Partagez | 
 
 
 

 Parenthèse nocturne (Anesidora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   Il y a deux semaines, Armand a envoyé un message de rupture à Garance parce qu'il a découvert qu'elle était mineure. Au beau milieu d'une soirée alors qu'il est totalement bourré, le jeune homme envoie par mégarde un message à son ex. S'en suit une petite conversation durant laquelle Garance décide de venir le chercher.

   
Contexte provenant de nos petites têtes, pas de recherche.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Garance
Petit

J'ai 17 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis deux semaines et je le vis très mal.

Garance est une jeune femme complexée par le fait que toutes ses amies aient déjà été en couple alors que c'est n'est pas son cas. Habituellement une jeune femme sans histoire, Garance a décidé depuis peu de tout faire pour se trouver un petit-ami, quitte à mentir sur son âge...



avatar © Gaïa
Mon téléphone à la main, je souffle avant de repousser la couverture et de sortir de mon lit. Cela fait deux semaines qu'Armand a découvert que je n'étais pas majeure et qu'il a décidé de mettre un terme à notre relation. Voilà donc deux semaines que je reste enfermée chez moi affalée sur le canapé, à pleurer du matin au soir. J'ai refusé de profiter de la dernière semaine de vacances et j'ai laissé mes parents partir seuls à la mer. Je dors mal, très mal. Je m'en veux un peu plus chaque seconde de ne pas avoir été honnête avec Armand. C'est son sms qui m'a tirée des mes pleurs de la nuit. L'imbécile est totalement pété à une soirée avec des gens qu'il ne connaît pas vraiment à part Fred. Et pour rien au monde je ne ferai confiance à Fred pour ramener mon ex entier chez lui. C'est alors que je me suis proposée d'aller le chercher, dans un élan d'immense bonté. La soirée où il se trouve n'est qu'à quelques mètres de chez moi. Le temps d'enfiler un short, un tee-shirt et une paire de chaussures, me voilà partie.

Arrivée à la soirée, j'observe les fêtards. Par chance, je finis par tomber sur Fred qui me lance une phrase incompréhensible. Je finis par lui demander en hurlant par dessus la musique s'il sait où se trouve Armand. Il finit par me désigner une table où quelques jeunes femmes, majeures sans aucun doute, sont installées face au jeune homme d'un geste vague. Je tente d'ignorer les battements de mon cœur qui s'accélèrent à la vue de l'homme que j'aime. Je souffle avant de m'approcher. Arrivée à leur hauteur, je pose une main jalouse sur l'épaule de mon ex avant de me pencher vers son oreille.

-Je suis là Armand, on devrait y aller.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Armand
von Orelli

J'ai 23 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

C'est un étudiant comme les autres, Armand. Pas très assidu peut-être, qui aime les filles et est aimé des filles, appréciant les soirées plus que ses bouquins. Il a eu quelques "erreurs de parcours" comme on dit, qui font qu'il ne peut plus déconner. Mais ça, ça ne va pas arriver, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?


avatar © FREESIA
« Ca marche !
T'es con...
Bouge pas et fais pas de conneries en attendant que je sois là ! »

Mon regard se trouble un instant sur la dernière phrase tellement peu crédible, venant d’elle, venant d’la fille qui avait l’habitude d’m’accompagner dans ces soirées. Mais soit, peut-être qu’il vaut mieux laisser faire histoire de n’pas finir à poil sur la place publique. Niveau crédibilité, ça le fait pas trop quoi. J’éteins l’écran d’mon téléphone et le fourre dans ma poche arrière en m’dirigeant vers un groupe de filles. Je donne un coup d’coude sur le chemin, on m’envoie chier, j’continue, j’me ramasse sur la table.
Putain. Je. Suis. Bourré.
Les minutes et les étudiantes défilent, tantôt une blonde peroxydée tantôt une petite rousse aux yeux verts. J’leur souris, j’leur raconte une blague, les moins sobres d’entre elles en rient et les autres partent – normal.
J’suis sur le point de partir quand une main s’abat sur mon épaule, et j’me retourne sur… Oh, Garance. Dans le mouvement mon nez a failli touché le sien et une alarme se déclenche dans mon cerveau. Alerte, alerte, mauvaise idée… « Je suis là Armand, on devrait y aller. » Je ris et me débarrasse de sa main. « Sûre que tu veux pas nous accompagner un peu ? J’t’offre un verre, si j’ai l’argent. » Mes sourcils se froncent. « Ah non c’est vrai, tu… » Je secoue la tête. « Bref. » J’me relève, fais une petite référence à quelques unes des dames à côté de moi avec un sourire idiot sur les lèvres. « Mesdames… » Pas sûre qu’elles m’aient entendu cela dit. J’m’éloigne de quelques pas en prenant la main d’mon ex dans la mienne et lui crie à l’oreille « Eh, t’aurais pas vu Fred ? » Ce serait con d’l’abandonner quand même !



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Garance
Petit

J'ai 17 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis deux semaines et je le vis très mal.

Garance est une jeune femme complexée par le fait que toutes ses amies aient déjà été en couple alors que c'est n'est pas son cas. Habituellement une jeune femme sans histoire, Garance a décidé depuis peu de tout faire pour se trouver un petit-ami, quitte à mentir sur son âge...



avatar © Gaïa
Quand je retrouve le jeune homme, nos visages se retrouvent beaucoup trop proches et je pince les lèvres pour ignorer les émotions diverses qui me traversent. Je reprends contenance en parlant. Il se dégage et me propose un verre avant de se corriger. Je le fusille du regard alors qu'il secoue la tête. Visiblement il est suffisamment sobre pour se souvenir de la raison de notre rupture.

Il se relève et j'ai un instant l'impression qu'il va s'étaler par terre mais il retrouve son équilibre pour faire une révérence ridicule aux jeunes femmes autour de la table. Un frisson me parcours quand la paume de ma main rencontrent la sienne. Je fixe son dos alors qu'ils m'entraîne quelques pas plus loin. Je mords ma lèvre inférieure pour m'empêcher de pleurer. C'est dur de se détacher de son premier amour, surtout quand je suis la seule responsable de cette rupture. Il finit par se pencher vers moi pour me parler de Fred.

-Je l'ai vu et il m'avait l'air en bonne compagnie, ce serait dommage de le faire quitter la soirée maintenant, je réponds à mon tour dans son oreille alors que son parfum m'enivre.

Il faut dire que je n'ai pas envie de ramener Fred chez lui à l'autre bout de la ville et je veux profiter du temps que je pourrais passer seule à seul avec Armand. On finit par sortir complètement et je dois avouer que l'air frais me fait du bien.

-Ça va ? je m'assure auprès du fêtard. Tu as tes clés au moins ? je demande en passant mon bras sous le sien, autant par pure envie que pour m'assurer qu'il ne tombe pas alors que je commence à l'entraîner vers chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Armand
von Orelli

J'ai 23 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

C'est un étudiant comme les autres, Armand. Pas très assidu peut-être, qui aime les filles et est aimé des filles, appréciant les soirées plus que ses bouquins. Il a eu quelques "erreurs de parcours" comme on dit, qui font qu'il ne peut plus déconner. Mais ça, ça ne va pas arriver, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?


avatar © FREESIA
Je n’vois pas la tête de Garance quand j’lui dis pour Fred, parce que j’ai le nez dans ses cheveux et les yeux rivés sur son épaule. Pas très petite mais suffisamment pour que j’la domine – j’aime ça. « Je l’ai vu et il m’avait l’air en bonne compagnie, ce serait dommage de le faire quitter la soirée maintenant. » Je fronce les sourcils et me redresse en m’appuyant un peu sur sa main. Mon regard fait l’tour de la salle, rapidement, entre les touffes de cheveux qui viennent et partent hors de ma vision. J’finis très vite par abandonner cela dit. « S’tu veux. Puis c’est vrai qu’il m’en voudra si je l’arrache des bras d’une de ces filles… » Je hausse les épaules, et on sort tous les deux de là. Y’a l’air frais de la nuit qui me prend, et je grogne un peu. « C’était plus chaud à l’intérieur, t’es sûre que tu veux pas y retourner un peu ? » Cela dit, vu son air mieux vaut rentrer chez soi… Je soupire. « Ca va ? Tu as tes clés au moins ? » Elle me donne même pas l’temps de répondre que son bras accroche le mien, et j’fronce de nouveau les sourcils. « Euh… Ouais… J’pense. » J’glisse un sourire. « Eh, au pire on fait le mur. Tu devrais connaître, c’est un truc d’ado ça… » Putain, ferme-là Armand. Sérieusement, ferme-là Armand. J’baragouine une excuse, un peu trop torché pour bien la fignoler. « Désolé… Dis, tu sais qu’ça fait longtemps qu’on s’est plus vu ? La dernière fois c’était moi qui t’ramenait chez toi. Tu t’en souviens p’têtre pas mais t’as vomi. C’était pas beau à voir. » J’me tais maintenant, parce que les détails commencent à s’brouiller dans mon esprit.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Garance
Petit

J'ai 17 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis deux semaines et je le vis très mal.

Garance est une jeune femme complexée par le fait que toutes ses amies aient déjà été en couple alors que c'est n'est pas son cas. Habituellement une jeune femme sans histoire, Garance a décidé depuis peu de tout faire pour se trouver un petit-ami, quitte à mentir sur son âge...



avatar © Gaïa
Armand tente de repérer Fred puis abandonne en suggérant que son ami ne serait pas très heureux de se voir arraché à la compagnie d'une jeune femme. Quels idiots tous les deux et pourtant, sans aucun doute, je les adore. A peine sortis, il me fait part de son désir de retourner faire la fête. Mais il se rétracte vite, sans doute vient-il de se rappeler mon âge. Alors qu'il me suggère de faire le mur comme l'ado que je suis, je ne sais pas ce qui me retient de lui balancer un coup de poing. Sa pitoyable excuse coupe court à mes envies de meurtre et je soupire. Il ne peut pas être autant désolée que je le suis. Dieu qu'il me manque !

Alors qu'il me demande si je sais que cela fait longtemps que l'on ne s'est pas vus, je lève les yeux au ciel. Oui je suis au courant merci. Ouais c'est lui qui me ramenait, peut-être aurait-il fallu que ce ne soit l'inverse, les choses ne seraient alors peut-être pas enchaînées aussi vite. Si ça se trouve nous serions toujours ensemble, mon âge toujours caché par mon odieux mensonge. Peut-être dans ces deux semaines, je lui aurais parlé de mon âge. Serait-il parti de la même façon ou m'aurait-il pardonné et serait-il resté ? Ce sont des questions auxquelles je ne connaîtrai jamais les réponses, parce qu'il est trop tard. Parce qu'il ne veut plus entendre parler de moi. Car il accepte ma présence uniquement parce qu'il a dû descendre deux ou trois bouteilles à lui seul. Je laisse échapper un sourire à la fois honteux, triste et nostalgique quand il m'informe que j'ai vomi la dernière fois qu'on rentrait de soirée.

-Non, je ne m'en rappelle pas, je réponds en secouant la tête. Tache de ne pas vomir à ton tour... j'ajoute en soupirant.

Puis prise d'une impulsion soudaine et persuadée qu'il ne se rappellera de rien demain, je prends à nouveau la parole pour évoquer notre rupture dont je sais qu'il ne veut plus entendre parler.

-Tu sais... je voulais te redire que j'étais désolée de t'avoir menti... Je suis vraiment nulle et je ne voulais pas te perdre.

Je fixe mes pieds, continuant de marcher et n'attendant pas vraiment de réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Armand
von Orelli

J'ai 23 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

C'est un étudiant comme les autres, Armand. Pas très assidu peut-être, qui aime les filles et est aimé des filles, appréciant les soirées plus que ses bouquins. Il a eu quelques "erreurs de parcours" comme on dit, qui font qu'il ne peut plus déconner. Mais ça, ça ne va pas arriver, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?


avatar © FREESIA
J’lui demande si elle s’souvient d’la soirée, en n’sachant pas vraiment la réponse que j’veux entendre. Soit elle répond que oui, et je pourrai lui demander d’colmater les détails qui m’échappent, soit elle dit non et j’suis bien content qu’elle ne se souvienne pas de notre niveau de ridicule ce soir-là. Parce qu’il devait être haut, y’a pas à dire. « Non, je ne me rappelle pas. » Et je soupire, fort et dramatiquement, en m’disant que j’devrais faire carrière dans le théâtre. Puis, mon nom il passerait bien sur des affiches non ? « Tache de ne pas vomir à ton tour… » J’souris, tangue, me rattrape à elle. « C’pas sûr. En même temps, j’aimerais pas trop qu’ça éclabousse, puis qu’j’en aie aussi, puis qu’on soit tous les deux oranges d’ici demain t’sais. » La fraîcheur et moi, ça fait deux.

« Tu sais… Je voulais te redire que j’étais désolée de t’avoir menti… Je suis vraiment nulle et je ne voulais pas te perdre. » Sa réponse n’trouve pas d’écho, parce qu’elle tombe dans le puits sans fond de mon esprit. Y’a quelque part une partie de moi qui aimerait répondre – probablement en l’accablant de reproches – mais elle est largement ensevelie sous tout l’reste. Et tout l’reste n’est pas suffisamment alerte pour essayer d’enclencher une dispute maintenant.
Le reste du trajet finit en silence et, une fois devant ma porte, j’m’avachis dessus pour trouver mes clés. Il me faut bien deux minutes pour ouvrir c’te foutue serrure, et je manque de m’écrouler une fois à l’intérieur. Il n’y a personne, c’est cool, les autres colocs sont encore dehors à c’t’heure-ci. « Euh… » Je fronce les sourcils. Qu’est-ce qui faut dire maintenant ? « T’veux boire quelque chose ? » C’était p’têtre pas ça qu’il fallait lui demander, merde, je sais plus.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Garance
Petit

J'ai 17 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis deux semaines et je le vis très mal.

Garance est une jeune femme complexée par le fait que toutes ses amies aient déjà été en couple alors que c'est n'est pas son cas. Habituellement une jeune femme sans histoire, Garance a décidé depuis peu de tout faire pour se trouver un petit-ami, quitte à mentir sur son âge...



avatar © Gaïa
Je fronce les sourcils dégoûtée par les pensées tordues de l'esprit alcoolisé d'Armand. Ça m'apprendra à me proposer pour ramener mes exs complètement bourrés chez eux... Je m'éloigne tout de même autant que je le peux. Mission délicate quand on prend en compte le fait qu'il s'appuie sur moi pour tenter de ne pas tomber. J'espère qu'il aura au moins le réflexe de me prévenir s'il ne se sent vraiment pas bien.

Je finis par parler pour évoquer une nouvelle fois mon mensonge. Il ne répond pas, sans doute encore trop énervé de la situation, et je laisse tomber. On ne dit plus rien, ce silence est à la fois gênant et agréable. J'ai en même temps l'impression que c'est normal, que je suis avec la personne qui sait emplir les silences de confort. Et pourtant je peux aussi sentir derrière ce silence une tension qui me met mal à l'aise. Je suis perdue dans mes pensées jusqu'à ce que l'on arrive chez Armand. Il prend un temps fou à ouvrir sa porte et je m'adosse contre le mur sachant d'avance qu'il ne voudra pas de mon aide. Quand il ouvre enfin cette porte, je tends vaguement une main devant moi avant de la laisser retomber le long de mon corps, certaine qu'il va s'étaler, mais non. L'appartement a l'air vide et j'ai l'impression de retrouver mes marques beaucoup trop rapidement.

Je le vois hésiter un moment avant qu'il ne me propose de boire quelque chose. Je lève les yeux au ciel. Irrécupérable. Je prends le temps de sortir mes clés et mon téléphone, où une photo de mon abruti de lapin a remplacé une de notre couple en guise de fond d'écran, de ma poche arrière pour les poser sur la table avant de répondre.

-On va boire un verre d'eau, ça nous fera du bien à tous les deux. Installe-toi, j'y vais, j'ajoute en prenant le chemin de la cuisine où je remplis deux verres avant de revenir vers le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Armand
von Orelli

J'ai 23 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

C'est un étudiant comme les autres, Armand. Pas très assidu peut-être, qui aime les filles et est aimé des filles, appréciant les soirées plus que ses bouquins. Il a eu quelques "erreurs de parcours" comme on dit, qui font qu'il ne peut plus déconner. Mais ça, ça ne va pas arriver, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?


avatar © FREESIA
J’capte vaguement qu’elle dépose son téléphone sur la table et ça m’donne envie d’y jeter un coup d’œil. Au lieu de quoi j’hésite à m’asseoir sur une des chaises de la cuisine ou m’étaler sur l’canapé ou ma chambre. Mais aucune des solutions n’est vraiment convaincante alors j’reste planté là, pendant que Garance me parle. « On va boire un verre d’eau, ça nous fera du bien à tous les deux. Installe-toi, j’y vais. » J’pointe un doigt vers elle. « Bonne idée. L’eau, c’est la vie. Enfin pas d’l’eau de vie. T’as compris ? » J’pars dans un petit rire qui même moi me fatigue et j’me décide finalement à me traîner vers le divan où j’prends deux places sur les trois, jambe étendue et pied pendouillant. Mon ex revient vite alors que j’observe mon plafond et je sais ce qu’elle me tend. Et j’bois, sans vraiment faire gaffe à n’pas renverser - même si dans l'ensemble je m'en sors plutôt pas mal, vous savez. J’atteins vite le fond et me débarrasse du verre sur la table basse. Zut, ça tombe. « Merde. » J’ris tout seul encore une fois sans trop savoir pourquoi. « Putain, j’aurais mieux fait d’m’asperger cette eau plutôt que d’la boire. »

Je soupire et m’étends un peu plus quitte à pousser la blonde sur le côté. « J’pense que j’vais pioncer maintenant. » Je fronce les sourcils. Y’a un truc qui faudrait que j’lui dise, non ? « Tu peux rester dormir ici s’tu veux pas partir toute seule. J’te conseille ma chambre si tu veux pas qu’mes glandus d’colocs te réveillent au milieu de la nuit en rentrant. »
Une dernière ênsée m’effleure avant qu’elle ne se lève et j’la rattrape par le poignet dans une position à moitié tordue. J’la vois pas très bien Garance, entre la lumière qui n’est allumée qu’à la cuisine et l’alcool qui a fait son chemin. « Eh, j’voulais t’dire… T’es pas nulle tu sais. » Je me laisse tomber sur les coussins à nouveau. « Juste un peu conne… » Mais c’est pour ça que j’t’aime bien, hein ?



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Garance
Petit

J'ai 17 ans et je vis à Lille, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis deux semaines et je le vis très mal.

Garance est une jeune femme complexée par le fait que toutes ses amies aient déjà été en couple alors que c'est n'est pas son cas. Habituellement une jeune femme sans histoire, Garance a décidé depuis peu de tout faire pour se trouver un petit-ami, quitte à mentir sur son âge...



avatar © Gaïa
Je me retiens de secouer la tête à la remarque d'Armand, me forçant à être indulgente, après tout, je lui dois bien ça.  Je ne réponds rien alors qu'il rigole et préfère partir vers la cuisine. Quand je reviens, il est étalé de tout son long sur le canapé. Très sexy cette position... notez l'ironie. Je lui passe son verre et je suis plutôt étonné de voir qu'il le descend sans rechigner et sans en foutre partout. Il est plus habile que moi quand il a bu c'est certain.

-Putain... je soupire alors qu'il éclate le verre par terre en le reposant sur la table basse. Ouais t'aurais mieux fait, je marmonne en me baissant pour ramasser les plus gros débris.

Je fais attention à ne pas me couper, ça serait vraiment idiot. Peut-être pas autant que venir chercher mon ex à sa soirée pour le ramener chez lui, mais idiot quand même. Il m'annonce qu'il va dormir et je hausse les épaules. Il me propose de rester dormir dans sa chambre et je rougis. Je suis touchée et attendrie de voir que même alors qu'il est totalement bourré, il se souvienne de ma peur panique de me retrouver toute seule dans les rues la nuit.

-Merci, c'est gentil.

Je ne devrais pas accepter, ce n'est pas bien de vouloir passer la nuit chez son ex alors que celui-ci sait à peine ce qu'il dit. Mais je n'arrive pas à combattre cette envie alors je décide de rester. En plus, il va dormir sur le canapé et moi dans sa chambre, ce n'est pas comme s'il allait se passer quelque chose... Je commence à amorcer un geste pour me lever quand le jeune homme m'attrape par le poignet. Son regard n'est pas net mais j'arrive tout de même à l'accrocher. Je souris quand il parle, consciente qu'il ne dirait pas ça en temps normal. Ouais, je suis juste un peu, beaucoup, conne.

-Endors toi Armand, je vais nettoyer tout ça et aller dormir aussi, je finis par déclarer. Bonne nuit.

Avec lenteur je m'éloigne et vais chercher un balais avant de ramasser les morceaux de verre et de tout jeter à la poubelle. Je prends la direction de sa chambre où je me laisse tomber sur son lit. J'aime cet endroit. Péniblement, je retire mes chaussures, mon short et mon soutient gorge sous mon tee-shirt avant de m'installer sous les couvertures et de respirer le parfum d'Armand dans son oreiller. Il ne doit pas être loin de quatre heures du matin et je m'endors sans tarder. Je suis réveillée, ce qui me semble être deux minutes plus tard par des bruits et des voix dans l'appartement. Je souffle avant de remontrer les couvertures sur ma tête. Je veux juste dormir putain.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Parenthèse nocturne (Anesidora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: