Partagez | 
 
 
 

 Deep down in your soul // (Drefaniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Texas-Flood
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/06/2017
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : zauber (icon), Astra (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, post-apocalyptique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1135-save-a-horse-ride-a-cowboy-tf http://www.letempsdunrp.com/t1137-i-came-in-like-a-wrecking-ball-tf#17130
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
1991. Quelque part perdu au beau milieu de l'Angleterre, Londres étant sous domination mangemorte.
Nathaniel, membre de l'Ordre du Phénix se remet doucement de sa mésaventure avec deux mangemorts qui l'ont pris en chasse, dont l'un n'est autre que Drefer son ennemi juré depuis qu'ils se sont croisés sur les bancs de Poudlard et qu'ils n'ont eu de cesse de se faire des crasses depuis lors. Leur dernière rencontre a toutefois été vouée à beaucoup de souffrance pour le Phénix qui n'est pas certains de vouloir recroiser la route de Drefer avant un moment. Mais Merlin sait que les choses se passent rarement comme prévues... Surtout avec ces deux-là.  




CAUGHT OFF GUARD
Cut me deep, storm in the quiet ☽ Feel the fury closing in, all resistance wearing thin. Nowhere to run from all of this havoc. Nowhere to hide from all of this madness. I see that look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texas-Flood
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/06/2017
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : zauber (icon), Astra (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, post-apocalyptique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1135-save-a-horse-ride-a-cowboy-tf http://www.letempsdunrp.com/t1137-i-came-in-like-a-wrecking-ball-tf#17130
Limace



Nathaniel P. Trelawney
J'ai 25 ans et je vis en banlieue de Londres, dans un coin reculé de l'Angleterre. Dans la vie, je suis un membre de l'Ordre du Phénix en fuite et je m'en sors plutôt bien jusque-là, même si tout est relatif dans un monde dirigé par des mangemorts. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, en fait.


I'M ALIVE IF I'M STILL BREATHING

Dispose du don de voyance


liam hemsworth © STACE


Il masse d’une grimace la peau cautérisée de ce doigt qu’il n’a plus. Une semaine tout au plus qu’il lutte et se force à triturer l’endroit afin de ne pas subir le joug du membre fantôme. La douleur est là, tout sauf tapie dans l’ombre. C’est au beau milieu d’un champ qu’il se trouve assis dans l’herbe verte, toutefois à proximité d’un point stratégique si jamais des mangemorts venaient encore à vouloir lui tomber dessus. La mâchoire teintée de violet démontre de la violence des coups qui lui ont été donnés, sans parler de l’entaille qui guérit toujours sur sa joue et de diverse plaies qui se referment encore sur l’ensemble de son corps. On a réussi à réparer les os briser par le biais de diverses potions, c’est toujours ça de gagner sur la souffrance qui l’a tétanisé ces derniers jours, pour ainsi dire cloué au lit ou presque, car Nate ne reste jamais bien longtemps en place, toujours en quête d’activité. Le plus embêtant dans sa situation actuelle est vis-à-vis de l’utilisation de ses mains, lui qui répare et bidouille sans arrêt. Il doit réapprendre à ne plus compter que sur neuf doigts et non dix. Bien sûr, en soi, il devrait s’estimer chanceux qu’on ne lui ait pas pris le pouce, mais toujours est-il que le Trelawney le vit extrêmement mal et se montre d’autant plus farouche encore qu’il ne pouvait l’être auparavant. Le teint pâle, il prend une bonne bouffée d’air frais, le soleil est pour l’instant au rendez-vous mais les nuages gris menacent au loin et le sorcier ne serait surpris qu’il se prenne bientôt un orage et une pluie diluvienne sur le coin de la tête. Même les oiseaux ne chantent plus, s’ils ont seulement chanté un jour. Il ne sait plus, bien trop perdu dans ses pensées. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été prévenu, et il se souvient encore de la contrariété d’Alex quand ce dernier l’a récupéré, sauvé pour ainsi dire d’ailleurs…

Les minutes s’enchainent dans un silence quasi religieux et la douleur vivace des plaies qui guérissent, mais Nathaniel est mieux ici qu’enfermé à l’intérieur. Il ressasse, sait que tôt ou tard une autre vision viendra le troubler davantage et profiter de son état de faiblesse du moment. Il le sent dans un coin de sa tête à cette migraine qui menace de poindre à tout moment. Calme, il l’est, du moins jusqu’à ce qu’il ne reconnaisse le son significatif d’un sorcier qui transplane à quelques mètres de lui. Instantanément il se fige. Pas encore. Sa trace est pour ainsi dire invisible, personne n’est en mesure de le trouver ici alors… D’un coup sec il se redresse et ne prend même pas la peine de regarder. Il boîte légèrement et file droit devant en sortant sa baguette de l’intérieur de sa veste. Il est pris d’un vent de panique, Nate, à l’idée de revivre la même chose. Cela fait bien trop de fois à présent qu’il subit le sort des doloris, il est encore trop tôt pour espérer se montrer aussi fort que d’habitude. Il ne s’est pas écoulé assez de temps entre. Sans réfléchir, il avance, encore et encore, jusqu’à finalement faire face à celui qu’il reconnaitrait entre mille et qu’au fond il avait déjà reconnu.

« Drefer. » qu’il lâche sur un ton perplexe et contrarié. Ils ne se sont pas revus depuis lors, et Nate sait pertinemment qu’il serait mort si le Rackharrow n’avait pas donné l’alerte à un membre de l’Ordre pour venir le récupérer. Il en est persuadé au fond de ses tripes.  « Je ne suis pas vraiment d’humeur… ». Vérité qui lui est crachée au visage tandis que son cœur se met à battre la chamade contre sa cage thoracique.  




CAUGHT OFF GUARD
Cut me deep, storm in the quiet ☽ Feel the fury closing in, all resistance wearing thin. Nowhere to run from all of this havoc. Nowhere to hide from all of this madness. I see that look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 68
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Drefer Rackharrow
J'ai 24 ans et je vis dans un manoir, au Pays de Galles. Dans la vie, je suis bourreau pour les mangemorts et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon éducation, je suis célibataire en attente de fiançailles et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.

avatar © ILYRIA


Il avait passé des jours malheureux, depuis la dernière altercation avec Nathaniel, en compagnie de Quintus. Le mangemort ne lui avait pas laissé le choix et, s'il avait lui-même torturé le Phénix à de nombreuses reprises, il y avait quelque chose qui s'était brisé en lui, ce jour-là, à le voir aussi misérable et aussi brisé. Il aurait dû s'en foutre, et n'en avoir rien à faire, il aurait dû détourner le regard et laisser son beau-frère le tuer ; Nate le méritait, après tout, il ne récoltait que ce qu'il avait semé. Ils n'étaient pas dans le même camp et ils ne se devaient rien alors pourquoi s'était-il senti obligé d'envoyer Nyssa prévenir discrètement quelqu'un ? Peut-être qu'il n'avait simplement pas voulu le voir mourir d'une main autre que la sienne, peut-être que c'était autre chose... Il ne se l'expliquait pas lui-même mais le voir mutilé de son auriculaire lui avait donné des haut-le-cœur, lui le bourreau qui ne cillait jamais devant rien... Quand le rouquin était venu le libérer et le sauver, il n'avait pu s'empêcher d'éprouver du soulagement même quand le Weasley avait pointé sa baguette dans sa direction. Malgré tout cela, Nathaniel avait retenu le geste de son compagnon, l'empêchant de lui lancer un sort et, si le mangemort n'avait pas compris, Quintus, lui, s'en était montré contrarié.
Il avait tourné en rond, encore et encore, ces derniers jours, ressassant cette scène en boucle dans sa tête, jusqu'à ce qu'il se décide à le retrouver. Ca n'aurait pas dû être chose aisée, mais ça l'était plus qu'on ne le croyait... La marque que le blond portait sur ses côtes était liée à Nyssa, son Eternel, et le démon chauve-souris pouvait donc le localiser à volonté, avec une précision affolante. Elle n'avait pas semblé ravie de s'acquitter à nouveau d'une tache semblable, mais elle se devait de lui obéir, alors elle lui avait donné la localisation tandis qu'il l'avait obligée à reste à la maison. Il ne voulait pas d'elle dans ses pattes, pas aujourd'hui, comme il avait transplané aussitôt, retrouvant le Phénix au milieu d'un énième pré. A croire qu'il voulait se reconvertir dans l'agriculture... « Drefer. » qu'il lui lance, comme un crachat, presque, le faisant grimacer et détourner le regard quand, d'ordinaire, il l'aurait fusillé des yeux.  « Je ne suis pas vraiment d’humeur… » Le mangemort esquisse une autre moue ennuyée, glissant ses poings dans ses poches, pour se retenir de les lui abattre sur la gueule. « Je suis venu en paix, Nathaniel... » qu'il marmonne, frappant dans une motte de terre frâiche qui passait par là et qui n'avait rien demandé. Il sent ce vide au creux de son estomac, cette appréhension violente et stupide qui sort d'il ne sait pas trop où... Pour appuyer ses paroles, il sort sa baguette, la lui tendant à plat, dans sa paume, pour la lui donner, preuve de sa bonne volonté. « Je... Je suis désolé. J'aurais voulu l'empêcher... » Mais pourtant, il avait participé, même si c'était à contrecœur. Il n'avait pas fait grand-chose pour l'aider alors qu'ils avaient partagé bien plus que des batailles, quand on y réfléchissait. « Je... Je sais même pas pourquoi, je suis venu... » Il ose enfin relever les yeux vers lui, plongeant son regard dans le sien, sa baguette toujours dans sa main tendue entre eux deux...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texas-Flood
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/06/2017
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : zauber (icon), Astra (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, post-apocalyptique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1135-save-a-horse-ride-a-cowboy-tf http://www.letempsdunrp.com/t1137-i-came-in-like-a-wrecking-ball-tf#17130
Limace



Nathaniel P. Trelawney
J'ai 25 ans et je vis en banlieue de Londres, dans un coin reculé de l'Angleterre. Dans la vie, je suis un membre de l'Ordre du Phénix en fuite et je m'en sors plutôt bien jusque-là, même si tout est relatif dans un monde dirigé par des mangemorts. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, en fait.


I'M ALIVE IF I'M STILL BREATHING

Dispose du don de voyance.

Nate parle en b99054


liam hemsworth © STACE

Forcé de s’arrêter, de faire volte-face. Lenteur démesurée dans le geste, baguette entre les doigts toutefois incapable de se lever réellement vers la silhouette en face. En silence et de l’intérieur, lentement il trépasse. La fureur se meurt en vague au bord de ses lèvres pincées. Il devrait vouloir le tuer, pour tout ce qui lui arrive depuis des semaines, des mois, mais Nathaniel est incapable de le faire, sinon ce serait déjà fait. La peur se mêle à la haine et la haine à tout autre chose qu’il ne parvient pas à déchiffrer. Tout ce qu’il sait, c’est que cela ne peut être que malsain. Entre eux deux il ne peut en être autrement. Le bois est serré entre ses doigts, cinq moins un, et ça blesse, ça fait mal, c’est encore trop frais. En disent encore long les marques violacées qui ornent son visage et l’entaille asséchée qui a enfin accepter de se refermer, doucement. Une deuxième, lui qui garde déjà les séquelles de la première accordée au sein de sa boutique bien des années en arrière déjà à présent. Contre toute attente, Drefer ne soutient pas son regard et n’est pas déjà en train de se rapprocher avec un éclat noir dans ses émeraudes. Le Trelawney ne comprend pas, il relève le détail mais ne s’en formalise pas, considère que tout cela ne pourrait qu’être une ruse de plus afin de définitivement l’emmener vers son trépas. Alex a raison, il doit absolument se débarrasser de ça. Venir en paix. Il grince des dents, baguette à semi-pointée, juste par précaution mais en aucun cas véritablement menaçante, de toute évidence il a encore du mal à la tenir entre ses doigts. La motte de terre est frappée et lui il sursaute légèrement, par réflexe, Merlin sait qu’il a développé des réflexes étranges depuis la raclée qu’il s’est prise, parfaitement conscient d’avoir frôlé la mort cette fois-là. Il y a toutefois un détail qui demeure en suspens, une question sans réponse pour l’avoir malgré tout tournée et retournée mille fois dans sa tête.

Au geste du Rackharrow, le voyant tressaille, encore, c’est infime mais probablement le verra-t-il malgré tout. Il sort sa baguette et vient la lui tendre, prononçant des mots que Nate ne penserait jamais entendre venant de sa part. Ils n’étaient pas du genre à s’excuser l’un envers l’autre. Sur le moment, son cœur se remet à battre fort au creux de sa poitrine, incrédule, mais c’est son côté contrarié qui prend le dessus et les billes d’azur se contentent de le fixer tandis qu’il continue sur sa lancée, main toujours tendue vers lui. Alors il déglutit, Nathaniel, abaissant sa baguette et laissant son bras retomber mollement le long de son corps. Le fait est qu’il est fatigué, mais qu’au fond, il le craint. Aussi. A aucun moment il n’effleure la baguette de Drefer, lui laissant le soin de garder sa main et ce qu’elle tient. « Toi, désolé ? ». Le ton est sans doute un peu trop sec mais c’est davantage la surprise et le choc qui s’exprime que tout le reste. Mais comme s’il se rend subitement compte de son agressivité, le Trelawney souffle longuement et reprend tout aussi vite avant que le mangemort ne puisse répondre. « Pourquoi tu as envoyé un message à un membre de l’Ordre ? ». Au fond, le sorcier sait que le Rackharrow pourrait lui renvoyer la balle vis-à-vis d’Alexander qu’il a stoppé dans son geste, juste avant que ce dernier n’envoie un sort s’effondrer sur la silhouette de l’ancien serdaigle, mais il ne peut s’empêcher de demander.

Machinalement, il revient triturer sa main, retenant un grognement face à la douleur. Il ne bouge pas, même s’il se sentirait mieux assis. « Si ça vient à se savoir, tu pourrais être dans la bouse profonde de grapcorne, Dref. » qu’il lâche en grimaçant, se déportant d’un pas et rangeant sa baguette à l’intérieur de sa veste, à portée de main néanmoins. « Je sais pas ce que t’es venu faire ici ou même ce que tu espères mais… Y a rien à voir. ». Et sûrement pas lui, qui à cet instant n’est rien d’autre qu’un corps endoloris qui meurt d’envie de s’asseoir et va finir par le faire à même le sol si ça continue. Nathaniel a prévenu, il est de mauvaise humeur, et il ignore les maux qui ont pu troubler le Rackharrow, tout comme lui ignore les siens. Toujours est-il que l’animosité présente ne fait que s’effriter de minutes en minutes. A cet instant il est las le Trelawney, et voudrait juste pouvoir profiter du monde extérieur sans risquer de se faire défoncer la tronche pour une fois. Alors oui, Drefer n’a pas tort quand il pense que tout ce qui lui est arrivé, il l’a cherché. Sans doute oui, probablement et fortement même, mais cela n’enlève en rien le fait que… « J’ai perdu un doigt et je me suis fait exploser simplement parce que ton… Quoi ? Beau-frère de petit ami est un peu trop possessif et amoureux sur les bords ? ». Oui, il a clairement compris le pot-aux-roses, et ça lui arrache un souffle sec accompagné d’une grimace de dégoût rien qu’à imaginer que… Non, il ne vaut mieux pas imaginer. Secouant la tête, il s’accroupit avant de se laisser tomber par terre en soupirant. Mal en point. « Si c’est des remerciements que tu espères, tu peux te foutre le doigt dans l’œil Rackharrow. ». Même s’il n’est pas certain de réellement penser ses mots, cette fois.  





CAUGHT OFF GUARD
Cut me deep, storm in the quiet ☽ Feel the fury closing in, all resistance wearing thin. Nowhere to run from all of this havoc. Nowhere to hide from all of this madness. I see that look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 68
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Drefer Rackharrow
J'ai 24 ans et je vis dans un manoir, au Pays de Galles. Dans la vie, je suis bourreau pour les mangemorts et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon éducation, je suis célibataire en attente de fiançailles et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar © ILYRIA


Le blond le regarde à peine et la lassitude qu'il voit dans ses yeux l'étonne autant qu'elle le met mal à l'aise. Nathaniel avait toujours été combatif et c'était ce qui lui plaisait tant à son propos. Là, il avait juste l'air d'avoir abandonné... « Toi, désolé ? » Ça sonne comme une gifle en plein visage mais il la mérite sans doute et, quand avant il aurait ricané parce qu'il n'en avait rien à foutre, il se contente de se renfrogner... « Pourquoi tu as envoyé un message à un membre de l’Ordre ? » La question le surprend même si elle est légitime, au fond, et il aurait dû s'y attendre. Il pensait peut-être que Nate ne ferait pas le rapprochement ? « C'était pas moi... » qu'il tente, sans grande conviction,d éjà conscient que le blond ne le croirait sans doute pas. Mais que pouvait-il dire d'autre ? Qu'il n'avait pas pu se résoudre à le voir mourir ? Et pour quelle raison ? Le Phénix laisse échapper un grondement de douleur comme il touche la blessure encore fraiche de sa main et le brun esquisse une moue contrariée et clairement désolée. « Si ça vient à se savoir, tu pourrais être dans la bouse profonde de grapcorne, Dref. » Le mangemort hausse les épaules, laissant échapper un long soupir. « Peut-être... » Ou pas. Bien sûr que si ça s'apprenait cela serait considéré comme un acte de haute trahison et même son père ne pourrait pas le sauver, si tant est qu'il le veuille encore. « Je sais pas ce que t’es venu faire ici ou même ce que tu espères mais… Y a rien à voir. » Il n'était pas venu chercher quoi que ce soit, à part vouloir s'assurer qu'il allait bien et présenter ses excuses. Comme si ses stupides excuses allait suffire à lui faire oublier la torture, la peur et la perte de son doigt... « J’ai perdu un doigt et je me suis fait exploser simplement parce que ton… Quoi ? Beau-frère de petit ami est un peu trop possessif et amoureux sur les bords ? » Il rougit brusquement, détournant les yeux en voyant sa grimace de dégoût, soudainement. Il a bien envie de lui balancer à la gueule qu'il n'avait pas l'air si répugné quand c'étaient eux qui s'étaient retrouvés dans cette bâtisse abandonnée mais il retient le fiel qui menace de couler de sa bouche. Il n'était pas venu là pour ça... Il le regarde se laisser tomber assis au sol et il l'observe avec tristesse. « Si c’est des remerciements que tu espères, tu peux te foutre le doigt dans l’œil Rackharrow. » Le brun a un mouvement de main agacé, sa voix se faisant plus sèche qu'il ne l'aurait voul, l'agacement pointant dans son ton. « J'en veux pas de tes remerciements, putain, Nate ! » Il fourre ses mains dans ses poches avant de s'accroupir à ses côtés, pour se mettre à sa hauteur. « Tu veux me détester et me tenir responsable pour tout ? Très bien ! » qu'il s'écrie, blessé. « J'ai fait ce que j'ai pu, je ne voulais pas que tu meures. Surtout pas comme ça... » Il s'assoit à ses côtés, ses doigts jouant machinalement avec un brin d'herbe qu'il enroule autour de ses phalanges. « Quand Quintus a vu la marque que tu m'as faite, il a tout de suite compris... J'ai pas eu le choix... » Il soupire, haussant les épaules. « Je voulais juste te voir, mais si tu préfères que je disparaisse, peut-être que tu aurais dû laisser faire ton copain Weasley. » Il l'avait vu. Il n'avait pas manqué ce geste de Nate arrêtant le rouquin alors qu'il s'apprêtait à lui balancer un sort. Il n'avait pas compris pourquoi tant de clémence à son égard. Il ne comprenait toujours pas d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texas-Flood
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/06/2017
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : zauber (icon), Astra (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, post-apocalyptique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1135-save-a-horse-ride-a-cowboy-tf http://www.letempsdunrp.com/t1137-i-came-in-like-a-wrecking-ball-tf#17130
Limace



Nathaniel P. Trelawney
J'ai 25 ans et je vis en banlieue de Londres, dans un coin reculé de l'Angleterre. Dans la vie, je suis un membre de l'Ordre du Phénix en fuite et je m'en sors plutôt bien jusque-là, même si tout est relatif dans un monde dirigé par des mangemorts. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, en fait.


I'M ALIVE IF I'M STILL BREATHING

Dispose du don de voyance.

Nate parle en b99054


liam hemsworth © STACE


Il n’abandonne pas Nathaniel, jamais, mais il est humain, il lui arrive d’avoir des bas et l’on ne peut pas dire que la présence de Drefer n’y est pas pour quelque chose dans l’histoire. Il ignore que le Phénix retrouve tout juste le goût de la sortie en plein air, et que bien qu’il ne soit pas claustrophobe il n’aime pas spécialement se sentir retenu de force dans un endroit. Il aime à croire comme tout le monde, mais n’est pas non plus sans savoir que celui qui lui fait face, a des réactions bien plus violentes que lui encore vis-à-vis de l’enfermement. Ce qui anime le Trelawney n’est pas un abandon mais bel et bien une contrariété qui le rend las, car perdu entre deux feux, celui de s’énerver comme à chaque fois qu’ils se voient, ou celui de laisser couler car il n’a pas envie de grogner après lui. Pas après qu’il lui ait pour ainsi dire sauvé la vie, chose qu’il ne comprend pas. Malgré tout, Nate demeure légèrement rancunier, s’ils ont l’habitude de se porter au jeu des coups l’un sur l’autre, ils savent tous deux de quoi il en retourne, alors que dans le cas de Quintus, ce dernier n’a fait que se venger par… Il ne sait même trop quoi en fin de compte. La relation qui lie le Rackharrow à son beau-frère est loin de lui être connue et il ne la soupçonnait même pas jusque-là. Jusqu’à ce qu’il voit de ses propres yeux toute la violence que l’aîné a mis à vouloir le détruire pour une marque qui n’était que justice. Autant le dire, Nathaniel a nullement envie de faire partie d’un drôle de trio… Quatuor, si on rajoute la jumelle du bourreau. 

La question fuse, en définitive, juste après un élan d’agressivité certain qu’il n’est pas sûr de vouloir mais qui est plus fort que lui. La réponse du brun le fait froncer les sourcils tandis qu’il roule des yeux avant de le dévisager à nouveau. «  A d’autres, Drefer. ». Oui à d’autres, le temps a prouvé qu’ils se connaissent bien plus qu’ils ne le croient, Alex lui-même s’était prêté au jeu du question/réponse avec le jeune sorcier, et la majorité d’entre elles paraissaient outrageusement faciles à ses yeux. Chose délicate qui n’a pas manqué de le perturber d’ailleurs… Toutefois, jamais encore le voyant n’avait vu sur le visage du Rackharrow la moue qu’il lui offre. Tous ses gestes puent la gêne et aussi surprenant que ça puisse lui paraître, la tristesse. Pourquoi Merlin se montre-il aussi compatissant soudainement ? Loin de lui permettre d’y voir plus clair, Nathaniel est encore plus perdu qu’il y a cinq minutes en arrière, et les ratés des battements de son cœur n’arrangent en rien les choses. Quoi que Drefer puisse nier, il l’a aidé, d’une manière ou d’une autre et s’il est encore là pour lui parler c’est bel et bien parce que le mangemort a fait quelque chose. Le fixant de ses billes azures, un grondement s’échappe de sa gorge au moment où il triture une nouvelle fois sa main, réflexe devenu coutumier ses derniers jours, et si ses lippes énoncent une vérité indéniable, il reste néanmoins de marbre. Ou presque. A ses dires, son ancien camarade hausse les épaules comme s’il n’en avait rien à faire. Première nouvelle. Que diable a-t-il bien pu leur arriver pour qu’ils en viennent à une si simple discussion entre eux deux ? A des regards jetés par en-dessous et un malaise évident ? Ca le dépasse complètement. 

Mais s’il y a incompréhension il y a également colère, elle est toujours là, tapie dans l’ombre et attendant son heure pour s’exprimer. Elle le fait encore un peu lorsqu’il évoque en fin de compte le fond du problème. En soi, un doigt n’est rien comparé à une jambe ou un membre plus important, si ce n’est même comparé à sa propre vie. Dans sa malchance, Nate est horriblement chanceux, mais il a tout de même du mal à accepter. Ce serait dans le cadre d’une réelle bataille, la donne ne serait pas la même. Là, la raison était puérile à ses yeux, et surtout malsaine au final. Il n’éprouve pas de dégoût à l’idée que Drefer puisse avoir fait Merlin sait quoi avec Quintus, mais ce dernier demeure être son beau-frère, celui-là même qui est marié à sa jumelle ! Jamais le Trelawney ne se serait vu envisager ça avec le mari de sa propre sœur, nom d’un gobelin. Le voir rougir à ses mots ne lui fait ni chaud ni froid, du moins ça ne le dérange pas outre-mesure, niveau rosissement de joues ils ont eu leur compte bien des jours en arrière maintenant. Des jours et pourtant rien qui n’ait pu être oublié. Rien.  

Alors rattrapé par son corps meurtri, le sorcier se laisse doucement tomber au sol, fesses posées à même l’herbe sèche de ce champ où il a élu temporairement domicile en guise de sortie journalière. Perdu au beau milieu de nulle part, sans rien autour hormis des arbres et des étendues de champs. Reculé de tout et de la moindre civilisation. Encore une fois, les palabres qui volent de ses lèvres sont un peu plus piquantes qu’il ne le voudrait, et il n’en pense pas un traître mot. Pas totalement. La réaction ne tarde pas et il le reconnait bien là, un peu, car rares sont les fois où ils s’appellent par leurs surnoms respectifs, si Nate le fait ce n’est que par pure provocation d’habitude. Drefer a toujours eu plus de mal, préférant de loin lui rappeler le côté cinglé de son nom de famille que de s’évertuer à le considérer en tant que personne à part entière. Il s’accroupit et les azurines se fixent dans les émeraudes dès lors que le Rackharrow le regarde. Son cœur fait une embardée nerveuse dans sa cage thoracique. J'ai fait ce que j'ai pu, je ne voulais pas que tu meures. Surtout pas comme ça... Son cœur se met à battre plus fort, il ne comprend pas pourquoi il dit une telle chose, depuis quand est-ce qu’ils se parlent aussi franchement ? Depuis quand est-ce que les choses ont évolué de la sorte ? Il est perdu le phénix, totalement perdu et perturbé. Pour peu si sa peau n’était pas déjà violacée il serait devenu rouge pivoine, la chaleur lui monte d’ailleurs aux joues tandis que le mangemort s’assoit à ses côtés. La proximité le dérange un brin, mais il se laisse pas foncièrement toucher depuis la torture du champ. La respiration coupée, Nathaniel ne bouge plus, pratiquement raide comme un piquet, il tente bien de le camoufler mais le fait est qu’il n’y parvient pas. Je voulais juste te voir, mais si tu préfères que je disparaisse, peut-être que tu aurais dû laisser faire ton copain Weasley.

Il a vu. Bien sûr qu’il a vu, le voyant n’a rien fait pour le cacher. Fixant l’horizon droit devant lui, une fine brise venant glisser dans sa tignasse, c’est un frisson qui lui parcourt l’échine soudainement. « Non. ». Il soupire. «  C’est pas ce que je veux. ». Il crispe la mâchoire avant de finalement tourner son visage vers lui. «  Ce sera jamais ce que je veux. ». Vérité dévoilée, si Alex était là il lui collerait une droite pour ça. Au lieu de ça, Nate cherche le regard du brun posté à sa gauche, toute trace de colère envolée. « Tu ne m’as pas encore demandé pour la vision… C’est étonnant. Toi qui es toujours curieux d’ordinaire… ». Et contre toute attente c’est un fin sourire qui vient apparaître au coin de ses lèvres.   




CAUGHT OFF GUARD
Cut me deep, storm in the quiet ☽ Feel the fury closing in, all resistance wearing thin. Nowhere to run from all of this havoc. Nowhere to hide from all of this madness. I see that look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 68
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Drefer Rackharrow
J'ai 24 ans et je vis dans un manoir, au Pays de Galles. Dans la vie, je suis bourreau pour les mangemorts et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon éducation, je suis célibataire en attente de fiançailles et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar © ILYRIA


C'est avec un brin d'amertume que le Rackharrow revient sur le geste malencontreux de Nathaniel lors de leur dernière altercation... Pour sûr, il n'y comprend rien ; pourquoi avoir empêché le Weasley de lui lancer un sort, somme toute mérité, si c'était, ensuite, pour le considérer comme le dernier des elfes de maison. Peut-être qu'il aurait dû laisser le rouquin faire, au moins aurait-il été débarrassé de cette menace, terrible épée de Damoclès qui planait au-dessus de sa tête. « Non. » Quoi, non? qu'il s'interroge en entendant le voyant soupirer lourdement, sans le regarder, comme si ses yeux bleu clair étaient attirés par un point bien au-delà de l'horizon. «  C’est pas ce que je veux. » Vraiment? Alors c'était vraiment à n'y rien comprendre. Son regard cherche à capter le sien, sans succès de prime abord mais, finalement, leurs prunelles se croisent, et le brun déglutit avec difficulté. Qu'est-ce qu'il espérait entendre, au juste ? «  Ce sera jamais ce que je veux. » Le mangemort cille nerveusement, pas certain de comprendre ou plutôt, craignant de comprendre autre chose que ce que le blond souhaite signifier. « Tu ne m’as pas encore demandé pour la vision… C’est étonnant. Toi qui es toujours curieux d’ordinaire… » Il détourne les yeux mais pas assez rapidement pour ne pas capter le sourire qui vient habiller les lèvres du jeune homme, un sourire qui fait presque stupidement rosir ses joues, ce qu'il tente tant bien que mal de dissimuler. Etait-il possible d'être aussi idiot et de se pâmer ainsi devant celui qui était supposé être son ennemi juré, celui contre lequel il avait bataillé pendant des années et, désormais, la seule chose à laquelle il parvenait à penser, c'était la chaleur de sa peau contre la sienne. Il marmonne un truc incompréhensible qui tient davantage du grognement que de la vraie parole. Il n'avait pas encore eu l'occasion de poser ses questions quant à cette fameuse vision qui le concernait et dont Nathaniel lui avait parlé alors qu'il le martelait de coups pour le faire taire. Il n'osait pas, tout simplement. Il pensait, en partie, que le Trelawney refuserait de lui répondre, tout comme il avait refusé la première fois. Peut-être aussi qu'il avait peur de ce que le sang mêlé allait lui annoncer... « J'suis pas sûr d'avoir envie de savoir. De toute façon, qu'est-ce que tu pourrais me dire que je ne sache pas déjà ? » Ses doigts caressent les brins d'herbes secs, un brin angoissé. « T'as vu quoi, au juste, mh ? Que j'allais te torturer en compagnie de mon beau-frère et que t'allais presque finir mort ? » Il laisse échapper un ricanement amer. « Tu parles d'un scoop... » Il laisse planer un long silence avant que, finalement, il ne lâche, un peu de but en blanc. « Ton t-shirt... Retire-le... » Pas de pensées salaces en perspective et il répond à son air interrogateur par une phrase explicative... « Ta marque. Je veux la retirer... » Aussi simplement que cela...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texas-Flood
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/06/2017
RÉGION : Lorraine
CRÉDITS : zauber (icon), Astra (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, post-apocalyptique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1135-save-a-horse-ride-a-cowboy-tf http://www.letempsdunrp.com/t1137-i-came-in-like-a-wrecking-ball-tf#17130
Limace



Nathaniel P. Trelawney
J'ai 25 ans et je vis en banlieue de Londres, dans un coin reculé de l'Angleterre. Dans la vie, je suis un membre de l'Ordre du Phénix en fuite et je m'en sors plutôt bien jusque-là, même si tout est relatif dans un monde dirigé par des mangemorts. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, en fait.


I'M ALIVE IF I'M STILL BREATHING

Dispose du don de voyance.

Nate parle en b99054


liam hemsworth © STACE


Le sorcier n’a pas de réponse sur son attitude, lui-même ne la comprend pas vraiment. D’après Alex, il s’agirait d’un problème psychologique, conséquence de sa séance de torture, mais lui n’en est pas foncièrement certain. Lors de la manœuvre de l’époque du Rackharrow, il ne s’est jamais laissé faire, a barricadé son esprit comme une armoire à glace jusqu’à ce que celui-ci ne le libère suite à sa vision. La fameuse vision évoquée qu’il remet sur le tapis après avoir observé distraitement l’horizon pour ne pas fixer les doigts du mangemort qui s’acharnent sur les brins d’herbes. Ce n’est qu’au moment où il tourne enfin la tête vers Drefer que ses prunelles bleues croisent les émeraudes. Ce ne serait jamais ce qu’il souhaiterait. Pour une raison obscure, en définitive, la présence du mangemort est rassurante. Rassurante car Nathaniel n’est pas dupe, il sait que c’est lui qui a fait quérir le Weasley, s’il ne l’avait pas fait, il serait mort à l’heure d’aujourd’hui, incapable de se griller auprès de son beau-frère. Contre toute attente, c’est bel et bien un sourire qui nait à la commissure de ses lèvres, si sincère que l’on y lit absolument aucune trace d’amertume, comme si ces deux-là n’avaient pour ainsi dire jamais été ennemis. Ou presque, car il y a malgré tout dans ses gestes une crainte qui n’en démord pas, bien plus du stade réflexe qu’autre chose, contrecoup de ce qu’on lui a fait subir. Il a encore le corps endoloris à certains endroits, sa main handicapée bien évidemment, sa mâchoire, mais également son dos où se trouvait la plus grosse entaille.

Comme de juste, à sa remarque, l’ancien serdaigle détourne les yeux, pour peu il pourrait en jurer qu’il est en train de rosir des joues mais il n’est sûr de rien à cause de la fatigue, il affabule probablement. Il grogne, Drefer, d’un grognement insondable, marmonnant plus qu’il ne lui répond et ça fait hausser un sourcil au phénix autant que ça l’amuse un peu sur le moment. Alors quand enfin il se décide à reprendre la parole, Nate penche la tête sur le côté, repliant ses jambes jusqu’à lui pour entourer ses genoux de ses bras, ses azurines bifurquant du geste mécanique de son ennemi à ses yeux qu’il ne parvient pas à croiser. T’as vu quoi au juste, mh ? Que j’allais te torturer en compagnie de mon beau-frère  et que t’allais presque finir mort ? Tu parles d’un scoop… Il ricane mais le voyant n’y prête pas attention car il y a bien plus de nervosité que de réelle envie de se moquer au sein de ce rire. Il a appris à faire la différence, le fait est que oui, ils se connaissent bien plus qu’ils ne le pensent ou même ne le soupçonnent. Et c’est dérangeant, perturbant. « Non, ça si je l’avais vu, crois-moi que j’aurais fait en sorte de ne pas le subir. ». S’il lui avait été donné de savoir, il n’aurait jamais mis les pieds dans ce champ. « Mais je ne suis pas sans savoir ce que tu as fait pour moi ce jour-là. » qu’il ajoute avant de se prendre un ordre inattendu, pour ainsi dire coupé dans son élan. Fronçant les sourcils, Nathaniel demeure perplexe et légèrement méfiant un instant, l’interrogeant du regard sur la réelle motivation de sa demande. Son regard hurle un pourquoi ? A l’explication, l’incompréhension demeure toujours mais il hausse les sourcils de surprise, figé.

« Pourquoi tu voudrais faire ça ? » qu’il s’exclame alors sans lever le ton, ni sans aucune trace de colère. Néanmoins, il demeure parfaitement immobile, pendant plusieurs minutes silencieux, avant de finalement laisser tomber sa veste dans son dos et de venir tirer sur le col de son T-shirt pour l’enlever par la tête. Les marques sont toujours là, car il n’y en a pas qu’une, et n’osant relever tout de suite ses prunelles vers le mangemort, il fixe inlassablement cette main qui déchirait l’herbe sèche bien des minutes plus tôt avant de les aplatir. En silence, il déglutit, somme toute un peu gêné. Une gêne qu’il ne devrait pas avoir et qu’il n’a jamais eue envers Drefer. Du moins de manière plus camouflée. Par Merlin, mais qu’est-ce qu’il lui prenait ? Qu’est-ce qu’il leur prenait au juste ? Relevant les yeux dans les siens, il n’ose plus bouger, assis en tailleur dorénavant. Il scrute la silhouette du Rackharrow et le laisse se rapprocher mais son cœur manque plusieurs battements. Maudit réflexe développé dernièrement, celui de ne pas vraiment vouloir être touché. Mais il ne peut nier la chaleur qui se dégage de son opposé, Nathaniel, perturbante et indéniable. Drefer se rapproche encore et lorsque la distance est finalement bien trop étroite il est pris d’un élan et s’écarte pour lui faire face, éloignant la fameuse marque des doigts du mangemort, également pris d’un frisson. « Attends. » qu’il souffle bien plus qu’il n’énonce à haute voix en posant ses mirettes dans celles de son vis-à-vis. Main levée dans l’air comme pour essayer de maintenir une distance et se donner bonne contenance, le cœur du phénix bat à tout rompre dans sa poitrine, presque au point de s’en échapper. Le fait est qu’il n’est pas prêt, ni même certains de vouloir qu’il fasse une telle chose. « Je… ». Il tente de parler, trouver les mots pour lui dire justement qu’il n’est pas sûr d’en avoir envie mais les images s’imposent à ses esprits, multiples et impossibles à écarter. « C’était pas une vision du future, plutôt du passé. ». Nate bifurque, change littéralement de sujet, ou plutôt revient à celui qui lui paraissait primordial au premier abord. Encore une fois, il déglutit, le même éclat combattif en perpétuelle présence au sein de ses billes bleues, quoi qu’il fasse et quel que soit son état, la flamme n’en est jamais loin. « Elle ressassait tous les souvenirs de Poudlard nous concernant. Toi et moi. De l’infirmerie aux salles de classes en communs, et même jusqu’aux regards jetés dans les couloirs. Le tout comme si ça se rembobinait au ralenti, du premier jour où je t’ai cherché des noises jusqu’au dernier. Et… ». Le fait est qu’il ne sait pas vraiment ce que c’était supposé vouloir dire mais… « Quand on s’est revus la fois d’après on… ». Il n’a pas besoin de lui faire un dessin, il ne voudrait même pas avoir à mettre les mots là-dessus en réalité, mais les faits sont là. « On… » qu’il bloque en le dévisageant, main mutilée toujours en l’air entre eux deux. Alex serait là il le guillotinerait sur place pour ce qu’il s’apprête à faire et qu’il sait qu’il compte faire. Mais le Weasley n’est pas là, et la respiration du voyant qui se coupe n’aide en rien. Il ne trouve plus les mots, et comme pris d’un élan qu’il ne comprend pas, tel un papillon attiré par une lumière, ses doigts viennent agripper le col de la chemise du mangemort et ses lippes se posent sur les siennes. Comme pour vérifier. Encore une fois.            




CAUGHT OFF GUARD
Cut me deep, storm in the quiet ☽ Feel the fury closing in, all resistance wearing thin. Nowhere to run from all of this havoc. Nowhere to hide from all of this madness. I see that look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Deep down in your soul // (Drefaniel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» 06. Rolling in the deep.
» PANSY • rolling in the deep.
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: