Partagez | 
 
 
 

 L'intimidation : personne ne voudrait en être la victime.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
  C'est juste l'histoire de deux adolescents qui vivent dans deux univers complètement différents. Pendant que l'un est est le mec le plus populaire du lycée, l'autre fait face tous les jours à la peur du jugement dont elle est la victime.

   
Contexte provenant de cette recherche



   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace



Nina
Brown

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une éternelle célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Issue d'une famille modeste, Nina n'a pas le confort que certains peuvent avoir, mais elle le vit bien. Nina, ce n'est pas non plus la fille qui s'habille avec des vêtements de chez Galerie Lafayette mais avec des fringues pas trop chers et pas toujours adaptés à sa morphologie. Elle est souvent qualifier de fille "simple, intello, grosse et mal habillée". Pourtant, Nina n'est pas tant en sur-poids que ça, elle a seulement quelques rondeurs bien placés. Mais nina, c'est une éternelle stressée et complexée.


ariel winter © .sparkle


C’était devenu comme une habitude pour Nina. Aller en cours, baisser les yeux devant les jolies filles qui la jugeaient et étudier en entendant les autres la critiquer du fond de la classe. Mais heureusement, Nina avec son petit groupe d’amies sur qui compter. Elles étaient surnommées le « gang des moches » mais ce genre de situation était bien plus simple à gérer à plusieurs plutôt que tout seul. Ses copines n’étaient pas dans sa classe et ça avait été dur au début mais maintenant, ça allait mieux. Ça allait mieux parce qu’elle s’y était habitué. Quand elle avait des trous dans son emploi du temps et que ses amies étaient en cours, Nina ouvrait simplement un roman et se plongeait dedans pour échapper à la solitude. C’était ainsi et ça le sera surement tout le long de sa scolarité. Aujourd’hui, Lily était malade, Cam séchait, Nina était donc seule avec Hanna. C’était souvent qu’elles se retrouvaient que toute les deux car Lily avait beaucoup de problème de santé et Cam faisait des crises d’angoisse à cause de toute les pétasses qui lui disait qu’elle était ringarde.  

Assises sur un banc sous le grand chêne, les deux filles profitaient du beau temps pour réviser un peu leurs cours de physique. Le bruit du ballon de basket résonnait toutes les cinq minutes sur le bitume, ce qui avait le don d’agacer la brune. Cependant, elle ne pouvait pas s’empêcher de regarder les garçons jouer dans leurs beaux maillots trempés à cause de leurs efforts. Y a des fois où la jeune fille aimerait pouvoir se comporter comme Kat et son groupe : être assise sur les gradins, crier le nom d’Alan. Oui parce qu’Alan, c’était le mec super beau, super populaire mais le mec que Nina ne devait surtout pas approcher si elle ne voulait pas s’attirer les foudres de Kat. De toute façon, jamais il ne s’intéresserait à elle, elle en était persuader. Nina, elle se trouvait bien trop simple, trop peu jolie pour pouvoir plaire a ce genre de garçon. « C’est qui le mec que tu trouves le plus beau, Hanna ? » demanda-t-elle à sa copine. Cette dernière hésita un peu avant de répondre « Elliott. Je le trouve juste trop sexy. Mais bon, faut pas rêver hein. Et toi poulette ? » Elliott semblait sympa, mais complètement pas du genre de Nina. « Alan, il a vraiment tout pour plaire. » Hanna hocha la tête avant de se replonger dans sa leçon. La brune s’apprêtait à faire de même mais le ballon se dirigeait dangereusement sur elles. Elles allaient se le prendre en pleine tête mais Nina ayant de bons réflexes, réussit à l’attraper avec les deux mains avant qu’il ne rencontre son crane et ne casse ses lunettes. « Eh ! »        




   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Erylis
Féminin MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 14/08/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Isère
CRÉDITS : Sandrine Gestin

UNIVERS FÉTICHE : Zombie / GOT / LOTR / HP / si possible Ewilan / Le livre des étoiles / + une multitude de séries en tous genres ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Alan
Stenson

J'ai 18 ans et je vis à Seattle, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais populaire et je le vis plutôt bien.

Alan, c'est ce mec populaire, c'est ce mec dont toutes les filles veulent attirer l'attention, c'est ce mec que les autres gars jalousent et adorent en même temps.
C'est ce mec, Alan, qui a tout pour lui, du moins si on creuse pas trop.
Pendant les pauses on le retrouve soit au coin fumeur soit au terrain de basket. Venant d'une famille plutôt aisée, il est toujours à la pointe de la mode, tout en gardant son propre style. En classe - à part en maths où il a des facilités -, c'est un cancre, il pourrait y arriver, mais il fait aucun effort. Il collectionne les heures de colle autant que les conquêtes.
C'est pas un mauvais gars, c'est juste que c'est plus facile pour lui de coller à une image de "mec cool", plutôt que d'être lui-même.


Herman Tømmeraas © Erylis
Il courrait. Évita un adversaire. Rattrapa une passe de son pote Mike. Mike c'était un bourrin, il lançait le ballon comme une brute. Une fois, la balle avait heurté le joli minois de Kat, et elle s'était arrangée pour qu'Alan l'accompagne à l'infirmerie. Il s'était retrouvé tout seul avec elle, il avait pu constater qu'en effet, elle était bien foutue. Et aussi que son cerveau était encore plus foutu. Littéralement. Elle avait pas de conversation. Elle se contentait de faire son rire sur-aigu agrémenté d'un « Haaan ouais ! » ou parfois d'un « Mais trooop quoi ! » à chaque fois qu'il parlait. Sinon, elle causait vite, beaucoup, pour ne rien dire. Lui, ça l'avait gonflé. Ses potes le tannaient pour qu'il se la fasse. Ouais, c'était la meuf la plus bonne du lycée, mais elle avait que ça. Il pouvait aussi bien sortir avec une chaise, encore que la chaise au moins il pouvait s'asseoir dessus.
Mais sous la pression de ses "amis", il avait fini par coucher avec elle, à une soirée alcoolisée qu'elle avait organisée dans sa villa. Et depuis, elle le lâchait plus. Persuadée qu'ils allaient finir ensembles, se marier, avoir de magnifiques enfants blonds aux yeux bleus, une piscine et un chihuahua, elle le harcelait à grand renfort de « HIIIII ALAAAN ! ALAAaaaAAAaaAN ! ». Alors que lui, tout ce qu'il demandait, c'était jouer tranquille. Oublier tout, ne plus réfléchir, juste penser à cette balle et à ce panier.

Il dribbla, évita cette armoire à glace de Tom, fit la passe à son pote Elliot qui la lui retourna, marqua, encore un point.

« ALAAAAAAAAAAAAN ! »

Il lui fit un sourire. Seulement avec la bouche, parce qu'avec ses yeux il aurait pu la tuer sur place tellement il en avait marre. Putain, elle changeait jamais sa rengaine celle-là.
Son regard posa sur les deux ringardes assises sous le grand chêne qui révisaient, discrètes. Au moins elles faisaient pas chier leur monde elles. Si seulement Kat pouvait en prendre de la graine, au lieu de les rabaisser à longueur de temps. Si seulement.

« Bah alors Stenson, t'es dans la lune ? », dit Mike en lui envoyant une bourrade qui l'envoya valdinguer quelques mètres plus loin. Puis le gaillard se rendit compte de ce qu'Alan observait. L'expression de Mike changea, alors qu'il avait ce sourire tout fier et stupide, qui en général présageait une connerie. « Attends, tu vas voir ça va être marrant ! » Il eut un ricanement mauvais, et avant qu'Alan n'ait pu esquisser un geste, Mike s'était emparé du ballon et l'avait balancé sur les deux ringardes. Celle qu'ils s'amusaient à surnommer "la Brownie", avait rattrapé le ballon avant de se le prendre en pleine tête. « Eh ! »  
En passant près de Mike, Alan marmonna : « T'as pas fini tes conneries mec  ? » L'autre lui répondit, hilare « Ben quoi ? Ça leur ferait pas de mal de se refaire faire la tête à coups de ballons à ces deux moches ! Hahaha ! » Pour faire bonne figure, il rigola un peu avec lui, puis il lança à Brownie, soucieux de clore l'incident : « Hey l'intello tu m'fais la passe ? » Il avait déjà assez d'heures de colle comme ça, il avait pas besoin de plus, surtout qu'il était pas très loin de l'exclusion. Il s'en fichait, au fond, mais les retenues c'était quand même bien assez chiant, il s'en passait volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace



Nina
Brown

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une éternelle célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Issue d'une famille modeste, Nina n'a pas le confort que certains peuvent avoir, mais elle le vit bien. Nina, ce n'est pas non plus la fille qui s'habille avec des vêtements de chez Galerie Lafayette mais avec des fringues pas trop chers et pas toujours adaptés à sa morphologie. Elle est souvent qualifier de fille "simple, intello, grosse et mal habillée". Pourtant, Nina n'est pas tant en sur-poids que ça, elle a seulement quelques rondeurs bien placés. Mais nina, c'est une éternelle stressée et complexée.


ariel winter © .sparkle


Il s’écoula quelques secondes avant que Nina se rende compte de ce qu’il se passait. Elle avait ce putain de ballon dans les mains et Alan s’était rapprocher d’elle. La voix du garçon résonna dans sa tête ce qui lui fit retrouvé ses esprits. Alan, il ne lui parlait quasiment jamais et ce simple geste la rendait terriblement mal à l’aise. La brune sentit ses joues rougir légèrement. Hanna lui tapa dans le dos pour lui faire signe qu’elle devait redonner le ballon. « Oh heu ! » Puis elle le lança en direction du garçon. Il l’avait traité d’intello, ça ne lui plaisait pas trop, mais bon, elle avait un peu l’habitude que ses camarades l’appellent ici. En fait, c’était limite plus un compliment qu’une insulte, mais à force d’entendre ça à longueur de journée, elle finissait par croire que c’était mal, d’être surdouée. « Moi au moins, je sais faire la différence entre un mandarine et une clémentine ! » Elle avait sorti ça sans réfléchir, en fait c’était juste un réflexe d’auto-défense. Elle s’en voulait terriblement d’avoir insinué dans ses propos qu’Alan était aussi bête que ses pieds alors qu’elle craquait carrément pour lui. « Heu, c’est pas ce que je voulais dire. Hanna, tu entends, c’est l’heure d’aller manger. On y va dépêche toi ! » A bout de souffle après avoir dit tout ça très rapidement, elle prit son sac, laissant la moitié de ses affaires sur l’herbe et se dirigea à toute vitesse dans l’enceinte de l’établissement.

Tout s’était passé si vite, elle ne s’était même pas excusée ! Non, elle s’était juste contentée de fuir le plus vite possible pour éviter de s’en prendre plein la gueule. Dans les couloirs, des gars la regardèrent de haut en bas. « Cette fille est un boudin » lâcha le plus grand. « Elle marche même pas droit ! » commenta un autre. Peu à peu, les larmes commencèrent à s’échapper et à inonder les joues empourprées de Nina. Elle en avait putain de marre de cette vie ! Peut-être qu’elle devrait faire comme Cam et éviter de venir en cours. Ça serait bien plus simple comme ça. Mais elle ne pouvait pas faire ça à ses parents, eux qui voulaient le meilleur avenir pour elle. Au final, elle s’assied dans un coin, entre deux radiateurs et ferma les yeux en essayant d’oublier ce que les autres pouvaient dire sur elle. La brune se rendit alors compte qu’Hanna ne l’avait pas suivit, mais elle n’osa pas regarder à travers la fenêtre pour voir si elle l’apercevait quelques part vers le terrain de basket. Peut-être avait-elle prit soin de prendre les affaires de Nina qui étaient resté sur l’herbe. Hanna devait surement la chercher partout. Tant pis, elle avait besoin d’être seule.        



   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Erylis
Féminin MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 14/08/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Isère
CRÉDITS : Sandrine Gestin

UNIVERS FÉTICHE : Zombie / GOT / LOTR / HP / si possible Ewilan / Le livre des étoiles / + une multitude de séries en tous genres ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Alan
Stenson

J'ai 18 ans et je vis à Seattle, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais populaire et je le vis plutôt bien.

Alan, c'est ce mec populaire, c'est ce mec dont toutes les filles veulent attirer l'attention, c'est ce mec que les autres gars jalousent et adorent en même temps.
C'est ce mec, Alan, qui a tout pour lui, du moins si on creuse pas trop.
Pendant les pauses on le retrouve soit au coin fumeur soit au terrain de basket. Venant d'une famille plutôt aisée, il est toujours à la pointe de la mode, tout en gardant son propre style. En classe - à part en maths où il a des facilités -, c'est un cancre, il pourrait y arriver, mais il fait aucun effort. Il collectionne les heures de colle autant que les conquêtes.
C'est pas un mauvais gars, c'est juste que c'est plus facile pour lui de coller à une image de "mec cool", plutôt que d'être lui-même.


Herman Tømmeraas © Erylis
Il renvoya la balle à Mike, qui lui dit « Elle a raison, la grosse, c'est l'heure de bouffer ! On y va ? » Quand il entendit son pote dire "la grosse", il ne tiqua pas. Ils avaient l'habitude de donner des surnoms plus ou moins sympas aux gens plutôt que de les appeler par leurs prénoms. La grosse, le gros, la blonde, la conne, le geek, l'intello, le noich, la chieuse, le boutonneux, le nabot, etc. Une habitude. Et surtout un manque de respect qu'ils ne réalisaient pas.
Brownie était partie, après sa tirade à propos de mandarines et de clémentines. Il avait pas compris, et, décontenancé, n'avait rien dit. Les rares fois où cette fille lui avait parlé de toutes façons, elle semblait gênée, et finissait toujours par s'enfuir le plus rapidement possible. Il haussa les épaules en répondant à Mike : « Partez devant j'vous rejoins. J'rends le ballon et j'm'en grille une avant. » Il avait besoin de rester seul deux secondes. Il passait la journée, la semaine avec ses potes, et parfois, il avait juste envie qu'on le laisse tranquille. Il aimait être le centre de l'attention, mais à certains moments, il saturait.
« Haan j'peux v'nir avec toi ? » Kat. Il l'avait oubliée celle-là. « J'avais justement envie d'fum... »
« Non. »
Elle le foudroya du regard mais n'osa pas insister. Incident clos.
Après être passé à la vie scolaire pour rendre le ballon, il sortir son paquet et son briquet, savourant ce court instant de solitude. En passant à côté du chêne sous lequel étaient les deux intello tout à l'heure, il remarqua qu'elles avaient laissé un classeur et un livre de physique-chimie. Les deux arboraient une étiquette, sur laquelle était soigneusement écrit son prénom, "Nina Brown", suivi de sa classe. Il les ramassa et les mit sous son bras en rejoignant le coin fumeur. Il avait vraiment envie d'une cigarette.

Après avoir fini de s'encrasser les poumons, il retourna dans le lycée, les livres toujours sous le bras. Putain, pourquoi il avait décidé de les ramasser, déjà ? Lui-même ne se rappelait même pas pourquoi. Mais maintenant allait devoir trouver une solution. Bah, il avait aucune idée de là où se trouvait son casier. Il était vraiment con, il aurait aussi bien fait de les laisser là, non ? Elles seraient revenu les chercher. Il tourna brusquement les talons, et s'apprêtait à remettre les cahiers là où il les avait trouvés, quand son regard tomba sur une ombre recroquevillée dans un coin, entre deux radiateurs. Nina Brown. « Ah, t'es là. Tiens », dit-il en lui tendant ses affaires, soulagé d'en avoir enfin fini avec cette histoire.

Il l'avait jamais vraiment regardée, mais de près, elle était plutôt jolie en fait. Bien plus que l'idée qu'il s'en était fait. Elle l'observait, mais ses yeux marrons bordés de grands cils semblaient briller. Des larmes ? Putain c'était bien sa veine, ça. Alan c'était pas le mec le plus doué pour réconforter les gens. Puis de toutes façons, de qui est-ce qu'il parlait de réconforter ? L'intello ? Il s'en fout, non ?

Mais il ajouta quand même, avec un sourire idiot : « T'inquiètes, ils sont là tes cahiers, tu verras y'a plein de trucs sur les mandarines et les clémentines, ça devrait te plaire ... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace



Nina
Brown

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une éternelle célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Issue d'une famille modeste, Nina n'a pas le confort que certains peuvent avoir, mais elle le vit bien. Nina, ce n'est pas non plus la fille qui s'habille avec des vêtements de chez Galerie Lafayette mais avec des fringues pas trop chers et pas toujours adaptés à sa morphologie. Elle est souvent qualifier de fille "simple, intello, grosse et mal habillée". Pourtant, Nina n'est pas tant en sur-poids que ça, elle a seulement quelques rondeurs bien placés. Mais nina, c'est une éternelle stressée et complexée.


ariel winter © .sparkle


Nina, elle avait déjà essayé d’en parler à ses parents, du fait qu’elle ne se sentait pas bien à l’école parce qu’elle se faisait traité de grosse moche et que les gens semblaient la détester alors qu’elle n’avait jamais rien fait de mal à personne. Sauf que voilà, c’était bien plus dur dans parler à ses proches qu’elle ne le pensait. C’était un peu comme leur dire : à cause de vous, je suis persécuté. Vous n’auriez pas dû me mettre au monde. Enfin, c’était ainsi que Nina voyait les choses. Au final, elle n’en avait donc parler à personne et seules ses amies qui étaient également des victimes étaient au courant de ce qui se tramait. Nina, elle avait envie de changer. Elle avait envie de mettre des lentilles pour pouvoir jeter ses lunettes d’intello. Elle avait envie de faire du sport pour enlever ses formes en trop et être plate comme les autres filles. Elle avait envie de manger que du bio. Mais les lentilles lui faisaient mal, les produits bios étaient trop chers et pour le sport… Et bien c’est la seule chose qu’elle pouvait faire mais ses cours lui prenaient beaucoup de son temps et elle ne pouvait donc pas s’inscrire à la salle. Il ne lui restait plus que de faire des petits exercices dans sa chambre avant d’aller dormir. Oui, c’était une bonne idée.

Ces pensées séchèrent un peu les larmes de la jeune fille et elle arrêta de pleurer. Ses yeux étaient encore brillants à cause de tout ce qu’elle avait déversé, de toute cette tristesse qui envahissait son cœur. Il était peut-être temps de se lever et d’aller au self ? Elle ne s’en sentait que moyennement capable. Tenir son plateau, fait la queue pour attendre son plat, devant tout le monde, c’était une grosse épreuve. Elle avait toujours l’impression que les autres scrutaient ce qu’elle prenait et donc à chaque fois, elle se contentait de ne se servir que des légumes. Pas de pain, surtout pas de pain. Pourtant, elle adorait en manger avec son fromage. Oh non, pas de fromage non plus, juste des légumes et une viande pas trop grasse si il y a. Nina soupira et se dit qu’elle devrait peut-être resté dans son coin et louper le repas de ce midi.

Toujours là à se morfondre, elle ne se rendit même pas compte qu’Alan était là, jusqu’à ce qu’il l’interpelle. Elle releva la tête et cru rêver pendant un instant. Mais non, il était bien là, entrain de lui tendre ses bouquins de cours. Hanna ne les avait pas prit ? Nina haussa un sourcil et prit ses affaires avant de les ranger dans son sac bleu. Les paroles du brun décrochèrent un léger sourire à la jeune fille. « Désolé d’avoir insinué que tu étais un idiot tout à l’heure… » Ouai, ce qu’elle lui avait dit avait l’ai un peu gamin, peut-être même qu’il n’avait pas comprit le sens de ses paroles, mais elle tenait à s’excuser. Elle essuya ses yeux pour enlever toute trace du passage de ses larmes « Pourquoi tu n’as pas demandé à Hanna de me les rapporter ? » Puis elle se rendit compte qu’elle ne l’avait même pas remercié. « Mais merci… »
       



   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Erylis
Féminin MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 14/08/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Isère
CRÉDITS : Sandrine Gestin

UNIVERS FÉTICHE : Zombie / GOT / LOTR / HP / si possible Ewilan / Le livre des étoiles / + une multitude de séries en tous genres ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Alan
Stenson

J'ai 18 ans et je vis à Seattle, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais populaire et je le vis plutôt bien.

Alan, c'est ce mec populaire, c'est ce mec dont toutes les filles veulent attirer l'attention, c'est ce mec que les autres gars jalousent et adorent en même temps.
C'est ce mec, Alan, qui a tout pour lui, du moins si on creuse pas trop.
Pendant les pauses on le retrouve soit au coin fumeur soit au terrain de basket. Venant d'une famille plutôt aisée, il est toujours à la pointe de la mode, tout en gardant son propre style. En classe - à part en maths où il a des facilités -, c'est un cancre, il pourrait y arriver, mais il fait aucun effort. Il collectionne les heures de colle autant que les conquêtes.
C'est pas un mauvais gars, c'est juste que c'est plus facile pour lui de coller à une image de "mec cool", plutôt que d'être lui-même.


Herman Tømmeraas © Erylis
La jeune fille s'excusa des paroles qu'elle avait prononcées une vingtaine de minutes plus tôt. Alan haussa les épaules. De toutes façons, il s'en fichait, il avait hâte d'en finir. Si un de ses potes le voyait, là qu'est-ce qu'il dirait, hein ? Que diraient les gens ? Il savait bien que s'il restait trop longtemps à discuter avec elle, les rumeurs iraient bon train, et tout cette réputation, cette popularité qu'il avait mis tant d'années à se construire, finirait par voler en éclat. Il pouvait pas rester éternellement à lui parler, bien que cela ne le dérangea pas vraiment, seulement il accordait beaucoup trop d'importance à ce que pensaient les autres. Comme elle, au fond.

Elle lui demanda pourquoi il n'avait pas fait passer les affaires à son amie. « Hanna ? Euh ... » Bah quoi, Hanna, euh ... ? Il se rappelait même plus. Il lui semblait qu'elle aussi était partie, juste après Nina, sauf qu'à ce moment là son attention s'était déjà détournée. « J'croyais qu'elle te suivait, enfin j'sais pas, j'la connais pas moi. », marmonna-t-il en fronçant les sourcils.
Il commençait à partir, lorsqu'elle le remercia, un peu hésitante. « Pas d'soucis. Bon, j'vais manger moi, salut ! » Il lui fit un signe de la main et tourna les talons.

Les jours passèrent, et comme ce n'était encore que le début de l'année, le temps filait vite. Alan ne croisa plus le chemin de Nina - de toutes façons ils n'étaient pas dans la même classe -, jusqu'au vendredi matin. Il arriva à 8H, prit le temps de se griller une clope avec son pote Elliot, avant que ce dernier le lâche parce qu'il avait "pas envie d'arriver en retard dès le premier cours". Il avait de la veine d'être dans sa classe, cette année, putain. Elliot, c'était celui qui lui sauvait la mise quoi. C'était pas un intello, mais déjà il avait des facilités, et puis avec la pression que ses parents lui foutaient, il bossait tout ce qu'il pouvait, et laissait ses potes lui copier dessus, dans la mesure du possible.

Bien sûr, il arriva avec un quart d'heure de retard. Autant faire profil bas. « Désolé, j'me suis perdu ... », dit-il avant de se diriger vers le fond de la classe, où Elliot l'attendait.
« Une petite minute ! Votre nom ? » La prof, une jeune femme rousse et dynamique qu'il aurait pu trouver mignonne sans ce regard noir, l'avait interpellé. Putain.
Faire profil bas ?
« Alan Stenson. »
Elle haussa un sourcil. « Ne trouvez-vous pas, Alan Stenson, que l'excuse du "je me suis perdu", n'est plus valable après deux ans passés dans ce lycée ? » Il haussa les épaules. Elle pouvait pas lui foutre la paix, sérieux ? Il désigna la table du fond : « Ok, j'peux m'asseoir ? » Elle soupira. Cet élève, avec sa belle gueule, se croyait tout permis. Il fallait qu'elle mette le holà dès maintenant. « Oui, vous pouvez vous asseoir. Au premier rang, à côté de mademoiselle. Et sachez que ces places sont définitives et ne sont pas destinées à changer jusqu'à la fin de l'année. »

Quoi ?! Elle est sérieuse, elle ? Elle le gonflait déjà la nouvelle là, Mme JeSaisPasQuoi, il en venait presque à préférer leur prof sadique de l'an passé. Il jeta plus qu'il ne posa son sac par terre, à côté de ... Nina. Il tiqua, se demandant ce qu'elle pouvait fiche ici, avant de se rappeler qu'en TP les classes étaient mélangées. Il s'assit, croisa les bras sans défaire sa veste ni sortir ses affaires, se balançant nonchalamment sur sa chaise et défiant l'enseignante du regard tandis qu'elle se présentait.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace



Nina
Brown

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une éternelle célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Issue d'une famille modeste, Nina n'a pas le confort que certains peuvent avoir, mais elle le vit bien. Nina, ce n'est pas non plus la fille qui s'habille avec des vêtements de chez Galerie Lafayette mais avec des fringues pas trop chers et pas toujours adaptés à sa morphologie. Elle est souvent qualifier de fille "simple, intello, grosse et mal habillée". Pourtant, Nina n'est pas tant en sur-poids que ça, elle a seulement quelques rondeurs bien placés. Mais nina, c'est une éternelle stressée et complexée.


ariel winter © .sparkle


L’atmosphère était un peu étrange… Nina ressentait l’envie de partir d’Alan, comme si elle avait la peste. Mais elle comprenait. Qui voudrait rester avec une looseuse pareille ? Elle-même se fuirait si elle était populaire. Mais ce n’était pas le cas. A contrario, Nina aurait eu envie que la discussion continue et qu’il ne parte pas. Pourtant, après avoir vaguement répondu au sujet d’Hanna, il lui dit qu’il allait manger. « Salut. » avait-elle simplement répondu. Foutu repas ! Mais surement aurait-il trouvé une autre excuse pour se barrer si ça n’avait pas été l’heure de manger. Au final, Nina se retrouva à nouveau seule et sauta le déjeuner. Elle n’avait pas faim de toute façon. La journée s’était passée comme toutes les autres : elle avait été en cours, avait écrit sur son cahier tout ce que les professeurs expliquait et elle avait finit par rentrer chez elle en bus.

Les jours passèrent et Nina ne recroisa pas la route d’Alan. Elle semblait même vouloir l’éviter. Cette tâche était plutôt facile à accomplir : là où il y avait Kat, il y avait forcément Alan. Du coup, à chaque fois que la voix stridente et chiante de la blonde résonnait dans les couloirs, Nina faisait simplement demi-tour. Le jeudi, Lily était venue en cours même si elle n’était pas au meilleur de sa forme. Sa présence permis à la brune de se changer un peu les idées car Lily était une personne très bavarde même mourante.
Le Vendredi arriva comme une flèche, c’était bientôt le weekend et ça, ça réjouissait énormément Nina. Bien qu’elle adorait étudier, l’ambiance de l’école lui faisait presque détester ce dans quoi elle était doué. Comme à son habitude, elle rentra en classe avec exactement 8 minutes d’avance et se posa à une table de devant. A part elle, personne n’était encore présent alors elle en profita pour discuter un peu avec la prof tout en sortant sa trousse et son cahier de son sac. C’est à environ deux minutes avant la sonnerie que les autres élèves de sa classe arrivèrent en masse. Les premiers avaient la chance de chopper les places de derrière et à côté de la fenêtre tandis que les derniers étaient moins chanceux et se tapaient les tables de devant.      

Le cours avait commencé depuis déjà quelques minutes, l’enseignante était en plein dans ses explication quand un retardataire pointa le bout de son nez. Au début, Nina ne releva pas le nez de son cahier et se contentait juste d’écouter. Jusqu’à ce que le gars prononce son nom. Alan ?! Nina savait que pendant les TP, les classes étaient mélangés, mais qui aurait cru que le hasard ferait que tout les deux se retrouverait dans le même cours commun. La brune pu remarquer que tout le monde avait les yeux rivés sur Alan qui se faisait engueulé par Madame Montgomery. Par malchance –ou pas- , la prof exigea à son élève de se mettre devant, à côté d’elle. Si Nina avait pu avoir des fusils à la place des yeux, l’enseignante serait déjà morte. Visiblement, Alan semblait énervé. Il n’avait pas envie d’être là, à côté d’une ringarde. Pourtant, cette dernière essaya de resté polie en lui souriant gentiment. « Salut. » Et elle sentit ses joues rougir. « Tu t’es pas levé de ton lit ou tu avais juste envie d’arriver en retard ? » Mais pourquoi elle essayait de faire la discussion comme ça ? Elle ne le savait pas elle-même.

       



   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Erylis
Féminin MESSAGES : 17
INSCRIPTION : 14/08/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Isère
CRÉDITS : Sandrine Gestin

UNIVERS FÉTICHE : Zombie / GOT / LOTR / HP / si possible Ewilan / Le livre des étoiles / + une multitude de séries en tous genres ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Alan
Stenson

J'ai 18 ans et je vis à Seattle, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais populaire et je le vis plutôt bien.

Alan, c'est ce mec populaire, c'est ce mec dont toutes les filles veulent attirer l'attention, c'est ce mec que les autres gars jalousent et adorent en même temps.
C'est ce mec, Alan, qui a tout pour lui, du moins si on creuse pas trop.
Pendant les pauses on le retrouve soit au coin fumeur soit au terrain de basket. Venant d'une famille plutôt aisée, il est toujours à la pointe de la mode, tout en gardant son propre style. En classe - à part en maths où il a des facilités -, c'est un cancre, il pourrait y arriver, mais il fait aucun effort. Il collectionne les heures de colle autant que les conquêtes.
C'est pas un mauvais gars, c'est juste que c'est plus facile pour lui de coller à une image de "mec cool", plutôt que d'être lui-même.


Herman Tømmeraas © Erylis
Il écoutait pas ce que disait la prof, il savait même pas son nom, et de toutes façons, elle était juste en train de présenter le programme. Programme qui, il le savait, ne l'intéressait que peu. Encore que, les TP ça aurait pu être marrant ... s'il avait était avec Elliot. Mais avec l'intello là - il lui jeta à peine un regard quand elle le salua -, le temps risquait d'être long. Et ça serait comme ça tous les vendredis ... A sa question, il haussa les épaules. Ce matin-là, il avait même pas besoin de faire semblant d'être blasé. Les cours n'avaient repris que depuis une semaine et il en avait déjà marre. Il avait envie d'être dehors, avec ce temps, à courir sur le terrain de basket et à transpirer dans son t-shirt ce qui lui permettrait de pavaner un peu en montrant ses muscles. Même les hurlements de Kat, à ce moment-là, lui semblaient plus agréables qu'être en cours. Il tourna son regard vers Nina, à qui il avait mis un vent magistral. Elle avait rien demandé, c'était lui qui s'était mis dans cette merde tout seul; en tous cas il avait aucune raison d'être aussi désagréable avec elle. « Désolé. » Il avait l'impression de faire que s'excuser pour son retard - mais d'un autre côté, il l'avait un peu cherché. « J'avais tellement hâte de m'user le pantalon sur ces foutues chaises que j'ai pas vu l'heure. », finit-il par murmurer avec un petit sourire.

Puis pendant que la prof expliquait ce qu'ils allaient faire, il prit son stylo et le fit tourner entre ses doigts. Il avait la bougeotte. Il avait envie de se lever, de prendre ses affaires, et de partir. L'enseignante leur dit que pour ce premier cours, ils feraient une chromatographie sur couche mince. Mince alors. Il leva les yeux au ciel. Y'avait quelques trucs qui pouvaient être assez marrants à faire en TP de physique/chimie ... Et la chromatographie sur couche mince n'en faisait définitivement pas partie.

Il soupira alors que la prof distribuait le matériel. Il observait Nina. Non, y'avait pas à dire, elle était jolie. C'était quand même dingue que tout le monde la surnomme "la moche", "la grosse", "la Brownie", etc, pour quelques kilos en trop. Kilos qui au passage n'enlevaient rien au charme de la jeune fille, sauf que les gens savaient que ça l'emmerdait, alors ils frappaient là où ça lui faisait mal. Mais après tout, il s'en fichait. Et pourtant il pouvait pas s'empêcher de trouver ça stupide. Cette fille se faisait harceler par les mêmes personnes qui l'adoraient, lui, et pour la même raison : le physique.

Il promena son regard sur les gens autour de lui. Aux deux premiers rangs, y'avait que des intellos, qui étaient tout contents à l'idées de mettre des taches de couleur sur un bout de papier blanc qu'ils feraient tremper. C'était vraiment une grosse blague, ce cours.
Alan n'en voyait pas l'intérêt, et pourtant, il faudrait bien qu'il s'y frotte. Sauf qu'il n'avait absolument rien suivi des explications. Le coude sur la table, le menton sur la paume, il demanda à sa voisine - qui contrairement à lui, était sage comme une image : « Faut faire quoi en fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
HÉMOGLOBINE
Féminin MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 19
RÉGION : Poitou-Charente
CRÉDITS : Nymeria (avatar), claude gueuse (code signature), tumblr (gif)

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t295-eeny-meeny-miny-moe#3119
Limace



Nina
Brown

J'ai 17 ans et je vis à Seattle, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une éternelle célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Issue d'une famille modeste, Nina n'a pas le confort que certains peuvent avoir, mais elle le vit bien. Nina, ce n'est pas non plus la fille qui s'habille avec des vêtements de chez Galerie Lafayette mais avec des fringues pas trop chers et pas toujours adaptés à sa morphologie. Elle est souvent qualifier de fille "simple, intello, grosse et mal habillée". Pourtant, Nina n'est pas tant en sur-poids que ça, elle a seulement quelques rondeurs bien placés. Mais nina, c'est une éternelle stressée et complexée.


ariel winter © .sparkle


Gros vent. Vraiment énorme. Nina n’y croyait presque pas. Il l’avait à peine calculé quand elle l’avait salué et maintenant, il ne lui répondait tout simplement pas. Comme si elle n’existait pas. Est-ce qu’elle était si inintéressante que ça ou est-ce que c’était juste lui qui était con ? La brune grimaça, bien mal à l’aise par la situation. Puis un miracle se produit, Alan daigna enfin prendre la parole et s’adressant à elle. Tout d’abord pour s’excuser et ensuite pour lui répondre. D’accord, il était pardonné. Elle sourit amusée par ses propos. « En effet, t'as l'air de rayonner de bonheur d'être ici. » Ils étaient un peu comme le jour et la nuit, tout deux étaient très différents et leur mode de vie n’était pas du tout le même. Quand l’un préférait s’amuser, l’autre passait son temps le nez dans les bouquins de chimie, de géo et de maths.

Madame Montgomery venait de finir de blablater sur le programme qui allait être réalisé au court de l’année. Les choses sérieuses allait enfin commencer, ce n’était pas trop tôt. Les nouveaux enseignants qui se présentent, qui donnes des feuilles d’informations à remplir aux élèves, qui expliquent pendant un quart d’heure le programme de l’année étaient des choses que la jeune fille n’arrivait tout simplement pas à supporté. C’est pour cette même raison qu’elle n’aimait pas les rentrées. Parce que c’était ennuyeux et que les enseignants passaient leur temps a répété les mêmes choses la première semaine. Heureusement, aujourd’hui, on était vendredi et donc lundi, tout deviendrait intéressant. Pour ce premier cours de TP, il était question ici de réalisé une chromatographie sur couche mince. Facile fut la première pensée de Nina. Ce genre d’exercice était presque insignifiant pour elle. La prof continuait d’expliquer et Nina tentait d’écouter attentivement bien que son voisin n’arrêtait pas de bouger. Elle avait envie de lui crier d’écouter s’il ne voulait pas être perdu, mais elle n’osa rien dire. Elle n’avait pas du tout envie de s’engueuler avec lui maintenant. Il valait mieux partir sur de bonnes bases, surtout en sachant qu’ils allaient être un binôme durant toute l’année.

Le matériel posé sur la table, la brune ne se fit pas prier pour commencer à bosser. Faire de la pratique en cours, c’est ce qu’elle adorait le plus. Elle ne remarqua même pas qu’elle était entrain de travailler toute seule, sans l’aide d’Alan. Jusqu’à ce qu’il s’adresse à elle pour lui demander ce qu’il fallait faire. Elle leva les yeux vers lui, eu un moment d’hésitation avant de lui répondre dans le plus grand des calmes. « J’ai déjà appliqué les colorants sur le papier, la suite est simple. » elle lui tendit un feuille de cours avec toutes les explications inscrites dessus. « Tiens, ça devrait pouvoir t’aider à comprendre. Je suis là si besoin. » Elle se racla la gorge. « Je sais que ça peut paraitre chiant pour toi de faire ça, mais si c’est moi qui fait tout, on va se faire engueuler. » Elle accompagna ses paroles d’un grand sourire, histoire de le motiver un peu. Nina, elle trouvait Alan vraiment séduisant. Il avait un beau visage, il s’habillait bien et puis il avait l’air cool. Mais Nina, elle aimerait tellement le connaitre plus pour voir quelle belle âme pouvait bien se cacher sous cette trop grosse dose de popularité. « Je peux te poser une question ? »  



   
Elle, c'est Lucille."
Vous pouvez souffler, fermer les yeux, et même chialer. Putain, vous allez tous chialer.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
L'intimidation : personne ne voudrait en être la victime.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» La brutalité et l'intimidation ne sont pas acceptables en 2008
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: