Partagez | 
 
 
 

 When you think of love do you think of pain ? [Pacha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
El Moka
Masculin MESSAGES : 72
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Proserpina

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Chicago, États-Unis. Un jeune étudiant éprouve des difficultés scolaires associées à des soucis personnels. Remarquant les changements et soucieux du bien-être du plus jeune, l'enseignant s'efforce de lui offrir le support nécessaire. Ni un ni l'autre ne savent réellement dans quoi ils se lancent ... mais plonger tête première est parfois la seule chose qui nous apparait logique ...
C'moche comme mise en contexte, mais on fait avec.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
El Moka
Masculin MESSAGES : 72
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Proserpina

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Limace



William
Brady

J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enseignant et je m'en sors pas mal bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis l'heureux père célibataire d'un petit garçon de quatre ans, Noah et je le vis extrêmement bien. Il est le trésor de ma vie.



Deuxième cours de la journée, le premier étant trop tôt le matin pour vivre, le deuxième beaucoup moins pénible, bien que traînant une fatigue accumulée depuis le réveil. Quelques cafés dans le corps, consommation frôlant l'excessive certains jours, mais sa petite drogue s'avérant nécessaire à son organisme pour fonctionner, il était prêt à faire face à ce cours d'après-midi. Sans s'y méprendre, enseigner était pour lui une passion. Plus qu'un métier, alors qu'il portait un réel intérêt à ses étudiants, souhaitait le mieux pour eux, leur réussite et leur croissance en de jeunes adultes un peu plus matures, un peu plus instruits de fil en aiguille. Les voir se développer, évoluer, réussir, c'était pour lui un bonheur quotidien. Ils étaient tous ses petits poussins, qui un jour, voleraient de leurs propres ailes. Enfin pas vraiment, les poules ça ne vole pas comme un oiseau, mais ... Bon, laissez-le faire les métaphores qu'il veut, ça va. Il se faisait un devoir de les équiper le mieux possible pour les préparer à ce décollage.

Bien que de nombreux enseignants n'avaient pas cette perspective et se contentaient d'enseigner leur matière, Will se donnait la peine de revoir les examens avec les étudiants, de répondre aux questions, de leur donner l'opportunité de comprendre leurs erreurs et d'en tirer un apprentissage. Ce pourquoi, en ce début de cours, alors que le brouhaha habituel s'apaisait tranquillement en le voyant se lever, il s'empara de la pile d'examens corrigés et entreprit de les distribuer à leurs propriétaires. Car oui, il connaissait le nom de chacun des étudiants du groupe- les avantages des plus petits programmes, des classes de quarante étudiants et non pas de cent soixante-quinze ...
À certains, il offrait une petite tape sur l'épaule, une félicitation discrète pour l'amélioration depuis le précédent. Envers certains d'autres, c'était malheureusement le silence, un mince regard qui questionnait presque, qui cherchait à savoir ce qu'il s'était produit. Pourquoi cette baisse dans les résultats, alors que le premier examen s'était beaucoup mieux déroulé que celui-ci.

De retour à l'avant de la classe, chaque étudiant ayant sa copie en main, il commença d'abord par expliquer les quelques questions ayant été le plus ratées dans l'examen. Celles dont le pourcentage de réussite était si faible que l'explication semblait bonne pour tous. Pour le reste, un sourire encourageant aux lèvres, il désigna simplement son bureau et annonça : « Vous savez où me trouver, for any specific question regarding your exam, feel free to come and ask. Before any of you have this request, no, I wont give you any more points, unless I did a mistake in the correction. No need to tell me you've been a good student, Im sorry, it wont be considered a valuable reason. For those who did well and dont have questions, you can work on your assignment, I know its due in a month, but its never too early to start ! Dont come crying if you wait until two days before »

Suite au léger rire qui parcouru la classe, il prit place assit à son bureau et sortit un peu de travail qu'il avait à faire, de la préparation de cours, ce genre de trucs, en attendant la venue des premiers étudiants à avoir des questions.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
El Pacha
Masculin MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 24
RÉGION : QC
CRÉDITS : Lightofmay

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Limace



Charlie Spencer
J'ai 19 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis aux études et je m'en sors pas bien du tout. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. J'en ai marre de ma solitude.




avatar © avengedinchains
Il n'avait pas envie d'être ici. Comme tous les autres jours de la semaine, et ce depuis maintenant quelques semaines. Il était plongé dans un cercle vicieux, qui le sombrait un peu plus à chaque jour. La source? Elle remontait au temps des disputes parentales, qui s'étaient désormais concrétisées. Il était en plein coeur d'un divorce, avec deux parents qui tentait de lui monter la tête contre l'un et l'autre, comme s'ils étaient des vendeurs du même service, concurrents. Et lui, entre tout ça, avec les études en prime, n'avait aucunement la tête à ça. Il ne venait que pour avoir un moment de paix, où il pouvait penser à autre chose. Mais voilà que ses notes en payaient le prix, et ce largement. On croyait à son attitude, à son manque de volonté. On l'empêchait de rentrer dans les cours lorsqu'il arrivait en retard, d'attendre jusqu'à la pause pour pouvoir entrer. Et parfois, on lui disait de ne pas venir au prochain cours, expulsé pour le prochain.

Aujourd'hui n'était pas bien différent. Il était arrivé en retard, à la remise des examens. Il avait eu le temps de prendre place, avant de la recevoir. Pas de surprise, il avait coulé. Un F. Un F pour Fuck you kid. C'était désormais la signification qu'il avait en voyant un truc pareil. Il présentait qu'un jour il se pointerait que pour marquer son nom et laisser le reste vide. Il en était à ce point. Mais ça, personne ne le savait, parce qu'il était bien au courant que ça ne changerait rien, et qu'ils ne feront rien pour accommoder quoi que ce soit. Ils en avait rien à foutre, ils donnaient leurs matière et ça finissait tout simplement là.

Il devait bien être le seul à ne pas avoir rit à la petite blague de Will à avoir gardé le silence complet, pas même un petit sourire. Trop occupé à fixer sa note et se demander ce qu'il faisait encore ici, qu'il ferait peut-être mieux de tout laisser tomber, d'arrêter d'essayer de vouloir s'en sortir. De toute façon cet enseignant alimentait ses groupies. Il le gardait pour lui, ses commentaires, sachant faire preuve de retenue devant lui. D'autant plus qu'il n'était pas con. Pourquoi prendre la peine de poser des commentaires et de s'énerver, en sachant que ça ne donnerait rien?

Il avait prit la peine d'attendre un bref instant avant d'être le premier à se lever pour aller remettre sa copie. Clairement, il n'avait rien regardé. Clairement, il n'en avait rien à faire car il n'avait même pas demandé à comprendre ses erreurs. Il avait retrouvé sa place, et s'occupait. Avec des dessins bien entendus. Car travailler ne lui donnerait rien aujourd'hui. Il avait besoin d'un tête, il commencerait son travail un autre jour. Certainement ferait-il partit des personnes dernières minutes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
El Moka
Masculin MESSAGES : 72
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Proserpina

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Limace



William Brady
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enseignant et je m'en sors pas mal bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis l'heureux père célibataire d'un petit garçon de quatre ans, Noah et je le vis extrêmement bien. Il est le trésor de ma vie.



Le raclement d'une chaise contre le plancher, trop long pour être un simple mouvement banal, quelqu'un qui se replace. C'était synonyme d'un premier étudiant qui se levait, le regard de William se relevant de ses notes à cet instant pour y voir l'un des plus discrets s'approcher de son bureau. Charlie. Le petit qui faisait si bien au début, qui avait désormais tant de mal, une chute assez drastique de sa moyenne qui, à ses yeux, n'était pas due au hasard. En voyant la copie déposée sur le coin de son bureau, sans une seule question posée, le jeune homme faisant immédiatement demi-tour pour rejoindre sa place, Wiliam retint le soupir qu'il avait envie de pousser et passa une main sur sa nuque. Il lui fallait lui parler. La situation ne pouvait pas rester inchangée, la dernière chose qu'il souhaitait était de voir le petit échoué son cours et devoir tout recommencer.

Il n'y avait rien à faire pour l'instant, d'autres élèves se levant pour de réelles questions à son intention, le sortant de son moment de réflexion et l'obligeant à se concentrer sur autre chose que les soucis qu'il se faisait à l'égard du plus jeune. Il n'oubliait malgré tout pas, l'intention de chercher à lui venir en aide et lui apporter du soutien restant présente à son esprit.

Il avait d'abord songé l'aborder à la pause, mais s'était raisonné à l'idée qu'il le ferait peut-être fuir, quitter le cours avant la fin pour échapper à ce qu'il voulait lui proposer. Il avait donc attendu la fin complète du cours, annonçant à tous qu'ils avaient bien travaillé et qu'il les verrait vendredi. Assit sur le coin de son bureau, il leur adressait des sourire à leur passage, des petits saluts de la tête ... jusqu'à ce que Charlie passe devant lui et qu'il se permette de l'intercepter avec un « Mr. Spencer ? Can we talk for a minute please ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
El Pacha
Masculin MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 24
RÉGION : QC
CRÉDITS : Lightofmay

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Limace



Charlie Spencer
J'ai 19 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis aux études et je m'en sors pas bien du tout. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. J'en ai marre de ma solitude.




avatar © avengedinchains
Il avait envie de partir, de foutre le camp, mais rien de mieux ne l'attendait peu importe où il irait. Il s'était perdu dans sa tête, sa bulle prenant de l'ampleur au fil des minutes qui s'écroulaient à un point tel que les sons qui l'entouraient s'étaient dissipés. On aurait pu dire son nom, il n'aurait même pas bronché. Au moins, le temps passait sans qu'il ne le réalise. L'environnement qui changeait pour se vider l'avait quelque peu dérangé de sa bulle. Il se voyait désormais mal de rester, rangeant sans presses ses choses, contrairement à la majorité de la population qui se ruait presque toujours pour passer la porte.

Il aurait peut-être dû, parce que l'enseignant l'aurait peut-être pas remarqué et ainsi obliger à rester après son cours. Son air avait dans la seconde même pour de l'agacement. Il offrait la même carte à tout le monde, parce que personne ne cherchait à le comprendre mais plutôt lui faire comprendre à quel point il était devenu un mauvais élève et qu'ils n'en voulaient pas, qu'il allait couler de toute façon alors à quoi bon venir. « Great... » Parce qu'il se disait que lui aussi allait s'y mettre. Évidemment il savait bien qu'il aurait pas le choix. Docile malgré tout, qui avait prit place dans un bureau à proximité de l'enseignant. « Lemme guess. You're gonna tell me I suck, you are disapointed, you don't understand why I have such bad grade and that I better kick my own ass if I don't wanna fail? Well I already know that. You're not the first, more like the last who told me. » Il faisait clairement de l'attitude, mais derrière se cachait tant de chose. Un garçon incompris, qui en avait marre du système d'éducation qui ne tentait rien pour le comprendre et l'aider. « I don't care about you guys. Because you don't care about me either. You guys wanna be the best, have a great class that succed to brag about it. Sorry to be the black sheep to your sucess. » C'était quand même sauvage tout ça, il le savait bien. Il n'avait pourtant pas l'habitude de s'exprimer comme un parfait rebelle qui faisait des doigts d'honneurs à toute forme d'autorité. La preuve que ça n'allait pas. « Is that all? 'Cause I'm gonna miss my bus, Sir. » Le pauvre enseignant qui n'avait même pas eu le temps de placer le moindre mot.  
Revenir en haut Aller en bas
 
 
When you think of love do you think of pain ? [Pacha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: