Partagez | 
 
 
 

 Nouvelle formule deux en un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Chroma
MESSAGES : 107
INSCRIPTION : 14/03/2017
CRÉDITS : By Naimane ♥

UNIVERS FÉTICHE : Les mondes fantasy ♪
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t712-la-poesie-et-le-dessin-s http://www.letempsdunrp.com/t739-envahisseur-hote-pate-a-choux http://www.letempsdunrp.com/t812-nuances-de-vies#11697 http://www.letempsdunrp.com/t717-ma-palette-de-couleur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
New York, un an après la prise de contrôle des âmes sur les humains la situation est plus ou moins stabiliser. La guerre est terminé et a par quelques poches de résistances, les humains sont remplacées par une espèce parasite. Ils vivent a leur place et améliorent leur quotidien pour tirer le meilleur potentiel de l’humanité. Mais les terriens sont plus fort que les âmes l'avaient imaginés et certains arrivent à lutter au sein de leur propre corps.

Contexte provenant de cette recherche (toujours en cours)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Chroma
MESSAGES : 107
INSCRIPTION : 14/03/2017
CRÉDITS : By Naimane ♥

UNIVERS FÉTICHE : Les mondes fantasy ♪
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t712-la-poesie-et-le-dessin-s http://www.letempsdunrp.com/t739-envahisseur-hote-pate-a-choux http://www.letempsdunrp.com/t812-nuances-de-vies#11697 http://www.letempsdunrp.com/t717-ma-palette-de-couleur
Limace



Ruben Sandford | Lithium
J'ai 22 ans et je vis avec un alien qui se fait appeler Lithium à New York. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis enfermé dans son esprit et je te laisse deviné comment je le vit.

En fac de lettre ¤ Ruben est arrogant, orgueilleux, cynique, intelligent ¤ Lithium est doux, serviable, gentil, curieux ¤ L'âme et l'hôte ne s'entendent pas du tout ¤ Lithium essaye de bien faire, c'est son premier corps.


Ash Stymest © Alx

« C'est chiant ! » Voilà comment Ruben définissait la série de ses tableaux accrochés au mur de la prestigieuse galerie du Brooklyn Museum. Lithium l'avait traîné là pour assister à une exposition de peinture naturaliste. Depuis plus d'une heure, l'âme essayait d'ignorer les complaintes gémissantes de son hôte. Il se disait qu'en passent un peu de temps tranquille, ils se trouveraient un terrain d'entente. La réalité : c'était une catastrophe, Ruben n'avait pas la moindre envie de faire une trêve. Il s'appliquait à pourrir la visite de son colocataire de corps.

Le jeune homme avait sous les yeux une peinture de Jules Breton : La fin du travail. Comme le regard de Lithium était tourné vers elle. Il ne pouvait que la contempler, centimètre après centimètre. Il observait le ciel coloré d'un blanc laiteux, mais aussi les visages terreux des travailleuses usées par le labeur et le champ couvert de tiges épineuses au bout duquel s'ornait des aigrettes duveteuses et blanches. Bref, il pouvait admirer la nature dépeinte avec la rigueur d'un naturaliste. « Et moche aussi. »

A ses mots, Lithium n'en pu plus. Il s'assit et répondit dans ses pensées. « Je pensais que tu appréciait l'esthétique… » L'âme songeait notamment à l'école de littérature que l'homme avait débuté. Il n'osa pas aborder ce sujet néanmoins, sachant qu'il serait en terrain glissant. A la place, il songea à ses bras transformer en véritable fresque. Si l'on enlevés les cranes sur ses épaules, les dessins étaient très beaux et bien exécutés. « Tes tatouages à eux seul sont un hommage à l'art, cette merveilleuse création de l'Homme. » Fier de son argument, il ne s'attendit pas à ce que Ruben le balai rapidement.

« Je crois vraiment que tu devrais arrêter de chercher le bien dans mon espèce. Tu vas finir par prendre conscience de tout nos actes de barbaries. Et je ne veux pas te voir pleurer comme Liloo dans le 5ème élément. Un peu de respect pour mon corps bordel. » Ca c'était du Ruben. Direct, incisif et arrogant. Mais l'âme commençait à s'y habituer. Ainsi il ne se laissa pas faire et répliqua enjoué. « Le cinéma, une autre de vos belles inventions ! »

Pour une fois, Lithium se sentait confiant donc il enchaîna sans laisser le temps à son hôte de répliquer. « Qu'est-ce qui te dérange tant dans ce tableau alors ? »  Il se leva pour laisser la place à une jeune femme enceinte et se retourna vers le tableau. « Est-ce la représentation d'un travail épuisant ou le sentiment du devoir accompli… » Il vit à vitesse éclaire les nombreux conflits qu'avait Ruben avec ses parents et son flagrant laissé aller lors des cours. « Peut être que tu n'aimes pas cette étendue pure et verte ou bien la réalité qui est dépeinte sans faux semblant ? »

Ruben répondit avec hargne. « Si la vraie vie ressemble à ça, je ne veux pas y mettre les pieds. » L'âme n'osa rien dire. Il ne cherchait pas à le blesser avec ses questions… Pourtant, ce fut l'effet produit. Tout deux essayèrent de bâtir pour que l'autre n'ait pas accès à ses émotions. Lithium ressentit la mauvaise conscience propre aux humains en comprenant que la fureur de Ruben était due aux souvenirs qu'il avait laissés resurgir. Il décida alors que la visite était finie et il quitta la pièce.

« J’ai besoin de fumé… » Lithium eut aussi ce désir. Leur corps semblait ressentir les effets du manque de Ruben, alors qu’il devait en être purgé depuis longtemps. N’arrivant pas à comprendre cette réaction, il s’arrêta de marcher. Deux personnes autour de lui durent le contourner rapidement. Lithium leur adressa un sourire désolé et s’excusa. Pour se ressaisir, il se tourna vers un distributeur à côté de lui et appuya sur une touche pour obtenir une barre de céréale.

« Ca ne ressemble pas à une clope ça… Mais je te remercie, toi et toute ton espèce qui avez fourni a l’homo sapiens de la bouffe gratuite et un poulpe dans le crane. » L’âme hoqueta. « Tu… tu sais à quoi je ressemble ? » L’hôte eut un petit rire dans sa tête. « Alors j’ai visé juste ! » Il laissa passer quelques secondes et imagina une forme visqueuse dans son crâne. « … Eurk c’est vraiment dégelasse. »  La forme visqueuse ne sembla pas apprécier du tout. 1 point partout, la balle au centre.



@blackheart. Je me suis un peu lâché sur le premier poste... angel  J'espère qu'il te convient. Tu réponds quand tu veux hein il n'y a pas d'urgence ! minicoeur
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Nouvelle formule deux en un
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RAW nouvelle formule
» nouvelle formule white dwarf ?
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: