Partagez | 
 
 
 

 stay close to me (alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 990
INSCRIPTION : 13/04/2017
ÂGE : 20
RÉGION : La moutarde.
CRÉDITS : Rock this way forum & japandragon tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je me sens tentée d'essayer un peu autre chose ici.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t990-alles#14247
Donut



William
Morel

J'ai 25 ans ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis cadreur et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Will sort d'une rupture difficile avec ce qu'il considérait être la femme de sa vie. Pour ne pas le laisser se morfondre, ses amis l'ont convaincu de tout de suite rencontrer d'autres femmes et donc de l'inscrire sur un site de rencontres. Il a trouvé ça amusant, et puis après tout pourquoi pas...



Will Higginson © timeless.
« J’veux pas de ta pitié… » Non Hazel, c’est pas d’la pitié. Je t’aime. Bordel je t’aime, Hazel ! C’est probablement ce qu’il aurait dû dire. Mais Will était perturbé, fatigué par l’avion, inquiet, et sûrement un peu réticent à l’idée d’avouer un homme. A la place il soupira et secoua la tête. C’aurait été si facile de l’embrasser. Tellement plus parlant. Mais il se mettait des barrières à la con juste parce que ça lui paraissait bizarre. Juste parce qu’il n’avait jamais fait ça. La situation était bien trop critique pour se permettre un temps d’adaptation… C’était pourtant nécessaire pour lui mais c’était probablement égoïste de sa part. « C’est pas de la pitié Hazel. J’saurais pas trop te dire ce que c’est mais c’est pas de la pitié. » Malgré tout, il comprenait totalement que ça puisse faire cette impression. Dans cette histoire ils avaient tous les deux des torts et avaient tous les deux souffert, probablement pas de la même façon, il était néanmoins important que Will fasse son mea culpa. « Je sais que tu m’en veux. Et je m’en veux aussi. Mais… enfin essaie de comprendre… T’as eu tellement d’occasions pour me dire la vérité… Tu t’es enfoncé chaque jour un peu plus dans un mensonge tellement énorme qu’il nous a dépassé tous les deux. On aurait pu se voir plus tôt, si tu m’avais dit… » Il se mordit la lèvre. « Je t’en aurais voulu c’est certain. Peut-être une semaine, peut-être un mois… Mais ça aurait été moins violent, je crois. » Et personne n’aurait été publiquement humilié. Il n’y aurait pas eu de tentative de suicide non plus. Puisqu’Hazel ne voulait pas de sa main, il croisa les bras sur son torse. Pas très à l’aise… Sans trop savoir comment améliorer les choses. « J’aurais probablement fini par t’envoyer un message en rentrant de Croatie. J’en sais trop rien… J’étais pas bien, il me fallait du temps. Mais mine de rien, que tu sois un garçon ou une fille, j’me suis attaché à toi et je peux pas revenir en arrière. Il paraît que ça se contrôle pas les sentiments… » Ca aurait été vachement pratique pourtant. « Je suis désolé d’avoir dit toutes ces choses horribles. J’étais juste en colère… Tu crois que tu saurais me pardonner ? Je pourrais en faire de même de mon côté… » Et ils pourraient repartir de zéro, si Hazel en avait toujours envie.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 827
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 18
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : passion & co.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Donut



Hazel Swanson

J'ai 18 ans et je vis à Annecy, France. Dans la vie, je suis un étudiant en art et je m'en sors à peine. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Tout juste majeur, tu es bien loin d'être à l'aise avec le corps que l'on t'a attribué à la naissance. D'ailleurs, tu te trouves tout aussi mal quant à ta sexualité. Tu ne te comprends pas, tu es une énigme. Tu as honte de ce que tu peux ressentir pour un autre homme, tu as honte de toi. Cette honte, ce sont tes parents qui te l'ont donné. Ces mêmes personnes qui n'ont pas hésité à te mettre à la porte pour tes sentiments contre nature. Depuis, tu peines à joindre les deux bouts, dans ton petit studio, loin de la capitale. Puis un soir, lors d'un vague élan de courage, tu t'es inscrit sur ce site de rencontre, sans remplir la petite case "sexe".


Ash Stymest © EVIE
La tristesse se teinte de colère avant que les mots ne sortent de ta bouche. Ils s’échappent sans que tu ne puisses les retenir. Non, tu ne veux pas de sa pitié. Tu ne veux pas qu’il t’achète un gobelet de café pour se racheter une conscience, pour se racheter ce qu’il désire, d’ailleurs. Perdu dans tes pensées, tout va trop vite. Les bips incessants de machine, tes pensées, sa voix, les passages des médecins et des patients dans le couloir. Ton esprit n’a pas le temps de s’adapter, fatigué, épuisé, à bout de souffle. Il aimerait juste flancher encore une fois. S’éteindre quelques minutes, quelques jours, quelques mois. Pour toujours. La souffrance s’habille de nouvelles larmes coulant sur tes joues. Et un soupir qui fuit finalement. « Je n’ai jamais menti... » Jamais tu n’as admis être un garçon, certes, mais jamais tu n’as affirmé être une femme. Tu n’as rien dit à ce sujet. Tu ne voulais pas risquer de faire fuir la seule et unique personne te donnant le peu d’attention que tu désirais tant. Tu voulais simplement être important aux yeux de quelqu’un. Tu voulais juste que la seule personne de ton répertoire téléphonique puisse continuer de t’apprécier pour ce que tu es réellement. Et pas seulement l’image que ton corps peut renvoyer. Des larmes roulent sur ta peau pâle. « J’ai jamais démenti, mais j’ai jamais dis de mensonge… Tu aurais su plus tôt, tu n’aurais jamais continué à me parler. T’aurais disparu sans plus donner de nouvelles... » Dans les deux cas présents, tu ne l’aurais jamais supporté non plus. Tu fermes les yeux. Le pardonner ou lui hurler dessus que tout est de sa faute, fabriquant un véritable mensonge de toute pièce, cette fois ? « Un chocolat et une gaufre ? » marmonnes-tu. Tu tires sur les draps pour essuyer tes larmes naissantes, avant d’essayer d’arracher tous ces tubes de tes bras, de ton torse et de ton nez. « J’veux pas rester tout seul... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 990
INSCRIPTION : 13/04/2017
ÂGE : 20
RÉGION : La moutarde.
CRÉDITS : Rock this way forum & japandragon tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je me sens tentée d'essayer un peu autre chose ici.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t990-alles#14247
Donut



William
Morel

J'ai 25 ans ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis cadreur et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Will sort d'une rupture difficile avec ce qu'il considérait être la femme de sa vie. Pour ne pas le laisser se morfondre, ses amis l'ont convaincu de tout de suite rencontrer d'autres femmes et donc de l'inscrire sur un site de rencontres. Il a trouvé ça amusant, et puis après tout pourquoi pas...



Will Higginson © timeless.
Hazel n’avait pas tort : il n’avait jamais dit clairement qu’il était une femme. Ca n’en restait pas moins un mensonge par omission ! Mais au fond peu importait comment ça s’appelait, ce qu’il avait fait, n’avait pas fait. Will voulait juste passer à autre chose, oublier leur rencontre, oublier sa tentative de suicide, les faux espoirs, le « mensonge » qui n’en était pas un, il voulait repartir sur de nouvelles bases. Et ils pourraient, quand Hazel sortira de l’hôpital. Si ça devait prendre plusieurs jours eh bien tant pis, le garçon trouverait un petit hôtel pas loin et resterait jusqu’à sa sortie. Il ne pouvait de toute façon pas se résoudre à le laisser tout seul ici. Il n’en avait même pas envie. « J’aurais disparu quelques jours oui. J’aurais eu besoin de temps, comme j’en avais besoin ces derniers jours. Pour réfléchir… Pour réaliser aussi que le sexe, c’est pas vraiment important. Je me suis attaché à toi, pas à une fille ou un garçon, juste à toi. Le fait que tu sois à l’hôpital a juste accéléré ma période de réflexion, mais j’aurais fini par t’envoyer un message. Ou t’appeler. J’en suis certain. » Mais il concevait totalement que ce soit difficile à croire.

« Tu veux une gaufre et un chocolat c’est ça ? » D’un autre côté Hazel lui demandait de rester avec lui, difficile de faire les deux en même temps. Il s’approcha pour attraper ses mains et ainsi l’empêcher de tout arracher, lui offrant un sourire bienveillant. « Je sais que ça démange et que c’est inconfortable mais si tu veux sortir en pleine forme il faut garder tout ça. Je compte sur toi pour me faire visiter la ville alors c’est non négociable. » Il reposa doucement ses mains le long de son corps. « Je vais aller te chercher ton chocolat et ta gaufre, okay ? Je te promets que je reviens vite. Tiens, pour que t’en sois sûr, je te confie mon téléphone portable et euh… mon portefeuille. » Il sortit tout ça de ses poches et les posa sur la table de nuit à côté du lit après avoir retiré quelques billets. C’était juste pour le rassurer, pour pas qu’Hazel ne pense qu’il ne reviendrait plus jamais. Il se leva, embrassa presque timidement son front et quitta la chambre.

Will ne fut pas long. Il tenta même de faire le plus vite possible si bien qu’il faillit s’ébouillanter avec le chocolat chaud ! Heureusement il revint sain et sauf dans la chambre d’Hazel. « J’ai fait aussi vite que possible. Comment tu te sens ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 827
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 18
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : passion & co.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Donut



Hazel Swanson

J'ai 18 ans et je vis à Annecy, France. Dans la vie, je suis un étudiant en art et je m'en sors à peine. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Tout juste majeur, tu es bien loin d'être à l'aise avec le corps que l'on t'a attribué à la naissance. D'ailleurs, tu te trouves tout aussi mal quant à ta sexualité. Tu ne te comprends pas, tu es une énigme. Tu as honte de ce que tu peux ressentir pour un autre homme, tu as honte de toi. Cette honte, ce sont tes parents qui te l'ont donné. Ces mêmes personnes qui n'ont pas hésité à te mettre à la porte pour tes sentiments contre nature. Depuis, tu peines à joindre les deux bouts, dans ton petit studio, loin de la capitale. Puis un soir, lors d'un vague élan de courage, tu t'es inscrit sur ce site de rencontre, sans remplir la petite case "sexe".


Ash Stymest © EVIE
On ne sait pas ce qu’est la véritable souffrance lorsque l’on ne l’a pas vécu. On ne sait pas ce qu’est la sensation de vide dans le fond de son âme, jusqu’au moment où l’on a envie de s’arracher la peau avec les ongles. On ne sait pas ce qu’est la tristesse, jusqu’au moment où nous n’avons plus de larmes à verser, plus de vaisselle à briser. Juste une mélancolie qui s’installe. Qui prend part de son être et qui nous détruit de l’intérieur. On ne sait pas ce que ça peut être, du moment que l’on ne le vit pas. La solitude, le manque, le besoin d’un regard, d’un sourire, l’isolement, la souffrance, la tristesse, la déception puis le désespoir. Assis sur une chaise dans ta cuisine, c’était bien plus qu’un appel à l’aide. C’était un geste désespéré. Un geste que tu n’as pas voulu arrêté. Un geste qui t’a fait sentir plus humain, plus imparfait et plus vivant que jamais. La vie ne tient plus, chez toi. Elle ne possède plus d’arômes, plus de saveurs, elle ne se teinte plus de couleurs aussi belles les unes que les autres au fil des saisons. Non. Ta vie s’est éteinte, lorsque ton cœur a cessé de battre, quelques courtes secondes. Secondes bien trop courtes. « Tu ne serais pas revenu... » Tu en es certain. Personne ne revient jamais pour toi.

Tu acquiesces. Tu as besoin de manger. Ton ventre réclame autant de réconfort que toi. Tes yeux brillants se lèvent vers lui alors qu’il prend tes mains dans les siennes. Volonté de les retirer, comme de les laisser prisonnières de ses doigts. Un soupir fatigué. Tu ne veux pas sortir en pleine forme. Tu ne veux pas être en pleine forme. Tu ne veux plus rien. Comme une bouffée d’air, le baiser qu’il dépose sur ton front remplit tes poumons, comme il remplit ton cœur d’un étrange sentiment. De tes mains maladroites, tu attrapes ses biens qu’il dépose sur ta table de nuit et les gardes contre toi en le regardant partir à nouveau. Tu les tiens fermement. Tu ne fouilles pas, ne regardes pas à l’intérieur. Tu les conserves juste très précieusement. Et une fois qu’il franchit la porte de ta chambre, tu arraches tous les tubes. Tu n’es pas malade, tu n’es pas fou. Tu es juste. Toi. Tu te surprends même à attendre le retour de Will avec impatience, malgré ses agissements à ton égard. Mais le beau brun avait beau eu faire aussi vite qu’il put, cela ne serait jamais assez vite pour toi. À son retour, tu hausses les épaules, décidant une fois de plus de te murer dans le silence. Le silence est agréable, rassurant. Il ne dit pas de bêtises, ne dit pas de méchancetés. Il ne reproche rien, il se tait. C’est ça, le silence. Gardant son téléphone portable et son portefeuille contre toi, tu te redresses dans le lit et lui fais une place près de toi, sans pour autant lui rendre ses effets personnels. L’odeur de la nourriture et du cacao chaud anime ton ventre. « J’ai faim... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ALLES
Féminin MESSAGES : 990
INSCRIPTION : 13/04/2017
ÂGE : 20
RÉGION : La moutarde.
CRÉDITS : Rock this way forum & japandragon tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je me sens tentée d'essayer un peu autre chose ici.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t990-alles#14247
Donut



William
Morel

J'ai 25 ans ans et je vis à Lyon, France. Dans la vie, je suis cadreur et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Will sort d'une rupture difficile avec ce qu'il considérait être la femme de sa vie. Pour ne pas le laisser se morfondre, ses amis l'ont convaincu de tout de suite rencontrer d'autres femmes et donc de l'inscrire sur un site de rencontres. Il a trouvé ça amusant, et puis après tout pourquoi pas...



Will Higginson © timeless.
Will ne voulait pas se lancer dans ce débat aujourd’hui. Hazel n’était pas en forme et lui, encore crevé par les émotions et le trajet en avion. Au fond, ni l’un ni l’autre ne pourrait jamais affirmer ce qu’il se serait passé si Hazel lui avait tout avoué plus tôt. Peut-être ne serait-il jamais revenu, peut-être l’aurait-il fait. Ca n’avait plus d’importance car maintenant il était là et il ne comptait pas s’en aller avant un moment. Au contraire, Will avait besoin et envie de le chouchouter. De lui faire plaisir. Il ne devait pas se décourager même si clairement, sa présence ne suffisait pas à rendre Hazel heureux. Probablement s’était-il montré trop prétentieux en croyant qu’un beau sourire suffirait à le faire se sentir mieux… Alors pour lui faire plaisir et dans cette optique de le chouchouter dès maintenant, il était allé lui chercher ce qu’il voulait. Ce n’était pas grand-chose, juste un chocolat chaud et une gaufre, mais si Hazel lui avait demandé la lune, Will aurait essayé de la lui décrocher.

Il ne jugea pas utile de récupérer son portefeuille ou son portable. Ca semblait rassurer Hazel de les garder. A la place il posa les produits sur la petite table nuit et se rassit sur la chaise à côté du lit. Oui, Hazel lui avait fait de la place mais il ne se voyait pas la prendre, pour ne pas paraître intrusif, parce qu’il n’avait pas l’impression que ce soit sa place et encore plus simplement pour ne pas lui faire mal. « Je m’allongerai avec toi quand tu seras guéri Hazel. Il faut que tu te reposes et ces lits ne sont pas faits pour qu’on y soit deux. » Le garçon prendrait forcément mal ces quelques mots mais c’était pour son bien. Histoire qu’ils n’y passent pas trois ans, Will s’empressa de changer de sujet. « C’était sympa, la Croatie. J’aimerais bien t’y emmener un jour. C’était pas ma destination préférée, mais ça change un peu. » Parler au futur lui semblait important. Pour qu’Hazel croit en leur histoire, qu’elle soit amoureuse ou amicale.

En suivie une discussion sur ses voyages, son boulot qu’il allait probablement perdre pour avoir lâché un tournage aussi rapidement. Will adorait parler des endroits qu’il avait vus, des choses qu’il avait faites. Et il espérait un jour pouvoir faire quelques-unes de ces choses avec Hazel car ce gamin méritait de voir un bout du monde lui aussi. Il le méritait davantage que d’être coincé dans cette chambre d’hôpital en tout cas.
La conversation aidant, Will ne remarqua pas l’heure. Cependant quand il vit un médecin arriver dans la chambre il comprit qu’il n’allait pas aimer son annonce. « Désolé de vous déranger. Mais l’heure des visites est terminée. » Sauf que Will, il n’avait pas envie de partir. Et Hazel n’avait probablement pas envie qu’il parte non plus. Le cadreur se mordit la lèvre et attrapa la main du jeune homme. « Je récupère mon portable pour qu'on sms ou qu'on s'appelle et je te laisse mes clés à la place, okay ? Je vais prendre l’hôtel le plus proche que je trouve pour revenir te voir demain matin dès que je suis levé. Avec un super petit-dej en prime. Ca va aller… ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 827
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 18
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : passion & co.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Donut



Hazel Swanson

J'ai 18 ans et je vis à Annecy, France. Dans la vie, je suis un étudiant en art et je m'en sors à peine. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Tout juste majeur, tu es bien loin d'être à l'aise avec le corps que l'on t'a attribué à la naissance. D'ailleurs, tu te trouves tout aussi mal quant à ta sexualité. Tu ne te comprends pas, tu es une énigme. Tu as honte de ce que tu peux ressentir pour un autre homme, tu as honte de toi. Cette honte, ce sont tes parents qui te l'ont donné. Ces mêmes personnes qui n'ont pas hésité à te mettre à la porte pour tes sentiments contre nature. Depuis, tu peines à joindre les deux bouts, dans ton petit studio, loin de la capitale. Puis un soir, lors d'un vague élan de courage, tu t'es inscrit sur ce site de rencontre, sans remplir la petite case "sexe".


Ash Stymest © EVIE
L’attente, coincé dans cette chambre blanche aux bips infernaux, ne t’a jamais paru aussi longue qu’en son absence. Le temps s’éternise, se fige et s’immobilise. Tu regardes le grand brun s’enfuir dans les couloirs  par la petite fenêtre donnant sur les passages incessants des médecins et infirmiers, respirant toujours son parfum résidant dans la petite pièce aux murs immaculés. Tu ne sais plus toi-même ce qu’il se passe dans ton esprit. Jamais tu ne t’es senti plus vite. Jamais tu ne t’es senti plus triste, délaissé, malheureux et déprimé qu’à cet instant précis. Coincé. Plus seul que jamais. Tes petits doigts resserrent leur étreinte autour du portefeuille et du téléphone de l’autre homme. Le temps ne passe pas, pourtant, tu regardes bel et bien les aiguilles défiler sur le cadran de l’horloge. Tic-tac dérangeant. Cet instant de solitude t’accorde le droit de pleurer sans te faire dévisager. Tu verses des larmes, et encore des larmes. Deux rivières coulent de part et d’autre de ton visage sans s’arrêter. Tu serres les objets précieux de cet homme qui t’a guéri pour mieux te briser par la suite. Tu n’es plus rien. Juste un corps dont l’âme cherche à fuir à tout prix. Juste un corps vide où la tristesse règne en maître tout puissant. Tu renifles bruyamment, essuyant tes sanglots dans les draps de l’hôpital. Tu pleures jusqu’à ce que l’eau ne se déverse plus sur tes joues, jusqu’à ce que tu n’aies plus aucune larme à verser.

Lorsque Will revient vers toi, tes yeux sont rouges et bouffis. Tu ne souris pas, te contentes de l’observer de tes grands yeux d’enfant. Il ne s’assit pas près de toi, te laissant seul sur le lit bien trop grand pour toi. Tu baisses le regard en l’entendant te dire qu’il ne s’installera pas avec toi. La seule étreinte que tu auras sera donc celle de la solitude. Une habitude. Un voyage ? « Le seul voyage que j’ai fait, c’était jusqu’à l’aéroport... » avoues-tu, d’une voix qui s’éteint au fil des mots. Comme si tout ce que tu pouvais dire et tout ce que tu pouvais entendre te ramener à ce moment.

Tu l’écoutes plus que tu ne parles. Tu n’aimes pas entendre le son de ta voix, tu préfères entre la sienne, douce et chaude aux oreilles. Tu partages ton chocolat chaud et ta gaufre avec lui. Tu n’aurais jamais tout mangé de toute manière, et le gâchis, tu n’aimes pas. Tu l’écoutes avec attention, glissant parfois le gobelet à tes lèvres, ou bien quelques carrés de ta gaufre. Ses anecdotes sont mises à mal par l’arrivée d’un médecin. Il doit partir. Déjà ? Tu noues ta main à la sienne. T’as pas envie qu’il parte. T’as pas envie qu’il t’abandonne encore une fois. Tu secoues la tête de gauche à droite. « Tu reviens vite... » Tu l’attires vers toi et le serres dans tes bras, puis tu le libères, lui rends son portable et son portefeuille en échange de ses précieuses clés. « A demain. » Une promesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
stay close to me (alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: