Partagez | 
 
 
 

 WeasLock * It's a beautiful day to save a life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 180
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Au commencement, Jackson était un collègue de la jeune femme, désireux lui aussi de devenir résident pour s'orienter vers la chirurgie plastique, exactement comme elle. Puis ils sont devenus des amis, tout en restant de grand compétiteurs pour le bloc. Lui faisait rire la jeune femme qui voyait en lui sans s'arrêter à son nom ou son physique de beau gosse. Le temps passant, ils sont devenus Résidents et plus ou moins des sex-friends. Seulement... le destin peut jouer des tours... Notons que la mère de Jackson connaissait le père d'Isadora et connait son père adoptif.

Contexte provenant d'aucune recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 180
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



ISADORA D. E. ESTERHAZY
J'ai 30 ans et je vis à Seattle, Etats unis. Dans la vie, je suis résidente en chirurgie plastique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt neutralement.

Informations supplémentaires ici.

avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Le soleil n'était pas encore levé ce matin, lorsque le réveil avait sonné, tirant Isadora de ses douces rêveries en la faisant bougonner. La tête dans les nuages, la jeune femme s’était redressée en frottant ses yeux avant de chausser ses pantoufles, se dirigeant vers les fenêtres pour ouvrir les rideaux et aérer la chambre avant de gagner la salle de bain, se glissant sous un jet glacial et mordant, dont le seul mérite était de favoriser la circulation sanguine. En grelottant, la hongroise quitta la douche et se sécha en toute hâte avant de s’envelopper dans son peignoir pour avoir un peu plus chaud. Ainsi vêtue, la demoiselle descendit au rez-de-chaussée pour rejoindre la cuisine, où elle se prépara un bon petit déjeuner engloutit à la va-vite avant de remonter pour se vêtir.

Le soleil se levait à peine lorsque la hongroise quitta sa demeure, les mains dans les poches de son manteau, se rendant à pied à l’hôpital ayant jugé qu’un peu d’exercice ne pouvait pas faire de mal, ce qui était vrai du reste. Et ce matin, la belle aux boucles brunes se pressait alors que la brise faisait virevolter ses cheveux dans son dos. Il faisait si froid que Isadora n’avait qu’une idée en tête : retrouver bientôt la chaleur de l’hôpital. Le voir se dessiner au loin lui donnait du courage et, ragaillardis, la demoiselle progressait encore plus vite, ce qui lui permit de ne guère tarder à passer les portes du centre hospitalier. Comme un rituel, la demoiselle se dirigea vers les vestiaires pour enfiler sa blouse.

Comme tout les matins, c’est la même agitation entre ceux qui arrivent et ceux qui peuvent enfin partir. Isadora souhaite une « bonne nuit » à certains et en salut d’autres, comme Jackson, son binôme, qui visiblement prenait son service en même temps qu’elle. Il était torse nu, séduisant, prêt à passer sa blouse. Pourtant, la jeune femme ne lui accorda qu’un demi-regard avant de se dévêtir elle aussi pour enfiler le vêtement bleu de l’hôpital. Peut-être la regarde t on, peut-être pas. La mannequin s’en fiche, elle n’est pas là pour ça. Et, aussi vite qu’elle est venue, la demoiselle se glisse dans le couloir, prête à travailler.

La matinée est longue, presque inintéressante aux yeux de la jeune femme qui n’est pas appelée au bloc. Pourtant, tout vient à point à qui sait attendre et, sur le coup des dix-heures, la demoiselle croise Mark Sloan, titulaire en chirurgie plastique, qui l’informe que les docteur Avery et elle-même auront une intervention à pratiquer dans l’après midi. Professionnelle, la hongroise va voir le patient en compagnie du titulaire et cherche à consulter le dossier, pour être parfaitement au point lors de l’intervention. Et alors qu’elle termine de le lire, à une demi-heure de l’appel au bloc, Isadora croise Jackson. Ou plutôt, lui rentre dedans.

«- Ah Jacky ! Je te cherchai justement. On a une intervention dans une demi-heure. Une reconstruction faciale ! On ne fait pas ça tout les jours, hein ! Mais ne t’attends pas à faire grand-chose, je vais me débrouiller pour monopoliser toute l’attention du Docteur Sloan !» lance t elle en riant, taquine avant de poursuivre. « D’ailleurs moi, j’ai déjà deux longueurs d’avance ! La visite au patient en compagnie de Sloan et… la lecture du dossier… » le nargue-t-elle quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
WeasLock
MESSAGES : 3
INSCRIPTION : 08/11/2017
RÉGION : Pays de la Loire
CRÉDITS : Sunlight

UNIVERS FÉTICHE : City/Vie réelle/Harry Potter si bien fait et assez libre
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Jackson Avery
J'ai 30 ans et je vis à Seattle, USA. Dans la vie, je suis Chirurgien plastique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien pour l'instant.

Informations supplémentaires ici.


avatar © NOM CRÉATEUR
Les jours se suivent et se ressemblent, c'est ce que dit le commun des mortels, mais quand on est chirurgien, c'est différent. Les jours ne sont jamais les mêmes. Un jour, on court partout dans l'hôpital a enchaîner les opérations et les urgences, un autre, on a bien assez de temps pour surfer sur nos téléphone dans la salle des résidents. Et ce que j'aime particulièrement dans ce métier c'est qu'on ne sait jamais sur quel genre de jour on va tomber.

Aujourd'hui, je me lève tôt. Plus tôt que le soleil, mais ça j'ai l'habitude. Comme d'habitude, je prend une douche rapidement et j'avale rapidement une tasse de café. Le petit déjeuner, c'est pas vraiment mon fort. J'attrape rapidement un pull et un jean et une paire de Jordans le tout agrémenté d'une manteau et d'une écharpe, parce que oui, il commence à faire froid. Je quitte mon appartement et me dirige vers l'hôpital, à cette heure ci la rue est calme. Les gens dorment encore ou bien se lève tout juste. Moi je me rend au boulot. L'hôpital est un peu loin de mon domicile mais qu'importe, j'aime bien marcher et puis ça n'a jamais tué personne un peu de marche à pied.

Lorsque j'arrive à l'hôpital, l'agitation est déjà bien présente. A mon avis, la nuit à été bien mouvementée. Je m'engouffre rapidement dans le vestiaire ou je salue quelques uns de mes confrère qui viennent tout juste de finir leur garde et qui à présent, vont se coucher. Je discute quelques minutes avec Alex qui vient lui aussi d'arriver. Une fois notre petite discussion terminer, je me déshabille pour enfiler la tenue de l'hôpital. Isadora est là elle aussi. Elle aussi s'habille et malgré moi ou pas, je ne peux m'empêcher de la regarder. Après tout, qu'y a t'il de mal à ça quand je sais pertinemment qu'elle fait la même chose ?  

Une fois prêt, je quitte les lieux, fin prêt pour débuter cette journée. La matinée est longue, un peu trop à mon goût mais fort heureusement, il y'a pas mal d'urgences qui me tiennent occupé. Heureusement qu'en fin de matinée il y'a cette fameuse opération avec le Dr Sloan. Je m'apprêtait à me rendre au bloc quand quelqu'un me rentre dedans. Isadora.

Je souris un peu et la jolie brune me taquine en m'expliquant qu'elle est avec moi sur l'opération et que comme à son habitude elle va jouer de ses charmes pour se mettre le Dr Sloan dans sa poche. Je ris, elle ne perd vraiment pas le nord. Elle ajoute ensuite qu'elle a deux longueurs d'avance sur moi. La première car elle a visité le patient ce matin et la deuxième parce qu'elle a lu le dossier. Un sourire se dessine alors sur mon visage. « Tu penses vraiment que je vais me pointer à une opération sans avoir lu le dossier ? Figure toi que je l'ai lu. Et avant toi. J'ai croisé Sloan en arrivant, il m'a brieffer et donner le dossier pour que je puisse le lire » Je la nargue à mon tour « N'oublie pas qu'il m'a plutôt à la bonne en ce moment » Entre Isa et moi, c'est comme ça depuis le début. On se taquine et se chamaille pas mal, surtout depuis qu'on est devenus sex friends, mais évidemment, ça reste toujours bon enfant.  

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lullaby
Féminin MESSAGES : 180
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : HP / Vie réelle / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



ISADORA D. E. ESTERHAZY
J'ai 30 ans et je vis à Seattle, Etats unis. Dans la vie, je suis résidente en chirurgie plastique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt neutralement.

Informations supplémentaires ici.

avatar ©️ NOM CRÉATEUR


«- Je suis sûre que tu bluff, Avery. Et le fait qu'il t'ai à la bonne ne change rien au fait que JE suis sa préférée. J'ai des arguments pour toucher sa sensibilité, que tu n'as pas très cher.» lance la chirurgienne, un rien taquine.

La jeune femme tire la langue à son partenaire de bloc, partenaire de service, partenaire de titulaire, partenaire de couette, également. Heureusement que ce n'était pas la guerre ouverte entre ces deux là, sans quoi, hormis le dernier point, naturellement, il aurait été assez difficile de les voir cohabiter dans l'établissement de santé et les deux auraient probablement reçus quelques avertissements au cours de leurs carrières. Quand Jackson était arrivé au Seattle Grace, pourtant, les choses n'avaient pas été évidentes. Isadora était déjà la petite préférée du docteur Sloan si bien que l'arrivée de Jackson et des compétences de ce dernier en plastique, séduisant Mark, n'avaient pas été du goût de la demoiselle. Puis d'une manière générale, l'invasion de médecins venus de Mercy West était très mal passé au sein de l'équipe, dans la mesure où ils étaient arrivés en conquérant, essayant d'imposer certaines de leurs méthodes, de leurs habitudes, ce qui n'avait pas plus. Certains, de par leurs comportements, avaient semblais carrément antipathiques. Isadora s'était prit le bec avec Jackson assez rapidement et quand elle était partie, accusée par derrière d'être une folle furieuse, Karev n'avait pas put s'empêcher de répondre que la « folle furieuse » était fille d'un prix Avery et fille adoptive d'un autre prix Avery. Elle lui en avait voulu, n'aimant pas être une fille de et voulant être seulement chirurgienne.

Le courant avait aussi eut du mal à passer avec April, laquelle était un poil coincée et prude et n'avait pas forcément apprécié apprendre qu'elle travaillait avec une résidente habituée à poser pour l'objectif de quelques photographes, dans ses positions parfois plus ou moins lascives qui n'étaient pas de son goût. Et comme elle était amis avec Jackson, elle avait été amenée là aussi à sortir les griffes devant lui plus d'une fois. Quand il avait vraiment mis le pied dans le domaine de la plastique, elle avait dut mettre de l'eau dans son vin pour travailler avec lui et le fils Avery avait dût faire le même effort : ils y étaient parvenus, quand certains les pensaient incapables de travailler ensemble. Ils avaient parfois un caractère explosifs, ne se laissaient pas forcément marcher sur les pieds... Et pourtant aussi surprenant que cela puisse paraître, le duo avait fonctionné et ils avaient commencés à s'amuser en bossant ensemble, en concourant l'un contre l'autre. En compétition, cela les poussait à toujours donner le meilleur d'eux-même, tout simplement.

Fin prête, ayant abandonné Jackson, elle le retrouve devant la porte du bloc et l'observe, en se demandant s'il est prêt. Parce qu'ils ont beau plaisanter tout les deux, il n'en reste pas moins que c'est une lourde opération qui les attends et qu'ils n'ont... Jamais fait ça. La jeune femme est à la fois excitée et anxieuse, en sachant ce que cela représente pour le patient, pour Sloan, pour leurs carrières.

«- Bon courage, Jackson. Nous allons en avoir besoin ! » lance la demoiselle avant d'entrer dans le bloc et approcher du patient qu'elle entreprend de rassurer. «Où voudriez-vous partir en vacance, Mr Smith ? La pologne ? Très bon choix. Et pouvez-vous me dire pourquoi vous voulez aller en Pologne ?»

Distrait, il n'a pas le temps de terminer sa réponse qu'il est endormi sur la table et la demoiselle jette un regard à Sloan qui entre, avant d'attraper de quoi nettoyer les chairs du visage, pour retirer toutes les parties de chairs et de peau qui ne sont plus viables.

«- Avery, Esterhazy. Vous pouvez commencer. » annonce alors Sloan.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
WeasLock * It's a beautiful day to save a life
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» A beautiful day to save lives
» Fauve ▬ Tell me would you kill to save a life ?
» How to save a life- Sofia [4 mars]
» Motocross Libin - 31 mai 2015 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: