Partagez | 
 
 
 

 in another world, things would be so... different ∆ Gaïa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Elle, c'est juste la fille d'un riche avocat, qui supporte sa famille comme elle peut, sans vraiment d'histoire. Lui, c'est juste un type qui galère à réussir dans la vie, sans vraiment d'avenir. Ils ont rien de spécial et pas grand chose à raconter, ils auraient même pas du se rencontrer. Mais c'est deux mondes qui se confrontent alors...

Contexte provenant de nos petites têtes, pas de recherche associée.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Aleksandr
Sagataïev

J'ai 24 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis traducteur et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fils d'un riche et d'une traînée, fils de la rue, fils de rien. On lui donnait pas beaucoup d'avenir au p'tit Alek, jusqu'à ce qu'il se décide de se bouger et faire en sorte de ne pas finir comme sa mère et ces types qu'il fréquentait, autrefois. À présent il se démène pour se maintenir à flots, mais il n'est pas peu fier du chemin parcouru.


avatar © SCHIZOPHRENIC
La France, douce France. ‘Savez, j’ai jamais vraiment connu c’pays. J’ai beau baragouiner un français plus ou moins correct – merci les études de traduction –, j’n’en suis pas moins un bon vieil Américain qui s’fiche pas mal de ce qu’il se passe au-delà des frontières. Alors, l’Europe, tout ça, c'est pas exactement ma passion. Cela dit, on m’a offert un boulot en or à l’étranger et j’aurais été con d’la refuser. Après quelques mois de galère sans trouver d’employeur j’ai atterri dans un cabinet d’avocats qui recherchait des traducteurs. Ils m’ont accepté, j’ai fait quelques jobs chez eux et finalement ils m’ont débarqué ici. Paraît que les types qui acceptent de bouger du jour au lendemain sans rien emporter avec eux ça commence à manquer.
En attendant, j’suis arrivé hier et c’est aujourd’hui qu’le travail commence. J’vous jure, le bon New-Yorkais en moi est perturbé par les champs à perte de vue et les routes trouées tous les cent mètres. Finis les buildings de dizaines d’étages de haut, c’est la rase campagne ici. Enfin cela dit, j’suis content de sortir du pays même si ce n’est que pour deux semaines, je n’vais pas faire le difficile.

En arrivant chez le type avec lequel j’suis sensé travailler, j’comprends tout de suite qu’il a du fric. Clairement. J’me parque à côté d’une voiture d’un autre standing et la vue d’sa baraque m’écrase. Trois étages, pierres beiges et « rustiques », immense allée bordée de lavandes, une piscine qu’on devine dans l’jardin... Mon appart deux pièces et moi, on peut aller voir ailleurs je suppose ? Un soupir m’échappe et j’claque la portière. J’me sens vraiment oppressé ici, par tant d’richesse étalée comme ça. J’m’attendrais presque à voir un jardinier m’observer à quelques mètres mais il n’en est rien, alors je presse le pas. Putain, j'espère que le maître des lieux n'est pas en costume impeccable, je ferais un peu tache moi avec mes habits. Pas que ce soit horrible, mais j'ai pas trop l'argent moi... J'secoue la tête en atteignant la porte. Je sonne, et attends. Attends.
Attends.
Bordel, qu’est-ce qu’il fout Dubois ? J’appuie sur la sonnette à nouveau, et mon regard s’perd dans le décor. Il y a une sorte de statuette à l’entrée, une espèce de dragon de pierre posée sur une petite table qui m’arrive à la taille. Je m’avance, laisse courir ma main dessus. J’trouve une petite balle derrière coincée entre le mur et l’animal sculpté. J’la prends, l’observe, tue le temps.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Gaëlle
Dubois

J'ai 18 ans et je vis à Aix-en-Provence, France. Dans la vie, je suis lycéenne, bientôt étudiante et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Gaëlle est née à Paris, elle est fille d'avocat. Lorsque son père l'a décidé la petite famille est partie s'installer dans le sud de la France. En désaccord sur la plupart des sujets avec son père, elle va commencer des études d'Arts Plastiques à la rentrée 2017.


avatar © Valka
Les vacances d'été, cela fait déjà plusieurs années que c'est pour Gaëlle le meilleur moment de l'année. Pas de devoirs à faire ou à rendre, plus aucun contrôle à réviser, c'est le rêve. La seule préoccupation de la blonde est de sortir voir ses amis et de s'amuser. Ils ont passé le bac cette année et ils fêtent leur réussite depuis le début de l'été. Autant dire que Gaëlle n'est pas souvent chez elle. Ça l'arrange cela dit, au moins elle voit sa famille Gaëlle, au mieux elle se porte. Ce n'est pas qu'elle les déteste, mais ils ont tendance à devenir un peu envahissant pour cette jeune femme éprise de liberté. Puis, elle est quasiment tout le temps en désaccord avec son père, ça crie souvent dans la maison des Dubois mais on s'y habitue au bout d'un moment. Enfin, c'est ce que diraient la mère et le frère de Gaëlle, souvent pris en étau entre le père de famille et l'aînée de la fratrie.

En rentrant tard cette nuit ou tôt ce matin plutôt, Gaëlle est allée rejoindre sa chambre dans l'immense mas de la famille. Et sans surprise, elle n'a entendu personne partir travailler ou aller voir des amis. Alors tranquillement la blonde fait sa vie, profite d'être seule pour aller faire quelques longueurs à la piscine. De loin, elle voit arriver une voiture dans l'allée, elle ne s'en formalise pas, sans doute un client ou un collaborateur de son père. Quoiqu'il en soit la personne remarquera vite que Monsieur Dubois n'est pas là et rebroussera chemin. Seulement la voiture ne repart pas et la jeune femme décide d'aller voir ce qui se passe du côté de l'entrée de la maison. Les cheveux dégoulinants et seulement vêtue de son maillot de bain, elle rejoint la personne qui attend, trouvant ainsi un homme à peine plus vieux qu'elle en train de tripoter la statuette ramenée de Chine l'été précédent.

-Je peux vous aider ? demande-t-elle en arrivant à la hauteur du jeune homme. Si vous cherchez mon père, il n'est pas encore rentré, informe-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Aleksandr
Sagataïev

J'ai 24 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis traducteur et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fils d'un riche et d'une traînée, fils de la rue, fils de rien. On lui donnait pas beaucoup d'avenir au p'tit Alek, jusqu'à ce qu'il se décide de se bouger et faire en sorte de ne pas finir comme sa mère et ces types qu'il fréquentait, autrefois. À présent il se démène pour se maintenir à flots, mais il n'est pas peu fier du chemin parcouru.


avatar © SCHIZOPHRENIC
[HRP : Hop, changement de narration, la première c'est trop bizarre :no: ]

Il n’faut pas longtemps pour que des bruits se fassent entendre, et ton regard s’détourne automatiquement vers eux. Vers la fille, derrière la barrière, qui l’ouvre et s’avance. En petite tenue – très petite tenue –, à peine couverte de deux pièces de tissu et d’une fine pellicule d’eau qui n’a pas encore eu le temps de sécher. Ses cheveux dégoulinent encore, et le lien s’fait vite dans ton esprit. La piscine, of course, ce qui implique que ça n’doit pas être une associée. De toute manière, tu n’lui donnerais qu’une vingtaine d’années, à la blonde. « Je peux vous aider ? » Elle arrive près de toi, et tu abandonnes la balle à son triste sort contre la statuette. « Hum, yeah. Don’t you know… » Parler français, en France, c’est peut-être mieux Alek. « Je suis bien chez les Dubois ? » Se tromper de numéro serait tout de même le pied, d’autant qu’il n’y a pas beaucoup d’autres maisons à la ronde. « Si vous cherchez mon père, il n’est pas encore rentré. » Tu lèves les yeux au ciel. Au moins on peut supposer que tu es bien arrivé à bonne destination. « Génial. Et vous ne savez pas quand il est supposé rentrer ? » Tu fronces un peu les sourcils en te demandant quoi faire vu que, visiblement, on t’a posé un lapin. « Enfin c’est pas grave, je repasserai plus tard… Merci. Au revoir. » Et tu repars de là où tu viens, plus frustré que jamais. C’est bien, ça commence bien dis donc. Une fois portière refermée tu envoies un sms rapide au client en lui demandant c’qu’il fout – plus poliment cela dit – puis tournes les clés pour démarrer la voiture. Une fois. Deux fois, trois. Sans succès.

Quelques minutes et une ouverture de capot plus tard, t’en es réduit à passer un coup d’fil et attendre qu’on vienne réparer c’putain de tacot défectueux qu’on t’a prêté. C’n’est ni le tien ni ton essence, donc grosso modo tu t’en fous un peu, en revanche c’est ton temps qui s’dilapide pour rien. Tu soupires et reviens en direction d’la maison.
Cette fois-ci, tu n’te fatigues pas à t’pointer à la porte et passes directement la tête à la barrière. La blonde est toujours dans le jardin, tant mieux. <« Excusez-moi ? C’est de nouveau moi. Ma voiture veut plus démarrer. J’ai appelé un dépanneur mais donc, vous étonnez pas si je traîne encore un peu dans le coin. » Tu laisses traîner tes yeux sur leur terrasse et leurs transats en attendant. Il s’fout pas de la gueule du monde, Dubois.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Gaëlle
Dubois

J'ai 18 ans et je vis à Aix-en-Provence, France. Dans la vie, je suis lycéenne, bientôt étudiante et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Gaëlle est née à Paris, elle est fille d'avocat. Lorsque son père l'a décidé la petite famille est partie s'installer dans le sud de la France. En désaccord sur la plupart des sujets avec son père, elle va commencer des études d'Arts Plastiques à la rentrée 2017.


avatar © Valka
Alors qu'elle s'est gentiment approchée de l'homme qu'elle prend pour un client de son père pour lui proposer son aide, Gaëlle ne s'attendait pas à ce que ce qu'il lui réponde en anglais. Elle réfléchit rapidement à la phrase qu'elle pourrait dire. Quelques mois sans avoir de cours d'anglais lui semble déjà trop. Il continue en français et la blonde se sent soulagée. Elle hausse un sourcil hautain. Évidemment que non, elle ne sais pas quand il est supposé rentrer, tard elle l'espère. Il finit par s'éloigner et repartir en disant qu'il reviendra. Gaëlle hausse les épaules avant de retourner vers la terrasse où elle s'installe avant de mettre ses écouteurs et de se laisser bercer par le rythme de la musique alors que le soleil sèche sa peau trop claire pour cette période de l'année. Elle s'endort à moitié, profite de la chaleur de cette fin du mois d'août.

Elle soupire quand elle voit le brun pointer le bout de son nez. Il a un problème de voiture apparemment, c'est génial. Dans le fond, elle s'en fiche Gaëlle. Mais par politesse la blonde se lève. Elle le sent, vu l'heure il peut attendre longtemps.

-Je ne sais pas quand mon père va rentrer, mais vous voulez attendre à l'intérieur ? Vous voulez que je l'appelle ? finit-elle par demander un air ennuyé sur le visage.

Elle a beau avoir cet air ennuyé, dans le fond, Gaëlle ne serait pas mécontente qu'il entre. Cela lui ferait de la compagnie, elle qui aime rencontrer de nouvelle personne. D'un geste, elle ouvre la barrière pour laisser entrer l'inconnu. Pas sûr que son père apprécie, surtout que l'homme, américain au vu de l'accent, peut très bien mentir. Mais elle est comme ça Gaëlle, elle aime faire des choses qui emmerdent son père.

-Je peux vous demander qui vous êtes ? finit-elle par lancer.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Aleksandr
Sagataïev

J'ai 24 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis traducteur et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fils d'un riche et d'une traînée, fils de la rue, fils de rien. On lui donnait pas beaucoup d'avenir au p'tit Alek, jusqu'à ce qu'il se décide de se bouger et faire en sorte de ne pas finir comme sa mère et ces types qu'il fréquentait, autrefois. À présent il se démène pour se maintenir à flots, mais il n'est pas peu fier du chemin parcouru.


avatar © SCHIZOPHRENIC
La blonde se lève, et tu la vois qui s’approche un peu pour éviter d’avoir à crier. « Je ne sais pas quand mon père va rentrer, mais vous voulez attendre à l’intérieur ? Vous voulez que je l’appelle ? » Tu fronces les sourcils légèrement. « Hm, oui pourquoi pas. Et je vais l’appeler moi-même, merci. » La fille ouvre la barrière pour qu'tu t'faufiles à l’intérieur de la propriété. La dernière fois qu’t’u es entré dans l’espace privé de riches, c’était en temps que voleur. T’avais une dizaine d’années en moins, une taille moins imposante aussi, d'autres préoccupations en tête. Tu chasses les souvenirs encombrants pour l'instant. « Sympa la piscine. Désolé d’avoir interrompu votre moment baignade, à c’que j’vois. » Le naturel revient au galop, et tu te retiens de placer quelques remarques en plus qui seraient mal venues. Pas si tu veux te faire passer pour un associer des plus sérieux et accessoirement garder ce boulot inespéré. « Je peux vous demander qui vous êtes ? » Tu tournes la tête vers elle. « Aleksandr Sagataïev. Représentant de la Wolsteinholm firm à l’étranger. Enfin, je suis le traducteur engagé pour une affaire de votre père. » Tu hausses les épaules. « Vous vous appelez comment, vous, si c’est pas trop indiscret ? »
Ta poche vibre, et tu prends ton téléphone avec un petit sourire contrit. Un message de… Monsieur Dubois, justement. Qui est « coincé dans une réunion importante qui se prolonge malencontreusement. » Tu te retiens de lever les yeux au ciel devant la fille et tape un message rapide à l’adresse du client. Foutu client. « Bon, eh bien appeler votre paternel ne sera pas nécessaire. Il a apparemment un empêchement professionnel. » L’appareil est vite rangé à sa place et tu t’permets d’oublier le travail pour les minutes à venir. « Dites, vous auriez pas de quoi boire par hasard ? Autre que l’eau d’votre piscine. »



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


HRP:
 


Gaëlle
Dubois

J'ai 18 ans et je vis à Aix-en-Provence, France. Dans la vie, je suis lycéenne, bientôt étudiante et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Gaëlle est née à Paris, elle est fille d'avocat. Lorsque son père l'a décidé la petite famille est partie s'installer dans le sud de la France. En désaccord sur la plupart des sujets avec son père, elle va commencer des études d'Arts Plastiques à la rentrée 2017.


avatar © Valka
Comme je l'invite à entrer, le client de mon père se faufile à l'intérieur avant de me dire qu'il se chargera lui même d'appeler mon père. Ça m'arrange, je ne proposais que pour la forme, je n'avais absolument pas envie de l'appeler. Je hausse les épaules alors qu'il s'excuse de me déranger dans ma baignade.

-Ça ne fait rien, j'y retournerai plus tard, je réponds désinvolte.

Puis je t'y inviterais bien beau gosse. Pour le plaisir de voir comment t'es sous tes fringues et le plaisir de voir la tête de mon père quand il me verrait avec ce mec dans la piscine. L'idée me fait sourire alors qu'il se présente. Je hausse un sourcil étonnée de voir qu'il ne s'agit pas là d'un client mais plutôt d'un associé. Je savais pas que mon père travaillait avec des mecs comme ça. Pas de costard, pas de manière, voilà qui est surprenant. J'aime l'idée, le paternel serait-il en train de détendre son string ? Bref, l'homme à l'accent américain et donc russe vu son nom.

-Gaëlle, je réponds simplement alors qu'il me demande comment je m'appelle. Laissez tomber la prononciation, j'ajoute en me disant qu'aucun américain ne pourrait le dire correctement.

Il sort son téléphone de sa poche avant de m'annoncer que mon père n'est pas prêt de se ramener.

-Comme toujours...

Je ne relève pas la blague sur l'eau de la piscine. Je fais signe à Aleksandr de me suivre à l'intérieur. Je suis prête à faire une connerie. Une de celle qui me coûterait cher si mon père venait à s'en apercevoir. Mais je commence à avoir l'habitude de la faire, je sais être discrète. J'amène le jeune homme jusqu'au meuble où mon père range toutes ses bouteilles.

-Y a qu'une condition pour prendre ce que vous voulez : ne jamais dire que je vous ai fait entrer dans la maison ou que je vous ai servi quelque chose, je lance d'un air accusateur.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ANESIDORA
Féminin MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 03/08/2017
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : bonnie (icons) + ceriztoxic (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Réels et sf.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1162-trop-de-curiosite http://www.letempsdunrp.com/t1197-m-deux-ados-un-peu-paumes http://www.letempsdunrp.com/t1169-they-won-t-forget-bout-us http://www.letempsdunrp.com/t1185-wearing-a-clown-s-mask-to-make-you-laugh
Limace



Aleksandr
Sagataïev

J'ai 24 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis traducteur et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fils d'un riche et d'une traînée, fils de la rue, fils de rien. On lui donnait pas beaucoup d'avenir au p'tit Alek, jusqu'à ce qu'il se décide de se bouger et faire en sorte de ne pas finir comme sa mère et ces types qu'il fréquentait, autrefois. À présent il se démène pour se maintenir à flots, mais il n'est pas peu fier du chemin parcouru.


avatar © SCHIZOPHRENIC
« Ça ne fait rien, j’y retournerai plus tard. » Ce que tu ressens, là, tout de suite ? De la jalousie, clairement. Tu la chasses avec agacement et t’mords la lèvre. « Tout va pour le mieux alors. » Vous passez aux présentations et elle, comparé à toi, fait nettement plus court. « Gaëlle. Laissez tomber la prononciation. » Une vague envie de la faire plonger tête la première dans sa piscine te prend soudain. Même en passant rapidement, elle laisse un mauvais goût sur la langue. « Suis-je donc bête. Ç’aurait été tellement mieux si vous pouviez vous appeler Lucie ou Marie, histoire que je n’sois pas trop perturbé par des prénoms utilisés dans l’monde entier. Gaëlle, c’est trop compliqué. » Tu es interrompu par ton téléphone et le père de Gaëlle, et quand tu le lui dis c’qu’il en est elle n’a pas l’air très surprise. « Comme toujours… » Tu souris légèrement – les soirées à la maison doivent être passionnantes.
Tu changes de sujet et elle te fait signe de te suivre. Elle s’engouffre dans sa maison et tu fais pareil, en levant le nez sur la déco. Le décor de leur jardin t’a permis de t’habituer alors, cette fois, tu t’contentes de retenir un petit sifflement admiratif. Ou jaloux, à voir. La fille Dubois te conduit jusqu’à un meuble. C’n’est certainement pas du coca ou un verre d’eau qu’elle va te proposer là… « Y’a qu’une condition pour prendre ce que vous voulez : ne jamais dire que je vous ai fait entrer dans la maison ou que je vous ai servi quelque chose. » La belle, elle a un ton accusateur, et l’sourire moqueur qui s’affiche sur ta face veut tout dire. « Vous n’assumez pas de voler dans les armoires de Papa, alors ? J’devrais probablement refuser, vous savez. » Tu hausses les épaules. « Mais j’devrais surtout culpabiliser d’m’en foutre royale. Vous voulez faire chier votre père visiblement, pourquoi n’boiriez-vous pas avec moi ? Vous avez quoi ? »

Une fois servis, tu t’balades à travers le salon. Gaëlle, elle est toujours là, et toujours aussi peu vêtue. « Dites-moi, j’suis le seul que votre père fasse attendre ou est-ce une habitude pour lui ? » Autant parler, ça emplit l’silence.



b r o k e n  c r o w n ◊ I wonder if you know yet that you’ll leave me. That you are a child playing with matches and I have a paper body. You will meet a girl with a softer voice and stronger arms and she will not have violent secrets or an affection for red wine or eyes that never stay dry. You will fall into her bed and I’ll go back to spending Friday nights with boys who never learn my last name.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Gaïa
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 25/08/2017
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Gaëlle
Dubois

J'ai 18 ans et je vis à Aix-en-Provence, France. Dans la vie, je suis lycéenne, bientôt étudiante et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Gaëlle est née à Paris, elle est fille d'avocat. Lorsque son père l'a décidé la petite famille est partie s'installer dans le sud de la France. En désaccord sur la plupart des sujets avec son père, elle va commencer des études d'Arts Plastiques à la rentrée 2017.


avatar © Valka
J'ignore la remarque sarcastique de l'américain sur mon prénom d'un simple haussement d'épaule. Je ne cherche pas vraiment à savoir s'il est sérieux ou s'il se fout de ma gueule. Peu importe, ça ne change rien. Alors qu'il reçoit un message de mon père l'informant qu'il ne sera pas là avant un moment, je ne suis pas étonnée. Il demande ensuite si je n'aurais pas quelque chose pour lui offrir à boire. On entre dans la maison et je me dirige naturellement vers le meuble à alcools de mon père. Un sourire moqueur étire ses lèvres à l'entente de ma condition, sexy. Je hausse un sourcil avant de lancer un clin d’œil à sa réponse. Il me plaît bien ce collaborateur de mon père, il est tellement moins coincé que les autres. Plus jeune aussi, plus mignon. Je souris avant de répondre.

-Oh ne vous inquiétez pas pour moi, je vais boire aussi. Whisky ça vous va ?

Je nous sers deux verres de scotch et je regarde l'homme déambuler dans le salon. Je finis par bouger pour aller poser mes fesses sur le canapé en cuir. Je rigole franchement à sa question. S'il savait... Je bois une gorgée avant de m'installer plus confortablement en repliant mes pieds sous mes fesses avant de lui faire signe de s'installer.

-C'est une belle habitude de merde qu'il a là n'est-ce pas ? je réponds. Mais il faut que vous sachiez que vous allez travailler avec le connard le plus égoïste que la terre ait porté mon cher...

Je ne sais pas trop pourquoi je dis cela comme si c'était naturel. Aleksandr va très probablement me prendre pour une gamine capricieuse et infernale. Il n'aurait pas tort. Je soupire, j'ai pas tellement envie de toujours donner cette image de moi.

-Enfin bref, je vous souhaite bien du courage pour le supporter. Je vous rassure, on est pas tous comme ça dans la famille, j'ajoute avec un clin d’œil.

Je bois une gorgée de mon whisky avant de me pencher pour poser mon verre sur la table basse.

-C'est pour quel genre d'affaire que vous bossez avec mon père ? Si c'est pas trop indiscret avec les histoires de secret professionnel et tout... je demande en levant les yeux au ciel.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
in another world, things would be so... different ∆ Gaïa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: