien prouver. Accepter de remettre à plus tard cette confrontation ne l’engage cependant pas à le croire pour autant. L’évènement soudain dont elle vient d’être témoin a éveillé un tout autre intérêt, et quelque chose lui dit, ajouté aux airs soucieux de son frère, qu’il n’est pas sans rapport avec le motif de sa propre présence à Meereen.

Elle concède de remettre à plus tard, mais elle ne cherche pas pour autant à le rassurer. Il saura qu’elle n’en a pas fini de chercher à comprendre. Elle ne lui répond donc pas directement. Elle désigne la ville, paysage couleur or sous le soleil de plomb ; on entend encore un rugissement lointain, on distingue encore le dragon qui s’éloigne. Les cris, au loin, n’ont pas tout à fait cessé. « Je te crois pour le chaos. Dis-moi ce qu’il se passe dans cette ville. » Elle esquisse un mouvement en direction de la sortie. « Ou alors, je peux voir par moi-même. »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ LOLITAES
« C’est ce que tu essayes de me dire ? C’est ton excuse ? Que la seule volonté de Père est plus importante que ton sens de la morale, de l’honneur et du respect de… »

Si la situation n’était pas aussi désespérée, Quentyn aurait pu sourire. Elle est à des lieues de comprendre, pourtant il lui donne des indices, mais il n’arrive pas à franchir le pas de tout lui avouer. Il n’a pas l’impression que c’est à lui de le faire, mais il va bien falloir. Comment peut-il repousser l’inévitable ?

Grâce à un dragon. Si jamais on le lui avait dit, il n’y aurait pas cru. Il le regarde s’envoler et oublie instantanément sa soeur. Les problèmes sont bien plus grave maintenant. Si jamais Daenerys ne revient pas. Quentyn ne doit pas penser au pire, mais il n’est pas tout à fait confiant à l’instant présent. Après tout, même elle ne maîtrisait pas ses dragons, elle les avait enfermés dans la tour parce qu’ils tuaient des bêtes et des enfants.

« Je te crois pour le chaos. Dis-moi ce qu’il se passe dans cette ville. » Un semblant de sourire s’inscrivit sur ses lèvres, il aurait aimer gagné dans d’autres conditions. Seulement, c’était plutôt mal parti. Il se tourna vers Arianne, incapable de se former une moue sérieux et sûr de lui. Elle lisait son désarroi et il s’en fichait. « Ou alors, je peux voir par moi-même. » Elle esquiva un geste vers la sortie. Téméraire, trop téméraire. Et puis après tout, le feu allait être maîtriser, tout le monde allait se terrer dans sa demeure et la réelle menace s’enfuyait bien loin. Risquaient-ils vraiment grand chose ?

Un léger rire s’étira de ses lèvres. « Tu es complètement folle et tu as raison. Allons-y. » Il ne se moquait pas d’elle, mais évidemment elle allait le prendre pour tel. Il lui tendit un de ses manteau passe partout et l’obligea à l’enfiler avec un regard exigeant. Il n’était pas utile qu’elle soit reconnue. Il enfila un autre manteau et sorti devant elle. « Nous sommes dans un des beaux quartiers de la ville, une des pyramides confisquées à l’une des familles de traitres de la ville par Daenerys, viens voir la place principale. » Quentyn se perd toujours un peu dans cette ville qu’il ne connaît pas tant, mais ser Archibald Ferboys, ser Gerris Boisleau -qui l’accompagnent- le retrouvent toujours à temps. Et puis, la vaste Plaza et ses pavés multicolores sont facilement trouvable et c’est ici qu’il veut emmener sa soeur, qu’elle découvre la beauté de cette ville, si différente de leur Donne natale. Les pyramides sont imposantes, mais pour Quentyn elles ne sont rien d’autres. Les marchés par contre attirent toujours son attentions, on y trouve de tout et surtout des informations, mais pour l’heure les rues ne sont pas festives. « Je te laisse imaginer des rues pleines de monde, mais la terreur a du les faire rentrer chez eux. »

Il tourne à droite sur l’artère et ils arrivent à la place. Sous le soleil ardent, elle brille de mille feu. Pour répondre aux nombreuse questions -silencieuses- de sa soeur, Quentyn commence. « Daenerys est partie de rien, elle était une jeune femme vendue aux Dotrakhis et maintenant elle est suivie par des milliers d’affranchis, des centaines d’immaculés -des guerriers qui n’ont peur de rien- et trois dragons. Tu as vu le noir, Drogon. Il reste le blanc, Viserion et le vert, Reagal. Des créatures énormes et dangereuses. Elle a du les enfermer dans une cave sous la grosse pyramide, sauf le noir qu’elle n’arrivait pas à trouver. » La suite elle la connait. « Les habitants de la ville méprisent Daenerys et pourtant elle s’est mariée avec l’un des meilleurs parti de la ville. » C’est le moment ou jamais de lui révéler la vérité, il doit terminer la phrase par quelque chose du genre « au lieu de venir à Dorne à mes côtés » mais il détourne le regard. Il a échoué sur toute la ligne, que lui reste-t-il ? Il fait semblant d'admirer la ville en se mordant l'intérieur des lèvres. Cette ville majestueuse qu'il exècre maintenant. Il veut rentrer à Dorne et il est coincé ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
June
Féminin MESSAGES : 1464
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : bigbadwolf & manueljacinto (tumblr)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
pigeon june



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Arianne ignore le léger rire de son frère lorsqu’elle lui propose de descendre dans la ville. Elle se contente d’enfiler le vêtement qu’il lui tend, parce qu’elle a bien trop hâte de voir ce qu’il se passe de ses propres yeux. Quentyn passe devant elle d’un pas rapide et descend dans la pyramide jusqu’à atteindre le niveau de la rue, Arianne dévalant les escaliers derrière lui. Pas trace des hommes de main de son frère. Ils ne devraient cependant pas tarder à les rejoindre, à en croire ce qu’elle a entendu. Elle n’est cependant pas mécontente de se trouver sans eux, plus libre de ses mouvements.

Alors qu’ils s’engagent dans les ruelles au pied de la pyramide, Quentyn explique qu’il réside dans l’une des pyramides reprise aux mains des Maîtres par la nouvelle souveraine de Meereen. « Daenerys Targaryen », demande Arianne dans un souffle, presque pour elle-même. La cause du chaos qu’évoque son frère, devine-t-elle, et celle dont le garde a dit qu’elle était partie sur le dos du dragon…

Ils progressent rapidement, foulant le sable – vers la place principale, annonce Quentyn. Les ruelles de ce quartier qu’ils traversent sont désertes, moins animées encore qu’à l’arrivée d’Arianne. Elle avait déjà remarqué le contraste avec d’autres zones de la ville, des quartiers sans doute plus pauvres où les artères tortueuses débordaient d’activité. Elle ignore pour l’heure que ce n’était lié qu’à l’ouverture si attendue de la grande arène, localisée à proximité de la pyramide qu’ils venaient de quitter. Elle comprend toutefois d’après son frère que ce calme n’est pas habituel, même de ce côté de Meereen.

Ils débouchent sur l’immense plaza, pavée de briques multicolores, à l’image des pyramides, toutes dissemblables. D’un côté de la place se dresse la Grande pyramide, comme surgie soudain du sol au détour de la rue ; Arianne ne s’attendait pas à se retrouver à son pied si brusquement, mais elle se rend compte que l’étroitesse des passages l’a empêchée de se repérer. De l’autre côté, un large boulevard conduit droit à l’arène de Daznak, creusée dans le sol. Arianne comprend aux rumeurs qui en proviennent, à la fumée qui s’élève au-dessus du bâtiment, que c’est là-bas que le dragon a dû faire son entrée.

Ils s’avancent vers le centre de la place, et la large trouée que celle-ci représente à l’échelle de cette ville étroite permet à Arianne d’avoir du recul ; son regard embrasse plus largement Meereen. Elle comprend que la cité se sédimente par étages plutôt que par quartiers : les ruelles, les marchés, les bordels sont en bas, dans la poussière qui ensable les rues ; au-dessus s’imposent les pyramides et riches demeures des maîtres, qui projette le peuple en contrebas et appelle son regard à s’élever sur leur caractère intouchable, inatteignable, immuable. La verticalité de la ville représente sa hiérarchie sociale ; les escaliers interminables, les briques aux couleurs des grandes familles des Maîtres, les terrasses et les jardins fastueux écrasent le reste de la ville dans la misère, la servitude et le péché.

Quentyn reporte son attention sur sa sœur et lui expose la situation. Arianne, à son côté, ne perd pas une miette de ses explications, bien qu’elle se tourne vers la ville pour en mémoriser la configuration. Elle remarque la tendance à l’apologie dans le discours de son frère sur Daenerys Targaryen, qu’il parait admirer. Mais cela ne lui semble pas anormal ; qui ne serait pas tenu en respect face à l’éclat de ce parcours ? Arianne elle-même est comme soudainement inspirée par cette femme qui n’a pas hésité à faire honneur à ses convictions et à les tenir, quelles qu’en soient les conséquences ; à suivre ses propres règles, coûte que coûte, jusqu’à l’audace de venir imposer son règne sur une terre étrangère. « Ce que l’on raconte est donc vrai », finit par dire Arianne. À vrai dire, elle croit même que la réalité des faits surpasse largement toutes les rumeurs qu’elle a pu entendre. Trois dragons. Dont un, au moins, qu’elle semble pouvoir chevaucher. Qui pourrait croire une telle chose ?

Arianne aperçoit, de l’autre côté du boulevard, nombre de gens se disperser autour de l’arène. À l’autre bout de la place, un groupe composé de quelques hommes accoure vers eux – les hommes de Quentyn, devine Arianne, venus les rejoindre. « Quels sont les plans de Daenerys pour cette cité ? Pourquoi faire tout cela ? », demande-t-elle en les suivant du regard. Elle ne sait pas, à vrai dire, quelle est la bonne question à poser. Il y a trop d’informations en même temps… et puis, finalement, ça lui vient tout seul. Elle se tourne vers lui, lentement. « Qu’est-ce que tu fais là, Quentyn ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1457
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 23
RÉGION : paris, lyon ou marseille, mon coeur balance
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Licorne



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ LOLITAES
Quentyn finit de parler, puis leva regard vers la haute pyramide d’un jaune éclatant. « Ce que l’on raconte est donc vrai » Arianne semble le croire ou alors elle comprend, les rumeurs sont nombreuses, Quentyn en a entendu des tas, et depuis qu’il est là il a découvert le mensonge qui est prodigué alors que la vérité est souvent tue.

Arianne lui demande les plans de Daenerys, comme s’il pouvait les connaître, comme s’il en avait la moindre idée. Elle veut régner sûrement, mais pourquoi ne revient-elle pas bon sang ? « Qu’est-ce que tu fais là, Quentyn ? » Et là, elle pose LA question. Il la regarde intensément, se perdant dans la profondeur de son regard et il lui chuchote. « Essaie de deviner, tu en es largement capable. » Il a parlé avec admiration de Daenerys, mais pas que. Or Arianne sait qu’il lui est impossible de tomber amoureux d’une grande reine juste pour son bon plaisir, puis il a évoqué leur père, elle avait toutes les cartes en main.

Il salua les nouveaux venus d’un signe de tête. Ils reconnurent Arianne pour ceux qui la connaissaient, les autres firent comme ci de rien n’étaient, après tout ils n’étaient pas là pour le juger, mais pour le servir. « Restez pas loin, au cas où, mais j’ai besoin de lui parler, seul à seul. » Ils savent tout de lui, c’est uniquement par respect pour sa soeur qu’il dit ça, elle ne doit pas avoir envie qu’on l’espionne, elle n’a jamais aimé ça, c’était elle qui espionnait avec ses cousines normalement. Un sourire se dessina sur ses lèvres et il les regarda partir discrètement, à portée de vue, mais pas d’oreilles.

Il se replonge dans le paysage, les couleurs pâles et éclatantes de la ville, la poussière qui se voit dans le ciel d’un bleu azur pur, l’agitation de l’arène pas si loin que cela. Il laisse les pyramides derrière lui et plante son regard dans celui de l’aînée Martell. « J’avais une seule mission et j'ai failli à ma tâche, tu me méprises à cause d’elle et mon retour est impossible sans que je réussisse. Je n’ai plus rien à faire ici. » Il fait rouler le bout de papier entre ses mains, ce message unique proposant de sceller une alliance entre les Targaryan et les Martell, que Daenerys lui a rendu après l’avoir examiné.

Une idée lui vient, s’il prend un dragon … ne serait-il pas en mesure de convaincre Daenerys a son retour ? Après tout, il a une ascendance Targaryenne. « Et si on profitait de la panique pour aller voir les dragons ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Confrontation (Quentyn & Arianne Martell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Game of Thrones-
Sauter vers: