Partagez | 
 
 
 

 Correspondances victoriennes ▬ Cassandra & Chastity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
myosothys
MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 05/06/2017
RÉGION : Champagne-Ardennes
CRÉDITS : lady-turner

UNIVERS FÉTICHE : fantasy/science-fiction
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1120-plop-ou-quand-t-as-pas-d-idees http://www.letempsdunrp.com/t1123-c-est-comme-un-rappel-tout#16934
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

Angleterre, 1871, deux jeunes femmes, espérant que le moment qu'elles redoutent le plus dans leur vies survienne le plus tard possible, s'élancent dans un échange de missives.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
myosothys
MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 05/06/2017
RÉGION : Champagne-Ardennes
CRÉDITS : lady-turner

UNIVERS FÉTICHE : fantasy/science-fiction
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1120-plop-ou-quand-t-as-pas-d-idees http://www.letempsdunrp.com/t1123-c-est-comme-un-rappel-tout#16934
Limace



Cassandra Dashwood
J'ai 22 ans et je vis à Norwood, Angleterre. Dans la vie, je suis femme au foyer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mariée et je le vis plutôt mal.


avatar © maleficient

Ma chère Chastity,

Voilà bien longtemps que nous n'avons reprit part à notre correspondance, un peu plus de deux ans, si ma mémoire ne me joue pas de mauvais tours. Ne me souvenant plus ce qui avait mit fin à notre échange, j'ai décidé de relire les missives que j'ai reçu de votre part, fort heureusement je les avais toutes en ma possession. Il se trouve que je vous doit de sincères excuses, moi qui pensait que vous me dédaigniez depuis des années car vous aviez finalement trouvé un bon parti, tout était en réalité de ma faute et ne croyez pas que je suis devenue hautaine en ayant stoppé notre échange. Je me souviens désormais avoir mit fin à toute correspondance depuis que ma chère mère ai fait tous ce qui était en son pouvoir pour arrangé un mariage avec Mr. Dashwood, vous ne le connaissez sans doute pas, c'est un homme charmant et aisé qui s'était installé dans le sud de Norwood quelques mois avant nos fiançailles. N'allez pas croire que j'éprouve une grande satisfaction en étant à ses côtés et que je suis comblée, il est vrai qu'il est un bon ami, toujours bienveillant et charmant cependant je n'éprouve pas le moindre élan passionnel avec lui. Je n'ai cessé de me dire qu'il ressemblait à Mr. Porter. Vous rappelez vous de lui, ma bonne amie ? Vous avez sans doute deviné que je parle de ce même Mr. Porter que nos familles s'arrachaient pour savoir laquelle de nous deux il finirait par demander en mariage. Il était charmant, n'est-ce pas ? Mais il n'était pas d'une grande vivacité d'esprit. Mr. Dashwood est semblable à ce gentleman, bien qu'il ai eu la bonté de me léguer tous ses ouvrages, lui, n'est pas un grand lecteur. Ce que je trouve assez déplorable.

Veuillez me pardonnez si vous ne souhaitiez relancer nos correspondances, mais je ne peux m'empêcher d'être nostalgique de nos échanges passés mais aussi de notre amitié passée lorsque vous étiez encore à Norwood. Si vous le désirez, je vous parlerais plus en détail des changements qui se sont produits depuis la dernière fois où nous avions échangé par écrit.

Affectueusement,
Mrs Cassandra Dashwood, le 02 août 1871 à Norwood.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
LoneWolf
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 03/06/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Nord-Pas-de-Calais
CRÉDITS : LoneWolf (a) Faust (s)

UNIVERS FÉTICHE : Sans préférence
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1118-the-neon-demon#16851 http://www.letempsdunrp.com/t1121-crystal-ball#16932 http://www.letempsdunrp.com/t1122-genesis#16933
Limace



Chastity Moonmore
J'ai vingt-deux ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis sans emploi et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.


Elsa Hosk © Morrigan
Ô ma tendre amie,

Vous n'imaginez pas à quel point votre lettre me ravit. Dire que je pensais ne jamais retrouver cette douce écriture étant la votre et pourtant vous voilà ! Toujours aussi chaleureuse et amiable. Croyez-moi quand je vous dis ne pas vous en vouloir, je compatis entièrement quant à votre situation. Car, voyez-vous, ce Mr. Porter que nos familles adorent deviendra prochainement mon époux. Il serait malhonnête de ma part de parler d'un quelconque enthousiasme par rapport à ce mariage étant donné l’absence totale de sentiments à son égard. Comme vous le dites si bien, c'est un homme bon, mais je ne vois en lui qu'un ami et non un futur époux. Et ça me tourmente ! Je ne désire pas me retrouver enfermée dans cette idée que tout le monde se fait de moi. Mais que puis-je faire face aux écrits bibliques que mère me force à apprendre et que tout le monde prône comme étant la vérité absolue. Heureusement, je vous ai vous, tendre amie. Quand je vous écris je ne ressens aucunement le besoin de dissimuler quoi que ce soit où d'enfiler le masque que j'arbore face à tout le monde, je suis simplement moi.
C'est avec grand plaisir que je souhaite découvrir plus en détails les événements s'étant produits ces deux dernières années. Pour ma part, je peux résumer ces derniers en quelques lignes. Peu après l'arrêt de notre correspondance, j'ai retrouvé le réconfort que vous m'apportiez près de ma femme de chambre, une jeune femme formidable que mère venait d'engager. Elle était bienveillante et bonne, et parler avec elle était un vrai plaisir. Seulement mère s'est mise à s'inquiéter vis-à-vis de nos échanges, déclarant qu'une demoiselle comme moi ne devrait pas traîner avec une domestique, que c'était une perte de temps et que je devrais penser à m'investir dans des relations plus enrichissantes. Et c'est là que par un heureux hasard je suis tombée sur Mr. Porter. Mère nie les faits mais je sais qu'elle a tout planifié. De fil en aiguille, j'ai remarqué que le regard de Mr. Porter changeait quand je me trouvais à ses côtés, ses yeux qui autrefois m'observaient avec une innocence enfantine semblaient désirer plus que de simples échanges. Il était en train de s’amouracher de ma personne et cela semblait enchanter mère. Malgré cela, je continuais de passer du temps avec ma femme de chambre. Puis un jour j'ai fait une erreur que je regrette encore aujourd'hui. J'étais supposée passer la journée en la compagnie de Mr. Porter et alors que mes domestiques s'occupaient de me préparer, ma femme de chambre a demandé à me voir en urgence. J'ai alors congédiés mes domestiques un instant afin de me retrouver seule  avec elle. Elle m'a rapporté une discussion entre mère et Mr. Porter et cette dernière se centrait sur mon futur mariage avec ce dernier. Paniquée, j'ai succombé à la folie de ma femme de chambre. Alors quand elle a proposé qu'on s'enfuie, j'ai accepté comme la plus idiote des idiotes... Vous imaginez bien que nous avons été malheureusement été attrapées avant de quitter le château. Afin de ne pas m'apporter d'ennuis, ma femme de chambre a prétexté qu'elle m'avait menacée et obligée à quitter le château avec elle.. ce fut la dernière fois que je la vis.
Excusez-moi pour cette histoire tristement macabre, mais je ne l'avais jamais partagé et ressentais ce besoin de l'extérioriser. J'aurais aimé finir sur une note plus joyeuse mais les mots me manquent. Je vous souhaite de passer une délicieuse journée.

Tendrement.
Miss Moonmore Chastity, le 04 août 1871 à Londres.


  
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
myosothys
MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 05/06/2017
RÉGION : Champagne-Ardennes
CRÉDITS : lady-turner

UNIVERS FÉTICHE : fantasy/science-fiction
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1120-plop-ou-quand-t-as-pas-d-idees http://www.letempsdunrp.com/t1123-c-est-comme-un-rappel-tout#16934
Limace



Cassandra Dashwood
J'ai 22 ans et je vis à Norwood, Angleterre. Dans la vie, je suis femme au foyer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mariée et je le vis plutôt mal.


avatar © maleficient

Ma chère amie,

Vous ne pouvez vous imaginer l'immense joie dont je suis éprise au moment où l'encre se dépose sur le papier. Je ne m'attendais pas à ce que vous me répondiez et encore moins dans un délai aussi bref, mon cher époux pense que je suis ainsi car ma belle-mère, que je n'affectionne pas particulièrement, vient nous rendre visite demain, je le laisse à ses illusions et me délecte de votre plume. Vous m'envoyez désolée d'apprendre que vous allez devoir être forcée d'épouser notre bon vieux Mr. Porter, quant à l'histoire de votre femme de chambre, elle me chagrine au plus haut point. Mes pensées vont vers elle en espérant qu'elle soit toujours saine et sauve.

Sachez que je vous soutiens dans votre épreuve. De mon côté, il se trouve que je suis dans une situation bien délicate en ce moment. Voyez-vous, cela fait maintenant deux ans que je me trouve piégée dans une relation qui me rend malheureuse. Vous connaissez mon adorable mère, elle me presse désormais à mettre au monde un enfant. Cependant vous connaissez aussi mon avis sur ce genre de relation, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour repousser ce moment fatidique en sachant qu'un beau jour je finirais par assurer la descendance de la famille Dashwood. Vous ne pouvez imaginer à quel point je rêve de fuir cette vie, cela peut paraître égoïste, ma situation est plus qu'acceptable, je ne devrais me plaindre cependant je ne souhaite rien de tout cela.

Laissons de côté ma plainte et parlons de choses plus joyeuses. Reprendre notre correspondance me rappelle un événement divertissant survenu peu après votre départ de Norwood et qui est de mon devoir de vous conter. Les bals commençaient à se faire plutôt rares, Norwood n'est plus aussi attrayant qu'avant mais lorsque mon époux emménagea au nord de notre pittoresque village, ce dernier se hâta d'organiser une soirée où nous furent tous invités. J'avais toujours en horreur les bals, mais mère me força à m'y rendre. Cependant, elle ne m'a jamais donné de directives hormis de trouver un mari, comme à l'accoutumé. Devinez donc la suite de ce récit. Je m'y suis effectivement rendue comme convenu, cependant je fis honte à ma famille en ayant eu le culot de venir en costume trois pièces de mon cher frère. Je ne me suis jamais autant amusée que lors de cette soirée, c'est ainsi que ce cher Mr. Dashwood a jeté son dévolu sur ma personne. Vous devez sans doute vous dire que je suis mauvaise d'avoir apporté la honte ma famille, qu'il aurait été plus que compréhensif que l'on me renie et me somme d'aller au couvent contre mon gré cependant grâce à la bonté de mon ami et époux, cet incident s'est transformée en anecdote amusante et anodine. Il est vrai que beaucoup disent qu'il a demandé ma main par pitié pour mes parents cependant je n'en ai que faire.

Ne me jugez pas trop sévèrement à propos de cette anecdote. J'attend avec une extrême impatience votre prochaine lettre.

Amicalement,
Mrs Cassandra Dashwood, le 06 août 1871 à Norwood.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
LoneWolf
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 03/06/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Nord-Pas-de-Calais
CRÉDITS : LoneWolf (a) Faust (s)

UNIVERS FÉTICHE : Sans préférence
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1118-the-neon-demon#16851 http://www.letempsdunrp.com/t1121-crystal-ball#16932 http://www.letempsdunrp.com/t1122-genesis#16933
Limace



Chastity Moonmore
J'ai vingt-deux ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis sans emploi et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.


Elsa Hosk © Morrigan
Ma tendre amie,

Je comprends entièrement votre volonté de fuir, je devrais même avouer que je la partage. Je rêve d'une vie où j'ai le choix, la possibilité de diriger ma vie comme je l'entends. J'ai l'impression de n'être rien de plus qu'une fille à marier, comme si mère ne m'appréciait que pour mon titre et argent. Je sais que je ne devrais guère avoir ces pensées, mais quand je vois la joie qu'elle se fait quant à mon mariage, je n'ai pas l'impression d'être quelqu'un mais quelque chose.

Quelle audace ! Se rendre à un bal vêtu d'un costume trois pièces, je vous envie tellement. Vous avez toujours été plus brave que moi, c'est un trait que j'apprécie énormément chez vous. Ô qu'est-ce que j'aurais aimé aller à se bal en votre compagnie, imaginez la réaction de nos parents face à notre venue, et même la réaction de l'entièreté de l'assemblée ! Me voilà divaguant comme je le faisais autrefois. Qu'est-ce que j'aurais aimé rester à Norwood en votre compagnie.

J'ai une bonne nouvelle à vous partager, c'est cette même nouvelle qui a retardé l'envoie de cette lettre. J'ai appris, par un domestique, que mon ancienne femme de chambre était toujours en vie. Merci Seigneur ! Et vous n'imaginerez jamais la suite, elle serait, selon les rumeurs, en ce moment même à Norwood. C'est comme si votre lettre s'était vue accompagnée d'une bonne nouvelle. Ô, j'allais oublier ! Mon ancienne femme de chambre se prénomme Grace, si vous avez la chance de la rencontrer, ayez la bonté de lui dire que je ne lui tient aucunement rigueur des événements s'étant produits et que je lui souhaite tout le bonheur du monde.

Il y a quelques jours encore il m'était difficile de sourire, mais depuis que nous avons repris notre correspondance, je me sens réellement mieux. Je me tâte même à vous rendre visite, mais mère ne vous porte malheureusement pas dans son cœur et je me vois mal m'en aller sans son accord. Malgré cela, vous êtes la bienvenue ici, vous et votre mari ! Je me demande si vous invitez à mon mariage ne serait pas une bonne idée, ainsi ça m'évitera d'afficher un air mélancolique pendant la journée. C'est sûr cette interrogation que je vais vous laisser. Bien à vous.

Tendrement.
Miss Moonmore Chastity, le 11 août 1871 à Londres.


  
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Correspondances victoriennes ▬ Cassandra & Chastity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu vas me sortir d'ici ? Avec Cassandra
» Cassandra
» Cassandra Vernon [Malkavian]
» Cassandra Duval
» Le journal de Cassandra : une soirée trop arrosée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers communication :: Lettres-
Sauter vers: